Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Journalistes du futur et d'ailleurs
    Arkuiris
    Nb de signes : 7 - 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 04/11/2018
  • Revenir de l'avenir
    Éditions Le Grimoire
    Nb de signes : 20 000 - 40 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - dystopie - humour - steampunk - space opera - uchronie - dark fantasy - fiction
    Délai de soumission : 31/10/2018
  • La Paix
    Mouvement de la Paix du Rhône
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : fantastique - science-fiction - policier - humour - imaginaire
    Délai de soumission : 30/06/2018
  • Rindaya
    Boz'Dodor
    Nb de signes : < 12 600 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 07/08/2018
  • #exclusif
    J'ai lu
    Nb de signes : 250 000 - 350 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 30/06/2018
  • Sur un malentendu…
    J'ai lu
    Nb de signes : 50 000 - 70 000 sec
    Genre : comédie romantique
    Délai de soumission : 30/06/2018
  • Dystopie
    H2 Fanzine
    Nb de signes : < 9 000 sec
    Genre : science-fiction - jeunesse
    Délai de soumission : 10/08/2018
  • Cthulhu
    Revue Horrifique
    Nb de signes : > 18 000 sec
    Genre : horreur
    Délai de soumission : 31/10/2018
  • Femmes de l'étrange
    Revue Horrifique
    Nb de signes : > 18 000 sec
    Genre : fantastique - horreur
    Délai de soumission : 30/09/2018
  • Prix Saint-Nicolas du Conte de Noël
    Éditions Ex Æquo
    Nb de signes : 18 000 - 25 000 sec
    Genre : conte - noël - tout public
    Délai de soumission : 15/09/2018

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Amateurs de KPOP, cette nouvelle devrait vous plaire !
 par   - 771 lectures  - 2 commentaires [16 juin 2018 à 18:29:29]

Sur mashable FR une nouvelle a retenu mon attention :
L’anglais ne sera bientôt plus la langue universelle de la pop music

Il semblerait que le coréen devienne l'une des langues les plus écoutées au États-Unis avec l'espagnol.

 

Google et les données...
 par   - 397 lectures  - Aucun commentaire

Depuis quelques mois j'ai supprimé Google Analytics du site. J'y perds en analyse, mais gangne en vitesse et c'est un suivi de moins par Google.
Dès que Google a fourni un outil pour se conformer au RGPD j'y ai désactivé le suivi pour la personnalisation des pubs.

Ça signifie, par exemple, que vous ne devriez plus voir de pub correspondant à ce que vous regarder sur d'autres sites.

Le plagiat des livres, parlons-en
 par   - 594 lectures  - Aucun commentaire

Le plagiat des livres, parlons-en. Suite aux nombreuses affaires de plagiat dans lesquelles nous sommes intervenus avec Manon, je me suis dit qu’il serait important de vous en informer. Ce sujet touche autant les écrivains en herbes que les auteurs confirmés. Hélas, de nombreuses personnes ignorent les enjeux du plagiat. Dorénavant, vous serez informés. J’espère que vous ferez le nécessaire afin d’éviter que le plagiat continue à se répandre dans le futur.

Qu’est-ce que le plagiat ?

Tout d’abord, le plagiat est une faute d'ordre moral, civil ou commercial. Elle consiste à recopier ou à s’accaparer une oeuvre sans le consentement sur papier de l’auteur, ou de l’éditeur s’il y a, avec sa signature à l’appui. Un simple mail ne suffit pas. De plus, prévenir que l’oeuvre n’est pas la nôtre, car nous avons copié-collé le livre d’untel, c’est tout bonnement avouer un délit.

En d’autres mots, plagier, c’est copier/coller une oeuvre en modifiant ou non l’oeuvre originale (nom, sexe, univers…). Plagier, c’est aussi reprendre entièrement un scénario. De même que plagier, c’est traduire une oeuvre sans l’autorisation signée de son auteur original. En agissant ainsi, le plagieur contribue, inconsciemment ou non, à une faute juridique grave : un non-respect des droits patrimoniaux et moraux de l'auteur original. De ce fait, au risque de le répéter, le plagiat est considéré comme un délit. En s’y adonnant, le plagieur risque :

Selon le Code pénal :

L'article L122-4 du Code de la propriété intellectuelle prévoit que « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. »

Le plagieur risque :

○ 2 ans d'emprisonnement
○ 150 000 € d'amende pour dommage et intérêt
○ Peine civile voire même pénale si l'auteur qui en est victime a un bon avocat

De plus, les auteurs connus comme Gilles Legardinier ou Guillaume Musso, ont une certaine notoriété et emprise sur le marché du livre. Lorsqu’ils en publient un, les gens vont se ruer dessus. Ils connaissent leurs styles d’écriture et savent qu’ils ne seront pas déçus. Par conséquent, leurs oeuvres seront bien vendues. Si l’éditeur apprend que leurs écrits sont mis gratuitement à disposition sur un site, il ne va certainement pas apprécier. De ce fait, il peut attaquer le plagieur en justice. En raison d’un bon avocat, le verdict sera bien plus important que 150 000 € d’amende ou 2 ans d’emprisonnement.

Ce qu’il faut savoir sur les auteurs et le plagiat

L’auteur, connu ou non, choisi tout lorsqu’il écrit son histoire. Cela passe du nom des personnages, aux caractères et caratéristiques physiques en passant par les lieux, les nationalités, etc. Il passe du temps à mettre en place son scénario, à choisir ses mots, à écrire ses phrases. En somme, faire en sorte que ce soit cohérent. Cette phase d’invention et d'écriture peut aussi bien être courte que durer des années.

Imaginez seulement sa réaction lorsqu’il apprendra qu’un de ses lecteurs a tout bonnement repris l’histoire, pire, l’a déchiquetée en un temps record juste pour la reprendre, par exemple, avec son pairing favori. Ou juste simplement la faire partager à des lecteurs. Comparez trois ans de dur labeur et de stress à… cette misère.

De plus, si le livre a été traduit, copier/coller le travail du traducteur, c’est aussi le voler. Le plagier. Pour rappel, le travail d’un traducteur c’est de de comprendre le sens qu'a voulu donné l'écrivain à sa phrase et la retransmettre au mieux dans sa langue à lui, garder la cohérence. Ça prend du temps.

Par contre, nous ne pouvons rien faire lorsqu’une oeuvre, comme par exemple, Alice aux pays des merveilles, se trouve sur un site gratuit. Ou toute autre oeuvre ancienne. L’histoire devient un bien public 70 ans après la mort de l’auteur.

En résumé

Généralement, lorsque nous souhaitons partager une oeuvre que nous avons appréciée, le plus simple est d’en parler, par exemple, à la fin d’un chapitre. Vouloir la partager en la copiant-collant, non. Même si l’auteur ne répond pas au message. Je dis ça, parce qu’une personne m’a répondu ainsi. De plus, lorsque nous citons un auteur, nous devons le mettre avec les guillemets et la référence bibliographique. Cela se rapporte à des bouts de lignes, et non à un livre entier.

Pour rappel, Wattpad et Fanfic-fr avaient lancé leur site pour que les auteurs fassent connaître leur oeuvre. Et non celle d’un autre.

Maintenant que vous le savez, j’espère que vous ferez le nécessaire afin d’éviter cela. Prévenez-moi en cas de doute. J’interviendrai pour en informer le plagieur. S’il ne souhaite pas supprimer l’histoire plagiée (oui, il y a des gens têtus et immatures), j’inviterai les administrateurs à s’en occuper.

Au nom du respect, je vous en prie.

STOP AU PLAGIAT
(#contreleplagiat)

Petites informations supplémentaires :

○ Sachez que si le plagieur écrivait ses propres fictions, je ne l’empêche absolument pas de les continuer. Au contraire. Mais, il doit supprimer l’oeuvre plagiée.

○ De plus, je n’ai rien contre les personnes imaginant d’autres personnages lorsqu’elle lise un livre, avec par exemple, leur pairing favori. Néanmoins, elles n’ont pas le droit de reproduire leur envie, à moins de s’inspirer de l’oeuvre pour écrire leur fanfiction.

Le Discord de la Ligue des Chroniqueurs vous ouvre joyeusement ses portes !
 par   - 833 lectures  - 1 commentaire [21 mai 2018 à 22:43:44]

Bonjour à toutes et à tous !

Je suis Etsukazu, un humble auteur de fanfictions du fandom Naruto, et je viens vous annoncer que le groupe Discord de la Ligue des Chroniqueurs, formé il y a quelques mois, s’ouvre officiellement à la communauté de Fanfic-Fr.

Envie de discuter avec les auteurs de vos fandoms favoris ? Ce groupe est fait pour vous.

Naturellement, vous vous demandez aussitôt tous ce qu’est un groupe Discord (Non ? Mince alors !), mais surtout, qu’est-ce que la Ligue des Chroniqueurs ? Laissez-moi donc vous répondre dans l’ordre.

Discord est une plateforme de discussion instantanée dont l’interface permet des discussions écrites élaborées aussi bien que des discussions vocales. Cette application est très utilisée par les communautés de joueurs de jeux vidéo, quels que soient leurs genres, et elle a été conçue principalement pour eux – en premier lieu – toutefois, son utilité ne se cantonne pas à eux. Effectivement, elle est utilisée par beaucoup de monde, et il se trouve que la Ligue des Chroniqueurs l’utilise également.

La Ligue des Chroniqueurs, quant à elle, est une petite communauté – de 160 membres actuellement – qui regroupe de nombreux auteurs publiant sur Fanfic-Fr comme sur fanfiction.net, ainsi que les lecteurs qui souhaitent venir s’exprimer et échanger autour de notre passion commune qu’est la fanfiction.


Lire la suite...
Les Editions du Flamant Noir cherche de nouveaux Talents
 par   - 847 lectures  - Aucun commentaire

Plumavitae s'associe avec Flamant Noir Editions

Plumavitae.co, vous vous souvenez ? Si non, rendez-vous sur plumavitae.co !
Mais ce n'est pas le sujet ! Nous avons le plaisir de vous annoncer notre partenariat avec Flamant Noir Editions, une maison d'édition exigeante consacrée au polar, le thriller ou encore le roman noir.

A partir du 2 mai 2018, grâce à Plumavitae, Flamant Noir Editions rouvre la réception des manuscrits par internet ! Auteur(e) de Thriller, de Polar ou de Roman Noir ? Envoyez-nous votre manuscrit !

Conditions d’envoi :

- Envoyez votre projet à cette adresse : manuscrits.flamantnoir.ed@gmail.com
- Votre manuscrit doit être cohérent avec la ligne éditoriale des Éditions Flamant Noir (plus d'infos sur http://editions-flamant-noir.com/)
- Adressez-nous au maximum les 50 premières pages de ton écrit (soit 37000 mots), accompagnées d’une présentation générale de vous et de votre projet

Alors, à vos claviers et que la Plume du Flamant Noir soit avec vous !


Lire la suite...
Concours d'écriture by Shaku #1
 par   - 1175 lectures  - Aucun commentaire

Bonjour, je vous propose un concours d'écriture dont les règles sont plutôt simple. Je répondrais à toutes vos questions si vous en avez.

Par contre, sachez avant toute chose que je m'excuse envers les personnes n’habitant pas en France. Je ne peux accepter votre texte, car je ne pourrais pas financer les frais de port si jamais vous gagnez un lot... Cependant, vous pouvez participer si vous ne souhaitez rien gagner !

Le principe de ce premier concours

• Ce concours est anonyme.
○ Les participants m'enverront leur texte par mail en PDF à cette adresse (morganeperro@outlook.fr)
○ Titre du mail : Prompt#1 + Titre de leur fiction + n° du prompt
○ Le titre de leur fiction devra être au-dessus du corps du texte. Ce nombre de mot ne sera pas compris dans la limite autorisée.

• Écrire une fiction entre 3000 et 10 000 mots sur la base d’un prompt choisi au préalable à partir du 15 avril sur le document google indiqué en bas de la page.
○ Le prompt choisi doit être libre au moment de la réservation. Dans le cas contraire, choisissez un autre prompt où il n’y a pas marqué (réservé par « nom »)

Mais… qu'est-ce qu'un prompt ?
• Un prompt c’est un petit plan ou idée de quelques lignes pour écrire une fiction. On remplace aussi "A", "B", ect, par le nom du personnage.

○ Exemple :
• A et B se promènent dans la forêt et se font téléporter par des extra-terrestres. Comment vont-ils s'en sortir sans que ces monstres ne décident de copuler avec eux ?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Fairy Tail

Memento Vivere Auteur: Linksys Vue: 7063
[Publiée le: 2015-01-28]    [Mise à Jour: 2017-01-20]
R  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 51
Description:
[Souviens-toi que tu dois vivre.]

Gray et Juvia s'aiment, et ont décidé de s'installer ensemble. Cependant, le doute s'installe avec eux et, pour se prouver leur amour, ils décident de s'embarquer pour un long voyage ... Un long voyage qui les mènera aux confins de royaumes étrangers, dans des régions arides et désertes. Ils y découvriront beaucoup de choses sur eux-même, et découvriront qu'ils s'aiment bien plus qu'ils ne le pensent. Juvia apprendra à accepter ses orgines et son ascendance, plutôt que de la craindre. Gray apprendra à ne plus avoir peur de ce que Juvia meure par sa faute. Ils feront aussi de nombreuses rencontres inattendues ... Mais ça, ils ne le savent pas encore.

NEWS 20/01 : après un an de branl ... occupation intellectuelle intense, j'ai terminé et publié la partie IV !

♦ AVANCEMENT :
Partie V : ░░░░░░░░░░ 0%
Crédits:
Tout l'univers appartient à Hiro Mashima ainsi que les personnages, à l'exceptions de lieux et personnages de ma propre création.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Face on

[3204 mots]
Publié le: 2015-05-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Le vingt-deuxième chapitre, ça commence à castagner ! Bonne lecture !

Chapitre 22 : Face on


Kisima ne laissa pas à Gray le temps d'agir. Elle fondit sur lui, et lui infligea un coup d'estoc. Enfin, Gray pensa qu'elle allait tenter de l'empaler. Ses mains se rencontrèrent quand il essaya de bloquer la pointe comme précédemment. Kisima avait pivoté d'une manière improbable, et il eut à peine le temps de voir la hampe du harpon fuser vers sa tête. Le choc le propulsa dans la neige.

- Si tu utilises des armes, j'en ferai autant ! S'exclama-t-il, en se redressant.

Il batailla avec la lanière de cuir qui retenait la garde de Shangri-Lä. Cela lui fit perdre de précieuses secondes, pendant lesquelles Kisima prépara son nouvel assaut. Kisima s'approchait de lui, tenant son harpon dans son dos. Elle fit un grand geste de bras pour tenter de faucher les jambes de Gray avec la hampe de son arme. Celui-ci esquiva d'un bond par-dessus le coup. Shangri-Lä rayonnait d'un éclat presque noir, tant la lame était gorgée de magie. Lorsque Kisima tenta de porter un coup d'estoc du bout de la hampe, pour repousser Gray, celui-ci para avec son kukri. Le contact de l'acier gela le harpon jusqu'à la pointe, jusqu'à coller aux mains de Kisima lorsqu'elle tenta de s'en débarrasser.

- Un catalyseur de magie ? S'étonna-t-elle. Ce n'est pas …

- Pas juste ? Fallait pas utiliser ton espèce d'épieu, dans ce cas !

Il riposta avec force, sans se douter que Kisima en ferait de même. Une douleur aiguë lui parcourut le bras gauche lorsqu'il dût bloquer un coup tournoyant du harpon. Alors, il changea de tactique. Il était clairement désavantagé au corps-à-corps, à cause de la longueur de son arme. Il recula d'un bond, mesurant ses chances.

Au dehors, Neit et Juvia regardaient attentivement ce qu'il se passaient. Les parois magiques étaient transparentes et leur permettaient de voir directement à l'intérieur de l'arène, mais la lacrima de contrôle diffusait en direct un plan rapproché du combat, avec en plus le son. Juvia était bluffée par la qualité de la reconstitution du terrain. Lorsqu'elle toucha la paroi magique, celle-ci était froide.

- Quelles sont les conditions de victoire ? Demanda-t-elle alors.

- Le premier qui se retrouve hors-combat a perdu, tout simplement, répondit Neit, le regard perdu dans la lacrima.

Il observait avec attention les deux adversaires, décryptant en un instant chacun de leur mouvement. Voir s'affronter deux mages d'un niveau similaire, utilisant une magie similaire, était quelque chose de riche en enseignements, même pour un maître de guilde. Il tenait un petit carnet et un bout de charbon, en lieu de place de stylo. À toute allure, il couvrait les pages d'informations. Les bras croisés, Juvia observait le combat sans rien dire. Elle avait confiance en Gray et en ses capacités, mais elle se demandait s'il pourrait s'en sortir sans elle. Toutes ces pensées s'évaporèrent quand elle se rappela qu'elle devrait en faire autant, au combat suivant.

- Kisima a tout de suite compris que la magie de la neige ne lui serait d'aucune utilité face à un mage de glace, finit par dire Neit, toujours sans quitter le combat des yeux. C'est pour ça qu'elle utilise son harpon. La magie lui servira de support, pour ce combat. Pas d'arme.

En effet, la jeune femme passait plus de temps à tenter de frapper Gray de son harpon, ce qui produisait son effet. Le jeune homme perdait du terrain, et ne se ménageait aucune fenêtre de contre-attaque : Kisima maintenait une pression constante.

Alors qu'elle s'apprêter à feinter un fauchage pour en réalité donner un coup puissant dans les côtes du jeune homme, un bruit sourd résonna. Gray avait bloqué le coup de son bras, qui portait une épaisse plaque de glace en guise de bouclier. La pointe en os brilla intensément, puis perdit alors tout éclat. Il y eut un nuage de fumée, et Yepa tomba au sol, épuisée. Au même instant, la magie étrange qui irradiait de l'arme atteint son paroxysme. C'était une magie que Gray connaissait, et qui résonnait avec lui. C'était une magie naturelle, à mille lieues de la magie des hommes.

- Yepa ! S'exclama Kisima, tombant à genoux aux côtés de son Exceed.

Gray ne croyait pas ce qu'il voyait. Sous ses yeux, une arme magique s'était transformée en chat blanc. Ni Happy, ni aucun autre Exceed de sa connaissance n'était capable d'en faire autant.

- Sa magie est épuisante, souffla Yepa.

Kisima se redressa, et retira sa capuche, dans laquelle elle installa la chatte blanche. Gray remit alors Shangri-Lä au fourreau. Ils se mirent alors en posture de combat à mains nues. Gray se prépara à contre-attaquer quand Kisima entra en mouvement. Il s'attendait à parer un simple coup de poing, mais il dût déployer en urgence tout un panel de petits boucliers de glace, orientés de manière à évacuer sur les côtés la neige et le blizzard provoqués par Kisima, dans sa direction. Ce réflexe avait été purement instinctif. Sans quoi, il aurait encore une fois été soufflé au sol, à la merci de son adversaire. Une fois l'attaque passée, il attaqua à son tour. Dans un mouvement habile, il s'approcha de Kisima pour tenter de la frapper aux épaules. D'ordinaire, il n'aimait pas frapper les femmes, même adversaires. Mais celle-ci lui avait généreusement offert une demi-douzaine de bleus sur chaque côté, aussi pouvait-il bien lui en rendre quelques-un par politesse.

D'un geste vif comme l'éclair, Kisima saisit le poing qui jaillissait dans sa direction, et fit passer Gray par-dessus elle. Celui-ci parvint à rester sur ses deux pieds, mais il était derrière sa cible, et avec une épaule douloureusement retournée. Alors, il se pencha en avant, endurant la douleur, pour tenter de faire basculer Kisima par-dessus lui. Au début, elle résista, mais enfin, elle se laissa faire, et sauta par-dessus Gray avec une telle détente qu'elle faillit les entraîner tous deux au sol. Tout eu lieu en un éclair. Une fois assurée sur ses pieds, Kisima lâcha Gray, et se tourna vers lui. Elle le regarda dans le blanc des yeux, d'un air désolé. Elle le poussa des deux mains, le bloquant avec les pieds. Il tomba à la renverse dans la neige. Alors qu'il tentait de se relever, Kisima tomba sur lui, et il sentit quelque chose de froid sur sa gorge. La chasseuse de dragons avait tiré d'une de ses bottes une petite dague, au tranchant effilé. Gray tenta de se débattre, mais Kisima le tenait fermement plaqué au sol. Il n'avait aucune échappatoire. Il pouvait toujours tenter un sort de glace pour s'extirper de la prise de la chasseuse de dragons, mais en situation réelle, elle lui aurait tranché la gorge avant même qu'il n'aie pu bouger le petit doigt.

- J'ai gagné, dit-elle, en piquant le vaincu sous le menton.

- C'est pas loyal, j'ai rangé mon arme.

- Les mages noirs s'en foutent, de savoir si c'est loyal ou pas. Et l'honneur, ça ne fait pas vivre son homme, ni sa femme. Ça sert à avoir une mort vraiment débile, voilà tout.

Kisima fit une pause pour se relever, et aider Gray à se relever à son tour.

- Sans ça, on aurait encore combattu pendant trois heures. Riche idée du maître, de nous faire nous affronter … On est immunisés l'un à la magie de l'autre. Le corps-à-corps est le seul moyen d'en découdre, dans ce genre de situations.

Gray n'en démordait pas, cette victoire n'était pas celle de Kisima. Elle aurait peut-être gagné à la longue, mais cette victoire-ci avait été détournée. Il espéra que l'adversaire de Juvia serait plus honorable que ça. Kisima leva les yeux vers le ciel, et s'exclama :

- Neit ! C'est fini !

- Je sais, répondit la voix du maître, qui semblait venir des nuages.

Il y eut encore la sensation d'étourdissement, et la salle redevint ce qu'elle était. Gray était suffisamment remis pour marcher droit, mais ressentait encore une douleur terrible. Il récupéra son tee-shirt, et l'enfila.

- Tu aurais pu trouver une manière de gagner un peu plus inventive, Kisima, fit observer Neit.

- Gray a perdu ? Désespéra Juvia, qui refusait d'y croire.

- J'ai été pris par traîtrise, marmonna-t-il en s'approchant de sa bien-aimée, le regard éteint.

- J'imagine que la magie ne vous a pas beaucoup servi, je me trompe ? Demanda Neit.

- Quasiment pas, dit Kisima. C'était débile, de faire s'affronter un mage de glace, et un mage de neige.

- Ce n'est absolument pas débile, comme tu dis. Bien au contraire. J'ai tout consigné dans ce petit carnet. Je vous expliquerai les détails après que les trois combats aient eu lieu. Bien, passons à la suite. Juvia, c'est à toi de jouer.

Juvia chercha le regard de Gray. Ils se touchèrent le front, les mains serrées.

- Sois meilleure que moi, lui dit Gray, alors qu'elle se dirigeait vers le centre de l'arène.

- Juvia y compte bien ! Répondit-elle avec détermination.

Il était heureux que Juvia aie été trop déçue de sa défaite pour lui en demander les raisons. Il aurait tout le temps d'inventer une excuse, pendant le combat qu'elle allait livrer : il aurait préféré mourir, que d'avouer à sa bien-aimée avoir perdu un combat à cause d'une traîtrise adverse. Il avait bien trop d'honneur pour ça.

- Encore désolée, dit Kisima.

- Rien de grave, répondit Gray distraitement.

Il ne quittait pas des yeux la silhouette de Juvia, qui disparut dans un brouillement.

- C'est l'installation du nouveau terrain, déclara Neit.

- Quel est son adversaire, cette fois ?

- Regarde.

Il lui fit signe de s'approcher, et de regarder dans la lacrima de contrôle.


Lorsque Juvia rouvrit les yeux après le vertige qui les lui avait fait fermer, elle se trouvait au bord de la mer, sur une plage de sable fin. Quelques cocotiers bordaient le littoral. Désorientée, elle chercha autour d'elle un adversaire.

- C'est pas trop tôt ! S'exclama une voix qu'elle connaissait, non loin de là.

Elle se retourna, et découvrit Tengaro s'approchant d'elle, qui était quasiment nu, à l'exception d'un épais pagne de feuilles de palmier qui le couvrait jusqu'aux genoux. La vue fit rougir Juvia, qui se cacha les yeux aussitôt.

- Si tu veux, on peut dire que tu déclares forfait, et que le combat est terminé, proposa Tengaro. Ou sinon, tu arrêtes de te comporter comme une gamine. C'est la tenue de combat traditionnelle des guerriers de mon peuple ! Et je suis ton adversaire !

Comme Juvia, contrairement à Gray, n'avait aucune autre arme que sa magie, Tengaro jeta au loin la longue lance de bambou qu'il tenait. C'était une arme plus haut que lui, terminée par une pointe en pierre polie. La pierre surmontait un petit plumet fait avec des plumes bigarrées, qui bougeait en rythme avec les mouvements de l'arme. Alors, écartant solidement les jambes, il frappa à deux reprises le sable de la main droite, avant de regarder Juvia avec une grimace terrifiante. Interloquée, elle le regardait sans bouger, curieuse de savoir à quoi rimait ce petit manège. Tengaro se frappa ensuite chaque bras à tour de rôle, puis chaque cuisse, et poussa un cri guerrier. Le mouvement de ses tatouages était bien plus impressionnant que la chorégraphie elle-même. Juvia en parvint à la conclusion qu'il s'agissait là de quelque danse de guerre ridicule.

- C'est plus impressionnant quand on est quinze à le faire, dit Tengaro en pleine action, comme pour justifier l'échec de son intimidation.

Il adopta cette fois-ci une posture de combat., qui lui donnait déjà une stature plus impressionnante. Levant une main en l'air, il fit apparaître de l'eau, qui prit la forme d'un tube. D'un geste puissant, il la lança en direction de Juvia. Celle-ci ne s'attendait pas à une attaque aussi vive, mais n'eut tout de même aucun mal à parer l'attaquer. Le projectile éclata en un nuage de gouttes, à quelques mètres d'elle. Voyant cela, un sourire intéressé se dessinait sur le visage de Tengaro. Il joignit les mains.

- Tu contrôles l'eau aussi bien que je le pensais … J'en étais sûr, tu maîtrises l'eau au moins aussi bien que le précédent maître !

Cette perspective semblait le mettre en joie. Alors qu'il se préparait à attaquer une nouvelle fois, Juvia le prit de vitesse.

- Déferlante ! S'exclama-t-elle, bondissant en arrière pour se ménager un rayon de sûreté supplémentaire.

Les lames d'eau sifflèrent en fonçant sur Tengaro. La vitesse de l'attaque le surprit, et l'une des lames lui entailla la paume de la main gauche, quand il les leva pour retourner l'attaque à son profit. D'un simple geste des deux poings serrés, il fit passer cette eau derrière lui, tout en augmentant sa vitesse. Après un demi-tour derrière lui, il envoya la salve sur Juvia, sous forme de petits tubes. Ceux-là, Juvia eut à peine le temps de se jeter sur le côté pour les esquiver. Tengaro contrôlait l'eau mieux qu'elle ne l'aurait voulu.

- Montre-moi ta forme aquatique ! S'exclama-t-il, en s'élançant sur la jeune femme.

Une idée brillante vint alors à Juvia. Restant en position de défense, elle attendit que Tengaro soit sur elle. Celui-ci tendit le bras en arrière, et elle laissa échapper un petit « oh! » de surprise, lorsque la lame aquatique la sépara en deux moitiés. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas eu recours à sa forme aquatique pour combattre. L'étrange sensation, qui se répandait dans ses veines à chaque fois qu'elle devenait eau, était plus que jamais grisante.

- Magnifique … Observa Tengaro, toujours penché en avant, et observant avec minutie la séparation entre la partie aquatique et la partie physique du corps de Juvia.

Celle-ci, voyant que l'occasion était parfait, saisit le bras tendu en direction de son ventre. De sa main libre, elle généra une importante masse d'eau.

- Griffe aquatique !

À son grand bonheur, le coup porta. Tengaro était donc dépourvu de forme aquatique. Ç'aurait été de toute manière fortement improbable, car les seuls utilisateurs connus de cette magique particulière étaient les membres de sa famille. Le chasseur de dragons roula dans le sable, la joue droite égratignée par la violence du coup. Le jet d'eau qui en avait résulté avait totalement trempé sa tignasse. Il avait presque l'air d'un chien mouillé. Il se recula, de manière à éviter tout nouveau coup direct. Il prit une grande inspiration.

- Hurlement du dragon océanique !

La puissance du souffle était comparable aux vagues d'une tempête, et l'arrêter entièrement aurait mobilisé une trop importante quantité de magie.


- Le combat va tourner en rond, dit Gray, dont l'honneur revenait petit à petit.

- On n'en sait rien, répliqua Neit. Tengaro est plein de ressources, et j'imagine que Juvia aussi. La victoire reviendra sans l'ombre d'un doute à celui qui contrôlera le mieux son eau … Ou celle de l'autre.

- Tengaro est dépourvu de forme aquatique, pourtant !

- Ce garçon est plein de ressources, tu vas voir. Mais il est trop impulsif, pas assez réfléchi. Il devrait prendre exemple sur Blueberry, un peu, ça ne lui ferait aucun mal. Il va sans doute tenter d'écraser Juvia d'un seul coup.

- Il risque d'être surpris, répliqua Gray avec confiance.

- J'espère beaucoup qu'il sera surpris. Il a trop confiance en ses pouvoirs. J'espère qu'une petite défaite sur son propre terrain lui mettra un peu de plomb dans la tête.

- Vous avez l'air bien impliqué dans l'évolution de vos protégés, observa Gray.

- Pas spécialement. C'est juste que, comment dirais-je … Je prépare ma succession, voilà tout.

Alors que Gray allait demander de quelle succession il s'agissait, Neit s'exclama :

- Regarde ! Il va le faire !


Au même moment, Tengaro avait reculé d'un bond, se mettant hors de portée d'attaques physiques.

- Ce combat sera terminé en un coup, prévint-il. Ne m'en veux pas, mais je suis prêt à tout pour impressionner Kisima !

Cette assertion outra Juvia. En tant que femme, elle ne pouvait accepter qu'on considère les prouesses physiques comme arguments de séduction.

- Ce n'est pas en roulant des pectoraux que tes sentiments l'atteindront ! S'exclama-t-elle. S'il y a bien une valeur que tu dois lui prouver, ce n'est pas celle de la circonférence de tes biceps ! C'est celle de ton cœur, qui doit l'impressionner ! L'amour est plus fort que tout !

- Peut-être, concéda Tengaro, en regardant sur le côté. J'y repenserai, si jamais ça ne marche pas. Mais en attendant, je lui ai promis de vaincre.

Parler de promesse était un euphémisme : la veille, alors qu'il était au bar, il avait entendu Kisima clairement dire à Elia qu'elle ne comptait pas déshonorer la guilde, et que les deux autres chasseurs avaient intérêt à en faire autant. Jusqu'à présent, la chasseuse de dragons arctiques avait accompli sa part du contrat. C'était désormais à lui d'en faire de même.

- Une simple lame de fond peut détruire tout un port. Un tsunami peut détruire un pays tout entier !

Il décrocha alors une petite pierre qui pendait à sa ceinture, et la lécha plusieurs fois. Ensuite, il décrocha la petite gourde qu'il transportait de l'autre côté, et la vida en deux gorgées. En réalité, ladite gourde n'en contenait pas plus : elle était de la taille du poing.

- Je suis un chasseur de dragons océaniques. Pas aquatiques. Il y a du sel, dans l'eau. Le précédent maître n'a jamais réussi à prendre le contrôle de l'eau de mer. Il n'y aucune raison pour que toi, tu puisses !

Préparant un sort puissant, il courut en direction de Juvia. Alors qu'il n'était qu'à quelques mètres d'elle, Juvia remarqua quelque chose qui lui glaça le sang. Des écailles reptiliennes couvraient les tempes et le front de Tengaro, ainsi que ses épaules. Ses cheveux étaient hérissés dans son dos, et son expression résolue laissait voir deux canines plus proéminentes que d'ordinaire. À ce moment, Juvia comprit que si elle faisait le mauvais choix, le combat s’arrêterait là.

- Aqua Nébuleuse ! S'exclama-t-elle.

- Tsunami du dragon océanique ! Cria Tengaro, tout aussi fort.

Commentaire de l'auteur Gray a perdu ! Je n'en reviens pas ! Quoique, je suis l'auteur, j'ai pas le droit de dire ça ... Le combat entre Tengaro et Juvia aura des conséquences sur la suite de l'histoire, alors il faudra y faire attention ! Comme je reprends les cours demain et que la saison des examens commence pour moi, il ne faudra pas s'étonner si les chapitres prennent un peu de retard ... Ah, tant que j'y suis, sachez que mon imagination incontrôlable a encore frappé ... Pas sous la forme d'un nouvel arc, mais d'un personnage qui apparaîtra pendant le climax de l'histoire, un personnage qui bouleversera tout ce qu'on a appris jusqu'ici ... J'ai hâte de savoir à quoi il va ressembler, pas vous ? Bon bref, j'arrête de dire des bêtises. Merci d'avoir lu, et à la prochaine fois ! Merde à ceux qui ont des épreuves à réviser ! (ça commence tôt par chez moi, alors j'anticipe)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2018 / Mentions légales