Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • My boss and I (Mon patron et moi)
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : érotique - romance
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • La journée avait bien commencé
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : 2 000 - 4 700 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 15/07/2020
  • Romance paranormale
    Evidence Editions
    Nb de signes : > 200 000 sec
    Genre : romance - fantastique
    Délai de soumission : 24/12/2020
  • Repas de famille
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 5 000 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/07/2020
  • Des Astres humains
    Éditions Le Grimoire
    Nb de signes : 20 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 01/09/2020
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire 2021
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 600 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Une fumée épaisse recouvrait le village
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 3 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 20/06/2020
  • Ado et jeunes adultes
    Marathon Editions
    Nb de signes : > 350 000 sec
    Genre : enquête - suspense - young adult - réaliste - thriller - policier - noir
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Célibataire sans enfant
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2020
  • Halloween
    Les Éditions Octoquill
    Nb de signes : 200 000 - 400 000 sec
    Genre : épouvante - bit-lit - fantastique
    Délai de soumission : 30/06/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

La ligue des mangoustes recherche de nouveaux héros
 par   - 569 lectures  - 1 commentaire [30 mai 2020 à 12:42:02]

Fan de manga et/ou de comics et écrivain dans l'âme, cette annonce s'adresse à vous !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Fairy Tail

Here and Now. Auteur: Nashio Vue: 6506
[Publiée le: 2013-04-01]    [Mise à Jour: 2013-09-04]
13+  Signaler Romance/Drame/Amitié Commentaires : 22
Description:
Univers alternatif.

Une jeune femme. Un jeune homme.
Elle est petite, mince, timide et calme.
Il est grand, tatoué, percé, et est considéré comme le pire voyou du lycée.
Tout les opposent. Absolument tout. A part une chose. Leur passion.
L'Art.

« Après tout, n'importe qui aurait pu être à sa place. A leur place. N'importe qui, que ce soit elle. Ou lui. Ou même elle, elle, ou encore lui. Personne n'aurait pu le prévoir, personne n'aurait pu l'empêcher, tout compte fait. La mort frappe partout, la mort frappe tout le monde. Certains le savent, l'attendent. D'autres n'y avaient même jamais pensé. Et aujourd'hui, c'est ce garçon. Ce jeune garçon. La mort l'a frappé aujourd'hui, surprenant chacun, lui en premier. Et pourtant, c'est cet incident qui marqua le début de la fin. Ils sombreront, uns à uns, les uns après les autres. Ils tomberont, sans pouvoir se relever. S'éloigneront, sans jamais se retrouver. S'aimeront, puis vont s'en aller. Sombrant dans la tristesse, la folie, la mélancolie. C'est ainsi, la mort vous guette, chacun d'entre vous. Elle vous frappera, que vous le veuillez ou non. »
Crédits:
Les personnages appartiennent à Hiro Mashima.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

"Nain de Jardin"

[1158 mots]
Publié le: 2013-04-02Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Aye !
Voilà, le deuxième chapitre !
Un peu plus long que le deuxième, mais pas beaucoup, comme vous pourrez le constater... Ahah

Bye !

Deuxième Chapitre;



Levy entra dans la grande pièce aux côtés de Lucy. La vieille infirmière ne daigna pas lever les yeux vers les nouvelles arrivantes et dit simplement, habituée :

« McGarden je suppose. Assieds-toi, je suis à toi dans deux minutes. »

Elle obtempéra. Tout en se dirigeant vers la chaise, elle ne put qu’admirer les photographies accrochées au mur. La personne ayant pris ses clichés n’était visiblement pas un débutant. Ces fragments de la vie quotidienne respiraient la tendresse, et on voyait bien que chacun d’eux n’étaient pas anodins, que se sont des instants forts, importants pour le photographe.

La jeune fille hasarda :

« Excusez-moi Grandine, mais savez-vous qui est la personne ayant prit ces clichés ? »

« Hum ? Oh, ces photographies ? C’est ma petite-fille qui les a prises. Elle est souvent ici, tu la rencontreras surement. »

Sa petite-fille ? Mais… Comment a-t-elle pu avoir ne serais-ce qu’un enfant ? Elle qui pourtant ‘’Déteste ces maudits humains’’ comme elle le dit si bien… Autant ne pas lui poser la question. Grandine a toujours été très étrange. Elle semblait haïr l’espèce humaine, provoquant souvent les moqueries des élèves, ne comprenant pas comment elle pouvait détester ce qu’elle est. A moins qu’elle ne soit une extraterrestre.

Très peu probable.

Levy, entendant la chaise de l’infirmière, leva les yeux et la vît s’avancer vers elle.

« Que s’est-il passé, cette fois-ci ? »

« Une balle de volley en plein dans la tronche. »

« Charmant. Bon, un peu de glace et ça ira mieux. Vu comment tu saignes, je t’aurais bien proposé un lit, mais ils sont tous pris. »

« Tous ? Il y en a pourtant plusieurs, non ? »

« Un de tes très chers camarades à décider qu’aujourd’hui, il tabasserait deux élèves. »

Levy lança un regard entendu à Lucy. Il y avait un tel étudiant dans leur lycée ? Effrayant.

« Bon, à présent, dépêchez-vous de retourner à votre cour d’EPS. J’ai de la paperasse à remplir. »

Elle se leva et s’éloigna sans rien ajouter. Les deux amies firent de même en souriant légèrement. Lucy reprit la main de la bleutée, c’était devenu une habitude, chaque fois qu’elles se trouvaient ensemble. Main contre main, elles sortirent doucement la pièce.


~


« Mais elle est où cette foutue infirmerie ? »

Non, le garçon vociférant ces paroles ne sait absolument pas où elle se trouve, ni son étage, ni même le bâtiment. Et le voilà à errer, seul dans les couloirs, depuis au moins vingt bonnes minutes.

« Bordel de merde. »

- Tac Tac Tac Tac Tac –

Un miracle. Un véritable miracle vient de se produire. Une élève –à en juger par son uniforme- marchait dans sa direction. Elle n’était pas bien grande, avec de beaux cheveux bleus retombant dans sa nuque. Plus elle s’approchait, plus il pouvait voir ses lèvres former un rond parfait.

« Gajeel ?! »

Blanc.

Cette fille… Elle lui disait bien quelque chose. Au moins, il n’était pas fou, étant donné qu’elle connait son nom.

Illumination.

« Lockser ? »

Elle lui sourit de toutes ses dents. Il se félicita mentalement d’avoir réussit à se souvenir de son nom.

Ca lui revînt, il se revit tout à coup, à cinq ou six ans, jouant dans un coin avec un petit train de fer rouillé. Il était seul. Les enfants autour de lui s’amusaient ensemble à des jeux qu’il considérait comme puérils. Seul. Toujours seul. Pourtant, un jour de pluie, une petite fille de quatre ans à peine était arrivée. Elle est venue s’asseoir près du garçon, et sortit une poupée de tissus blanc, ayant l’étrange allure d’un fantôme. Il fixa ses yeux. Eteint. Vides. Sans expression. Gajeel s’approcha, lui prit la poupée des mains. Elle leva les yeux vers lui, et il lui fit signe de la suivre. Il revînt vers son petit train, et installa la poupée sur la locomotive. L’engin de fer se mit en route, emportant le fantôme avec lui, et revint vers les deux enfants. La plus petite, les yeux brillants enfin d’une faible lueur de curiosité mêlée à une pointe d’amusement, fixait le train comme si c’était alors la plus belle chose qui soit.

Les deux jeunes se retrouvèrent tous les jours au même endroit. Jamais ils n’échangèrent le moindre mot durant les premiers mois. Malgré tout, un fragile lien d’amitié s’était créé entre eux.

Ils découvrirent ensemble la signification du mot « amitié ».

« Jubia ne savais pas que tu étais scolarisé ici. Pour tout dire, Jubia pensait que tu n’étais plus au lycée depuis plusieurs années. »

« Redoublements. Dis… » Il marqua un temps d’hésitation, « Tu saurais pas où est l’infirmerie ? »

Elle le regarda avec étonnement. Etait-il sérieux ?

« Mais… Tu ne sais vraiment pas où elle se trouve ? Enfin, ce ne sont pas les affaires de Jubia. Descends de deux étages par l’escalier derrière toi, va tout droit et elle te sera indiquée. »

« Hm. Merci, à la prochaine. »

Il n’attendit pas sa réponse, et s’en alla.

[…]

Victoire. L’infirmerie. Elle se trouvait à peine à quelques mètres de lui. Il s’avança, lentement. La porte s’ouvrit d’un coup. Une blonde sortit, toute souriante et, derrière elle, une naine aux cheveux bleus et au nez rougit la suivait. Elle avait l’uniforme du lycée. Pourtant, sa taille –et ses formes- laissaient à penser qu’elle était encore au collège. Elle semblait amusante.

Petite, plate, cheveux bleus, nez rouge, tenue aux couleurs orange et blanches.

Comme un nain de jardin avec un chapeau non pas rouge, mais bleu.

Le jeune homme esquissa un sourire à cette pensée, et en levant les yeux, surprit le regard perçant du dit nain de jardin. Ils restèrent quelques instants ainsi, à se fixer.

Il devait avoir quelque chose sur le coin de l’œil, vu comment la petite semblait intéressée par cet endroit de son visage. Ah oui, il s’était foutu de la peinture un peu partout.

C’est la blonde qui brisa tout.

« Levy, tu viens ? »

La petite détourna le regard, et partit accompagnée de son amie.

Gajeel s’attarda sur le fessier parfait de la plus grande, avant de rentrer dans la pièce.

« Ils sont où les deux gars que j’ai tabassé ? »

Une vieille femme à la chevelure rose –ou violette- se tourna vers lui, quelques peu surprise.

« Ouvre la porte à ta droite, troisième et quatrième lits. »

Il s’engagea dans la seconde pièce, tira les rideaux des deux lits et planta son regard dans celui du gars ayant explosé son œuvre.

« T’es qu’un enfoiré. Un putain d’enfoiré. Mais j’suis obligé de m’excuser. Désolé. »

Et il quitta la pièce pour rentrer chez lui.

Demain, il viendrait en cours. Il se mêlerait à tous les autres illuminés. Tout le monde sera effrayé. Personne ne viendra lui parler.

Mais ça, il en avait clairement rien à foutre.

Parce que demain soir, il pourra peindre.

Commentaire de l'auteur Et c'est -déjà- terminé ! (Le chapitre, hein !)
On voit quelques nouveaux personnages dans l'histoire, telle que Jubia, qui se montrera plus présente au fur et à mesure. Elle jouera un rôle important.
Sinon... Grandine; qui est donc sa mystérieuse petite-fille ? (Vous avez tous deviné, mais c'est pas grave ! T_T)

So, See Ya !

(Prochain chapitre demain ou ce Week-end, selon comment avancent les révisions du brevet blanc... :va pleurer:)
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales