Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Changement d'adresse IP non prévue
 par   - 7 lectures  - Aucun commentaire

Fanfic Fr a été inaccessible suite à un changement d'adresse IP non prévu.
Le changement a été fait sans me prévenir, ce qui fait que les serveurs DNS n'étaient pas à jour et continuaient à rediriger vers l'ancienne adresse.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 851 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

FullMetal Alchemist

La légende de l'Alchimiste
[Histoire Terminée]
Auteur: Jill Kuchiwa Vue: 10018
[Publiée le: 2016-02-24]    [Mise à Jour: 2017-05-22]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 83
Description:
Il est l'heure de faire place à la génération suivante.
Lorsque Rina Elric, digne fille de son père, veut trouver par tous les moyens ce pour quoi elle est faite et quel est véritablement son destin, elle ne se doute pas une seule seconde des choses, bonnes et mauvaises, qui l'attendent... Et que va tout changer. Autant pour elle que pour son entourage.

L'histoire est divisée en 44 chapitres + prologue et épilogue.

ATTENTION : Si vous ne voulez pas être spoiler, tâchez d'avoir fini le manga ou l'anime "FMA Brotherhood"... Promis, un jour je ferais une fic dont même ceux qui n'ont pas finis le manga pourront lire !
Crédits:
Aloooooors, comment dire... Il y a beaucoup de personnages n'à moi, rien qu'à moi !
Les autres personnages et l'univers dans lequel ils évoluent, viennent de l'oeuvre originale de Hiromu Arakawa, que je ne remercierais jamais assez d'avoir créer "Fullmetal Alchemist".
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Affronter ses peurs

[4189 mots]
Publié le: 2016-07-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Salut, salut ! En route pour un nouveau chapitre qui reprend directement la suite du précédent. On retombe sur un « petit » chapitre de 7 pages et on reste dans la période des explications et de l'émotion !

Dans la cuisine, en entendant ce nom, Ayame redressa la tête d’un coup, comme soudainement intéressée. Edwin la vit descendre de sa chaise à toute vitesse, pour accourir vers la porte d’entrée. Intrigués, Ed, Winry et leur fils la suivirent.

-Darrick ! s’exclama joyeusement Ayame.

Son frère adoptif se crispa en reconnaissant sa voix et son œil visible se mit à briller quand la fillette se jeta dans ses bras.

-Alors c’est bien vrai, tu es là, murmura-t-il en serrant fort la rouquine dans ses bras.

-Qui est-ce ? demanda Winry en fronçant les sourcils.

-C’est en quelque sorte le frère de Hiro et d’Ayame, expliqua Rina. Leur mère l’avait pris sous son aile, quand il était petit.

-C’est donc le fameux Darrick, marmonna Ed dans sa barbe en lançant un regard méfiant à l’adolescent.

Winry le regarda sans comprendre ce qu’il insinuait, mais ne fit aucun commentaire.

-Hiro n’est pas avec toi ? demanda soudainement Ayame. Il n’est pas revenu de voyage ?

Darrick en sursauta et lança un regard interrogateur à Rina. Cette dernière secoua doucement la tête pour lui faire comprendre qu’Ayame n’était pas au courant.

-Euh… Non, il... Il reviendra plus tard.

-Ayame, si tu allais jouer dans la chambre ? proposa Ed. Au moins le temps qu’on soigne ses blessures. Ce n’est pas une chose qu’une princesse doit voir !

Ayame pouffa, mais s’éloigna néanmoins à contrecœur.

-Viens, entre, invita Winry.

Mais Darrick n’était pas de cet avis.

-Je n’ai pas l’intention de rester, je suis juste venu pour…

-Ouais ben pour l’instant tu n’as pas d’autres choix que de rester, s’opposa Rina en l’aidant à se relever, tu ne pourrais pas faire plus de deux mètres si tu partais.

Edwin aida sa sœur à soutenir Darrick pour le conduire jusqu’au salon.

-Comment tu as fait pour nous trouver ? demanda Rina, quand l’adolescent fut installé dans le fauteuil. Même Iyoko ne connaît pas mon adresse.

-Non, mais elle savait que tu habitais à Resembool. Une fois arrivé, je me suis arrêté à plusieurs maisons pour demander où je pouvais te trouver. Je ne pensais franchement pas que tu serais dans un coin si pommé ! Heureusement que cette maison était enfin la bonne, je ne crois pas que j’aurais pu aller encore plus loin…

-Tu m’étonnes, souffla Edwin en avisant l’état de l’adolescent.

-Darrick... Qu’est-ce qu’il s’est passé, là-bas ? demanda Rina.

Cette question lui brûlait les lèvres depuis trop longtemps. Darrick la regarda un long moment, comme s’il hésitait, puis finalement, il décida de tout lui raconter.

-J’avais finis un de mes boulots plus tôt que d’habitude alors j’en aie profité pour aller à la cabane deux minutes afin de vérifier qu’Ayame allait bien. Une fois près de la cabane, je l’ai entendu crier… Alors, j’ai couru et en rentrant, j’ai vu ce type… C’était celui qui t’avais attaqué.

Rina se raidit et détourna le regard. Rien qu’en pensant à cet homme, son corps entier se mit à trembler. Cela n’échappa pas à Ed, qui fronça les sourcils.

-J’ai réussi à l’attirer à l’extérieur de la maison et j’ai commencé à me battre contre lui.

-Et tu as réussi à le battre ? s’étonna Rina.

-Oui. Je l’ai tué.

Rina blêmit. Elle, elle n’avait même pas réussi à lui faire ne serait-ce qu’une égratignure…

-C’était un coup de chance, précisa Darrick, devinant les pensées de l’adolescente. On s'est battu un long moment et il m’avait bien amoché. Je me suis alors cacher dans la forêt pour reprendre mon souffle quelques secondes, mais il m’a suivi et me cherchais. Alors, j’ai transmuté une lame et j’ai profité d’une seconde d’inattention de sa part -un lapin venait de sortir d’un fourré, plus loin- pour l’attaquer de dos. C'était une action de lâche, je n'ai aucun mérite à avoir de cette victoire.

-Surtout que tuer n'est pas la solution, lâcha Ed.

Pendant quelques secondes, Darrick sembla intimidé, comme s'il se rendit soudainement compte que son idole était en face de lui et venait de lui parler... Ou plutôt de faire un soupçon de sermon. Mais son caractère reprit vite le dessus.

-C'était lui ou moi. Je ne voulais pas l'arrêter et le confier aux militaires, je n'ai pas assez confiance en eux pour ça... Et je ne pouvais pas prendre le risque de le laisser en vie. Je vous l'ai dit, je ne tire aucune fierté de l'avoir fait, surtout que c'était la première personne que je tuais... Et que je réservais ce sort pour une autre personne, ajouta-t-il en détournant la tête.

Ed interrogea Rina du regard, mais cette dernière lui fit silencieusement comprendre qu'elle ne savait pas de quoi il parlait.

-Avant qu’il ne meure, poursuivit Darrick, je lui aie posé des questions. Il m’a seulement dit qu’il avait pour ordre d’effacer toute trace de Hiro et il m'a dit où il travaillait, afin que « j'assiste en direct au spectacle ».

-Effacer toute trace de Hiro ? répèta Rina en sursautant. Mais... Pourquoi ?

-Je ne sais pas, j’ai toujours trouvé qu’il était louche par rapport à son boulot, j’aurais dû lui en demander beaucoup plus…

Rina se rappela de la fois où Hiro abordait un coquard, suite à sa demande de congé pour s'occuper d'Ayame. Darrick, lui, continua son récit :

-Après, je suis retournée à la cabane, j’ai pris Ayame avec moi et l’ai déposée au Q.G. Je lui aie dit où est-ce que j’allais et je lui aie demandé de le répéter à toi ou Iyoko et ensuite de rester au Q.G jusqu’à mon retour. Je ne savais pas que vous n'étiez pas là ce jour-là, elle a dû être effrayée de ne pas vous trouver... Le Führer est finalement tombé sur elle et elle lui a tout dit.

Par la suite, j’ai filé là où l’autre type m’a dit et c’est là que j'ai vu Hiro, en train de discuter avec une femme. Je ne sais pas de quoi ils parlaient, j’étais trop concentré sur le fait de réussir à tenir debout… J’ai juste compris que Hiro travaillait pour eux mais qu’il en savait trop désormais… Il allait s’enfuir, mais il m’a vu et la femme aussi… Elle m’a direct lancé un poignard… Je ne l’ai pas évité à temps, il m’a crevé l’œil. Je me suis effondré par terre,... Je n’avais pas la force de faire un nouveau combat. Je ne me souviens pas de grand-chose, j’étais à moitié inconscient… J’ai seulement vu la femme s’approcher de moi avec un katana. Hiro à voulut l’attaquer de dos, mais elle s’est retournée et… (Il détourna la tête), c’est lui qui s’est reçu le coup de katana… Il est mort sur le coup.

Le cœur de Rina rata un battement et elle étouffa un sanglot. Elle sentit peu après la main de son frère se poser contre dos.

-Comment tu as fait pour réussir à t’échapper ? demanda doucement Ed.

-J’en sais trop rien… L’adrénaline ? En tout cas, je me suis relever, j’ai dessiné un cercle de transmutation avec mon sang et je lancer toutes les attaques que je pouvais… Il y a eu tellement de fumée que j’ai pût m’éloigner sans qu’elle voit dans qu’elle direction je partais. J'ai finis par m'écrouler dans un coin et je suis tombé inconscient. Je ne sais pas combien de temps je suis resté ainsi, mais j'ai réussi à me relever et à aller jusqu'à la cabane, assez proche. Je n'avais pas encore assez de forces pour aller au Q.G, j'étais pris de fièvre et mes blessures empiraient... Et quand j’ai enfin pût commencer à bouger j'ai voulu aller chercher Ayame au Q.G. C'est là que j’ai croisé Iyoko qui m’a appris qu’elle était repartie avec toi. J’ai voulu m’en assurer de mes propres yeux.

Un silence pesant régna dans la maison, suite à l’histoire de Darrick.

-Donc, Hiro travaillait pour ces personnes, murmura Ed, pensif, plus pour lui-même que pour les autres.

-Oui, je crois que c’était une sorte d’organisation, mais je ne sais pas ce qu’il y faisait… Faut dire que je n’ai pas vraiment eut le temps de le savoir… Mais j’en reviens pas qu’il ait pu traîner avec ce genre de personnes, ajouta-t-il, les dents serrées.

Rina lui lança un regard inquiet. Il semblait furieux contre son défunt frère adoptif. Elle ne le blâma pas. Elle aussi était perdue, ne sachant plus quoi penser de celui qui avait été son ami.

-Et donc, tu es venu pour reprendre Ayame avec toi ? demanda Winry.

-Non, ce serait de la folie. Ils pourraient l’attaquer dès que j’aurai le dos tourné… C’est complètement perdu ici, mais au moins elle est en sécurité. Non, si je suis venu, c’est pour venir te chercher, toi, ajouta Darrick en plongeant son regard dans celui de Rina.

Cette dernière en sursauta.

-Moi ? Pourquoi ?

-Je veux que tu m’aides à retrouver ceux qui ont tués Hiro. Tu ne te débrouilles pas mal en combat et ayant eu son diplôme, Iyoko devrais pouvoir accéder à quelques dossiers dans les archives et on pourrait en apprendre plus sur cette organisation... Et vous pourriez convaincre quelques-uns de vos collègues de nous aider. Iyoko ne le sait pas encore, je voulais t'en parler d'abord.

Rina détourna le regard.

-Je ne sais pas…

-On doit comprendre ce qu’il faisait avec eux et qui ils sont ! Ils ne vont pas s’arrêter là et se contenter de nous avoir blessés ! Nous sommes dans leur ligne de mire et je préfère qu’on les trouve avant qu’eux ne nous trouve !

Rina réfléchit quelques secondes, puis son visage se ferma lorsqu'elle songea à son combat avec l'homme.

-Je ne peux pas, lâcha-t-elle enfin.

Des regards interloqués se tournèrent vers elle, ne s’attendant certainement pas à cette réponse. Darrick, lui, tombait complètement des nus.

-Quoi ?! Normalement, tu es du genre à bondir dès que l’occasion se présente, non ?

-C’est vrai que là tu m’étonnes moi aussi, souffla Ed, bouche-bée.

-Qu’est-ce qui te prends, bon sang ?

Vexée pour sa fille, Winry avança d’un pas pour intervenir, mais Ed l’arrêta en l’attrapant par l’épaule. La mécanicienne se tourna vers son mari, pour comprendre son geste mais il se contenta de secouer doucement la tête.

-Je ne peux pas t’aider, j’en suis incapable, répondit Rina, déterminée.

-Parce que tu crois que j’ai été capable de l’aider, moi ? Non ! Et pourtant, je retrouverais ceux qui ont fait ça et je leur ferais payer.

-Tu veux le venger ? demanda Ed en fronçant les sourcils.

-Hiro était mon frère, je ne compte donc pas laisser passer ça (Il se tourna ensuite de nouveau vers Rina) Et je croyais qu’il était ton ami... Pff, j'aurais dû directement demander à Iyoko, elle acceptera tout de suite, elle !

Ils se défièrent du regard un long moment, puis, Rina abaissa les yeux en première. Chose rare. Très rare...

« Trop rare » songea Winry.

C'en fut trop pour la mère de famille.

-Ça suffit, lâcha-t-elle. De toute façon, personne ne va venger qui que ce soit, aujourd’hui. On va d’abord soigner tes blessures, mais avant, je pense qu’un bain te ferait du bien. Edwin, tu peux essayer de lui trouver des vêtements ?

-Je… Je n’ai pas besoin de votre aide, fit Darrick, choqué qu’on lui propose un bain alors qu’il venait de mal parler à Rina.

-Tu as urgemment besoin de soins, mais on ne pourra rien faire avec toute cette crasse… Il faut d’abord te nettoyer. Viens, je vais te montrer la salle de bain.

Ed sourit, c'était tout Winry, ça. Darrick suivit la mécanicienne à contrecœur et Edwin partit chercher de quoi vêtir l’adolescent. Bientôt, il ne resta que Rina et Ed dans la pièce.

-Quel va être ton choix ? demanda l’ex-Alchimiste.

-Allons faire un combat dehors, répondit sa fille, une lueur déterminée dans les yeux.


- Je veux que tu m’attaques comme si j’étais un ennemi, déclara Rina en mettant ses gants. Il faut que tu aies l’intention de me tuer.

L’expression grave, Ed ne répondit pas. Il se contenta de foncer sur Rina pour commencer à l’attaquer. L’adolescente esquiva et donna un coup de pied retourné. Ed se baissa et attendit le moment où les pieds de Rina touchaient le sol afin de lui faire tacle. Quand elle fut à terre, Rina frappa ses mains l’une contre l’autre afin de transmuter de quoi répliquer.

-Ça ne suffit pas ! gronda-t-elle.

Elle attaqua avec l’Alchimie, encore et encore, enchaînant les transmutations, pendant que son père évitait habillements les attaques. Elle avait besoin de se défouler, de lâcher toute la colère et la tristesse en elle. Quand Ed arriva derrière elle, Rina se retourna et lui assena un coup de poing, que son père arrêta en le réceptionnant simplement dans la main avant de la plaquer au sol. Non. Ce n’était pas encore assez. Ce n’était pas comme ça qu’elle serait prête à battre un ennemi. L’adolescente se releva d’un bond et enchaînait les coups au corps-à corps.

-C’est à cause de toi que je suis faible ! rugit-elle. C’est parce que tu me couvre trop que je ne progresse pas ! J’aurais pût les protéger si tu m’avais entraîné plus à la dur ! J'aurais pût tuer cet homme, et on en serait pas là ! Tout est de ta faute !

Elle se maudit, s’insulta intérieurement de tous les noms. Ce qu’elle disait à son père… C’était pour elle-même qu’elle le disait, en réalité. Elle s’en voulait. Elle se détestait. Tout était de sa faute à elle, à elle seule ! Mais elle avait tellement de colère qu’elle s’en prenait à la première personne sur son chemin…

Ses mots semblèrent blesser Ed, puisqu’il lui donna un coup de pied plus fort que d’habitude, qui propulsa Rina quelques mètres plus loin. Quand elle releva la tête, elle vit que l’expression de son père avait changé. Elle lui rappela celle que l’homme avait, quand il l’avait attaqué… Enfin, son père allait combattre sérieusement, comme si elle était une réelle adversaire. Rina aurait dû être satisfaite… Mais elle ne le fut aucunement.

Son corps se remit à trembler. Elle n’aimait pas cette expression… Pas sur son père… Cela ne lui allait pas, ce n'était pas le vrai lui. Elle se mit à regretter sa demande… Elle ne voulait pas qu’Ed agisse comme s’il avait envie de la tuer… Pas son propre père. Pas lui.

Lorsqu’il bondit sur elle dans l’intention de lui donner un coup de poing, elle se raidit, les larmes lui montant aux yeux. Elle pouvait éviter ce coup… facilement, même. Et c’était pour cela que son père se permettait d’attaquer aussi puissamment. Mais son corps et son mental refusèrent de s’écarter. Paniquée, elle se recroquevilla sur elle-même.

-Arrête ! hurla-t-elle.

Mais Ed ne pouvait pas arrêter. Il avait trop d’impulsion… Cependant, il pouvait dévier le coup. Il abattit alors son poing dans le sol, juste à côté de sa fille. L’attaque fut si puissante que le poing d’Ed s’enfonça dans la terre. Ignorant le sang qui coulait et la douleur qui le piquait, il retira sa main du sol et regarda sa fille avec inquiétude.

-Rina…

Elle tremblait de tout ses membres. Jamais Ed ne l'avait vu ainsi… N’y tenant plus, elle éclata en sanglot, ayant besoin de relâcher toute la pression qu’elle avait accumulé en si peu de temps.

Alors, Ed l’enlaça et la serra fort contre lui.

-Tout va bien, murmura-t-il, je suis là.

-Je suis désolée… Je ne le pensais pas… Ce n’était pas pour toi…

-Je le sais…

-Le président avait raison…J’ai… J’ai eu... Tellement peur… J’étais impuissante et ça m’a effrayé… C’est la première fois que je ressens ça... Je n'ai jamais eu peur de rien ni de personne et… Et je ne savais pas ce que je devais faire…

Elle sentit les bras de son père la blottir davantage contre lui.

-Pour vaincre tes peurs, tu dois d’abord les admettre, dit-il doucement.

-Je suis faible.

-Tu as l’impression de paraître faible, rectifia Ed. Mais tu es en train de faire un grand pas en avant et tu n’en ressortiras que plus forte... C'est ça, affronter ses peurs.


Darrick observait la scène depuis une des fenêtres, à l’étage, le temps que son bain coule.

-C’est prêt, tu peux y aller, lui dit Winry. Tu dormiras dans la chambre d’Edwin, cette nuit.

-Inutile, je ne reste pas. Je soigne mes blessures et je m'en vais.

-Il est hors de question que tu sortes d’ici vu ton état. Tu as besoin d’une bonne nuit de repos et Ayame est contente de t’avoir pour le dîner.

-Ça vous arrive souvent d’héberger des inconnus, comme ça ?

-Oh tu sais, c n'est pas la première fois, même si ça fait quelques années... Il y a rarement des inconnus ici… A tel point que tout le village est prêt à aider s’il y a besoin.

-C’est vrai que tous ceux à qui j’ai demandé votre adresse m’ont proposé de me conduire jusque chez vous, ou de m’héberger pour la nuit.

-Et pourquoi ne pas avoir accepté ?

-Je ne fais confiance à personne, répondit-il en haussant les épaules, comme si c’était évident.

Puis, il reporta de nouveau son attention sur la fenêtre.

-Elle n’était pas comme ça avant. Depuis qu'elle s'est faites attaquée, je ne la reconnais pas… Elle est… différente. Et ce qu'il s'est passé avec Hiro ne semble avoir rien arranger.

-Elle n’est pas différente, juste en pleine remise en question. (Un petit sourire se dessina sur ses lèvres) Mais je t’assure que lorsqu’elle se ressaisira, elle redeviendra comme avant et même encore plus forte, autant physiquement que mentalement.

-Comment pouvez-vous en être aussi sûre ?

Le sourire de Winry s’élargit, comme si la réponse était évidente.

-C’est la fille de son père.


Après s’être lavé, Darrick refusa l’aide de Winry et Rina pour soigner ses blessures et insista pour le faire lui-même. Winry s’était donc installée dans la cuisine pour mettre un bandage sur la main blessée d’Ed.

-Je ne pensais pas trouver un jour quelqu’un de plus méfiant et plus têtu que toi, soupira Winry à l’intention de son mari.

-Il a toujours vécu dans la rue, il a ses raisons, répondit Ed en haussant les épaules.

Quand Winry acheva son bandage, elle soupira :

-Si tu ne t’en sors pas avec une foulure, tu auras de la chance.

-Tu sais que tu aurais pu faire un chouette médecin, aussi.

-Le pire c’est que même là, tu aurais été mon meilleur client…

-Que veux-tu, c’est ça d’être accro à toi !

Winry sourit devant son sens de la répartie et lui déroba un baiser.


-Tu es sûr que tu ne veux pas au moins de l’aide pour ton œil ? insista Rina, dans le salon. Il ne doit pas être joli-joli… Peut-être même qu’il est infecté.

-Au lieu de t’inquiéter pour mon œil, tu ferais mieux de prendre une décision.

-Et toi, au lieu de me casser les pieds avec ma future décision, tu ferais mieux de t’inquiéter pour ton œil, répliqua-t-elle.

Darrick retint un sourire d’amusement. Voilà une réplique digne de la Rina Elric qu’il connaissait !

-De toute façon, je verrais bien demain matin ce que tu as décidé.

-Comment ça ? Tu t’en vas déjà ? demanda tristement Ayame, sur ses genoux.

-Oui, j’ai des choses à régler à Central. Mais je reviendrais te voir très vite.

-Non, je veux venir avec toi !

-Il vaut mieux que tu restes ici. Avec eux tu ne crains rien et ils m’ont l’air de bien s’occuper de toi.

Ayame prit une mine boudeuse et se tourna vers Rina.

-Toi aussi, tu t'en vas ?

L'adolescente garda le silence un instant. Elle croisa ensuite le regard de Darrick et déclara :

-Oui. Dès demain matin.

Un sourire satisfait étira les lèvres de Darrick.


Le lendemain matin, Edward accompagna Rina et Darrick jusqu’à la gare.

-Je comprends les raisons qui te poussent à vouloir venger ton frère, dit tout à coup Ed à l’adolescent, tandis que la gare apparaissait devant eux. Mais sache que la vengeance ne te mènera nulle part et ne fera que de te consumé toi-même.

-Peu m'importe, je...

-Écoute, que ce soit bien clair… Tu fais ce que tu veux, continue de suivre ce chemin si tu en as envie… Mais n’entraîne pas ma fille sur cette voie, sinon, tu auras à faire à moi.

-Papa…, tenta Rina.

-Je sais de quoi je parle. Les parents de Winry sont morts à cause de la haine d’une personne, alors qu’ils n’avaient rien à voir dans sa vengeance. Je suis d’accord pour que Rina t’aide à découvrir les coupables, mais tu dois la tenir éloignée de tes envies des vengeances, est-ce que je le suis bien fait comprendre ?

Darrick soutint le regard d'Ed un bref instant. Puis, il hocha la tête.

-Oui, monsieur.

Quand le train arriva, Darrick se tourna une dernière fois vers Ed et s’inclina, sous l’air ébahi de l’ex-Alchimiste.

-Je tiens à vous dire que vous êtes mon modèle depuis tout petit…, déclara-t-il avant de monter dans le train, les joues rouges comme des tomates.

-J’ai fais quoi pour avoir des fans ? demanda Ed à sa fille, l’air perdu.

-Ça, c’est à toi de me le dire ! répondit cette dernière en riant. Tu aurais vu sa tête quand il a appris que j’étais ta fille…

Son père eut un petit sourire, qui s’effaça à peine quelques secondes plus tard. L’inquiétude se lisait dans ses yeux.

-Tu es sûre que ça va aller ?

-Oui…

Ed soupira. Il n’avait pas du tout envie de partir en laissant sa fille, son bébé, dans cet état…

-Si tu as besoin de parler ou que tu as le moindre coup de blues, tu n’hésites pas à nous appeler, d’accord ? Même si c’est en plein milieu de la nuit !

-Promis.

-Et tu manges, même si tu n’as pas faim… Et même si je me doute que les prochaines nuits vont être difficile, je veux que tu essayes un maximum de te reposer… Tu vas avoir besoin de forces.

-Je sais.

-Et si ton enquête devient trop dangereuse, je veux que tu abandonnes tout de suite et que tu laisses le relais à tes supérieurs. Je veux aussi que tu les tiennes au courant de ton avancée… Et je veux moi aussi avoir des nouvelles régulièrement.

-Très bien.

En règle général, Rina serait agacée en entendant son père et son côté hyper-protecteur, lui donner toute ces recommandation. Mais cette fois, étrangement, elle lui en fut reconnaissante.

Edward eut l’air de vouloir la serrer dans ses bras, mais il se retint eu dernier moment et se contenta de lui caresser les cheveux, un sourire triste aux lèvres.

-Ma petite fille…

-Je ne suis plus une petite fille, grommela Rina.

Mais sa voix manquait cruellement d'assurance. Comme si elle n'en était pas convaincue. Au fond, c’était ça… Rina se sentait actuellement aussi vulnérable et faible qu’une petite fille qui avait besoin du réconfort de son père. Alors, dès qu’il pivota sur ses talons, elle s’écria :

-Papa !

Il eut tout juste le temps de se retourner, que Rina se jeta dans ses bras pour se blottir fort contre lui.

-Merci…, murmura-t-elle.

Même si le côté papa-gâteau avait le don d’énerver Rina, elle devait bien admettre que c’était une de ses incroyables qualité.

Ed sourit et l’embrassa sur la tête tout en la serrant contre lui.

-Sois prudente… Et que ce Darrick prenne un peu de distance avec toi ! Je le trouve un peu trop proche…

-Papa ! gronda Rina en bondissant en arrière, rouge comme une tomate.

Elle sauta dans le train pour cacher son embarras, sous le regard amusé de son père.

-Au fait, ajouta Rina en se rappelant soudainement de quelque chose, qui t’a dit que j’étais à l’armée, si ce n’était pas Edwin ?

-Je ne sais pas, elle ne m’a pas dit son nom… En tout cas, c’était une de tes collègues.

-Une collègue ?

Elle fronça les sourcils. Iyoko était la seule de son équipe à être au courant de son mensonge, elle n’aurait pas pu la dénoncer, pas elle…

Quand le train démarra, quelques minutes plus tard, Rina était toujours aussi perplexe.

-Euh… Ça ne va pas ? demanda Darrick en haussant un sourcil.

-Tout va bien, marmonna-t-elle. Si c'est ce que je pense, il y en a juste une qui va avoir de mes nouvelles, quand j’arriverais au Q.G.

-Ah ? Rina Elric l'emmerdeuse est de retour ?

Rina secoua la tête. Elle ne se sentait toujours pas assez bien pour se permettre de dire qu'elle était de retour... Ça serait long... Mais elle se sentait sur la bonne voie.

Au fond d'elle, elle sentit que lorsqu'elle remonterait la pente... Elle ne serait plus jamais la même.



Commentaire de l'auteur Et voilààà. C'est une Rina encore un peu perturbée et un Darrick archi-motivé qui vont à Central pour mener l'enquête. Que pensez-vous de ce duo ? Vous le sentez bien ou mal avec eux aux commandes ? ^^
Vous avez pu le constater, Edwin s'est fait très discret durant cette fic, mais ce n'est pas non plus clairement préciser dans ce chapitre, ni trop dans le précédent, d'ailleurs, mais c'est toujours assez tendu entre lui et son père, du coup, en sa présence il préfère se faire tout petit.

Réponses aux commentaires du chapitre précédent :

pika-78 : Hey ! Ça, ce n'était pas le chapitre d'Edwin xD Mais effectivement celui de Winry ! Maman Winry c'est une warrior... Qui n'y va pas de main morte en effet ! Mais ça, on le savait déjà...
Oui elle a du mal ma petite Ayame... Mais faut pas oublier qu'elle a grandis aux côté du personnage le plus méfiant et têtu de la fic : Darrick.
Ah ouais, tu n'avais jamais vu, pour Rina ? Je l'avais expliquer à ma première fic mais tu ne l'avais peut-être pas lu, je ne sais plus.. Mais c'est vrai que Nina est un personnage qui a énormément marqué Ed et Al et ce, jusqu'à la fin... Au dernier chapitre et au dernier épisode du mangas, ils font tout de même encore mention et c'est même pour que ça ne se reproduise pas qu'ils ont décidés de continuer leur « recherche »... Avec tout ce qu'ils ont vécu, c'est Nina qui reste l’événement le plus marquant pour eux, donc j'ai toujours voulu qu'Ed lui rende hommage et ce, exactement pour les même raisons qu'il à dit ^^
Héhé, seul Darrick pouvait motiver Rina à repartir ! Sinon, elle serait resté chez elle à se lamenter pour le restant de sa vie... Non, c'est pas ma Rina, ça ! Donc hop, Darrick à la rescousse !

Kanade-Chin ; Ouiiiiiiii, Kanadeeeee ! ^^ Je me doutais que tu n'étais pas loin, mais c'est vrai que comme tu es tout de même celle qui me suis depuis le début, j’espérais vraiment avoir ton avis sur mon « monstre » ! Ow, bienvenu à ton Neko ^^ J'adore les tricolores en plus mais les noirs restent les plus beau (dédicace à mon chat^^). J'espère bien que tu as encore faim, parce que c'est loin d'être encore finit !
Tu m'étonnes que tu n'aies pas le courage de commenter 18 chapitres haha.
Tes compliments m'ont fait vraiment plaisir ! Pour Ed/Rina, j'ai tout de suite voulu mettre le « hola » comme on dit. Rina est la fille de sa père, on ne peut le nier, mais comme tu dis, ils ont beau avoir le même caractère, ils restent différent. Rina est différente d'Ed, parce qu'elle n'a pas vécu les mêmes choses, parce qu'elle n'a pas grandi dans les même conditions de vie, etc... Et son précédent combat a vraiment fait le contraste. Ils sont pareils mais à la fois différent et c'est pour ça que c'est aussi fort entre eux.
Ton OC fille préféré ?... Je... Waouw... Les mots me manquent oO Ayant vraiment adoré écrire ce personnage, je suis vraiment très flattée.
Passons à mon Edwin. Rina étant clairement l’héroïne de la fic, Edwin reste un peu en retrait et comme tu dis, son caractère est un peu comme « monsieur tout le monde ». J'en suis consciente et c'est pour ça que j'ai voulu faire un chapitre entier sur lui, afin qu'il ne reste pas trop effacé. En plus, il est resté très discret dans ce chapitre. Son avenir semble tout tracé, il est talentueux, presque plus que sa mère et comme l'a dit Ed dans les premiers chapitres « Lorsqu’il se trouvera en situation difficile, il saura comment s’en sortir de manière juste et réfléchi ». Rina est son exact contraire, elle ne sait pas ce qu'elle veut faire et elle est très loin d'avoir la sagesse de son frère. Edwin à déjà tout pour avancer et évoluer, il n'a pas besoin de moi pour le moment. Et c'est pour ça que je me consacre et me concentre plus sur Rina, qui elle, à besoin d'évoluer. Pour le moment, Edwin à surtout un rôle de confident. Mais rassure-toi, Edwin aura son heure de gloire;) Je ne peux rien dire mais... J'ai hâte d'y être !
Mdr c'est vrai que les prénoms Xinois sont courts et simple à retenir ^^ Mais j'aime trop la sonorité des prénoms jap' héhé.
Oui, comme je l'ai dis, j'ai été beaucoup plus ambitieuse et j'ai voulu changer de ce que je faisais d'habitude. En plus d'être plus sérieuse, j'ai pris le temps de mieux développer l'intrigue, ce qui explique la longueur de mon « monstre ». mais visiblement, ça a l'air de vous plaire et ayant passer presque une année à travailler dessus, ça ne pouvait pas plus me faire plus plaisir
Tu reviens quand tu veux ma Kanade ^^ La porte sera toujours ouverte pour toi... Ou plutôt, les liens des fics te seront toujours accessibles x) Et désolééééééée pour le pavé !

Caramel-mou : Coucou ^^ ça oui, Ed sait très bien montré quand il est énervé... Mais le côté Papa-poule n'est jamais bien loin ! C'est vrai qu'avec moi, Ed se confie beaucoup à Winry (Mais ils sont tellement meugnon tous les deux *_*... Bah quoi?) et je suis contente que le passage "Nina" t'ai plu. Edwin n'a pas eu de chance, en effet ! Mais t'inquiète ;)


Le prochain chapitre sera assez tranquille, je voulais laisser le temps aux personnages pour poser leurs marques à Central. Il s'intitule : Confidences.
A la semaine prochaine ~
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales