Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Fairy Tail

Un dragon sans ailes
[Histoire En hiatus]
Auteur: letterheart Vue: 709
[Publiée le: 2014-04-29]    [Mise à Jour: 2015-01-21]
13+  Signaler Mystère/Angoisse/Amitié Commentaires : 6
Description:
" 6 mois. Depuis 6 longs mois, il ne vit plus. Il survit. L'homme face à lui le regarde de haut. Depuis ce qui lui semblait être une éternité, le bourreau devant lui tentait de le briser. Il voulait le détruire, pour une raison inconnue. Mais jamais il n' y parvenait. Tout simplement. La volonté du jeune homme est trop forte. Elle est indestructible. Mais le bourreau n'abandonne pas. Il continue, il persiste dans sa mission, il pense être le représentant de la justice. Il pense que son prisonnier n'est qu'un monstre sans âme.

Il a tort. Son prisonnier, lui attend. Il a confiance, il attend patiemment. Il pensa, jusqu'à la fin, que ses amis viendraient le chercher. Mais le seul qui vint... Mourut. Et la rage d'un garçon, une fureur sans égales, explosa. "

Ce n'était qu'un bout du récit de Lucy, des phrases qui lui étaient venues à l'esprit une nuit. Elle ne s'inquiétait pas de leurs significations. Tout allait bien, ses amis en mission, elle en train d'écrire. Rien ne laissait présager un quelconque drame. Mais, quelques jours plus tard, pour lui, lui qui n'avait rien fait pour le mériter, le monde s'arrêta de tourner.
Crédits:
Tous les personnages et lieux sont de Hiro Mashima, sauf certains qui sont de moi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Prologue

[732 mots]
Publié le: 2014-04-29
Mis à Jour: 2014-10-01
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur 16/08/14 : Réécriture du prologue.

Bonjour les gens, eh oui, je suis en vie, désolée. Je reprends cette fiction, qui était parti à mille lieux du scénario originel.
Bonne lecture !

Prologue


Lentement, alors qu'un fil de lumière lui réchauffait doucement la joue, le jeune homme s'assit. Il regarda devant lui. Ses yeux de félins s'ouvrirent lentement, découvrant deux grands iris vert-onyx qui brillaient dans la pénombre, fixant l'homme debout devant lui. Celui-ci, tremblant de peur du prisonnier devant lui, tenait entre ses mains un simple sabre, dont l'éclat se reflétait dans les yeux du garçon assis en tailleur. Celui-ci observa pendant un instant la lame étincelante, avant de reporter son attention sur l'homme qui la tenait. Il tressaillit en sentant le regard du garçon se poser sur lui. Les lèvres du jeune homme à terre s'étirèrent en un sourire triste et amer, de l'un ces sourires des condamnés qui tentent de garder courage devant la corde, de ceux qui savent que leur mort approche, et qui garde la tête haute. L'homme debout trembla. Il déposa la lame au sol, puis sortit à reculons, continuant de fixer le prisonnier. Il ferma finalement la porte de fer et de bois d'un coup sec, laissant l'autre jeune homme seul.


Celui-ci regarda l'arme devant lui. Il savait bien qu'elle n'était pas destinée à l'aider. Celui qui allait la saisir arriverait bientôt, son sourire cruel aux lèvres, accompagnés de dizaines de phrases glaciales, comme chaque jour. À cette simple pensée, il trembla. Non pas de peur, mais de colère. L'homme, le propriétaire de cette épée, il ne le connaissait que trop bien. C'était un homme sans scrupules, qui n'en avait jamais eu. Il avait tout abandonné, vendu son propre père, abandonné son fils et sa femme, laissé tous ses proches sans nouvelles. Puis il était revenu pour une unique raison, une raison folle. Une raison meurtrière, sanglante. Il était revenu pour tout détruire.


Un grognement rauque s'éleva de la cellule qui servait de maison au garçon depuis maintenant... Des jours ? Des mois ? Des années ? Il ne savait plus. Le jeune homme grogna de nouveau, d'une rage difficilement contenue. Son auteur ferma ses yeux verts, sa fureur s'animant d'elle-même. Il respira lentement. Il devait contenir sa colère. Il fallait qu'il se calme. En quelques instants, le prisonnier avait retrouvé un visage impassible. Puis, sachant qu'il lui restait encore un peu de temps, avant l'arrivé de son unique visiteur, il examina lentement et minutieusement ses plaies. La plus flagrante était une grande balafre en diagonale sur son torse nu, qui partait de son épaule gauche à sa hanche droite. Elle avait cicatrisée, depuis quelques jours, mais le sol sous le garçon en gardait les traces. Une longue tache rouge s'étendait sur une vingtaine de centimètres, rendant la pierre de la cellule écarlate. D'innombrables cicatrices lui balafraient le dos et les bras, résultat des longues semaines qu'il avait passé dans ce cachot noirâtre. Pendant un instant, il pensa s'enfuir, attraper cette arme et la retourner contre son propriétaire. Mais à quoi bon ? Dans son état, plus que déplorable, rien que marcher le torturait. Alors, courir pour fuir...


Le garçon regarda la minuscule lucarne derrière lui, qui laissait filtrer quelques rayons de lumière. Il sourit, joyeusement, cette fois, bien que son rire laissa échapper un soupir de tristesse. Il leva la tête vers le soleil, et chuchota :


''- Ne leur dites rien, premier maître.

- Mais... ils pourraient venir pour t'...

- Non, coupa le prisonnier. Je reviendrais moi-même. Ils ne doivent pas venir ici. Ils ne le peuvent pas.

- Tu as peur pour eux ?

- Oui.

- Alors laisse-moi seulement leur dire que tu vas bien.

- Non. Ils vous enseveliraient sous des centaines de questions.

- Natsu...

- Merci pour tout, maître.''


Puis il se tut, un triste sourire fixé sur le visage. Il tendit l'oreille, et son sourire s'évanouit d'un seul coup, laissant place à une expression impassible et froide, glaciale. Plus loin, à une trentaine de mètres, des pas lourds résonnaient, un par un, se succédant lentement sur le sol. Plus les bruits de pas, s'approchaient, plus la présence lumineuse s'amenuisait. Cette dernière s'éteignit quelques secondes avant que la porte de la cellule du garçon ne s'ouvre. Celui-ci, d'une voix haineuse, souffla d'une voix toujours aussi rauque :


''- Ivan...C'est la fin.''


Et tout s'arrêta sur ces mots.

Commentaire de l'auteur Si il vous semble que des phrases manquent, ou autre, prévenez moi.
Laissez des commentaires !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales