Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • New Game +
    Réticule
    Nb de signes : 4 800 - 24 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Relation humain / animal
    Bleu héron
    Nb de signes : 150 000 - 160 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Beurk !
    Le Ventre et l'Oreille
    Nb de signes : 50 - 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/02/2021
  • Mobilités alternatives
    Encres
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/01/2021
  • Grand Prix Littéraire du Golf
    Fairways Magazine
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 01/03/2021
  • Paradis artificiels
    [erminbooks]
    Nb de signes : 30 000 - 90 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • La Commune de Paris
    La Clef d'argent
    Nb de signes : 10 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/05/2021
  • Avis de tempête(s)
    Éditions des embruns
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • De Mythologia
    Etherval
    Nb de signes : 10 000 - 34 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/01/2021
  • Horizon perpétuel 21
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 10 000 - 80 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 31/03/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Changement d'adresse IP non prévue
 par   - 58 lectures  - Aucun commentaire

Fanfic Fr a été inaccessible suite à un changement d'adresse IP non prévu.
Le changement a été fait sans me prévenir, ce qui fait que les serveurs DNS n'étaient pas à jour et continuaient à rediriger vers l'ancienne adresse.

 

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 885 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

FullMetal Alchemist

La légende de l'Alchimiste
[Histoire Terminée]
Auteur: Jill Kuchiwa Vue: 10040
[Publiée le: 2016-02-24]    [Mise à Jour: 2017-05-22]
G  Signaler Action-Aventure/Amitié/Tranche de vie Commentaires : 83
Description:
Il est l'heure de faire place à la génération suivante.
Lorsque Rina Elric, digne fille de son père, veut trouver par tous les moyens ce pour quoi elle est faite et quel est véritablement son destin, elle ne se doute pas une seule seconde des choses, bonnes et mauvaises, qui l'attendent... Et que va tout changer. Autant pour elle que pour son entourage.

L'histoire est divisée en 44 chapitres + prologue et épilogue.

ATTENTION : Si vous ne voulez pas être spoiler, tâchez d'avoir fini le manga ou l'anime "FMA Brotherhood"... Promis, un jour je ferais une fic dont même ceux qui n'ont pas finis le manga pourront lire !
Crédits:
Aloooooors, comment dire... Il y a beaucoup de personnages n'à moi, rien qu'à moi !
Les autres personnages et l'univers dans lequel ils évoluent, viennent de l'oeuvre originale de Hiromu Arakawa, que je ne remercierais jamais assez d'avoir créer "Fullmetal Alchemist".
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Rivalité

[5081 mots]
Publié le: 2016-03-26Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Hey ! Désolé de la journée de retard mais n'étant pas chez moi hier de la journée, c'était compliqué de poster le nouveau chapitre ^^ C'est donc en cette charmante journée que le chapitre 4 arrive. Au programme, du jeu et du combat, ouais, comme dans l'ancien temps ! Bon ce n'est pas un combat à mort mais avec Rina et Tara, ça peut le devenir ! En attendant, on commence avec le fameux Elric Ball.



Le « Elric Ball » était un jeu inventé par Al et Ed pour… En fait, les deux frères étaient incapable eux-mêmes de ce souvenir pourquoi ils avaient inventés ce jeu… (nda : Tout comme l'auteur de cette fanfic d'ailleurs, qui a également eu la flemme de trouver une raison valable quant à l'existence de ce jeu)

Grâce à l’Empereur Ling, le clan Chang était bien remonté et possédait dorénavant une bonne richesse. De ce fait, Al et May pouvaient se permettre d’avoir une grande maison et un grand terrain (idéal pour les combats... ou les parties d’Elric Ball !).

Le principe de ce jeu était des plus faciles. Il y avait plusieurs rangées de sortes de poteaux d’un peu moins d’un mètre de haut, sur lesquels devaient se déplacer les joueurs. Ces derniers devaient marquer le plus de points possible, en envoyant un ballon dans le panier, situé derrière chaque équipe. Un panier valait deux points et si le ballon venait à tomber par terre, cela enlevait cinq points à l’équipe Les camps étaient délimités par un ruban, coupant le « terrain » en plein milieu.

Ce jeu était idéal car il alliait l’équilibre, la précision et exigeait de maîtriser le contrôle de sa force...

« Exactement ce dont a besoin Rina ! » songea Ed.

Ce dernier bondit se mettre sur un poteau, tandis qu’Al l’imitait de l’autre côté du terrain. Ils étaient les chefs d’équipes. Avant, les poteaux faisaient deux mètres de hauts. Mais lorsque leurs enfants ont intégré le jeu, ils ont naturellement mit moins de hauteur, les avaient plus élargis et les avait rapproché afin qu'il soit plus simple pour les enfants de se déplacer. Néanmoins, Ed et Al avaient hâte de pouvoir à nouveau augmenter la difficulté, dès que les jumelles seraient plus grande.

L’ainé Elric commença des étirements et quelques mouvements pour se réhabituer aux poteaux puis il fit signe à Rina de le rejoindre, qui s’exécuta avec une joie non dissimulée. Père et fille appréciaient ces moments où ils pouvaient enfin faire équipe, plutôt que de s’entraîner l’un contre l’autre. Par moment, ils alternaient et ainsi, Ed prenait Tara avec lui et Al, Rina, ce qui s'avérait très souvent une bonne expérience !

-Et nous ? demandèrent Su Yin et Rei d’une même voix lorsque Tara rejoignit également son père.

Avant de répondre, Ed fit le poirier sur une seule main avec une facilité déconcertante. Winry se demanda intérieurement comment il pouvait faire ça, son repas à peine digéré !

-Voyons…, réfléchit-il. Il me semble que j’avais Rei, la dernière fois ? Donc cette fois, je prends Su avec moi !

Alors que les jumelles se mettaient en place, Ed et Rina terminèrent leur échauffement en sautant de poteaux en poteaux (avec, évidemment, des saltos et sauts périlleux pendant chaque sauts… Sinon, c’était bien trop facile !). Rina fit sa figure avec beaucoup trop d'énergie et de ce fait, dès qu'elle atterit sur son nouveau poteau, et vacilla en avant, puis en arrière, désequilibrée à cause de la force avec laquelle elle était arrivée. Alors qu'elle se voyait déjà par terre, le soulagement s'empara d'elle lorsqu'elle sentit une main la pousser doucement dans le dos pour l'aider à se réequilibrer et à se remettre en place.

-Le contrôle, lâcha Ed.

Rina hocha la tête et fit un sourire d'excuse.

-J’ai hâte de voir ça, ça fait tellement longtemps que je ne les aie pas vu jouer, dit Winry. La dernière fois que je suis venue, les jumelles ne jouaient même pas encore.

-Tu ne vas pas en revenir, approuva May avec un clin d’œil. Au départ, elles n’osaient pas bouger !

-Et depuis qu'elles ont compris que papa et tonton Al étaient toujours là pour les rattraper en cas de chute, elles sont beaucoup plus à l’aise, expliqua Edwin.

Ed et Al se plaçaient toujours derrière les enfants. De cette façon, ils pouvaient se concentrer sur le match tout en surveillant attentivement les jumelles. Si elles venaient à tomber en cas de déséquilibre, leur oncle et leur père n’étaient jamais bien loin pour les rattraper.

-Et d’ailleurs, tatie, c’est quand que tu seras de la partie ? ajouta Edwin à l’intention de May.

-Pour l’instant, je ne peux pas, puisqu’il manquerait un joueur pour faire des équipes équilibrées. Mais ne t’inquiète pas, j’ai ma dose de jeu, moi aussi ! Je fais souvent des parties contre Al et il prend souvent sa raclée, d'ailleurs... (Elle se tourna ensuite vers Winry) En tout cas, c’est super que tu sois là ! On était tous super heureux lorsqu’Ed nous a appris que tu allais pouvoir venir… Et d’ailleurs, Ed avait l’air aussi content que nous !

Winry approuva d’un grand sourire et regarda son mari, qui organisait un plan d’attaque avec Rina et Su.

-Ce qui est dommage, c’est qu’on est là que pour quatre jours, au lieu de la semaine habituelle… Mais je ne pouvais pas laisser la boutique fermée plus longtemps. Même avec l’aide d’Edwin, ça aurait été ingérable à notre retour !

-Et de toute façon, je suppose qu’Ed et les enfants préféraient partir quatre jours avec toi, plutôt qu’une semaine sans toi ?

-Tout à fait, et moi aussi ! La maison me semble trop calme et si vide que la semaine me parait interminable, à chaque fois… Paninya le sait et vient souvent me tenir compagnie en fin de semaine.

-Ma pauvre…

Winry haussa les épaules en souriant, puis, lorsqu’elle entendit quelqu’un cogner dans un ballon, elle leva la tête pour se concentrer sur le match.


Alphonse lança le ballon avec un puissant coup de pied, qu’Edward le rendit avec le même coup. Alors que Rei s’apprêtait à changer de poteau d’un saut, Al, de son œil d’expert, remarqua rapidement que la petite avait mal calculé sa trajectoire et atterrirait mal. Et de plus, le ballon arrivait vers lui. Il vit toute ces information en même temps en l'espace d'une seconde.

-Tara ! s’écria Al en bondissant vers Rei.

L’adolescente comprit qu’il fallait qu’elle gère la partie pendant que son père porte secours à sa petite sœur. Au moment où Al réceptionnait la fillette dans ses bras, Tara changea rapidement de place pour relancer le ballon d’un coup de pied.

Edwin vit avec amusement qu’exactement au même moment, son père venait également tout juste d’empêcher Su Yin de tomber.

Décidemment, même pour ça, les jumelles étaient d’une synchronisation parfaite !

-Waouh, siffla Winry, c'est impressionnant !

-Je te l’avais dit, s’exclama May en riant.

Rina et Tara avaient pris énormément d’assurance et les jumelles, se sachant en parfaite sécurité, se déplaçaient sans l’air de s’inquiéter d’être à presque un mètre de hauteur. Sans oublier la vitesse avec laquelle agissaient Ed et Al dés qu’une des fillettes était en situation de danger, alors que le match lui-même se déroulait rapidement.

Et pourtant, ils étaient tous aussi à l’aise que des poissons dans l’eau !

-Tu remarqueras néanmoins que mon chéri et mes filles sont les meilleures, provoqua gentiment May, avec un regard en coin.

-Alors pourquoi est-ce que c’est l’équipe composée de mon mari et ma fille qui mène le jeu, pour l’instant ? rétorqua malicieusement Winry.

-Parce qu’une de mes fabuleuses filles est avec eux.

Elles continuèrent à se taquiner pendant qu’Edwin éclatait de rire. La compétition, c’était une vraie histoire de famille !


Plusieurs minutes plus tard, l’équipe d’Ed et Al était au coude à coude.

Le match s’était déroulé dans une ambiance détendue et conviviale tout le long, mais Edwin remarqua que maintenant que le point décisif était en jeu, la compétition se faisait beaucoup sentir… particulièrement entre Tara et Rina.

Tara intercepta le ballon en mettant ses bras en bouclier et le relança immédiatement avec un coup de poing. Elle avait fait exprès de le lancer faiblement, dans l’espoir qu’il tombe par terre et enlève ainsi cinq points à l’équipe adverse.

-Les filles, préparez-vous ! On fait comme d’habitude ! s’exclama Ed.

Dans ces moments-là, Ed se laissait tomber, en ne se tenant qu’avec les mains sur le piquet et donnait un coup de pied dans le ballon juste avant qu’il ne touche le sol, pour le renvoyer en l’air. Ainsi Su ou Rina n’auraient plus qu’à donner un coup dedans pour reprendre la partie.

Mais au moment où il allait s’accrocher au poteau et se laisse tomber, Ed entendit un petit cri et devina qu’il s’agissait de Su. Entre le ballon ou sa nièce, le choix était vite fait.

-Rina ! A toi de jouer ! s’écria-t-il en changeant sa trajectoire.

L’adolescente se mordit la lèvre, nerveuse. C’était la première fois qu’elle allait exécuter cette tache puisque c’était son père qui gérait ce genre de chose, normalement. Néanmoins, elle se ressaisit et fit le mouvement d’Ed et donna un coup de pied dans le ballon au moment où il frôlait l’herbe.

-Papa ! lança-t-elle.

Aucune réponse. Il devait être occupé avec Su. Alors, l’adolescente força sur ses bras dans l’espoir réussir à remonter à temps pour donner un coup dans le ballon afin de le renvoyer dans l’autre équipe. Rien qu’à la force de ses bras, avec une rapidité impressionnante, une habilité rare et un effort ultime, elle se dépêcha de se remettre debout sur le poteau et donna un coup dans le ballon juste à temps. Quand cela fut fait, elle s’appuya sur ses genoux, essoufflée. Cette figure lui avait pompé toute son énergie ! Quand elle entendit le ballon tomber au sol, elle releva la tête, intriguée et vit que son oncle et ses nièces n’avaient rien fait pour récupérer le ballon. Ils avaient tous les trois le regard tourné à gauche et Rina comprit la raison. Elle bondit de poteau en poteau dans la même direction et s’arrêta à la limite du terrain. Elle découvrit son père, assis en tailleur par terre, avec Su contre lui.

- Ça va, vous deux ? s’écria Rina.

-Rien de cassé ? s’inquiéta également Al.

-Tout va bien… Désolé, Rina ! On dirait bien qu’on a perdu, fit-il avec un sourire d’excuse.

Lorsqu’un joueur touchait le sol, hors du terrain, la partie était finie et l’équipe dont le joueur était tombé perdait irrémédiablement. Rina n’en voulut aucunement à son père puisque visiblement, il n’avait pas eu d’autres choix que de quitter le terrain pour porter secours à Su.

-Tant que vous allez bien, c’est le principal, dit Rina en les rejoignant.

-Mais j’ai eu le temps de voir ton combo ! Bravo, c’était un coup de maître ! félicita Ed, les yeux brillant d’excitation. Fais attention, je risque de te laisser récupérer le ballon à chaque fois, maintenant !

-C’était trop classe, Rina ! s’exclama Rei en sautillant sur son poteau.

Mais elle perdit l’équilibre et pile au moment où elle commençait à pencher dangereusement sur le côté, son père intervint en sautant vers elle et en la poussant doucement pour la remettre droite, en riant.

-Ouais, c’était pas mal, grommela Tara en détournant la tête.

Rina fut choquée. C’était bien la première fois que sa cousine lui faisait un compliment. Puis, un sourire démoniaque étira ses lèvres lorsqu’elle comprit que cela voulait dire que même elle, n’avait jamais réussi « l’exploit » de Rina. Comme d’habitude, Edward, à qui rien n’échappait jamais, comprit lui aussi ce que tout cela signifiait.

-On a perdu mais toi, tu as gagné quelque chose, lui dit Ed, une lueur de fierté dans les yeux. C’est ça qu’il faut retenir et à ça que tu devras penser, demain. Même dans une défaite, il y a toujours une petite victoire !

Rina lui sourit et, peu après, l’équipe d’Al les rejoignit, suivit de Winry, Edwin et May.

-On va dire que c’est un match nul, déclara Al, toujours bon joueur.

Mais Ed secoua la tête.

-Non, on a perdu pour cette fois ! Mais fais gaffe, notre revanche sera terrible !

-Je te crois sans problème !

-Pardon, dit tristement Su. J’ai voulu me dépêcher mais j’ai perdu l’équilibre.

Ed lui ébouriffa les cheveux en souriant.

-C’était un beau match, affirma Edwin.

-Vous avez énormément progressé, toutes les deux, assura Winry en regardant les jumelles d’un air attendri.

-Tu trouves ? demandèrent ces dernières.

-Winry à raison, vos progrès sont flagrants ! s’exclama Ed en se relevant. Al et moi avons de moins en moins besoin de vous rattraper.

Rei et Su Yin regardèrent Ed avec des étoiles dans les yeux avant de se taper joyeusement dans la main.


**

La nuit venue, Winry contemplait le paysage de la fenêtre de sa chambre quand elle sentit Ed l’enlacer dans le dos. Les bras de son mari lui serrèrent doucement le ventre et sa tête se cala contre celle de Winry, au creux de l’épaule.

-A quoi tu penses ? murmura-t-il.

-A la grasse matinée qui m’attend après cette excellente journée ! répondit-elle, un grand sourire aux lèvres.

Après le match d’Elric Ball, toute la famille avait plongé dans la piscine la tête la première et y était resté tout le reste de la journée. En y repensant, Winry sourit. Depuis combien de temps ne s’était-elle pas prélassée ainsi, en profitant de sa famille ?

-Le match t’a plu ?

-Carrément ! avoua sincèrement la mécanicienne. J’ai adoré !

-Rina voulait qu’on se donne à fond pour toi.

-Elle n’est pas trop déçu d’avoir perdue ?

-Elle sait que c’était la faute à « pas de chance »… et elle est trop contente d’en avoir mit plein la vue à sa cousine, pour être déçue ! s’esclaffa Ed.

-C’est grâce à toi, murmura Winry en se tournant pour se mettre face à lui. Vous faîte une très bonne équipe, tout comme Al et Tara.

-C’est vrai… Mais mon équipe fétiche, c’est la notre… Et je suis particulièrement ravi que ma partenaire préférée soit à Xing, avec moi.

Sur ce, il se pencha pour l’embrasser et sentit peu après les bras de Winry lui enlacer le cou.

-Mais dès demain matin, je mène mon enquête pour la confection de ton auto-mail spécial Xing ! lança Winry, lorsqu’ils rompirent le baiser.

-Tu ne vas pas travailler, quand même ?

-Bien sûr que si ! Je dois profiter de mon séjour ici pour te faire ton auto-mail de Xing et vérifier qu’il va bien, tant qu’on est là.

Ed leva les yeux au ciel. Décidemment, Winry ne pouvait vraiment pas passer plus d’une journée sans auto-mail !

-Tu le feras pour la prochaine fois.

-Ça fait des années que je remets ça à plus tard ! Et je ne sais même pas quand est-ce que je pourrais revenir ici !

Mais Ed l’ignora et lui déposa des baisers tout le long du cou.

-Eh bien tu feras tout pour pouvoir venir, la prochaine fois, dit-il, les lèvres contre le creux de l’épaule de sa femme.

Il n’avait pas envie de parler d’auto-mail, ou de rappeler à Winry la définition du mot : Vacance. Pour le moment, il avait surtout envie de passer un moment… intime, avec elle.

-Tu feras tout pour avoir le dernier mot, hein ? pouffa Winry.

-Je ferais surtout tout pour t’empêcher de travailler ! fit Ed en redressant la tête. Tu es en vacances, tu dois te reposer… Fais-le au moins pour moi, ajouta-t-il en faisant des yeux de chiens battus.

La mécanicienne soupira. Elle ne pouvait résister lorsqu’il lui disait ça avec, en plus, ce regard… Et il le savait parfaitement.

-Bon… Est-ce que je pourrai au moins faire quelques emplettes ?

-A condition que le matériel reste en pièce détaché jusqu’à ce qu’on rentre à Resembool, lâcha Ed, méfiant.

-Je te promets que je ne ferais rien de plus que du shopping !

-Et que tu seras de retour pour le combat de Rina ? Ça compte beaucoup pour elle que tu y assiste…

-La question ne se pose même pas, je raterais ça pour rien au monde !

-Alors, c’est d’accord.

Il sourit lorsque Winry le remercia d’un baiser.

-Edwin pourra m’accompagner ? demanda-t-elle, contre ses lèvres.

-Comme si j’avais vraiment le choix !

-Biens sûr… Mais il faut tout de même que tu prennes en compte le fait que ça lui ferait vraiment, vraiiiiiment plaisir, influença-t-elle.

-O.K, il t’accompagnera… d’un côté, il pourra te surveiller, comme ça.

Un grand sourire espiègle illumina le visage de Winry. En réalité, elle voulait emmener Edwin avec elle pour qu’il aille prendre des notes et des conseils pour elle auprès d’un mécanicien. Ensuite, elle en profiterait pour acheter le matériel nécessaire. Ainsi, sa promesse serait tenue : Elle ne ferait que du shopping !

Ed fut soudainement plongé dans la réflexion. Le fait qu’il ait eu son mot à dire pour qu’Edwin aille avec sa mère l’intriguait… et tout à coup, il se crispa. Winry sut alors qu’il avait comprit son intention… Et en voyant qu’il ouvrait la bouche pour répliquer, elle s’empressa alors de rappeler :

-Trop tard, tu m’as donné ton autorisation et tu ne reviens jamais sur ta parole !

-…Tu n’es qu’une garce…, grommela Ed, vaincu.

Winry fit un sourire angélique et passa doucement ses mains sous le tee-shirt d’Ed, afin de caresser son torse.

-Mais… tu m’aimes quand même… hein ? s’assura-t-elle d’une voix suave.

Ed se contenta de lui répondre en l’embrassant dans le cou. Oh que oui, il l’aimait, sa Winry !


~*Le lendemain*~


-… Et fais attention à tenir ta garde et à retenir tes coups, ce sont tes deux plus grands défauts ! conseilla Ed, pendant que sa fille terminait ses étirements. Et surtout, reste calme quoiqu’il arrive, même si Tara à l’avantage sur toi ! Et rappelle-toi que même si tu perds, si tu apprends quelque chose de ton combat, tu en sortiras toi aussi victorieuse ! Et n'oublie pas aussi que c'est un combat amical, pas un combat à mort...

Rina hochait la tête à chaque phrase, concentrée sur ses paroles. Puis, elle sortit ses gants de sa poche et les enfila.

-Si ces messieurs les coachs pouvaient s’éloigner de leur championne afin qu’elles puissent commencer le combat ! s’exclama May, à l’intention d’Ed et Al.

Ed échangea un regard complice avec Al, qui, tout comme lui, croulait sa fille de dernières recommandations ! Puis, les deux frères rejoignirent leur famille, qui patientait un peu plus loin. Edwin, lui, se plaça entre les deux adolescentes. Il avait conscient qu’il risquait sa peau à chaque fois qu’il lançait le début du combat, mais il fallait bien un arbitre ! Même s’il était censé être neutre, il ne put s’empêcher de lancer discrétement un regard d’encouragement à sa sœur, qui le remercia d’un léger signe de tête.

-Que le combat… (Il se crispa lorsque Rina joignit ses mains gantées et que Tara dégaina des kunaïs)… Commence ! conclut-il en partant en courant.

Et il constata bien vite qu’il avait eut raison, puisqu’un nuage de fumée ne tarda pas à se soulever, là où il se situait juste avant, suite aux attaques des combattantes.

Le fait que Rina puisse faire de l’Alchimie juste grâce à des gants parut déstabiliser Tara, mais elle ne se laissa pas impressionner bien longtemps et reprit vite sa concentration. Elle ne pouvait faire de l’elixirologie en joignant simplement ses mains, mais en revanche, elle était capable de tracer des cercles de transmutation avec une rapidité hors du commun. Et elle le prouva une fois de plus, quand, lorsque Rina posa ses mains au sol, après les avoir plaqué l’une contre l’autre, elle s’ accroupit pour dessiner son cercle. Un mur se dressa devant elle et la protégea de l’attaque de Rina au bon moment.

Ed observait attentivement le combat. Rina et Tara avaient toutes les deux une manière très différente de combattre et c’était justement ça qui était intéressant à voir. Sa fille, même si elle adorait l’Alchimie, préférait le corps-à-corps, où elle excellait. Tara, elle, était plus à l’aise au combat à distance. De ce fait, dès que Rina parvenait à donner un premier coup, elle enchaînait et ne lâchait jamais son adversaire, prenant ainsi un avantage certain. Quant à Tara, c’était le contraire. Si elle réussissait à toujours garder son adversaire à distance, elle pouvait être presque sûre de gagner.

« Tu laisses trop d’ouvertures ! Tiens ta garde ! » gronda intérieurement Edward, lorsque Rina faillit se prendre un coup de pied.

Si le point fort de Rina était la puissance, celui de Tara était la vitesse.

-Rina est forte, elle a fait d’énorme progrès, remarqua May.

-Elle manque encore trop de retenue, soupira Ed.

-Son nouveau jouet à l’air de lui plaire ! fit Al.

Il désignait les gants de l’adolescente.

-Ça, elle l’adore ! En tout cas, Tara est incroyable, admit Ed. Son niveau en elixirologie à grandement évolué !

Et c’était vrai. Le résultat offrait vraiment un beau combat… Cependant, le pauvre Edwin devait souvent les rappeler à l’ordre.

-Les filles ! Calmez-vous, je vous rappelle qu'aucune de vous deux n'est censée mourir, lança-t-il, justement d’un air désespéré.

Mais Rina était loin de se calmer. Sa cousine ne cessait de prendre l’avantage sur elle et cela l’agaçait. Elle n’avait pas envie de perdre, encore une fois… malgré les belles paroles de son père sur la défaite.

Ed la regardait d’un œil inquiet. L’irritation de Rina se faisait clairement sentir.

« Calme-toi ! Tu n’arriveras à rien en t’énervant de la sorte ! »

Mais ses pensées n’atteignirent pas l’esprit de sa fille, qui continua à foncer tête baissé contre son adversaire. A cause de la colère, elle donnait des coups puissants, certes, mais terriblement prévisible… Tara parvint donc facilement à éviter les coups et à repousser son adversaire afin de reprendre suffisamment de distance. Rina se sentit désemparée. Elle n’arrivait à rien. Sa joie du match de la veille avait complètement disparue. C’était vraiment ça, sa récompense pour s’entraîner sans relâche ? C’était vraiment ça qu’elle devait apprendre de sa défaite ?

Elle n’eut pas le temps de réfléchir davantage, puisque Tara envoya le mur -dont elle s’était servit au début du combat- qui se dirigeait dorénavant vers elle à toute vitesse. Rina tapa dans ses mains et attendit le dernier moment, pour poser ses mains contre le mur peu avant qu’il ne l’écrase. L’immense particule de terre se transforma en des dizaines et dizaines de projectiles, lancés tout droit sur Tara.

« Oui ! Ça c’est bien joué ! » s’extasia intérieurement Ed.

Rina observait attentivement la façon dont Tara évitait les projectiles. Elle avait l’impression de la voir se déplacer comme sur les poteaux, lors du Elric Ball. Alors, elle eut une idée. Quand elle utilisa l’Alchimie pour créer un énorme trou sous les pieds de sa cousine, elle ne lui laissa qu’un tout petit espace pour elle.

-Euh… Ta fille veut tuer notre fille ou quoi ? fit May en regardant Ed avec de grands yeux. Le ravin m’a l’air assez profond, Tara tient en équilibre sur un poteau assez fin et elle ne pourra jamais sauter aussi loin pour retrouver la terre ferme.

-Certes, mais regarde Rina, tenta de rassurer Al. Elle est prête à lui venir en aide si elle vient à tomber.

-Alors ? Tu abandonnes ? fit Rina, les mains toujours posées au sol au cas où il faudrait utiliser l’Alchimie pour secourir Tara. Tu n’as pas assez de place pour dessiner un cercle et le trou est trop large pour que t’en sortir en sautant.

-Donc si je comprends bien, tu préfère me faire abandonner plutôt que de gagner par toi-même ? C’est pas un peu lâche ? railla Tara.

-Une victoire est une victoire, grogna Rina en haussant les épaules.

-Tiens, ça me rappelle quelqu’un, glissa Al en regardant son frère du coin de l’œil.

Ce dernier se contenta de hausser les épaules, tout comme sa fille venait de le faire.

-Et puis, continua l’adolescente blonde, je sais que ta fierté va en prendre un sacré coup, donc ça me suffit largement comme victoire.

-Tss…

Visiblement, Tara n’avait aucunement l’intention de déclarer forfait. Amusé, Edwin se tourna vers les autres en s’exclamant :

-Vu comme c’est partit, je pense qu’on va dormir à la belle étoile, ce soir !

Mais la fille d’Alphonse ne semblait pas de cet avis, puisqu’elle lança des kunaïs juste devant les pieds de Rina avant de poser ses mains contre la fine surface sur laquelle elle tenait. Rina vit avec stupeur sa cousine exécuter un poirier et lâcher une main afin de s’en servir pour à tracer un cercle. Elle allait surement se créer une passerelle.

« Elle préférerait se briser le cou plutôt que d’abandonner ! » s’étonna Rina, bouche-bée.

Elle ne savait même pas que sa cousine savait faire le poirier à une seule main ! Cependant, elle n’avait pas encore la force, ni les muscles d’Al ou Ed et ne tiendrait donc pas longtemps ainsi. Comme pour approuver, son bras commença déjà à trembler.

Rina se mit alors à résorber le trou afin qu'il soit moins profond et que, si sa cousine venait à tomber, que la chute soit moins douloureuse.

-On intervient ? demanda Ed, déjà prêt à venir en aide à sa nièce.

Au moment où Al approuvait, l’air stressé, ils virent tous avec effroi Tara perdre l’équilibre et se raccrocher de justesse au poteau. Rina sursauta et transmuta la terre en sable. Al et Ed, eux, accoururent vers Tara. Mais cette dernière n’avait pas dit son dernier mot. En effet, elle força intensément sur ses bras pour remonter et quand elle put au moins s’accouder au poteau, elle dessina un nouveau cercle de transmutation. Dès qu’elle posa ses mains contre le tracé, un projectile s’envola dans le ciel. L’adolescente finit de remonter sur son poteau au moment où le projectile qu’elle avait crée redescendait vers elle. Elle fit alors un bond et, d’un coup de pied, l’envoya en direction de Rina, qui, concentré sur le fait d’aider sa cousine, n’avait pas vu venir l’attaque. Elle ne se mit pas encore garde assez vite et reçut le projectile de plein fouet.

Ed et son petit frère s'arrêtèrent, ébahi.

-Euh… Le combat est terminé ! lança Edwin lorsqu’il vit Rina à terre. Tara victorieuse… Je suppose ?!

May posa une main contre son cœur en soupirant de soulagement.

-Elle m’a fait une sacrée peur avec son numéro de cirque ! souffla-t-elle.

Tout aussi soulagée, Winry regarda Ed s’avancer dorénavant vers Rina, accompagné d’Edwin. L’adolescente était assise au sol et frottait sa tête douloureuse.

-J’en reviens pas que t’ai fait un coup pareil ! râla-t-elle alors que sa cousine descendait du poteau de terre. Et dire que moi, je ne pensais qu’à t’aider !

-N’est-ce pas toi qui m’a dit qu’une victoire était une victoire ?

-Grrrrr… (Elle détourna ensuite la tête, faisant mine de regarder ailleurs) Au moins, maintenant tu es capable de faire la même figure que moi.

Cela n’avait échappé à personne que ce que venait de faire Tara, était geste pour geste ce que Rina avait exécuté, lorsqu’elle avait récupérer le ballon la veille. Elle avait été plus lente et cela lui avait demandé plus d’effort, mais c’était bel et bien ce que Rina avait fait.

-Tête de mule, soupira Al. C’était un très beau combat mais abandonner n’est pas une honte, tu sais !

Tara ne répondit pas. En revanche, elle sourit lorsque son père lui ébourriffa les cheveux.

-Je suis très fier de toi ! dit Ed à sa fille.

-C’était super, ajouta Edwin.

Rina sourit. C’était bien la première fois que perdre un combat la faisait sourire ! Peu après, quand elle vit son père se relever et lancer un regard de défi à Alphonse, Rina comprit immédiatement ce qu'il avait en tête.

-Tout ça m’a donner envie de me défouler ! fit Ed en retroussant ses manches. Frangin ! Et si on leur montrait ce qu’est un vrai combat ?

-J’allais justement te le proposer !


**

-J’en connais qui vont bien dormir cette nuit ! fit May en désignant par la fenêtre les filles, avachie dans l’herbe avec Edwin.

Tandis que les enfants se reposaient dehors, les adultes profitaient d’un moment de calme autour d’un thé. Ed donna un léger coup de coude à son frère.

-Hé, frangin ! Je veux pas dire, mais elles ont vraiment des coachs du tonnerre, nos filles !

-Carrément ! Elles ont de la chance de nous avoir ! Sans nous, elles n’auraient jamais eu ce niveau, répondit Al, entrant dans le jeu de son frère.

-Vous avez fini de vous envoyer des fleurs, bande d’égoïste ? lâcha May, faussement vexée. On a notre part de responsabilité, nous aussi !

-C’est vrai, c’est grâce à nous si elles sont si douées ! ajouta Winry. Ne dit-on pas « Telle mère, telle fille», après tout ?

-Oh tu sais… J’ai jamais été très à cheval sur les dictons, répliqua Ed en haussant les épaules. Et toi, Al ?

-Huum… Pas dans mes souvenirs.

Mais ils changèrent bien vite d’avis lorsque Winry dégaina une clé à molette et May, des kunaïs. La même lueur meurtrière brillait dans leurs yeux.

-Euh… Je crois que mes souvenirs me reviennent, maintenant, fit Alphonse avec un mouvement de recul. Pas toi, Nii-san ?

-Eh bien m-maintenant que tu-tu le dis, je viens soudainement de me rappeler que j’adore les dictions, bégaya Ed, pâle. Et je crois bien que « telle mère, telle fille » est mon préférée, n’est-ce pas, Al ?

-Bien sûr que oui ! C’est de loin le meilleur, tu ne trouves pas ?

-Et le plus véridique ! Pas vrai ?

-Ça oui !

-Vous n’êtes que deux idiots, soupira Winry en abaissant son « arme ».

-C’est à ce demander pourquoi on les a épousé, hein Winry ? souffla May.

-Tout à fait… Quand je pense à tous ces garçons qui me tournaient autour et que j’ai rejetés… (Intéressé, Ed tendit l’oreille)…Ça m’arrive même encore aujourd’hui, tu sais ! Mais il a fallu que je jette mon dévolu sur ça, conclut Winry en tapotant la tête d’Edward.

-Quelque part, on a fait une bonne action, tenta de relativiser May en faisant semblant d’essuyer une larme. Ils étaient seuls et abandonnés… Pauvres petits…

-Je peux savoir qui tu traite de minus chétif ? grommela Ed, une veine sur le front.

-Heureusement qu’ils ont croisé notre chemin, affirma Winry, une main contre son cœur.

-C’est bon ? Vous avez finit ? marmonna également Al.

May éclata de rire et embrassa le cadet Elric. Ed, quant à lui, tendit le bras pour attraper Winry par la taille afin de la blottir contre lui d’un geste possessif.

-C’est quoi cette histoire de gars qui te tournent encore autour ? lui chuchota-t-il à l’oreille.

-Rien d’important, je les ais vite oubliés… Ils n’en valaient pas la peine, murmura Winry, taquine, en l’embrassant sur la joue.



Commentaire de l'auteur Voilà pour ce chapitre, qui bougeait un peu plus que ceux d'avant. Pour le Elric Ball, avec les poteaux et tout je me suis inspirée de l'Air Ball, dans Avatar... Pas les trucs bleu hein, le dernier maître de l'air (et pitié ne me parlez pas du film xD).
Franchement, j'ai adoré écrire la scène du match ! Au départ je me suis dis « bon, ça va être aussi ch*ant à écrire que les combats » et au final, c'est venu tout seul ! A tel point que je me suis justement inspirée du jeu pour écrire le combat Rina/Tara, et ça a marché ^^


Réponse aux commentaires du chapitre précédent :

caramel-mou : coucouuuu ! Ah ba oui il faut qu'il y ait un minimum de mystère, c'est pas drole si je devoile tout maintenant ! ^^
Ah ? J'avais même pas remarqué qu'il y avait tant d'ellipse temporel que ça... Je ne m'en rend même plus compte !
Pour ta petite question, la suite du prologue sera au milieu du chapitre 6 ! Mais si tu veux mon avis, ne soit pas si impatiente, profite tant que c'est calme !! ^^

La semaine prochaine, ce sera le dernier chapitre sur Xing, et nous resterons dans l'action... Pas avec un nouveau combat entre cousine, non, Rina aime être originale ! Vous verrez tout ça dans chapitre 5 : Une journée mouvementée.
A la semaine prochaine !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales