Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Fairy Tail

La malveillance se cache derrière vos sourires de façade
[Histoire Terminée]
Auteur: Tatsushi-chan Vue: 15160
[Publiée le: 2013-11-17]    [Mise à Jour: 2014-08-25]
13+  Signaler Romance/Drame/Song-Fic/School-Fic/Sans magie Commentaires : 76
Description:
Tu sais, je te voyais, chaque jour. Ils prenaient un malin plaisir à t’insulter et à te frapper mais je n’osais rien dire. J’avais peur qu’ils s’en prennent à moi si j’interférais. Et puis, ce lundi matin, je ne sais pas pourquoi ce jour-ci plus qu’un autre, mais j’ai craqué. Quand une unique larme a roulé sur tes joues après que Sting ai lancé une insulte absolument ignoble à ton égard, je n’ai pas pu m’en empêcher. J’ai frappé Sting. Je savais que j’allais le regretter.
Mais pour rien au monde je ne serais revenu en arrière.
___________________________________
Couple à découvrir^^
Une autre de mes fanfics a dépassé les 10 000 vues, merci!:D
Crédits:
Tous les personnages appartiennent à Mashima-sensei! Un jour je brûlerai ses droits d'auteurs...XD
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 10 : Réminiscences du passé

[2157 mots]
Publié le: 2014-03-18Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Coucou tout le monde! Voilà deux mois que je n'avais pas posté sur cette fic! (Et vu que je me fais persécuter par des lecteurs pour écrire la suite et que je suis malade, je m'y suis collée!^^) En fait, je ne savais pas trop comment faire pour la suite, mais j'ai eu une sorte d'illumination on va dire! X) Par contre, je préviens à l'avance que ce chapitre peut être un peu trop violent pour certains aussi, âmes sensibles s'abstenir! Et pourtant, je n'ai pas énormément décrit...car si je l'avait fait, ça passait dans le +18 ans et après les visiteurs ne peuvent pas lire...donc j'en suis restée là...Moi personnellement ça ne me fait rien ce qui est écrit, mais ça dépend des gens...
Donc voilà, sinon j'espère qu'il vous plaira! On avance pas beaucoup au niveau de l'histoire, et en même temps si...Vous allez voir pourquoi!^^

 

Je sentais Lucy trembler contre moi, tentant de retenir les sanglots qui lui brûlaient la gorge. Elle s’accrochait désespérément à mon T-shirt, comme si elle avait peur de se noyer dans la mer sans fond qu’étaient ses sentiments. Ses lèvres étaient douces contre les miennes, sucrées. C’était un véritable délice. Ses tremblements répétés m’ont fait revenir sur terre en moins de deux. Je me suis détachée d’elle, et elle a levé des yeux légèrement larmoyants vers moi.

 - Rogue ? a-t-elle questionné d’une toute petite voix.

Je me suis levé d’un bond du canapé sur lequel nous étions assis. J’ai détourné le regard, incapable de la regarder en face après ce que je venais de faire. Elle s’est levée à son tour, et je me suis détournée dans l’intention de me rendre dans ma chambre. Lucy m’a attrapé par le bras, m’obligeant à la regarder en face.

 - Quoi ? ai-je répliqué d’une voix plus dure que je ne souhaitais.

Elle m’a regardé sans rien dire, surprise de ma réaction. Je l’ai obligée à lâcher mon bras en tirant dessus, et j’ai dit d’un ton froid avant de m’enfermer dans ma chambre :

 - Tu ferais mieux de préparer tes affaires pour le voyage de lundi.

Puis, j’ai claqué la porte derrière moi. Je m’y suis adossé en soupirant, glissant jusqu’au sol. Je n’entendais pas Lucy, de l’autre côté. Comment allait-elle réagir ? Mais ça n’avait pas vraiment d’importance. Je ne voulais plus être trop proche de quelqu’un, après ce qui était arrivé il y a quelques années…Car quand ce quelqu’un meurt, on a envie que d’une chose : le rejoindre… Et je ne voulais pas revivre ça une deuxième fois avec Lucy.

******

Je regarde la porte qui vient de claquer et de se refermer sur Rogue, sans rien dire. Pourquoi a-t-il réagi de cette façon ? Je glisse lentement au sol. Pourquoi a-t-il fallu qu’il brise ce moment, alors que j’étais si bien dans ses bras ? Je ne m’étais d’ailleurs jamais sentie aussi bien depuis longtemps. Pourquoi ?! Cette question tournait en boucle dans ma tête. Et bien sûr, je n’avais pas de réponses. J’ai alors senti une sensation qui m’était bien familière depuis longtemps : les larmes…Pff ! C’était bien la seule chose que je savais faire, pleurer ! Pathétique !

 

OoOoOoO

 

Je regarde la forêt défiler à toute vitesse devant mes yeux. Je les regarde tous. Me voilà dans le bus à destination de Crocus, et Lucy ne me parle plus depuis ce qui s’est passé l’autre soir. Je suis donc assis seul, vers le fond du bus, tandis que les autres sont tous regroupés vers l’avant et discutent entre eux. Lucy est assise à côté de Mirajane. Je me demande de quoi elles parlent, toutes les deux. Je reporte mon regard sur la fenêtre. Le bus va si vite que je ne reconnais plus la forme des troncs des sapins que nous frôlons sur cette petite route de goudron perdue. Qui aurait cru que nous prendrions un chemin si petit et perdu pour se rendre à la « Grande Capitale », comme on l’appelle ? Je sens que je m’endors à moitié, malgré le bruit des autres élèves…

 

OoOoOoO

 

Je cours comme je ne l’avais encore jamais fait de toute ma vie. J’ai deux points de côté, et mon souffle est devenu erratique. Je dois me concentrer pour poser un pied après l’autre. Si je ne fais pas attention, je sais que je vais m’étaler de tout mon long et cette fois, s’en sera fini de moi. J’entends leurs pas derrière moi. Ils ne prononcent pas un mot. Etrangement silencieux, je sais qu’ils me suivront sans me lâcher, jusqu’à ce que je sois à bout. Ils ont tous au minimum vingt ans, et moi, du haut de mes treize ans, je ne vais pas aller bien loin, je le sais. Je dois trouver à m’abriter. Je jette un coup d’œil derrière moi. Qui aurait cru que ce simple geste scellerait mon sort ? Je trébuche sur un carton qui trainait dans cette ruelle vide. Ils sont sur moi, avant même que je m’en rende compte. Ils doivent bien être une dizaine, à me regarder de haut. Tous des dealers. L’un d’eux m’attrape par le col et me soulève de terre.

 - Alors le mioche, si tu ne nous dit pas immédiatement où tu as foutu le fric, je te jure que j’te bute !

Ses yeux noirs et sans fond me font trembler. Je ferme les miens pour ne plus voir cette vision de cauchemar, pensant que tout cela n’est qu’un cauchemar, justement. Pourtant, ses coups de poing qu’il m’assène dans l’estomac sont bien réels. Je rouvre les yeux. Il a un couteau suisse à la main. Il l’approche de ma gorge. Non ! Il ne va quand même pas me saigner ?

 - Ce—ce n’est pas moi ! bégayais-je. C’est mon frère qui l’a !

Il me regarde un instant, cherchant à savoir si je mens. Mais la terreur sur mon visage n’est pas fausse, elle est même réelle. Il y croit et me lâche. Je m’écroule au sol, il me donne un coup de pied en disant d’un air méprisant :

 - En fait, tu ne vaux pas beaucoup mieux que nous ! T’es prêt à vendre ton frère pour rester en vie !

Et, sur ces derniers mots, il s’en va lui et sa bande. Je me redresse sur mes coudes tant bien que mal. Je sens les larmes ruisseler sur mes joues. Non ! Pas maintenant ! Zeleph est en danger ! Je me relève à l’aide du mur sale et jaune de la ruelle, et m’élance vers notre maison, alors que je suis toujours essoufflé de ma précédente course.

«  - Tu es un lâche… » chante doucement une voix vicieuse dans ma tête…

 

OoOoOoO

 

Je me réveille en sursaut. Personne ne semble avoir remarqué mon assoupissement. Je me redresse tant bien que mal. Mais…Que sont en train de faire Lucy et Miurajane ? Elles se lèvent toutes les deux, sous les exclamations enthousiastes des autres, en particulier des garçons. Elles se placent toutes les deux dans l’allée du bus, demandant au chauffeur si elles peuvent mettre une musique qui provient de la clé USB de Mira. Celui-ci demande d’abord l’accord des professeurs, puis accepte. Mira sort de son sac, qui se trouve dans le porte-bagages, deux micros à piles. Elle en tend un à Lucy, qui rougit sous les acclamations des autres. Les premières notes de la chanson retentissent dans le silence qui s’est maintenant installé…

( C’est cette musique, si vous voulez écouter en même temps, ce que je trouve mieux !^^  http://www.youtube.com/watch?v=6KxtgS2lU94 )

Stand up
Lève toi
You've got to manage
Tu dois te débrouiller
I won't sympathize
Je ne veux plus compatir
Anymore
De toute façon

Je la regarde, bouche bée. Je ne savais pas à quel point elle chantait bien… je trouve que Mira fait bien pâle figure à côté d’elle. Mais, ce n’est que mon point de vue. De plus, on dirait qu’elle connait cette chanson par cœur. Ce sont-elles entrainées avec Mira, depuis qu’elles sont amies ?

And if you complain once more
Et si tu te plains encore une fois
You'll meet an army of me
Tu rencontreras une armée de moi

You're allright
Tu as raison
There's nothing wrong
Il n'y a rien de faux
Self-sufficience please !
Autosuffisance s'il-vous-plaît !
And get to work
Et va travailler

Ses yeux se sont maintenant fixés sur moi. Ses prunelles chocolat sont fixées aux miennes, je suis incapable de bouger. Sa voix résonne dans tout mon corps, je n’entends plus rien d’autre.

You're on your own now
Tu es a ton compte maintenant
We won't save you
Nous ne te sauverons pas
Your rescue-squad
Ton équipe de secours
Is too exhausted
Est trop épuisée

Je suis subjugué, mais en même temps, sa chanson réveille de nouveau des souvenirs que je préfèrerais oublier… Que je préfèrerais effacer de ma mémoire à tout jamais.

 

OoOoOoO

 

J’ouvre la porte un grand coup. Pourquoi je n’entends pas de bruit ? Je cours jusqu’à la chambre de mon frère, Zeleph. Pourquoi ? Pourquoi a-t-il fallu que j’arrive trop tard ? Que je vois cette scène sous mes yeux ?

Le dealer qui m’avait frappé peu de temps auparavant jette Zeleph au sol, dans une mare de sang. Sa tête heurte le sol bien trop fort, et j’entends tous ses os craquer un peu plus. Son cou brisé se tourne vers moi dans la chute. Ses yeux sont vides. Morts.

 - Non…non…

J’effectue quelques pas vers l’arrière. C’est un cauchemar. Ce n’est pas réel. Le dealer m’adresse un sourire. Le sourire de la victoire, du plaisir de tuer. Je tremble. Il tient à la main une valise. Celle qui contient l’argent. Comment a-t-il pu lui faire ça ? Nous n’étions que des enfants ! Nous ne savions pas pour l’argent ! Il aurait simplement pu le prendre et s’en aller ! Nous n’aurions rien dit !

 - Alors, petit lâche ? Tu apprendras de tes erreurs, maintenant ? Vendre les autres pour sa survie. Ne s’attacher à personne. C’est la vraie règle, dans ce monde. La loi du plus fort. Tu devrais te joindre à notre gang, je suis sûre que tu pourrais nous aider à rapporter gros. Et comme ça, tu auras tout ce que tu veux !

Je ne réponds pas, mais je m’approche de lui. Lentement. Je sens mon cœur qui tambourine dans ma poitrine. Je me demande pourquoi il est seul, et n’a pas ses sous-fifres avec lui. Mais aucune importance. En vérité, ça m’arrange. Je passe devant la cheminée. J’attrape au hasard une grande tige de fer, celle dont on se sert pour remuer les braises du feu. Je plonge discrètement le bout de la tige dans les flammes. L’autre semble attendre ma réaction. Je me demande où sont Papa et Maman en ce moment. S’ils n’étaient pas encore partis en voyage d’affaires, peut-être auraient-ils pu éviter ce massacre. Le dealer du gang est tout près de moi maintenant. Je sors la tige du feu et le frappe de toutes mes forces avec. Il s’écroule au sol avec un gémissement, mais je ne lui laisse pas le temps de se relever et le frappe, encore et encore, jusqu’à ce que son visage soit complètement tuméfié.

Nous sommes tout près du feu, aussi je replonge la barre de fer dedans. J’attends patiemment qu’elle chauffe, un pied sur la poitrine de l’homme pour qu’il ne s’enfuie pas. Je sens les larmes rouler sur mes joues, quand je vois le cadavre de mon frère un peu plus loin. De nouveau fou de rage, je ressort la tige, et la plante sans ménagements dans l’œil de ce salaut. Il se met à hurler de douleur et à se débattre. Je m’occupe de l’autre œil. Il hurle. Encore et encore. Et moi, je prends plaisir à l’entendre hurler et se débattre. Vainement. Je refais chauffer la tige. Je ne me contrôle plus. Ila tué mon frère ! Cette fois, la tige va se ficher au creux de sa gorge, brûlante. Il essaie de crier, mais n’en est pas capable, avec ce qu’il a dans le gosier. Je ramasse rapidement le couteau suisse dont il s’est servi pour me menacer et tuer mon frère. Je l’écorche de partout. Mais j’en ai assez. Il temps d’en finir, maintenant. Je regarde Zeleph. Puis, sans aucune hésitation, je plonge la lame dans son cœur, et un ultime cri perce les murs. Au même moment, les policiers appelés par les voisins alertés par les cris passent le chambranle de la porte, et restent bouche bée devant le massacre. Et ce que j’ai fait. A treize ans. Une seule question me vient alors à l’esprit, et je la pose aux policiers :

 - Je vais aller en prison ?

 

OoOoOoO

 

Je me redresse en sursaut, encore une fois. Lucy a toujours les yeux posés sur moi, et chante toujours. Elle semble s’inquiéter de mon état, mais continue de chanter, pour ne pas éveiller l’attention des autres. Je vois que même Sting est subjugué par sa voix. Lui qui l’a tant faite souffrir, s’en est comique. Je regarde mes mains. J’ai encore l’impression d’avoir le sang de cet homme qui les macule, mais non. Ces souvenirs sont parfois si réels. J’ai le sentiment de l’avoir tué de nouveau.

And if you complain once more
Et si tu te plains encore une fois
You'll meet an army of me
Tu rencontreras une armée de moi

Je sens les larmes qui roulent de nouveau sur mes joues en pensant à Zeleph. Cette fois, Lucy s’arrête pour de bon, et pose précipitamment le micro et vient vers moi en demandant :

 - Rogue, ça va ?!

Elle a l’air affolée. Que pourrais-je lui dire, de toute manière ? Un rire amer m’échappe.

 - On ne peut mieux…je mens, avec assurance.

Car je ne veux pas qu’elle apprenne mon passé. Jamais.

Je ne veux pas qu’elle me haïsse.

Commentaire de l'auteur Alors, comment l'avez vous trouvé? vous ne pensiez pas que Rogue puisse avoir un passé comme ça, n'est-ce pas?^^ Je ne sais pas quand viendra le chapitre 11, on verra bien! Sinon pour les trois bonus, ce sera bien avec Yukino! Par contre, je ne pense par l'introduire avant, car même si je n'ai pas parlé d'elle, on partira du fait qu'elle était au lycée, mais certainement dans une autre classe!
A tôtbien les amis!XD
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales