Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Fate/stay night

Fate/Stay Another Night Auteur: Keysapocalypses Vue: 12493
[Publiée le: 2015-07-10]    [Mise à Jour: 2018-04-15]
13+  Signaler Action-Aventure/Heroic Fantasy Commentaires : 42
Description:
Cinquième guerre du Graal... Emiya Shirou est sur le point de détruire le Graal et de mourir en le faisant. Angra Mainyu, sur le point d'être détruit et désespéré, tente le tout pour le tout afin de survivre. Cependant, sa décision provoque des conséquences imprévisibles par quiconque...

Début de l'histoire: Fin normale de Heaven's Feel.

Par l'auteur de Mugen Tsukuyomi, Due Cieli, Keiki no Atarashii, Ryuuketsu, Le Kitsune, Burakumin, Blood and Legacy
Crédits:
Je ne possède pas Fate/Stay Night ou le Nasuverse
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Jouer le dernier acte...

[8548 mots]
Publié le: 2016-12-27
Mis à Jour: 2016-12-27
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Joyeux Noël à tous !

Je sais, j'ai du retard… Encore une fois. Je ne vais pas m'en excuser, vous connaissez déjà la chanson… Les fêtes et tout ça !

Et donc, parce que c'est Noël, je vous propose de découvrir… Mon cadeau d'anniversaire que je vous promets depuis un peu plus de deux mois !



Oui, j'ai vraiment beaucoup de retard… On sait !

Dans tous les cas, vous trouverez ledit cadeau dans mon profil. Il s'agit d'une nouvelle histoire nommée Destiny/Stay Night ! Eh bien, ce n'est pas réellement une nouvelle histoire, plus comme une réécriture d'une autre histoire, plus ancienne, nommée « Blood and Legacy », que j'avais mis en hiatus et que certains connaissent peut-être.

Je n'en dirais pas plus, ceux qui sont intéressé peuvent aller voir directement la fiction !

Sur ce, je vous laissez avec ce nouveau chapitre de Fate/Stay Another Night (Bravo à ceux qui auront fait le rapprochement ^_^) !

Bonne lecture !

Chapitre 22 : Jouer le dernier acte…

Comment les choses avaient-elles pu dégénérer à ce point ?

A la réflexion, Shirou l’avait senti venir. Toute cette journée avait été de mauvaise augure, du moins à son avis. Tout du long, il avait eu ce désagréable sentiment que quelque chose clochait, sans savoir quoi. Eh bien, en dehors de l’évidence, vraiment. Aujourd’hui était après tout le 7 novembre et, selon les prédictions de Zelretch, ce jour était censé être celui où SAO finissait. En tout cas, c’était ce qui était censé se passer dans la chronologie originale. Sauf qu’il y avait un tout petit problème, à peine un détail, rien d’important…

Le Boss final, celui du 100ème Etage, était complètement hors de portée, et ce dans tous les sens du terme !

Sword Art Online était composé de 100 niveaux, superposés de telle façon qu’il fallait conquérir un étage en vainquant à chaque fois un certain Boss pour accéder à l’escalier menant à l’étage suivant. Or, actuellement, le plus haut niveau que les joueurs de SAO avaient pu atteindre était le 75ème Etage. 25 autres étages les séparaient donc du Boss final ! Ainsi, à moins que Shirou ne décide subitement de finir le jeu, il était impossible que l’Aincrad soit conquis en une seule journée. Pas avec tout le travail qu’il restait à faire pour en atteindre le sommet.

Et pourtant, Zelretch avait été catégorique sur le fait que ce serait bien aujourd’hui que le jeu était censé se terminer. Du moins, c’était ainsi que cela devait se produire dans une chronologie ordinaire. Dans un monde où Emiya Shirou n’était pas intervenu ! Se pourrait-il que ses actions aient modifié les événements ? Non, mauvaise question, c’était déjà une évidence. Mieux valait qu’il se demande à quel point ses actions avaient modifié les événements… Parce qu’il fallait bien avouer que le Faker n’avait pas véritablement fait dans la discrétion tout au long de sa formation dans SAO.

Pour commencer, au cours des deux dernières années, il avait sauvé un bon millier de joueurs, au bas mot. Il avait également éliminé un nombre conséquent de Boss d’Etage, seul. Ses exploits, autant en arène contre d’autres joueurs qu’en chasse contre des monstres, avaient inspirés de nombreuses personnes et les avaient incitées à améliorer religieusement leurs [Compétences] et à faire preuve d’énormément de prudence. Et c’était sans compter les innombrables contributions que Shirou avait fourni à la communauté des joueurs, comme l’usage de l’arc sans [Compétence], ou encore la possibilité de manipuler le mana sans avoir recours à une technique, ce qui permettait entre autres choses d’utiliser l’ambidextrie sans avoir recours à la [Compétence Unique] associée, à savoir [Dual Blades].

Donc non, l’Emiya n’avait pas été une présence anodine dans SAO. Bien au contraire, il avait été un joueur d’une grande importance !

Bien sûr, lui seul savait exactement à quel point il avait contribué au bien-être des autres joueurs. Avec l’aide de Musume, et en se servant des Slaves of the Holy Grail comme d’une couverture, il avait pu tuer de nombreux Boss d’Etage sans que personne ne sache qu’il en était responsable. Eh bien, le groupe des conquérants se doutaient évidemment de quelque chose, ils avaient même de forts soupçons que c’était lui ou sa guilde, mais il n’y avait jamais aucune preuve pour confirmer cela. Il y avait également eu l’incident avec Laughing Coffin, où il avait pu éliminer les membres de la guilde rouge sans risquer la vie de joueurs innocents. Et ce n’était jamais que les exploits les plus évidents…

Mais bien sûr, tout cela n’aurait pas pu être réalisé sans au moins un plan, ou au moins l’ébauche d’un ! Parce qu’il était venu pour s’entrainer dans SAO, et en raison du fait que le potentiel d’Unlimited Blade Works s’était importé dans le jeu par le biais du Soul Translator, il avait semblé normal pour l’Emiya d’être celui qui prendrait le plus de risque pour minimiser les morts. C’en était d’autant plus évident pour lui que, contrairement aux autres joueurs, il n’était pas soumis à la peine de mort en cas de défaite de son avatar, seulement à une destruction définitive de son personnage.

Cela dit, il ne s’était jamais mis inutilement en avant, du moins pas comme il l’aurait fait dans sa première ligne temporelle. Il n’avait pu ce désir, ce besoin, de sauver tout le monde. Il le ferait si quelqu’un lui demandait de l’aide, il n’était pas devenu sans cœur, mais il n’allait pas aller à la recherche de ceux dans le besoin. Après tout, ce n’était pas comme si les joueurs de SAO étaient véritablement en danger ! Eh bien, ils l’étaient s’ils quittaient les villes et autres Safe Zones, mais c’était un risque dont ils étaient conscients ! Ils savaient qu’ils risquaient de mourir en allant chasser des monstres ! S’ils ne voulaient pas mourir, ils n’avaient qu’à rester dans les lieux protégés, c’était aussi simple que cela. Shirou ne ressentirait aucune culpabilité pour les morts qu’il aurait pu éviter s’il avait cherché à être présent pour les empêcher. Il ne pouvait pas être tenu pour responsable de l’irresponsabilité des autres joueurs.

Il était un Protecteur, pas un Héros, après tout…

Cela dit, les personnes comme Kibao étaient des exceptions ! Ce type de joueurs était aussi nocif à ses compères que les Player Killers. Leur irresponsabilité était criminelle. Kibao, cependant, était le pire de tous, puisqu’il avait finalement été décidé qu’il le faisait exprès. Son « irresponsabilité » et ses « erreurs de jugement » avaient provoqué la mort de plusieurs centaines de joueurs, ce qui était bien plus que la plupart des Player Killers, et seule Laughing Coffin avait un palmarès plus élevé en termes de joueurs tués. Heureusement, sa récente trahison envers Thinker avait révélé sa véritable nature, ce qui avait permis d’agir contre Kibao. Shirou avait sérieusement pensé à le tuer mais, finalement, il fut seulement enfermé à perpétuité dans la prison du Black Iron Palace. Au moins, là-bas, il ne pourrait plus faire aucun mal. L’Emiya regrettait seulement de ne pas pouvoir prendre de mesure plus définitive à son encontre, mais cela n’était plus sa décision. La majorité avait parlé.

Pour en revenir aux agissements de Shirou, toujours était-il que, lorsqu’il intervenait dans une situation où il était mis en contact avec d’autres joueurs, il essayait de se faire aussi discret que possible tout en cherchant à obtenir les meilleurs résultats. Par exemple, pour les Boss d’Etage, lorsqu’une expédition était organisée, il y avait toujours trois étapes : la collecte d’informations, la réunion stratégique et l’expédition elle-même. L’Emiya agissait toujours entre la seconde et la troisième étape. Agir avant la seconde étape ou au moment de la troisième étape signifiait prendre le risque de s’exposer et d’être découvert. Pour cette raison, il n’agissait jamais avant la seconde étape. Pour éviter d’attirer trop l’attention sur lui, il lui arrivait parfois de ne pas agir du tout, intégrant simplement l’expédition pour éliminer le Boss.

C’était quelque chose qu’il avait commencé à faire après le 50ème Etage, parce qu’à partir de ce nouveau palier les Boss était devenu considérablement plus puissant, trop la plupart du temps pour qu’il puisse les vaincre seul, ou avec l’aide de Musume. Naturellement, en utilisant son aria ou le [Fluctlight Acceleration], aucun monstre n’était son égal, mais cela irait à l’encontre de la raison de sa présence, à savoir sa formation. Et puis, combattre aux côtés d’autres joueurs, même s’il s’agissait à peu près toujours des mêmes, cela avait également du bon. A tout le moins, cela lui permettait de ne pas être complètement isolé et de parler à d’autres personnes, généralement à Kirito et ses amis. Ils étaient à peu près les seuls avec qui il gardait un contact régulier, et encore plus à présent que Yui avait intégré leur vie.

Alors que la jeune IA était heureuse avec le triple Kirito/Asuna/Sachi et les considéraient comme des parents adoptifs, elle avait malgré tout une très nette préférence pour Shirou, qu’elle considérait comme son frère. Et de même, elle traitait Musume comme sa sœur. En fait, Yui aurait sans doute choisi de vivre avec l’Emiya sans hésiter… Si seulement celui-ci avait eu une maison ou au moins un domicile. Ce n’était cependant pas le cas, raison pour laquelle elle résidait désormais chez le trio, au grand bonheur de ces derniers. Le Faker a cependant une chambre quasi-permanente chez eux pour qu’il, enfin lui ou Musume, puisse s’occuper de Yui lorsqu’ils n’étaient pas en chasse.

Et ils chassaient de moins en moins ces derniers temps, parce que Shirou et son familier n’avaient plus vraiment d’adversaire à leur taille ces derniers temps. Aucun monstre n’était assez puissant pour les affronter à l’exception des Guardians et des Undead Guardians. Malheureusement, en raison de la « mort » d’Avenger, autrefois Ruler et renommé Saver à titre post mortem, il serait très difficile de justifier une nouvelle attaque sur les villes de l’Aincrad, d’autant plus que Laughing Coffin n’existait plus. En outre, le Reverse Aincrad n’existait plus depuis qu’il avait retiré Excalibur de la pierre. Or, les Guardians et leurs alter-egos Undead étaient les seuls créatures de SAO capables de leur donner un défi, du moins à part les Boss d’Etages.

Et il avait sérieusement commencé à envisagé de s’attaquer à eux à présent que Shirou et Musume avaient tous deux maximisés l’ensemble de leurs [Compétences] ! Et il aurait sans doute commencé à le faire dans les prochains jours… Malheureusement, la situation actuelle était survenue.

Et quelle situation !

Ce matin, sans aucune information préalable, Heathcliff avait soudainement décidé d’aller combattre le Boss du 75ème Etage. Pour Shirou, une telle action était inconcevable. Le 75ème Boss d’Etage n’était pas un Boss d’Etage ordinaire, il s’agissait également d’un Boss de Palier, un Boss exponentiellement plus puissant que son homologue du 74ème Etage. Charger tête baissée à sa rencontre n’avait donc aucun sens… Ce ne fut qu’après coup que l’Emiya s’était rendu compte de ce qui lui avait échappé. Quelque chose de tout simple mais qu’il avait bêtement pris pour acquis pour y avoir été trop habitué…

Shirou n’était pas une personne très sociable dans SAO parce qu’il ne voulait pas devoir faire ses adieux définitifs à des amis qu’il se serait fait. Malgré cette précaution, l’Emiya n’avait pu s’empêcher d’en avoir quelques-uns, dont Kirito. C’était justement ce dernier qui, d’ordinaire, prévenait le Faker des réunions stratégiques en vue de vaincre un Boss d’Etage. Or, suite aux événements découlant de la mort de Kuradeel, et suite à sa trahison et la découverte qu’il était en fait l’un des rares membres de Laughing Coffin ayant évités le massacre de la guilde en raison de son absence, le bêta-testeur s’était complètement retiré des lignes de front et du champ de bataille, voulant passer du temps avec Asuna et Sachi. L’apparition de Yui peu de temps après n’avait pas arrangé les choses.

Sauf que c’était là que tout avait mal tourné. Parce que Kirito s’était retiré des lignes de front, il n’avait pas été convié à la réunion stratégique du 75ème Boss. Parce qu’il n’avait pas été convié à cette réunion, il n’avait pas pu prévenir Shirou pour qu’il s’y présente également. Et parce que Shirou ne s’était pas présenté, il n’avait pas été mis au courant de la situation et n’avait pas pu faire de préparatifs. En fait, si Heathcliff n’avait pas spécifiquement demandé à Asuna et Kirito de se joindre à l’expédition, l’Emiya aurait même pu ne jamais savoir qu’il y en aurait une. Tout ce qu’il avait pu faire avait donc été de se joindre au groupe des conquérants en catastrophe dans une tentative de limiter les pertes humaines.

Cependant, malgré tous les efforts de Shirou, trois personnes avaient été tuées par le Boss du 75ème Etage : The Skull Reaper. Honnêtement, l’Emiya ne s’était pas du tout attendu à devoir affronter un monstre Undead ici de tous les lieux, ils étaient les pires adversaires possibles contre des groupes de joueurs. Les Undeads devenaient systématiquement plus puissant en présence de créatures vivantes dont ils pouvaient se nourrir. Et naturellement, plus la source de nourriture était puissante, plus les monstres Undeads se renforçaient. Et quoi de pire dans ce cas qu’un monstre Undead géant comme Boss d’Etage et de Palier ? La pire combinaison qui soit ! Confrontés à un Boss de Palier, les joueurs ne prendraient jamais le risque de venir moins que nombreux.

Néanmoins, trois morts… C’était la première fois depuis ses débuts dans SAO que quelqu’un mourrait en sa présence. C’était… Déplaisant. Juste déplaisant. Honnêtement, Shirou s’était attendu à éprouver des sentiments plus violents en voyant quelqu’un mourir devant ses yeux, quelqu’un qu’il n’aura pas pu sauver. Et pourtant, non. Cela le peinait, certes. Cela le frustrait, définitivement. Toutefois, il ne ressentait pas ce dégout de soi qui aurait caractérisé sa culpabilité du survivant dans sa première ligne temporelle. Cela dit, cela l’avait distrait de la réalité pendant quelques secondes…

Ce qui explique sans doute pourquoi l’Emiya fut tellement surpris de découvrir, lorsqu’il revint à ses sens en raison d’une forte détonation résonnant dans toute la chambre du Boss, que Kirito avait essayé d’attaquer Heathcliff.

Oui, « essayer » était le mot juste. Le bêta-testeur n’avait pas raté son coup, son épée visant la tête de l’homme. Heathcliff avait été trop lent pour réagir, incapable de lever son bouclier à temps. Et pourtant, la lame n’atteignit jamais sa cible ! A la place, elle fut interceptée par un élément violet qui était très familier à Shirou. C’était les mêmes éléments qui empêchaient la destruction des décors, ou Yui d’être blessée. Et, comme prévu, accompagnant l’élément violet, un message « Immortal Object » apparut. Sauf que ce genre d’annonce du système n’était pas censé se déclencher pour un joueur, ce qui expliquait la réaction choquée de toutes les personnes environnantes, qui assistèrent à cela sans comprendre ce que cela signifiait.

Shirou et Kirito étaient les seuls à connaître la signification de tout cela…

« Immortal Object… » Marmonna Asuna, encore sous le choc. « Q-Qu’est-ce que ça veut dire ? »

« Cela veut dire que, quoi qu’il arrive, sa barre de santé ne descendra jamais dans le jaune. » Expliqua le Beater, suffisamment fort pour que tout le monde puisse l’entendre. Son regard ne quitta jamais le leader des Knights of the Blood. « Il est protégé par le système ! »

Des murmures commencèrent à s’élever des joueurs alentours. Ils semblaient avoir des difficultés à saisir le concept… Ou peut-être était-ce simplement le choc de découvrir qu’il y avait quelqu’un parmi eux de véritablement immortel ? Quoi qu’il en soit, il était évident que personne ne savait quoi faire. Shirou, cependant, après avoir entendu l’explication de Kirito, sut qu’il y avait plus à la situation que ce que le bêta-testeur avait dit jusqu’à présent. Ignorance ou oubli ? Au final, peu importait…

« Je n’arrête pas de me poser des questions depuis que je suis dans ce monde. » Poursuivit le Beater, la formulation de sa phrase faisant légèrement grimacer l’Emiya. « D’où ce type peut-il bien nous observer en ce moment ? D’où fait-il les réglages de ce monde ? » Kirito ferma brièvement les yeux avant de secouer doucement la tête. « Mais j’avais oublié une simple vérité. Une chose que tous les enfants savent. Rien n’est plus ennuyeux que de regarder les autres jouer à un jeu sans rien faire. »

« A moins de s’appeler Zelretch, mais sinon c’est essentiellement vrai… » Convint Shirou en hochant inconsciemment de la tête.

« … » Les yeux du Beater se rouvrirent subitement et se posèrent résolument sur Heathcliff. « N’est-ce pas, Kayaba Akihiko ? »

« A titre indicatif… » Commença le concerné, ignorant les hoquets de surprise et de choc des joueurs autour de lui. « Peux-tu me dire comment tu t’en es rendu compte ? »

« C’est lors du duel que j’ai eu un doute pour la première fois. » Admit Kirito d’un ton posé. A la toute dernière seconde, vous avez été bien trop rapide. »

« Je m’en doutais… » Déclara Heathcliff avec un hochement de tête satisfait. « Pour moi aussi, ce fut un incident regrettable. Tu as pris le dessus sur moi et j’ai été contraint d’utiliser l’assistance du système. »

« [Fluctlight Acceleration]… » Songea aussitôt Shirou, plissant les yeux. Cela avait déjà été sa conclusion à l’époque, et la déclaration de l’homme ne faisait que confirmer ses soupçons.

« … » Le créateur de SAO fit une pause dans son explication pendant un instant, semblant hésiter, son regard dérivant très brièvement vers l’Emiya avant de balayer l’assemblée puis de se reporter sur Kirito. « Bien que tu ne sois pas le premier à découvrir mon identité, tu as raison. Je suis bien Kayaba Akihiko. Mais ce n’est pas tout ! Je suis également le dernier Boss de ce jeu, qui devait vous attendre au tout dernier étage. »

Les réactions choquées des joueurs s’amplifièrent. Celle qui eut la pire réaction fut cependant Asuna, car de tous elle était celle qui avait eu le plus d’interaction avec Heathcliff. Elle lui avait fait confiance et cette révélation révélait une profonde trahison. Une de plus. Du coin de l’œil, Kirito observa un court instant Shirou, ayant deviné à qui leur adversaire faisait référence. L’Emiya remarqua immédiatement le regard du bêta-testeur, mais ni l’un ni l’autre ne dirent mot. Dans l’immédiat, ils avaient autre chose à se soucier que de petits secrets de chacun.

« Ce n’est pas très agréable… » Commenta le Beater avec une forte désapprobation, fixant intensément Heathcliff. « L’un des candidats au titre de meilleur des joueurs devient brusquement le pire des Boss. L’ironie est amère… »

« Mais c’est aussi un scénario intéressant, pas vrai ? » Fit remarquer le chevalier en armure rouge. « Je m’attendais à ce que ce soit toi qui te tiennes devant moi à la fin. » Révéla-t-il ensuite, souriant sincèrement. « [Dual Blades] est donnée au joueur ayant la plus grande réactivité, les meilleurs réflexes, parmi tous les joueurs. Cette [Compétence] aurait dû servir de symbole contre l’obscurité. Le héros contre le monstre. Mais tu as montré une intelligence et une capacité d’analyse dépassant toutes mes prévisions. Enfin… Je suppose que ce type d’imprévu fait partie des charmes des jeux en réseau… »

« … Il doit y avoir plus que cela… » Réalisa Shirou, plissant les yeux.

A l’origine, l’Emiya était celui à qui [Dual Blades] avait été proposé, pas Kirito. Cependant, il ne l’avait pas appris immédiatement, si bien que le bêta-testeur, à force de côtoyer la mort et d’affronter des puissants monstres en solitaire, avait fini par atteindre une réactivité égale au Faker. C’était un exploit remarquable, surtout que Shirou partait avec un net avantage. Et pourtant, de la façon dont Heathcliff expliquait les choses, il semblait sincèrement penser que le Beater devait devenir son principal antagoniste, et pas seulement en raison de [Dual Blades].

Cela ne laissait qu’une question en suspens : Quels étaient les plans de Kayaba Akihiko pour Shirou ? L’Emiya ne se faisait pas d’illusion à ce sujet. Heathcliff avait gardé un œil sur lui depuis plusieurs mois, peut-être même plus longtemps encore. Pour cette seule raison, il refusait de croire que le créateur de SAO n’avait pas quelque chose de prévu le concernant. Cela rendait donc d’autant plus suspect le fait que l’homme focalisait l’attention de chacun sur Kirito. Quelque chose se tramait, le Faker ignorait seulement quoi. Cela dit, il avait bien l’intention de le découvrir…

« Et notre loyauté… ? » Demanda un membre des Knights of the Blood, à genoux, reposant le poids de son corps sur son épée plantée dans le sol. « Nos espoirs… Notre cause… Tout ce que l’on a fait… Vous êtes… Vous êtes… » Se relevant soudainement, il bondit, prêt à frapper Heathcliff de son arme. « … Un enfoiré ! » Acheva-t-il, tentant de tuer l’homme qui les avait tous, sauf un, emprisonnés dans le jeu.

Shirou n’eut cependant pas le moindre doute quant à l’échec de la tentative. Et effectivement, il eut raison. En un instant, Kayaba Akihiko ouvrit son menu et, à l’aide d’une simple touche, paralysa le joueur avec facilité, le laissant ainsi s’écraser lourdement et lamentablement sur le sol. Puis, continuant de manipuler son menu, il paralysa un à un chacun des joueurs présents dans la chambre du Boss, à l’exception de Kirito. L’Emiya lui-même n’y échappa pas. Toutefois, contrairement à ses semblables, il ne s’effondra pas. Sa volonté était plus forte, à tel point qu’il eut à peine besoin de s’appuyer sur ses armes pour rester debout. Néanmoins, il pouvait sentir qu’il lui serait très pénible de se déplacer dans les conditions actuelles.

Il se contenta donc de rester ainsi, immobile, tenant la garde de Night Sky Sword et de Blue Rose Sword, leur pointe plantée dans le sol, tandis que les deux épées lui servaient de soutien pour ne pas tituber. Excalibur, pour sa part, était toujours gainée à sa hanche. Shirou ne pouvait tout simplement pas la déséquiper, parce que sans elle son curseur virerait automatiquement au rouge. Néanmoins, il ne s’en était encore jamais servi en public, si bien que les autres joueurs avaient eu une vague curiosité à ce sujet. Eh bien, sauf Heathcliff qui, évidemment, devait savoir exactement de quelle arme il s’agissait. Comment aurait-il pu en être autrement ? Il était le créateur du jeu, après tout.

« Qu’avez-vous l’intention de faire ? » Demanda Kirito à genoux et tenant dans ses bras une Asuna qui avait également succombée à la paralysie. « Nous tuer tous ici et passer ça sous silence ? » Interrogea-t-il d’un ton décontracté mais le regard chargé d’intensité, défiant.

« Mais non ! » Répondit Kayaba Akihiko d’un ton léger, comme si l’idée même était grotesque. Ce qui était probablement le cas de son point de vue. « Pourquoi ferais-je quelque chose d’aussi absurde ? Il était inévitable que vous découvriez la vérité tôt ou tard. Abandonner en cours les Knights of the Blood et les joueurs du groupe des conquérants que j’ai contribué à former, ce n’est pas ce que je souhaite. Malheureusement, les circonstances me forcent la main. Je suppose que je n’ai pas d’autres choix que d’attendre votre venue au sanctuaire du Ruby Palace, au dernier étage. Ceci dit, je suis convaincu que vous êtes assez forts pour y parvenir. » Là, il regarda Shirou. « Et sous la direction d’un leader puissant, vous y arriverez sans doute en un temps record. Mais avant cela… » Il planta son boucler dans le sol. « Kirito, je dois te récompenser pour avoir deviné ma véritable identité. Je t’offre une chance. »

« Une chance ? » Répéta le Beater, surpris, ne comprenant pas ce que voulait dire Heathcliff.

« Oui. » Confirma celui-ci. « Celle de pouvoir te battre contre moi ici-même. Bien sûr, pour des raisons d’équité, je vais annuler mon immortalité. Si tu gagnes ce combat, le jeu se terminera et tous les joueurs pourront se déconnecter de SAO. » Déclara-t-il, souriant. « Alors ? »

« Le non-dit est ce qui arrivera à Kirito en cas de défaite… Mais bon, je peux aisément le deviner étant donné que cela risque plus que probablement d’être un match à mort… » Songea amèrement Shirou, remarquant distraitement les efforts d’Asuna pour empêcher Kirito d’accepter.

« … » Malheureusement pour Asuna, à en juger par le regard hanté dans les yeux de son petit-ami, ses efforts étaient vains. Il ne pouvait pas refuser. Les autres joueurs ne le lui permettraient pas, de toute façon. Qui accepterait de voir quelqu’un renoncer à la chance de les voir tous libérer, même au risque que la personne y perde la vie. Après tout, dans SAO, la mort était déjà devenue leur quotidien. « D’accord, réglons ça maintenant ! » Décida-t-il, un regard d’une profonde détermination brillant dans ses yeux.

Immortal Object disabled.

Posant délicatement Asuna au sol, il se dirigea lentement vers Heathcliff, dégainant ses deux armes, prêt à affronter son ennemi à tout instant. Et en cet instant, Shirou savait que Kirito repensait à l’ironie de la situation. Faire face au créateur du jeu, l’homme qui connaissait donc la majorité des [Compétences] existantes et savait probablement se défendre contre la plupart des techniques les plus communes du jeu, c’était le pire adversaire possible pour un joueur. La personne la plus indiquée pour lutter contre un tel combattant aurait été l’Emiya, qui ne se basait absolument pas sur le système pour combattre. Heureusement, pour ainsi dire, le bêta-testeur avait assez côtoyé le Faker pour ne plus être totalement dépendant du système. Ses chances, sans êtres les meilleures, étaient moins pires que la majorité des joueurs.

Maintenant, si seulement il pouvait ne pas regarder ses camarades avec un regard qui semblait sous-entendre qu’il ne pensait pas vraiment pouvoir survivre à l’affrontement…

« Avant de commencer, j’aurais une faveur à vous demander. » Annonça Kirito, regardant Heathcliff.

« Quoi donc ? » Demanda celui-ci, intrigué.

« Je n’ai pas l’intention de perdre facilement, mais si jamais je peurs… Au moins pour un moment, j’aimerais que tu empêches Asuna et Sachi de se donner la mort. » Déclara-t-il d’un ton posé mais déterminé. Aux oreilles de Shirou, cependant, cela sonnait surtout comme un testament oral, ses dernières volontés.

Pour Asuna, c’était compréhensible. Voir son unique amour mourir devant ses yeux, impuissante à y faire quoi que ce soit, cela la détruirait. Dans l’instant, elle pourrait très bien faire une très grosse bêtise. Quant à Sachi… Elle n’était même pas là. Elle ne faisait même pas partie du groupe des conquérants. Cela dit, dès l’instant où elle apprendrait la mort de Kirito, il ne faisait aucun doute pour Shirou qu’elle se suiciderait. Elle avait depuis longtemps fait comprendre qu’elle ne vivait plus que pour lui. »

« Oh ? » Heathcliff fut sincèrement surpris par la demande, entendant sans doute lui aussi les notes de finalité, peut-être même de résignation, dans la voix de Kirito. « Très bien. » Accepta-t-il, sans hésitation ou réticence. Il était évident qu’il tiendrait parole, quitte à les enfermer contre leur gré dans une Safe Zone, d’où il était impossible de mourir, même en se suicidant. Il pourrait même désactiver leur interface de duel à mort, les coupant de toutes tentatives autodestructrices.

Naturellement, Asuna trouva à redire aux termes, suppliant Kirito de ne pas faire ça. Malheureusement, aucun des deux combattants ne l’écoutèrent. Les conditions avaient déjà été fixées, le combat pouvait donc commencer. L’homme en rouge et le garçon en noir se regardèrent fixement pendant quelques instants, leurs armes levées et prêtes à l’action. Le temps sembla se figer pendant un bref moment.

Et puis le combat commença…

Sans vraiment de surprise, Kirito fut le premier à agir. Il n’avait jamais été la personne la plus patiente. Bondissant vers son adversaire, il asséna immédiatement attaque après attaque. Spectateur pour la deuxième fois d’un combat entre ces deux-là, Shirou ne put que constater les similitudes entre le premier et le second affrontement. Trop peu de temps s’était écoulé pour apporter un changement significatif dans leurs styles respectifs, d’autant plus qu’aucun n’avait prévu de ré-affronter l’autre si tôt. Heathcliff, en tout cas, pas avant le 100ème Etage. Kirito… Peut-être jamais.

Cela dit, le Beater se montrait beaucoup plus prudent cette fois-ci que dans leur précédent combat. Cela ne signifiait pas qu’il était moins agressif, bien au contraire, seulement qu’il ne laissait aucune chance à son adversaire d’exploiter la moindre faille dans ses approches. Après tout, il fallait au moins ça pour avoir une chance contre Heathcliff. Il était l’homme qui avait personnellement créé la [Compétence] préférée de Kirito, à savoir [Dual Blades]. Les techniques de combat, les forces et les faiblesses dans les postures d’attaque et de défense… L’homme savait exactement comment exploiter tout cela. Le bêta-testeur ne pouvait donc utiliser aucune des capacités liées au système. S’il le faisait, ce serait la défaite assurée.

Mais parce qu’il n’était pas bon à l’utilisation du mana pur, il ne pouvait qu’utiliser ses lames à l’ancienne, dans une bataille d’endurance, face à un adversaire qui n’avait aucun besoin de se retenir…

Se fiant uniquement au statistiques de son avatar, Kirito enchaina les attaques, chacune plus imprévisible que la précédente. Sans honte ni hésitation, il exploita inlassablement les capacités passives de ses [Compétences] qui, contrairement à celles qui étaient actives, ne le liaient pas à une action prédéfinie et donc facilement prévisible pour quiconque connaissait les cycles. Malheureusement, là où le Beater dominait en vitesse, il perdait clairement en force. Pire, face à la [Holy Sword] de Heathcliff, mêlant parfaitement attaque et défense dans un style fluide et sans défaut, il était évident pour tout le monde qu’il était désavantagé.

Et puis Kirito fit l’erreur…

Ce fut totalement inconscient de sa part. Il n’avait pas vraiment voulu la faire. Malheureusement, cela arriva malgré tout. Dans la précipitation et la colère, suite à une attaque qui aurait très bien pu le tuer, il activa sans s’en rendre compte l’une des techniques de [Dual Blades], probablement par habitude, piégeant ainsi son corps dans un schéma de mouvements que Heathcliff, à en croire son sourire soudain, connaissait parfaitement. Et, à en juger par le regard dans les yeux de Kirito, lui aussi savait que c’était terminé pour lui. La résignation et l’acceptation étaient les principales émotions visibles dans ses yeux. Il était prêt pour ce qui allait se produire. Il ne détourna pas le regard, pas même lorsque l’une de ses épées se brisa sur le bouclier de Kayaba Akihiko. La lame ennemie s’abattit sur lui, mortelle…

Seulement pour être interceptée par Excalibur !

Honnêtement, Shirou était à peu près aussi surpris que les deux combattants de se trouver là. En raison de la paralysie, il aurait dû être difficile pour lui de se déplacer, encore plus d’arriver à temps. Pourtant, dès que sa main avait touché l’épée royale, après avoir lâché Night Sky Sword et Blue Rose Sword pour diminuer le poids et gagner en vitesse, les effets néfastes sur son statut s’étaient aussitôt dissipés, le laissant libre d’agir. L’Emiya ne comprenait pas vraiment la raison à cela mais n’allait pas s’en plaindre. D’une part, cela lui avait permis de sauver Kirito et, d’autre part, celui lui avait également permis d’empêcher Asuna de se transformer en bouclier humain. En dehors de la stupidité de l’acte, le Faker pouvait au moins reconnaître la force de volonté de la jeune femme, lui permettant de forcer son avatar à se déplacer tout en ignorant la puissante paralysie.

Shirou aurait sans doute pu faire de même, peut-être même sans tricher, mais l’effet étrange d’Excalibur avait agi avant…

Clignant les yeux de surprise, Kirito ne chercha pas à comprendre ce qui venait de se passer sous ses yeux et préféra profiter de l’occasion. Bondissant, il contourna l’Emiya et, avec son épée non-brisée, transperça la poitrine de Heathcliff, lui aussi encore sous le coup de la surprise. Sa santé chuta à zéro, son corps s’illumina d’une lumière blanche avant d’exploser en une multitude de polygones brillants. Un silence de mort s’installa ensuite, le temps semblant s’arrêter.

Puis le monde commença à trembler…

**********

Un coucher de soleil… Les nuages se balançant doucement dans le vent… Une légère musique de fond, calme et paisible… une surface carrée transparente, presque invisible, comme unique support au-dessus du vide… Tout autour de Shirou émanait une sensation de finalité, d’achèvement, de réussite. Il en oublierait presque que, juste sous ses pieds, il pouvait voir l’Aincrad se désagréger, morceau par morceau.

Sur le rebord opposé se trouvaient Kirito, Asuna et Sachi, observant ce qui fut leur monde et leur prison, disparaître sous leurs yeux. Quelques instants après Heathcliff, sous sa véritable apparence, apparut et vint leur parler. L’Emiya ne sut pas ce que Kayaba Akihiko leur dit, mais ne se montra pas plus curieux que cela. Ces mots étaient visiblement pour eux seuls, sinon Shirou aurait été inclus dans le groupe. A la place, il attendait son tour, patientant silencieusement. Musume, solennelle, s’était matérialisée à côté de lui.

« Alors… C’est ainsi que cela se finit… » Constata-t-elle d’un ton neutre.

« Il semblerait… » Acquiesça Shirou.

« Ce fut plutôt décevant. » Fit-elle remarquer. « Comme conclusion, je veux dire… »

« Tout ne peut pas toujours être passionnant. » Répliqua-t-il doucement. « Mais tu as raison, ce fut plutôt décevant… »

Le duo resta silencieux après cela, regardant silencieusement Kayaba Akihiko discuter avec Kirito, Asuna et Sachi. Il était intéressant de constater que seuls quatre joueurs avaient été « convoqués » dans cet endroit. Le trio et l’Emiya. Mais pourquoi juste eux ? Pour le bêta-testeur, c’était compréhensible : il venait de terminer le jeu. Pour Shirou, la curiosité de Heathcliff avait depuis longtemps été remarquée. Quant aux deux filles, elles étaient là parce que leur place était au côté du Beater, nulle part ailleurs… Autrement dit, ils avaient tous été sélectionnés personnellement par le concepteur de SAO pour une dernière discussion.

Finalement, au bout de quelques minutes, Kirito, Asuna et Sachi disparurent finalement tandis que Kayaba Akihiko s’approcha de Shirou. Arrivant à leur hauteur, il s’arrêta. Heathcliff resta ainsi pendant plusieurs secondes, regardant l’Emiya avec un regard pensif, semblant perdu dans ses pensées.

« Donc, c’est terminé. » Déclara lentement le Faker, pour engager la conversation.

« En effet, le jeu est terminé. » Confirma Kayaba Akihiko. « Cela ne s’est pas terminé comme je l’avais prévu, mais je suis encore satisfait du résultat. »

« Vraiment ? » S’étonna Shirou, ne pouvant s’empêcher de montrer du scepticisme à cette réponse.

« Oui. Si tout s’était déroulé comme je l’avais imaginé, cela aurait certes duré plus longtemps, mais je pense que cela aurait été beaucoup moins intéressant. Au final, ce fut la différence entre l’action d’un humain et l’action d’un ordinateur. » S’expliqua Heathcliff. « L’homme est parfois illogique, irrationnel et imprévisible. C’est ce qui a permis le résultat actuel. En ce sens, je suis satisfait. »

« Parce que l’homme a surpassé l’ordinateur ? » Résuma l’Emiya.

« Parce que l’homme cherchera toujours un moyen de défier l’impossible. » Rectifia légèrement Kayaba Akihiko. « Lorsque l’ordinateur juge une action impossible, elle ne sera pas effectuée, pas même tentée. L’humain, en revanche, essayera malgré tout même s’il sait que c’est impossible. C’est son irrationalité qui parle… Et parfois, cela suffit à réaliser l’impossible. »

« Je vois… » Fit Shirou, pensif. « Donc… Est-ce le moment où je pose des questions ? »

« Eh bien, le moment en question a déjà commencé, donc je suppose que l’on peut simplement continuer. » Signala l’homme, se permettant une pointe d’humour. « Veux-tu savoir quelque chose en particulier ? »

« Plusieurs choses, en fait. » Admit le Faker. « Mais je peux résumer tout cela à une seule chose : [Dual Blades]. »

« Ah… » Fredonna Heathcliff, comprenant le sous-entendu. « Ça… »

« Oui, ça. » Confirma l’Emiya. « Pourquoi m’avoir initialement choisi et pourquoi avoir changé d’avis par la suite et choisi Kirito ? »

« C’est en vérité assez simple. » Déclara le créateur de SAO. « Depuis le début, [Dual Blades] était destiné à devenir la [Compétence] du héros destiné à m’affronter sur un pied d’égalité. Elle est proposée à quiconque possède la réactivité la plus élevée dans le jeu au moment où j’acquiers moi-même [Holy Sword]. Dans un premier temps, cela fut toi. Ta vitesse de réaction dans le jeu était sans égal. Cependant, le temps passant, tu as continuellement ignoré cette [Compétence], ce qui a permis à Kirito de s’améliorer et d’atteindre une réactivité exactement identique à la tienne, lui permettant à son tour d’accéder à la possibilité d’apprendre cette [Compétence]. Les choses étant ce qu’elles étaient, ce fut lui qui a choisi en premier [Dual Blades]. Et parce qu’il s’agit d’une [Compétence Unique], le choix t’a donc été retiré. Mais cela n’a jamais été un problème pour toi, n’est-ce pas ? Après tout, tu as malgré tout réussi à acquérir une alternative à [Dual Blades]. »

« … » C’était la vérité. Grâce à [Copying], Shirou avait pu copier la [Compétence] de Kirito et obtenir [Dual Blades (False)], identique en tout point à la [Compétence] originale, de même pour la [Holy Sword] de Heathcliff. Pour cette raison, l’Emiya ne répondit pas et décida de poursuivre ses questions. « Cela ne peut pas être si simple. Il doit y avoir d’autres raisons à ce choix. Au moins une. Laquelle ? »

« Eh bien… » Pour la première fois, Kayaba Akihiko hésita. « Kirito est un bon joueur, excellent même. En fait, je n’hésiterai pas à dire qu’il était le personnage le plus fort au sein de l’Aincrad. Toi, cependant… Tu es un cas à part. Tes capacités, ton talent, le potentiel que tu as montré tout au long de ton parcours dans SAO… Tout cela transcende largement ce qui est censé être possible par le système. Et je ne parle même pas des innovations que tu as apporté, telles que les arcs, ou l’utilisation de lances et d’épées comme flèches pour lesdits arcs, la possibilité d’utiliser [Parer] avec une épée aussi bien qu’avec un bouclier, ou même simplement la possibilité d’utiliser le mana sans avoir à utiliser une technique pour le canaliser. C’est tout bonnement incroyable. »

« … » Shirou n’avait rien à dire à cela.

« Alors que Kirito était le meilleur joueur, selon la définition classique du terme, tu es en revanche une existence bien au-delà. Je ne sais même pas comment te qualifier, tellement tes prouesses m’ont impressionné. » Avoua Heathcliff. « Et puis, il y a ta plus grande réalisation. Tu as forcé le système, Cardinal, à évoluer à de multiples reprises pour s’adapter à la tempête qui suit chacun de tes pas. Chacune de tes actions entrainait des réactions en profondeur dans la structure du jeu qui, alors qu’elles n’avaient pas d’incidence sur l’histoire principale, modifiait considérablement certaines parties connexes. Dès que tu te mêlais de quelque chose, l’impossible ne l’était plus. Il suffit de prendre ton familier pour exemple ! »

« … » Encore une fois, l’Emiya resta silencieux, regardant brièvement Musume avant de reporter son attention sur son interlocuteur.

« Elle est un Boss d’Etage, un monstre qui n’était pas censé être apprivoisable. » Expliqua Kayaba Akihiko. « Et pourtant, tu l’as fait. Et je ne parle pas non plus du Reverse Aincrad qui a créé pas moins de 50 autres Boss d’Etages et t’a permis d’atteindre non seulement un niveau ridiculement élevé, mais également d’acquérir la légendaire Excalibur, une arme que j’étais censé m’approprier au 100ème Etage lors de la dernière phase du combat final. Je suppose que tu ne comprends même pas à quel point cette arme est importante. Je me trompe ? »

« Je sais juste qu’elle est l’une des dix Divine Constructs du jeu, les armes les plus puissantes qui soient. » Admit Shirou, les paroles de l’homme rappelant celles de l’écho de Griselda.

« Excalibur n’est pas juste l’une des dix Divine Constructs, elle est classée au premier rang, autrement dit, l’arme la plus puissante du jeu. Mais ce n’est pas tout ! » Dévoila Heathcliff. « Ce qui fait d’Excalibur une arme si redoutable, c’est qu’en la possédant, une personne acquiert le statut de roi de l’Aincrad. Par ce fait, il devient l’égale d’un administrateur, une autorité suprême, gagnant la possibilité d’intervenir directement dans la gestion du jeu, ce que tu as fait en protégeant l’IA Yui-MHCP001 lorsque je cherchai à comprendre ses actions ce jour-là. Réciproquement, le porteur d’Excalibur est protégé des effets générés par le système, tels que la paralysie que j’ai artificiellement provoquée chez les joueurs plus tôt. Ou un curseur rouge. Voilà ce qu’est vraiment Excalibur. Il s’agit de l’épée du roi, l’épée permettant à son possesseur de contrôler le jeu, d’en être le dirigeant. C’est ce que tu es devenu, le King of Aincrad ! »

« … Et je sens déjà le mal de crâne qui va résulter de cela par la suite. » Soupira Shirou, grimaçant intérieurement. « Au moins, cela répond à un certain nombre de questions laissées en suspens… »

« Ce qui me conduit à une autre raison de ta présence ici. » Informa alors Kayaba Akihiko. « Je voudrais te demander une faveur. »

« Quel genre ? » Demanda l’Emiya, soupirant.

« Du genre très simple. Enfantin, même. Mais j’y reviendrai plus tard. » Décida Heathcliff. « D’autres questions ? »

« Une seule. Tous les joueurs ont bien été déconnectés ? » Demanda le Faker, le regard perçant.

« Oui. Absolument tous. » Confirma le créateur de SAO. « Eh bien, sauf toi, bien entendu. »

« Vous êtes sûr ? » Insista Shirou.

« … » Kayaba Akihiko le regarda silencieusement pendant quelques secondes. « Il y a un problème ? »

« Je ne suis pas certain… Juste une sensation que quelque chose ne va pas. » Admit distraitement l’Emiya, regardant Excalibur avec perplexité, le malaise qu’il ressentait provenant de l’arme en question.

« … » Heathcliff ne dit rien pendant encore quelques instants, avant d’ouvrir son menu. « Regarde, tous les joueurs sont… » Là, il s’interrompit et vérifia les données qu’il recevait. Plusieurs fois. Il fronça ensuite les sourcils. « C’est étrange… 300 joueurs ont bien été déconnectés de SAO et pourtant ils n’ont pas été déconnectés du jeu… C’est comme s’ils étaient encore connectés à un autre serveur… Mais SAO n’est doté que d’un seul serveur… »

« … » Shirou se contenta de regarder Kayaba Akihiko marmonner, sans dire un mot.

« Ah, j’ai trouvé ! » S’exclama finalement le créateur du jeu et, pour la première fois, il semblait légèrement en colère. « Il semblerait qu’un nouveau jeu soit sorti au début de l’année, nommé Alfheim Online, ou ALO pour faire court. Le concept est relativement différent de SAO, mettant principalement l’accent sur la magie, mais la structure de base du jeu est essentiellement la même que SAO. En fait, la base de la structure d’ALO est identique à SAO pour la simple et bonne raison que SAO est basée sur une ancienne sauvegarde de serveur de SAO. »

« Et cela vous énerve que quelqu’un ait exploité vos vieilles données ? » Demanda l’Emiya.

« Non. » Nia fermement Heathcliff. « Cela ne m’agace même pas un peu. Ce qui m’énerve, cependant, c’est que l’administrateur d’ALO a volontairement importé ces 300 joueurs et qu’il envisage d’expérimenter sur leur conscience. Il les emprisonne contre leur gré ! »

« Ce qui n’est pas très différent de SAO. » Fit remarquer Shirou, levant un sourcil. Il y avait après tout eu 10 000 joueurs piégés au sein de l’Aincrad. « Sauf peut-être la partie expérimentation. » Songea-t-il après coup.

« Situations différentes ! » Affirma Kayaba Akihiko. « Dans SAO, il y avait un libre arbitre et une grande liberté d’action. Il y avait un objectif et un moyen de s’échapper. L’administrateur de ALO, Sugou Nobuyuki, les a cependant isolés, incapable de la moindre action et envisage de les torturer à travers diverses expériences ! » L’homme pianota rapidement dans son menu, les yeux plissé et une froideur dans le regard. « Voilà, j’ai forcé leur déconnexion et télécharger sur Internet toutes les données relatives à ces expériences. D’ici peu, les autorités auront connaissance des fait et prendront des mesures. Ce n’est plus qu’une question de… Ah, ils en ont pris connaissance. »

« … Je ne t’imaginais pas si soucieux de tes ex-détenus. » Fit remarquer sèchement l’Emiya.

« Nous avons joué. J’ai perdu, ils ont gagné. Leur récompense, la liberté, leur a cependant été refusée par un intervenant extérieur, mettant ainsi ma crédibilité en doute. » Répliqua Heathcliff sur le même ton.

« … » A cela, Shirou n’avait rien à redire. C’était logique… D’une certaine façon.

« D’autres questions ? » Demanda alors Kayaba Akihiko, reprenant son calme.

« … Non, ce sera tout. » Décida le Faker après quelques secondes de réflexion.

« Dans ce cas, parlons de cette faveur que je veux te demander. » Annonça le créateur de SAO.

« Très bien, j’écoute. » Accepta l’Emiya, curieux malgré lui.

« Ma demande est simple… » Précisa Heathcliff. « Je souhaite te défier. »

« … » A cette annonce, Shirou marqua un temps d’arrêt, surpris. « … Quoi ? »

« Je souhaite te défier. » Répéta le créateur de SAO.

« Pourquoi ? » Demanda le Faker, encore choqué et confus.

« Pourquoi pas ? » Répliqua Kayaba Akihiko. « Nous n’aurons plus jamais l’occasion de croiser le fer après aujourd’hui et nous avons tacitement évité de nous affronter depuis la première fois que nous nous sommes rencontrés, pour le moral des autres joueurs. Nous n’avons plus besoin de cette restriction, à présent. De plus, je suis curieux de savoir lequel de nous deux est le plus fort… »

« Kirito t’a vaincu. De justesse, certes, mais il l’a fait. » Rappela Shirou. « Et je suis beaucoup plus puissant que lui. »

« Kirito était un joueur. Contre lui, j’étais un monstre à vaincre, le Boss du 100ème Etage malgré une puissance incomplète. » Expliqua Heathcliff. « Penses-y de cette façon : pour finir SAO, il y a trois façons. La fin normale aurait été de me vaincre au 100ème Etage lorsque mon potentiel de Boss d’Etage aurait été à mon summum. La bonne fin a été quand Kirito a découvert ma véritable identité et m’a vaincu au 75ème Etage, où je n’étais alors qu’un joueur, même si l’un des meilleurs. Je te propose désormais d’obtenir la vraie fin.

« Et quelle est cette vraie fin ? » Interrogea l’Emiya, sceptique.

« Comme je l’ai dit, Kirito était un joueur. En tant que tel, son antagoniste naturel était un Boss. » Informa Kayaba Akihiko. « Ta dernière bataille, cependant, sera celle d’un roi… »

Immortral Object enabled.

« … Contre un dieu. » Acheva-t-il, réactivant son indestructibilité et reprenant son apparence de Heathcliff.

Etait-ce une blague ? Kayaba Akiko s’attendait-il vraiment à ce que l’Emiya accepte un duel contre un adversaire indestructible et invulnérable ? C’était ridicule au-delà des mots. Et pourtant, le créateur de SAO semblait assez confiant dans sa faveur. Se pourrait-il qu’il y avait quelque chose que Shirou ignorait ? Cela se pourrait bien, c’était même très probable, étant donné qui était l’auteur de la demande. Eh bien, ça ne signifiait pas pour autant que le Faker accepterait quoi que ce soit aveuglément. Il n’était plus aussi naïf qu’il le fut autrefois. Il avait assez expérimenté la vie pour comprendre au moins ceci.

« … Tu me demandes d’accepter un duel dans lequel, peu importe comme je vois les choses, je suis en total désavantage par rapport à mon adversaire ? » Récapitula l’Emiya, impassible.

« Oui. » Confirma Heathcliff.

« Est-ce une plaisanterie ? » Demanda finalement Shirou, frottant ses yeux avec agacement. « T’attends-tu vraiment à ce que j’accepte cela ? »

« Pourquoi pas ? » Répliqua Kayaba Akihiko. « Ce n’est pas comme si tu avais quelque chose à y perdre. La peine de mort a déjà été désactivée. Au pire, tu subiras la frustration d’une défaite amère. »

« … » L’Emiya ne donna pas sa réponse immédiatement, prenant le temps de la réflexion.

« Et puis, tu as déjà accompli tant de miracles, pourquoi ne pas essayer d’en ajouter un de plus à la liste ? » Proposa le créateur de SAO d’un ton posé.

« … » Le Faker hésita encore quelques secondes, puis ses épaules s’affaissèrent et il soupira de résignation. « Je suppose que je n’ai pas vraiment le choix… »

« Shirou-kun ? » Appela Musume, utilisant inconsciemment son prénom en raison de son incertitude, voyant que son contractant avait une expression étrange sur le visage.

« … Musume-chan, peux-tu reculer s’il te plait ? » Lui demanda gentiment l’Emiya. « Cette fois-ci, je dois me battre seul. »

« … D’accord… » Accepta-t-elle avec réticence.

« Merci. » Lui dit-il, adressant un sourire reconnaissant.

« Dois-je comprendre que tu relèves mon défi ? » Déduisit Heathcliff.

« En effet, Kayaba Akihiko. Tu as parfaitement compris. » Confirma Shirou, s’approchant de son adversaire désigné. « Faisons-le ! »

**********

Avatar :

Nom : Shirou.

Niveau : 401.

PV max : 65 500.

Mana max : 617 000.

Familier : Musume.

Statistiques :

Points non distribués : 0.

[Strenght] : 116 (A+).

[Endurance] : 131 (A+).

[Agility] : 147 (A++).

[Luck] : 101 (A+).

[Mana] : 1234 (Ex).

[Skills] Sword Art Online :

[Battle Healing] : 1000.

[Parry] : 1000.

[Blade Throwing] : 1000.

[Martial Arts] : 1000.

[Hiding] : 1000.

[Meditation] : 1000.

[Searching] : 1000.

[Sprint] : 1000.

[Acrobatics] : 1000.

[Extended Weight Limit] : 1000.

[Familiar Recovery] : 1000.

[Familiar Communication] : 1000.

[Arc] : 1000.

[Copying] : 1000.

[Dual Blades (False)] : 1000.

[Holy Sword (False)] : 1000.

[Straining] : 1000.

[Hawk Eye] : 1000.

[Trap Dismantling] : 1000.

[Trap Creating] : 1000.

[Blue Rose Sword] : 1000.

[Night Sky Sword] : 1000.

[Hand-to-Hand Combat] : 1000.

[One-handed Assault Spear] : 1000.

[Two-handed Assault Spear] : 1000.

[Thrust Weapon] : 1000.

[Light Equipment] : 1000.

[One-handed Assault Spear Forging] : 1000.

[Two-handed Assault Spear Forging] : 1000.

[Thrust Weapon Forging] : 1000.

[Light Equipment Forging] : 1000.

[Spear] : 1000.

[Mana] : 1000.

[Trance] : 1000.

[Suggestion] : 1000.

[Mate Chopper] : 1000.

[Life] : 1000.

[Arc Forging] : 1000.

[Spear Forging] : 1000.

[Steel Comprehension] : 1000.

[Crafting] : 1000.

[Steelcrafting] : 1000.

[Metal Refining] : 1000.

[Equipment Appraisal] : 1000.

[Weapon Appraisal] : 1000.

[Tools Appraisal] : 1000.

[Infinite Spear] : 1000.

[Fighting Spirit] : 1000.

[Provocation] : 1000.

[Excalibur (One-handed Sword)] : 1000.

[Excalibur (Two-handed Sword)] : 1000.

[Skills] Unlimited Blade Works :

[Weapon] : 1000.

[Slash Weapon] : 1000.

[Sword] : 1000.

[One-handed Sword] : 1000.

[Two-handed Straight Sword] : 1000.

[One-handed Curved Blade] : 1000.

[Two-handed Curved Blade] : 1000.

[One-handed Straight Dagger] : 1000.

[One-handed Curved Dagger] : 1000.

[One-handed Rapier] : 1000.

[Katana] : 1000.

[Weapon Forging] : 1000.

[Slash Weapon Forging] : 1000.

[Sword Forging] : 1000.

[One-handed Sword Forging] : 1000.

[Two-handed Straight Sword Forging] : 1000.

[One-handed Curved Blade Forging] : 1000.

[Two-handed Curved Blade Forging] : 1000.

[One-handed Straight Dagger Forging] : 1000.

[One-handed Curved Dagger Forging] : 1000.

[One-handed Rapier Forging] : 1000.

[Katana Forging] : 1000.

[Projection] : 1000.

[Reinforcement] : 1000.

Outside System [Skill] :

[Prana Burst] : 1000.

[Eye of the Mind (False)] : 1000.

[Eye of the Mind (True)] : 1000.

[Item Construction] : 1000.

[Self-Replenishment (Mana)] : 1000.

[Clairvoyance] : 1000.

[Experience Point Bonus] : 1000.

 

[Skill] Soul Translator :

[Fluctlight Acceleration] : 1000.

Avatar :

Nom : Musume.

Espèce : Shadow Girl.

Niveau : 400.

PV max : 300 000.

Mana max : 56 000.

Maître : Shirou.

Répartition Expérience : 50%.

Statistiques :

Points non distribués : 0.

[Strenght] : 310 (A++).

[Endurance] : 600 (Ex).

[Agility] : 305 (A++).

[Luck] : 72 (A).

[Mana] : 112 (A+).

Skills :

[Mana Link] : 1000.

[Shadow Possession] : 1000.

[Shadow Travel] : 1000.

[Shadow Hiding] : 1000.

[Shapeshifting] : 1000.

[Shadow Clone] : 1000.

[Shadow Invocation] : 1000.

[Meditation] : 1000.

[Trance] : 1000.

[Suggestion] : 1000.

[Battle Healing] : 1000.

[Shadow Prison] : 1000.

[Hand-to-Hand Combat] : 1000.

[Life] : 1000.

[Mana] : 1000.

[Shadow Searchnig] : 1000.

[Shadow Straining] : 1000.

[Shadow View] : 1000.

[Fighting Spirit] : 1000.

[Shadow Weapon] : 1000.

[Shadow Weapon Creation] : 1000.


Commentaire de l'auteur Et ce sera tout pour ce chapitre !

Initialement, j'avais prévu d'en finir avec l'arc SAO avec ce chapitre-ci, mais le chapitre se faisant de plus en plus long, j'ai été obligé de couper court, au risque de ne pas le publier avant le jour de l'an. Soit ça, soit je bâclait le combat final, ce qui aurait été franchement dommage après presque 20 chapitres pour cet arc !

Donc oui, le prochain chapitre sera la véritable conclusion de l'arc SAO et tournera essentiellement autour du combat entre Heathcliff et Shirou !

J'en expliquerai un peu plus sur l'avenir de cette fic à la fin du prochain chapitre, mais je peux voir dire d'avance que je sais déjà ce que je compte faire, donc il ne devrait pas y avoir de latence ou de période de blanc lors de l'écriture des prochains chapitres. D'ailleurs, parce que j'ai coupé le chapitre en deux, une partie du chapitre suivant est déjà écrit, donc lorsque ce sera au tour de cette fic d'être publié, cela devrait aller relativement vite. En tout cas, je ne devrais pas avoir de retour… Je pense.

Pour ceux que ça intéresse, je vais révéler quelques informations sur le monde SAO de ma fic :

- Xaxa a été tué par Shirou avec le reste de Laughing Coffin. Death Gun, dans GGO, n'existera donc jamais. Shirou n'aura donc jamais à l'affronter. Il fera cependant connaissance de Sinon plus tard, lorsque celle-ci commencera à jouer à ALO après s'être débarrassée de son trauma des armes à feu dans la vie réelle. Idem pour PoH, parce qu'il est mort dans SAO, il n'apparaîtra pas dans l'arc Alicization.

- En raison de l'ingérence de Shirou, qui a remarqué une anomalie lors de la déconnection des joueurs, et de Kayaba Akihiko qui força la déconnection des 300 joueurs « volés » par Sugou Nobuyuki, Asuna ne sera pas virtuellement kidnappé et soumis à chantage, tandis que Nobuyuki sera soumis à une enquête policière le temps de déterminer si les données transmises par Kayaba Akihiko sont réelles, puis jugé et mis en prison. Kirito ne recevra pas « The Seed » de Kayaba Akihiko, laissant ALO comme le seul jeu de réalité virtuelle existant pendant plusieurs années, voire décennies.

Les Arcs Fairy Dance, Phantom Bullet n'auront donc pas lieu et l'arc Alicization est très fortement remis en cause.

- Quant à Shirou, pace qu'il était essentiellement inexistant dans le « monde réel », il fut considéré comme un programme informatique de SAO qui décida de se rebeller contre Kayaba Akihiko et d'aider les joueurs de son mieux en préservant leur vie, en leur offrant différentes innovations pour jouer le jeu plus facilement et en les aidant à conquérir les étages. Le témoignage de Kirito aura beaucoup aidé en ce sens…

Quant à Yui…

Cela dit, étant donné que ce n'est pas l'aventure de Kirito que nous suivons dans cette fiction, son histoire future n'est guère importante, puisqu'il n'est même pas dans le même monde que Shirou (pas plus que dans la même époque), ce qui fait qu'ils n'auront plus d'interactions à partir de maintenant.

Dans tous les cas, j'espère que cela vous aura plu.

Je vous souhaite une fois de plus un joyeux Noël et on se revoit (normalement) au 1er janvier !

A la prochaine !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales