Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Fairy Tail

Une relation interdite. Auteur: Thétys Vue: 3147
[Publiée le: 2012-05-09]    [Mise à Jour: 2015-04-20]
G  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 8
Description:
Comme chaque mois, Lucy est confronté à un épineux problème: Comment va-t-elle payer son loyer?
C'est en cherchant une mission qu'elle en trouve une qui semble parfaite pour elle. Mais cette mission elle va devoir l'accomplir seule... Enfin presque.
Crédits:
Presques tous les personnages ne sont pas de moi (à part deux ou trois personnages plantes-verte ou des bandits) mais sont à Hiro Mashima!
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Je ne suis pas lâche!

[2162 mots]
Publié le: 2012-08-03Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Tout d'abord je tenais à m'excuser car j'ai un peu tardé avant de poster ce chapitre. D'abors parce que j'ai eu une légère panne d'inspiration puis parce que j'avais une idée très précise en tête et que je voulais qu'elle soit bien écrite alors je m'y suis remise plusieurs fois. Voilà, j'espère que ce chapitre ne vous décevra pas!

P’tit mot d’l’auteur: Dans ce chapitre je voulais surtout montrer que les mages n’ont pas forcément des missions de rêve et que parfois ça peut être dur. Le passage entre Lucy et Jane, leur cliente m’a été inspiré d’un film à la fois beau et immonde qui s’intitule « Violence des échanges en milieu tempéré » nom bizarre je sais. Et dans ce film un mec est payé pour renvoyer des gens d’une usine parce que celle-ci fait moins de bénéfices. Il fait un entretien avec des personnes âgées (qui seront les premières à dégager et qui ne retrouveront probablement pas de travail) des femmes qui élèvent seules leurs enfants, un handicapé… Bref des personnes pas forcément gâté par la vie. Et dans ce film, l’une des répliques la plus ignoble était -parce que l’homme ne voulait pas les renvoyer- « si tu ne le fais pas c’est quelque un d’autre qui le fera à ta place ». Soit il faisait quelque chose d’inhumain et il était payé soit c’était quelque un d’autre qui el ferait à sa place pour son salaire. Cette réplique m’a désespéré. Comme si on n’avait pas d’autres choix. Moi, je ne suis absolument pas d’accord. On a le choix et il ne faut pas choisir la facilité et la plus agréable. Il faut se battre pour aider les autres. Et Lucy va être confronté à cette situation, ce choix. Voilà… J’arrête de parler et voici le troisième chapitre que certains attendaient!

 

ooo

 

« Alice! Aboya l’hôtesse. Veuillez conduire nos invités dans leur chambre.

- Oui madame. »

Ladite Alice les emmena jusqu’à une chambre qui était très luxueuse comme tout le reste de la maison. Puis elle s’inclina et les laissa s’installer dans leur nouvelle chambre. Elle était assez spacieuse et lumineuse, toute rose ce qui parut déplaire à Loki. Comparé au bureau de leur hôte qui était surchargé, cette pièce était tout ce qu’il y avait de plus vide. Un seul lit trônait au milieu, des rideaux rose immondes aux fenêtres et une armoire simple à côté d’une porte qui menait vers leur salle de bains. Lucy et Loki tiquèrent légèrement lorsqu’ils remarquèrent le lit unique mais se reprirent bien rapidement. Il y avait sûrement un malentendu, leur cliente avait probablement cru qu’ils étaient en couple. Elle lui en parlera la prochaine fois qu’elles se verraient. Ou pas d’ailleurs. Elle doutait fortement que cette vieille mégère était du genre à s’inquiéter du bien être de ses subordonnées et puis, il fallait bien l’avouer, dormir dans le même lit que son Esprit ne la dérangeait pas vraiment. Elle le trouvait même mignon, mais bien sûr, c’était en toute objectivité!

« Je pense que je devrais retourner dans le monde des esprits, du moins le temps pour toi de dormir et tu me rappelleras quand tu te réveilleras. Fit-il gêné.

- Mais… Le temps s’écoule différemment entre le monde des humains et celui des Esprits. Ça n’en vaux pas la peine. Autant que tu restes ici ce sera bien plus simple. »

Fin de la discussion. Il l’avait très bien compris et n’entama pas un débat stérile avec sa maîtresse qui se finirai de toute façon de la manière dont elle l’aurait décidé. Il se contenta seulement de se jeter sur le lit pendant que la jeune fille rangeait ses affaires dans l’armoire mise à leur disposition.

« Au fait, comment vas-tu faire pour te changer? » Questionna la constellationniste intriguée.

Il sourit, malicieux. Il se leva lentement et claqua des doigts. Sous une pluie d’étoiles il se changea. Il quitta l’apparence de Léo le lion, une chevelure flamboyante, des pupilles félines et son impeccable costard pour son apparence d’autrefois, celle de Loki, mage de Fairy Tail.

« Et je peux changer de vêtements autant de fois que je le désir. Lui fit-il en clignant de l’œil.

- Tu es décidément plein de ressources! » Se moqua-t-elle.

Ils rirent un peu, décompressant de cette dure journée et furent bientôt interrompus par Alice qui vint leur annoncer qu’ils dîneraient dans une heure.

« Je vais me laver, ne fait pas de bêtises en attendant! » Fit soudainement la constellationniste.

Elle avait vraiment besoin d’une douche. Son voyage et sa mésaventure dans la forêt l’avait épuisé et la seule chose dont elle rêvait pour l’instant était de sentir l’eau chaude ruisseler sur sa peau, de détendre peu à peu chaque muscle de son corps et d’effacer de son esprit cette horrible sensation, cette étrange impression d’être revenu des années en arrière, d’occulter de son esprit sa rencontre avec leur si agréable cliente.

« Pas besoin de se demander pourquoi son mari la trompe. Une femme si charmante.» Songea-t-elle ironique.

Commençant enfin à atteindre cette détente elle ferma les yeux, profitant de la chaleur de la douche devenue étouffante. C’est à ce moment-là que Loki entra dans la pièce. La demoiselle s’apprêtait à lui crier de sortir en l’insultant de tous les noms qui lui venaient à l’esprit quand il l’arrêta d’un signe de la main.

« Relaxe Lucy! J’ai les yeux fermés. Je suis juste venu t’apporter la robe qu’Alice vient de nous donner. »

Il ressortit en se prenant la porte dans le nez et en glissant sur l’eau qui était par terre. Lorsque Lucy, propre et sereine, quitta la salle de bain dans l’élégante robe que lui avait prêté son hôte. Loki, qui regardait par la fenêtre détourna son regard du jardin luxueux pour le poser sur sa maîtresse.

C’était étrange, en cet instant elle ressemblait plus que jamais à sa mère.

« Tu es prête ?

- Pas tellement, non.

- T’inquiète pas, ça va bien se passer.

- Nous sommes de Fairy Tail alors il est bien évident que non. »

Le garçon rit. Il était vrai qu’avec cette guilde il fallait s’attendre à tout. Il ne s’étonnerait même pas que pendant le repas Erza, Grey, Natsu et Happy, qui était du genre à s’inquiéter pour elle, fassent irruption en hurlant et détruisant tout sur leur passage.

Il sortit de ses pensées quand Lucy le traina hors de la chambre. Ils longèrent l’un à côté de l’autre un long couloir dont les murs étaient recouverts de tableaux qui devaient coûter très cher au vu de la finesse du dessin et de la qualité de la peinture.

Alice qui marchait devant eux les conduis jusqu’à une grande salle à manger. Toute cette abondance de richesses et de luxe commençait à rendre la jeune fille malade. En effet, la salle à manger, qui devait servir de salle de banquet lors de fêtes était si grande et composé de si riches ornements qu’on ne savait plus où donner de la tête. Le lustre était fait d’or et de cristal, les chaises et la table dans un bois sculpté de grande qualité et les couverts disposés sur la table étaient en or.

Leur cliente était derrière l’une des chaises à l’extrémité de cette table et les regardait droite et sévère.

« Vous êtes en retard.  Leur reprocha-t-elle.

- Toutes nos excuses, cela ne se reproduiras plus.  Affirma Lucy d’une voix calme et assurée.

- Mon époux ne devrait plus tarder. »

Et ils attendirent.

Ils entendirent quelques minutes plus tard un homme qui riait bruyamment. Le temps d’un regard échangé entre Lucy et Loki qu’un homme bien bâti entrait dans la salle. Il était l’exact opposé de sa femme. Le contraste était presque choquant. Certes, il était élégant et l’on ne pouvait nier qu’il était beau avec un charme impressionnant mais au contraire de sa femme son visage était fendu en un sourire ravageur et ses prunelles pétillaient de vie et de joie.

« Que vois-je ? Nous avons des invités et tu ne m’avais pas prévenu Jane ? Fit-il avec une voix chaleureuse et une pointe de reproche.

- Tu étais trop occupé, je ne voulais pas te déranger.

- Qui sont-ils ?

- La jeune fille est une cousine à moi du second degré du côté de ma mère, et le jeune homme que voici son époux. »

Lucy échangea un regard avec son ami. Ne devaient-ils pas se faire passer pour des gens de la Cour ? Elle ne comprenait pas tout mais il ne fallait pas que ça se voit.

Le mari de leur hôte les divertit en leur racontant des voyages extraordinaires qu’il aurait accomplis, fit de nombreuses blagues –pas forcément drôles d’ailleurs- où ils s’efforcèrent de rire et discuta encore, inlassablement et inlassablement. Quand il y eut enfin un peu de silence, Loki lui demanda comment ils s’étaient rencontrés, renouvelant la conversation et probablement pour en apprendre plus sur la situation de leur cliente.

« On ne peut pas dire que notre histoire était un conte de fée ! Commença-t-il. A vrai dire, Jane et moi venons de deux familles très riches de la noblesse. Ce sont nos familles respectives qui ont décidés de nous unir par un mariage.

- Un mariage arrangé ?

- Exactement. Rien de très romantique en somme. »

Jane posa brutalement ses couverts dans son assiettes réclamant le silence puis elle sortit de la salle à manger sous le grognement de son mari qu’elle entendit très bien « quel sale caractère celle-là ! ».

Lucy se leva, s’excusa et sortit elle aussi de table. Maintenant dans le couloir elle cherchait son hôte des yeux. Elle ne l’appréciait peut-être pas mais elle ne pouvait pas laisser une femme qui souffrait seule.

Elle finit par la trouver dans son bureau, en train de travailler.

Quand Jane se rendit compte qu’elle n’était plus seule elle leva son regard froid et le plongea dans ceux chaleureux de la jeune fille qui perdit contenance mais se ressaisit heureusement bien vite.

« Oui ? Demanda-t-elle.

- J’ai cru que vous n’alliez pas bien alors je suis venu po…

- Ah je vois. Vous faite partit de ces âmes pures qui font les bons samaritains.

- Je en comprends pas ce que…

- Qu’il n’y ai aucun malentendus mademoiselle. Je ne suis pas comme vous. Je me fiche de savoir ce que les autres ressentent et je n’ai pas besoin de soutien morale. Ce que mon époux a dit je n’en ai cure. Je l’ai simplement interrompu seulement parce que notre vie conjugale et privé n’intéresse que nous compris ?

- Oui.

- Comprenez-le bien, je me ficherai éperdument des affaires de mon mari si elles ne pouvaient avoir aucun impact sur moi. Je suis une personne respectable et respectée et je ne saurais tolérer que ses aventures extraconjugales fassent de moi la risée de la Cour.

- En fait, tous ce qui vous intéresse c’est l’argent et l’influence que donne le pouvoir.

- C’est exactement ça. Et je compte bien tout faire pour les obtenir indéfiniment.

- Et qu’allez-vous faire des maîtresses de votre mari ?

- Les détruire. Maintenant sortez. J’ai du travail. »

 

« Lucy, qu’est-ce qu’il y a ?

- Je fais nos affaires, on s’en va.

- Mais… Pourquoi ?

- Je ne peux pas, c’est au-dessus de mes forces. »

Loki l’attrapa par le bras et la força à se retourner. Elle fuyait son regard.

« Qu’est-ce qui s’est passé ? Raconte-moi.

- Je suis allé parler à Jane. Et elle m’a dit des choses horribles.

- Comme quoi ?

- Si nous réussissons la mission et que nous lui donnons le ou les noms des maîtresses de son époux elle va les détruire.

- Comment ça « les détruire » ?

- C’est une femme riche, elle aurait dû se marier avec mon père, ils auraient fait un très jolie couple. Fit-elle amer. Les gens comme eux ne détruisent pas les gens par eux-mêmes. Mon père, pour détruire Fairy Tail à fait appel à la guilde de Phantom Lord. Mais pour détruire quelqu’un on peut s’en prendre à sa famille, à sa réputation. Les mots sont parfois plus dangereux que la force physique.

- C’est pour ça que tu veux abandonner.

- Oui, je ne veux pas être celle qui va causer leur perte.

- Et ton loyer ?

- Je prendrais une autre mission.

- Je croyais que tu voulais prouver à la guilde que tu n’étais pas faible et que tu étais capable de réussir une mission seule ? Si tu abandonnes maintenant tu n’auras rien prouvé à part ta lâcheté ! Si tu ne fais pas cette mission, quelqu’un d’autre la prendra, quelqu’un qui aura moins de scrupules.

- Et qu’est-ce que je dois faire ?

- Fais en sorte qu’il n’y ai personne à détruire. »

Quand elle comprit là où il voulait en venir, son regard s’illumina de nouveau. Il avait raison. Si elle ne remplissait pas la mission quelqu’un d’autre le ferait. Il lui fallait maintenant faire en sorte qu’il n’y ai plus de mission. Si elle prouvait à sa cliente que son mari ne la trompait pas, personne ne souffrirait. Lucy sauta dans ses bras. Alors qu’ils s’enlaçaient, un détail lui revint en mémoire.

« Dis, Loki ?

- Mmh ?

- Comment tu savais que cette mission était importante pour moi ?

- Je suis ton Esprit Lucy, je commence à te connaître. »

Commentaire de l'auteur Voilà! L'historie en elle-même perd de sa légéreté mais rassurez-vous c'est Fairy Tail donc l'humour n'est jamais très loin! Si vous avez des réactions à me faire part... Je suis preneuse!
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales