Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Fairy Tail

Passé empoisonné...
[Histoire En réécriture]
Auteur: letterheart Vue: 6022
[Publiée le: 2014-04-12]    [Mise à Jour: 2014-12-06]
13+  Signaler Action-Aventure/Mystère/Angoisse Commentaires : 23
Description:
Son passé ? Depuis des années, il le cherchait vainement, l'espoir de le retrouver s'effritant peu à peu.
Son futur ? Il n'était qu'ombre, sang et mort, il le savait depuis toujours sans jamais en dire un mot.

Son présent ? Un long chemin sinueux où il ne trouvait que questions sans réponses et mensonges. Où tout le poussait vers son destin.

Personne ne remarquait toutes ces choses. Personne, sauf lui. Puisque c'était sa propre vie qui était faite ainsi, il était le seul à connaître ses sombres tournants. Et personne ne l'avait remarqué. Comment aurait-on pu, d'ailleurs ? Celui dont nous parlons était l'homme le plus souriant du monde. Extérieurement. Avec ses amis, tout allait bien, il tentait de s'en persuader. Mais chaque mission faisait grandir son désespoir.

Et c'est lors de l'une d'elle, que cet espoir se brisera définitivement, englouti par un secret trop sombre pour être révélé. L'entière vérité sur sa destinée s'ouvrira à lui, le forçant à tout quitter. Il décidera, le cœur brisé, de partir à la recherche de celui qui détient les clés de son passé et de son futur. Et il le fera seul. Il partira chercher la vérité.

Mais parfois, la vérité justement, peut devenir un cadeau empoisonné... Et seul Natsu Dragneel pourra changer cette phrase...

Extrait :
"Cette fois... Tout se terminera ici, grand frère. Tu ne feras plus jamais le mal, Zeleph"


* * * * * * * * * *

Chapitre 1, 2 & 3 réécrits et en ligne le 21/08/14, chapitre 4 en cours.

Merciiii !!!! On a dépassé les 1500 vues !!!
je vous aime, 2000 vues dépassées !!!
Commentaires, où-êtes vous commentaires T^T ?

NDA : Les fanarts de cette fiction seront affichés sur mon blog durant le mois de décembre, désolée de l'attente.
Crédits:
Tous les personnages appartiennent à Hiro Mashima, l'auteur de Fairy Tail, sauf Nowl et Xintia, que j'ai inventés. Le dragon de la mémoire est aussi une de mes inventions. Certains lieux m'appartiennent aussi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Le serment de sang

[2299 mots]
Publié le: 2014-05-13Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Salut nya ! Je suis de retour, avec assez de retard, je le sais. Mais les cours ont repris et ça me fatigue rien que d'y penser.

Bon, on n'est pas là pour parler des cours, mais pour lire. Alors, bonne lecture !

Précédemment :


L’arrivée de Xintia dans la guilde ravive le bonheur perdu depuis le départ de Natsu. Cependant, Lucy ne se remet pas de l’absence du dragon de feu, et Wendy, accompagnée de Gajeel et de l’équipe d’Erza, de Grey et des exceeds. Ils rassurent la constellationiste, qui reprend courage et décide de partir à la recherche du mage aux cheveux roses.


Le mage en question navigue en direction de Sakion, et tente d’oublier ses souvenirs, qui lui reviennent abruptement.


Retour à la guilde, Grey décide de montrer une scène grave qui a eut lieu sept ans auparavant, quelques semaines après l’arrivée de Natsu au sein de Fairy Tail. Le souvenir enveloppe Lucy, Wendy et Gajeel, Erza connaissant déjà l’issue de ce moment. Et le noir se fait.


La lumière d’un coucher de soleil éclaira une plage de galets, et deux jeunes garçons. L’un d’eux, aux singuliers cheveux roses, retira son écharpe blanche, où une tache rouge grossissait. Une longue plaie à peine refermée s’ouvrait en longue ligne sur sa nuque. Le sang coulait sans discontinuer. Le petit parla, sans montrer le moindre signe de souffrance :


- Je l’ai juré sur mon sang.



Chapitre 9 :

Le serment de sang


- Comment tu t’es fait ça, l’allumette ? Ça saigne vachement !

- C’est rien, c’est normal.

- Arrête de déconner, une blessure comme celle-là, ça n’a rien de normal de la laisser comme ça !!! Y faut que t’ailles à l’infirmerie te faire soigner !

- Je ne peux pas.

- Hein ? Pourquoi tu peux pas ?

- Elle ne guérira pas comme ça.

- Je comprends plus rien, Natsu ! Pourquoi tu voulais me voir, et c’est quoi cette blessure, et puis c’est quoi « jurer sur son sang » ?

- Je vais te le dire, mais d’abord…


Son regard se darda sur un arbre touffu, plus loin sur la berge. Grey ne comprit pas immédiatement, jusqu’à ce que Natsu clame :


- Erza, sort de là. On peut se cacher mieux que dans les branches d’un arbre, tu sais.


La petite fille aux cheveux écarlates descendit, mécontente. Avec sa chevelure rousse tressée dans le dos et son armure brillant à la lumière du soleil couchant, elle paraissait déjà bien menaçante, ce qui fit trembler Grey. Natsu, au contraire, ne parut nullement impressionnée par la fillette, et son visage impassible ne changea à aucun instant, même lorsqu’il dit :


- Erza, ne nous espionne pas. Si tu veux savoir ce que je vous cache, viens me le demander.

- Attends, attends, intervint Grey sans comprendre. Comment ça, tu nous caches des trucs ?


Erza le regarda, consternée. Comment pouvait-il être aveugle et bête à ce point ? Il n’avait même pas remarqué la tristesse dans les yeux de son rival ? Ni sa mélancolie lorsqu’on lui demandait de raconter son passé ? Ou encore sa colère lorsque l’on se moquait de son père adoptif ? Elle, avait immédiatement compris que le nouveau cachait un secret bien lourd, en tentant de le cacher tant bien que mal. D’ailleurs, plus bien que mal, car elle était la seule, à part Makarov, Luxus et Lisanna, à avoir vue ce détail chez Natsu.


Mais lui aussi avait compris que l’on avait découvert son secret, ou du moins une partie de celui-ci. Il avait donc décidé de se confier à son rival et meilleur ami, un certain petit mage de glace demeuré.


Le mage en question passait de Natsu à Erza sans comprendre un mot de leur conversation. Le regard énervé de la fillette l’empêcha de poser une question inutile, qui lui aurait certainement valu une « punition » à la « Erza », ce qu’il ne souhaitait absolument pas. Grey voulait vivre quelques années de plus, il n’allait pas gâcher sa vie en se faisant frapper par une mage des armures mécontente. Il reporta son attention sur le jeune mage aux cheveux rose, qui le fixait lui aussi de ses yeux verts-onyx tranchées par une pupille verticale, où une éternelle flamme étincelante brillait. Le mage de glace avait toujours trouvé son regard extrêmement troublant, comme si le jeune garçon pouvait lire en lui et savoir ce qu’il cachait, même ses sentiments et secrets les plus profonds. Il chercha à échapper aux yeux instigateurs de son camarade, mais ni parvint pas, même en fermant les yeux. Il sentait le poids de ce regard peser sur tout son être, attendant une quelconque réaction de sa part.


- Euh, tu voulais me dire quoi, Natsu ?

- Je voulais te demander une faveur.

- Une faveur ? s’étonna Grey, bouche bée. Quel genre ?

- Je voulais savoir si… écoutez bien tous les deux, ça peut vous paraître étrange, mais c’est très important. Si un jour, je pars sans donner une quelconque raison, ni vous prévenir, est-ce que vous iriez me chercher ?

- Question bête, souffla Erza. Tu connais déjà la réponse.

- C’est oui, l’allumette, poursuivit Grey. Mais pourquoi tu nous demandes ça ?

- Un pressentiment… comme un avertissement, si tu préfères. J’ai eu l’impression que je devais m’assurez de cela, c’est tout.

- Ah. Un mauvais pressentiment ? Hum, c’est… étrange. Vous savez quel jour on est ? fit Erza, pensive.

- Non, dit Grey sans comprendre.

- Le 7 juillet.


Grey se retourna vers Natsu, qui venait de prononcer ces simples mots sans impact pour les autres, mais qui pourtant l’enfonçait dans de sombres souvenirs qu’il aurait surement préférer oublier. D’ailleurs, une lueur de tristesse dans le regard, le jeune mage aux cheveux roses fixait ses éternelles sandales noires dans la poussière de la berge. Il releva la tête, ses yeux brillants farouchement, et poursuivit :


- Un 7 juillet, il y a longtemps, j’ai juré sur mon sang de tout faire pour sauver quelqu’un. Mais je ne sais plus… je ne sais plus qui, et ça me torture, ça me tiraille, ça me blesse, car je suis certain, certain que c’est important. Très important. Vital.


Erza et Grey l’observaient, sans comprendre. Il avait juré sur son sang, sur sa propre vie, même, de sauver une seule et unique personne ? Elle devait être très importante pour Natsu. Ce dernier avait l’air touché, attristé par sa mémoire défaillante, qui l’empêchait de se souvenir de cette personne à protéger, à sauver.

Cependant, il poursuivit la discussion :


- Cette date… On dirait qu’elle est maudite. Beaucoup de malheur arrivent lors de ce jour, en quelque année que ce soit. Trop de malheurs.

- Oui…

- Maintenant que tu le dis, je me souviens… Oul, elle a… disparue au mois de juillet, mais je ne connais plus la date exacte. J’ai… oublié.

- Et la disparition de mon ami Jellal… c’était aussi en juillet !

- Ce jour est maudit !!! s’énerva Grey.

- Pourquoi… ce jour est tellement important, c’est la clé… et pourtant… je ne me souviens pas. Je ne sais même pas qui je suis, et je veux aider les autres ? C’est stupide.


La tirade de Natsu tira un sourire à Erza, qui aurait voulut le réconforter, tout en sachant qu’il n’en avait nullement besoin. Elle relança la discussion :


- Ta blessure dans le cou, d’où vient-elle ?

- Je…


Et alors que tous les mages adultes, spectateurs invisibles de la scène, retenaient leur souffles en attente de la réponse, le noir se fit de nouveau et ils revinrent tous dans le couloir de la guilde, laissant le jeune groupe pantelant, et chacun d’eux plus ahuris que les autres. Aucun mot ne traversa le couloir après que Lucy eut soufflée faiblement :


- Whaaoouuhhh…



* * * * * * * * * * *



Sur une minuscule péninsule, au sud de Fiore, un jeune homme aux cheveux corbeau en bataille s’effondre, épuisé. Le contrôle… il avait réussi à reprendre le contrôle de son corps. Mais pour combien de temps ? Non, il ne fallait pas penser à cela. Il devait tenir, jusqu’à ce que son jeune frère arrive. Lui seul pourrait le sauver, le libérer. Le tuer. Le détruire. Pour l’éternité, cette fois-ci. Son frère devait le tuer, pour que la vie revienne. Pour que l’espoir renaisse. Pour que la flamme de leurs cœurs se rallume. Pour ne plus jamais la laisser s’éteindre.


Alors que ses pensées éparses faisaient tournoyer le jeune homme, un important coup de vent le fit vaciller, au bord de la falaise où il avait monté un abri de fortune, en attente de son sauveur. Ou plutôt de son destructeur. Il se rattrapa de justesse à l’un des rochers qui surplombaient le vide, et sentit un éboulis un peu plus en aval. Le rocher, tranchant, lui entailla la paume, et quelques gouttes de sang tombèrent dans la mer. Elles restèrent à la surface quelques instants, formant une rose rouge sang. Le cœur du jeune homme se serra, cette fleur lui rappelant d’horribles images. Mais le souvenir le plus présent était un jeune garçon au sourire flamboyant qui redonnait espoir, et aux yeux d’un profond vert-onyx, aux pupilles verticales. Ses cheveux d’une étrange teinte rose, en bataille, lui tombaient sur le front en frange. Trois autres enfants se tenaient derrière lui, tout aussi joyeux. Une petite du même âge que les deux garçons, dont les cheveux presque beige faisait ressortirent ses grands yeux iris. Le second garçon, aux longs cheveux noirs décoiffés, esquissait un souvenir envers le jeune homme face à eux. Une seconde petite fille, qui semblait avoir deux ou trois années de moins que le reste du groupe, repoussait ses longs cheveux bleu nuit, et souriait chaleureusement. Ses yeux d’un marron presque mordoré le fixait, pétillants. Des larmes de joie et de tristesse mêlées coulèrent sur les joues du jeune homme, qui regardait le petit groupe qui l’avait sorti des ténèbres. Ces enfants qui étaient devenus sa famille immédiatement. Tous le considéraient comme un grand frère, et il se sentait fier de cela. Le petit aux cheveux roses lui sourit encore, et l’appela :


- Zeleph, on arrive.

- Natsu…


Les larmes furent abondantes et intarissables, comme un torrent coulant sur le visage de Zeleph, qui regardait sans pouvoir rien faire, l’image de sa famille s’estompait dans le ciel bleu. Le dernier à disparaître fut Natsu, qui souriait tristement. Avant de s’en aller, il prononça ces quelques mots :


- Je t’interdis d’abandonner l’espoir. D’abandonner le vie. J’arrive. Garde ta flamme aussi brillante qu’avant… Grand frère.


Et il ne resta plus que le ciel se couvrant de nuages gris, assombrissant la scène. Zeleph remonta, le visage mouillé de larmes. La pluie se mit soudainement à tomber, comme répondant à sa tristesse. Les derniers mots du garçon le brisaient. A nouveau, il était son grand frère. A nouveau, il faisait parti de sa famille. A nouveau, il percevait l’espoir. Cette flamme, il se souvenait du jour où elle était apparue face à lui. Il devait avoir une huitaine d’années. Il avait été enlevé par le royaume quatre ans auparavant ans auparavant, accompagné de Haru, son jeune frère de trois ans à peine. Les soldats avaient dévastés le minuscule village de Nilves, et les deux garçons furent les derniers survivants. Haru, aujourd’hui appelé Natsu, ne bougeait pas d’un cil, traumatisé, et son frère tentait de le sortir de sa transe. Malheureusement, trop d’images sanglantes apparaissaient devant les yeux du petit garçon aux cheveux roses, qui hurlait souvent. A chacun de ses cris, il revoyait l’horrible scène. La mort, le meurtre, l’assassinat de ses parents. Tant de sang. Trop de sang. Sur le sol, sur sa mère, sur son père, sur les murs, sur le plafond même. Et sur lui. Comme une statue, il observait sans dire un mot les corps de ses parents, terrorisé. Pourquoi avoir fait une telle chose ? Ce n’était pas un combat, mais un massacre ! Son cœur battait si vite, il ferma les yeux, mais l’image lui revenaient sans cesse. Son grand frère défonça la porte, ou ce qu’il en restait, et attrapa son frère par la taille en l’entendant hurler à la mort. Un rapide coup d’œil dans la pièce l’horrifia, mais bien moins que Haru. Il ferma les yeux, et courut dehors en tirant Haru par le bras. Le petit garçon semblait dans un autre monde, ne laissant que son corps à Zeleph. Il le prit sur son dos, bien qu’à quatre ans, il est plutôt difficile de porter un enfant. Il le prit pourtant, suivant le chemin menant à la sortie de Nilves. Et alors qu’il atteignait enfin son but, une vingtaine de soldats les encerclèrent, et les battirent sans aucune raison valable. Haru ne dit mot, serrant les dents, comme pour ne pas dévoiler ses sentiments à des étrangers. Zleph gémit une seule fois, avant de prendre exemple sur son jeune frère, et se tut. L’un des soldats riait de les voir se rouler en boule sous les coups incessants. Il ordonna par la suite de les relever et de les enchainer, puis Haru et Zeleph rejoignirent une dizaines d’enfants enchainés, et eux aussi couverts de terre et de bleus. Deux d’entre tentaient de remonter le moral d’un bébé d’un an à peine, dont les cheveux bleus étaient couverts de poussières. Haru, soudainement sorti de ses pensées par les pleurs de la petite, s’approcha d’elle et la prit dans ses bras. Il lui chuchota :


- Tout va bien, tout va bien. Tu n’es pas toute seule, d’accord ? Moi, je suis là. Comment tu t’appelles ?

- Sniff… Wen… Wendy… Grand frère.


Haru, qui voyait le souvenir du massacre s’éloigner, parvint à sourire à la petite Wendy. Puis il se tourna vers Zeleph :


- C’est notre petite sœur, maintenant, hein ?

- Hum… d’accord Haru, décida le garçon avant de se chuchoter pour lui-même : Ton sourire est revenu, petit frère. Merci.


La caravane s’ébranla, et Wendy se serra un peu plus contre le torse nu de Haru. Celui-ci lui caressa ses courts cheveux, et lui chuchota de réconfortantes paroles, que les deux autres enfants, qui avaient en premier tentés de consoler la petite, saisirent et s’apaisèrent. Les deniers mots audibles du petit furent les plus puissants, bien qu’étrange dans la bouche d’un si jeune garçon, et une flamme d’espoir s’alluma en lui. Il chuchota de nouveau :


- L’espoir est là. Ne l’abandonnez pas.


Commentaire de l'auteur Voilà, vous êtes donc à la fin de mon chapitre. Un peu court, je le sais, mais centré sur deux souvenirs distincts, qui pourtant sont liés ! Bon, ne pas gachez le suspense. Le prochain arrivera assez tard, à cause d'un manque d'inspiration, et d'un emploi du temps surchargé !

Allez a plus nya!
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales