Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nature et biodiversité du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 16/02/2020
  • Femmes fortes
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/09/2019
  • Le fleuve
    Revue CONGO ECRIT
    Nb de signes : 250 - 2 000 sec
    Genre : poésie - conte
    Délai de soumission : 21/09/2019
  • La ville de Somnore
    Otherlands
    Nb de signes : < 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 10/01/2020
  • Le grand jeu
    Observatoire de l'Espace du CNES
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : réaliste - théâtre - poésie - libre - pastiche - imaginaire - art visuel - contemporain
    Délai de soumission : 14/10/2019
  • Nutty Seas : débauche marine
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : romance - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 23/11/2019
  • Revue Encre[s] N°4
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 12/09/2019
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019

Studio Infinite

  •  [ Le Atelier d’écriture : créer un univers imaginaire]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Fate/stay night

Fate/Stay Another Night Auteur: Keysapocalypses Vue: 12500
[Publiée le: 2015-07-10]    [Mise à Jour: 2018-04-15]
13+  Signaler Action-Aventure/Heroic Fantasy Commentaires : 42
Description:
Cinquième guerre du Graal... Emiya Shirou est sur le point de détruire le Graal et de mourir en le faisant. Angra Mainyu, sur le point d'être détruit et désespéré, tente le tout pour le tout afin de survivre. Cependant, sa décision provoque des conséquences imprévisibles par quiconque...

Début de l'histoire: Fin normale de Heaven's Feel.

Par l'auteur de Mugen Tsukuyomi, Due Cieli, Keiki no Atarashii, Ryuuketsu, Le Kitsune, Burakumin, Blood and Legacy
Crédits:
Je ne possède pas Fate/Stay Night ou le Nasuverse
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Ennemi public n°1...

[10805 mots]
Publié le: 2016-05-29Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Et me revoilà ! En avance, en plus de ça ! Si c'est pas beau ?

Et pour ne rien arranger, non seulement je suis en avance, mais je reviens avec pas moins de deux chapitres ! A vous de profiter.

De plus, ces deux chapitres sont plutôt consistant (les deux tournant autour des 10 000 mots), donc cela devrait vous tenir un petit moment... Enfin je l'espère.

Bien, je ne vais pas vous retenir plus longtemps, il est temps de vous faire plaisir !

Bonne lecture !

Chapitre 18 : Ennemi public n°1…

Kirito était nerveux. Tout son corps était raide. A ses côtés, Asuna et Sachi étaient dans le même état, peut-être même pire pour cette dernière car elle n’avait jamais été en contact direct avec les lignes de front. Or, ce qui se passait actuellement était sans précédent dans l’Aincrad. Il y avait déjà eu par le passé des journées où toute activité dans SAO semblait cesser. Cependant, jamais cette déclaration n’avait été aussi vraie qu’aujourd’hui. Pour la première fois dans l’histoire de ce jeu, toute activité des joueurs avait été suspendue. Cela avait été une demande du groupe des conquérants et eux-mêmes n’avaient pas quitté la ville depuis la veille. La raison était qu’une réunion de la plus haute importance était sur le point d’avoir lieu et que tous voulaient être présents, ne serait-ce que pour en savoir le contenu. Certes, il y avait déjà eu de nombreuses rumeurs, il les avait entendus lui aussi, mais personne n’avait pu confirmer ces faits. Jusqu’à aujourd’hui.

Le trio se trouvait actuellement au cœur de la base des Knights of the Blood, au 55ème Etage, dans la ville nommée Granzam. Ils étaient assis à une table ronde massive où étaient installées une cinquantaine de chaises. Deux tiers d’entre elles étaient déjà occupées, tandis que les autres étaient encore en attente de l’invité qui y prendrait place. Et quels invités ! Tous ceux qui siégeaient à cette table étaient des combattants de la ligne de front et parmi le top des joueurs de l’Aincrad, la crème de la crème, l’élite des conquérants. La plupart était également chef ou sous-chef de leur propre guilde. Derrière eux, debout, se tenaient les membres les plus importants desdites guildes. Ceux qui, comme Kirito, ne faisaient partie d’aucune guilde étaient rares dans cette salle. Lui-même avait été personnellement invité en raison de ses différents exploits sur le champ de bataille. Après tout, il était le Black Swordsman, mais également le Beater.

Sachi était un autre cas particulier, différent du bêta-testeur. En tant que l’une des deux petites amies de celui-ci, Asuna, l’autre petite amie et celle qui avait apporté l’invitation à Kirito, l’avait également invité. C’était une preuve d’amitié incroyable entre les deux filles qui se partageaient le même homme. Beaucoup de joueurs qui étaient au courant de cette improbable relation, se demandaient comment cela pouvait fonctionner… Car oui, cela fonctionnait ! Quant aux autres, soit ils ne s’en souciaient pas, soit ils étaient jaloux. Eh bien, quelques femmes trouvaient même cela romantique, pour une raison quelconque. Et si elle était assise à la table de réunion à gauche du Beater, et Asuna à sa droite, c’était parce qu’il s’agissait d’une faveur personnelle du Flash.

De l’autre côté de la salle, juste en face de Kirito, siégeait Hearthcliff. Ses deux coudes étaient posés sur la table et ses doigts étaient croisés devant son visage. Son expression, d’ordinaire aimable, quoique légèrement indéchiffrable, était désormais insondable. Cependant, de par son langage corporel, il était possible de sentir son sérieux et sa gravité envers la situation. C’était lui qui avait organisé cette réunion. C’était également lui qui avait personnellement invité Kirito, chargeant Asuna de transmettre le message de sa part. Cette dernière, en tant que sous-chef des Knights of the Blood, aurait dû se tenir au côté d’Hearthcliff, son chef, mais celui-ci lui avait permis de rester avec son petit ami. C’était pour cette raison qu’elle portait un équipement relativement classique, encore de haut niveau et de bonne qualité, plutôt que son uniforme de guilde blanc et rouge.

La salle était silencieuse, emplie de tension. Personne n’osait dire quoi que ce soit dans cette atmosphère oppressante. Heureusement, ils n’auraient pas à le faire. Hearthcliff s’en chargerait le moment venu. En tant qu’organisateur de cette réunion inédite dans l’histoire de l’Aincrad, c’était de sa responsabilité de prendre la parole en premier. Toutefois, pour le moment, il se contentait de rester silencieux, ses yeux restants focalisés sur la grande porte ouverte. L’heure de la réunion n’était pas encore arrivée et des joueurs arrivaient encore à un rythme régulier, se plaçant là où ils étaient censés être. A mesure que le temps s’écoulait, l’atmosphère se chargeait d’anticipation et de tension. L’intensité était bien plus importante que lors des réunions stratégiques visant à lutter contre un Boss d’Etage.

Dans le silence assourdissant, quelqu’un déglutit. Cela sembla résonner dans toute la salle…

Kirito, essayant de son mieux pour rester calme, jetait également des coups d’œil à la porte à intervalles réguliers. Parmi toutes les personnes convoquées pour cette réunion, une en particulier brillait par son absence. Shirou, le porte-parole des Slaves of the Holy Grail, n’était toujours pas arrivé. En fait, cela faisait presque trois mois que pratiquement personne ne l’avait vu. Quant à ceux qui prétendaient l’avoir vu, ils n’étaient pas eux-mêmes certains qu’il s’agissait effectivement de lui. Même aux dernières réunions stratégiques pour les Boss d’Etage, il ne s’était pas manifesté, quelque chose qu’il avait pourtant toujours fait jusqu’à présent.

Pour le remplacer, Assassin s’était présentée. A en juger par sa voix, il s’agissait d’une femme. Cela dit, personne n’avait vu son visage, dissimulé sous une capuche étroite. Elle avait refusé de divulguer la moindre information concernant l’Outside System Gamer. De ses propres mots, si elle avait été choisie pour remplacer Archer, c’était qu’elle était la seule personne de la guilde à pourvoir endosser ce rôle. Les rumeurs concernant la puissance des membres des Slaves of the Holy Grail étaient nombreuses et relevaient presque de la légende. La plus populaire, et jamais démentie jusqu’à ce jour, était que leur puissance individuelle était telle qu’il n’était pas possible pour eux de combattre dans un groupe. Shirou était une exception car il était le plus maîtrisé, mais même lui était considéré comme un monstre en termes de compétences sur le terrain. En ce sens, Assassin était donc le meilleur choix pour le remplacer car son style de combat était le plus compatible avec un groupe. L’ironie n’était évidemment pas loupée. Cela ne signifiait cependant pas qu’elle était la plus faible. Trop peu d’informations étaient connues à son sujet… Tout comme pour le reste des membres des Slaves of the Holy Grail, y compris l’Emiya.

Son apparition soudaine et la disparition simultanée de Shirou avait provoqué de nombreuses rumeurs à circuler. Beaucoup pensaient qu’il avait finalement succombé à l’Aincrad, tué en combattant des monstres. Cette théorie semblait être appuyée par le fait que les « journées duel » du vendredi avaient été brutalement interrompues sans explication parce que l’Emiya avait cessé de se rendre dans l’arène. Toutefois, Kirito savait que ce n’était pas la vérité et qu’il était vivant, car son nom apparaissait toujours dans sa liste d’ami. Malheureusement l’Outside System Gamer ne répondait à aucun message, pas même d’Argo. Assassin leur avait dit de ne pas s’inquiéter, qu’il était occupé à une tâche importante à l’heure actuelle et qu’il ne devait pas être dérangé pour le moment. Cela n’avait pas vraiment rassuré le Beater, mais il avait accepté de le laisser seul pour le moment. Toutefois, s’il devait ne pas apparaître au cours de cette réunion, le bêta-testeur était décidé à le chercher et à le trouver, quitte à fouiller l’Aincrad jusque dans ses moindres recoins.

Les minutes défilèrent et le flux de joueurs entrant dans la salle de réunion avait progressivement diminué, jusqu’à finalement cesser complètement. Toutes les chaises autour de la table étaient occupées, à l’exception d’une seule. Shirou ne s’était toujours pas présenté. Plus étrange encore, aucun membre des Slaves of the Holy Grail n’était là. Cela devait être une première. Auparavant, même avant la disparition de l’Emiya, il y avait toujours eu au moins un représentant de la guilde à chaque réunion ou événement important. La plupart du temps, il s’agissait d’Archer, mais il était arrivé en de rares occasions qu’un autre se présente. Eh bien, c’était avant que l’Outside System Gamer ne disparaisse de la surface de l’Aincrad. Maintenant, Assassin semblait avoir endossé ce rôle.

Le temps continua de s’écouler, inlassable. La tension se fit de plus en plus intense et l’atmosphère de plus en plus lourde. Il était bientôt temps de commencer la réunion. Soupirant profondément, Hearthcliff ferma les yeux un instant. Kirito sut instantanément qu’il allait ordonner la fermeture des portes afin que personne n’interrompe la séance. Le bêta-testeur grinça des dents mais ne pouvait rien faire pour repousser l’échéance. Les autres joueurs ne le permettraient pas, en particulier venant d’une personne aussi impopulaire que lui. Il était, après tout, le Beater. Il ne put donc que regarder, impuissant, le chef des Knights of the Blood relever la tête et ordonner à deux membres de sa guilde de verrouiller la salle de l’intérieur…

Seulement pour interrompre l’ordre au dernier moment. Les yeux de Hearthcliff étaient rivés sur la porte. Immédiatement, l’attention de tous les joueurs dans la salle fut détournée vers le couloir. Kirito entendit clairement un certain nombre de personne retenir leur souffle dans un mélange de choc et d’incrédulité. Lui-même ne pouvait pas s’empêcher d’afficher une expression légèrement béante à la scène en face de lui. Oh oui… Quel que fût le sujet de cette réunion, que les rumeurs soient vraies ou non, cela allait définitivement être quelque chose d’extrêmement important.

Et pour cause ! Avec une démarche lente et fluide, sept personnes entrèrent dans la salle de réunion. Toutes étaient vêtues d’un long manteau noir dissimulant à capuche dissimulant leurs caractéristiques physiques. Ils étaient les Slaves of the Holy Grail, les sept membres qui la composaient, la guilde complète. Jamais encore ils ne s’étaient tous présentés en un seul endroit. Deux avaient été le maximum jusqu’à ce jour et cela s’était essentiellement limité au domaine de l’arène. Pour cette raison, de voir ce groupe, qui relevait presque autant du mythe que de la réalité, dans son intégralité, il y avait effectivement de quoi être choqué.

En raison de leur équipement, il était impossible de les distinguer les uns des autres. Seuls deux éléments permettaient de les différencier. Le premier était leur taille, Berserker étant le plus grand et Assassin la plus petite. Le second était la marque que chacun arborait au niveau du cœur et sur le dos de leur manteau. Une épée pour Saber. Un arc pour Archer. Un sceptre pour Caster. Un poignard pour Assassin. Une lance pour Lancer. Un cheval pour Rider. Une marque de poing pour Berserker. Pour une raison quelconque, Kirito ressentit un léger malaise à cette vue. Shirou n’avait jamais dissimulé son visage auparavant. Son identité était connue de tous. En fait, il était le seul membre des Slaves of the Holy Grail dont l’identité était connue. Alors pourquoi se dissimulait-il cette fois-ci ? Un sourcil levé de Hearthcliff indiqua qu’il pensait la même chose. Toutefois, il ne commenta pas. Personne ne le fit.

« Veuillez pardonnez notre retard… » S’excusa Archer en inclinant légèrement la tête. « Il nous a fallu plus de temps que prévu pour nous réunir et nous présenter ici. »

« Ce n’est pas grave. » Assura le chef des Knights of the Blood. « La réunion n’a pas encore commencé. Prenez place et je pourrais enfin expliquer pourquoi je vous ai tous convoqué à cette réunion. »

L’homme acquiesça et s’assit à sa place, occupant ainsi la dernière chaise vide autour de la table. Les six autres membres des Slaves of the Holy Grail. Se positionnèrent derrière lui, demeurant debout dans une posture raide. Intérieurement, Kirito soupira de soulagement. C’était bien la voix de Shirou. Pendant un instant, il avait cru que le visage d’Archer avait été recouvert pour dissimuler le ait que ce n’était justement pas l’Outside System Gamer. Il était heureux de constater que ce n’était pas le cas. Pourtant… Pour une raison quelconque, le Beater avait l’impression que quelque chose clochait, mais il ne parvenait pas à savoir quoi.

« Bien ! » Fit Hearthcliff en se levant, ce qui attira l’attention de tous sur lui. « Puisque tout le monde est enfin présent, permettez-moi de déclarer cette réunion extraordinaire ouverte ! Comme vous le savez tous, ceci est une première. Jamais auparavant quelque chose de similaire n’a eu lieu. Certains se demandent sans doute pourquoi je les ai convoqué, tandis que d’autres ont évidemment une petite idée de la question. Sachez que j’ai une excellente raison d’avoir agi ainsi et vous comprendrez dans un instant pourquoi. »

Inconsciemment, Kirito se pencha en avant. Il n’était pas le seul. Presque tout le monde agissait de cette manière. Hearthcliff avait ce genre d’effet sur les gens. Il avait un fort charisme et savait comment l’utiliser. Même lors des réunions stratégiques des Boss d’Etage, ce charisme était perceptible. Aujourd’hui, cependant, était incomparable avec les manifestations habituelles. L’intensité était bien plus grande. Son public était captivé, écoutant avidement la moindre de ses paroles.

« Tout a commencé il y a un peu plus de deux mois. » Expliqua le chef des Knights of the Blood. « Le premier incident fut considéré comme un acte isolé si bien que personne ne s’en soucia. Des cas similaires avaient déjà été répertoriés dans le passé, en particulier au début de cette année. Evidemment, lesdits cas ne s’étaient étendus que sur une courte période car il devint rapidement évident pour tous que ces incidents ne pourraient pas dégénérer plus loin. »

Kirito hocha la tête, imité par un certain nombre de joueurs dans la salle. Il savait de quoi parlait Hearthcliff. Tout le monde le savait. Ces incidents étaient tous liés aux Safe Zones dans lesquelles se trouvaient les villes de l’Aincrad. Chaque ville, qu’il s’agisse de la plus petite ou de la plus grande, était entourée d’une Safe Zone qui empêchait la perte de santé des joueurs en son sein. Tant qu’une personne ne quittait pas son périmètre d’action, sa vie ne serait jamais en danger. Il s’agissait là de la seule véritable protection que Kayaba Akihiko leur avait fourni et quelque chose qui maintenant un certain équilibre dans ce jeu de la mort. En ce sens, les situations telles que les « morts » de Yolko et de Caynz intra-Zone étaient des aberrations qui auraient provoqué la panique chez la population des joueurs si cela s’était avéré réel.

« Je vois que vous savez tous de quoi je parle. » Constata Hearthcliff en fermant brièvement les yeux avant de les rouvrir immédiatement. « Effectivement, je parle des Guardians. Ces PNJ sont aussi puissants que des Boss d’Etage d’un palier supérieur, soit vingt-cinq Etages au-dessus de leur Etage d’apparition, ce qui en fait potentiellement les entités les plus puissantes de l’Aincrad. Toutefois, la plupart d’entre vous ne les ont jamais rencontrés. Et pour cause ! Ils ne se présentent que pour défendre la Safe Zone de leur ville d’affectation. Etant donné que les monstres ne sont pas programmés pour attaquer les villes, cela signifie que leur rôle principal est d’empêcher les joueurs orange de pénétrer dans lesdites villes. »

Encore une fois, Kirito hocha la tête. C’était une connaissance commune pour l’élite des conquérants, mais il était bon de le rappeler, au moins pour en informer les autres membres de guilde présents qui eux ignoraient cela. Si les joueurs verts étaient les gentils, alors les joueurs orange étaient les méchants. Leurs infractions pouvaient aller d’un simple vol à l’agression, voire le meurtre, d’un joueur vert. C’était pour cela que le curseur de ces joueurs virait du vert à l’orange. Avoir un curseur orange signifiait qu’il était impossible de le dissimuler, signalant à tout le monde que l’on était un criminel. Mais le pire fardeau d’un joueur orange était son incapacité à pouvoir entrer dans les villes. Les Guardians y veillaient, attaquant les joueurs oranges jusqu’à leur mort ou jusqu’à ce qu’ils quittent la Safe Zone. Cela signifiait donc qu’ils ne pouvaient pas acheter d’armes ou d’équipements, qu’ils ne pouvaient pas non plus les faire réparer et, surtout, qu’ils ne pouvaient plus se procurer d’items pour récupérer la santé ou le mana auprès des PNJ.

Naturellement, il y avait toujours des méthodes pour « tromper » le système. Après tout, tout comme il n’y avait pas de sanction pour un joueur vert d’attaquer un joueur orange, il n’y avait pas non plus de sanction pour un joueur vert d’aider un joueur orange. Pour cette raison, les guildes orange étaient toujours composées d’au moins un ou deux joueurs verts qui s’occupaient du ravitaillement dans les villes. Ce fait était malheureusement devenu assez commun lorsqu’il devint évident que les Guardians étaient une fore immuable et invincible. Personne ne pouvait lutter contre eux. Individuellement, ils étaient aussi puissants qu’un Boss d’Etage d’un palier supérieur. Cependant, leur véritable force résidait dans le fait qu’ils se présentaient en groupes de quinze à vingt. Naturellement, personne n’était assez fou pour oser les affronter de face… Ou même les affronter du tout.

« Les cas dont je parlais plus tôt font naturellement référence aux moments où un ou plusieurs joueurs ont été confrontés aux Guardians. » Expliqua Hearthcliff, précisant l’évidence. « Au début de l’année, lorsque la criminalité s’est soudainement propagée dans tout l’Aincrad, des affrontements de ce genre ont régulièrement pu être constatés pendant une période d’environ deux semaines, après quoi ils cessèrent soudainement. C’est pour cela que le premier incident, qui fut le début d’une série encore ininterrompue à ce jour, fut d’abord considéré comme un acte isolé, d’autant plus que cela s’était produit dans les Etages inférieurs. Malheureusement, quelques jours plus tard, un nouvel incident se produisit, identique, quelques Etages au-dessus du précédent. Depuis, cela ne s’est plus arrêté. Tous les deux jours, parfois moins, un nouvel incident se produisait. Plus d’une cinquantaine de ces incidents ont été répertoriée à ce jour et ce nombre semble destiné à croitre avec le temps. »

« … » Kirito se redressa légèrement, attentif.

« Evidemment, si j’ai été jusqu’à convoqué une réunion extraordinaire pour vous parler de ceci, ce n’est pas sans raison. » Déclara le chef des Knights of the Blood. « Ces incidents sont radicalement différents des cas survenus en début d’année. D’une part, le joueur impliqué est seul, ce qui est pour le coup relativement normal dans ce contexte particulier. D’autre part, cependant, le fait est que ledit joueur n’est pas mis en déroute par les Guardians. Lorsque j’en ai entendu parler la première fois, j’avoue ne pas y avoir cru. Comme ne pas être sceptique lorsque l’on entend cela ? Toutefois, avec l’accumulation de faits signalés, j’ai personnellement mené l’enquête pour découvrir la vérité. Et c’est pour cette raison que vous êtes tous là. Mesdames, messieurs, il existe effectivement un joueur non seulement capable de lutter à égalité contre un groupe de Guardians, mais également de les vaincre ! Vous le connaissez sans doute sous son appellation populaire ; le Red One… »

Aussitôt, la salle éclata en murmures. Hearthcliff ne fit rien pour les arrêter, se contentant de rester debout patiemment pour laisser le temps à chacun d’assimiler l’information choquante qu’il venait de transmettre. Il fallait dire que le Red One n’avait été jusqu’à présent qu’une simple rumeur. Non, c’était un peu plus compliqué que cela. Beaucoup l’avaient vu, mais beaucoup prétendaient l’avoir vu. Les récits étaient contradictoires. Certains parlaient d’une personne dissimulée dans un manteau rouge, d’où son nom. D’autres disaient que celle-ci avait une lame rouge du sang de ses victimes. Quelques-uns supposaient même qu’il s’agissait d’un événement de SAO et que l’individu en question n’était pas un joueur mais un PNJ qui possèderait un curseur rouge. Dans les faits, on savait très peu de choses à son sujet. La seule véritable vérité dans ces rumeurs, pour ainsi dire, était qu’il s’agissait d’un homme seul.

« Le Red One est réel. » Annonça Hearthcliff d’un ton sombre. « Je l’ai vu de mes propres yeux, même si je n’ai pas été capable de m’approcher de lui. Il s’agit d’un véritable joueur, pas d’un simple PNJ. Et son curseur est rouge ! Je ne pensais même pas que cela était possible. Même lorsqu’un joueur tue d’autres joueurs, son curseur devient orange. »

C’était la vérité. Peu importait la nature ou l’horreur de l’infraction commise, un joueur vert verrait systématiquement son curseur devenir orange. Pour qu’il devienne rouge… C’était totalement inédit ! Eh bien, il existait effectivement une guilde rouge, par opposition à toutes les guildes orange. Il s’agissait de Laughing Coffin, une guilde composée presque exclusivement d’assassins. Jusqu’à présent, ils avaient représenté la plus grande menace humaine de l’Aincrad. Mais même ainsi, alors qu’ils étaient nommés « joueurs rouges », leur curseur était orange. Désormais, un véritable joueur rouge était apparu, arborant un curseur rouge. Il s’agissait du Red One. Avec son apparition, la dynamique du jeu allait changer. Tout le monde pouvait le sentir. La réunion actuelle n’était que l’annonciatrice des prémices.

« On sait vraiment très peu du Red One. » Poursuivit Hearthcliff, son regard balayant la salle. On ne connait pas son véritable nom. Ses caractéristiques physiques sont dissimulées en raison d’un manteau noir à capuche qui le couvre intégralement, mais on suppose qu’il s’agit d’un homme. Son niveau est inconnu, mais pour qu’il soit capable d’affronter et vaincre un groupe de Guardians à lui seul, il doit faire partie des joueurs les plus puissants de SAO. Il est également difficile de déterminer ses [Compétences] mais il semble privilégier l’utilisation d’une arme de type [One-handed Curved Blade] dans une main et d’une arme de type [Two-handed Curved Blade] dans l’autre. A cause de cela, je suis à peu près certain qu’il est un utilisateur de mana libre. Nous ignorons également ses motivations. La seule chose certaine à son sujet est qu’il est potentiellement la nouvelle plus grande menace. Jusqu’à présent, il ne s’est jamais attaqué à un joueur, du moins pas publiquement, principalement en raison du fait qu’il n’est jusqu’à présent apparu qu’à l’intérieur des Safe Zones. Cela pourrait cependant changer à tout moment. Il est après tout, un criminel… Un criminel capable de pénétrer dans une ville quand bon lui semblait et récupérer le matériel et les items dont il a besoin pour continuer ses actions. Pire encore, il pourrait emmener de force des joueurs en dehors des Safe Zones pour les y tuer. »

A mesure que le chef des Knights of the Blood parlait, les regards des joueurs présents convergèrent progressivement vers la guilde des Slaves of the Holy Grail. Kirito ne les blâmait pas. Après tout, les circonstances étaient contre eux, contre Shirou du moins. Le manteau noir à capuche qui couvrait les caractéristiques de son porteur était l’une des particularités des Slaves of the Holy Grail, une particularité que l’Emiya semblait avoir adopté récemment. Certes, cela ne voulait rien dire, mais il y avait aussi le fait que l’identité des membres de cette guilde était inconnue, sauf pour l’Outside System Gamer. Leurs motivations étaient pour la plupart inconnues mais beaucoup de joueurs, en particulier des conquérants, s’accordaient à dire que terminer le jeu n’était pas leur principale priorité, s’il s’agissait même d’une priorité. Et surtout, ils étaient tous des utilisateurs de mana libre.

Les utilisateurs de mana libre étaient les joueurs capables d’utiliser leur mana directement, sans avoir à passer par une technique ou une [Compétence] pour s’en servir. Potentiellement, tout le monde était capable de le faire. Dans les faits, l’apprentissage d’une telle méthode peu orthodoxe était très difficile car elle ne s’appuyait nullement sur le système. Tout était basé purement sur l’effort du joueur à maîtriser cette capacité au potentiel illimité. Cependant, justement parce que la formation pour utiliser le mana librement n’avait rien de simple ou de facile, peu de gens prenaient la peine de s’entrainer à le faire, malgré les avantages évidents. A cause de cela, moins d’une cinquantaine de joueurs étaient connus pour être capable de le faire. Les Slaves of the Holy Grail en faisaient tous partie, mais pas seulement. Shirou était celui qui avait découvert cette méthode unique de combat… Méthode qu’utilisait désormais le Red One.

Il y avait un dernier détail troublant entre Shirou et le Red One : leurs armes. Eh bien, il ne s’agissait pas des armes elles-mêmes, plutôt des [Compétences] supposées qui y étaient associées. Le Red One utilisait une arme de type [One-handed Curved Blade] dans une main et une arme de type [Two-handed Curved Blade] dans l’autre. L’Emiya utilisait la même combinaison exacte. Or, cette combinaison était extrêmement inhabituelle. Les joueurs ambidextres étaient très peu nombreux, principalement en raison du fait qu’il fallait être un utilisateur de mana libre pour utiliser deux armes simultanément. Kirito était bien conscient de ce fait puisqu’il était la seule personne de SAO à pouvoir se servir de techniques avec deux armes distinctes en raison de sa [Compétence Unique] nommée [Dual Blades]. Même ainsi, la plupart des joueurs ambidextres utilisaient deux fois la même arme. Combiner deux types d’arme distincts était déjà peu commun, mais la combinaison particulière du Red One et de Shirou était encore plus rare… En fait, ils étaient les deux seuls à la privilégier.

Alors que les murmures reprirent, le Beater observait anxieusement l’Oustide System Gamer, l’une des rares personnes qu’il pouvait considérer comme un ami. Il craignait que l’Emiya soit persécuté comme lui-même l’était. Après tout, c’était grâce à lui que les bêta-testeurs n’avaient pas été de se cacher. Shirou avait rationalisé qui étaient les bêta-testeurs et, ainsi, avait empêché la rancœur et la méfiance des autres joueurs de les prendre pour cible. Ils avaient tout autant des victimes du jeu de la mort que les autres. Kirito était le seul à ne toujours pas être totalement accepté. Après tout, il était le Beater. Cela dit, il portait fièrement ce titre qui était la preuve qu’il avait choisi de porter le fardeau de la haine des joueurs à l’encontre des bêta-testeurs. Heureusement ce fardeau s’était allégé, justement grâce à l’Emiya, mais n’avait pas encore totalement disparu.

Shirou soupira légèrement, visiblement conscient des regards sur lui et les autres membres de sa guilde, et se leva. Immédiatement, les chuchotements s’arrêtèrent et l’attention de toute la salle fut, de nouveau, portée pleinement sur lui. Même Hearthcliff l’observait attentivement, levant un sourcil curieux.

« Je pense être en mesure de révéler les mystères liés au Red One, certains d’entre eux en tout cas. » Déclara l’Emiya, regardant fixement le chef des Knights of the Blood.

« … » Heartchliff hocha légèrement la tête. « Nous vous écoutons… » Déclara-t-il en s’asseyant.

« Merci. » Apprécia l’Outside System Gamer, avant de balayer la salle des yeux. « Comme vous avez pu le comprendre de mes paroles précédentes, je sais qui est le Red One, une partie de qui il est, en tout cas. Les autres membres des Slaves of the Holy Grail ont autant de connaissances que moi à ce sujet mais, en tant que porte-parole de la guilde, j’ai été chargé de révéler ces informations, puisque la situation a dégénéré à ce point. »

« Dégénéré ? » Répéta Kibao, avec un reniflement méprisant. « Insinuez-vous donc avoir eu conscience de la situation mais n’avez rien fait pour arranger cela ? »

Kibao était l’actuel sous-chef de l’Aincrad Liberation Force, aussi connu comme l’Armée. En raison de cela, il avait sa place à la table de réunion et donc s’adresser directement à l’assistance. Il était tout aussi arrogant que dans les souvenirs de Kirito, peut-être plus encore en raison de sa position de pouvoir. Personnellement, le Beater ne lui faisait pas confiance. Il était trop avide de pouvoir et avait été responsable, indirectement et accidentellement, de trop de morts. Il était un fléau en action dont il fallait, mais dont on ne pouvait pas, se débarrasser…

« C’est vrai. » Confirma Shirou sans la moindre hésitation, ce qui fit sursauter plus d’une personne dans le public. « Il y a cependant une raison à notre inaction jusqu’à présent. C’est quelque chose que je vais également expliquer. »

« Faîtes donc. » Encouragea Hearthcliff, empêchant Kibao d’envenimer la situation.

« Nous ne connaissons pas le nom du Red One. » Expliqua l’Emiya, avant de lever une main en l’air pour étouffer toute protestation. « Cependant, les Slaves of the Holy Grail connaissent le Red One sous un autre nom : Avenger. »

« Avenger… » Répéta le chef des Knights of the Blood, savourant le mot. « Cela sonne étrangement comme les titres des membres de votre guilde. »

« Cela n’a rien d’étrange. » Réfuta Shirou. « Après tout, il est un ex-membre des Slaves of the Holy Grail. »

Aussitôt, un brouhaha éclata dans la salle de réunion, Kibao étant probablement le plus audible des dénonciateurs. Néanmoins, il s’agissait d’une révélation choquante. Pour penser que le Red One était un ancien membre de l’une des guildes les plus puissantes de l’Aincrad… Eh bien, au moins, cela expliquait ses talents ridicules. Ce n’était un secret pour personne que les membres des Slaves of the Holy Grail étaient des joueurs anormaux, tous les sept… Tous les sept ? Mais ils étaient sept à être présents actuellement… Cela signifiait… Quoi exactement ? Un membre remplacé ?

« Son nom d’origine était Ruler. » Informa l’Emiya, d’une voix forte, ce qui rétablit le silence, après quoi il poursuivit d’une voix plus mesurée. « Il est le fondateur de notre guilde, la personne qui nous a réuni. Tous ceux qui ont entendu parler des Slaves of the Holy Grail savent que nous sommes composés de sept membres. Cela n’était pas le cas, à nos débuts. Il y avait une personne de plus et cette personne était Ruler. Il était le premier d’entre nous. Il était notre chef… Mais pour une raison qui nous est inconnue, il changea. Aucun d’entre nous ne savons comment ou pourquoi Ruler devint qui il est désormais, ni même quand cela s’est produit. Ce que nous savons, cependant, c’est que Ruler a commencé à devenir instable, dangereux. Nous avons été forcés de l’expulser de sa propre guilde. Il n’accepta pas cette décision. Les armes ont été levées. Un combat a eu lieu. Ruler fut vaincu et forcé de fuir. Depuis lors, nous avons cessé de l’appeler par ce nom. Pour nous, il est devenu Avenger le traître, Avenger le banni… »

« Je vois… » Murmura Hearthcliff, ses paroles néanmoins clairement audibles dans la salle silencieuse. « Triste et sombre histoire que voici… »

« Et dramatique, malheureusement. » Convint Shirou, d’un ton neutre. C’était il y a beaucoup plus d’un an et cela reste la pire expérience de notre guilde. Déjà à l’époque, Avenger était fort. Il doit être une sorte de prodige des armes dans la réalité parce qu’il savait déjà comment manier correctement ses lames dès le début de Sword Art Online, et ce sans recevoir de soutien du système. Et maintenant, il est encore plus puissant. J’ignore quel est son niveau et quelles sont ses [Compétences], mais le fait est qu’il est capable de tenir tête aux Guardians seul. Je doute que quiconque dans cette salle soit capable d’imiter un tel exploit. Personnellement, je pense que les Slaves of the Holy Grail pourraient éventuellement faire quelque chose d’équivalant si la guilde agissait dans son ensemble. Mais même ainsi, nous ne tiendrions qu’un temps limité. Et je n’ai jamais parlé de les vaincre, seulement de leur tenir tête. Il est évident que nous serions rapidement repoussés si un tel affrontement devait se produire. »

« Savez-vous ce que veut Avenger ? » Demanda Diavel, curieux. « Quel est son objectif ? »

Diavel, autoproclamé chevalier, était également l’un des joueurs assis à la table de réunion. Après avoir été sauvé par Shirou contre Illfang, il s’était grandement remis en question. Désormais, il était le chef des Devils of the Aincrad. Il s’agissait d’une guilde composée exclusivement de bêta-testeurs. Celle-ci avait initialement été créée lorsque les bêta-testeurs étaient victimes de la clameur publique durant la période où ils étaient rejetés et évités comme la peste afin de présenter un front uni. Kirito avait été invité à les rejoindre, mais il avait refusé, préférant maintenir son mode de vie actuel.

« Ce que veut Avenger est simple. » Informa l’Emiya, sombrement. « Il veut le frisson. Il veut repousser ses limites. Il veut que ses exploits soit si grands que personne ne puisse les ignorer. Que cela soit bien ou mal, cela lui importe peu. Pour lui, le reste importe peu. Je pense que même sa propre survie n’est pas sa première priorité, comparé à son objectif principal. Les Guardians sont donc l’idéal pour atteindre ce but, il suffit de nous voir tous réunis ici pour comprendre que son plan est déjà à moitié une réussite. A l’heure actuelle, la situation est encore raisonnable, pour ainsi dire. Cependant, je crains pour l’avenir.

« La situation peut-elle empirer ? » S’enquit Hearthcliff, semblant alarmer par les paroles de Shirou.

« Oh oui, elle peut. » Confirma sombrement l’Outside System Gamer. « Comme je l’ai déjà dit, Avenger n’a aucun scrupule et ne se soucie pas du bien et du mal, seulement de faire une marque indélébile dans l’Aincrad et l’esprit des joueurs. Il veut devenir virtuellement immortel, que son nom soit incontournable lorsque l’on parle de Sword Art Online. Agir seul est actuellement le meilleur moyen, mais ce n’est que temporaire. Il a initialement créé les Slaves of the Holy Grail avec cet objectif en tête, donc il ne se soucie pas de travailler en équipe. Ce n’est que quand il a compris que nous refusions d’agir de façon immorale et que nous l’avons expulsé de la guilde qu’il commença à agir en solitaire. Si agir de nouveau dans un groupe peut faire son nom encore plus redouté, alors il n’hésitera pas. »

« … » Les yeux du chef des Knights of the Blood s’écarquillèrent lorsqu’il comprit. « Laughing Coffin ? »

« C’est ce que nous craignons. » Confirma Shirou, en hochant la tête avec raideur. « Laughing Coffin est la guilde la plus redoutée, la guilde rouge. Leur nom est déjà synonyme de terreur. Avenger, d’autre part, est le Red One, l’unique véritable joueur rouge de SAO. Il est inévitable que, tôt ou tard, ils s’associent. Et alors, la situation deviendra véritablement ingérable. Imaginez ! Un joueur capable d’éliminer les Guardians d’une ville s’associant à une guilde dont l’existence se définit par le meurtre d’autres joueurs. Les Safe Zones¸ ne seront plus véritablement des lieux sécurisés car ils pourraient pratiquement entrer et sortir à leur guise et kidnapper des joueurs pour les tuer selon leur bon vouloir. »

Tout le monde déglutit. Effectivement, cet avenir était sombre. L’Aincrad deviendrait encore plus un jeu de la mort qu’il ne l’était déjà. Personne ne serait plus en sécurité. Ce serait un véritable cauchemar. La mort pourrait venir emporter n’importe qui, sans se soucier d’où ni de quand. Tout le monde deviendrait paranoïaque. Finalement, les joueurs finiraient par succomber les uns après les autres, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus un… Ou que les membres de Laughing Coffin soient mis hors d’état de nuire. Les villes des trente premiers étages étaient déjà à risque, en particulier la ville de départ qui contenait une énorme concentration de joueurs. Si une alliance entre la guilde rouge et Avenger devait avoir lieu, ce serait leur première destination. Les conquérants ne pouvaient pas permettre cela de se produire !

« Nous devons… » Commença Hearthcliff, mais il fut brutalement interrompu.

« Le Red One attaque la ville de Mishe, au 35ème Etage ! » Hurla quelqu’un dans la salle, ayant visiblement reçu un message d’un autre joueur présent dans ladite ville.

« La séance est ajournée ! » Déclara rapidement le chef des Kinghts of the Blood, avant de s’adresser à sa guilde. « Chevaliers ! Nous nous rendons à Mishe ! Il est temps de mettre un terme aux agissements d’Avenger… »

Pour leur part, Shirou, ainsi que les autres membres des Slaves of the Holy Grail, n’attendit pas le reste des joueurs. A peine quelques secondes après l’annonce de l’attaque du Red One, ils avaient déjà quitté la salle de réunion. Kirito pensa un instant à rattraper l’Emiya pour lui parler, mais se ravisa. Maintenant n’était pas le bon moment. En outre, il savait à présent pourquoi son ami avait été si occupé ces derniers temps. Avec une personne telle qu’Avenger en liberté, il était difficile de consacrer du temps à autre chose, d’autant plus que lui et sa guilde semblaient se considérer comme au moins en partie responsables de la situation. Le Beater sentit une douce pression sur ses mains de la part de Sachi et Asuna. Il leur sourit avec reconnaissance et le trio se leva. Tout comme la majorité des personnes présentes actuellement, ils quittèrent en toute hâte la base des Knights of the Blood et se dirigèrent vers le portail de téléportation de Granzam. Leur destination ? Le 35ème Etage…

**********

« Ils arrivent, Master ! » Annonça Musume par leur lien télépathique.

« Merci, je serais prudent. » Informa Shirou en retour, tout en esquivant un coup d’épée de justesse.

Il se trouvait actuellement au 35ème Etage, dans la ville de Mishe, au 35ème Etage et affrontait un groupe de dix-huit Guardians. Au-dessus de sa tête brillait un curseur rouge. Son nom était cependant dissimulé grâce à la [Compétence] de son familier nommée [Shadow Hiding] qui permettait à celle-ci de cacher, totalement ou partiellement, des objets ou des choses moins matérielles telles que le nom d’un joueur ou son curseur même si celui-ci était orange ou, dans le cas actuel, rouge. C’était en effet l’Emiya qui se dissimulait sous l’identité du Red One, ce qui n’avait été possible que grâce à l’aide de la Shadow Girl.

Après tout, ce n’était pas Shirou qui s’était rendu à la convocation d’Heathcliff pour cette réunion extraordinaire. Non, c’était Musume qui y était allée. Plus exactement, il s’agissait de clones d’elle. Grâce à [Shadow Clone], elle était capable de créer jusqu’à mille copies d’elle-même. Elle en avait ainsi envoyé quatorze, sept pour jouer le rôle des membres des Slaves of the Holy Grail et sept sous forme de manteau via [Shapeshifting] qui dissimulerait l’identité des sept précédents grâce à [Shadow Hiding]. Tout cela était assez gourmand en mana, mais grâce à [Mana Link], elle était capable de puiser directement dans les réserves de Shirou, si bien que la Shadow Girl avait pu soutenir l’effort sur une telle longue période. Quant à l’original, elle servait d’armure à son Master dans son combat actuel.

Mais qu’est-ce qui avait bien pu conduire Shirou, joueur respecté pour ses innombrables réalisations, à devenir l’infâme joueur rouge ? Ce résultat faisait suite à un certain événement qui avait eu lieu environ trois mois plus tôt. Tout avait commencé juste après qu’il ait apporté son aide à Yolko et Caynz pour découvrir la vérité derrière la mort de Griselda. Là, il avait fait la rencontre d’une certaine entité qui pourrait être ou ne pas être Cardinal et qui, pour une raison ou une autre, lui avait confié une quête…

Trace… Flash-Back… On !

Shirou tombait. Il venait de repousser Y’rphan dans une bataille aérienne, mais cela lui avait couté. Musume, qui avait doté son mode armure d’une paire d’ailes pour cet affrontement dans le ciel nocturne, s’était vue arracher l’un des deux appendices. En conséquence l’Emiya, privé de sa capacité à planer, ne pouvait rien faire pour empêcher sa chute dans le vide. Si au moins le combat avait eu lieu au-dessus de l’Aincrad, il aurait pu croire à une chance de survie, même à une petite, mais cela n’avait pas été le cas. Le château flottant se trouvait à environ une dizaine de kilomètres de distance. C’était trop loin pour s’y rendre, surtout dans sa position actuelle.

Rapidement, la situation déjà désastreuse de Shirou empira. Son corps entra dans la mer de nuages. Sa chute continua, inchangée. Distraitement, dans une partie de son cerveau qui n’était pas en proie à la panique, l’Emiya se demanda pourquoi il était encore en vie. Il n’y avait rien sous l’immense étendue blanche. C’était là que se trouvaient les limites de Sword Art Online. Du moins, c’était ce que les joueurs avaient conclu des observations des quelques suicidés qui s’étaient jetés dans le vide. Apparemment, la vérité semblait un peu plus complexe. La mer de nuages ne semblait pas être l’une des limites de Sword Art Online. Peut-être y avait-il un sol en dessous. Après tout, le jeu se vantait de son réalisme à toute épreuve. Eh bien, cela ne changeait pas grand-chose au fait que sa mort était inévitable. Après tout, une chute de plusieurs kilomètres dans le vide était plus que suffisant pour mettre fin à la vie de quiconque ne disposait pas des protections adéquates. Shirou était malencontreusement dans ce cas… ainsi que tous les autres joueurs de l’Aincrad.

Plusieurs dizaines de secondes après être entré dans la mer de nuages, l’Emiya ne voyait toujours rien de plus que du blanc à perte de vue, ce qui n’était pas si étrange étant donné que son champ de vision était assez limité. Néanmoins, la distance qu’il avait parcourue depuis le début de sa chute devait être immense. Et cela ne semblait pas sur le point de s’arrêter. Ce n’était pas vraiment un soulagement pour autant. Au contraire, cela ne faisait que prolonger son agonie parce que, peu importe à quel point il réfléchissait à sa situation, il ne trouvait aucune solution pour survivre. Si Musume était capable de restaurer son aile arrachée, peut-être serait-il éventuellement possible de ralentir sa vitesse, à la manière d’un parachute. Malheureusement…

« Je ne peux pas la faire repousser. » Expliqua la Shadow Girl par télépathie. « Notre vitesse est trop élevée. Elle serait de nouveau arrachée avant d’être d’une quelconque utilité. »

« Que faire, dans ce cas ? » Demanda Shirou en réponse, se parlant plus à lui-même qu’à son familier.

« Je ne sais pas… » Avoua Musume, répondant malgré tout à la question.

A ce moment-là, la mer de nuages disparut soudainement de son champ de vision. Ils l’avaient finalement traversée. L’Emiya ne put que confirmer le sol en approche à une vitesse ahurissante du coin de l’œil avant qu’autre chose ne détourne son attention. La Shadow Girl avait abandonné son mode armure et repris sa forme humaine. Son regard était déterminé et elle tenait son Master par les épaules, sans se soucier du fait qu’ils avaient la tête en bas. Shirou eut soudain un mauvais pressentiment.

« Musume-chan… ? » Appela-t-il, incertain.

« Je… Voudrais essayer quelque chose. » Déclara-t-elle, d’une voix à peine hésitante.

« Quoi donc ? » Demanda le Faker, curieux en dépit de la situation.

« Ça ! » Annonça-t-elle avant de coller ses lèvres contre celles de l’Emiya.

Surpris, Shirou ouvrit la bouche et la Shadow Girl en profita pour y glisser sa langue. Le baiser n’avait rien de doux. Au contraire, il était intense et passionné. Cependant, il y avait également une touche de finalité et de fatalité. Puis, soudainement, l’apparence de Musume changea. Grâce à [Shapeshifting], elle prit la forme d’une masse de flammes faites d’ombre et utilisa son corps pour recouvrir celui de son Master. L’instant d’après, son mana brula, consommé, et son organisme non physique commença à gonfler, s’amplifier, croître… Les yeux de l’Emiya s’écarquillèrent lorsqu’il comprit ce qu’elle essayait de faire.

« Elle compte utiliser son propre corps pour absorber l’impact ! » Réalisa-t-il.

Il était évident que c’était ce qu’elle comptait faire. Le corps de Musume était fait d’ombre, il n’avait pas d’existence matérielle, sauf si elle le voulait. Or, à l’heure actuelle, son intention était d’être aussi volumineuse que possible afin de réduire les dégâts que Shirou allait recevoir. Elle brulait littéralement sa vie, son existence même, pour que son Master bien-aimé survive. Elle savait qu’il ne serait probablement pas sain et sauf, pas après une telle chute, mais elle voulait croire qu’il puisse survivre de la chute. C’était pour cela qu’elle se sacrifiait volontiers, quitte à ce que son programme disparaisse. Cependant, le Faker ne pouvait pas l’accepter.

« Je vais la sauver ! » Décida-t-il, déterminé. « Nous survivrons tous les deux ! »

Tendant ses bras sur les côtés, Shirou rassembla le peu de mana qui lui restait et, dans une pensée semi-consciente, essaya de provoquer quelque chose. Il n’était pas dans le bon état d’esprit pour utiliser véritablement l’une de ses [Compétences] si bien qu’il agit principalement d’instinct. Il n’y avait aucune chance que cela fonctionne. Cela n’aurait pas dû fonctionner ! Et pourtant, quelque chose réagit à son appel désespéré… Quelque chose qu’il ne parvint pas à identifier.

Le dos de l’Emiya heurta violement quelque chose, ce qui lui fit pousser un bref cri de douleur. Bizarrement, plutôt que de s’écraser comme il l’avait imaginé, il lui sembla avoir… Rebondi ? C’était vraiment très étrange. Et ce qu’il avait percuté n’avait pas été horizontal, plutôt oblique. Se pourrait-il que ce avec quoi il était entré en contact n’avait pas été le sol ? Mais alors, de quoi s’agissait-il ? Il ne savait pas, ne pouvait pas voir en raison des flammes noires d’ombre qui le recouvraient. Le corps de Shirou fut une fois de plus tamponné, mais dans le ventre ce coup-ci et moins violemment que précédemment. Et cela se répéta à plusieurs reprises, chaque fois étant moins douloureuse que la précédente.

Malgré ça, le Faker voyait sa barre de santé, ainsi que celle de Musume, continuer de diminuer, celle de son familier drastiquement plus vite que la sienne. Finalement arriva un moment assez perturbant où il lui sembla qu’il roulait plus qu’il ne rebondissait. Il ne tombait plus, plus vraiment. Cependant, il continuait de perdre de l’altitude, il pouvait le sentir. La surface dure était définitivement en pente. Cependant, il était difficile pour l’Emiya de réfléchir correctement à ce genre de détails. Son cerveau, secoué dans tous les sens, était incapable de se concentrer. Shirou sentit toutefois son cœur geler lorsqu’il vit la vie de son familier atteindre zéro et les flammes noires l’entourant exploser en une multitude de polygones bleutés. A peu près au même moment, un nouveau choc traversa son corps et il se sentit continuer à rouleau, définitivement à l’horizontal désormais. Quelques instants plus tard, son dos percuta quelque chose et il s’immobilisa enfin.

… ?

Qu’est-ce que… Qu’est-ce qui venait de se passer ?

Tout était si confus dans sa tête. Il avait mal au crâne. Il avait mal… Partout. Ses pensées n’étaient ni claires ni cohérentes. Il avait dû se cogner la tête… Plusieurs fois. C’était dans des moments comme celui-ci où il maudissait le Soul Translator qui transmettait les sensations physiques, y compris la douleur. Surtout la douleur. Shirou cligna des yeux plusieurs fois mais son regard restait incertain. A la périphérie de sa vision, il constata que sa barre de santé était presque vide. Il ne lui restait qu’une cinquantaine de points de vie. Celle de Musume, en revanche, était vide. Le fait qu’il y ait toujours une barre de santé était cependant encourageant. Cela signifiait que son existence n’avait pas été effacée. Cela le soulagea grandement.

Se mettant difficilement à quatre pattes, l’Emiya regarda devant lui… Et fixa son propre visage contusionné. Clignant des yeux bêtement une fois de plus, il continua de regarder. Oui, c’était bien son propre visage qu’il fixait… La moitié de celui-ci en tout cas, reflété sur la lame d’une épée plantée dans le sol devant lui. Cette épée… N’était pas la sienne. Ou plutôt si, cette épée était à lui, mais il ne l’avait jamais eu dans Sword Art Online. Après tout, cette épée n’existait pas dans le jeu. Et pourtant, elle était là, devant lui. Hébété, Shirou se releva et regarda autour de lui, voyant d’innombrables armes et tout genre, principalement des épées cela dit, planté dans le sol jusqu’au-delà de l’horizon…

Unlimited Blade Works…

Mais comment… Comment était-ce possible ? Il était dans Sword Art Online, il le savait. Alors pourquoi était-il également dans son Reality Marble ? Rien de tout cela n’avait de sens. Quelle était la corrélation ? Par réflexe, Shirou regarda en l’air. Il était tombé du ciel. Il pouvait voir la mer de nuages loin, très loin au-dessus de lui. Là-haut se trouvait l’Aincrad… Mais ici, qu’est-ce que c’était ?

« Les Nerve Gears disposent de différents filtres qui évitent d’importer ou d’exporter certains éléments entre le corps et l’esprit, comme la douleur ou les souvenirs. Ces données entrantes et sortantes sont stockées dans un patch à part pour éviter les influences. Or, le Soul Translator ne dispose pas de ces filtres. Ton esprit influence donc toute la programmation du Cardinal, qui doit l’adapter en conséquence. »

Il se souvenait, à présent. L’entité qui avait pris l’apparence de Griselda lui avait dit ces mots. A ce moment-là, il n’avait pas vraiment compris leur sens. Maintenant, cependant, il commençait à comprendre. Le Soul Translator connectait son âme directement au jeu. Unlimited Blade Works avait réagi à Sword Art Online, les deux mondes d’épées entrant en résonnance. L’un se trouvait dans le ciel, l’autre au sol. Deux mondes compatibles… Deux mondes superposés… Deux mondes séparés par une mer de nuages. Mais ce monde-ci n’était pas censé être accessible. Unlimited Blade Works était un cimetière de lames. Au vu de sa position dans le jeu, il était évident que les vivants ne pouvaient y accéder. Mais il l’avait fait… Comment d’ailleurs ? Il était tombé, mais comment avait-il survécu ?

Lentement, Shirou se retourna et, voyant ce qui se trouvait devant lui, éclata d’un rire hystérique. Des centaines, des milliers, de lames en tout genre s’étaient collé les unes aux autres dans le ciel, formant ce qui s’apparentait à une sorte de rampe-toboggan. Parmi elles se trouvaient de nombreux Noble Phantasms. Si un héros apprenait un jour que l’Emiya avait utilisé son arme, ou une copie de celle-ci, d’une telle manière dégradante… Le Faker ne voulait même pas y penser.

Une à une, les nombreuses armes composant la rampe-toboggan improvisée commencèrent à tomber, leur rôle accompli. Soumises de nouveau à la gravité, elles se plantèrent dans le sol sans difficulté. L’attention de Shirou fut cependant attirée vers un petit objet brillant qu’il pouvait voir briller au pied de la construction de fortune. S’approchant, il constata qu’il s’agissait d’un petit cristal noir. Le prenant délicatement, il vérifia les données de l’objet. Comme prévu, et à son grand soulagement, il s’agissait du Musume’s heart. Il pouvait faire revivre la Shadow Girl. Il possédait justement l’item nécessaire pour le faire, la Pneuma Flower. Il avait juste à…

ROAAAAR !

L’Emiya se figea et se retourna machinalement à l’entente de se rugissement beaucoup trop familier à son goût. Là, dans le ciel, perçant la mer de nuages et se précipitant vers lui, était Y’rphan. Le dragon noir était visiblement dans une rage sans nom. Shirou jura. Il n’avait pratiquement plus de mana et n’était pas en état de se battre. Par réflexe, il croisa les bras devant son visage lorsque les rafales de vent provenant des battements d’ailes du Boss l’atteignirent. Il n’y avait aucun moyen qu’il puisse le vaincre. Il ne pouvait pas se cacher non plus. Il allait mourir… Serrant les dents, il attrapa l’épée la plus proche et la brandit. S’il devait se faire tuer ici et maintenant, il ne le ferait pas sans combattre jusqu’au bout. Son attitude n’était cependant que symbolique, le moindre coup de l’ennemi pouvant le tuer. Néanmoins, il planterait cette épée dans la chair du monstre. Même si c’était la dernière action qu’il ferait dans SAO, il l’accomplirait sans faillir.

TCHAK !

TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK ! TCHAK !

Abaissant son épée, Shirou regarda avec stupéfaction les nombreuses armes présentes sur le terrain s’élever et aller se planter dans le corps d’Y’rphan. Il avait honte de l’admettre, mais il l’avait oublié. Unlimited Blade Works était son monde. Même s’il avait été synthétisé dans Sword Art Online, il en était encore le dieu, contrôlant tout ce qui s’y trouvait. C’était pour cela qu’il avait inconsciemment pu créer une rampe-toboggan à partir des innombrables lames présentes dans ce champ de mort. Et à présent, l’Emiya voyait ces mêmes armes abattre le Boss devant lui. Non, c’était plus que cela. Son Reality Marble ne se contentait pas de combattre, il gagnait. La santé du dragon noir diminuait à une vitesse ahurissante et, en seulement quelques secondes, elle tomba à zéro. Son corps explosa finalement en polygones.

[Congratulation !!]

Shirou, une fois de plus, ne put que regarder bêtement son niveau augmenter… A neuf reprises ! Finalement, après quelques instants d’hébétude, il passa une main fatiguée sur son visage. Même pour lui, la situation était tout simplement beaucoup trop à traiter en une seule fois. Tout ce qu’il voulait faire à présent était de se reposer. Cela dit, ce combat avait révélé quelque chose d’important. L’Emiya était encore faible. Il devait progresser plus et plus vite. Son temps était limité. Il lui fallait ramasser plus d’expérience. Sa victoire aujourd’hui n’en était pas vraiment une, plus comme un caprice de la chance. D’ailleurs, il avait également gagné deux points de [Luck] de cet affrontement…

S’asseyant lourdement, Shirou décida de regarder son butin. Après tout, c’était pour une raison spécifique qu’il avait confronté ce Boss anormal. Il en avait après les deux… Une seule Divine Construct ? Où était l’autre ? L’entité se faisant passer pour Griselda et l’Angel lui avaient pourtant affirmé qu’il en obtiendrait deux en vainquant ce dragon monstrueux. Après avoir risqué sa vie à ce point, il n’accepterait pas moins. Grognant, l’Emiya décida qu’il retournerait voir l’Angel pour recevoir des explications. Il trouverait un moyen de remonter dans l’Aincrad après une bonne nuit de sommeil. Et il ressusciterait Musume également. Cela faisait beaucoup de choses à faire…

Trace… Flash-Back… Off !

Au final, il s’était avéré que l’Angel était en possession de la seconde Divine Construct. Elle avait voulu la preuve de la force de Shirou avant de lui confier l’arme en question. Ainsi, de Y’rpahn, il avait acquis l’arme de type [One-handed Curved Blade] nommée Blue Rose Sword, tandis que de l’Angel il avait reçu l’arme de type [Sword] à [Compétence] modifiable appelée Night Sky Sword. Et effectivement, ces deux lames méritaient effectivement leur titre de Divine Construct. Leur puissance était phénoménale, et ce sans parler de leurs statistiques.

Blue Rose Sword était une épée d’un blanc pur dont la lame aurait été sculptée dans la glace éternelle, une glace qui ne fondrait jamais. Elle possédait le pouvoir de recouvrir son environnement immédiat de glace ainsi de créer des roses de glace capable de lier et d’aspirer la vie de ses cibles. En raison de la puissance de cette arme, Shirou avait naturellement acquis une [Compétence] nommée [Blue Rose Sword], qui permettait, lorsque son niveau augmentait, de renforcer la puissance et les effets de cette Divine Construct.

Night Sky Sword, pour sa part, était une épée d’un noir absolu dont la lame avait été sculptée dans le bois dont l’arbre avait une force vitale similaire à l’Yggdrasil. En fait, cette lame était essentiellement un bokken. Elle possédait le pouvoir d’influencer les plantes à un faible degré et à modifier ses propres formes et longueur. C’était pour cette raison que, alors que cette arme était à la base de type [Sword], elle était considérée comme à [Compétence] modifiable. Elle pouvait potentiellement appartenir à n’importe quel type de [Compétence] d’épée. Shirou, en accord avec son style de combat, avait opté pour le [Two-handed Curved Blade]. En raison de la puissance de cette arme, l’Emiya avait naturellement acquis une [Compétence] nommée [Night Sky Sword], qui permettait, lorsque son niveau augmentait, de renforcer la puissance et les effets de cette Divine Construct.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cependant, [Blue Rose Sword] et [Night Sky Sword] n’étaient pas des [Compétences Uniques]. Elles étaient des [Compétences Spéciales] liées à leur Divine Construct et il n’y avait que dix Divine Constructs dans l’Aincrad. Outre ces deux-là, Shirou n’en connaissait qu’une seule autre, à savoir Excalibur. Quiconque possédait une Divine Construct pouvait acquérir la [Compétence Spéciale] associée. Cela signifiait donc que quiconque tenait Blue Rose Sword ou Night Sky Sword pourrait acquérir la [Compétence Spéciale] associée. Pour pouvoir en bénéficier, il fallait cependant être équipé desdites Divines Constructs.

Sans surprise, Shirou ne loupait pas l’étrange ressemblance entre ses deux nouvelles armes et celles qui avaient été privilégiées par sa version future alternative, Counter Guardian Emiya, à savoir Kanshou et Bakuya. Elles étaient remarquablement similaires. En fait, seuls leurs pouvoirs différaient. Kanshou et Bakuya étaient des armes jumelles « mariées », s’attirant l’une l’autre à la manière de deux aimants. Le Faker ignorait si c’était l’influence du bras d’Archer qui était à l’origine de l’apparence de Night Sky Sword et Blue Rose Sword ou si ces armes étaient déjà ainsi à l’origine. Sans doute un peu des deux…

Suite à son combat contre Y’rphan, Shirou avait pris conscience que, en dépit d’être fort, il y avait encore plus fort que lui. En conséquence, il avait décidé d’intensifier sa formation. Mais comment ? Il affrontait déjà les meilleurs monstres disponibles de l’Aincrad et du Reverse Aincrad. Non seulement ça, mais il possédait un monopole du terrain de chasse. Et pourtant, ce n’était pas suffisant. Le dragon noir avait pourtant été si au-dessus de son niveau que ce n’était même pas drôle. Alors que pouvait-il faire pour progresser encore plus vite qu’il ne le faisait déjà ?

Après avoir quitté Unlimited Blade Works et rejoint l’Aincrad, l’Emiya décida de chercher une solution à ce problème. Sur une note de côté, Shirou parvint à réaliser cet exploit de façon totalement improbable et absurde. Il n’y avait aucun passage physique entre les deux mondes d’épées, si bien que le Faker avait dû en improviser un puisque Musume ne pouvait pas réellement voler, même si elle pouvait se faire pousser des ailes. Lorsque ses réserves de mana furent restauré, il bondit en l’air, atteignant une hauteur impressionnante grâce à [Acrobatics], puis, avant de commencer à tomber, créa une plateforme de pur mana pour s’en servir de point d’appui et sauter une fois de plus. Ce fut ainsi qu’il traversa le ciel pour retourner dans le château volant. Cela lui coûta cependant presque l’ensemble de ses points de mana.

Une semaine après avoir vaincu Y’rphan, Shirou trouva enfin un moyen de devenir plus fort rapidement. Il s’agissait des Guardians. Ces PNJ étaient aussi forts que des Boss d’un palier au-dessus de leur étage et ils se présentaient par groupe de quinze à vingt. Ce qui intéressait réellement l’Emiya n’était cependant pas les Guardians eux-mêmes mais leur version Undead. Grâce au bonus du Reverse Aincrad, les Undead Guardians étaient aussi forts que des Boss de deux paliers au-dessus de leur étage. Pour les faire apparaître, il suffisait au Faker de tuer des Guardians dans n’importe lequel des cinquante premiers étages de l’Aincrad. Le plus grand avantage était surtout que lorsqu’un Guardian mourrait, un autre réapparaissait dans les cinq minutes. Ils représentaient réellement le concept de Boss infini. Cela lui permettait surtout d’avoir des Undead Guardians au 50ème Etage du Reverse Aincrad aussi puissant que le Boss d’Etage du 100ème Etage de l’Aincrad.

Naturellement, Shirou était devenu prudent après son combat mortel contre Y’rphan. La limite où il estimait qu’un combat était sans risque contre les Undead Guardians était pour le moment au 30ème Etage. Au-dessus, il combattait avec autant de précaution que possible. Sans surprise, cela dit, le système de jeu reconnut ce qu’il faisait et fut obligé d’agir en conséquence, même si Cardinal semblait l’apprécier. Ce fut ainsi que son curseur, qu’il avait fait devenir orange pour qu’il puisse affronter les Guardians, était finalement devenu rouge. Il tuait des protecteurs du faible et de l’innocent, devenant ainsi l’ennemi de l’Aincrad tout entier et pas seulement des joueurs en son sein. Ce jour-là, les premières rumeurs sur le Red One apparurent.

Affronter des Guardians et des Undead Guardians à longueur de journée avait évidemment fait des merveilles sur son niveau, le faisait passer à plus de 200 en seulement trois mois. Il avait également acquis de nombreuses nouvelles [Compétences], outre [Blue Rose Sword] et [Night Sky Sword]. Il avait appris [Hand-to-Hand Combat], une version moins développée et plus limitée de [Martial Arts], [One-handed Assault Spear] ainsi que [Two-handed Assault Spear] pour utiliser ces types d’armes comme de flèches pour son arc et [Thrust Weapon] qui agissait comme [Slash Weapon] mais pour toutes les armes de type « lance ». En [Compétence] non offensive, Shirou avait appris [Light Equipment] pour augmenter la protection que lui fournissait Musume en mode armure, [Trance] qui agissait comme [Meditation] mais restaurait le mana plutôt que la santé et [Suggestion] qui agissait comme la version du jeu de [Eye of the Mind (True)]. En outre, il avait finalement maîtrisé toutes les [Compétences] d’Unlimited Blade Works.

Musume n’était cependant pas laissée derrière, loin de là. Actuellement, elle était légèrement en dessous du niveau 200 et avait appris trois nouvelles [Compétences]. La première était [Trance], la seconde était [Suggestion] et la troisième était [Battle Healing]. Shirou avait privilégié l’indépendance et la capacité à survire de son familier plutôt que le reste. Il ne voulait pas qu’elle risque son existence une fois de plus pour le protéger mais savait qu’il ne pourrait probablement pas l’en empêcher, si bien qu’il ne pouvait que l’aider à avoir en mains les outils qui lui permettraient de rester en vie autant que possible.

Continuant de combattre les Guardians de Mishe, l’Emiya remarqua du coin de l’œil que le groupe des conquérants était finalement arrivé. Cependant, ils se contentaient de rester en retrait pour le moment et d’observer le combat. Shirou savait pourquoi. Ses spectateurs, en voyant la lutte, devait avoir compris que l’écart de puissance était trop grand pour qu’il puisse intervenir. Au lieu de cela, ils attendaient qu’Avenger s’épuise pour pouvoir le neutraliser et l’envoyer en prison dans le Black Iron Palace. Dommage pour eux, mais ils ne pourraient pas l’attraper. Il ne comptait même pas les affronter. S’il venait à faiblir, Musume utiliserait [Shadow Travel] pour les téléporter au 30ème Etage et se rendre dans le Reverse Aincrad. Serein, le Faker poursuivit son combat, se souciant à peine des regards portés sur lui…

 

 

 

 

**********

Avatar :

Nom : Shirou.

Niveau : 204.

PV max : 8100.

Mana max : 32150.

Familier : Musume.

Statistiques :

Points non distribués : 0.

[Strenght] : 64 (A).

[Endurance] : 81 (A).

[Agility] : 83 (A).

[Luck] : 79 (A).

[Mana] : 643 (Ex).

[Skills] Sword Art Online :

[Battle Healing] : 1000.

[Parry] : 1000.

[Blade Throwing] : 1000.

[Martial Arts] : 1000.

[Hiding] : 1000.

[Meditation] : 1000.

[Searching] : 1000.

[Sprint] : 1000.

[Acrobatics] : 1000.

[Extended Weight Limit] : 1000.

[Familiar Recovery] : 1000.

[Familiar Communication] : 1000.

[Arc] : 1000.

[Copying] : 1000.

[Dual Blades (False)] : 1000.

[Holy Sword (False)] : 1000.

[Straining] : 1000.

[Hawk Eye] : 871.

[Trap Dismantling] : 688.

[Trap Creating] : 591.

[Blue Rose Sword] : 325

[Night Sky Sword] : 325.

[Hand-to-Hand Combat] : 416.

[One-handed Assault Spear] : 219.

[Two-handed Assault Spear] : 224.

[Thrust Weapon] : 274.

[Light Equipment] : 367.

[Trance] : 458.

[Suggestion] : 514.

[Skills] Unlimited Blade Works :

[Weapon] : 1000.

[Slash Weapon] : 1000.

[Sword] : 1000.

[One-handed Sword] : 1000.

[Two-handed Straight Sword] : 1000.

[One-handed Curved Blade] : 1000.

[Two-handed Curved Blade] : 1000.

[One-handed Straight Dagger] : 1000.

[One-handed Curved Dagger] : 1000.

[One-handed Rapier] : 1000.

[Katana] : 1000.

[Weapon Forging] : 1000.

[Slash Weapon Forging] : 1000.

[Sword Forging] : 1000.

[One-handed Sword Forging] : 1000.

[Two-handed Straight Sword Forging] : 1000.

[One-handed Curved Blade Forging] : 1000.

[Two-handed Curved Blade Forging] : 1000.

[One-handed Straight Dagger Forging] : 1000.

[One-handed Curved Dagger Forging] : 1000.

[One-handed Rapier Forging] : 1000.

[Katana Forging] : 1000.

[Projection] : 1000.

[Reinforcement] : 1000.

Outside System [Skill] :

[Prana Burst] : 1000.

[Eye of the Mind (False)] : 1000.

[Eye of the Mind (True)] : 1000.

[Item Construction] : 145.

[Self-Replenishment (Mana)] : 204

[Clairvoyance] : 140.

[Experience Point Bonus] : 368.

 

[Skill] Soul Translator :

[Fluctlight Acceleration] : 1000.

Avatar :

Nom : Musume.

Espèce : Shadow Girl.

Niveau : 187.

PV max : 28000.

Mana max : 3900.

Maître : Shirou.

Répartition Expérience : 50%.

Statistiques :

Points non distribués : 0.

[Strenght] : 150 (A++).

[Endurance] : 280 (A+++).

[Agility] : 143 (A++).

[Luck] : 34 (C).

[Mana] : 78 (A).

Skills :

[Mana Link] : 1000.

[Shadow Possession] : 1000.

[Shadow Travel] : 1000.

[Shadow Hiding] : 1000.

[Shapeshifting] : 1000.

[Shadow Clone] : 1000.

[Shadow Invocation] : 1000.

[Meditation] : 1000.

[Trance] : 638.

[Suggestion] : 214.

[Battle Healing] : 596.


Commentaire de l'auteur Et ce sera tout pour ce chapitre.

J'espère que vous n'aurez pas été trop confus par ce début de chapitre qui était un peu hors contexte (même si les explications sont venues par la suite). Dîtes-moi si ce retournement de situation était intéressant ou non et je verrais si je peux faire de même par la suite ou dans d'autres fictions.

Pour ce qui est de l'Arc Aincrad, on arrive finalement au bout. A vue de nez, j'estime qu'il doit en rester entre 4 et 5.

Concernant les Outside System [Skills], vous pourriez ou non avoir remarqué qu'il y en a de nouveau que je n'ai pas mentionné dans le chapitre. C'est tout à fait normal car Shirou n'est pas conscient de les posséder. Il ne le sera probablement pas avant... Un moment, disons.

Sur ce, j'espère encore une fois que cela vous aura plu et on se revoit la semaine prochaine !

A bientôt !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales