Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Revue Gaueko no 2
    Éditions Les ruminant-e-s
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : fantastique - horreur - poésie - merveilleux
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Amours Surnaturelles
    L'Alsacienne Indépendante
    Nb de signes : < 90 000 sec
    Genre : paranormal - romance
    Délai de soumission : 30/10/2019
  • Collection Azurite
    Éditions Onyx
    Nb de signes : > 280 000 sec
    Genre : imaginaire - policier
    Délai de soumission : 01/07/2019
  • Collection Obsidienne
    Éditions Onyx
    Nb de signes : > 280 000 sec
    Genre : dystopie - imaginaire
    Délai de soumission : 01/07/2019
  • Collection Pierre de lune
    Éditions Onyx
    Nb de signes : > 280 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - dark fantasy - imaginaire
    Délai de soumission : 01/07/2019
  • Région Centrale#2
    milagro éditions
    Nb de signes :
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 29/04/2019
  • Anthropocène, mon amour
    Le Chien à deux queues
    Nb de signes : 10 - 40 000 sec
    Genre : post-apocalyptique
    Délai de soumission : 07/07/2019
  • Saint Valentin : la lettre
    Reines-Beaux
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : romance
    Délai de soumission : 30/06/2019
  • Appel à manuscrits
    Éditions Sèment
    Nb de signes :
    Genre : jeunesse - young adult
    Délai de soumission : 20/03/2020
  • AP Thriller
    Editions du Saule
    Nb de signes : > 240 000 sec
    Genre : thriller - fiction
    Délai de soumission : 18/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Les personnages féminins dénigrées dans les fanfics
 par   - 3261 lectures  - 56 commentaires [31 mars 2019 à 19:43:00]

La fanfiction revêt un intérêt tout particulier pour les amateurs d'écriture car elle permet de faire durer un univers créé par un auteur dans notre imagination. On peut s'imaginer et jouer avec les personnages, moduler le monde qui nous facine de bien des manières.
Mais il est un constat flagrant et particulièrement déroutant qui est le dénigrement des personnages féminins surtout dans les fanfics du genre yaoi. Dans la plupart quand les filles ne servent tout simplement pas de décor, elles sont décrites comme cruches, écervellées seulement pour justifier l'orientation sexuelle des personnages masculins. Soit c'est une pleurnicheuse, soit une mijorée qui s'extasie devant le héros gay.
J'ai constaté que dans 90% des fics les personnages féminins sont totalement ridiculisées. Pourtant, la majorité des auteurs qui écrivent sur du yaoi sont des filles.
Alors je me demande: est-ce la vision que vous avez de la femme vous qui en êtes une? Vous vous voyez faible et cruches comme vos persos, incapables d'aligner un mot devant un beau garçon? Vous vous considérez réellement comme des pipelettes qui pleurnichent pour un ongle cassé? Car c'est comme cela que vos personnages féminins sont dans les fics. Pourtant si on regarde bien, en amour puisqu'il s'agit de cela, un homme réellement amoureux peut se montrer parfois bien  plus fragile qu'une femme lorsqu'il vit une déception amoureuse ou qu'il est dans une vraie relation. Soyez fière de ce que vous êtes et ne rabaissez pas la femme ainsi.
Je serais curieuse de savoir pourquoi tous ces auteurs ont besoin que dans une fic ou les personnages sont gays, la femme n'a pas sa place. Et dans le genre opposé pourquoi la fille est toujours celle qui joue le rôle de l'amoureuse transie au premier regard.
Evidemment, ce sont des généralités mais c'est rare de voir une fic yaoi réaliste avec une égalité des sexes.
Qu'en pensez-vous?

Cet article est une réflexion fondé sur des constat et après plusieurs recherches.
Merci d'avoir lu.


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Fairy Tail

fic special : joyeux noel! Auteur: mystrale93 Vue: 205
[Publiée le: 2016-12-24]    [Mise à Jour: 2016-12-24]
G  Signaler Romance/One-Shot/Amitié Commentaire : 1
Description:
cette fic est un cadeau special sur le quel je travail depuis un bout de temps maintenant alors j'espère qu'elle lui plaira.
Bon noel mestwendyfan!
Crédits:
les perso ne sont pas de de moi (a part les oc) seule l'histoir a venir l'est
<< ( Préc )
  Commenter ce chapitre 

chapitre unique

[38008 mots]
Publié le: 2016-12-24Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur voila ton cadeau désolé de l’attente l'ordi a fait sa tête de mule j’espère que tu aimera et...joyeux Noël

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commande spéciale 

 

 

Titre : joyeux noël

 

 

 

 

Prologue :

 

 

 

Le jour Noel approchait au royaume de Fiore et toutes les guildes avaient déjà commencé à préparer les festivités avec entrain.

 

Et la guilde de Lamia scales nefaisait pas exception à la règle. En effet, tous s’activaient gaiement dans la célèbre guilde.

 

Enfin…Presque tout le monde.

 

A l’écart de la bonne humeur ambiante, un certain mage de glace profitait de la « fraîcheur » matinal pour se livrer à son entraînement quotidien et ce, en caleçon quand il senti sur lui une présence toute proche.

 

Ce n’était pas une présence hostile mais le mage n’aimait guerre être observé de la sorte ; aussi dans un mouvement un peux brusque, le mage de glace se retourna et son regard se posa sur une curieuse fillette…

 

Avant même que le mage de glace n’est eu l’opportunité de lui demander qui elle était que déjà, la demoiselle avait pris la parole en demandant avec timidité :

- Excusez moi, je suis bien au quartier général de Lamia Scale ?

- Oui. Et vous êtes ?

- Oh pardon… je ne me suis pas présenté ! Je m’appelle Chelia. Chelia Brendy

- Enchanté moi c’est Lyon Bastia je…Hey, une minute ! Tu as dis « Brendy » ? Comme Shelly Brendy ?

- Oh vous connaissez ma cousine ?

- Ta…Cousine ?!

- Oui. Je suis venue ici car elle me parlait beaucoup de cette guilde dans ces lettres.

- Donc tu es venue voir par toi-même ?

- Pas seulement, je veux devenir membre !

- Je comprends…Mais ta cousine n’est pas là pour te présenter au maître…

- Je m’en doute. Elle est en mission c’est ça ?

- Oui.

- Dans ce cas…Peut être pourriez vous me présenter au maître de la guilde ?

-  Je pense que oui.

- Merci beaucoup. Au fait, monsieur Lyon…

 

Le mage de glace reporta son attention sur Chelia et nota que celle-ci rougissait furieusement…

 

« Qui y a-t-il ? » demanda-t-il assez surpris à la cousine de sa coéquipière qui détournait le regard visiblement gênée.

 

Sans se défaire de ses rougeur, Chelia répondit un peux timidement :

- auriez vous la bonté de vous rhabiller ?

- De me…oh ! mince ! Pardons ! *tss* maudit soit Grey et ses mauvaises habitudes !

 

Apres avoir prononcé ces mot le mage de glace sentit son cœur se serer : cela allait bientôt faire six ans que Grey avait disparut lors d’une mission sur l’île de Tenrô et beaucoup disaient que tout les mages présent sur cette île étaient mort …

 

« Monsieur Lyon ? »

 

L’interpellé se retourna vers Chelia qui le regardait inquiète en lui tendant ses vêtement dont il se saisit prestement :

- merci.

- De rien. Dites monsieur Lyon…vous aviez l’aire triste à l’instant…

- Triste ? Ah non, ce n’est rien…

- Vous êtes sure ?

- Certain. Et si on entrait ? Pour que tu rencontres notre maître ?

- Oui mais…

-  « mais » quoi ? Tu ne veux plus rejoindre notre guilde ?

- Si, si, désolé monsieur Lyon…

- C’est rien mais arrête de m’appeler « monsieur », je ne suis sûrement pas beaucoup plus âgé que toi.

- D’accord. Désolé Lyon-sama.

 

Lyon soupira face au coté hyper respectueux de cette fille envers lui : cela le mettait mal à l’aise. Il préférait la présence de gens avec plus d’assurance… des gens comme Grey….

 

Grey qui avait disparu à jamais…

 

Se sortant de ses idées il fit signe à Chelia de le suivre.

 

Ordre au quel la jeune novice obéis en toute hâte en s’élançant à sa suite.

 

************

 

Depuis ce fameux jour, il c’était écoulé un ans et à présent, Chelia était une membre officielle et reconnue dans la guilde.

 

Enfin, elle était surtout très reconnue pour   sa maladresse légendaire…

 

En effet, il ne se passait pas une journée sans qu’elle casse quelque chose, pas une mission sans qu’elle déclenche accidentellement les mécanismes des pièges les plus basiques que même un bébé aurait réussi à évité…

 

C’est pourquoi, quand la période des fêtes revint au royaume de Fiore la jeune mage fut dispensée d’aider à la décoration de la guilde et qu’il lui fut interdit de partir en mission seule.

 

Manque de chance, comme tout le monde préparait les festivités elle n’avait personne avec qui partir en mission.

 

Alors qu’elle s’ennuyait ferme en cherchant une idée de ce qu’elle pourrait faire pour se distraire elle remarqua qu’une seul autre personne de la guilde ne paraissait pas se préoccuper du réveillions et brillait par son absence…

 

« Jura san ? Où est Lyon ? »

 

L’ancien mage sacré se tourna vers la jeune fille et lui répondit avec beaucoup de calme:

- Il doit être en train de s’entraîner.

- Ah ? Il n’aide pas à préparer noël ?

- Non. Il ne le célèbre pas.

- Pourquoi ?

- Je crois qu’il n’aime pas beaucoup cette fête. J’en ignore la raison. Mais si cela t’intéresse tellement tu pourrais lui poser la question.

 

« Quoi ?! Mais…Je n’oserais jamais ! » Dit elle en rougissant furieusement.

 

Cette attitude amusa intérieurement Jura qui tapota gentiment la tête de la petite mage comme pour l’encourager.

 

Ce geste réconfortant fit sourire Chelia qui repris immédiatement son sang froid et sortie de la guilde pour allez trouver Lyon.

 

Elle n’eu pas à chercher longtemps puisque, grâce à sa maladresse légendaire, elle tomba littéralement sur le mage de glace…

 

« Oh ! Lyon sama ! Je suis désolé…je »s’excusa-t-elle en commençant à s’affoler et en s’agitant dans tout les sens de façon assez comique.

 

D’ailleurs, les gesticulations de la petite mage réussirent à arracher au mage de glace un sourire légèrement amusé. Mais il se reprit très vite et finis par lui demander ce qu’elle faisait toute seule dans les parages ce à quoi elle répondit un peux timidement :

- En fait…Je vous cherchais…

- Chelia, je t’ai déjà dis de me tutoyer…

- Pardon Lyon sama…

- …Et d’arrêter avec tes « Lyon sama ».

- désolé monsieur Lyon…

- Je t’ais déjà dis que…Bah, laisse…Donc tu me cherchais ?

 

Elle hocha la tête silencieusement pour confirmer les fait et Lyon l’invita d’un bref signe de tête à poser sa question.

 

Apres une légère hésitation elle finit par demander au mage de glace :

- Lyon sama, pourquoi vous ne préparez pas la fête avec tout le monde ?

- Parce que je ne célèbre pas noël.

- Vous n’aimez pas ça ?

- Disons simplement que noël est une fête a la quelle je ne peux pas participer…Plus maintenant.

 

En prononçant ces mots la voix du mage de glace était devenue un peux amère et Chelia avait sentie comme de la nostalgie ou de la tristesse envelopper Lyon.

 

Alors que la petite mage allait rajouter quelque chose, sa lacrima audio se mit à sonner…

 

« Se doit être ta cousine…Tu devrais répondre… »Déclara Lyon d’un air neutre.

 

Chelia qui, n’avait pas décroché son regard du mage de glace depuis son changement d’humeur activa sa lacrima sans grande conviction et entra en effet en communication avec sa cousine :

- Allo, Chelia ?

- Oui Shelly ?

- Je suis passé te chercher à la guilde et tu n’y étais pas. Où te trouves-tu ?

- Avec Lyon sama. Je…on c’est rencontré et je discutais avec lui…

- D’accord. Maintenant tu veux bien rentrer ? on va se rendre à Blue Pegasus.

- Oh… Ren est rentré de mission…

- Oui.

- Je vois…Dis, je suis obligé de venir ?

- Tu as mieux à faire ?

- Eh bien…*dévisage Lyon un court instant* je pensais allez faire les courses de noël…

- Ah bon ? *petit temps de réflexion*tu peux me mettre en communication avec Lyon

- Bien sur.

 

Se retournant vers le mage de glace, elle lui tendit la lacrima dont il se saisit immédiatement :

- Oui Shelly ? Tu avais quelque chose de particulier à me dire ?

- Oui, Lyon …Vu que tu te trouve avec ma cousine pourrait tu la chaperonner ?

- Je te demande pardon ?!

- S’il te plaît, ce ne serait que pour aujourd’hui !

- Mais pourquoi moi ?!

- Vous êtes de la même guilde et puis tu la connais, elle s’attire souvent des ennuis il faut que quelqu’un veille sur elle.

- Mais je…

- Merci Lyon, je savais que je pouvais compter sur toi ! bon je vous laisse Ren doit m’attendre, à bientôt Lyon !

 

« Quoi ?eh, non !attends Shelly !! » commença à protester Lyon cependant il était trop tard et son ex-acolyte avait déjà rompus la communication.

 

Soupirant un bon coup en signe de dépit, Lyon posa son regard sur Chelia avant de déclarer :

- Bon, visiblement on est partit pour passer la journée ensemble…

- Je vous demande pardon pour ça Lyon …

- Bah, ce n’est pas si grave… je venais de faire une pause dans mes exercices de toute façon. Donc…Tu voulais allez faire tes achat de noël ?

- Euh…Oui et surtout…

- Surtout ?

- Je n’aime pas rester à Blue Pegasus quand ma cousine va retrouver son petit copain.

- je vois… rester seul quand le lieu ou se trouve est remplie de personnes transpirant le bonheur peut être parfois pesant…

- Oui…

 

Il s’installa un bref silence entre les deux jeunes mages avant que Lyon ne prenne la parole pour détendre un peu l’atmosphère en demandant à Chelia où elle voulait se rendre en premier lieu.

 

Dans un élan d’enthousiasme, la jeune fille attrapa le mage de glace par le poignet et l’entraîna dans le centre ville pour une après midi shoping.

 

 

 

Vers 17H00, Alors que les emplettes de Chelia étaient terminées et que le porte monnaie de la jeune fille (ainsi que sa carte de crédit) était pratiquement vide elle s’arrêta brusquement, renversent accidentellement Lyon au passage :

- Chelia…

- Oups ! Désolé Lyon …

- *se relève en grommelant* serait il au moins possible de savoir pour quelle raison tu t’es arrêté sans prévenir ?

- Regardez !

 

Lyon jeta un regard à ce que fixait la jeune mage et constata qu’elle était en adoration devant une assez belle robe de soirée au montant exorbitant…

 

« Elle est belle ! Vous ne trouvez pas Lyon ? » Demanda t’elle toute enjoué au mage de glace qui lui répondit dans un haussement d’épaule :

- Une robe est une robe…

- Non celle là est vraiment jolie ! Lyon sama on peut entrer dans cette boutique ?

- Je te rappel que tu es fauchée…

- Oh c’est vrais…*affiche un air déconfit*

 

Devant la mine attristée de sa camarade le mage de glace lui demanda d’un air réellement concerné :

- Pourquoi cet intérêt soudain pour une telle robe ?

- La veille de noël, la guilde organisera une fête où tous les membres seront présents et j’aurais voulue être aussi jolie que ma cousine…

- Ou plus, pas vrais ?

- …

- *se masse l’arrière du crâne pour chercher comment s’exprimer puis se lance* tu sais Chelia, tu ne dois pas te sentir obligé de copier tout ce que fait ta cousine pour être apprécié des autres. Tu as ta propre personnalité et c’est que les gens qui t’entourent aiment chez toi. En allant à cette soirée, ils s’attendent à voire la Chelia Brendy qu’ils connaissent et non pas une pale copie de Shelly. Crois moi, tu n’as pas besoins de ce genre de chose pour te mettre en valeur.

- Vous croyez ?

- *lui ébouriffe les cheveux comme il le ferait pour un enfant * bien sur. Maintenant, si tu tien vraiment à essayer cette tenue je n’y vois pas d’inconvénient mais fait le avant tout pour toi-même.

 

Apres avoir lâché ces paroles le mage de glace laissa le choix à sa camarade qui décida, après réflexion que Lyon devait avoir raison.

 

Ils délaissèrent donc la boutique et repartirent flâner dans les rues parmi les échoppes emplies de produit pour la célébration.

 

Au bout d’une heure supplémentaire d’errance en ville les deux mages retournèrent à la guilde devant la quelle ils s’arrêtèrent en silence avant de se séparer mais au moment ou le mage de glace allait partir Chelia l’interpella :

- Lyon, attendez !

- *se retourne pour lui faire face* Oui ?

- Je voulais vous remercier pour aujourd’hui.

- Pas la peine…Je déteste cette partie de l’année alors ta compagnie m’a permis de me vider la tête.

- Pourquoi ?

- Hein ?

- Pourquoi détestez-vous cette période de l’année ?

- …

- Lyon sama ?

- Ne t’occupe pas de ça… Je rentre chez moi… Bonne soirée Chelia à demain.

 

Ces ultimes paroles prononcées, le mage de glace rentra chez lui, laissant sa camarade pleine de questions.

 

Ces questions, c’est quand sa cousine et elle, se retrouvèrent toutes les deux, que Chelia en obtenu les réponses…

 

 « Il est seul. »

 

 La plus jeune reposa soudain son assiette stupéfaite :

- Qu’est ce que tu as dis ?

- Lyon…Il n’aime pas la période de noël car c’est avant tout une période de fête de famille et…Lyon sama a perdu sa famille depuis un bout de temps maintenant…

- Comment ?

- J’en ignore les détails mais du peu que je sache, son ancien maître qui était un peu comme sa mère, a sacrifié sa vie pour le protéger lui et un autre disciple…

- Et il n’a personne d’autre ?

- Cet autre disciple…Il était un mage de glace comme Lyon sama. Il s’appelait Grey…

- Grey ?

- Oui. Je ne l’ais rencontré qu’en de très rares occasions mais il m’a semblé évident qu’ils étaient ce qui se rapproche le plus de deux frère malgré leur dispute plus ou moins violente…

- Et aujourd’hui que fait ce Grey ?

- Il est mort.

- Mort ?

- Une mission qui aurait très mal tournée à ce que l’on sait…l’ile entière a été rayée de la surface de la terre en une nuit.

- En une nuit ? Mais c’est impossible !

- Pourtant c’est ce qu’il c’est passé ; il ne reste absolument rien de l’ile et on à jamais retrouvé le corps des mages qui y étaient présent.

- Mais c’est horrible ! Pauvre Lyon sama…

- Comme tu dis…je lui ai bien proposé les années précédente de ce joindre a nous pour les fêtes mais il n’a rien voulu entendre… fichue égo masculin… Pourtant ce serait bien qu’il laisse quelqu’un l’aider, ça fait vraiment de la peine de le savoir si seul…

 

« Je vais le faire ! »

 

Shelly se mis à dévisager sa cousine d’un air complètement perdue :

- Qu’est ce que tu as dis ?

- J’ais dit que j’allais le faire, je vais aider Lyon sama à ce sentir mieux, je ne veux pas qu’il passe les fêtes seul et je vais tout faire pour qu’il retrouve du plaisir à fêter Noel !

- Chelia…

- Ne me dit pas que c’est impossible ! J’y arriverais, je suis sur que…

- Il ne te laissera pas l’aider je te l’ai déjà dis.

- Mais…

- Ecoute Chelia, tu es adorable mais il y a des choses dont tu ne peux pas te mêler comme ça. Et la vie privée de Lyon en fait partie.

- Mais…

- Je sais que tu n’aime pas savoir que des gens proche de toi souffres mais tu dois te faire une raison : tu n’as pas les compétences pour aider Lyon et…

- je ne le laisserais pas tomber !

 

Ayant lâché ses mot la plus jeune des deux mages sortie de la pièce et alla s’enfermer dans sa chambre pour réfléchir.

 

Au bout de deux heures à cogiter elle finit par s’endormir sans pour autant avoir trouvé de solutions au problème du mage de glace.

 

*********

 

Le lendemain lorsqu’elle se rendit à la guilde Chelia aperçu Lyon en pleine conversation avec Jura. La jeune mage remarqua au passage un important paquetage à la gauche du mage de glace ce qui la poussa à l’interpeller …

 

« Lyon sama ? »

 

L’interpellé se retourna en affichant un air surprit en l’apercevant :

- Chelia ? Bonjour. Que veux-tu ?

- Eh bien…Ces bagages…Vous allez quelque part ?

- Ça ? Oh, ce n’est rien, je pars en mission.

- Quoi ? Aujourd’hui ?

- Oui. Pour une période indéterminé…

- Je peux venir avec vous ?

- Quoi ? Ah non, pas question !

- Pourquoi ?

- Parce que cette mission n’est pas encore à ta portée.

- Mais si, allez s’il vous plait Lyon sama !

- Non. En plus si tu viens avec moi tu ne seras pas de retour pour les fêtes.

- Pas grave.

- Si ! Écoute Chelia tu devrais…

 

« Je pense que cela pourrait être une bonne chose… »

 

Lyon se retourna méduser vers Jura qui venait de parler :

- Jura ? Tu n’es pas sérieux…N’es ce pas ?

- Et pourquoi pas ? Apres tout, Chelia est membre de la guilde tout comme toi.

- Mais elle…

- A besoins de s’entraîner…

- Mais la mission…

- Sera parfaite. D’ailleurs notre maître sera satisfait de savoir que tu fais équipe avec quelqu’un.

- Attend un instant, je n’ais jamais donner mon accord pour…

 

« Jura à raison Lyon. Chelia à besoin de progresser et toi d’avoir un coup de main donc, vous ferez équipe ensemble un point c’est tout. » Trancha leur maître qui avait suivit la discussion avec un certain intérêt.

 

Un ordre du maitre de guilde étant toujours non discutable, le mage de glace se résigna à emmener avec lui sa jeune camarade…

 

 Alors qu’ils traversaient la moitié de la ville Chelia brisa le silence qui c’était établi entre elle et son partenaire pour demander timidement :

- au fait monsieur Lyon…quelle est notre destination ?

- Yurkah.

- Yurkah ?

- Il s’agit d’une ville taillée à même la roche dans les montagnes à l’est. Il nous faudrait six jours ou plus pour nous y rendre à pieds mais par trains on ne devrait mettre qu’une journée.

- On…On y va en train ?

- Un problème avec ça ?

- Heu…Non, non…Tout va bien…quel est le but de la mission ?

- Une guilde noire spécialisé dans le vol d’objet d’art c’est mise à revendre les artefacts aux plus fortunés après avoir enchanté les objets volé de sortilèges néfastes sur les être vivant. Notre but est d’arrêter cette guilde et si possible de retrouver le dernier objet en date volé avant qu’il ne soit enchanté.

- Le nom de cette guilde ?

- Dark Wings.

- jamais entendus parler.

- Normal, avant de commencer à maudire les objets qu’ils volaient ils n’étaient pas considérés comme une menace donc le conseil magique les laissaient tranquille.

- Leur malédiction et si dangereuse que ça ?

- …

- Monsieur Lyon ?

 

« Nous somme arrivé à la gare. » l’interrompit le mage de glace en désignant le quai de gare face à eux.

 

Sans un mot de plus, il se dirigea vers le guichet de train pour acheter deux billets avant d’embarquer avec une Chelia étrangement silencieuse…

 

Une fois arrivé dans le train et installé dans leur compartiment, Lyon comprit plus aisément le comportement de sa partenaire quand le train se mit en route…

 

« Chelia … tu est malade ? »

 

La jeune fille hocha faiblement la tête et répondit dans un gémissement :

- le mal des transports…je n’ai pas l’habitude des trains…

-  sans rire ?!

- oui…

- bon sang ! On n’avait vraiment pas besoin de ça !

- désolé…

 

Lyon jeta un regard à sa partenaire (coincé entre une femme un peu forte et un homme à la musculature assez développée) et devina qu’elle s’en voulait déjà de poser des problèmes.

 

Il voyait également très bien quelle souffrait. Aussi, prit-il la décision d’être plus tolérant…

 

« Viens là...» lui dis le mage de glace en tapotant la place à coté de lui.

 

Obéissant à son équipier, Chelia alla s’installer à coté de lui et avant qu’elle n’ais eu l’occasion de dire quoi que ce soit ce fut Lyon qui pris la parole :

- allonge toi et pause ta tête sur mes genoux.

- Hein ?

- Je ne peux pas faire grand-chose pour t’aider mais dormir devrait te faire du bien.

- Merci…

 

Le mage de glace ne répondit rien et la laissa s’installer de la façon qui lui était la plus confortable et la regarda tomber de someil.il faut croire que le mal des transports avait vraiment un effet dévastateur sur elle…

 

Alors qu’il regardait sa partenaire dormir paisiblement la femme avec la quelle ils partageaient leur compartiment déclara d’une voix attendrie :

- comme c’est mignon, j’ais rarement vu un grands frère aussi attentionné.

- C'est-à-dire…ce n’est pas ma petite sœur c’est ma…

- Ce n’est pas votre sœur ? Mais alors ça veut dire…oh, mon dieu ! Cette pauvre enfant doit à peine avoir 15 ans et vous…comment osez vous ?! Salle pervers ! Monstre !

- Quoi ?! Non attendez je…

 

« Cette dame à raison on ne laissera pas passer ça ! J’appelle le contrôleur » s’indigna à son tour l’homme qui partageait leur compartiment tendis que la femme ajouta d’un air sévère : « quand à moi je ne vais pas laissez ce petit ange entre vos sale mains ! »

 

Elle entama un geste pour séparé la jeune god slayer de Lyon mais avant qu’elle n’ai réussit ne serai ce qu’effleurer Chelia, la femme se vit repoussé par des pies en glace qui lui donnèrent de rageurs coups de becs un peu partout faisant hurler la femme de frayeur.

 

Hurlements qui réveillèrent Chelia et alertèrent le contrôleur du train :

- un problème brave gens ?

- Monsieur le contrôleur ! il faut faire quelque chose ! ce garçon fait du détournement de mineur ! De plus il m’a agressé avec sa magie !

 

« C’est faux, je voulais juste protéger mon équipière ! » intervint Lyon exaspéré par ces accusations éhontées.

 

« Votre équipière ? » répétèrent la dame, l’homme et le contrôleur.

 

Lyon soupira devant tant de stupidité et dévoila sa marque de guilde pour prouver ses dires.

 

« Je sui en déplacement pour ma guilde et cette fille est ma camarade. » déclara t’il d’un ton cassant qui intimida tout le monde.

 

 Histoire de calmer le jeu, Chelia déclara (malgré son mal des transports) avec un sourire : « Lyon vous dit la vérité, nous sommes amis »

 

Devant l’affirmation de la jeunette, un silence gêné s’installa entre les personnes présentes.

 

« Bah, qu’y a-t-il ? J’ais dis quelque chose qu’il ne fallait pas ? » Demanda la jeune mage à son ainé ; rompant ainsi le silence établis l’instant précédant.

 

Pour toute réponse, Lyon lui adressa un sourire bienveillant et lui dis d’une voix calme : « non tu as dis pile ce qu’il fallait »

 

Les paroles du mage de glace ne manquèrent pas de faire rougir la petite god slayer qui en oublia temporairement son mal des transports.

 

 

Ce petit incident mis à part, le voyage se déroula très calmement : Chelia avait repris position pour dormir (la tête posée sur Lyon) tendis que le mage de glace regardait d’un air songeur, le paysages défiler derrière les vitres.

 

Comme prévu, le trajet jusqu’a la ville dura une journée entière et ils débarquèrent a la tombée de la nuit…

 

 

« Eh bien, ça fait du bien de quitter ce maudit train ! » déclara Chelia avec un grand enthousiasme tout en s’étirant au coté de Lyon. Ce dernier, laissa échapper un léger sourire en la voyant ainsi : voir l’état dans le quel les moyens de transport l’avait mis avait rendus le mage de glace légèrement inquiet.

 

Mais elle allait bien maintenant et c’était bien ça le plus important.

 

Le disciple d’Ul s’extirpa soudain de ses pensées pour reporter son attention sur sa partenaire :

- Chelia…

- Un problème Lyon sama ?

- Je pense devoir t’expliquer certaine chose sur nos adversaires avant de commencer la mission

- Comme quoi ?

- N’en parlons pas ici… viens on va chercher un hôtel pour la nuit.

- Mais j’ais pas sommeil moi !

- Tu m’étonne… quoi qu’il en soit, on ne peut pas rester là : les rues son dangereuses le soir.

- Dangereuse ?

- Les monstre nocturnes des montagnes on tendance à descendre tout saccager pendant la nuit.

- Comment vous le savez ?

- J’ais déjà fait une mission ici par le passé.

- Donc vous connaissez bien les lieux…vous savez où on va se loger ?

- L’hôtel « black hurricane » est une bonne adresse pour notre budget.

- Donc c’est là qu’on se rend ?

- Oui. Viens on doit se dépêcher ce n’est pas tout près...

 

La jeune dragon Slayer opina du chef et suivit le mage de glace qui prenait déjà la direction de l’hôtel en tentant d’oublier l’obscurité qui envahissait la ville petit à petit…

 

Une fois arrivé devant l’établissement (qui ne semblais pas très engagent) Lyon pris la parole avec beaucoup de sérieux :

- écoute moi bien Chelia avant d’entrer dans cet hôtel je veux mettre au clair certains points…

- Comment ça ?

- Des règles à respecter si tu préfères.

- Oh… et quelle sont ces règles ?

 

Sans se défaire de son air sérieux, Lyon commença à énumérer :

 

1. tu me laisseras parler au gérant sans intervenir quoi qu’il arrive.

 

2. Tu ne vas nulle part sans moi : même dans l’hôtel je devrais constamment savoir où tu es.

 

3. Ne fait confiance à personne, je me chargerais de déterminer qui est fiable et qui ne l’est pas.

 

4. Pour plus de sécurité, tu partageras ma chambre.

 

Cette dernière règle fit tiquer la jeune mage :

- je vous demande pardon ?! Pourquoi je devrais…

- question de sécurité. Cette règle est non négociable.

- Mais pourquoi ?

- Je t’expliquerais plus tard…ne t’en fait pas : je n’ais aucune arrière pensée en t’invitant à partager ma chambre tu es bien trop jeune pour moi.

 

Lyon avait dis ça sur le ton de la plaisanterie pour rassurer son équipière mais au lieu de ça (et bien que ce soit accidentel) il avait profondément heurté la sensibilité de sa cadette.

 

Cependant Chelia pris sur elle et afficha sont plus beau sourire avant de déclarer : « j’ais compris…On y va ? »

 

Le mage de glace hocha simplement la tête et entra dans l’hôtel sans remarquer le regard légèrement peiné de sa partenaire.

 

***********

 

 L’intérieur du « Black Hurricane » n’était guère plus engageant que l’extérieur mais au moins, l’endroit était salubre.

 

Le hall de l’hôtel était tapissé d’un revêtement cuivré au quel différant articles de presse et des photos de la ville étaient soigneusement encadré.

 

Au sol il y avait une moquette crème légèrement délavée par endroit.

 

De part et d’autre de la pièce étaient disposé des fauteuils aux nuances « taupe » dont les accoudoirs avaient été partiellement éventrés.

 

Enfin, dans le fond de la pièce un guichet de réception avait été installé et un homme qui devait être le patron de l’autel fumait en faisant ses comptes

 

Lyon avança d’un pas décidé vers le propriétaire et demanda avec beaucoup de calme : « je voudrais une chambre double pour cette nuit »

 

Le patron jetât un bref regard derrière le mage de glace et aperçu Chelia qui se tenait en retrait avant de répondre : « je ne veux pas d’ennuis avec les autorités et cette gamine me semble mineur contrairement à vous…Je vais vous héberger mais se sera dans des chambre séparé… »

 

Lyon l’interrompit avec une certaine véhémence :

- je vous ais dit que je voulais une chambre commune avec cette jeune fille !

- dis donc gamin ! Tu devrais déjà t’estimer heureux que je ne te dénonce pas aux autorités !

- allez y, je serais ravis de leur expliquer les « soirées » que vous organisiez il y a de cela deux ans pour certains clients avec de pauvre jeunes filles…

- Comment tu…

- J’ais mes sources. Maintenant je peux fermer les yeux sur vos actes contre un ébergement gratuit à durée indéterminé ou je peux vous dénoncer. Alors ?

 

Chelia était sous le choc : déjà que Lyon les fassent dormir dans un endroit aussi douteux, ensuite qu’il fasse du chantage au propriétaire mais surtout qu’il puisse envisager de fermer les yeux sur les actes de cet homme en échange d’un hébergement.

 

Pourtant, au fond d’elle Chelia voulais croire qu’il ne s’agissait que d’un coup de bluff de son partenaire et c’est pourquoi elle s’évertua à respecter scrupuleusement les règles du mage de glace et ne prononça pas un mot.

 

Après ce qui sembla une éternité, le patron du « Black Huricane » tendit une clef au mage de glace en marmonnant : « chambre 13 étage 2… » .

 

Ne laissant pas le temps au gérant d’en dire plus, Lyon se saisi de leur clef de chambre et s’y rendis d’un pas vif, suivit de près par son équipière.

 

Une fois arrivé dans leur chambre, Lyon laissa tomber son sac de voyages au sol avant de lui-même se poser sur le lit pour déclarer avec un certain détachement dans le regard : « si tu as quelque chose à dire, je t’écoute… »

 

 Ces paroles étaient plus un ordre indirect qu’une invitation à la parole mais de toute façon, Chellia n’avait pas le cœur à répondre ce qui poussa le mage de glace à continuer toujours sur le même ton :

- tu dois être légèrement déçue pas vrais ?

- C’est vrai que ce n’est pas exactement ce que j’avais imaginé…

- Désolé de ne pas avoir choisit un palace…

- Ce n’est pas de ça dont je voulais parler…Je…

- Je t’écoute.

- Je ne sais pas quoi penser de vos méthodes …Vous…

- Qu’est ce qui te dérange ? Le chantage avec le patron ? Tu ne devrais pas t’en formaliser : j’ais déjà fait pire…

- C’est bien ce qui me fait peur…

 

Cette dernière phrase sembla heurter Lyon qui lui répondit avec un certain étonnement :

- je te fais peur ?

- Pas exactement… c’est  juste que…cet homme…à t’il fait des choses aussi horrible pour que vous le menaciez ? Et si oui, quoi donc ?

- Ce ne sont pas des choses dont je souhaite te parler…mais oui : ce qu’a fait ce gérant était abject…

- Et vous fermeriez les yeux dessus contre un logement ?!

- Il faut dès fois savoir faire des compromis au cours d’une mission. En particulier quand on n’a pas que sa vie à gérer…

- Je ne comprends pas …

- C’est aussi bien comme ça. Va dormir Chellia.

- Lyon sama…

- J’ai dis : va dormir. Demain on a une grosse journée qui nous attend.

- Bien…

 

Alors qu’elle se dirigeait dans la salle de bain de la chambre pour se changer la jeune god slayer fut retenus par le mage de glace :

- Lyon sama ?

- Attends Chellia …

- Que se passe-t-il ?

- Je voulais te dire…pardon. Je ne voulais pas te perturber tout à l’heure.

- Ce n’est pas grave Lyon sama. Je sais que tout ce que vous faites est dans l’intérêt de la guilde

- …

- Lyon ?

 

Chelia voulu s’approcher un peu plus du mage de glace mais ce dernier la pris totalement au dépourvu en la soulevant avec autant de facilité que si elle n’avait rien pesé avant de la mettre au lit.

 

« Lyon sama !  » Essaya-t-elle de protester avant qu’il ne la fasse taire d’une esquisse de sourire en déclarant : « maintenant tu dors ou je dois te faire la bise pour le bon soir ? »

 

Cette réplique désarma tellement la jeune mage qu’elle en tomba du lit ou son équipier l’avait posé.

 

L’aidant à se relever Lyon repris d’une voix amusé : « du calme, je te l’ai dit t’es trop jeune pour moi »

 

 

« Malheureusement… » Songea intérieurement.

 

 

« Un problème Chelia ? Tu n’a pas l’aire d’aller bien… »

 

Ramener à la réalité par la voix de son équipier, le cœur de la jeune mage manqua un battement quand elle réalisa que le mage de glace était tellement près d’elle que leur lèvres aurai presque plus se  toucher…

 

A cette idée  elle devint aussi rouge qu’un piment  et, sans le réaliser attrapa un oreiller qu’elle balança en pleine figure du disciple d’Ul.

 

 

« Eh ! C’est comme ça que tu remercie quelqu’un qui voulais juste vérifier que tu n’avais pas de fièvre ? » Grommela le mage de glace mécontent avant que la jeune god slayer toujours rouge de gène ne réplique :

- c’est de votre faute aussi, on n’approche pas une fille sur un lit comme ça et…

- quoi c’est de ça que tu as eu peur ? Mais enfin Chelia, je t’ai déjà dis qu’il n’y avait aucun risque que je…

- Pas la peine de me le répéter j’ai très bien compris !

 

Sur cette dernière parole prononcée avec colère elle sauta de son lit et, avant même que lyon ai eu le temps de réagir que déjà la petite mage avait quitté la chambre et l’hôtel au milieu de la nuit au mépris des consigne du disciple d’Ul

                                               

******************

 

 Cela faisait plusieurs minute que Chelia était sortie en trombe de l’hôtel.

 

A présent, la jeune mage errait dans les ruelles sombres quand tout à coup, un jeune homme a peine plus âgé qu’elle l’apostropha : «  vous avez  des problèmes mademoiselle ? »

 

La petite god slayer reporta son attention sur son vis-à-vis avant de répondre :

- Rien qu’un étranger ne puisse changer…

- Vous en êtes sur ?

 

Devant l’insistance du jeune homme Chelia  finie par répondre :

- Certaine…

- Des problèmes avec un garçon…pas vrais ?

- Comment vous…

- Beaucoup de jeunes filles ont un regard comme le votre quand elles ont un chagrin d’amour.

- Eh bien…à vrai dire…

-  Si je comprends bien j’ai raison. Que c’est il passer ?

- La personne avec qui je voyage ne me respecte pas…ou pour être exacte, elle ne me prend pas au sérieux. Parce qu’il me voit comme une enfant.

- Je vois…c’est vrai que ça doit être pénible. Peut être que si vous faisiez une chose extraordinaire  cette personne vous prendrais enfin au sérieux qu’en dite vous ?

- Oui mais quoi ?

- Va savoir mais quand vous aurez une idée je serai ravie de vous aidez… contactez moi avec cette lacrima.

 

Joignant ce geste à là parole l’inconnu déposa une lacrima au creux de la main de la jeune god slayer qui en resta toute étonné :

- Vous contacter ? Mais je ne connais même pas votre identité…

- À oui ! Quel étourdit je fais : je sui Syner de la guilde Maiden’s Hopes

- vous appartenez à une guilde ?

- Oui, la guilde chargée de la protection de la ville et de ces citoyens. Et vous ?

- Hein ?

- Vous, quel est votre nom ?

- Chelia…Chelia de Lamia Scale.

- Chelia ? Et bien je tacherai de m’en souvenir, j’espère que nous auront l’occasion de nous revoir… maintenant veilliez m’excuser  je dois rentrer faire mon rapport de ronde à mon maitre de guilde. Ne tardez pas trop à rentrer. Les rue peuvent être dangereuses …

 

Et sans un mot de plus, le dénommer Syner quitta la ruelle.

 

Se retrouvant seule Chelia se mis à réfléchir sur ce qu’elle pourrait faire pour monter dans l’estime de Lyon quand soudain, un cri de femme s’éleva dans la nuit.

 

Son instinct la poussant à toujours venir en aide aux autres la poussant elle se hâta de se diriger d’où semblait être venu le cri.

 

Mais quand elle arriva elle se sentit perdre pied quand elle découvrit le corps d’une femme éviscérée.

 

Femme à coté de la quelle se trouvait debout avec une arme tranchante à la main et des vêtements complètement détremper du sang de la victime, une silhouette familière.

 

 « Ly…Lyon ? » fut la seule chose qu’elle réussit à dire avant que le mage de glace pris sur le fait ne reporte son attention sur elle…

 

****************

 

 Elle n’en croyait pas ces yeux et pourtant la réalité lui éclatait au visage : une jeune femme éventrée, éviscérée, gisait au sol et la seule autre personne présente qui tenais l’arme du crime dans ses main ensanglantées n’était autre que Lyon…

 

 «Chelia ? »

 

 A l’entente de la voix du mage de glace, la petite god slayer  se figea. Ne sachant que faire les mots sortirent difficilement de sa bouche :

- Lyon…Cette fille, elle…elle est…

- …

- Lyon qui a fait ça ? Ne me dite pas que…

- j’aurai préférée que tu ne voie pas ça Chelia…

 

«  Vous voulez dire que… » Commença la jeune fille avant que  Lyon (qui avait compris son émoi) ne tente de la raisonner.

 

Cependant, la jeunette étant trop terrifié lui échappa et s’enfuit à toute jambe.

 

Bien entendu, le disciple d’Ul se hâta de s’élancer à  sa poursuite.

 

Après une folle course poursuite Lyon finit par réussir à acculer la jeune mage dans une impasse :

- Chelia je…

- Ne…Ne vous approchez pas !

- Hein ?

- Ne m’obligez pas à vous attaquer !

Sans prêter garde aux paroles de là petite mage Lyon s’approcha d’elle et la força  à la regarder avant de lui déclarer avec sérieux :

- Chelia, tu dois me croire je n’ai rien à voir avec ce que tu a vu, je…

- Menteur ! Je vous ai vu ! Vos vêtements sont encore maculés de sang de cette femme et vous avez gardé l’arme ! Osez niez que vous êtes étranger à tout ceci !

- …

-  Alors c’est bien la vérité… Et qu’allez vous faire de moi maintenant ? Me tuer pour que personne ne sache jamais ce qui c’est passé ?

 

Sans répondre à la question de la petite mage le disciple d’Ul ressorti l’arme qui avait dans les mains quand elle l’avait découvert…

 

« Chelia … » commença t’il mais avant qu’il est pu dire quoi que ce soit la petite god slayer le bouscula et tenta de s’enfuir malgré l’ordre du mage de glace qui lui ordonnait  de rester ici.

 

Cependant elle n’alla pas bien loin car au détour d’une ruelle une immense créature apparue …

 

C’était un monstre comme jamais elle n’en avais vu : on aurait dis un gigantesque sanglier en état de putréfaction avancée  et dont la chaire flasque était parsemé de cadavres humains qui s’emblais se noyer dans la chaire putride de l’animal…

 

La créature remarqua la petite God slayer et avant même que cette dernière ai eu le temps de réagir, il poussa  un hurlement strident qui paralysa la jeune mage.

 

Mais ce n’était pas qu’une image : le hurlement  de cette créature paralysa autant l’esprit que le corps de Chelia qui s’écroula au sol.

 

 Impuissante, elle ne pouvait que regarder cette créature s’approcher d’elle  en devinant qu’elle ne s’en sortirait pas.

 

Mais à sa grande surprise, la créature ne l’avala pas d’un coup comme elle l’avait supposé car au moment  le monstre avait enroulé toute sa langue (comme un caméléon ou un tamanoir) autour du corps de la jeune god slayer et s’apprêtai à la dévorer quand soudain, une silhouette vif comme l’éclaire s’interposa et gela  la parti de la langue de la créature qui retenais Chelia, avant   de la briser en récupérant la petite mage dans ces bras…

 

 « Tu n’a rien Chelia ? » demanda son sauveur  tendis qu’elle le dévisageait avec un air ébahis…

 

«  L-Lyon ? » demanda t’elle  ne sachant plus quoi penser : elle avait fuit Lyon en pensant qu’il allait la supprimer et voilà qu’il la sauvait ? Elle en était toute déboussolée.

 

Sans quitter leur ennemi des yeux, le disciple d’Ul s’adressa à la petite god slayer :

- Il faut te mettre en sécurité c’est après toi qu’il en a…

- Moi ? Mais pourquoi ?

- C’est  un pompeâme male. Un genre de démon qui ne vie que grâce a l’énergie vitale des jeunes filles comme toi…

- Les jeunes filles god slayer ?

- Non.

- Alors que veux-tu dire ?

 

Rougissant légèrement et  éludant la question, le mage de glace ce contenta de répondre : « je n’ai pas le temps de te répondre il faut te mettre en lieux sur »

 

Joignant le geste à la parole Lyon gênera un gorille de glace…

 

« Monte sur son dos il t’emmènera dans une zone sure » ordonna  Lyon mais la jeune mage contesta cet ordre :

- je reste avec vous.

- Non. C’est trop dangereux. Cette chose veut…

- J’ai entendu mais on appartient à la même guilde alors je te laisserai pas affronter cette chose seul !

- Chelia ! Ne fait pas l’idiote et…

 

Le disciple d’Ul n’eu pas le temps de finir ça phrase qu’il s’effondra au  sol, traversé par l’une des défenses du Pompeâme…

 

La petite god slayer était sous le choc de ce qui venait de se passer : Lyon était là affalé dans son propre sang et la créature qui lui  avait infligé ça se dirigeait vers les deux membres de Lamia scale la bave aux lèvres pour en finir…

 

 " Chelia…tu dois te sauver » réussit à dire péniblement Lyon tendis que la petite mage restait abasourdie…

 

Elle aurait voulut contester les ordres de Lyon mais en se souvenant que c’était parce qu’elle l’avait fait qu’il se retrouvait dans cet état elle culpabilisa.

 

Il n’était pourtant pas question pour elle d’abandonner le mage de glace.

 

Alors dans un ultime recours, elle se plaça devant lui pour faire barrière entre le Pompeâme et le disciple d’Ul en s’adressant d’une voix presque suppliante à la créature :

 

 « Laisse-le, par pitié… »

 

La créature continua d’avancer et ce prépara à frapper …

 

«  Non ! Recule ! »

 

La bête sortie sa langue qui avait repoussé et c’était dédoublé (comme les hydres avec leur tête) et avec,  s’empara de Chelia pour la séparer de Lyon…

 

« Non ! Stop ! Je t’en conjure ! Laisse Lyon tranquille ! » S’égosilla t’elle les larmes aux yeux en voyant la deuxième langue de la bête se saisir du mage de glace avant de le projeter de toute ces forces contre un mur.

 

Mais rien n’y faisait et ce n’est que quand la créature allait porter un ultime coup à Lyon que la petite mage laissa éclaté sa colère en poussant un rugissement : le rugissement du dieu céleste.

 

Et sans jeux de mot, cela laissa Chelia sans voix : jamais par le passé elle n’avait réussi cette technique.

 

 Se focalisant d’avantage sur les sorts de soins elle n’avait que très peux de compétence offensive. Alors autant dire que quand, suite à ce hurlement le monstre avait lâché les deux mages avant de décamper elle n’en était pas revenus…

 

Emergent de cet état de stupéfaction, elle se rua vers de disciple d’Ul qui respirait difficilement :

- Lyon sama ! Accrochez vous je vous en pris !

- Chelia…

- Je…je ne vous laisserai pas mourir !

 

 Joignant le geste à la parole la jeune mage puisa dans ses réserves magiques pour refermer la blessure du mage de glace mais constata avec horreur que sa magie de soin n’avait aucun effet …

 

« C’est …c’est impossible !! Pourquoi ?! »

 

La jeune mage recommença plusieurs fois avant qu’une voix survenue d’une personne derrière elle n’intervienne…

 

«  C’est inutile Chelia : nul ne peux guérir avec ce genre de sort après avoir été si gravement blessé par un Pompâme à moins que… »

 

Se retournant, la petite god slayer dévisagea le nouveau venu avec espoir :

- Syner !

- J’ai entendu des hurlements inhabituel alors je sui venu des que possible…

- Syner aidez moi ! Mon ami Lyon  est gravement blessé si nous ne le soignons pas il va…

- Je sais…laisse moi faire…

 

S’approchant du disciple d’Ul, Syner posa une de ses mains sur le torse de Lyon et de l’autre il traça un étrange symbole au sol avec le sang du mage de glace en prononçant : « cure of black maidens »

 

 En réponse à ce sort, une volute de fumée se forma et prit l’apparence d’une jeune femme intégralement recouverte d’un drapé noir et or.

 

L’être dévisagea un court moment le mage de glace puis, sans mot dire, elle versa de son propre sang dans la blessure du disciple d’Ul avant de reposer leurs deux mains sur le symbole au sol.

 

Ce rituel accomplis, l’entité disparue et à peine fut elle retournée dans sa dimension que la blessure de Lyon commençai déjà a ce refermer pour, au final, disparaître totalement sans laisser aucune trace sur le corps du mage de glace…

 

 « C’est fantastique ! Lyon sama est sauvé !merci Syner je ne saurai jamais assez comment vous témoigner ma gratitude » dit elle en larme en se jetant littéralement dans les bras de Syner (qui ne là repoussa pas).

 

Du moins, jusqu'à ce qu’une autre voix masculine ne s’élève…

 

 « Chelia ? »

 

 La petite god slayer se retourna vers le mage de glace qui venait de ce relevé.

 

Mais avant que la petite mage ai eu la moindre chance de parler que déjà, le disciple d’Ul élevait le ton :

- Chelia écarte toi de ce type.

- Hein ? Mais lyon…

- Pas de « mais » qui tienne élonge toi de lui  tout de suite !

- Enfin Lyon ! Syner t’a sauvé la vie ! Ne le traite pas comme…

- Silence ! Je t’ai dit quand on est arrivé ici de ne te fier qu’a moi  et ce n’est pas pour rien ! Écarte toi de cet homme un point c’est tout !

 

 « Elle n’a pas d’ordre à recevoir de vous.» coupa assez froidement Syner en dévisageant Lyon d’égal à égal.

 

Chose qui, évidement, déplus fort à ce dernier…

 

En effet, le mage de glace voulu en venir aux mains avec le représentant de Maiden Hopes malheureusement, il déchanta très vite quand il se rendit compte que tout ce qu’il créait se réduisit en morceau instantanément :

- Qu’es ce qui se passe ?

- Tu parle de ta magie ? C’est simple tu es sous l’emprise de « la main noir des deux vierges »…

- La…Quoi ?

- Un vieux texte issu de ma guilde dit ceci : « le deux vierges règnent sur la mort, les mains noir protègent la vie des nouveaux née*… »

- Et alors ?!

- Alors ? J’ai fait appel a une des deux vierge noir pour te sauver en contre partie, tu es devenue un « nouveau née » à ces yeux et ce, pour 48heures. Ce qui implique que pendant 48heures ton pouvoir sera réduit à un stade embryonnaire. En conséquent je te déconseille de me chercher des ennuis : ce serai dommage de te ridiculiser en publique.

 

En disant ça, Syner avait jeté un léger regard à Chelia ; ce que Lyon ne manqua pas de remarquer et le rendis encore plus hostile envers son vis-à-vis :

 

«Tu ne me ridiculiseras pas, même avec ma magie limitée, je sui en mesure de te battre »

 

A cette phrase, personne n’aurai pu dire ce qui se passa dans la tête de Syner mais celui-ci laissa apparaître un sourire (digne du chat dans Alice au pays des merveilles) avant de répondre : « je ne demande qu’a voir ça »…

Les deux jeunes hommes se toisaient en silence et Chelia sentait en elle un stress naissant : elle ne savait pas comment empêcher ces deux là de se battre pas plus qu’elle ne savait pourquoi ils y tenaient  absolument…

 

Il émanait dès deux mages une aura tranchante et écrasante à la fois.

 

Et la petite god slayer sentait que si elle n’intervenait pas d’une façon ou d’une autre les choses allaient très mal tourner, notamment pour Lyon…

 

Alors que la petite mage allait tenter quelque chose pour séparer les deux garçons, une voix féminine s’éleva à son tour :

 

 « Syner StoneDust maiden, cesse immédiatement ce comportement puéril.»

 

 Immédiatement, le corps de Syner se raidit et levant les yeux il découvrit une adolescente habiller d’une robe (légère de soie blanche) aux iris violette et aux longs cheveux blonds…

 

 « Mi…Mirae Sama ? » bégaya Syner pris au dépourvu par l’arrivée de cette fille qui le dévisageai d’un air impassible.

 

« Tu as mal agis Syner…Tu déshonore notre guilde et mériterai que je te punisse pour ça… mais peut être que c’est ce que tu veux….veux tu que je te retire ta marque de guilde Syner ?»

 

 Lyon vis son opposant baisser les yeux vers le sol l’air honteux et tenter de se justifier :

- Maitre… Je ne cherchais pas à salir le nom et la réputation de notre guilde… Je voulais juste…

- Silence ! J’en ai assez entendu ! L’orgueil et l’envie sont des péchés. Et tu sais quel est le sort que nous réservons aux pécheurs…

- Non ! Attendez dame Mirae je…

 

Mais Mirae ne lui laissa pas le temps et lança un sortilège qui diffusa autour de Syner une brume irisée…

 

 « Maiden cell. » dit elle froidement tendit que la brume se transforma en un cristal dans le quel Syner fut plongé.

 

Une fois sa victime entièrement séquestré dans le cristal celui ci rétrécit, rétrécit… il diminua encore  et encore jusqu'à avoir la taille d’une pierre que l’on pourrait monter sur une bague…

 

Descendant de son perchoir, Mirae ramassa le petit cristal et déclara comme ci de rien était à l’adresse de Lyon :

- Je suppose que vous êtes le mage de Lamia scale ?

- Oui, c’est bien ça.

- Parfait. Je suis Mirae. Chef de la guilde Maiden’s Hopes. C’est moi qui est déposer une requête spéciale à votre guilde pour venir à bout des « Dark Wing » une bonne fois pour toute et…

 

« Qu’avez-vous fait à Syner ? » s’indigna soudain Chelia qui ne supportait pas d’être ainsi ignoré  et n’avait pas du tout appréciée la  façon dont cette femme (chef ou pas) avait traité un membre de sa propre guilde.

 

En guise de réponse, Mira dévisagea la petite god Slayer comme si elle avait eu un cafard mort sous les yeux  avant de demander d’une voix hautaine : « et toi, qui est tu au juste ? Une de ces filles de trottoirs que l’on croise a tous les coins de rues ? Ou bien…

 

« C’est mon équipière. » l’interrompit froidement Lyon en saisissant au passage la main de chelia (pour la calmer suite aux propos que Mirae venais de prononcer) avant de rajouter : « et vous lui devez le même respect qu’a moi. Compris ? Si vous avez un problème avec ça  débrouilliez vous sans l’aide de Lamia scale. »

 

La réplique de Lyon était une mise en garde claire, net et précise que la chef de Maiden’s Hopes  pris avec un sourire forcé et répondit d’un ton doucereux :

- Évidemment cela va sans dire excusez mon impolitesse, je ne tien pas à ce qu’il y est de conflit entre nous

- Bien si nous somme d’accord sur ce point nous allons peut être pouvoir travailler ensemble.

- A la bonne heure ! Mais ne trainons pas ici, les rue sont dangereuse…

- On avait remarqué, merci.

- Ne soyez pas si froid Lyon san

 

« C’est la plus stupide réplique que l’on m’est jamais sortie… » Songea Lyon consterné avant que Mirae ne reprenne d’un ton enjouée :

- allons dans ma guilde nous y seront en sécurité

- permettez nous d’en douter…

 

Lyon et Mirae se retournèrent vers Chelia qui venait de parler.

 

Le mage de glace remarqua au passage que la jeune god slayer avait l’air de contenir sa colère tendis que les deux jeunes filles ce fusillais du regard dans un duel silencieux.

 

Quand enfin, Mirae parla ce fut d’une voix a peine voilée de menace qu’elle demanda :

- qu’es ce que tu sous entend par là ?

- Rien de plus que ce que j’ai dis. Apres tout, comment pourrions-nous nous sentir en sécurité dans votre guilde après vous avoir vu faire disparaître Syner purement et simplement ?!

- Oh, je vois…c’est donc ça qui vous rend de si méchante humeur ? Dans ce cas rassurez-vous : j’ai puni Syner mais il n’est pas mort.

- Prouvez-le !

- Je vous demande pardon ?!

- Prouvez que Syner est encore en vie !

- très bien, vous voulez une preuve ? La voilà, « Maiden Cell » !

 

Dès que Mirae eu prononcé ces mot, Lyon eu à peine le temps de réagir que déjà, un cristal c’était former, emprisonner la petite god slayer avant de se transformer en un minuscule cristal …

 

« Chelia ! » hurla Lyon avant de fondre furieux vers Mirae :

- Où que vous l’ayez envoyé faite là revenir MAINTENENT.

- Et si je ne le faisais pas ?

- Hein ?

- Eh bien oui : pourquoi le ferais je au final ? Soit  nous avons besoins de ton aide mais à présent que ta coéquipière est en mon pouvoir qu’es ce qui m’empêche de te faire travailler pour rien ?

- Espèce de….je n’en ai rien à faire de la paie de cette mission ! relachez Chelia tout de suite !

- Donne-moi une seule bonne raison.

- Quoi ?

- Tu as bien entendu : donne moi une seule bonne raison valable de libérée cette petite écervelée. Si tu m’en trouve une seule, je te jure de la laissez partir et de ne plus lui causé de problème. Alors ? Quel serait tes arguments ? Pour me pousser à te rendre cette petite ?

 

Apres un court moment de réflexion Lyon répliqua d’une voix très sérieuse :

 

« Pour me prouver que vous n’avez pas menti en prétendant que Syner n’était pas mort et que, pars conséquent, on peut vous faire confiance. »

 

Se mordant la lèvre inferieur pour cacher sa contrariété Mirae finis par répondre avec un hypocrite sourire :

- eh bien, bel homme et intelligent, je ne croyais pas que ça puisse encore exister…  tu es vraiment sur de vouloir que je la ramène ? Tu ne préfèrerais pas passer plus de temps en compagnie d’une vraie femme ?

- dans l’intérêt du bon déroulement de cette mission, je vais faire semblant de n’avoir rien entendu. Et maintenant, tenez votre parole et ramenez Chelia !

- bien, bien… si c’est vraiment ce que tu veux… « Cell Break » !

 

En disant cela Mirae avait brisée entre ses doigts fins le petit cristal dans le quel elle avait enfermé  Chelia et une fois cela fait, le nuage de brume apparu de nouveau et quand il se dissipa, il laissa place à la chétive silhouette de la God Slayer  étendu sur le sol…

 

 « Chelia ! Chelia tu vas bien ? Réponds ! »  S’inquiéta le disciple d’Ul  avant  (voyant qu’elle ne réagissait pas)  de se retourner avec colère vers Mirae :

 

- Qu’es ce que tu lui as fait ?!

- À ça…c’est vrai, c’est un des effets indésirables de mon sort…

- Vous aviez promis que vous ne causeriez plus de problème à Chelia si je répondais correctement ! J’avais votre parole

- Et j’ai tenu parole : les effets indésirables sont indépendants de ma volonté. Si je n’avais pas tenue ma promesse votre petite camarade ne serai déjà plus de ce monde croyez moi.

- …

- Ne vous en faite donc pas comme ça : c’est un manque léger de magie dont elle soufre…un peux de repos dans ma guilde et il n’y paraître plus.

 

 « il vaudrait mieux pour vous » déclara froidement Lyon d’une voix lourde de menace en saisissant la petite mage et en la collant contre son buste ,passant une main sous sa nuque et l’autre sous ses genoux pour la tenir.

 

Et il la porta ainsi jusqu’au quartier général de Maiden’s Hopes

 

Quand Chelia repris connaissance, la première chose qu’elle vit fut Lyon qui était assis à même le sol  contre la porte de ce qui semblais être une chambre d’infirmerie.

 

Le mage de glace n’avait pas l’air  de l’avoir remarqué et Chelia nota au passage que le disciple d’Ul semblait perdu dans de sombres pensées…

 

 « Lyon ? »

 

 Réagissant à la voix qu’il avait reconnu le mage de glace se releva d’une traite et ce précipita au coté de la jeune God Slayer :

- Chelia, tu va mieux ?

- Oui…où sommes nous exactement ?

- …

- Lyon ?

- Chez la guilde Maiden’s Hopes.

- QUOI ?!

- Mirae est notre commanditaire, notre mission passe avant le fait de ne pas la supporter. Cependant Chelia…

- Oui ?

- Apres ce qui est arrivé en si peu de temps…je comprendrais que….que tu veuille lâcher cette mission ou même changer d’équipier alors…si tu as quelque chose à dire je…

- Changer d’équipier ? Et puis quoi encore ?! Vous m’avez sauvé la vie ! Et pas que face au pompeâme, j’ai crus mourir face au sort de cette Mirae de malheur et…

-  Mais tu me prends pour un meurtrier…

- 

-  Sache que je n’ai rien fait à cette femme. J’ai entendu crier et j’ai redouté que ce sois toi qui ai eu des problèmes alors je sui venu aussi vite que possible et c’est là que j’ai trouvé le corps mutilé…la suite tu la connais…

- Lyon je sui désolé d’avoir douté de vous… je…

 

 «  Monsieur Lyon ! Je vous ai dis de ne pas perturber ma patiente ! » Les interrompis soudain une nouvelle venue…

 

 Il s’agissait d’une jeune femme d’environ 25ans, aux cheveux rose bouclés, les yeux bleu et portant une tenue d’infirmière rose et blanche…

 

 « Joy… » Soupira Lyon avant que l’infirmière ne l’interrompe avec sévérité : « c’est Maiden nurse Pinky Joy. Monsieur Lyon, tachez de vous en souvenir ! »

 

 Se tournant vers Chelia, Joy lui fit son plus beau sourire et s’adressa à elle avec tendresse :

- ma pauvre petite... dans quelle état notre maitre t’a mis tu n’as vraiment pas eu de chance…et ce mage insouciant qui t’empêche de te reposer pauvre petit ange…

- Non, Lyon ne me dérange pas, il….

- Tututu ! C’est moi l’infirmière ici pas de contestation ma puce.

- Mais…

- Allez poussin pas de chichi, rallonge toi. Quand à vous *se retourne vers Lyon*… débarrassez moi le planché.

 

« Quoi ?! » manqua de s’étrangler le mage de glace tendis que Joy continuait sur le même ton autoritaire :

- Vous êtes bien trop imprudent avec cette pauvre petite. C’est pourquoi il n’est pas question de vous laissez d’avantage dans la même pièce maintenant sortez.

- Et puis quoi encore ? Après ce que Mirae lui a fait pas question de la laisser seule !

- Bien, bien…vous ne me laissez pas le choix… « Maiden  pinky shield Wind mode. »

 

Cette phrase à peine prononcé, un genre de champs de force rose se forma et souffla Lyon à l’extérieur de la salle.

 

Immédiatement, le mage de glace tenta de ce relevé pour entrer de nouveau mais le bouclier paraissait aussi résistant que de l’acier renforcé, aussi souple que dus caoutchouc et aussi transparent qu’une sphère en spinelle rose…

 

 « Dissipez ce sort tout de suite ! » s’emporta le disciple d’Ul frustré de ne pouvoir rejoindre sa camarade.

 

Pour toute réponse, Joy se place en face de lui, de l’autre coté du bouclier et déclara d’une voix sans appel : « c’est inutile, il n’existe que deux façon de rompre un sort de vierge : la première façon est que j’accepte de levez le sort et l’autre est de tuer le lanceur du sort. »

 

 Le jeune mage commençai sérieusement à perdre patience quand une mage encore plus jeune que Chelia arriva : elle avait des cheveux châtains retenus par une très longue tresse et portai un pull de laine verte  assez miteux ainsi qu’une écharpe marron, une jupe d’écolière grise et des chaussures noir et portait des lunettes aux verres tellement épais qu’on ne voyait pas ses yeux…

 

« Monsieur de Lamya Scale ? » demanda t’elle légèrement tremblante en tirant sur le bras de Lyon pour le faire réagir.

 

Ce dernier détourna alors son regard de Joy pour le reporter sur la nouvelle venue et de répondre :

- que veux-tu petite ?

- Notre chef veut vous voir. Sur la terrasse qui donne sur les jardins de la guilde.

- 

- Vous venez ?

 

En lui disant ça, la petite fille avait tendue sa main a Lyon et, allez savoir pourquoi le mage de glace lui avait donné la sienne.

 

Cependant, avant de sortir du champ de vision de Chelia et Joy, le disciple d’Ul se stoppa et décréta d’un ton ferme :

 

« Ma présence est requise, mais je vais revenir bientôt »

 

Cette phrase avait elle été prononcée comme une menace sous entendue à Joy ?

 

Comme une promesse à Chelia de ne pas la laisser seule top longtemps ?

 

Nul n’aurait su le dire…

 

Cependant, une chose était sure il s’agissait d’une promesse….

 

 **********

 

Une promesse…

 

Lyon savait que pour un membre de Lamia Scale, s’engager dans une mission était faire une promesse non seulement en son propre nom mais aussi sur l’honneur de la guilde elle-même.

 

Et c’est pourquoi le disciple d’Ul se devait de ne pas faire machine arrière et apprendre à se faire violence et ce, même si la personne qui avait sollicité son aide l’insupportai déjà…

 

 « Nous sommes arrivés Mr.Lyon » annonça presque  mécaniquement l’étrange petite guide.

 

Le mage de glace voulu la remercier mais sa guide l’interrompis :

-  je vous escorterais jusqu’à Mirae Maiden sama.

- on est à la porte qui mène au jardin  c’est ça ? Alors pourquoi aurais-je besoins d’une escorte ?

- Parce que les jardins cachent le bon chemin au non « maiden » et par conséquent, si vous y entrez sans un ou une membre de la guilde vous risquez de revenir inlassablement au hall d’entrer du QG de Maidens Hopes

- Je vois… alors allons y (plus vite j’aurai appris les précisions nécessaire à la mission par Mirae et plus vite je pourrais retourner m’assurer que Chelia va bien).

 

Et c’est ainsi que Lyon et sa petite guide pénétrèrent dans les profondeurs du jardin (qui s’avéra être un immense labyrinthe végétal)

 

Au bout de ce qui sembla être une éternité ils arrivèrent enfin au point de rendez vous.

 

L’endroit était assez apaisent : le jardin était envahis par la neige et un ruisseau s’écoulait autour d’un pavillon  en bois sculpté sur le quel s’entrelaçait avec élégance les  reste desséché de ce qui avait dut être de magnifiques plantes pendant l’été…

 

Et au milieu de ce décor enchanteur, au centre du pavillon se tenait Mirae.

 

La maitresse de Maidens Hopes était dos à eux cependant cela ne l’avait pas empêché de détectée les nouveaux venus…

 

« Tu peux disposer Unknow érudit Maiden » annonça Mirae sans même se retourner.

 

La petite guide obtempéra en silence et laissa le disciple d’Ul seul avec la chef de la guilde.

 

Une fois « Unknow » partie, Mirae se retourna vers le mage de glace et pris la parole :

- Lyon je sui contente que tu es répondu a mon appel

- Je n’avais pas vraiment le choix en même temps. Alors, de quoi vouliez vous parler ?

- Je vais t’expliquer mais pourquoi pas en discuter en faisant une petite marche tout les deux ?

- Non. On reste là je ne vois aucune raison de s’éloigner d’avantage pour faire le point sur ma mission.

 

« Comme tu voudra Mr cœur de glace » répondit elle d’un sourire qui, pour une étrange raison, fit penser au mage de lamia Scale que c’était la première fois qu’elle ne lui paraissait pas « entièrement » désagréable…

 

*****************

 

 Chelia s’ennuyais ferme dans son coin : Lyon était parti pour elle ne savait où avec une petite fille inconnue et Joy avait quitté la chambre en laissant actif son sort…

 

La petite God Slayer n’avait donc pas grand-chose à faire à par regarder depuis la fenêtre de sa chambre.

 

Et c’est ce qu’elle fit.

 

Mais ce qu’elle aperçu de derrière sa fenêtre attisa bien plus sa curiosité que ce qu’elle avait supposé en premier lieux…

 

En effet, alors qu’elle était là, cloitrée entre les quatre murs de cette chambre elle pouvait voir Lyon et Mirae en pleine conversation…

 

À cette vision, son cœur se sera douloureusement dans sa poitrine.

 

Et ce, alors qu’elle n’entendait même pas ce qui se disait sous sa fenêtre…

 

****************

 

 Lyon c’était installé près de Mirae prêt à écouter ses explications.

 

 « Parle. » déclara-t-il froidement  a l’adresse de la chef de guilde qui s’empressa d’obtempérer :

- bon voilà je n’irai pas par quatre chemins Lyon, ma guilde ne veut pas seulement que vous démanteliez les Dark Wing, nous attendons de vous que vous les exterminiez.

- Quoi ?

- Vous en avez conscience vous-même non ? Dark Wing est une guilde noire : elle est dangereuse pour les civils.

- C’est vrai je vous l’accorde, cependant…éliminer des gens ? Au risque de vous décevoir ce n’est pas mon genre de faire ça. Ni celui des gens de ma guilde.

- Vous ne pouvez pas revenir en arrière Lyon ! Vous vous êtes engagé et…

- Et je respecterais mes engagements, à savoir : démanteler cette guilde et mettre ses membres en prison puis récupérer le dernier item volé avant qu’il ne soit mis sur le marché. Et ceci sans effusion de sang.

- Vous dite ça alors qu’un Pompeâme a faillit vous tuer ?

- Quel rapport ?

- Le Pompeâme qui vous a blessé… Il est l’une des créatures de compagnie de « Loly Doll » l’une des hautes gradées de Dark Wing.

- Vous êtes sérieuse ?

- Oh que oui… Elle est tristement célèbre pour ces actes immondes…

- De quel genre ?

- Eh bien…vous avez entendus des jeunes femmes retrouvées éventrées un peux partout en ville ?

- Oui…j’ai eu le malheur d’en découvrir une en cherchant Chelia…

- Et bien elle en ait seule responsable : elle lâche ces créature en ville a la nuit tombée pour qu’ils se nourrissent et quand elles rencontrent une jeune fille pure qui dégage quelque chose qui sort de l’ordinaire elles

- Je sais. Epargniez moi ces détails sordides. Et dites moi plutôt comment ce fait il que vous connaissiez autant détails sur eux et leurs agissement ?

- Raison personnelle…

- Cet a dire ?

- …

- Mirae ?

- Ils ont tué mon père et enlever mon grand frère. C’est lui normalement qui devait être notre leader…moi je n’étais que le deuxième choix…

- Je….désolé…

- Ce n’est pas grave, tu n’y es pour rien de toute façon et puis…ce n’est pas comme si tu pouvais y changer quelque chose…

- Et si je le pouvais ?

- Comment ça ?

- Et bien…vu que je dois démanteler cette guilde j’y rencontrerais peut être ton frère et si c’est le cas je jure de le ramener.

- Tu ferais ça ? Mais pourquoi ?

 

« Raison personnelle » répondit il d’une voix presque distante avant de reprendre d’un ton moins mélancolique :

- dis …

- oui ?

-  je me demandais…tu peux annuler ma restriction de pouvoir que Syner m’a infliger ?

-oh ça ? bien sur ! Approche…

 

S’exécutant le disciple d’Ul se rapprocha de la chef de Maidens Hopes et celle-ci lui passa une main sur le visage et le mage de glace frissonna malgré lui : il avait l’impression que quelque chose ne lui plaisait pas vraiment dans ce contacte cependant il laissa faire Mirae en supposant que cela faisait partie de la procédure de restauration de sa magie.

 

Mais cette idée fut balayée comme tout le reste quand, abandonnant sa caresse la maitresse de Maidens Hopes s’empara sans prévenir des lèvres du disciple d’Ul …

 

*****************

 

 Chelia était abasourdie, sous le choc du spectacle horrifique qui se jouait sous ses yeux : Lyon et Mirae, s’embrassant sous ces fenêtres…

 

Elle qui avait ouvert ces fenêtre pour entendre ce qui ce disait en bas voulut refermer en toute hâte la dite fenêtre.

 

Bien mal lui en pris cependant, vu qu’elle bascula en avant…

 

****************

 

 Lyon ne s’attendait certes pas à ce que Mirae l’embrasse mais déjà il sentait son pouvoir affluer de nouveau dans son corps.

 

Cependant il ne comptait pas s’éterniser dans cet échange et envisageai sérieusement d’y mettre un terme quand le bruit de quelque chose qui tombe de haut attira soudain son attention…

 

Surpris autant qu’inquiet il vit Chelia qui était tombé du 5ème étage du bâtiment de la guilde.

 

Sans une seconde pensée, il balança Mirae dans la neige mole.

 

Et si, grâce à ses excellents réflexes il réussit a rattrapé la petite God Slayer cela ne l’empêcha néanmoins pas de finir avec elle dans le petit ruisseau glacé du jardin…

 

« Chelia !es ce que tu va bien ? Que c’est il passé ? » S’affola t’il avant de ce rendre compte que l’eau du ruisseau avait rendu leur vêtements transparents.

 

Les deux membres de Lamia Scale ayant pris conscience de ce fait ils rougirent tout les deux ; bien que pas pour les mêmes raisons…

 

En effet, si Lyon rougissait de malaise pour avoir aperçu les dessous de Chelia par transparences la God Slayer pour sa part, rougissait comblée par la vue de l’athlétique silhouette du mage de glace…

 

Ce bref moment de contemplation passé, la petite mage voulut s’écarter du disciple d’Ul mais celui ci la retint par le bras :

- attends Chelia !

- o…Oui ?

- Ou tu compte aller là ? Qui plus est dans cette tenue ? *il désigne son haut complètement à tordre*

- J…Je*rougissant*…Je rentre a là guilde…tu…vous aviez l’air occuper…

 

 « Non, on avait fini. »Coupa Lyon en jetant un regard significatif à Mirae  qui comprit l’ordre implicite de se replier et s’exécuta en silence.

 

 Une fois seul avec la petite mage Lyon repris la parole :

- Chelia…

- 

- Je suppose que tu as vu ce qui c’est passer ?

- Si vous parlez du baiser avec Mirae alors oui.

- Hem…j’aurais préféré que tu ne voies pas ça personnellement…

- Ça va, ce n’est pas comme si j’en avais quelque chose à faire…vous…vous êtes libre de faire ce que vous voulez avec qui vous voulez….

- Sauf que ce n’était pas ce que je voulais.

- Vraiment ?

- Vraiment. Je ne me sens pas attiré par Mirae. Mais visiblement elle, me trouve tout à fait son genre…

 

« Ce n’est pas étonnent en même temps » commenta Chelia avant de vouloir se cacher sous une motte de neige fraiche après avoir réaliser qu’elle venait de penser tout haut…

 

Mais c’était trop tard et Lyon saisi la perche qui lui était tendu :

- Tien, tien…que veut tu dire par là Chelia ? Es ce que par hasards… je te plairais ?

- Lyon Sama ! Arrêtez de poser des questions aux quel vous avez déjà des réponses !

- Alors c’est ça ? Écoute Chelia…Tu es adorable mais …

- Arrêtez ! Vous croyez que je ne sais pas ce que vous allez dire ? Je sui trop banal et faible pour avoir la moindre chance d’intéresser quelqu'un comme vous !

- Tu te trompe.

- Hein ?

- J’ai dis tu te trompe Chelia : en temps normal je ne m’intéresse pas a l’amour mais je dois avouer que tu es un peu différente dans ton genre…du moins à mes yeux. Seulement…

- Seulement quoi ?

- Tu es une enfant.

- C’est faux !

- C’est vrai. Tu es encore mineur donc, aux yeux de la loi tu es une enfant et aux miens aussi. C’est pourquoi je ne veux pas que tu te fasses des idées : quelque soit l’affection que je te porte il ne se passera rien entre nous deux.

- Et plus tard ?

- Hein ?

- Quand je serai majeure ? Vous me donneriez une chance ?

- …

- Lyon sama ?

 

Apres un court silence ou le mage de glace sembla réfléchir il finit par répondre « pourquoi pas…si je t’intéresse toujours »

 

 Chelia avait l’impression de vivre dans un rêve : non seulement Lyon lui avait certifié na pas être tombé sous le charme de Mirae mais en plus, il lui avait assuré que si il n’y avait pas eu cette différence d’âge entre eux deux il aurait accepté de sortir avec la jeune God Slayer.

 

Rien que pour ça, Chelia se maudissait de ne pas avoir l’âge de sa cousine.

 

Cependant là ou elle gardait une lueur d’espoir c’est que Lyon lui avait affirmé que si, une fois majeure, son cœur battait encore pour le mage de glace alors, ce dernier accepterais de sortir avec elle.

 

Alors que la jeunette rêvait déjà de partir courir le monde en toute liberté avec son « prince des glaces », Lyon pour sa part s’en voulait déjà de son serment envers la petite mage…

 

Car après tout, Chelia était une jeune fille innocente qui l’idéalisait et il ne pouvait pas se permettre d’avoir des sentiments pour elle ! Ou du moins…pas ce genre de sentiment !

 

Remarque, quand il y réfléchissait, dans une œuvre (qu’il avait emprunté un jour à la cousine de Chelia parce qu’il n’avait plus rien à lire) intitulé « Roméo & Juliette »   les protagonistes avait environ le même écart d’âge voir plus grands : Juliette avait a peine 14 ans (peut être même 13 si la mémoire de Lyon ne lui faisait pas défaut) et Roméo 24 ans (peut être même 25 si il ne se trompait pas…) et on citait souvent cette histoire en référence pour parler d’amour eternel et pourtant, mince quoi ! Ce Roméo avait tout de même fait du détournement et abus de mineur, avant de pousser (indirectement soit mais quand même) la gamine qu’il avait honteusement séduit à mètre fin a ses jours !!

 

Mais ne mélangeons pas tout : il n’était pas là le genre de héros d’une tragédie amoureuse mais bien une personne réelle devant éconduire une jeunette amoureuse de lui pour la quelle il c’était lui même pris d’affection.

 

 Cette situation le désarmait et il se perdit à se demander ce qu’Ul aurait  pensé de lui si elle avait encore été là…Et Grey ?! Qu’en aurait il penser ? Qu’aurait il dit ?

 

Au souvenir de son « frère » le mage de glace sentit une vague de colère immense croitre en lui : Ul l’avait abandonné en mourant et maintenant Grey…

 

Plus les souvenir du mage aux cheveux couleur corbeau lui revenais plus Lyon se sentais perdre pied sous le poids d’une haine qu’il voulait déverser contre le monde entier

 

« Pourquoi Ul ? »

 

« Pourquoi Grey ? »

 

« Pourquoi pas Moi ?! »

 

Ça faisait tellement de temps que ces questions le hantaient que le mage qu’il ne réalisait même plus qu’il en souhaitait à haute voix que toute vie disparaisse dans une mer de glace…

 

Du moins jusqu’à ce que la voix de Chelia ne parvienne (bien que difficilement) à l’atteindre…

 

« Lyon ! »

 

Le disciple d’Ul reporta son attention sur la petite God Slayer et constata avec horreur que cette dernière était cernée par plusieurs tigre de glace qu’il venait de crée sans même s’en rendre compte…

 

« Lyon-sama… » Gémis la jeune God Slayer en tremblant tendis qu’un des fauves de glace se rapprochait d’elle en se léchant les babines.

 

 Ce fut cependant le dernier mouvement du félin givré car d’un geste vif, Lyon le ramena au néant avant de s’enquérir de l’état de la petite mage :

- Chelia, ça va aller ?

- O…oui…merci Lyon sama. Sans vous…

- Ne me remercie pas !! Sans moi tu n’aurais couru aucun danger, idiote !

 

En réalisant la violence de ses propos le disciple d’Ul  se figea en ce muant un instant dans le silence…

 

« Lyon sama ? » tenta de l’interpeler la petite mage tendis que le « prince de glace »  commençait à s’éloigner  d’elle avec une mine sombre.

 

Mais il ne répondit pas et c’est seulement quand elle voulu le rattraper qu’il déclara d’une voix plus glaciale que le blizzard :

- Reste ici Chelia. J’ai besoin d’être seul.

- Ah ça non alors !

 

Sous le coup de l’émotion et sans même s’en rendre compte la jeune mage attrapa une poignée de neige fraiche et l’envoya à la figure de Lyon.

 

 Cependant, avant même que Lyon ai pu répliquer quoi que ce soit  Chelia repris la parole (apparemment elle n’avait toujours pas percuté ce qu’elle venait de faire) :

- J’en ai assez Lyon ! Assez de devoir faire comme si je ne me rendais compte de rien ! Vous souffrez Lyon et je veux vous aider, laissez moi juste…

- ne te mêle pas de ça Chelia. Je n’ai pas besoin de ton aide. Je n’ai besoin de l’aide de personne

- Mr .Grey ne serai pas d’accord avec vous !

 

Un silence glacial régna entre le mage et la petite God Slayer avant que d’une voix limite menaçante le disciple d’Ul ne demande :

- comment  connais-tu ce nom ?

- Eh bien…

- Réponds !

- C…C’est Sherry qui m’a raconter un petit bout de ce qui c’est passé je…

- Tss…comme si elle ne pouvait pas tenir sa langue !

- Lyon !

- Je t’ai choqué ? Et bien tant mieux ! Peut être que comme ça tu ne retourneras pas la lame dans mes plaies la prochaine fois !

 

Cette fois, Lyon tourna les talons et parti sans crier gare, la rage au corps.

 

Peux après le départ de Lyon, Chelia  c’était lancé à sa poursuite.

 

Cependant, après une heure de veine recherche la petite God Slayer n’avait toujours trouvé aucune piste et commençait à désespérer…

 

« C’est sans espoir… » Commença-t-elle à murmurer en sanglotant avant qu’une voix ne proteste avec douceur : « ne dites pas ça, il y a toujours de l’espoir »

 

Se retournant, Chelia tomba nez  à nez avec une étrange jeune fille : elle avait environs 18 ans (d’après ce que sont physique laissait deviner au vue de ces formes déjà assez bien développées) des cheveux violet maintenus par deux couettes qui tombaient jusqu’au sol des yeux bleu-vert. Mais ce qui marqua surtout Chélia fut surtout que, malgré le fait que l’on était à 6 jours de noël, l’inconnue ne portait en tout et pour tout sur le dos qu’une robe à volant jaune et orange juste adapté pour les été de canicule…

 

 « Vous avez des problème ? » demanda l’inconnue à Chelia avec un réel intérêt dans la voix

 

La petite God Slayer regardait dans le vague en fixant l’horizon quand soudain, sans qu’elle ne s’explique pourquoi, la petite mage se décida à répondre :

- Je…j’ai fait quelque chose de mal…

- Ah oui ? Et quoi donc ?

- J’ai fait de la peine à une personne…qui compte beaucoup pour moi…

- pourquoi avoir fait ça ?

- je…je ne l’ai pas fait exprès ! Je voulais juste l’aider…je ne supporte pas l’idée qu’il me tienne à l’écart pendant qu’il soufre !

- je vois… que lui avez-vous dis ? Pour que votre ami vous en veuille autant vos paroles devaient être bien cruelles.

- j’ai parlé d’un des êtres cher au cœur de mon camarade. Un être cher qui était décédé.

- oh…

- je ne sui qu’une idiote ! Je voulais que Lyon me fasse confiance et je lui ai fait encore plus de mal qu’il n’en avait déjà !

 

Après avoir lâché ces mots, la petite God Slayer se laissa tomber au sol en pleurant.

 

« Lyon sama ! » sanglota t’elle avant qu’une étreinte chaleureuse ne vienne la réconforter…

 

Se retournant, Chelia découvrit que la personne qui venait de tenter de la réconforter n’était autre que la jeune inconnue aux cheveux violets…

 

 « Là, ça va aller…» déclara l’inconnue d’une voix apaisante en resserrant tendrement son étreinte jusqu’à ce que les sanglots de la petite mage disparaissent progressivement.

 

 Une fois à peu près calmée, la jeune God Slayer parvint à murmurer d’une voix tremblante :

- M…Merci…

- De rien voyons, j’ai horreur de voir les gens souffrir.

- Moi aussi…

- …

- …

- Mais au fait on ne c’est pas présenté ! Comment vous appelez vous ?

- Chelia. Chelia Brendy. Et vous ?

- Moi ?  Je m’appelle Evelyne. Mais je vous en pris, appelez moi Eve ou encore mieux, Évy^^

- Euh…D’accord. Donc, Evy…Merci de m’avoir remonté le moral.

- Dis Chelia que comptes-tu faire maintenant ?

- j’aimerais…

- retrouver ton ami ?

- comment tu…

-si j’étais à ta place c’est ce que je voudrais. Et tu sais quoi ? Je vais t’aider…

 

Joignant le geste à la parole, Evy format un cœur avec ses mains et prononça : « Wild heart »

 

Aussitôt, un husky gris et blanc aux yeux verrons se matérialisa devant les deux jeunes filles.

 

« Keeper ! » s’écria Evy folle de joie en se jetant au cou du magnifique chien loup avant de lui dire sur le ton de la confidence « je sui si heureuse que ce soit toi qui ai répondu à mon appel ! »

 

Le chien émis un jappement joyeux avant de reporter son attention sur la jeune God Slayer.

 

Dès lors que leurs regards se croisèrent « Keeper » se mis à grogner et montrer les crocs.

 

 « Non Keeper ! Chelia ne me veux pas de mal ! Alors tu es gentils avec elle ou j’appel Reidenn. »

 

Suite aux paroles d’Evy, Keeper se calma comme si il avait compris l’avertissement.

 

 Voyant que son ami canin était calmé, Évy se tourna vers Chelia avec un sourire rayonnant en affirmant avec assurance :

- ne t’en fait pas, Keeper ne te fera pas de mal il est juste surprotecteur envers moi. Mais en vérité, il est adorable.

- Ok. Mais je ne comprends pas tu l’as téléporté ici ou…

- Le téléporté ? Non, je l’ai crée voyons

- Crée ?

- Je maitrise la magie de création de type bois : touts les animaux que je sculpte deviennent réel

- Et donc Keeper…

- D’une certaine manière c’est ma première création. Du moins la première que j’ai réalisée seule

- Pourquoi ?avant tu travaillais avec quelqu'un ?

- Oui…Avant…mais ne parlons pas de ça ! Keeper a le meilleur flaire au monde alors ne t’en fait pas, avec lui on va le retrouver ton Lyon.

 

« Merci beaucoup. » commença t’elle avant de percuter un détail ne là fasse tiquer :

- Attends Evy, tu as bien dis « MON Lyon » ?

- C’est bien ce qu’il est non ? *répondit elle avec un sourire malicieux*

 

 Cette fois la jeune mage ne parvient pas à répondre et son visage devint bientôt aussi rouge que les cheveux d’une certaine mage en armure (que je ne citerais pas ici^^) ce qui déclencha le rire mélodieux d’Evy.

 

Puis, se tournant vers Keeper la mage de création ordonna au chien loup de se lancer à la recherche de Lyon.

 

Le chien émit un long hurlement avant de se lancer sur la piste du mage de glace ….

                                                

*******************

 

 Lyon avait traversé la ville sans un regard en arrière tant il était obnubilé par le doute et le chagrin : il en en voulait au monde entier.

 

Tout d’abords, il en voulait à Chelia ; elle avait osé parler de Grey, de parler en son nom, alors qu’elle ne le connaissait pas.

 

Il en voulait aussi à Sherry : si elle avait su tenir sa langue, Chelia n’aurait jamais parlé de Grey et Lyon ne se serait jamais mis en colère contre la petite God Slayer.

 

Encore une fois le mage de glace étouffa les larmes de colère qui menaçaient de s’échapper de ses yeux : pleurer ne servirait à rien vu que, de toute façon, la personne contre qui il était le plus en colère c’était lui-même.

 

Et pourtant, s’ils savaient…si tout les gens qui disaient le connaître savaient comme le mage de glace avait besoin de pleurer…

 

Car il n’avait pas vraiment fait son deuil de sa « mère » et commençait tout juste à vivre avec ce manque...

 

Mais pas pour Grey.

 

Pour lui c’était différent : l’ile avait disparue et Grey avec. Jamais aucun corps n’avait été retrouvé.

 

Aucun corps…

 

 Dès lors, comment le disciple d’Ul pouvait il accepter la disparition de son « frère » ? Alors qu’aucunes preuves tangibles ne subsistaient ?!

 

« Pourquoi m’as tu laisser toi aussi Grey… » Demandât il d’une voix ou transparaissait une profonde détresse due à la solitude.

 

Mais personne ne put répondre à sa question qui se perdit dans l’air comme la volute de buée que provoqua son souffle dans le froid de décembre…

 

**************

 

La solitude…voilà un mal qui l’affligeait bien sur que le froid de sa cellule de cristal…

 

Prisonnier  pour ses « erreurs » selon les dire officiel de sa chef  (bien qu’il se doutait qu’il existait une autre raison).

 

Voila a quoi en était réduit le jeune homme tendis qu’il était captif de ce prisme cristallin.

 

« Mirae… » Soupira t’il d’une vois peinée pour lui-même avant qu’une voix douloureusement familière ne le fasse sortir de ses pensé…

 

« Tu m’a appelé Syner ? »

 

Le jeune homme releva les yeux et vrilla son regard dans les iris violet de son interlocuteur avec appréhension :

- que veux-tu ? Ou plus exactement : que veux-tu de moi ?

- comme si tu ne le savais pas Syner…

- …

- Assez de simagrée Syner. dit moi ou est le « Mohath ».

- Le Mohath ? Tu veux dire que c’est la raison pour la quelle je sui encore en vie ? Désolé de te décevoir mais non. Je ne t’aiderais jamais à le trouver pas plus que « Dark wing ». Tue-moi.

- Mon cher Syner tu crois vraiment que je vais tomber dans le panneau ? Je veux le Mohath et toi. Sans ton aide rien ne sera possible.

- va au diable ! Je refuse de t’aider à arriver à tes fins !

- qui t’a dis que tu avais le choix ?  Nous devons éradiquer Dark wing avant qu’Elle ne réplique !

- Jamais ! Jamais je ne t’aiderais à lui faire de mal ! Je…

- Tu l’aime. N’es ce pas ?

- …

 

Mirae laissa échapper un petit rire espiègle avant de déclarer d’un air supérieur :

- tu croyais vraiment que je ne verrais rien ? Allons Syner …* en disant ça elle passe une main au travers du prisme et lui caresse le visage*

- Ne me touche pas ! Il n’y a qu’elle qui en ai le droit !

- Parce que tu crois qu’elle se préoccupe encore de ton sort ? REGARDE-TOI SYNER ! Tu n’es plus un fou ou un cavalier tu n’es plus qu’un pion. Mon pion. Et tu te dois de m’obéir !

- Je refuse ! Utilise ce mage de glace qui te plait tant pour ça mais oublie moi !

- Utiliser le beau Lyon ? Oh crois moi j’ai déjà fait appel à son aide et il c’est empresser d’accepter quand il à su que mon précieux frère avait été enlevé…

- Je ne vois pas en quoi ça devrai m’inquiéter peux importe son niveau, ce bloc de glace ne trouvera jamais ce que tu cherche. Tu as perdu le jour ou la malédiction à été lancé.

- J’en doute. Mais si tu avais raison…je ne serai pas la seule à en faire les frais « mon petit ange »

 

Syner sentit malgré lui tout ces muscles se contracter sous l’émotion que cette expression lui évoquai : ce surnom, c’était à Mirae qu’il l’attribuait. A la Mirae qu’il aimait. Pas à celle qu’elle était devenue…

 

Revenant à ce qui se passait autours de lui Syner constata que Mirae était repartie en le laissant seul.

 

Ramenant ces jambes contre son torse il se roula en boule dans sa prison en murmurant : « cherche autant que tu veux…jamais tu ne trouveras le Mohath »

 

********************

 

 Pendant ce temps du coté des filles…

 

« Attends Evy ! Comment Keeper peut être certain que c’est la piste de Lyon qu’il suit ? » Demanda soudain la petite God Slayer en réalisant  qu’elle n’avait donné aucune base olfactive au chien de sa nouvelle amie pour retrouver le mage de glace.

 

Sans s’arrêter De courir pour suivre Keeper, Evy pris rapidement le temps d’expliquer :

- Keeper peux dissocier les odeurs de magie il à donc dissocier l’odeur de ta propre magie avec celle d’une personne qui a involontairement, ou pas *clin d’œil* mélanger son odeur avec là tienne…

- Oui mais ça n’explique pas….

- Ça explique tout au contraire : ce Lyon et toi devez être sacrément « intimes » pour que son odeur reste malgré ce froid, autant imprégner à ta peau de façon à ce qu’on puisse le pister si facilement…

- In…intime ? Lyon sama et moi ?! N...Ne dit pas n’importe quoi voyons !

- Hihi^^ tu n’as pas à avoir honte ou peur Chelia : l’amour est la plus belle des choses en ce monde et le plus fort de tout les pouvoirs !

 

 Chelia ne répondis rien pendant un moment et réfléchit aux paroles de sa nouvelle amie. Elle ne pouvait pas nier qu’elle aimait Lyon. Et elle espérait que le mage de glace lui rendrai cet amour quand elle serait majeur…toutefois, après là colère que le « prince de glace » venais de prendre contre elle, la petite god slayer  redoutait qu’il lui reparle un jour…

 

La petite mage fut soudain tirée de ses pensées par des jappements enjoués…

 

 « Je crois que Keeper à trouver ton ami ! » l’interrompis Evy avec un grand sourire.

 

 Reportant l’attention sur l’endroit que désignais le chien et sa nouvelle amie, Chelia sursauta quand elle reconnue le mage de Glace.

 

La petite god slayer tenta dans un premier temps d’approcher le disciple d’Ul mais à peine avait elle fait un pas vers lui qu’elle se figea.

 

 « À quoi tu joue ? Va lui parler ! » La gronda gentiment Evy

 

 Mais la petite mage restait figer par ces crainte, Lyon lui paraissait encore plus beau et charismatique que d’ordinaire en cet instant : là au milieu de la pureté de la neige étincelante qui tombais sans retenue.

 

 Mais dans cette beauté digne d’un dieu de l’hiver le mage de glace lui semblai surtout encore plus inaccessible que jamais...

 

 Sentant son ventre se nouer sous le stress, la petite mage se tourna vers Evy :

-  je…je ne peux pas…

- mais si tu peux voyons ! Crois en toi. En toi et le pouvoir de l’amour !

- moins fort ! Imagine qu’il t’entende !

- et alors ?

- Mais enfin, s’il ne veut plus me voir il ne voudra surement plus m’entendre

- Ne dis pas de bêtise Chelia ! Je sui certaine qu’il se sent seul et regrette votre dispute. Allez va le voir et plus vite que ça !

- Mais…

 

Les protestations de Chelia moururent  dans la neige quand Evy la poussa en avant un peu brusquement et que la petite mage s’affala dans la poudreuse avec maladresse.

 

 « Aïe… » Gémit elle en se massant le dos tendis qu’elle se redressait.

 

 « Chelia ? » s’étonna une voix familière qui attira l’attention de la petite mage…

 

Relevant les yeux, quelle ne fut pas sa surprise pour la jeune god slayer de découvrir le disciple d’Ul  qui s’avançai vers elle…

 

Pris de panique, Chelia lança un regard derrière elle dans l’espoir d’apercevoir Evy mais visiblement, la mage de création par le bois avait disparue…

 

 « Tu n’arrive pas à te relever ? Tu t’es fait mal ? » demenda soudain Lyon en capturant ainsi l’attention de la petite mage.

 

Cette dernière, toujours intimidée, se releva péniblement et finis par répondre :

-  ça …ça va… j’ai juste glissé sur une plaque de verglas

- bien…dans ce cas, si tu n’a rien de grave rentre a l’hôtel et attend que je vienne te chercher pour te ramener à notre guilde.

- Quoi ? Mais…Lyon sama, enfin ! Pourquoi ?

- Je suis le leader en charge de cette mission Chelia.si je prends une discision je ne suis en rien forcé de t’en expliquer la raison si je ne le désire pas.

- C’est…c’est pour me punir c’est ça ? C’est pour ça que vous m’écartez de là mission ?

- Ne t’en fait pas…tu toucheras quand même des joyaux quand ce sera finis.

- Des…mais je m’en fiche des joyaux moi ! Votre punition est injuste !

 

« Injuste tu dis ? » demanda soudain Lyon d’une voix dans la quelle on sentait poindre la colère…

 

 « Tu ne sais rien de ce qu’est l’injustice Chelia. » continua t’il d’un ton glacial avant de poursuivre avec toujours la même haine dans le cœur : « les hommes sont injuste, mais la vie  elle-même est une garce Chelia. La vie te fait croire que tu possèdes des choses pour mieux te les ôter sans aucune raison ! La vie m’a pris ma famille, elle m’a pris Ul puis elle m’a volé Grey ! Je venais juste de le retrouver ! De comprendre ce qu’il représentait pour moi et la vie me l’a volée ! Et qu’avait il fait pour mériter ça ?! Rien ! Grey n’avait rien fait ! Rien fait d’autre que d’appartenir n’a cette stupide guilde de Fairy tail ! Rien ne justifiait qu’il meurt ! Et pourtant il est mort ! Il est mort pour une guilde stupide ! Avec des équipiers stupides ! Et le seul qui se retrouve à vivre seul comme un con avec ses remord c’est Moi ! Alors si tu …»

 

Le mage de glace fut soudain couper dans sa tirade de rancœur quand il sentit que quelqu'un venait de se jeter dans ces bras en sanglotant … baissant les yeux il reconnu la petite god slayer :

- Che…Chelia ? Tu pleur ?

- Lyon ! Je …*sanglote* je suis désolé ! Je…*sanglote* Je ne voulais pas vous faire tout ce mal … je… je voulais juste… je voulais juste que vous vous ouvriez un peu a moi pour aller mieux ! *fond en larmes*

- Chelia… (Elle est anéantie parce que moi, je suis triste ? Pourquoi ?)

- Je… je ne voulais pas …je ne voulais pas ça Lyon sama ! Ne me détestez pas  je …je vous en prie ! Je… je ne voulais pas salir la mémoire de monsieur Grey en parlant en son nom ! Je …

- Oh là ! Chelia stop !

 

Relevant la tête suite à l’injonction de Lyon, la petite god slayer perdis son regard rougie par les larmes dans ceux du disciple d’Ul et remarqua  que ses yeux n’était plus remplis de haine mais d’inquiétude et de compassion…

 

Voyant que la petite mage semblais avoir finie de pleurer Lyon repris la parole avec plus de calme :

- ce n’est pas à toi de me présenter des excuses Chelia. C’est à moi…

- Lyon…

- Non. Écoute-moi s’il te plaît. Je n’ais pas été correcte avec toi ; je t’ai parlé comme a un animal puant alors que dans cette situation c’est moi qui sui le pire des chien…

- C’est faux ! Ne dite pas des horreurs pareilles sur vous Lyon !

- C’est la vérité Chelia. Toi tu as évoqué Grey pour essayer de me déculpabiliser mais moi sais tu ce que j’ai fait à Grey ? J’ai essayé de le tuer.

- Impossible ! Je ne vous crois pas ! Jamais vous…

- C’est la vérité Chelia… sur l’ile de Galuna j’ai essayé a plusieurs reprise de tuer Grey. Tout ce qui m’importai était d’accomplir un projet stupide et si pour ça je pouvais en même temps tuer  Grey alors j’aurais été heureux.

- …

- Mais heureusement, un stupide mage de feux est intervenu dans notre affrontement et à chaque fois que Grey a tenté d’user d’une magie interdite il l’a stoppé. Sans lui Grey serait mort de ma main ou aurai laissé sa vie pour me stopper…

- …

- C’est pourquoi c’est à moi de te demander pardon : Grey aurait en effet été d’accord avec toi. C’est moi qui ne supporte pas d’entendre quelqu'un me parler de lui parce qu’il…il…

- Il vous manque trop pas vrais ?

- * hoche la tête mordant sa lèvre inferieur*…

- Vous n’avez pas à vous retenir devant moi Lyon sama. Je ne vous jugerais pas …

- Je…je ne peux pas. Si je laisse sortir mes sentiment mes pouvoirs risquent de s’emballer comme la dernière fois et…

- Ça ira. *elle prend le visage du mage de glace entre ses mains*ça ira Lyon. Je sais que vos créations ne m’attaqueront pas.

- Comment peut tu en être si sure ?! J’ai déjà blessé mon propre…Grey était un mage de glace et j’ai manqué de le tuer ! Alors comment tu …

- Parce que je vous aime.

- Hein ?!

- Je vous aime et je crois en vous.

- Chelia… tu ne comprends pas, je…

- Au contraire Lyon sama, je comprends très bien vos peurs : vous avez perdu votre frère. Et si j’étais a votre place et que j’avais perdu Sherry je serai dans le même état que vous mais ce chagrin vous empêche de continuer à vivre depuis trop longtemps. A présent vous ne pensez pas que vous devriez laisser partir l’hiver qui gèle votre cœur et tenter d’y faire revenir l’été ? Vous méritez d’être heureux Lyon : vous l’avez dit vous-même, la vie est injuste. Vous devez vous octroyer le droit au bonheur après ces si rude tragédies qui vous on frappé. Et…

 

 La petite mage s’interrompit dans sa phrase quand elle remarqua qu’elle était entouré de nombreux animaux (souries, lapins, colombes, aigles, reines) tous réalisé en glace…

 

Relevant le regard vers Lyon elle constata qu’il avait des larmes qui roulaient sur ses joues…

 

« Ly…Lyon sama … » commença elle avant d’être interrompue par le disciple d’Ul qui l’étreignit avec force.

 

Grace à ces sens amplifiés, Chelia pouvait entendre son propre cœur battre à l’unisson avec celui du mage de glace. Tout comme elle entendait à la perfection les discrets sanglots qu’il tentait de retenir ainsi que le bruit des larmes de Lyon lorsque les goutes salées s’écrasaient dans la neige.

 

N’importe qui, d’étranger aux deux mages et à la situation aurait trouvé le tableau perturbant mais Chelia n’en avait rien à faire.

 

Elle savait, elle sentait qu’au plus profond de son cœur, Lyon avait été brisé par la disparition de ce Grey et qu’il avait besoin de quelqu’un pour soulager son cœur de tout ses remords et regrets. Et qu’importe pour la petite god slayer leur différence d’âge, elle voulait de toute son âme être cette personne, ce garde fou qui empêcherait Lyon de vaciller.

 

En parlant de vaciller, Chelia sentit le poids du mage de glace s’accumuler contre elle avant de se rendre compte que sous le coup de l’émotion qu’il venait de relâcher, les jambes du disciple d’Ul venaient de flancher.

 

 C’est ainsi que les deux membres de Lamia Scales se retrouvèrent à genoux, enlacé dans là neige au milieu des nombreux animaux de glaces qui les fixaient tel des témoins silencieux tendis que les flocons se répandaient sur les deux mages comme une froide mais magnifique couverture d’étoiles givrées.

 

 Chelia aurait pue rester comme ça pour l’éternité : là, blottie contre Lyon elle se sentait à sa place.

 

Comme si, depuis sa naissance elle avait toujours été destinée a cet unique but : être au coté de Lyon pour le soutenir…

 

Ils restèrent ainsi environ une heure et pourtant ni le mage de glace ni la jeune god slayer ne s’en rendirent compte.

 

Aussi, quand Lyon se releva, finalement apaiser, Chelia eu l’impression que seulement une vingtaine de minute c’était écoulé.

 

Le disciple d’Ul tendis alors sa main à la petite mage pour l’aider à se relever et une fois que cette dernière fut sur ses pied, le mage de glace l’attira tout contre lui (provoquant une belle nuance de rouge sur le visage de la petite mage) et , tout en la tenant contre lui, lui murmura :  « merci Chelia…merci de m’avoir laisser sortir une partie de ce que j’ai sur le cœur… »

 

La jeune god slayer ne dit pas un mot et se contenta de caresser en douceur le dos de Lyon pour le réconforter.

 

Encore une fois, cet acte pouvait paraître saugrenu de la part d’une personne si jeune envers une personne aussi âgée que Lyon mais après tout, qui s’en souciait ? Si ça faisait du bien à Lyon c’est tout ce qui comptait à ses yeux…

 

Soudain, les deux mages semblèrent enfin réaliser leur proximité et se séparèrent l’un de l’autre.

 

« Hmm…je…désolé pour ça » déclarèrent ils en même temps de la même voix troublée avant que Lyon n’essai de changer de sujet  assez maladroitement :

- tu es certaine de ne pas vouloir rentrer à la guilde ?

- Oui. A moins que vous ne désiriez à tout prix passer un réveillon en tête à tête avec Mirae…

- Euh non, pas spécialement…Dans ce cas je crois que nous n’avons pas le choix, je vais devoir te tenir en otage encore quelque temps.

- Ma réponse vous paraitra sans doute bizarre, mais ce sera avec plaisir que je serais votre « otage » Lyon sama^^.

- Fait attention à ce que tu dis Chelia… tu aurais quelques année de plus et je te prendrais au mot.

 

« Alors vivement que j’ai quelques année de plus » répondis la petite mage avec malice.

 

Cette dernière réplique de Chelia piqua au vif le disciple d’Ul qui sentit ses joues s’empourprer.

 

Cette réaction ne manqua pas d’amuser la petite god Slayer mais elle se força à le cacher.

 

Lyon pour sa part semblait prêt à dire quelque chose quand une vieille femme (poussant une charrette)  qui passait par là les surpris et les interpela : « eh, les enfants ! Ça vous dirait des charmes magiques ? C’est 50 joyaux les 2 charmes ! »

 

 « Des charmes ? » s’étonnèrent les deux mages avant de se rapprocher de la vieille femme et sa charrette. Une fois arrivée au niveau de l’inconnue, ce fut Lyon qui prit la parole :

- c’est quoi cette histoire de charme ?

- ce sont des Charme de noël mon garçon. Leur effet durent jusqu’au 25 décembre à 00h59.

- Et quel est l’effet de ses charmes ?

- Ils exaucent un vœu de noël. N’importe le quel.

 

« Vraiment ?! » intervint soudain Chelia qui n’avait pas perdu une miette de la conversation.

 

La vieille femme adressa un sourire chaleureux à Chelia  et répondit d’une voix enjouée:

- bien sur ! Ces charmes marchent a 100% essayer c’est les adopter ! Croie moi petite, avec ce charme tu passeras surement le plus beau noël de ta vie …

- c’est vrai ? Alors je vais en prendre 3 !

- 3 ? Alors ça nous fera…150 joyaux.

- Vendu !

- Bien, monte donc dans ma charrette pour choisir les charmes que tu veux.

- D’accord^^ !

 

Lyon couva d’un regard d’aigle son équipière lorsqu’elle monta dans la charrette.

 

La petite god slayer y farfouilla environ 10 minutes avant de revenir avec un sourire éclatant (pouvant rivaliser avec un certain dragon slayer de feu) et se mit à exhiber ces trouvailles…

 

«  Tenez, celui-ci est pour vous Lyon sama^^ » déclara t’elle enjoué en lui tendant un bracelet bleu marine sur le centre du quel était sculpté une tête de loup qui hurle bordée de chaque coté par deux flocon de glace en verre…

 

«  Il vous plait ? » demanda t’elle inquiète.

 

Dans un premier temps, le mage de glace ne dit rien et se contenta de détailler le charme du regard puis, il le passa à son poignet avant de répondre :

- il est parfait, merci Chelia.

- Vraiment ? Je sui si contente qu’il vous plaise !

- Et les deux autres ? Ils sont pour toi ?

- Oh ceux là ? Non ! Enfin…il y en a un pour moi sur les deux…

 

En disant ça, elle montra un pendentif dont le ruban était violet  et  sur le quel était accrocher une pierre iriser marquée de runes…

 

«Vous pouvez me l’accrocher s’il vous plaît Lyon sama ? » demanda t’elle au mage de glace qui acquiesça avant de demander :

- et le dernier ? Si il n’est pas pour toi, à qui est il destiné ?

- à quelqu’un que j’ai rencontré en ville.

- Qui ?

- Une fille prénommé Evy. On est devenue copines rapidement alors je me dis que faire en sorte qu’elle passe un bon noël serait la moindre des choses.

- Décidément tu es trop gentille…

 

En guise de réponse a cette réplique, Chelia lança au mage de glace un adorable sourire après quoi ils réglèrent la vieille dame et partirent …

 

 Un peu plus loin dans la ville Evy déambulait dans les rues déserte sans réel but apparent ; elle repensait à  sa rencontre avec Chelia et  à l’amour que la jeune fille semblait vouer à ce « Lyon ».

 

« C’est vrais que ce garçon avait l’air magnifique… »murmura-t-elle avant de caresser distraitement Keeper en ajoutant : « mais il ne sera jamais aussi magnifique Synn*senpai*… »

 

En mentionnant cette personne elle sentit son cœur se serer et des larmes perler au coin de ses yeux : la personne qu’elle aimait était si près et en même temps si loin…et qui plus est en compagnie d’une fille qui n’hésiterais pas à le tuer si cela pouvait servir ces intérêt…

 

Elle secoua vigoureusement la tête : il était hors de question qu’elle laisse le garçon qu’elle aimait entre les mains d’une autre elle le récupérait quoi qu’il arrive !

 

Elle se souvenait encore de leur première rencontre…

 

 (flash back)

 

Elle avait 7 ans et errait seule dans les rue de la vile à là recherche de son père qui travaillait sur un chantier de construction d’une nouvelle guilde.

 

Elle marchait pied nus sur les pavé crasseux depuis au moins une heure quand soudain, au détour d’une ruelle elle percuta quelqu’un…

 

Relevant le regard elle tomba nez à nez avec un homme inquiétant : il était squelettique avec un visage anguleux et portait un costume noir comme une tenue de soirée raccommodée de partout.

 

L’homme avait de nombreux symboles runiques sur les mains et le mot « reaper » était inscrit au dessus de son œil droit…

 

« Dis donc petite âme égaré… sais tu que ta magie a l’air délicieuse ? » demanda l’homme d’une voix détachée  en s’approchant de la gamine. Gamine qui, loin d’être stupide tenta de s’enfuir  mais l’homme la stoppa avec un sort de paralysie musculaire :

- une minute, ou tu t’imagine aller comme ça ? Ma succulente petite âme…

- L...laissez-moi partir ! Je sui désolé de vous avoir percuté ! je vous en prie je…

- oh mais ce n’était pas  grave ça … et d’ailleurs, c’est aussi bien vu que ça m’a permis de rencontrer une mage si alléchante que toi…

 

en disant ça, l’homme venait de retirer son manteau et  la jeune mage constata avec terreur que le torse de cet homme était doté d’une bouche aux dents hérissées comme celle d’un requin…

 

Alors quand son agresseur se place au dessus de la petite mage et commença à lui caresser les cheveux elle commença à pleurer en sentant l’homme soulever son vêtement pour que la gueule menaçante qu’il avait sur son torse puisse plus facilement  déchiqueter l’épiderme de la petite mage…

 

« Non…pitié… » Implora t’elle tendit que la gueule démoniaque jouait à frôler sa peau avec ses dents tendis et que l’homme (quasiment couché sur elle a présent) lui murmurait à l’oreille : « ne t’en fait pas ma douce petite âme perdue, bientôt ta magie aura remplie mon estomac et  ton âme si pure sera en moi pour toujours…ainsi nous ne formerons plus qu’un… »

 

En disant ça il la dévora des yeux avant d’ajouter : « très bien, il est temps de passer à table… »

 

Dès qu’il avait prononcé ces mots, la jeune mage avait vue sa vie défiler devant elle lorsqu’elle avait sentie les dents démoniaques commencer à s’enfoncer dans sa chaire tendre quand soudain, une voix s’éleva derrière eux…

 

 «  Rocky Boa ! » avait crié la voix et l’instant suivant, un magnifique boa de pierre planta ses crochets dans le corps de l’agresseur avant de l’envoyé voler à plusieurs mettre.

 

« Bien jouer Boa. Maintenant on change ! Tiger stone ! » Cria la personne qui venait d’intervenir faisant ainsi apparaître un magnifique tigre en onyx.

 

« Finis-le. » ordonna l’inconnu au tigre qui se jetât tous crocs sortis sur sa proie.

 

De là ou elle était, la petite mage ne pouvais qu’entendre les cris d’agonie de son bourreau quand le tigre commença son travail.

 

Une fois que l’agresseur eu rendu son ultime cris, la magie qui retenais la petite fille se dissipa.

 

Encore un peux groggy, la petite mage tenta de se relever mais visiblement, ses jambe n’était pas de cet avis et elle tomba maladroitement au sol.

 

Cependant, avant que sa tête ne heurte les pavés quelqu’un l’attrapa par les bretelles de sa robe et la tira en arrière…

 

« Eh fait attention ! » dis la voix dans la quel on pouvait sentir une certaine inquiétude.

 

Se retournant, la jeune mage avisa qui était la personne qui venait (par deux fois en l’espace de quelques minutes) de la mettre hors de danger.

 

Et dès qu’elle le vit, son cœur manqua un battement : c’était un jeune garçon d’environ 10ans. Il avait des cheveux indisciplinés de couleur vert foncé parsemé de quelques mèches bleu ciel. Il avait une peau un peux colorée et des yeux rouge comme deux rubis. Il portait une combinaison noir et violette a bretelles et sur ces épaule était négligemment poser une veste assortie au reste de sa tenue.

 

 En l’observant, la petite mage ne pue s’empêcher de trouver son sauveur magnifique.

 

Mais soudain la voix de ce dernier la sortie de ses contemplation :

- es ce que Tu va bien ? Ce type n’a pas eu le temps de te faire du mal ?

- N-non…ça…ça va…grâce à votre aide…merci beaucoup.

- De rien. Estime-toi chanceuse que je passais par là : le gars qui t’a attaqué Tuller « le faucheur vagabond ». Il travail pour la guilde dark wing de ce que je sais. On raconte qu’il avait vendu son corps à un démon en échange de sa longévité d’après ce que disent les rumeurs. Quel idiot quand on y songe…pourquoi demander la jeunesse éternelle à un démon si tu ne pense pas à demander l’invincibilité et l’immortalité dans le set ?

- Moi en tout cas je sui contente qu’il ne l’est pas demander…

- Je comprends…

- En tout cas encore merci, je vous serais toujours reconnaissante …humm comment vous vous appelez au fait ?

 

Le garçon sourie à la jeune mage et répondit : « moi ? Je m’appel Syner Dust.»

 

 

(Fin du flash back)

 

 

« Syner… »

 

 Sortant de ces souvenir d’entant, Evy se surpris à sentir des larmes rouler sur ces joue.

 

Elle les essuya d’un geste rageur  et tenta de se reprendre : « allons du calme ! Syner n’est pas mort et c’est un professionnel il va résister ! Mais si cette furie voulait plus que le Mahoth ? Si elle voulait… »

 

Elle interrompit le cour de ces pensées en réalisant qu’elle n’avait pas envisagé l’une des possibilités sur l’utilisation de Syner dans les plans de la chef actuel de Maidens Hope’s.

 

 « Maidens Hope’s »

 

 Le nom de cette guilde  aussi lui serai le cœur…autrefois cette guilde portait si bien son nom. Mais aujourd’hui, ce nom était bafoué par les actions de ses membres.

 

« Le seul moyen de mettre à fin à ça est de détruire Maidens Hope’s » songeait t’elle amère quand soudain une voix qu’elle connaissait l’interpela…

 

 « Évy ! »

 

 La mage de sculpture sur bois se retourna et eu la surprise de découvrir sa nouvelle amie…

 

 « Chelia ! » s’écria la mage ravie en voyant arrivé vers elle la petite god slayer suivit de près par un certain mage de glace …

 

Voulant titiller un peux sa jeune camarade Evy dit d’une voix malicieuse :

- alors c’est  lui le fameux Lyon ? Il est encore plus mignon de près…

- Évy !

 

« Il y as un problème Chelia ? » demanda le mage de glace qui était arrivé au niveau des deux filles et était prêt à utiliser sa magie au moindre signe d’hostilité à l’encontre de Chelia…

 

« Non ce n’est rien Lyon sama, mon amie a juste dit une chose qui m’a embarrassée »  répondit la petite mage en souriant ; ce qui eu l’effet de détendre assez Lyon pour que celui ci s’adresse à Évy sans hostilité :

-  alors c’est donc toi l’amie de Chelia…

- en effet.

- Elle m’a parlé de toi…il parait que tu l’as aidé à me retrouver… merci...

- C’est normal voyons^^. Je ne supporte pas de savoir deux âmes sœurs séparées.

 

« Deux âmes sœurs ?! » répétèrent les deux membres de Lamia Scales sous le choc tendis qu’Évy continuais en caressant Keeper :

- croyez moi, vous deux vous finirez ensemble un jour…j’en suis sur, j’ai du nez pour ces choses là.

- c’est ça, et Grey va revenir par l’opération du saint esprit et me dire qu’il me veut comme témoin à son mariage…* déclara Lyon avec ironie*

- hein ?

- laissez tombez… quoi qu’il en soit ne remplis pas la tête de Chelia avec de telles promesse… Elle y croit maintenant mais quand elle sera majeur je doute qu’elle me trouve toujours si attirant.

 

« Bien sur que si ! » intervint soudain avec véhémence la petite mage.

 

Et avant que Lyon ai pue dire quoi que se soit elle poursuivit : « mon seul regret c’est de ne pas déjà être majeur ! Je souhaiterai avoir déjà 18ans pour que vous me regardiez enfin comme une fille et non comme une enfant ! »

 

 A peine la jeune mage eu t’elle prononcer ces paroles, que déjà, son charme s’éclaira et irradia de toutes les couleurs. L’éclat du pendentif était tel que ni Lyon, ni Évy ne parvenait plus à distinguer la petite mage jusqu'à ce que la lumière se dissipe en relevant au passage une jeune fille de 18 ans inconsciente gisant au sol .

 

Alors certes, sa taille et son âge avaient changés cependant, Lyon ne mit pas 1minute à la reconnaitre et à lui porter assistance…

 

«  Chelia !» s’affola le mage de glace en aidant la god slayer à se redresser :

- Chelia tu va bien ?!

- Oui Lyon sama. Mais que c’est il passer ?

- Et bien tu…enfin, tu vois…ton apparence… elle est…tu es…

- Quoi ?qu’es ce que j’ai ?

 

« Il est perturber car ton vœux a été exaucé... » Intervint Évy toute aussi déstabilisé que le disciple d’Ul (même si elle le cachait mieux)

 

« Mon vœu à été…exaucé ? » répéta la jeune god slayer incrédule avant de constater l’étrange changement dans sa morphologie

 

« Ma cherieeeee tu es magniiiiifique ! » la taquina Évy avant de jeter un regard espiègle au mage de glace en demandant à ce dernier : « vous n’êtes pas de mon avis Lyon san ? »

 

« Humm…oui  je suppose …» répondit  le disciple d’Ul en détournant le regard pour cacher la rougeur  naissante sur ces joues

 

« C’est officiel il te trouve superbe. » chuchota la mage de création par la sculpture à la petite god slayer qui, à cette constatation se sentir rougir encore plus que le mage de glace ne le faisait actuellement…

 

Cependant la situation était temporelle et chacun des trois mages en avait pleinement conscience…

 

Voulant changer de sujet, Lyon décréta d’une voix sans appel :

- Allons-y Chelia. On a une mission à faire je te rappel.

- Euh oui…

 

« Attendez ! Vous venez de dire que vous avez une mission ? Vous êtes des mages de guilde en mission ? » S’inquiéta soudain Évy.

 

« Exacte » répliqua Lyon sur le ton du constat avant de répondre d’un air méfiant : « pourquoi cette question ? »

 

Cherchant à endormir la méfiance du mage de glace Évy afficha son plus beau sourire et déclara :

- pour rien. Je sui juste curieuse, c’est rare que des gens d’autres guilde se déplace dans notre ville.

- Tien donc…  c’est à cause de Dark wing ?

- Tu en as entendus parler ? A moins que vous ne soyez là pour eux…

 

« En effet. Maidens Hopes nous a engagé pour nous occupé de leur cas » déclara Chelia  en toute franchise.

 

« Maidens Hopes …alors ils iraient jusqu’à ces extrémités ?»

 

« Quelque chose ne va pas Évy ? » demanda la god slayer soudain inquiète du mutisme de son amie.

 

Cette dernière tenta de rassurer la jeune mage de son plus beau sourire et ajouta : « pas du tout ! Je me disais juste que vous formiez un couple encore plus mimi qu’avant »

 

Sur ces derniers mots la mage de création voulut se retirer mais la voix de la god slayer la stoppa :

- attend Évy ! Il y a quelque chose que je voulais te donner pour te remercier

- à oui ?et quoi donc ?

- Ceci * lui tend le charme qu’elle a acheté* .c’est un cadeau de noël avant l’heure…pour te remercier

- C’est un…charme ?

- Heu…oui… je ne sais pas vraiment ci ça a de la valeur pour toi mais vu ce qu’il a pu me faire je pense qu’il te fera passer un bon noël.

-  Je… heu…merci Chelia…mais…tu devrais le garder.

- Pourquoi ? Tu ne l’aime pas ?

- Ce n’est pas la question…c’est juste tu devrais le garder pour une occasion spéciale pas pour une quasi inconnue.

- Mais tu n’es pas une inconnue pour moi ! On est amies et…

- Peut être mais ça ne justifie pas de…

- Pour moi si !

-  Mais…

 

« Accepte son cadeau Évy. Ça lui fait plaisir et toi ça ne te fait pas de mal » intervint Lyon sans même regarder la mage de création.

 

Cette dernière déglutit difficilement et pris l’objet.

 

« Je…je dois partir à présents…ma famille doit s’inquiéter…merci pour ton cadeau Chelia » commença t’elle à bégayer avant de s’enfuir avec Keeper.

 

« De rien Évy et merci à toi ! » répondis la god Slayer en regardant ça nouvelle amie s’éloigner…

 

 

Et ne possédant pas des sens aussi développer qu’un dragon Slayer, Chelia n’entendis pas son « amie » quand, au coin d’une ruelle celle-ci déclara tristement : « je sui profondément désolé Chelia…je ne voulais pas te mêler à ça… »

 

************

 

 Plusieurs  minutes c’étaient écoulé depuis le départ d’Évy et déjà le silence c’était  abattu entre les deux membres de Lamia Scale.

 

Puis, histoire de briser la glace, le disciple d’Ul pris la parole :

- elle à raison tu sais…

- sur quel point ?

-  tu es ma…très jolie sous cette forme …enfin tu l’étais déjà avant mais c’était…différents…là tu a l’air d’une jeune fille plus âgée alors tu dois redoubler de vigilance .tu comprend ?

- oui…bien sure…

- mais ne t’en fait pas : ce n’est pas parce que je te demande de faire plus attention qu’avant que je ne te protégerais plus.

- M-merci Lyon sama…

- De rien. C’est normal de te traiter de la sorte vu qu’on est partenaire.

 

« C’est vrai… » Songea la jeune god slayer avant de noter un nouveau rougissement du mage de glace.

 

« Peut être que je ne le laisse pas si indifférent maintenant finalement… » Songea t’elle avec un léger espoir avant qu’une idée ne vienne germée dans son esprit et qu’elle ne demande au disciple d’Ul :

- et vous Lyon ? Quel veux allez vous demander à votre charme d’exaucer ?

- je ne sais pas.

- Je sui sur qu’il y a bien quelque chose qui pourrait vous faire plaisir.

- Je ne pense pas Chelia. En tout cas, rien qu’aucun gadget magique ne pourra me donner…

- Le seul moyen d’en être sur c’est d’essayer Lyon.

- Mais j’ai déjà essayé !

- Vraiment ? Et qu’aviez vous demander ?

- Grey…Pouvoir le serer dans mes bras, le sentir respirer, entendre les battements de son cœur… pouvoir m’excuser de tout les sales coups que j’ai pu lui jouer dans le passé… je voulais qu’il soit là. Vivant et réel

- Lyon….je sui désolé…si je pouvais faire quoi que ce soit…

- Fait un vœu pour moi.

- Hein ?!

- Souhaite quelque chose pour moi.

- Euh…bien.

 

Prenant la main du mage de glace entre les sienne, la jeune god slayer effleura le bracelet de Lyon et entama une supplique interne…

 

«  Je vous en prie…. Lyon aussi à le droit au bonheur. Rendez-lui le sien. Rendez-lui l’occasion d’aimer Noel. Rendez lui une raison d’aimer la vie…je vous en prie, rendez lui Grey. »

 

 

« Hey ! Qu’es ce que c’est que ça ?! » S’écria la voix de Lyon.

 

 

Sortant de sa prière muette, Chelia constata que le charme de Lyon c’était mis a scintillé avant de prendre la forme d’une orbe givrée lévitant en face du disciple d’Ul…

 

« Bon sang ! C’est quoi ce truc ?! » S’emporta Lyon en voyant l’orbe faire des allés retour entre Chelia et lui.

 

Puis soudain, comme happé par une forme d’énergie invisible, elle s’enfuit au loin… pour le plus grand agacement du mage de glace :

- je me demande bien ce que c’était que cette chose.

- Un messager d’éveil…

- Chelia ? Tu as déjà vu ce truc avant ?

- Pas en vrais. Mais dans un des ouvrages de notre bibliothèque il était représenté un item magique très ancien et rare.

- Cet objet ?

- Oui.

- Et quel est sa fonction ?

- Il est capable de sortir n’importe quoi et n’importe qui d’un sommeil magique (dans ce cas je me demande… pourquoi il est apparu après mon souhait ? Ce pourrait il que monsieur Grey soit en fait…)

- Ça n’explique toujours pas d’où il sort…mais bon, peux importe. On doit chercher des piste pour trouver Dark Wing et…

 

Lyon n’eu pas le temps de finir sa phrase qu’une horde de monstres, dont deux pompeâmes firent leur apparitions et les attaquèrent. Et autant les pompeâmes semblais s’acharner contre Lyon, autant les autres créatures semblaient bien décider à tuer Chelia…

 

 

Les deux membres de Lamia Scales se débâtaient comme deux démons quand soudain, une dizaine d’individu masqué portant un costume dont dépassait des ailes noires arrivèrent et se jetèrent dans la bataille. Dans un désir brûlant de protéger Chelia, le disciple d’Ul se mit à cibler en priorité ces étranges mages quand ils étaient trop près d’elle. Cependant en agissant ainsi, le mage de glace baissa sa garde ce qui laissa une ouverture à un Pompeâme pour tenter de blesser l’impétueux mage de création.

 

Cependant, au moment ou là bette allait heurter le mage de glace, un des hommes masqué s’interposa entre lui et la créature et hurla : « iktodo no naeto Lyon ! »

 

Déjà d’une chose : même si il ne comprenait pas ce que venait de lui dire ce type il avait compris qu’il s’agissait d’un ordre. Et il n’aimait pas ça.

 

Deuxième chose : d’où ce type connaissait il son nom ?

 

Et dernière chose et non des moindre : pourquoi ce type était intervenu dans son combat ?

 

« Iktodo  Lyon ! Iktodo ! » Répéta l’homme semblant s’impatienter pendant qu’il retenait a mains nues les langues des Pompeâmes

 

Alors que le mage de glace cherchait à comprendre ce qu’on lui disait, il entendit un « échange » entre deux membres du groupe :

- yokeo no fa Chelia Sama !

- tada ! yozu doi kasake ade !

-  Maidens Hopes tadera no typo queres !

 

« Comme vous le dite bande de déchet ! » déclara une voix que Lyon reconnu immédiatement :

- Mirae ?

- Hello Lyon chéri. Besoin d’aide ? Dis moi « Mirae tu es la lumière de mon âme, veux tu m’épouser ? » et je m’occupe de ces cafards.

- Tu prends tes rêves pour la réalité. Aide nous ou fiche le camp.

- Tu me brise le cœur mon prince de glace.

 

«  kare al utlamia no atima disa biatchato ! » lança l’homme qui retenais les Pompeames  attirant ainsi l’attention de la chef de Maidens Hopes…

 

« iko ? nata takare un atima ? » Dit elle dans le même dialecte en s’avançant vers l’homme et arriver a son niveau elle ajouta d’un regard meurtrier : «  ehdh da te kyù keh aduto ke, IKO su un ultamina e disa biatchato ? »

 

L’homme souri derrière son masque et répondit  d’une voix provocante : « end quesdo Ido e le te sublisma Biatchato filsena det deliora !

 

 Au mot « deliora » Lyon sentit son sang se glacer dans ces veines mais avant qu’il n’est pu dire quoi que ce soit, le mage de création vit Mirae prendre une pose particulière et  déclarer : «  Ido E un bastado de suku madge vade ae fistino ! now sabda wota ika poste… Queens Maidens Punishment ! »

 

 Des quelle eu invoqué ce sort, Mirae se retrouva entouré d’une lumière intense mais lorsque Lyon essaya de voir quel était ces effet il entendit une voix féminine (émise par une mage du groupe ailé) le héler : Lyon sama ! no da à visigua ika quele ! napresto keh posta calatago sent le sav oi volte ! »

 

 Cette fois, bien qu’il ne comprenne toujours pas ce langage sembla deviner l’idée et ferma les yeux. Pendant cet instant où il était dans le noir il sentit comme de la poussière s’accumuler sur lui

 

Quand enfin il ouvrit les yeux il constata que les Pompâmes étaient parti et que, sur la dizaine de mage ailé il n’en resta que 5 environs et que partout ou se trouvait les autres l’instant précédent, il n’y avait plus à présent que des cendre fumante dans un amas de vêtement…

 

« Gabriel ! » hurla soudain un des mage ailé en se précipitant vers un tas de cendre ou il pleura avant de se retourner plein de haine vers la chef de Maiden Hopes :

- peke as calatago Gabriel ? E sete a ikdo fragisno nata un predana con ido !!!

- tss … il n’avait qu’à savoir baisser les yeux comme les lâches de votre espèce. no a tearer peke  idtdo fragsino sat un bakatino.

 

Soudain furieux, le mage masqué jeta son masque à terre et Lyon remarqua au passage que le mage était une femme d’une 40aine d’année au visage recouvert de  cicatrices et qui avait le mot heartless  écrit aux coins de son œil droit…

 

« Comme les insectes sont prévisibles…très bien …iko a engo idtdo fragisno come keh  ido vei ce fozo » déclara froidement Mirae en se préparant à lancer une nouvelle attaque quand soudain un autre mage ailé s’interposa …

 

Il ne possédait qu’une aile et son masque en partie fissuré était souiller de vieille tache de sangs…

 

Prenant bien soin de se poster entre la femme et Mirae il s’adressa a cette dernière :

- Il suffit. Tu as déjà tué trop de mes amis. Prends ton nouveau jouet *en disant cela il désigne Lyon* et laisse nous.

-  Non. Pas avant que tu me donne ce que je veux.

- Tu ne l’aura pas. L’objet que tu veux ne peut être détenue et lu que par une personne dont le cœur le corps et l’esprit est pur et tu ne l’as jamais été…

- A qui la faute ?

- …

- Au moins tu reconnais tes erreurs. Maintenant dis moi ou est le Mahoth ? Si tu ne le fait pas je balayerai tout tes autres camarades.

- Alors c’est officiel : tout ce que nous étions…

- N’est plus rien. Exact. Maintenant « shadow », remet moi ce que je te demande ou…

- Ou rien. Tu n’a aucun moyen de pression sur moi j’ai déjà ce que nous étions venus chercher …pas vrais Rayden ?

 

Dès que shadow eu prononcé ces mots un gigantesque chien à trois tête fit son apparition et, pour la plus grande terreur de Lyon la créature tenais une certaine jolie god slayer…

 

« Chelia ! » s’affola le disciple d’Ul en voyant la créature déposer la jeune mage dans les bras de  Shadow :

- relâchez là !

- *soupir* reste en dehors de ça petit…j’aurais mauvaise conscience à te tuer…

- Arrêtez de vous payez ma tête et rendez moi Chelia !

 

En prononcent ces paroles Lyon avait déjà commencé à générer un sort…

 

« Tigres ! Dragon et aigles de glaces ! » Annonça t’il tendit que les créatures apparaissait et conformément à sa volonté se jetèrent sur l’ennemis pour lui arracher chelia.

 

Cependant, avant même que les animaux de glace n’ai peu effleurer Shadow, ce dernier ordonna d’une voix posé « Kong,Tora,Hawk ,Ryû débarrassez nous de ces gêneurs… »

 

Aussitôt, en réponse aux paroles de Shadow un gorille, un tigre un aigle et un dragon fait de pierre apparurent et firent volé en éclats les animaux du mage de création…

 

« Tu vois bien mon jeune ami, que nous n’avons pas le même niveau .ne t’en fait pas cependant : Dark wings prendra soin de cette demoiselle…

 

Cette remarque arrêta les battements du cœur de Lyon pendant un bref instant mais quand il reparti, c’est avec encore plus de haine que le mage de Lamia Scales s’interposa :

 

« Vous ne me la prendrez pas ! Même si je dois y laisser ma vie vous ne me là prendrez pas ! » Menaça t’il d’un regard ou ce mêlai la haine et la folie cette folie d’ailleurs, Shadow la ressentie intensément…

 

 

« Cette énergie….il ne va quand même pas… »

 

 « Chelia…je t’ai promis de te protéger. Je ne laisserai pas quoi que ce soit t’arriver. »

 

 Soudain, (comme Shadow l’avait suspecté) Lyon pris une pause spécifique  à un sort interdit et commença sont sort :

- Ice sh…

- Lyon…tu veux vraiment faire ça ?

 

Le mage de glace se figea dans sa phrase à l’entente de cette voix…

 

Relevant les yeux vers son interlocuteur il sentit tout son corps trembler en découvrant un autre mage de glace aux cheveux brun :

- G-Grey ?

- Lyon…Ul ne voudrait pas ça… utiliser cette magie te tuerais…comme elle l’a tué…

- Non. Tu ne peux pas être là…tu es…Grey est mort !

- Lyon…pourquoi toujours chercher la logique et la complication ? Je sui là Lyon. N’es ce pas là la seule chose qui compte frangin ?

 

Cette fois le corps de Lyon frissonna et c’est le regard remplis de rage et d’un geste brutal qu’il jetât « grey » au sol avant de déverser toute sa haine sur lui :

- enfin Lyon qu’es ce qui te…

- la ferme ! Tu n’es pas Grey ! Tu n’es pas lui ! Jamais il ne m’aurait ouvertement traité comme son frère ! Jamais il n’aurais su qu’il avait une si haute place dans mon cœur et jamais il n’en aurait joué ! Toi tu n’es qu’un sale menteur ! Disparaît ! DISPARAIT !

 

Aussitôt dis aussitôt fait, « grey » disparu dans une nuée de particule magique laissant Lyon totalement hébéter :

- que qu’es ce qui c’est passer ?

- c’est une illusion de Tamaki. Une des membres de la guilde. Elle génère des illusions à partir de souvenir de ses adversaires ainsi cela laisse le temps aux autres membres de la guilde de s’enfuir.

 

C’était Mirae qui avait répondue mais Lyon ne la regarda même pas : il cherchait désespérément Chelia des yeux quand la chef de Maiden hopes annonça la terrible vérité :

- inutile de te donner ce mal Lyon…ils l’on emmener.

-  qu…

- tu as parfaitement compris. Ils on emmener Chelia.

- où ?!

- peux importe… elle ne reviendra pas…ils vont lui faire subir la même chose qu’au item magique qu’ils volent… ils vont la souiller d’énergie démoniaque pour…

- ASSEZ !

- Ly…Lyon ?

- je vais la sauver ! Je ne la perdrai pas !

 

Mirae se mordit la lèvre puis finis par tomber le masque de la jeune fille éploré pour relever sa vraie colère :

- ça suffit Lyon ! Ne peux-tu pas oublier cette idiote ?! Tu ne peux rien faire de plus pour elle ! Pourquoi t’obstiner ainsi ? À te voire on croirait que tu l’aime !

- …

- Attends…tu es amoureux d’elle ?

- Tais-toi…

- C’est une gamine à peine sortie de l’enfance Lyon ! Je te paris qu’elle n’a même encore jamais eu ses…

- Tu va te taire à la fin ?!!! Je sais parfaitement que mes sentiments sont immorales et pratiquement contre nature !!! Mais ça ne les fera pas taire mes sentiments. Rien ne le pourra.

- Tu veux parier ?

- Qu’es ce que tu veux di…

 

Le mage de glace fut interrompu par la chef de Maidens Hopes qui l’avait attrapé par le manteau pour prendre les lèvres du disciple d’Ul en otage…

 

**********

 

Le mage de glace était confus : il était certain de n’éprouver aucun plaisir dans ce baiser forcer mais une partie de lui n’arrivait pas à repousser la chef de Maidens Hopes.

 

Ou plutôt…une partie de lui n’en avait pas envie… et pourtant, l’esprit du disciple d’Ul lui hurlait qu’il ne voulait pas de ce contact, que Mirae et lui était incompatible. Qu’il devait se méfier d’elle ! Et pourtant…

 

La chef de Maidens Hopes vint soudain passer sa main sous la tunique du mage de glace tendis qu’elle essaya en même temps d’approfondir son baiser avec ce dernier.

 

Mais ce fut le geste de trop et Lyon la rejeta avec brutalité sur le sol.

 

Et c’est ainsi qu’avant même qu’elle comprenne comment Mirae se retrouva avec un Lyon ivre de rage à califourchon sur elle qui tentais de l’étrangler…

 

Tendis qu’elle tentait de se dégager de la poigne du mage de glace, celui-ci ordonna d’une voix lourde de menace : « ne t’avise plus jamais de me toucher comme tu l’as fait ou de m’embrasser de nouveau. » sur ces dernier mot il se releva et la laissa reprendre son souffle.

 

Mirae n’était pas stupide, elle savait que Lyon l’aurait tué si il l’avait voulut. Seulement elle avait un atout dans sa poche et n’hésita pas un instant a en jouer :

- tu as aimé ça.

- Hein ?

- Ne le nie pas Lyon : des l’instant ou je t’ai touché…non même avant ça…dès le premier baiser que je t’ai donné tu as aimé ça.

- Arête de raconter n’importe quoi !

- Ah oui ? Si c’est n’importe quoi pourquoi n’est tu pas parti chercher Chelia au lieu de rester avec moi ?

- Parce que tu ne m’en as pas laissé l’occasion. Mais à présent j’y vais. Je vais la trouver, boucler cette mission stupide et faire en sorte de ne plus jamais avoir affaire avec toi.

- Et comment comptes-tu la retrouver ? Car pour trouver Chelia il te faut en priorité trouver le Q.G de Dark Wing’s.

- Je trouverais bien un moyen.

- Laisse-moi donc t’aider.

- Toi ? Tu m’aiderais ?pour quelle raison ?

- Tu m’as dit que si jamais tu trouvais Dark Wing tu sauverai mon frère alors je peux au moins vous aider a localiser Chelia.

- Vous sauriez faire ça ?!

- Avec ton aide et celle de mes disciples ainsi que Syner…oui.

- Alors qu’attendons-nous ?! Dépêchons ! Qui sais ce que ces type peuvent faire a Chelia d’ici a ce que nous les trouvions !

 

Sur ces mot, Lyon empoigna fermement Mirae et l’entraina vers la guilde de Maiden’s Hopes

 

***************

 

 Plusieurs heures s’écoulèrent avant que Chelia n’ouvre les yeux ; la première chose qu’elle nota c’est qu’elle était dans une chambre remplis d’étoffes douce (sur les quel était dessiné  des animaux) et de pouff cotonneux aux teinte pastel ressemblant a de gros nuages coloré ou des guimauves géantes…

 

La deuxième chose qui la marqua autant que cela l’inquiétât fut l’absence de Lyon a ces coté. Dès lors qu’elle eu réalisé ce fait elle tenta de se relever avant de se rendre compte que les gens qui l’avait emmené ici l’avait bâillonné par une étoffe magique et l’avait attaché au niveau des chevilles et des poignets par des chaines annihilant la magie.

 

Se sentant soudain très vulnérable, la jeune god slayer tenta de se relever du lit (car apparemment, ces kidnappeur voulait qu’elle soit le plus au confort possible) ou elle avait été déposé mais dans sa hâte elle tomba et s’affala comme une crêpe sur l’un des innombrables tapis qui recouvrait le sol…

 

Cependant, avant même que la jeune mage n’ai pue se plaindre mentalement  de la douleur, elle fut vigoureusement attrapé par les épaule et plaquer sur le lit par un individu qu’elle reconnut brièvement : c’était le membre des gens qui les avait attaqué qui ne possédait qu’une aille et dont les masque était parsemer de gouttelettes de sangs sécher.

 

Chelia ce sentait paniquer par l’apparition de cet inconnu, d’autant plus qu’il était à califourchon sur elle pour la maintenir coller sur le lit…

 

Elle voulait hurler a cet inconnu de la lâcher, de ne pas la toucher… mais elle ne pouvait rien faire : pas de pouvoir, pas de Lyon pour la défendre…elle  était seule…seule face a ce que tout ce que ce type pouvais lui faire…

 

Sans s’en rendre compte la jeune mage se mit à sangloter.

 

« ele ! no tearer ido, iko no a dar heurbl add ito » déclara l’homme qui la retenais en passant sa main sur le coté du visage de Chelia pour essuyer là ou les larmes avait commencer a couler.

 

Evidement cela n’arrangea rien à l’état de la petite mage qui fondit en larme totalement….

 

« el ! hola !hola ! no tearer ido ! iko…iko no… batzai su ed maldikita! Chelia hola eld tearer iko dei rango misma id ido!

 

Cette fois, Chelia arrêta de pleurer. Elle avait sentit dans la voix de son kidnappeur une forme d’inquiétude…

 

Voyant que la demoiselle semblais c’être calmé, l’inconnu repris d’une voix plus posé

- Iko e Shadow

-  … *le regarde d’un air perdu*

- Ido e Chelia  nad iko e Shadow. Cerdo?

- …* commençant à comprendre ce qu’il lui disait, elle hocha la tête*

- Suggae ! os  ido e cadina ad iko nad iko rase cadino ad ito. Cerdo?

-  … (de ce qu’elle pensa comprendre il avait l’air de la prévenir que si elle se comportait bien avec lui il en ferait de même avec elle. Aussi, elle hocha de la tête pour donner sa parole)

- Bosta chosion….iko vad a tembierde els liesto. Prodeto ido ad no va escaf ro hurble ad iko. Ed cerdo da ido?

- … (cette fois, chelia compris qu’il allait lui défaire ces liens mais qu’en échange elle ne devait ni tenter de fuir ni de le blesser… elle choisit donc de faire profile bas et d’obtempérer)

 

Poussant un soulagement de satisfaction, Shadow défit les entraves magiques aux chevilles et aux poignets de chelia avant de l’immobiliser de nouveau sur le lit en déclarant avec beaucoup de sérieux : « els utimso  liesto va ot peridanwar orf ad iko os… iko volto keh ido prodeto ad no cryas puosdo fa queda rof ad iko ? »

 

 Cette fois encore, la petite mage réussi (elle ne savait comment d’ailleurs) à comprendre le sens global des parole de Shadow.

 

Paroles qui, d’après ce qu’elle avait compris signifiait : la dernière entrave est (pourrait être ?) dangereuse pour moi alors (donc ?)… je veux que tu promettes (essaie ?) de ne pas crier (pleurer ?hurler ?). Peux tu (veux tu ?) faire ça pour moi ? »

 

Elle décida donc de le laisser faire. Shadow fit bien attention à ne pas effrayer ni frôler de trop près le corps de la jeune mage et des qu’il lui eu retiré le bâillon magique, il se hâta de s’écarter de Chelia au cas où la mage de lamia scales aurait une réaction violente.

 

Il recula donc jusqu'à l’autre bout du lit d’où il observa la jeune god slayer reprendre pleinement possession de son corps :

- C’est mieux comme ça ?

- Bien mieux merci.

- Merci a toi de ne pas avoir usé de ton hurlement…

- Comme si j’allais…hé, une minute ! Vous parlez ma langue ?

- Oui.je … comprend …mais la parler…nous affaiblis beaucoup…brule notre énergie vitale…seul les plus fort parlent longtemps dans votre langue

- Alors tu es …le plus fort d’entre vous ?

- L’un des plus forts. Mais la plus résistante est la propriétaire de cette chambre

- Qui es ce ?

- Notre chef…Lolly doll

 

« Shadow ! Je t’ais déjà dis de ne pas m’appeler comme ça ! » pesta une voix féminine qui attira l’attention de l’homme a l’aile unique et la mage de lamia scales et fit tomber cette dernière des nue quand elle reconnue la nouvelle arrivante qui avait retiré son masque :

- Evy ?!

- Bonjour Chelia…

- Que fais-tu là ? Et ou somme-nous ? Où est Lyon ? Il va bien ? Et…

- Doucement  Chelia une question à la fois. Bon pour commencer, Lyon n’est pas ici. Quand nous t’avons emmené nous avons du le laisser sur place pour ne pas compromettre nos projet. Mais rassure toi il va bien. Ensuite, comme Shadow te l’a fait entendre tu te trouve dans ma chambre en sécurité dans notre Q.G.

- Votre…Q.G ?

- Oui…désolé de ne pas te l’avoir dis plus tôt : Chelia, ici je sui Lolly Doll la maitresse de la guilde clandestine Dark Wing’s

 

Affin d’appuyer ses propos, Evy ferma les yeux et déploya des ailes sombre comme de l’encre dont certaines plumes avait des reflets bleu merle…

 

Devant  le regard ébahis de Chelia Evy replia tristement ses ailes et déclara d’un air déconfit :

- Je te demande pardon Chelia…t’enlever était très déplacer même si nous ne comptions aucunement te faire de mal…

- Alors pourquoi m’avoir ligoté et bâillonner ?  Ce type…Shadow j’ai eu peur qu’il…

- Il ne t’aurait rien fait. Il tentait juste de te maitriser pour éviter que tu ais une réaction trop violente ou que tu tente de t’enfuir.

- Alors pourquoi sui je ici ?

- A cause de Lyon.

 

Cette fois, Chelia se tue avant de reprendre d’une voix tremblante :

- comment ça, «  à cause de Lyon » ? Que lui voulez vous ?

- Nous avons besoins de ces services. Nous savons que Mirae vous as convoqué pour détruire notre guilde mais il ne sait pas a quoi il s’attaque. Nous pouvons rester amie Chelia…mais avant ça nous avons besoins de nous servir de toi comme appât pour attirer ton camarade

- Quoi ?! Pas question ! Je refuse de vous aider à le piéger !

 

A ce stade de la discussion c’est Shadow qui s’emporta : « Idiote ….slayer ! Nous voulons vous protéger ! »

 

Apres avoir prononcer ces paroles le mage doté d’une seule aile tomba au sol en se tenant les cote avant de cracher une gerbe liquide semblable a du sang…noir…

 

*************

 

« Apres avoir prononcer ces paroles le mage doté d’une seule aile tomba au sol en se tenant les cote avant de cracher une gerbe liquide semblable à du sang…noir… »

 

 « Shadow ! » s’écria Évy en se rendant aux pieds du mage a l’aile unique avant de tenter de l’aider :

-  Shadow ! Tais-toi ! Tu va t’empoisonner encore plus vite creka !

-  Désolé… magestrada.

- Creka ! iko odja itd ad ito od na pedealare « magestrada » iko no metrira ad quedsto teckma !

- Ito…metrira …sismo…metrira mosto ad pulso …

- Ne dit pas de bêtise et calme toi ! Je…je ne veux pas te perdre aussi !

- Tu…ne changeras jamais… sogisna… tu es …trop gentille…

 

Ayant lâché ces ultimes mots il perdit connaissance.

 

« Qu’es ce qui lui arrive ? Es ce qu’il est… » Commença Chelia avant qu’Évy ne l’interrompe (en déposant son acolyte sur le lit) :

- il a trop parlé… ça à accélérer la mutation démoniaque.

- La…mutation…démoniaque ?

- Oui. C’est la raison pour la quelle je dois rencontrer Lyon. Il faut qu’il écoute ma requête mais s’il ne te croit pas en danger il refusera de m’obéir et nombre de mes proches mourront par votre faute.

- Notre faute ?! Mais comment ?

 -Vous avez été embauché par l’actuel chef de Maiden’s Hopes pour récupérer un artefact. Correcte ?

- En effet…

- Il s’agit d’un ancien ouvrage écrit par un mage noir au nom oublié du commun des mortels. Cet ouvrage s’appel Mahoth. Ce mage a….par le passé, pousser la plus part des citoyens de cette ville à prendre part a un sortilège si néfaste que tout les disciples de cet homme se sont changer en démons

- Alors Shadow est…

- Non, pas exactement. Ce sorcier a vécu il y a près de 600ans. Shadow et mes autres camarades…nous appartenons tous à cette époque

- Alors que c’est il…

- Tu …as déjà rencontré Syner ? Syner Dust de Maidens Hopes ?

- Oui. Pourquoi ?

- C’est à lui…que nous devons notre état.

- Quoi ?

- Ne te méprends pas ! Syner nous a infliger ça pour me…pour nous protéger…

- Hein ?!

- Une personne… à l’âme souillée par la rancœur et la tristesse à un jour découvert le Mahoth et c’est plonger a corps perdu dans son étude. Mais plus cette personne lisait plus son ame et son esprit sombrait dans les ténèbres… un soir, cette personne exigea qu’un grand nombre de jeune fille « pure » soit amener en offrande a un démon que la lectrice du livre avait réussi a invoqué… j’étais l’une de ces jeunes filles.

- Toi ?!

- Grace à Syner je parvins à m’échapper. Mais je fus la seule… les autres filles furent rattrapées et dévorées par le démon qui alla déposer ses œufs dans leurs cadavre …

- Quelle horreur !

- La seule chose que je pouvais faire c’était tenté de me refugier chez Shadow il m’avait promis de toujours me défendre depuis que mon père est…. Quoi qu’il en soit, le démon ne tarda pas à me traquer jusqu'à ma guilde car pour garder toute ces forces il devait déposer sa progéniture dans tous les sacrifices qui lui avait été promis...

- Mais alors…

- Shadow refusa de me livrer a se démon même si cette chose lui promettait tout ce qu’il avait toujours désiré. Et les autres membres de ma guilde refusèrent également. C’est alors que la personne qui avait invoqué le démon est arrivée… elle tenait Mahoth dans sa main sur de sa victoire et commença à lancer un sortilège ordonnant au démon de tous nous tuer. Mais ce à quoi cette personne ne s’attendait pas, c’est que Syner intervienne et lui arrache le livre des mains pour nous lancer une malédiction.

- Mais pourquoi ?

- Parce que si nous devenions des disciples démoniaques le démon, ou du moins, ces pouvoirs ne pouvait plus nous tuer c’est pourquoi à mon réveil mon corps était celui de…

 

Mais Évy ne parvint pas à finir sa phrase car, à son tour une gerbe de sang noir s’échappa de sa bouche et la douleur la fit se placer en position fœtal

 

Pris d’effroi devant la douleur que semblait éprouver celle (que malgré les événements) elle voyait comme une amie, Chelia alla immédiatement s’enquérir de l’état de la jeune leader de Dark Wing quand elle perdit connaissance mais celle-ci, pale comme la mort s’avéra incapable de répondre…

 

« N…non…Évy…Évy réveil toi ! Je…accroche toi ! Je vais t’aider ! » S’affola la god slayer avant de tenter de soigner son amie a l’aide de sa magie.

 

Mais a sa grande surprise, une personne reteins la jolie mage de Lamia scale …

 

« Shadow ? » s’étonna la jeune mage en relevant son regard vers celui à l’aile unique qui paraissait c’être assez remis pour la retenir.

 

Sans se défaire de la pression qu’il exerçait sur la jolie god Slayer le mage de la guilde noir déclara dans son étrange dialecte :

 

« Ito no tacade ad el Chelia ! itedei devisto pokeres kilestuera Évy » !

 

Interprétant d’avantage l’angoisse qui perçait dans la voix de Shadow que le sens de sa phrase elle-même, la jeune recrue de Lamia Scale mis fin au sort de soin qu’elle s’apprêtait à lancer et se retournant vers Shadow (qui venait de déposer en douceur évy dans le lit) pour lui demander inquiète :

- que dois-je faire ? Que puis-je faire pour aider Évy ?

- Sei ido peste reucasave Syner… e postibvia ad reusava Évy a quid tota els Dark Wing’s mebrens.

- Attends…tu viens de parler de …Syner ? Tu dis qu’il…que si je fais quelque chose ça aura un impacte sur Évy et les autres membres de Dark Wing ? C’est ça ?

- Reucasave Syner e reucasave Dark Wing’s

- Mais Shadow, je ne comprends pas ce que tu me dis soit plus claire

- *après avoir poussé un long soupir *  koh, « reucasave » sisenso : uxista tigents ad perligo. Mismo ad Lyon sama is piache a us vidae rep proteto ad ido vidae. Cerdo ?

- Alors si je comprends bien…  « reucasave » signifie…  « Secourir » ? C’est ça ? Donc tu me dis que sauver Syner…sauverai Dark Wing’s ? Mais de  quoi ça a un rapport avec la malédiction lancé par Syner dont Évy m’a parlé ?

 

Le garçon à l’aile unique acquiesça et retourna son regard inquiet sur la jeune chef de Dark Wings qui demeurait inconsciente …

 

Chelia fixa les deux membres de cette « guilde noire » et ne pu s’empêcher de ressentir de la tristesse en les regardant…les mage de guildes noires était censé être soit stupide et malveillant, soit fourbe, cruel et maléfique mais là…

 

Pour dire la vérité, quand Chelia regardait Shadow & Évy elle avait plus l’impression de voir deux beaux petits merles aux ailes blessés que des dangereux démons en devenir…

 

Apres réflexion elle interpela Shadow et déclara d’une voix décidée : « c’est d’accord, dites moi ce que je dois faire. »

******************

 

 Lyon ne tenais plus, sa patience était mise à rude épreuve : chaque instant passer loin de chelia était une torture pour lui.

 

En effet, le disciple d’Ul ne cessait de tourner comme un lion en cage depuis que Mirae l’avait ramené à la guilde de Maidens Hope’s en se demandant ce que les personnes de Dark Wings avaient fait a son équipière tandis qu’il était coincé ici.

 

« Si jamais ils lui avaient fait du mal… » Ruminait t’il pour la énième fois lorsque la porte de la pièce où il était cloitré s’ouvrit sur une Mirae âpreté de façon encore plus légère que d’ordinaire.

 

« Alors ? Où en est-on ? » Demanda Lyon d’une voix vide d’émotion sans prêter le moindre regard la chef de guilde.

 

Soupirant au fait que le mage de Lamia Scales reste de glace devant tout ces attributs outrageusement (et volontairement) exposés à son intention, la chef de Maidens hope’s répondit d’un ton las :

- Je crains que nous ayons un problème.

- De quel type ?

- J’ai été trouvé Syner et après délibération il semble refuser de nous aider

- Quoi ?!

- Il doit être sous l’emprise de la magie de Loly doll…

- Je me moque de ces raisons !!! Enchantement ou non, si son aide nous est essentiel pour récupérer Chelia alors je le ferais coopérer ! D’une manière ou d’une autre !

- Eh bien ! Sais tu que tu arrive à être très sensuel même quand tu es furieux mon petit prince des glace ?

- Ça suffit ! Déjà que je dois supporter  ta présence abstient toi au moins de me donner des sobriquets ridicule ! *réalise la « tenue » de Mirae* et c’est quoi ça d’abord ? Même mon mentor avait l’air plus habillé lors de nos séances d’entrainements !

- Ah ça ? Ça te plaît ? C’est une tenue runique pour…

- Parce que tu appel ça des vêtements ?! Va te changer ! C’est dégradant !

- Oh, mon petit Lyon…tu t’inquiète de mon image ?

- Non je trouve juste que tu dégrade l’image des femmes en portant des choses pareil. MAINTENANT VA TE CHANGER ! *entame un mouvement vers la sortie de la pièce*

- Attends ! Où vas-tu ?

 

« Discuter avec Syner. Moi je parviendrais à le convaincre. » Répondit le mage de glace avant de sortir en claquant la porte.

 

**********

 

Syner était prostré dans sa cellule depuis l’annonce de la capture de Chelia.

 

Il n’avait jamais voulu que cela arrive il aimait bien Chelia elle était adorable, confiante, jolie et pure…

 

« Comme Mirae… » Soupira t’il avant de sentir son esprit se perdre dans le vague du souvenir ou une jeune fille radieuse lui souriait...

 

« J’aurais du te sauver…il avait raison je ne te méritais pas… »

 

Il ne pu s’empêcher de passer sa main contre son épaule  comme si il était pris d’une douleur fantôme (et d’une certaine façon c’étais le cas…) en se demandant si il rêverait un jour Mirae …la Mirae qu’il avait aimée…

 

«  Et dire que c’est l’autre qui joui de ma magie en ce moment…ci mes vrais pouvoir était en ma possession cela ferai longtemps que j’aurais déjà… »

 

Les cours de ses pensées furent interrompues quand quelqu'un entra dans la pièce.

 

Levant les yeux il découvrit la dernière personne au monde qu’il avait envie de voir…

 

« Lyon ? » s’étonna le captif en fixant le mage de glace qui semblait bruler de colère.

 

Quand le disciple d’UL posa son regard sur l’autre mage ce fut d’une voix emplie de menaces à peine voilées qu’il ouvrit la « discussion » :

- dis moi où trouver « Dark Wing’s »

- Va te faire…

- Ne me force pas à me répéter ! je dois savoir ou ils sont ! Ils ont Chellia et si tu te mets en travers de mon chemin alors que je cherche à la sauver je n’hésiterais pas a te supprimer un seul instant !!

- Alors qu’attends-tu ? Tu ne me fais pas peur tu sais ? Tu ne sais rien de tout ce qui passe entre Darks & Maidens…pour toi on est qu’une mission comme les autre. Des noms sur une liste…et même moins que ça…tu te contente d’obéir aux ordres…

- Parce que je devrais avoir de la considération pour eux et essayer de les comprendre peut être ?! Ne me fait pas rire ! Ces types sont des monstres et…

- NE LES TRAITE PAS DE MONSTRES !!! Tu ne sais rien de ce par quoi ils sont passés ! Alors même si je dois y laisser ma vie je les protégerais ! Que se soit Maidens Hope’s  ou Dark Wing’s !

- Si c’est ce que tu pense tu ne m’es d’aucune utilité.

- Alors tue-moi.

- Hein ?

- La seule façon de protéger les deux guildes, de leur ouvrir les yeux c’est de me tuer. Ainsi peut être qu’elles seront sauvées.

- Si je fais ça…tu sous entend quoi par « sauvé » ?

- M…ma famille... et la personne que j’aime… si je disparais alors…

 

Syner ne pu finir sa phrase car Lyon venais de lui envoyer une droite monumentale.

 

Se relevant, c’est avec un regard plein d’incompréhension que Syner dévisagea le mage de glace avant de demander d’une voix hésitante :

-  pourquoi refuses-tu de me tuer ?

- Parce que c’est ce que TOI tu veux.

-  Comment ça ?

-  Je déteste les gens comme « lui » et comme toi : tu pense que mourir arrangera les choses ?! C’est complètement stupide ! C’est lâche et égoïste par dessus le marché ! Tu pense accomplir quoi en mourant ?! Même si ça calmais la situation tu crois sérieusement que se serai si facile ?! As-tu ne serais ce qu’une fois songé à ceux qui t’aiment ? Eux ils s’en moquent bien de savoir que la paix revienne entre les guildes si tu en as été le pris à payé ! T’est trop con ma parole !

- Et que pourrais-je faire d’autre ?! Je refuse d’aider Mirae à trouver Dark Wing’s ! Avec son pouvoir elle les tuera tous et …

- Et quoi ?

- Et ma Mirae est prisonnière de Dark Wings !!

 

Il y eu un moment de silence puis toujours aussi perdu Lyon demanda comme pour être sur d’avoir bien entendu : « qu’es ce que tu viens de dire ?! »

 

Mais seul le silence obstiné de Syner lui répondis…

 

 Ce fut à ce moment que l’une des membres de Maidens Hope entra dans la cellule si la mémoire de Lyon ne lui faisait pas défaut cette fillette s’appelait Unknow…

 

Elle déposa un potage et un peu de pain au prisonnier et lui dit d’une voix assez neutre : « tu devrais manger .on dit souvent : reste en vie aujourd’hui si tu veux te battre demain, mais on ne va pas au combat le ventre vide. »

 

Puis elle repartie comme elle était venue.

 

« Drôle de gamine… » Fit remarquer Lyon avant de noter le regard choqué de Syner :

-  Quoi ?

- Tu…tu arrive à la voir ?

- Bien sur pourquoi ne le pourrais je pas ?

- Parce qu’Unknow est…

 

Cette fois, Syner fut interrompu par une vive douleur au cœur.

 

Serrant les dents, il tenta de continuer sa phrase mais du se rendre à l’évidence : si il s’obstinait son cœur allait lâcher.

 

« Ah, la joie des pactes… » Songeât il avec ironie avant que Lyon ne coupe cours au fil de ses pensées en demandant :

- Tu es sur que ça va ? Tu veux que j’appel Joy ?

- Non. Pas question que ce tyran pose les mains sur moi.

- C’est la nurse de ta guilde quand même tu devrais peut être…

-  J’ai dit non. Je ne lui fais pas confiance.

- Bien. Dans ce cas peur être que Mirae devrait…

- Je t’interdis de parler à Mirae ! De parler de Mirae ! Tu ne sais même pas qui c’est !

- A part une nympho sadique qui semble vouloir faire de moi sa conquête

- C’est ce que je disais ! Tu ne sais rien d’elle ! Ma Mirae n’est pas comme ça ! Mirae à la beauté d’une déesse et la pureté de Chelia ! La Mirae que tu décris n’est pas MA Mirae !

- Vraiment ? Alors qui es ce ?

 

« Oups… » Lâcha Syner en comprenant qu’il en avait trop dit quand soudain, Unknow refis son apparition dans la pièce en annonçant d’une voix calme : « monsieur Lyon, un message pour vous »

 

Syner vit la petite mage à lunette tendre une lacrima de couleur rouge à Lyon.

 

Des qu’elle fut entre les mains du mage de glace, la petite messagerie magique s’activa et à l’entente et la vision de son contenu, le disciple d’Ul parus se retrouver coincer dans un cauchemar éveiller…

                                                        *********************

 

Pendant ce temps…loin, très loin des problèmes des mages de Lamia Scale, une certaine petite sphère d’éveil venait d’arriver à destination.

 

 Survolant une zone protégée par une puissante magie, la sphère se mit à irradier avec une éblouissante lumière qui fit réapparaitre aux yeux de tous, une ile que l’on disait rayer de la carte …

 

L’ile de nouveau visible, la petite sphère continuas son chemin jusqu’en son centre ou elle trouva un groupe de personne de tous âges inconscient et ce donnant tous la main.

 

Mais la sphère avait un objectif prioritaire : un garçon aux cheveux brun et à la peau très pale…

 

Se plaçant au dessus de sa cible, l’orbe se mit à irradier de nouveau afin de réchauffer tout le corps, l’esprit et l’âme du brun.

 

Quand celui-ci ouvrit les yeux, il ne pris même pas le temps de vérifier son propre état et jetât un regard affolé aux personnes autours de lui et notamment à une en particulier : un garçon aux cheveux d’une couleur saumon.

 

« Natsu ! » cria le brun en s’approchant de son camarade inconscient en tentant de le faire réagir son … Ami ? Rival ? Le brun n’aurais su vraiment dire comment catégoriser son camarade mais une chose était sure : le brun refusait que cet idiot soit mort. Il refusait d’être le seul a c’être sortit de l’attaque de ce dragon noir ! Ça jamais !

 

« Natsu ! Natsu ! Réveil toi maudit chalumeau ! Stupide tête de flamme ! Bouffe-feux ! Chalumeau de merde ! Réveil toi tu m’entends ?! Réveil toi ! » S’égosillait t’il sans obtenir la moindre réaction.

 

Gagné par la panique, le brun se pencha sur le rose pour écouter son cœur et là il crut défaillir : tout était calme.

 

Il n’y avait rien. Pas une respiration, pas un battement de cœur.

 

Le rose était…

 

 « NON !!! » se borna intérieurement le brun en tentant de redémarrer le cœur de son acolyte avec les gestes de premiers soins qu’il connaissait.

 

« Tout mais pas ça ! Pas cet idiot ! Pas lui ! Je ne veux pas le perdre aussi ! »

 

Telles étaient les pensée, suppliques muettes qui tournaient en boucle dans l’esprit du brun tendis qu’il tentait désespérément de rallumer la flamme, visiblement éteinte de la salamandre.

 

La petite orbe, visiblement, ayant finis son travail aurais du s’en retourner comme elle était venue mais une chose encrée dans son système lui indiquais que son travail n’était pas finis comme si, elle se devait de réanimer toute les personnes présente. Cependant, il ne lui restait assez d’énergie que pour réveiller une personne.

 

 Une seule et unique personne

 

 « Natsu ! Réveil toi ! Fait pas le con ! Si t’est mort je te bute ! »Hurlais à présent le brun dont le visage était noyé de larme de rage et de tristesse.

 

 La sphère pris alors sa décision.

 

 Elle avait remarqué une étrange petite fille aux cheveux blonds d’où se dégageais une puissante magie.

 

La sphère entra en elle et l’illumina de tous ses feux.

 

La petite fille se réveilla instantanément et ouvrit ses beaux yeux espiègles sur ce qui l’entourait avant de remarquer le désarroi du brun…

 

 « Grey, c’est ça ? » demanda la petite blonde au brun qui la regarda complètement dévasté avant de lui répondre :

- Natsu ! Il ne se réveil pas ! Son cœur …il…

- Je sais ne t’inquiète pas. C’est normal. Ils sont tous...

- Non ! Ce n’est pas normal ! Pourquoi on est les seuls en vie ?! Natsu est le plus résistant d’entre nous ! Il aurait du …

- Il est vivant ne t’en fait pas.

- Comment vous pouvez dire ça avec autant d’aplomb ?!!! Son cœur c’est arrêté !

 

La haine du brun était visible sur son visage, dans ces yeux et transparaissait dans tous ses gestes.

 

 « Le pauvre…il à l’air d’en vouloir à la terre entière » se dit la petite blonde en regardant tristement le seul rescapé du désastre qui les avait frappé avant de déclarer d’une voix rassurante : « ne t’en fait pas…ça va aller maintenant …»

 

 « Et comment ça pourrait allez ? Toute la guilde…et Natsu…ils son tous morts ! Comment ça pourrait aller bien sans eux ? Sans lui ! » Songea le brun en serrant sans le réaliser le corps du mage de feu dans ses bras.

 

Le corps du mage paraissait froid, si froid…Natsu était un mage de feu, il n’aurait jamais du être froid…

 

Pendant que son esprit dévasté s’attardait à regretter tout ce qu’il aurait du dire a son camarade de son vivant (au lieu de constamment se battre avec lui) le brun ne remarqua pas que la petite blonde venait de libérer une puissante magie.

 

Du moins…jusqu'à ce qu’une voix familière et légèrement somnolente ne demande : « G-grey ?qu’es ce qui se passe ? Et pourquoi  tu as l’air si triste ? Eh ! Une seconde ! Pourquoi tu me tien dans tes bras là ?! »

 

 Là, en cet instant, Grey ne su dire si il était heureux ou terrifié en réalisant que la personne qui venait de parler n’était autre que Natsu.

 

 Jetant un bref coup d’œil autour de lui, il constata que tous les membres de sa guilde étaient en train de se réveiller les un après les autres et que certains avait même assisté à une partie de la scène ou il tenait Natsu dans ces bras.

 

Pris soudain d’une gêne sans nom, le mage de glace laissa tomber au sol son homologue de feu et quitta le groupe de personnes présente avec aux joues, une teinte aussi rouge que les cheveux d’Erza…

 

 Natsu pour sa part, ne comptant pas laisser tomber un ami qui n’avait pas l’air dans son état normal se hâta de se lancer à la poursuite du mage de glace.

 

Tout ça, sous le regard malicieux et le sourire complice de la petite blonde qui n’était autre que Mavis : la fondatrice originelle de Fairy Tail.

 

Cette dernière ignorais qui avait envoyé cette messagerie d’éveil pour tirer plus tôt que prévu elle et Grey de leur sommeil mais une chose était sur : Cette personne avait bien fait.

 

*********************

 

 Lyon avait été sous le choc en découvrant le message.

 

Et actuellement, il était sortit pour l’écouter de nouveau en espérant y trouver des indice pour sauver Chelia.

 

Il remit une nouvelle fois en route le message. Aussitôt, un hologramme apparu sur cet hologramme, on voyait Chelia, assise et ligotée qui s’adressait à lui en lisant un message griffonné sur un papier …

 

Lyon sentit son cœur s’emballer en voyant la jolie mage toute tremblante pendant quelle commençais à parler :

 

« Lyon…ces gens…ils sont de Dark Wings…ils disent qu’ils veulent un échange…Syner et vous… contre la garantie qu’ils ne me feront plus de mal… ils disent que si vous refusez…ils vont…me donner en offrande à un démon. Lyon, j’ai …j’ai peur, aidez moi s’il vous plaît… » Et le message se terminait sur les sanglots de Chelia  tendis que deux membre de Dark Wings l’emmenaient …

 

Le mage de glace sera les points de frustration.

 

 

« Que faire ? Si je leur désobéis Chelia est fichu. Si je leur donne ce qu’ils veulent qui me dit qu’ils vont se tenir à leurs engagements ? »

 

 « Tu as pris ta décision ? » demanda une voix qui fit sursauter le mage de glace.

 

Se retournant, le disciple d’Ul découvrit une parfaite copie d’Unknow…au masculin.

 

 « Qui est tu ? » demanda le mage de Lamia Scale méfiant au nouvel arrivant qui répondit :

 

« Mon nom est Kurakuma. Je serais ton guide ou ton faucheur selon la réponse que tu me donneras. Alors ? Quel est t’elle? Vas-tu faire ce que ton amie te demande dans le message ? Ou vas-tu refuser ? »

 

Lyon ne se donna pas plus de temps a là réflexion et déclara d’une voix décidé : « je marche avec vous. »

 

***********

 

« Es ce que vous pensez que ça suffira ? » demanda Chelia à l’adresse de Shadow après qu’elle eu enregistré le message pour Lyon.

 

 Hochant la tête, le garçon à l’aile unique répondit simplement : si il tien vraiment à toi alors, oui, ça suffira… »

 

 La petite mage soupira : Lyon n’abandonnerait jamais un camarade. Et cela renforça fortement la culpabilité de la petite God Slayer.

 

Elle avait accepté de se prêter au jeu de se faux message de détresse pour faire venir Lyon et, de ce fait, elle avait l’impression de le trahir…

 

Cependant, une partie d’elle était intiment persuader qu’elle devait aider les membres de Dark Wings. Et ceci, même si cela nuisait à la mission.

 

« Tu nous déteste ? » demanda soudain une voix féminine qui fit se retourner la jeune membre de Lamia Scales :

- Évy ! Tu es déjà debout ? Tu va mieux ?

- Shadow sais prendre soin de moi…il m’a transférée un peux de magie démoniaque brute pour me redonner des forces. Mais réponds à ma question : tu nous déteste ?

- Quoi ? Non ! Si je vous détestais tu aurais pu me tuer depuis longtemps je n’aurais rien fait pour attirer Lyon ici. Si je m’y suis résolu, c’est parce que j’ai…confiance en toi Évy.

- Pus qu’en Mirae ?

- C’est incomparable ! Mirae maltraite les gens de sa propre guilde ! il n’y a qu’à voir ce qu’elle fait vivre à Syner !

- Elle lui a fait du mal ?! Si il à la moindre blessure quand nous le récupèrerons, je promets que malédiction ou pas je la tuerais !

- Évy ?

- Je ne permettrais à personne et encore moins à cette…Usurpatrice de me voler Syner ou de le heurter ! Même si je dois offrir toute mon âme à une armée de démon pour ça je le ferais !

 

« Tu ne devrai pas dire des chose comme ça ; Syner n’est qu’un inconscient. La situation que nous traversons est uniquement de sa faute alors ne dis pas de choses inconsidéré. » Intervint calmement Shadow à l’adresse de sa chef qui le dévisagea d’un air furieux avant de riposter :

-  Ne dit pas des choses pareilles ! Syner est ton meilleur ami !

- Était. Je refuse de le qualifier d’ami après ce qu’il t’a fait.

-  Il nous à protéger Shadow ! Tu es injuste avec lui !

- Tu sais comme moi que je ne parlais pas de ça « sogisna »…

- Et bien moi je trouve ça encore plus stupide de ta part ! Les choses sont ce qu’elles sont Shadow ! Et ni moi ni toi ne pouvions deviner quels corps nous allions obtenir après la malédiction ! Alors Syner encore moins ! Tu crois sérieusement que ça lui fait plaisir de te voir dans un miroir à chaque fois qu’il espère voir son reflet ? Ou que ça me fait plaisir de voire quelqu’un d’autre diriger Ma guilde et retenir indirectement les deux hommes de ma vie réunis en un seul ?!

- …

 

 Voyant que Shadow ne répondait plus la jeune leader de Dark Wing alla se poster près de lui et continua d’une voix plus douce :

- On le sauvera Shadow… On les sauvera, Syner et tout les autres et tu pourras enfin t’excuser…Ne t’en fait pas.

- Et …Elle ? Tu crois qu’on pourra la sauver aussi ? Que…Je pourrais la sauver ?

- Shadow…

- Je sais que je ne devrais éprouver que de la haine pour elle mais…Une partie de moi…Veut qu’elle redevienne comme avant. Je ne veux pas te perdre…ni toi, ni Syner, ni les membres de la guilde… Mais une part de moi refuse de la laisser rester celle qu’elle est maintenant. Je ne veux pas…je suis responsable autant qu’elle de tout ça après tout…

- Shadow, écoute-moi : tu n’y étais pour rien. Tu n’a rien fait de mal…

- Si ! J’aurais du venir avec elle ! Si je l’avais fait …Alors peut être…

- Shadow ! Si tu l’avais suivit tu serais mort !

- Et bien il aurait peut être mieux valu ! On n’en serait pas là !

 

La claque qui suivit cette déclaration résonna dans toute la pièce laissant le garçon à l’aile unique ébahis devant le geste de sa jeune chef…

 

«  sogisna ? »  L’interrogea t’il en se massant sa joue endolorie tendis que la jeune leader de Dark Wings  le dévisagea en pleur avant de laisser place a ses émotions :

- Ne t’avise plus de dire ça Shadow ! Nous avons déjà perdu père et mère ! Et tu ose prétendre que tout irais mieux si tu étais parti avec elle ce jour là ? Si, comme ceux qui l’accompagnait, tu étais mort là bas ? Idiot ! Qu’es ce que je ferais sans toi ?! Tu es la seule personne avec Syner à donner un sens à ma vie !

- Mais à cause de moi…

- Les vies perdues lors de nos combats ne sont pas ta faute ! Sa « transformation » n’était pas ta faute et non, la situation de Syner n’est pas ta faute !

- Mais…

- Tu sais comme moi que rien n’aurais pu le retenir : il t’aimait, à sa façon… et rien, absolument rien n’aurait pu l’empêcher de nous protéger comme il l’a fait. Ni moi, ni toi et encore moins « elle ». Syner est un protecteur, il l’a toujours été et le sera toujours. C’est pourquoi aussi douloureux que ce soit tu n’as rien à te reprocher.

 

 Ayant lâchée ces ultimes paroles la chef de la guilde noir se tue.

 

Chelia qui avait assistée a toute la scène aurais bien eu des questions à poser mais elle devina au teint blême des deux « mages noir » que là, toute suite, les forcé à parler dans le dialecte commun encore d’avantage métrais leur santé de nouveau en danger.

 

Elle choisie donc de faire silence et d’attendre.

 

 Apres tout, elle en saurait plus sur les tenant et aboutissements de toute cette affaire quand Lyon viendrait la chercher.

 

 Enfin…si le mage de glace décidait d’obéir…

 

*********

 

 « Alors, comment on va s’y prendre ? »

 

 Lyon avait posé la question de la façon la plus neutre qu’il pouvait.

 

Cependant, le mage de glace ne parvenait pas a resté suffisamment impassible pour que son interlocuteur se laisse duper : le disciple d’Ul était impatient et anxieux c’était évident.

 

 Prenant en compte que la situation ne devait pas être facile pour le jeune mage de Lamia Scales, de prendre la décision d’allez contre le cour d’une mission de guilde au pied levé, Kurakuma  lui répondit en toute franchise :

- tu va incendier les quartiers de la chef de Maiden Hopes.

- QUOI ?

- Cette guilde est comme une ruche : si la reine meurt la ruche n’a plus de raison d’être. Donc, si la reine est en danger il y a fort à parier que tout ces sujet vont venir pour l’aider pendant ce temps là je libérerais Syner. Après tu n’aura qu’a prétendre tenter de me traquer et on fera croire que je t’ai enlevé.

- Vous ? M’enlever ? Ça parais pas très crédible vu votre gabarit…

- Tu ne devrais pas juger un livre a sa couverture jeune mage…Tu serais désagréablement surpris de ce que les personnes les plus insignifiante au premier abord, sont capable de faire en réalité…

- Es ce une menace ?

- Non, un conseil. Apprenez à être sur vos gardes jeune mage

- Je n’ai pas besoins d’un ennemi pour m’apprendre ça !

- Vraiment ?

- Que voulez vous dire ?

- Je crois que tu le sais déjà…quoi qu’il en soi prend ceci pour déclencher un feu dans la chambre de la chef de guilde et assure toi qu’elle y soit sinon ça marchera pas.

- Il y a un risque réel pour Mirae ?

- Pourquoi cette question ?

- Je ne l’aime pas mais je ne veux pas causer sa mort.

- Dans ce cas détend toi. Je sui là pour que tout soi fait comme il faut tout est prévu pour que Mirae s’en sorte intacte. Ci tel n’était pas le cas mon  supérieur en serai furieux. Et crois moi il vaut mieux ne pas le contrarier.

-  Qui est ton supérieur ?

- Cela ne vous concerne en rien jeune mage...

Sur ces mots, Kurakuma tendis à Lyon une petite perle de verre rouge. Pas plus grosse qu'un calot...

 

"Qu’est ce que c'est? " demanda lyon en réceptionnant l'item.

 

Gardant un visage impassible, Kurakuma expliqua :

- une petite merveille de pyrotechnie. Dépose le dans un endroit stratégique  de la chambre de Mirae et quand tu seras sorti de la pièce actionne le dispositif en prononçant "Iridenshe" ça créera un départ de feu a distance.

- compris. Et comment je m’introduis dans la chambre de Mirae?

- elle t'apprécie bien non? Alors prétexte une raison de la voir et ça devrai suffire.

- J'espère que vous avez raison...

 

"Ne t'en fait donc pas, je sais parfaitement ce que je fais. Allez, maintenant va accomplir ton rôle je vais gentiment me rapprocher des cellules de la guilde. Je compte sur toi pour mener à bien ta mission"

 

**********

 

Son cœur et son esprit lui disait que c'était sa mission, il devait LE retrouver...

 

Il commençait d'ailleurs sérieusement à s'inquiéter quand enfin, l'objet de ses pensées apparu dans son champ de vision.

 

" Grey! Te voila enfin!" s'écria le dragon slayer en accourant vers son (meillieur ami) rival

 

Reportant son attention sur son interlocuteur, c'est un peu hagard que le disciple d'Ul demanda :

- Natsu? Qu’es ce que tu fais là?

- À ton avis le glaçon? Je suis venu te chercher et savoir ce qui n'allait pas...

- tu t'es déplacé pour rien, je vais bien.

- à d'autre! S’il y a bien quelqu'un qui te connaît c'est moi! J’ai bien vu que ça n'allait pas tout a l'heure et je veux savoir pourquoi! Vu la tête que tu tirais quand je me suis réveillé je crois avoir droit a des expliqua...

- parce que je t'ai cru mort, crétin!

- hein?!

- tu ne te réveillais pas! Et ton cœur ne bâtait plus! Comment voulais tu que j'en déduise autre chose?!!

- alors tu...tu as eu peur pour moi?

- ne dit pas n'importe quoi! Je veux juste pas te laisser crever avant d'avoir payé mes dettes!

- quelles dettes?

- pour les deux fois ou tu ma sauvé à Galuna.

- sérieux ? Tu es encore sur ça?! Enfin Grey ! C’était normal de faire ça! Tu aurais fait la même chose pour moi et...

- qu'es ce que tu en sais? Qu’es ce qui peux bien te faire croire que, si la situation avait été inversé j'en aurais fait autant pour toi?

- parce que, malgré ton sale caractère, tu es quelqu'un de bien.

- "quelqu'un de bien" ?! Tu déraille! J’ai essayé d'éliminer Lyon ! Mon propre frère!

- il avait essayé de te tuer avant!

- j'ai gâché sa vie et celle d'Ul! C’était normal qu'il veuille me tuer! Si j'avais vraiment été quelqu’un de bien j'aurais du le laisser fai...

 

Le coup de poing que le mage de glace reçu en plein visage eu le mérite de le faire taire et il en tomba, littéralement, à la renverse.

 

Se massant la joue, le brun releva son regard sur le mage de feux et decouvrit que les yeux vert du dragon slayer étaient remplis de colère et...de larmes?

 

"Nat..." commença le disciple d'Ul avant d'être interrompu avec rigueur par le mage de feu quand celui ci s'emporta :

- t'est trop con ma parole! Sache que si tu avais laissé Lyon te tuer je l'aurais tué après!

- hein ?!

- tu pense sérieusement qu'une personne en voulant à ta vie pourrais s'en sortir indemne?! S’il t'avait tué, Lyon serait mort!

- mais...pourquoi?

- parce que j'ai déjà perdu igneel alors je refuse de perdre à nouveau une personne qui est tout pour moi et...

 

Natsu s'interrompit soudain et, au vus de l'expression qu'abordait le mage de feu, Grey devina que son rival venait de lui révéler une chose dont il ne comptait rien lui dire à la base.

 

" Natsu ? tu est..." commença le brun en cherchant ses mots.

 

Mais avant qu’il n’ait pu les trouver, le rose conclu pour lui :

- les Dragons on un cycle de mise en couple. Cette phase peu arriver a n'importe quel moment de leur vie et quand elle se déclenche c'est parce que leur cœur et leur instinct ont décidé de l'autre dragon avec qui ils partageront toute leur vie. Ils ne sauront pas aimer qui que se soit d'autre. Mon cycle c'est éveillé à Galuna Grey. Quand j'ai cru te perdre pour la première foi et quand  j'ai pensé que Lyon allait devenir mon rival.

- mais c'est absurde! Déjà, tu n’es pas un dragon alors...

- j'ai été élevé comme un dragon et par un dragon c'est donc normal que le cycle ce soit développer chez moi...

- peut être mais je ne suis pas un dragon moi!

- exacte tu es un humain et un mage, comme moi. Il est donc normal que mon cycle se soit déclenché pour toi. Et avant que tu ne le demande, oui, comme chez les dragons, l'attirance que j'ai pour toi est irréversible. Désolé. Tout ça pour dire que je ne te force pas à accepter les sentiments que le cycle me fait avoir pour toi mais ne t'attends pas à ce que j'accepte de te voir te dénigrer.

 

Étant donné que Grey était resté muet face à la dernière explication de son camarade, le mage de feu interpréta ce silence comme du dégout et murmura en détournant le regard : " écoute Grey... si ...si cette histoire te perturbe ou qu'elle fait que ma présence deviens inconfortable pour toi tu n'a qu'a me le dire et je ...prendrais des mesures pour garder mes distances..."

 

"Stupide chalumeau..."  murmura le mage de glace interrompent ainsi son homologue de feu.

 

Reportant son attention sur le brun, le garçon à la chevelure saumon n'eu pas le temps de réagir que déjà, Grey l'attrapa par l'écharpe d'écaille (que Natsu ne quittait jamais) et l'attira jusqu'a lui affin de permettre de sceller les lèvres du mage de feu avec les siennes.

 

Une fois qu'il "libera" le dragon slayer, Grey développa :

- t'est vraiment con tu le sais ça? Si tu ressentais ça depuis si longtemps pourquoi tu ne t’es pas bouger le cul pour me le dire avant?!

- je ne voulais pas que tu te mettes à m'éviter parce que ça t'aurais dégouté...

 

" Trop con...il est vraiment trop con..." soupira le brun d'un air presque dépité avant de déclarer, le rouge au joues : " mais il fau croire que moi aussi..."

 

Alors que le dragon slayer le fixait avec curiosité (ayant grâce à son ouïe surdevelopé entendu Grey sans pour autant le comprendre) le disciple d'Ul expliqua : "moi je ne suis pas en proie à ton cycle draconique et pourtant...je... je ressens la même chose... c'est pourquoi je cherchais tout le temps à me battre avec toi a la guilde. Je préférais être ton rival qu'un simple camarade de guilde pour toi. Car au vu de tout l'amour que tu porte à chaque membre de la guilde, avoir le statut de rival me donnait l'impression d'avoir une place...spéciale... dans ton esprit. À défaut d'en avoir une dans ton cœur..."

 

S’aretant dans sa tirade il vrilla son regard onyx dans celui émeraude du Dragon slayer et, après un bref moment de flottement le mage de glace lâcha avec nonchalance pour cacher son embarra : "bref, vu que les choses son dites je suppose qu'on est ensemble maintenant? "

 

Avant que Natsu n'ai pu répondre quoi que ce soit, ce fut une voix familière (et qui avait souvent eu tendance à les calmer tout les deux) qui le coupa en décrétant : "baka, vous êtes ensemble depuis le premier jour ou vous vous êtes rencontré ..."

 

Les mages de glace et de feu se retournèrent vers la personne qui venait de leur annoncer ce fait (ô combien évidant) : cela faisait des années qu’ils étaient "officieusement" ensemble"

 

Maintenant, restait à rendre ça officiel...

 

Et dire que la personne qui leur avait fait réaliser ça n'était autre que la terrible "Titania" plus connue sous le prénom d'Erza Scarlett...

 

********

 

Il n'avait pas vraiment réalisé dans quoi il s'embarquait.

 

La seule chose qui comptait c'était d'aider Chelia.

 

Mais maintenant, devant les flammes qui léchaient avidement les parois de la chambre de Mirae il avait des doutes.

 

Avait-il vraiment bien fait de faire confiance à Kurakuma?

 

Il ne savait rien de ce type apres tout!

 

"Je veux sauver Chelia...mais je ne suis pas un meurtrier!" débâtit il avec lui même avant de prendre la décision d’intervenir.

 

Après tout, c'est lui qui avait provoqué cette situation.

 

Il était donc normal qu'il y mette fin avant d'avoir une mort sur la conscience.

 

Ayant pris sa décision, le disciple d'Ul fendit la foule qui tentais d'éteindre le feu ravageur et, à l'aide d'une nuer d'oiseaux et d'un lion de glace il penetra dans la chambre de la chef de Maiden Hope ou il trouva très vite Mirae.

 

La jeune maitre de guilde était inconsciente et Lyon en déduis qu'elle avait perdue connaissance a cause de l'intoxication provoqué par la fumée.

 

Ramassant avec soin l’adolescente, le mage de glace se hâta de la sortir de la fournaise dont elle était captive.

 

Il va sans dire qu'il fut reçu comme un héros par les membres de maiden Hopes pour son acte de bravoure.

 

Ne s'attardant pas un instant sur les remercîments des gens de la Guilde, Lyon confia Mirae "aux bon soin " de Joy avant de s'éloigner en déclarant qu'il allait faire payer aux responsables de cet acte odieux.

 

Ce n'était bien sur qu'un prétexte pour quitter les lieux du crime mais qu'importe si cela marchait?

 

Une fois hors de la guilde, le disciple d'Ul s'accorda un soupir de soulagement : la situation aurait pu être pire après tout.

 

Cependant la culpabilité qui habitait le jeune mage ne se dissipa pas de lui malgré ce résonnement.

 

Le disciple d'Ul cessa soudain de cogiter quand une voix masculine s'éleva près de lui en le félicitant...

 

" Bravo jeune mage, très bonne performance de comédien. Bien que je déplore le happy end pour Mirae..."

 

Serrant les poings, Lyon rétorqua à son interlocuteur (qui n'était autre que Kurakuma) :

- je vous avais prévenu, je ne suis pas un meurtrier.

- dommage tu as de grandes prédispositions pour ça si tu veux mon avis.

- sauf que je ne veux pas votre avis. Maintenant, dite moi ou est Syner? Vous avez eu le temps d'agir?

- oui ne t'inquiète pas ta petite diversion m'a donner tout le temps dont j'avais besoin.

- donc ? Où est Synner?

- en sécurité. Vous vous verrez quand on sera suffisamment loin d'ici. Maintenant partons avant que l'on  fasse un lien entre la disparition de Synner et ton départ.

 

Ne pouvant pas donner tord a son complice sur ce point, le mage de glace opina silencieusement du chef avant de suivre son "guide"

 

Leur prochaine étape, le Q.G de dark wings.

 

************

 

Bien des heures plus tard à Maidens hope...

 

Mirae papillonna des yeux quelques instant avant de reprendre totalement connaissance  et de réaliser où elle était.

 

Reconnaissant Joy qui c'était endormis en la veillant elle devina qu'elle était à l'infirmerie de sa guilde.

 

Restait à savoir comment elle avait atterrie là...

 

Elle se souvenait que Lyon était passé la voir pour s'excuser d'avoir été si irrespectueux envers elle et elle avait voulu en tirer profit.

 

Cependant le mage de glace lui avait filé entre les doigts la laissant seule.

Elle s'était alors allongée pour réfléchir posément quand elle avait sentie une odeur de brulé juste avant d'entendre un bruit sourd.

 

Passé ça elle ne se rappelait de rien des événements de ce qui lui était arrivée.

 

"Ça va aller maitresse?" demanda une voix que la chef de maiden hopes ne mis pas deux seconde à identifier.

 

Se retournant vers son interlocutrice, c'est d'une voix étrangement posé que Mirae répondit :

- je vais bien Joy. Mon esprit est juste encore un peu dans le flou mais merci de faire semblant de t'en soucier.

- je ne faisais pas semb...

- a d'autre Joy. Dis moi, combien de temps suis je rester inconsciente ?

- six.

- hein?

- cela fait six heures consécutives que vous dormez mirae sama.

- des choses se sont  passées pendant que j’étais inconsciente? Tu as l'air tendue...

- en effet maitresse...il semblerait que se soit Dark wing les responsables de l'attaque sur vos quartiers

- comme c'est étonnant...rien d'autres?

- si maitresse. Il semblerait que dark wing se soit servi de l'attaque portée sur votre personne comme d'une diversion pour enlever Synner.

- Quoi?!

- ne vous en faite pas, ce mage de lamia scale ...Lyon. après vous avoir sauvé a jurer de traquer Dark Wing et de leur faire payer ce qu'il vous on fait. il va donc sans dire qu'il ramènerait Syn...

- sort d'ici.

- mais...

 

"J’ai dis dehors!"S’époumona la chef de maidens hope à l'adresse de Joy qui, terrifié, décampa sans demander son reste.

 

Une fois Joy partie, la voix de Mirae s'éleva de nouveau dans la pièce et elle demanda : " ne serais tu pas un peu impliquer dans tout ça...Unknow?"

 

Soudain sortant d'un coin de pénombre de la piece, la silouhette de la petite mage à lunette apparu.

 

Mirae fit semblant de ne pas voir le petit sourire (faussement) innocent de la jeune mage à l'apparence si banal et demanda sans se retourner:

- tu le savais n'es ce pas?

- que vous preniez des risques en faisant confiance à Lyon pour accomplir votre vengeance? Oui.

- tu étais au courent de cette attaque sur moi?

- non. Même si je me doutais que la situation éclaterait à un moment ou un autre.

- pour une mage de maiden hopes tu ne te souci pas beaucoup du bien de ta chef.

- vous me blessez Mirae sama. Ne vous ai je pas toujours servi loyalement? Ce n'est pas de ma faute si vous vous êtes brulé a force de jouer avec le feu. Par ailleurs, comment aurai je pu faire quoi que ce soit? Vous savez bien que ma magie est bloqué à un stade embryonnaire et ce, depuis très longtemps maintenant.

-Tu à raison. Cependant...oh disparait, j'ai besoin de réfléchir

 

"Comme vous le désirez ...Mirae sama" lâcha la petite mage avant de se fondre dans un coin ombrageux de la pièce pour y disparaitre entièrement...

 

"tss...elle fait vraiment froid dans le dos...un dirais presque un spectre" songea la chef de Maiden Hope une fois qu'elle se retrouva de nouveau seule avant de rajouter : "mais bon...elle me reste bien utile..."

 

Puis, se tournant vers la fenêtre qui donnait vu sur le jardin,  la chef de maidens hope murmura a la vu du jardin enneiger : "...et toi aussi Lyon, toi et dark wing êtes tombés directement dans mon piège. Seulement vous le réaliserez, il sera trop tard...."

 

********

 

Il était déjà très tard quand Lyon commença à émettre des doutes sur la fiabilité de son guide.

 

"On est encore loin?!" demanda le disciple d'Ul à bout de patience.

 

Nullement déstabilisé, Kurakuma répondit d'une voix morne :

- encore quelques minute jeune mage...nous y sommes presque...

- vous me répétez ça depuis des heures! Je veux la vérité!

- c'est la vérité, nous n'avons jamais été aussi prêt du but. Douteriez-vous de moi?

- et pourquoi pas? Je ne sais pratiquement rien de vous après tout.

- ce n'est pas faux...mais je suppose que tu auras la plus part des réponses que tu te pose sur moi quand nous seront arrivé à destination. Maintenant si tu veux bien te pousser ...tu es à un pas d'un piège mortel anti intrus.

 

Immédiatement le mage de glace fit un pas en arrière ce qui fit pouffer son guide qui ne manqua pas de le provoquer gentiment en demandant :

- tien donc... il semblerait que vous accordiez du crédit à mes paroles finalement.

- n'importe quoi ! J’ai juste pris des précautions au cas où. De toute façon je suis certain que c'était du bluff.

- du bluff? Je ne m'avancerais pas trop a dire ça si j'étais vous...

 

Sur ces mots, Kurakuma posa sa main à l’exact endroit ou il prétendait que se trouvait le piège.

 

Instantanément, sa main, son bras, tout commença à se désagréger jusqu'a l'os comme rongé par de l'acide

 

Quand il retira sa main son corps mutilé commença a se régénérer non sans laisser des traces indélébiles sur la peau, particulièrement impressionnantes....

 

"Surprenant n'es ce pas? C’est un échantillon de mes pouvoirs...les gent m'appel le charmeur de mort. Rien ne peu me tuer car mon corps absorbe tout coup et sort mortel." déclara Kurakuma sur le ton de la conversation avant d'ajouter :

- mais assez parlé de moi. Nous arrivons au QG de Dark Wing. L’entré est dissimulé dans le creux de l'arbre mort au bout de la route. Met ta main dans le creux et le sort de dissimulation se dissipera.

- et toi? Tu ne viens pas?

- bien sur que si mais ma magie est néfaste, je déréglerais le mécanisme de protection sans le vouloir si je tentais de le désactiver

- et en quoi serais-ce un problème?

- et bien disons qu'être incinérer vivant est l'une des expériences de mort que j'aime le moins : les brulures font des cloques dégoutantes qui mettent des semaines à partir, sa tue les vêtements et sentir le lardon fumé pendant une a deux semaine n'est pas ce que je préfère. C’est donc pour ça que ta magie sera la bienvenue pour accéder au QG.

-je comprends. Je vais le faire.

 

" Je te remercie jeune mage" répondit simplement Kurakuma pendant que le duo reprenait sa route en direction de l'arbre mort.

 

Une fois rendu, Lyon, suivant la demande de son guide, enfonça sa main dans le cœur de l'arbre avant de la retirer avec dedans ...une boulette de papier...

 

"Qu’es ce que c'est?" questionna le mage suspicieux.

 

" L’incantation dont la barrière de protection tirais sa source. Avec ça en notre possession on va pouvoir entrer." répondit calmement son guide.

 

"Sauf que je ne vois toujours pas le QG." fit remarquer Lyon.

 

"ne t'en fait pas jeune mage. Moi, j'y vois pour deux..." lâcha son guide avant de marcher droit devant lui, Lyon sur ses talons.

 

Et c'est ainsi que les deux mages disparurent là où, aux yeux de n'importe qui d'autre aurait regardé n'y aurait vu qu'une route de montagne escarpée.

 

********

 

Au même moment à Maiden Hope, Mirae avait réunis ses plus loyaux sujets dans la sale du conseil afin de tenir une réunion sur la crise que traversait la guilde actuellement.

 

Prenant son air le plus sérieux, la chef de Maiden Hopes déclara : "les amis, l'heure est grave. Les membres de Dark Wing ont, non content d'avoir attenté à ma vie, kidnapper Syner et il n'est pas exclu que le mage de Lamia Scale les y aient aidé. En fait, c'est même certain."

 

"Alors qu'allons nous faire Mirae Sama?" demanda Joy d'un air anxieux.

 

Pour toute réponse, Mirae afficha  son plus beau (et hypocrite) sourire avant de déclarer :"laissons les croire qu'ils nous on berné, leur désillusion n'en sera que plus grande quand on les arrêtera. Cependant n'oubliez pas: Loly doll est à moi"

 

Les autres acquiescèrent en silence.

 

Ils ignoraient ce qui avait fait naitre cette haine de la part de leur chef pour celle de Dark Wing mais une chose était sur, aucun d'eux n'étaient assez fou pour  se mettre en travers de sa route.

 

*********

 

Rien n'aurai su se mètre en travers de la route de Lyon quand il entra, prêt à en découdre avec toute la guilde, dans le QG de Dark Wings.

 

Cependant, toute pensées agressives le quittèrent, remplacées bien vite par de l'anxiété quand, arrivé dans la sale principale de la guilde il aperçu une certaine (jolie) god slayer...

 

" Chelia!" l'interpela le disciple d'Ul en se précipitant vers elle avant que la poigne étonnamment forte de KuraKuma ne le retienne.

 

Se retournant avec un regard haineux vers son guide et se mit à vociférer :

- Qu'es ce qui te prend?!

- tu ne trouve pas que c'est bizarre? Que ce que tu es venu chercher soit là, sans aucun garde pour t'arrêter?

- je me poserai la question plus tard! Elle est là, c'est tout ce qui compte!

 

Après avoir lâché ses mots, Lyon se dégagea d'un geste brusque de la poigne de son guide pour aller retrouver sa coéquipière.

 

Une fois qu'il fut assez près d'elle, le mage de glace la serra dans ses bras avec ferveur pour la rassurer :

- Je sui là maintenant Chelia. Éxcuse moi d'avoir tant tardé.

- Non Lyon sama...c'est moi qui m'excuse...

- T'excuser? Mais de quoi?

 

"De ce que je vais devoir te faire..." répondit la jeune mage avant de sortir une dague qu'elle pointa sous la gorge du disciple d'Ul complètement ahuris.

 

Cependant, avant que Lyon n'ais pu poser la moindre question sur la signification de tout ceci, une nouvelle voix s'éleva dans la pièce ...

 

" Bien jouer Tamaki"

 

Vrillant son regard sur le nouvel arrivant, Lyon reconnu l'individu qui avait kidnappé Chelia.

 

Chelia qui se tenait aux coté de ce type.

 

"Dans ce cas la Chelia qui me menace serait une usurpatrice?" songea le mage de glace.

 

Comme si elle avait deviné a quoi pensais le disciple d'Ul, "Chelia" (tout en maintenant sa dague contre la gorge de Lyon expliqua : "tu as compris, je ne suis pas Chelia. Moi c'est Tamaki " la psycho-illusionniste". Merci d'être venu Lyon. Maintenant que tu est là...dis nous ou est Synner."

 

"Tais-toi Tamaki. Tu as déjà brulée trop d'énergie en lui parlant" l'interrompis celui qui détenais la vraie Chelia avant de s'adresser au mage de glace :

- Livre nous Synner comme tu t'y étais engagé ou je devrais te tuer.

- Je ne sais pas plus que vous où est Synner et puisqu'on en est à parler de lui, que lui voulez vous?

- Ce ne sont pas tes affaires. Maintenant dis nous ce que tu as fait de lui !

 

« Je peux répondre à cette question si tu y tien tant Shadow. Ou plutôt devrais-je dire… Shadow DownAngel ? 50ème chef de Maidens Hopes. » Intervint soudain Kurakuma s’attirent ainsi l’attention de toute les personne présentes.

 

« Toi ?! Que fais-tu là ?! S’emporta le mage a l’aile unique en se préparant a générer un animal de pierre grâce a se magie tout en se plaçant devant chelia comme pour la protéger.

 

Faisant signe a l’autre mage de se calmer le petit mage répondit sans la moindre hostilité apparente :

- détendez vous Shadow, je ne suis pas venu livrer querelle.

- Et pourquoi une chose comme toi est elle ici ?

- Vous devenez blessant messire Shadow. Moi qui ne me suis déplacé que pour servir vos intérêts…

- A d’autre ! Que veux-tu créature de Zeleph ?!

 

Cette fois une aura sombre sembla se dégager du jeune mage tendis qu’il répondit d’une voix glaciale :

- je ne suis pas SA créature. Mon maitre m’a crée mais je  possède mon libre arbitre. Je ne suis pas qu’une entité ! Je suis un mage ! Je sui réel !

- Tu n’es pas réel. Tu n’es qu’une création magique d’un mage noir qui a trouvé refuge dans un cadavre d’enfant ! Tu n’a pas le droit d’exister !

 

Ayant lâché ces mot Shadow envoya un tigre de pierre sur le garçon.

 

Ce dernier ne broncha pas quand le fauve de roche enfonça ses crocs dans l’épiderme tendre.

 

Cependant la créature de pierre vola en éclat l’instant d’après.

 

« Tora ! Non ! » S’écria le mage a l’aile unique en constatant qu’il ne parvenait pas à reconstruire le tigre par la magie.

 

Affichant un regard éteins, Kurakuma déclara : « c’est inutile, mon créateur m’a crée de façon à ce que tout ennemis m’assenant un coup normalement mortel voit son attaque être retourné contre lui. Ton tigre a voulu me tuer en me déchirant de ses croc et c’est condamner au moment ou il m’a touché. Je suis navré mais tu ne pourras plus jamais le recréer. »

 

En entendant ça, Lyon sentit son cœur se serer : si une de ces création de de glace disparaissait a jamais ce serai un peu comme perdre un animal de compagnie.

 

Douloureux.

 

Et d’une profonde tristesse.

 

Il sortit de ses pensées en voyant son « guide » s’approcher de Shadow et mettre une main compatissante sur son épaule pour déclarer : « je suis désolé pour Tora…sache que je ne voulais pas le détruire. »

 

« Alors que voulais-tu ? » répondit le mage à l’aile unique sans le regarder, le regard perdu sur les petits éclats de pierres, seuls restes subsistants de son cher tigre.

Gardant son air calme, Kurakuma répondit :

- je suis venu pour proposer un nouveau marché…

- le quel ?

- je veux l’accès à la sale de confinement de Dark Wing ainsi que son utilisation et que vous rendiez sa coéquipière à Lyon. En échange, Syner vous sera rendu en vie. Si vous refusez…vous aurez la mort de votre meilleur ami sur la conscience.

- …

- Alors ?

- La preuve qu’il est en vie. montre-moi qu’il va bien !

 

« Bien, je vais faire ça » lâcha Kurakuma avant de tracer un cercle dans le sol a l’aide d’une craie et d’ordonner d’une voix impérieuse : « a l’œil du monde, moi le charmeur de mort demande le droit de plonger mon regard dans ta pupille, montre moi celui que je veux voir : Syner StoneDust.

 

Instantanément, le cercle devint aussi transparent qu’un miroir et dévoila un adolescent bien familier à shadow enfermé dans une pièce aux murs d’une blancheur immaculé…

 

« Syner ! » s’écria le garçon a l’aile unique en se penchant au plus près de « l’œil du monde » pour apercevoir son ami.

 

Il eu juste le temps de le voir réagir a l’appel de son prénom avant que « l’œil » ne se referme.

 

Disparu en un battement de cil.

 

Une nouvelle fois.

 

Cette situation était bien trop frustrante pour Shadow qui s’emporta envers Kurakuma :

- refait-le ! Remontre le moi !

- je ne peu pas.

- Oh que si tu peux ! Et tu va le f…

 

Le jeune « mage noir » n’eu pas le temps d’achever sa phrase que déjà, il tomba a genoux en crachant du sang noir …

 

Profitant de ce retournement de situation Lyon généra son propre tigre de glace qu’il envoya droit sur Shadow mais il fut arrêter par la personne à la quelle il s’attendait le moins…

 

« Chelia ? » manqua de s’étouffer le mage de glace en voyant sa coéquipière protéger son ravisseur.

 

« Désolé Lyon sama, mais…je ne peu pas vous laisser vous attaquer à Shadow kun ! Il…il ne m’a fait aucun mal et n’est pas méchant ! Alors … »

 

Lyon était perdu face a cette situation : Chelia protégeait le type qui l’avais enlever ?

 

« Pourquoi ?»

 

Devinant le questionnement de son partenaire Chelia expliqua :

- Shadow et ses amis soufrent d’une malédiction qui les rongeant un peu plus chaque jour les rendant à moitié démons. Ils brulent leur énergie vitale dès qu’ils essaient de parler normalement. S’il te plaît Lyon, essai de les comprendre ils…

- Les comprendrais ?! Ils t’on enlever Chelia !

- Ils n’avaient pas le choix, ils devaient t’attirer ici sans que les membres de Maiden Hopes ne se doutent de leurs intentions ou…

- Je me fiche de leur justifications ! Ils on menacer de te tuer et...

- C’était du bluff ! Ils voulaient juste être sur que tu viendrais.

- Et tu les as aidés ? Pourquoi Chelia ?! Dans quel but ?!

 

« Parce qu’elle a un cœur généreux… » Intervint voix féminine qui fit se retourner toute l'assistance ...

 

"sogisna..." haleta difficilement Shadow tendis que la jeune fille (elle même à peine remis de sa faiblesse dont elle avait été victime plus tôt) s'accroupissait a ses cotés pour aviser son état.

 

"Ça va aller fragisno... ido e noc ad ikto ... no vaed a anxindo. ido cuposto ed eth nextsuita." murmura la jeune fille avant de s'adresser à Lyon et Kurakuma avec calme en déclarant : "j'ai entendu vos doléances, je vous mènerais a la pièce des archive et vous laisserait Chelia. Ma seule demande est la garantie que vous me rendrez Syner et que vous nous aidiez dans nos projets. "

 

" Et quel est ce projet?" demanda Lyon suspicieux à la membre de Dark Wing.

 

Celle-ci, retirant son masque afin de révéler son identité répondit :

- nous voulons juste reprendre le cours de nos vies. Et pour ça nous avons besoin de ton aide Lyon.

- minute! Tu es...Évy?!

- oui et non... Évy était le véritable nom de Lollydol. Mon vrai nom à moi est ...Mirae. Mirae Angeldown.

- Mi...mirae? Comme...

 

"Comme Mirae de Maiden's Hopes ?oui. Nos âmes on été permuter par une malédiction. A présent tout les membres de maiden's hopes se retrouvent coincé dans le corps d'un membre de Dark Wing et vice versa" expliqua Chelia pour éviter à la "vraie Mirae "de se fatiguer d'avantage en répondant.

 

"Mais quel rapport avec nous? Pourquoi nous avoir entrainé là dedans?" rétorqua Lyon toujours aussi perdu.

 

" Parce que ta présence est nécessaire pour inverser la malédiction. La tienne et celle de Syner" compléta Chelia avant de demander avec un regard suppliant:

- Tu va les aider n'es ce pas?

-...

- Lyon?

- nous ne pouvons pas Chelia. Les membres de cette guilde sont des assassins. Ils...

- c'est faux! Ils n'ont tué personne! C’est Lollydol et les autres membres de Dark wing dans les corps des membres de Maiden's hope les coupable!

- et qu'en sais-tu? Qui te dit que ces gens ne te manipulent pas ?!

- je le sais, c'est tout. Pour une fois Lyon sama fiez vous à moi: nous sommes leur seul espoir. Aidez les je vous en prix !

 

Réfléchissant un bref instant, Lyon s'apprêtait à répondre quand Kurakuma le pris de vitesse en declarant : " il vous aidera, dès que nous auront accès a la chambre des archives"

Alors que Lyon allait ajouter quelque chose, quand Évy (ou plutôt Mirae) intervint en déclarant qu'elle était d'accord.

 

C’est ainsi que "Évy", Lyon et KuraKuma se retrouvèrent dans la salle des archive.

 

Cette pièce était immense et pullulait d'objet magique et d'œuvre d'art corrompues par la magie noir de Dark Wing.

 

Cependant, un seul item trouva grâce aux yeux de Kurakuma quand celui ci parcouru la sale du regard...

 

"Un bilboquet?" demanda Lyon perplexe avant que Kurakuma ne lui réponde d'un air hautain :

- jeune ignare, ceci est un raccommodeur d'enfance.

- un quoi?

-un raccommodeur d'enfance. Il s'agit d'un item magique crée dans le but de redonner une chance de vie normal à des enfants dont la vie a été traumatiser. Comme Kyno & Mya...

- qui ça?

- un frère et une sueur orphelins. Un jour alors qu'ils cherchaient de quoi survivre dans les montagnes un bandit captura Mya alors âgé de 11ans. Son frère Kyno voulu la protéger mais il reçu un coup mortel de dague.

Cependant il ne mourut pas immédiatement et se vida de son sang pendant 15minute en voyant ce que l'homme infligeait à sa jeune sœur.

Alors, dans un ultime râle d'agonie, Kyno promis d'offrir son âme a tout démon capable de lui rendre sa sœur et leur donner la force de vaincre tout ennemis tentant de les séparer de nouveau l'un de l'autre.

- et ?

- j'ai entendu la demande de Kyno et l'ai exaucé : déchirant mon cœur de démon en 2 partie égales je me suis incrusté dans le corps de ces enfants.

Et depuis, je les maintiens artificiellement en vie grâce à ça. Mais avec cet item je vais pouvoir rebattre les cartes: redevenir une seule entité.

- et tes hôtes? Que va-t-il leur arriver?

- ils vont récupérer la vie qu'ils auraient du avoir si l'existence ne les avait pas fauchés...

 

Se tournant vers "Évy" qui n'avait rien dit jusqu'a présent, Kurakuma demanda :

- un problème avec ça Mirae?

- non. Cet item n'est pas hautement investi de magie noire. Je peu bien te le laisser du moment que tu nous rends Syner.

- je n'ai qu'une parole. Remontons et je vous le rendrais.

 

Hochant silencieusement la tête, la "chef de Dark Wings" et le mage de glace remontèrent dans le hall du Q.G

 

C’est du moins ce qu'ils comptaient faire quand soudain Mirae s'arrêta et déclara :

- ne jugez pas trop vite Lollydol, elle n'a pas toujours été comme ça. Même quand elle était petite elle était de Dark Wing. Mais à cette époque elle n'était pas si différente de mon frère et moi. C'est le décès de ses parents qui l'a rendue inconsolable.

A partir de ce moment elle a commencé à changer : elle c'est isolé de tous et a commencé à voir en Maiden's hopes et ses membres des ennemis potentiel.

- pourquoi?

- parce que depuis la mort de ses parents, elle est devenue obsédée par l'idée qu'il devait exister un artefact capable de lui ramener ses parents. Hors, se lancer dans la collecte d'artefact magique même en connaissant leur propriété est déjà dangereux alors pour quelqu'un comme Lolly qui en a une parfaite méconnaissance...

- c'était suicidaire...

- exact. Syner qui était membre de sa guilde à l'époque à essayé, comme moi de la raisonner mais elle n'a rien voulu savoir. Elle a voulu chercher un appui auprès de Shadow mais il...

- c'est rangé de votre coté...c'est ça ?

- oui. Se sentant trahie, Lolly est partie avec quelque fidèle de ses parents en expédition. Quand elle est revenue, elle était seule et possédait un nouvel artefact ...

- le mohath?

- je vois que tu es bien renseigné.

- Mirae...je veux dire Lollydol...m'en a parlé. A vrai dire elle voulait forcer Syner à révéler où était situé cet objet.

- lui a t'il dit?

- non. Pas plus qu'a moi.

- tant mieux. Il ne faut pas qu'elle remette la main dessus ou nous ne pourrions plus la sauver de la folie qui c'est emparer d'elle...

 

"Et qui te dit que j'ai besoins d'être sauvé?" l'interrompis une nouvelle voix féminine qui fit se retourner les trois mages...

 

" Toi?!Que fait tu ici?!"S’etouffa presque Lyon en reconnaissant Mirae (ou plutôt lolydoll dans le corps de Mirae) qui venait d'apparaitre devant eux.

 

Affichant un sourire hypocritement doux, la "chef de maiden's hope" répondit :

- bonjour Lyon chéri. Je te remercie de ce que tu as fait pour moi. Sans ton aide jamais je n'aurais pu entrer ici.

- de quoi parlez-vous?! Je ne vous ais pas...

- j'ai mis un traceur dans ta poche quand je t'ai embrassé dans le jardin de la guilde

- espèce de...

- je te conseil de rester polis mon petit prince de glace ou tu risquerais de le regretter ...

- que veux-tu dire?

 

En guise de réponse, "mirae" claqua des doigts et immédiatement deux pompeâme apparurent derrière elle.

 

 L’un tenant Shadow et l'autre une certaine god slayer...

 

"Chelia! Laisse la partir!" s'emporta Lyon à l'encontre de celle qui avait usurpée l'identité de la véritable Mirae pendant tout ce temps.

 

Loin de paraitre intimidé, l'usurpatrice répondit calmement : "tu est comme un jeune chien fidele Lyon. Tu montre beaucoup les crocs à mon gout. or tu devrais savoir qu'un chien qui ne sais pas rester a sa place finira fatalement par trouver plus fort que lui... fait moi plaisir de rester a ta place ou soit prêt a en accepter les conséquences"

 

Pour appuyer ses mots elle balança aux pieds de la" vraie Mirae" un sac en toile.

La jeune (vrai) chef de Maiden Hopes s'empressa d'ouvrir le sac avant de fondre en sanglot en découvrant le corps inerte d'un animal familier...

 

"Keeper! Non! " Gémit elle en blottissant sa petite création contre son corps en pleurant avant de relever un regard haineux sur l'autre mage.

"Comment as tu pu..." commença t'elle avant que sa rivale ne l'interrompe en déclarent comme si de rien n'était : "il m'a attaqué, je me suis défendu et ai du le tuer. Je n'y suis pour rien si il c'est rangé du mauvais coté."

 

La colère qui transparaissait dans le regard de la "vraie chef " de Maiden hope était palpable presque étouffante.

Pourtant, Mirae pris sur elle et, chassant ses larmes d'un geste rageur elle demanda à sa Némésis :

- que veux-tu réellement.

- Syner et le Mohath. Donne les moi et je quitterais cette guilde en épargnant ses membres.

- je refuse de te laisser Syner! Quand au Mohath j'ignore où il est! Maintenant rend moi mon frè...

 

Mirae ne parvint pas à achever sa phrase et tomba à genoux en crachant une gerbe de sang...

 

"Mirae!" s'époumona Shadow qui était sortit de l'inconscience pour assister à l'agonie que la malédiction provoquait sur sa sœur.

 

Sans prêter plus que ça attention a l'appel désespéré de Shadow, l'actuelle chef de Maiden Hope s'adressa à sa rivale d'un air victorieux et déclara :

- tu as perdu petit ange déchu. Dis moi ce que je veux savoir ou...

- ido nad a speakadste ed nier noc ikto montrusisno ussimufalersia!

- moi? un monstre usurpateur? Tu peux parler...ton frère et toi ne valez pas mieux.

- mismo fragisno ed ido pretagado unn atima ad minia...

- la ferme! Je n'ai pas besoins d'une âme! C’est mon choix de ne pas en avoir!

- eh... ikto falsaliarso ad isto...

- je ne me mens pas à moi mêmes! C’est toi qui es idiote! Sans âme, on a  plus de limite! On en revient plus fort!

- da qleus praysta?

- un prix? Quel prix? Tu divague pauvre folle!

- Ikto ed l'a aunista crafoloca : dal l'obito di culmadsta mapiu di pottensre ikto va tras di hurtistare l'u aunisto huiçto qu'ad lovamario ad ito?

- arête de me servir tes mensonge! Vous m'avez trahis tout les trois! Toi, Syner et bien sur Shadow ! Alors ne crois pas acheter mon pardon en me racontant que ton frère m'a toujours aimé! C’est des foutaises! J’ai toujours été seule!

 

" C’est ça, la véritable foutaise." déclara la voix d'une personne visiblement essoufflé qui attira l'attention de tous...

 

" Syner!" s'exclamèrent a l'unisson le mage qui venait sortir de "l'oeuil du monde" grâce à l'aide de Kurakuma.

 

Bizarrement, Unknow aussi semblait être arrivé par le même passage...

 

"Lolly...si il existe encore en toi une bribe de l'amie qu'on a connu je t'en supplie : reviens à la raison, ces les œufs démoniaque que le démon que tu a invoqué t'a fait consommer qui altère ton jugement! Réfléchis! Je suis sur qu'au fond de toi tu sais que tu fais une erreur!"

 

"Une erreur?" ricana la "fausse" chef de Maiden hopes avant de répliquer : "ma seule erreur c'est de ne pas vous avoir annihilé avant"

 

Pour appuyer ses dires, elle s'empara de Mirae et, la soulevant du sol lui murmura : " a la base si tu n’avais pas existé aucun d'eux ne m'aurait trahis. Il est temps de remparer cette injustice."

 

Joignant le geste à la parole elle s'apprêtait à lancer son sortilège jugement sur Mirae quand soudain, quelque choses les traversa toute deux.

 

Baissant les yeux, la "fausse mirae" découvrir que ce qui l'avait empalé et la reliait à présent à mirae était le raccommodeur d'enfance.

 

Relevant les yeux vers la personne qui tenais l'objet elle reconnu Lyon.

 

Cependant, son regard était comme vide de volonté.

 

"Comme s'il était envouté..." songea t'elle avant que la douleur ne la rappel a l'ordre.

 

Cependant elle ne douta plus un instant que Lyon soit envouté quand il déclara d'une voix qui n'était plus la sienne : " il est temps de ramener les choses à leur juste place. "

 

Ayant lâché ces mot, le mage de glace toujours envouté se mit a psalmodier des mots en langage démoniaque sans le réaliser.

 

Ses mots firent réagir le raccommodeur d'enfance qui se mit à vibrer faisant au passage hurler les deux (anciennes amies) rivales de douleur.

 

Quand leurs cris se turent, les deux jeunes filles tombèrent au sol, inconscientes...

"Mirae! Lolly! " S’époumona Shadow en se précipitant tant bien que mal vers sa sœur et son ancienne ...amie? (crush aurait été plus approprié...) le plus vite qu'il pu dès que le pompeâme qui le retenait avait disparu quand les deux jeunes filles étaient tombé inerte sur le sol.

 

Se penchant pour inspecter l'état des deux filles de sa vie Shadow soupira de soulagement en constatant qu'elles respiraient.

 

C’était presque imperceptible.

 

Mais elles respiraient.

 

Serrant sa sœur contre lui d'un bras et effleurant subtilement le visage de "la fausse Mirae" de l'autre il encra néanmoins un regard haineux à Lyon et Syner.

 

L'un pour ce qu'il avait fait aux deux amours de sa vie.

 

L’autre pour ne pas être intervenu.

 

Cependant, aucuns des deux garçons ne pris en compte le regard emplis de haine du garçon à l'aile unique.

 

Néanmoins, Lyon daigna cependant ouvrir la bouche pour dire de cette voix qui n'était définitivement pas la sienne : " voilà qui est fait. Merci de ton aide jeune mage"

 

Une fois ayant lâché ces mots, une silhouette s'extirpa du corps de Lyon tendis que quelque chose s'extrait de l'ombre du mage de glace.

 

Quand les deux entités reprirent forme humaine Shadow identifia l'être qui avait pris possession du corps de Lyon comme étant Kurakuma et la créature ayant investit son ombre comme Unknow.

 

Dès qu'il fut libéré de l'emprise des jumeaux, Lyon tomba à genoux complètement essoufflé comme s'il venait de mener le combat le plus éprouvant de sa vie.

 

Reprenant légèrement ces esprit Lyon jetât un regard dérobée sur Chelia : la jolie mage elle aussi libérée du pompeâme commençais juste a reprendre ces esprit.

 

Il en soupira de soulagement.

 

Il ne s'en serait pas remis s’il lui était arrivé quelque chose.

 

Alors que le disciple d'Ul tentait de rejoindre sa coéquipière, Syner lui, alla à la rencontre des jumeaux s'adressant plus particulièrement à Kurakuma :

- je vais prendre les choses en main à présent. Vous êtes prêt tout les deux?

- je le suis depuis longtemps. Il est temps de réunir ce qui a été dissocié et laisser à Kyno et Mya une chance de connaitre une autre vie.

- mais...et toi...il n'y a vraiment pas d'autre moyen que ...

- Syner...tu a un cœur d'une grande bonté mais je ne suis au final qu'une entité magique. Me préserver serai renoncer à aider tes amis. Et nous savons que ce n'est pas une bonne chose. Les être réel doivent passer avant les créatures magiques. Ça a toujours été le cas. Maintenant allons y Syner. Sache que tu auras été, après maitre Zeleph, l'humain que j'aurais préféré depuis le jour de ma conception.

- merci. Je sais que nous somme différent mais j'aurais voulu pouvoir vous aider...vous aidez tous...

-même maitre Zeleph n'a jamais pu sauvez tout le monde, alors ne culpabilise pas: personne ne peux réussir là ou le mage le plus puissant que cette terre est porté a échoué.

 

Syner détourna le regard : il avait su depuis le jour ou il avait découvert la "véritable identité "des jumeaux que pour que les choses redeviennent à leur états d'origines il devait accepter l'idée de payer un prix.

 

Mais ça n'avait rien changé : il c'était attaché à cette entité magique qui avait eu la grandeur d'âme de sacrifier la sienne pour sauver deux enfants innocents.

 

Cette même grandeur d'âme qui le poussait a récidiver pour réconcilier les deux camps.

 

" Prête Unknow?" demanda Kurakuma en tendant sa main a la jeune fille.

 

" Ne soyons à nouveau plus qu'un Kurakuma. Pour le bien de tous" répondit-elle avant de prendre la main de son frère.

 

Dès que leurs petits doigts enfantins furent entrelacés, les deux entités tendirent chacun la main qui leur restait de libre à Syner.

 

Celui ci  s'en saisi et s'agenouilla pour avoir son visages au niveau des deux êtres magiques pour leur passer d'un geste tendre, presque fraternel une caresse légère sur les joues de chacun.

 

"Je suis désolé..." leur dit il dans un souffle avec un regard ou transparaissait une tristesse sincère.

 

En guise de réponse les deux entités secouèrent la tête de gauche à droite lui faisant ainsi comprendre au mage de création qu'il n'y avait pas de raison de s'excuser.

 

Acquiesçant en silence en signe de compréhension, Syner leur fit signe qu'il était prêt.

 

Prêt à les laisser partir.

 

Les deux petits êtres comprirent la gestuelle de leur "complice" et libérèrent simultanément leur pouvoir.

 

Aussitôt, leur corps commença à irradier de lumière et alors que les traits de leurs visages n'était presque plus visible, les jumeaux interpelèrent les mage encore présent mais en plus particulier Lyon au quel ils laissèrent un ultime conseil : celui de ne pas juger un livre a sa couverture car, dans ce monde ou il n'existait ni frontière distincte entre le noir et le blanc il n'était pas rare que les pires choses soit commises avec les meilleurs intentions.

 

Sur ces ultimes paroles, les deux silhouettes se rejoignirent pour ne former plus qu’une boule de lumière qui, lorsqu’elle se dissipa, ne resta plus que ce qui ressemblait a un petit grimoire aux ornements finement ciseler.

 

Le Mohath.

 

Ramassant l’item avec soin, Syner le tendit à Lyon :

- prend-le.

- Pourquoi moi ?

- Tu es le seul à pouvoir détruire ce carnet

- Comment ça ?

- Seule la magie de création peu détruire cet ouvrage. Mirae est une mage avec de grand pouvoir mais celui de création appartiens a lolly. de même que je suis un mage de création mais étant coincer dans le corps de Shadow je suis dans l’incapacité de détruire le Malahat.

- Donc… si je détruis cette chose…

- Tout redeviendra normal, oui.

- Je vois…comment dois-je m’y prendre ?

- Déchaine ton plus puissant sort de glace avec la volonté d’annihiler totalement cet objet.

Lyon acquiesça et songea à utiliser « ice shield » cependant, au dernier moment il changea d’avis : ramassant une arme ensorcelée dans les rayons de la sale des archive (une dague pour être précis) il l’enduit intégralement de givre avant d’en assener un coup dans l’ouvrage.

 

Au moment  ou son arme perfora le cuir de la reliure puis les pages des hurlements de douleurs retentirent depuis le livre et Lyon comprit a ce moment : le démon qui avait perturbé la vie de tout c’est gents n’était pas le livre lui-même mais cacher dans ces pages.

 

Mêler à ces victimes.

 

Des victimes comme Mirae.

 

Comme Lollydoll.

 

Comme Shadow.

 

Comme Kurakuma et Unknow

 

Comme Kyno et Mya.

 

Alors, malgré les cris déchirant qui s’échappaient de l’ouvrage, Lyon continua à poignarder l’objet.

 

A chaque coup porté des jets de lumière fusaient comme pour fuir se livre d’horreur.

 

Lyon continua ainsi jusqu'à ce qu’une ultime trainée lumineuse ne s’échape du livre avant de se dissiper pour laisser apparaitre deux enfants aux cheveux blond mais qui, s’y on y regardait assez prêt avait certains traits physique communs avec Unknow et Kurakuma.

 

« Ainsi c’est eux Kyno et Mya ? » songea Lyon en dévisagent les deux enfants pendant que le manuel, ayant libéré ses dernières victimes se mettait à tomber en poussière.

 

Avant qu’il ne puisse se poser plus de question Mirae qui avait repris connaissance viens le trouver et lui dit simplement : « merci de ce que tu as fait pour nous Lyon… nous allons prendre soins des ses enfants maintenant que tout est revenu dans l’ordre. C’est si triste que Tora et Kepper ne puisse plus voir ça. »

 

Elle avait murmuré ça en touchant le charme que lui avait offert Chelia (récupérer sur lollydoll toujours inconsciente en retenant ces larmes.

 

Mais elle se rendis bien vite compte que son constat avait été interpréter comme un souhait par l’objet qui ramena les deux création magique a la vie faisant naitre sur les joue de leur maitre respectifs des larme de joies qu’ils ne croyaient plus capable de verser depuis bien longtemps….

 

*************

 

Chelia regardait d'un air absent la neige tomber en masse au dehors depuis la fenetre de la chambre d’hotel qu’ils occupaient depuis plusieurs jours maintenant.

 

Cela faisait trois jour environs que les événements c'étaient tassés.

Synner et Mirae s'étaient enfin retrouvé quant à Shadow...Malgré l'amour immodéré qu'il vouait à sa sœur et la joie d'avoir retrouver son corps ET son meilleur ami, avait préférer partir avec Lolidoll.

 

Car il estimait que si les gens de la ville ne pourraient pas lui pardonner ses actes accomplit sous l’influence néfaste du démon qu’elle avait invoqué, lui, le devait.

 

Au nom de leur passé.

 

Et au nom de l'amour qu'il avait toujours éprouvé pour elle.

 

Lyon pour sa part observait la jeune God Slayer du coin de l'œil avec une certaine culpabilité : ils étaient coincés dans cette ville car à cause de la tempête plus aucun train ne desservait dans la ville ou Lamía Scale était basé.

 

Cela aurait pu être complètement sans conséquence si on avait été un autre jour.

 

Seulement voilà : on était le 23 decembre.

 

Hors, la guilde et l'ensemble des familles qui célébraient noël le faisait le 24 décembre.

 

Chelia ne serait donc pas rentré pour les fêtes.

 

Cela culpabilisait fortement Lyon.

 

Surtout que Chelia lui avait vraiment paru aimer ce jour.

 

Alors qu'il cherchait un moyen de rendre le sourire a sa coéquipière, Lyon réalisa une chose : Chelia n'avait pas encore retrouvé son apparence normal il était donc encore temps de faire plaisir a la jeune God Slayer.

 

Ayant pris sa décision il déclara assez fort pour que son équipière puisse l’entendre : "Chelia, j'ai une course à faire en ville attend moi ici et n'ouvre a personne : j'ai un double des clefs de toute façon."

 

la jeune mage acquiesça en silence tendis que Lyon, lui, enfilait un manteau pour s'enfoncer dans les ténèbres de cette nuit de décembre.

 

Chelia attendis plusieurs heures le retour du mage de glace mais ne le voyant pas arriver, elle fini par s'assoupir dans un fauteuil vers une heure du matin.

 

Quand elle se réveilla, la pendule de la chambre d'hôtel affichait 19:00....

 

"J’ai dormis tout ce temps?!" demanda t'elle a haute voix avant qu'une voix familière ne lui réponde :

- Oui. Tu as dormis comme une marmotte en hibernation. Je me suis dit que tu en avais besoin et je ne t'ai donc pas réveillé.

- Euh...merci... Et vous? Où étiez vous passé?

- Je te l'ai dit non? J’avais une course à faire.

- Quelle genre de course? Et surtout pourquoi si tard?

 

" Tu le découvrira en ouvrant ceci..." répondis le mage en tendant a la jeune god Slayer un paquet cadeau blanc avec un ruban d'un rose presque rouge pour le sceller.

 

"C’est...c'est pour moi?!" demanda la petite mage complètement déstabilisée.

Ce a quoi Lyon répondit du tac au tac :

- Non c'est pour ton ami imaginaire. Bien sur que c'est pour toi idiote...À qui d'autre je pourrais l'offrir selon toi?

- Mais pourquoi...

- On est la veille de noël Chelia. C’est normal de s'offrir des choses entre coéquipiers.

- Mais je n'ai rien pour vous...

- Ce n'est pas grave ta présence ai déjà un grand cadeau pour moi. Maintenant je vais sortir le temps que tu puisses tester ton cadeau retrouve moi dans la salle de réception de l'hôtel quand tu seras prête.

- Prête? Prête à quoi?

 

Lyon ne lui répondit pas et quitta la pièce l'air de rien.

 

Ne comprenant pas l'attitude de son coéquipier la petite mage ouvrit le paquet pour connaître le fin mot de tout ceci.

 

Et autant dire qu'elle tomba des nues en découvrant dans une boite, soigneusement plié, une robe d'une couleur bleu azure dont les manches était fait dans un voilage qui aurai pu faire croire qu'on avait arraché des " morceaux de nuit étoilé" pour fabriquer ce vêtement.

 

Si elle ne devait choisir qu'un mot pour designer ce vêtement, Chelia aurait dit "magnifique".

Mais c'était bien en dessous de ce que lui paraissait être cette robe.

 

Pour la petite god slayer ce vêtement était une œuvre d'art.

 

Très vite submerger par la gentillesse du geste de Lyon, Chelia sentie des larmes perler au coin de ses yeux.

 

Cependant elle les chassa bien vite : elle allait mettre cette robe et pas question pour la petite god slayer de se présenter à son camarade les yeux bouffis et rougis de larmes.

 

Après avoir enfilée ce chef d'œuvre vestimentaire donc, la petite mage se hâta de partir à la recherche du mage de glace

 

Elle trouva rapidement mais son cœur manqua un battement a la vue de Lyon, installer sur le balcon ou la neige tombais gentiment sur lui tendis que le mage vedette de Lamia Scale caressait les ailes d'un de ses aigles de glaces.

 

Il ressemblait en cet instant au plus beau des princes de contes de fées...

 

Si beau...

 

Si inaccessible...

 

Pendant quelque secondes l'idée de se sauver discrètement lui traversa l'esprit.

 

Mais, avant même d'avoir pu esquisser un pas vers la sortie, la voix de Lyon s’eleva, coupant la jeune mage dans son élan.

 

" C’est impolie de poser un lapin à quelqu'un Chelia. Ma compagnie te déplait elle à ce point? "

 

À présent rouge de gêne la petite mage secoua la tête avec vigueur avant de répondre :

- bien sur que non! Jamais votre présence ne me serait indésirable!

- tans mieux...dans ce cas... me fera tu l'honneur d'être ma cavalière le temps d'une dance du bal de noël?

- V...Vous êtes sérieux?

- oui. Alors est tu d'accord?

 

"Lyon sama...ce serais un honneur pour moi !  " S’exclama la jeune god  slayer avec un grand sourire.

 

Sourire que lui rendit Lyon avec un regard emplis de douceur…

 

Prenant la main que le mage de glace lui tendait, Chelia commença à danser guider par le mage de glace qui, soit dit en passant, semblait avoir des talent insoupçonné dans ce domaine…

 

Ils dansèrent d’abord surtout des valses puis, la soirée approchant de minuit, cela évolua en un slow particulièrement sensuel entre eux deux.

 

Quand ils se séparèrent enfin un peu le 11ème coup de minuit sonnait et c’est le moment que choisit Chelia pour déclarer avec calme :

- Lyon Sama…

- Oui ?

- Il y a une chose que je rêve de faire depuis que je vous ai rencontré et si vous me le permettez, j’aimerais pouvoir le faire tant que cette apparence m’en donne encore le courage. Alors fermez les yeux s’il vous plaît.

 

Le mage de glace ayant pleinement confiance en sa camarade obtempéra et très vite, il sentit un contacte doux sur ses lèvres.

 

Rouvrant les yeux il découvrit que la jeune mage l’embrassait.

 

Pour Lyon ce n’était pas son premier baiser à lui, pour Chelia en revanche ça devait clairement être sa première fois.

 

Ça se sentait dans cette maladresse tellement adorable qu’elle mettait dans ce baiser

 

Quand leurs lèvres se séparèrent pour qu’ils puissent reprendre leur souffle, la jeune mage voulu s’excuser de son geste au près de Lyon.

Cependant, le disciple d’Ul fut plus rapide et lui vola un nouveau baiser avant de lui murmurer « Joyeux Noel Chelia. Et merci pour ce magnifique cadeau. »

 

Autant dire que les joues de la petite god slayer virèrent à l’écarlate à ces mots.

 

Ce qu’ignorait Lyon en revanche, c’était que sans le savoir, la jeune mage lui avait livré en avance un cadeau qu’il n’espérait plus jamais obtenir.

 

Un cadeau nommé Grey Fullbuster.

 

Mais ça ni l’un ni l’autre des deux mages ne le savait encore.

 

Et ils ne le découvriraient pas avant leur retour, pour le grand tournoi de la magie.

 

Et ce qu’ils ignoraient également c’était que ce soir de décembre venait de marquer d’une pierre blanche un tournant de leurs vies…

 

**************

 

Épilogue

 

Plusieurs années plus tard, dans un motel de la ville un 24 décembre deux mage de glaces c’étaient retrouvé dans une chambre et l’un deux demanda nerveusement, après c’être inspecté dans le miroir :

- alors ? De quoi j’ai l’air ?

- d’un pingouin en smoking.

- Grey ! Je suis sérieux ! C’est le jour le plus important de ma vie tu pourrais faire un effort !

- Je te rappel que tu m’a « kidnapper » pendant que je dinais avec Natsu.

- Tu vois cette salamandre tout les jours, tu…

- C’est mon petit amis Lyon.

- Et moi ton frère !

- Lyon… écoute, je sais que tu n’aime pas ça mais c’est un fait. Enfonce toi bien ça dans la tête : Natsu et moi c’est du sérieux et je compte bien le lui dire alors si tu veux rester en bon terme avec moi, je te demanderais de cesser de le dénigrer.

- Je ne le dénigre pas seulement… j’aimerai que tu comprennes l’importance que ce jour a pour moi… je vais me marier ! C’est normal que je veuille que mon frère ET témoin de mariage daigne accorder un peu d’intérêt a mes problèmes !

 

Se redressant, Grey soupira et déclara : « des problèmes ? Mais quels problèmes Lyon ? Sérieusement je ne comprends pas ; tu va te marier à la fille de tes rêves, elle est jolie, adorable et n’aime que toi. Et toi tu me prends la tête comme une écolière pour une affaire de chiffon ? Alors écoute puisqu’il faut le dire : oui, tu ressemble à un pingouin là dedans. Cependant cette fille a été assez étrange pour te trouver des allures de prince charment alors pourquoi ne te trouverait elle pas a tomber habiller en pingouin ? Et puis, plus sérieusement… »

 

Se rapprochant de son frère de cœur, Grey l’aida à arranger le costume que portait son ainée et ajouta : « Ul aurait des larmes de joie si elle voyait  l’homme que tu es devenu aujourd’hui. Alors fait moi le plaisir de te détendre. Tu as une petite amie à mener à l’autel et, en tant que témoins je ne te laisserais pas te débiner. Alors amène-toi face de pingouin, ta promise t’attend. »

 

S’emparant du bras de son frère, Grey le traina jusqu'à la guilde ou devait avoir lieux la réception ou l’attendait une certaine god slayer (a présent âgé de vingt ans) dans une magnifique robe de marié qui laissa son futur époux sans voix.

 

La fête qui suivit le mariage en lui-même fut inoubliable en elle-même pour tout les invité cependant, pour Lyon, la partie réellement inoubliable de ce 24 décembre fut quand son épouse l’entraina sur le balcon enneiger de la guilde ou elle l’embrassa avec la même douceur que cette première fois après leur mission a Yurkah…

Quand enfin ils se séparèrent, les deux âmes sœur se regardèrent dans les yeux un moment puis, la petite god Slayer murmura : « joyeux Noël Lyon. »

 

Souriant légèrement, le disciple d’Ul passa les doigts dans les cheveux de sa compagne et répondit avec douceur : « maintenant je suis certain que ce sera toujours le cas. Joyeux Noël Chelia »

 

Puis, de nouveau ils s’embrassèrent. Avec passion cette fois, tendis que des petites étoile gelées de l’hiver se déposait gentiment sur leurs vêtements tel des constellations hivernales faisant passer les deux mage pour un prince et une princesse des neiges.

 

Et en cet instant c’était peut être ce qu’ils étaient au fond.

 

Si une chose était sur cependant, c’était que Chelia avait atteins le but qu’elle c’était fixée : Ce qui était certain c’est qu’à présent, pour Lyon, un Noël serai toujours joyeux.

 

 

FIN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc )



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales