Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

FullMetal Alchemist

Je te le promets
[Histoire Terminée]
Auteur: fullmetalgirl Vue: 17007
[Publiée le: 2006-09-05]    [Mise à Jour: 2007-11-10]
13+  Signaler Général/Romance/Drame Commentaires : 267
Description:
Cette fics est la suite du film de FMA, lorsque les Elrics se retrouvent de l'autre côté de la porte ... Une promesse entre deux frères si simple à dire et si dure à réaliser : On sera heureux ...

Dernier chapitre en ligne : Quand les cerisiers sont en fleurs...

Chapitre bonus : L'envers du décor !

Un RoyxRiza, qui met du temps à s'installer ;p et selon les tournures que ça prend, Edxwinry et un AlxSarah
Crédits:
Tous les personnages sont de Hiromu Arakawa, sauf Sarah et Jean-Baptiste, qui sont ma création. Donc, on me les laisse... quoi qu'à mon avis tout le monde s'en fout de mes persos.
Assistantes : Oui, totalement.
Pendant ce temps, en Lituanie, quelqu'un se casse la geule...
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Corps sans âmes sous la neige

[2465 mots]
Publié le: 2006-10-09
Mis à Jour: 2006-10-11
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Riza fût réveillé par les rayons de soleil qui pénétraient à travers les les volets. Elle ouvrit péniblement les yeux et ne fût pas surprise de ne pas reconnaître les lieux, étant donné qu'ils étaient toujours chez Dante.
elle s'assit pour se lever, puis abandonna l'idée pour se laisser retomber dans les oreillers. Elle remonta la couvetures sur ses épaules pâles et se retourna. Son lit était froid. C'était toujours comme ça, depuis longtemps. Elle dormait seule, si ce n'est avec son chien. Elle n'avait jamais eu de petit ami ou de fiancé, et son lit n'était jamais plus occupée que sa place.
D'ailleurs, rien ne la retenais là : elle se leva, enfila un pantalon noir et sa veste puis sortit de sa chambre.
Une fois dans les couloirs, elle regarda sa montre : il était 8 heures, il était temps de réveiller Mustang, histoire qu'il se remmette au travail, elle ne tenait pas à s'attarder ici.
Une fois la main sur la poignée, elle se demanda tout de même dans quelle tenue elle risquait de le trouver, c'était un peu indiscret...
Mais elle ouvrit tou de même...
Pour découvrir un lit vide, même pas ouvert. La jeune femme devina aussitôt où se trouvait son supérieur.
Elle eût d'ailleurs raison, losrqu'elle entra dans le bureau, elle découvrit Roy, la tête sur un ouvrage, apparement totalement endormit et entouré de plusieurs pile de livres.
- Oulà... il a dormit là... il est vivant au moins.
Histoire vérifier, elle s'avança doucement puis toucha du doigt son épaule. Seule réaction : grognement faible.
- Il dort profondément.
Elle observa un peu son visage ; il était vraiment craquant endormi comme ça [1]...
Arg ! Non ne pas avor de pensées pareilles ! Elle secoua sa tête pour se ressaisir, mais resta quand même au dessus de lui pour le regarder un peu, un bras sur le bureau.
Sans s'en rendre compte, elle s'était approché de plus en plus du bureau.

Elle se penchait à présent sur lui...
- Si il se réveille, je fais quoi ?

Encore un peu, juste pour sentir un peu son souffle... tout près ses lèvres...
-...za
- Merde !!! s'exclama t'elle en se reculant brusquement. Je ... je ne voulais pas pas !!! Ne croyez pas que ... !!!
Apparement il dormait ;
- Oups, je me suis un peu emballée... il ... rêve de moi ?
Elle avait raison sur ce point, ce qui la rendit assez heureuse, elle se rapprocha de lui, et lui caressa les cheveux .
Puis elle sortit pour faire du café.
Lorsqu'elle revint, plateau en main, Roy avait à présent la tête complétement enfoncée dans un livre, toujours en train de dormir, mais au moins, cela prouvait que cette fois, il était réveillé.
- Café ?
- J'veux bien, dit il sans changer de position, juste en levant le bras.
Elle posa une tasse sur un coin de la table vide, ce qui ne fût pas chose facile, étant donné le nombre de livres empillés ici.
Roy prit la tasse après s'être étiré.
- Donc vous avez dormi ici ?
- Il faut croire que oui [2]
- Cela ne vous ressemble pas de faire des heures supplémentaires.
Il se remit à feuilleter quelques pages, en guise de réponse.
- Vous avez trouvé des informations importantes ?
- Vous vous en douez un peu, n'est ce pas ? Pas encore, non. Mais je crois que je cherche au mauvais endroit, même si ses livres sur l'achimie sont très rares et importants, aucun ne traitent sur ce que je recherche. Et franchement ce n'est pas étonnant, elle avait un mépris total pour lêtre humain, et cachait ses connaissances ; Elle était seule.
Il finit d'une traite sa tasse et conclut :
- C'était une femme secrète, mystérieuse... Votre point de vue ?
- Vous me considérez comme une femme mystérieuse et secrète ?
- Assez souvent, oui.
Ne sachant comment le prendre, elle réfléchit une instant.
- Je crois que tout le poids de ses connaissances et secrets, c'était quelque chose de lourd, et peut-être qu'elle avait envie de se confier à quelqu'un... quelqu'un qu'elle aimait sûrement.
Un sourire se dessinna sur les lèvres de l'alchimiste.
- Et cette personne, c'est ...?
- Qu'est ce que j'en sais moi.
- Je parlais de vous.
- Je croyais que vous m'interrogiez pour savoir ce que pensait Dante.
- Ma foi, les deux pensées m'interèssent, mais tout de suite, la votre me paraît des plus importantes.
Riza tenta de ne pas rougir, cela lui arrivait un peu trop souvent en ce moment.
- Non, cela me plairait de me confier à quelqu'un, mais je n'aime personne.
- Même pas un ami proche ?
- Non.
Il se leva puis s'assit lui aussi sur le bureau, à côté d'elle et la regarda vider sa tasse. Elle était vraiment une très belle femme, il se demandait tout de même comment cela se faisait qu'elle était si seule.
- Je crois qu'on se ressemble, dans l'absolu.
- Mmh ?
- On est tout seuls, renfermés, et on a personne à qui paler.
Il observèrent une temps de silence, rompu par Riza, qui venait de poser sa main sur celle de
Roy :
- Est-ce-que, vous m'accepteriez à la fois comme subordonnée et amie, en me promettant que sa n'empiettra pas sur votre travail ?
- Comment ça ?
Elle leva ses mains derrière sa tête et détacha sa pince ; Roy rougit, elle était encore mieux les cheveux détachés. Elle reprit en lui montrant sa pince
- Disons que lorsque je l'aurai, je serai le lieutenant Hawkeye, votre subordonnée, et quand je l'enlèverai, votre amie.
Le jeune homme sourit : cela ne lui ressemblait pas vraiment mais cela lui plaisait. Il la prit gentiment dans ses bras puis la regarda dans les yeux et dit en montrant l'attache :
- Je sens que je vais rapidement detester ce truc.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

-Hé !
Merde, un soldat l'avait repéré, que faire ? Se rendre ? Oui, au moins, il laisserait partir Al.
Un bruit de verre cassé se fit retentir, puis le soldat tomba à ses pieds.
- Gné ?
Derrière le gisant se trouvait Al, bouteille brisée en main, l'air quelque peu effaré.
- Espèce d'abruti ! On va se faire repérer ! cria à mi-voix Ed
- Il y a quelqu'un là-bas ! dit une voix dans la pièce d'à côté
- C'est de ta faute ! dirent les deux frères en écho
Vraiment, il arrivaient à régler leurs différents dans les pires situations... L'aîné s'approcha de la fenêtre et donna un coup de pied pour l'ouvrir.
- Ramène toi !
- Mais on est au deuxième étage !
- On s'en fout ! Tu préfères crever ? Rammène-toi je te dis !
- Ok !
Il sautèrent tous les deux, Al se tordant la jambe gauche, mais son frère étant intact, vu son auto-mail.
Il regarda l'ampleur des dégâts, puis, bien que celui-ci se soit débattu, le prit sur son dos.
- Mais où on va ?
- J'sais pas ! Loin de là, faut se cacher !
Il courut dans la pénombre gagnante à la recherche d'un lieu sécurisé. La neige tombait à gros flocons.
Tout à coups, en empruntant une ruelle, il découvrit l'horreur. Ce qu'il aurait voulu épargner à Alphonse : La place du marché où ils étaient quelques heures plus tôtt avait subit une attaque.
Les cadavres jonchaient le sol, des enfants, des femmes, des familles entières, fixant d'un regard vide le ciel sombre, recouverts d'un fine couche de neige rosit par le sang. Quelque chose de si pur sali par les hommes. Une idée qui énerva Edward au plus au point et effraya grandement Al, qui laissa échapper un hurlement, ce qui eût pour effet d'alerter un nouvel escadron qui passait par là.
Ne sachant où se cachait, Ed eut pour seule idée de ce cacher parmis ces corps dénués d'âmes, c'était le seul moyen de s'en sortir.
Il appuya donc sur la tête du cadet pour le forcer à s'allonger, faisant le mort, nez à nez avec ceux qui l'était vraiment, touchant leurs chairs glacées. Al pleura en silence, Ed avait la gorge en feu, il avait envie de hurler toute sa haine.
Le temps leur parût une éternité, face à tout ce monde paisible, en route pour l'au-delà. Chaque minute était un supplice pour Ed qui était couché parmis ceux qui avaient été pendant deux ans ses amis.
Ils se relevèrent enfin, quelques minutes plus tard, enlevant la neige blanche ou pourpre de leurs habits, puis Al remonta silencieusement sur son dos.
Il cherchèrent à nouveau un endroit où se cacher, en vain, faisant toujours attention où ils marchait, histoire de ne pas alerter encore du monde.
Mais ce n'était pas toujours facile, et cela dura un quart d'heure, jusqu'à ce que quelqu'un les repère vraiment. Détalant alors dans une rue, l'alchimiste fit une dernière prière... avant de se faire entraîner sur le côté, tombant à la renverse, son frère sur le dos, avec une main gantée sur la bouche.
_ Mmmh mmh ? ( Qu'est ce qui se passe ?), tenta de demander Ed
- Tu vas te taire, oui ? lui répondit une voix de fille
Tous deux ne voyaient rien, vue que la pièce était sombre, mais ils entendaient dehors qu'on les cherchait. Apperement, on les avait sauvés.
La lumière s'alluma pour découvrir une jeune fille rousse, de 15 ans tout au plus, l'air préoccupé par les dits bruits dehors.
Elle se retourna brusquement, tout sourire vers les deux garçons, son visage ayant à présent changé d'expression.
On voyait parfaitement à présent ses traits enfantins, encadrés de long cheveux couleurs flamme. Elle avait de magnifique yeux verts, qui brillait d'une étincelle etrange.
- Bienvenue chez nous, camarades fuyants !!
Air halluciné chez les deux fuyants en question.
Avant que l'un d'entre eux ai eu l'idée d'articuler quoi que ce soit, une autre voix, masculine, parvint derrière la jeune fille.
- Sarah ? Qu'est ce qui se passe ?
C'était un jeune d'homme lui aussi roux, portant les même traits que celle qui se tenait à ses côtés, mais arborait un air plus sérieux et quelque peu vantard, vu sa posture droite.
- Je l'ai ai sauvé !! dit-elle en pontant Ed et Al qui ne comprenait toujours pas ce qui se passait, comme si elle venait de sauver deux chatons.
- Bonjour, salua le jeune hommme.
- Euh bonjour, répondirent-il en coeur.
- Vous tentiez de fuire l'armée, c'est ça ?
- Oui, jusqu'à ce que ...
- Sarah vous "sauve", j'ai compris.
- Moi, c'est Sarah, coupa la roussette toujours d'un air joyeux, comme si ils n'avait pas encore compris son nom. Lui, c'est mon frère, Jean-Baptiste !
- On est là parce qu'on veut se mette à l'abri, on veut rester dans cette ville, c'est très important pour nous. Restez avec nous si c'est votre cas.
- Merci, on peut dire que ça l'est, soupira Alphonse.
- Alors vous restez ? On peut les garder ? s'extasia Sarah.
Vraiment, Edward et Alphonse avaient vraiment l'air de deux chatons sous la neige, sauvés par une "âme bienveillante", vu le ton qu'elle enployait.
Elle se retourna pour les inspecter, et fit une grand sourire à Al, qui rougit un peu.
Dans le fond, ils avaient quand même de la chance.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

- Bonjour Satella ! J'ammène de la visite !
La visite de Paninya, alias Winry, la suivait de près.
Aujourd'hui, elle allait demander à Mr Dominique de lui donner des cours, même si jusque là, il avait refusé. Le fait de réussir à devenir la meilleur crétrice d'auto-mails, cela forcerait le destin à réaliser celle de Al, celle de rentrer.
Elle ferait donc tout pour cela.
- Bonjour Winry, qu'est ce qui t'ammmène à Rush Valley ?
- Toujours pareil, la mécanique, je vais ouvrir ma propre boutique !
- Fantastiqe !
- 'tastique ! dit une petite voix derrière Satella.
C'était le petit garçon d'environ quatre printemps, il était brun, comme son père, Lydel, et se faisait une joie de répéter à peu près tout ce qu'i entendait.
- Bonjour bout d'chou ! Ca va ? dit Paninya en se penchant pour lui carresser la tête.
- vi !!
Il ressmeblait un peu à Elysia, dans sa façon de parler.
- Dis ! T'es qui toi ? demanda-t'il en pointant l'invité.
- Elle, c'est Winry, c'est un epu grâce à elle que tu es né, tu sais !
- Wah ! Elle a aidé la cigogne!
Hilarité générale.
Rien ne vaut la naïveté d'un enfant. C'est quelque chose de précieux qui nous réconforte tous. Mais c'est aussi quelque chose que l'on perd forcéménet un jours, avant de n'en garder que quelque souvenirs.
Le brin d'innocence que Winry gardait, c'était les photos de Ed, Al et elle, étant petits. Le temps où ils n'avaient aucun soucis quelconque.
Le pire dans l'histoire, c'est que même si la mort de Trisha avait été quelque chose de tragique, ils auraient pu relever la tête, mais non.
On fait tous des erreurs de jugement, qui sont parfois tout bête, comme quand on se trompe de chemin, et il y a ce que que l'on regrette toute sa vie.
C'était ce genre d'erreurs qui nous faisaient grandir.
- A quoi tu pense Win ? demanda une voix qui tira la jeune fille de sa rêverie. A ton amoureux ? Il est beau ? Il habite loin ?
Elle le regarda en souriant.
- Tu es très intelligent, mon petit bonhomme ! Oui, mon amoureux habite très loin.
Cette phrase rendit Paninya perplexe. Il était arrivé quelque chose avec Edward.
- Si on allait faire du thé, tu viens avec moi Win?
- Euh... oui d'accord.
Elles se dirigèrent toutes deux dans la cuisine.
Une fois seule, elle se décida à lui parler.

[1] Et oui, Roy a experimenté plusieurs façons de dormir :p
[2] C'est pas grave, il a l'habitude de dormir sur un bureau xD
_________________________________________________________________________________________________

Free talk

Voilà ! Deux nouveaux personnages !
Désolé, il est possible que les premières n'ai pas marché, si ce n'est pas le cas et que vous les avez vu, tans mieux, mais sinon, voilà.
Pour voir leur portraits, c'est là :
Sarah : http://es-kiss.oldiblog.com/?page=photo&id=1029500
Jean-baptiste : http://es-kiss.oldiblog.com/designs/include/popup_photo.php?id=1029506&nbl=163584
Qu'est ce que vous en pensez ?
Une dernière question : Quel est votre couple préféré ?
Bon, au cas où je veux juste dire que j'ai des idées pour les prochains chpaitres, et ça risque de durer !
Aha Caro ! Alors, tu as tilté ? Tu t'es bien marré ? T'as envie de dire "comme par hasard "?
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales