Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 159 lectures  - 1 commentaire [21 novembre 2021 à 14:54:06]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Eyeshield 21

Mamori et ses péripéties Auteur: saha345 Vue: 5639
[Publiée le: 2012-04-22]    [Mise à Jour: 2013-07-24]
13+  Signaler Romance Commentaires : 35
Description:
Tout d'abord c'est ma première fic.
Cette histoire raconte la vie d'étudiante de Mamori, dans la même université qu'Hiruma.
Désolé, titre et résumé un peu nul, mais venez lire pour en savoir plus !
Couples: Hiru/mamo principalement, et peut-être des allusions Sena/Suzuna.
Crédits:
Le manga appartient à Riichirō Inagaki et Yūsuke Murata
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 1

[1282 mots]
Publié le: 2012-04-22Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Je mets directement le chapitre 1! Voilà bonne lecture!

CHAPITRE 1 :



Le lendemain matin , la jeune fille se leva et se prépara en vitesse pour avoir le temps de déguster son petit déjeuner tranquillement. Sa mère, qui avait trouver cet appartement et un travail plus proche de l'université de sa fille, l'attendait en bas, comme tout les matins :

  • Ah bonjour chérie, bien dormi ?

  • Oui maman, et toi ?

  • Oui, comme un bébé ! Répondit-elle avec un sourire un peu fatigué.

    Mamori resta perplexe, devant la mine fatiguée de sa mère, sachant pertinemment que sa réponse était un mensonge.

    - Bon désolé ma puce mais je peux pas petit-déjeuner avec toi aujourd'hui, il faut que j'aille vite au boulot !

  • Maman tu devrais arrêter de te surmener comme sa !

  • C'est la vie ma chère ! Aller passe un bonne journée.

    Elle embrassa sa fille à la hâte et s'éclipsa avant même que celle-ci eu le temps de répliquer.

Un petit quart d'heure plus tard, la jeune étudiante sortit de chez elle, et 30 minutes plus tard elle arriva aux portes de l'université, Elle y rencontra une amie, qui repartit juste après l'avoir saluée, devant partir régler quelques affaires avec l'administration avant les cours. Arrivée à l'amphithéâtre où son cours d'économie politique se déroulait, elle alla prendre place près d'un de ses camarades qui lui faisait des signes de la main. Elle suivait son cour attentivement et prenait en note le plus important. Elle fit de même dans le cours suivant. Vint ensuite le cours d'anglais renforcé. Alors qu'elle n'avait pas encore pénétré dans l'amphi, une voix qu'elle reconnaissait entre mille l'interpella :


  • Fuckin'manager toujours aussi sérieuse à ce que je vois !

  • Hiruma ! S'exclama-t-elle en se retournant vers lui.

    Elle avait fait sa rentrée en sa compagnie mais en une semaine , depuis que les cours avait commencer elle ne le voyait que rarement. Il n'avait pas changer, il arborait toujours ce sourire diabolique, quand il n'avait pas cette mine sérieuse et ce masque de glace, toujours accompagné de son fidèle AK-47.

  • Kékékéké, je t'ai manqué apparemment ! Lâcha-t-il avec un rire on ne peut plus diabolique.

  • Idiot, je suis seulement étonné que tu participe à un cours.

  • Oh, alors tu veux que je fuckin' reparte ! Alala moi qui voulait, pour une fois faire attention à mes études, mais apparemment je dérange ! Dit-il ironiquement, jouant minablement la comédie pour que la jeune fille s'en aperçoit .

  • Arrête de faire l'idiot ! Aller vient, on va être en retard.

  • Tssss, me donne pas d'ordre, fuckin'manager !

  • Combien de fois dois-je te le répéter, j'ai un prénom : Mamori, M-A-M-O-R-I !! Et en plus je ne suis plus ta manager !

    Et cette dispute continua jusqu'à ce que Mamori y mettes un terme, en ignorant les piques du démon, car le cour allait débuter . Les élèves avaient été pour certains choqués, pour d'autres habitués , car même à l'université, Hiruma était encore un démon, faisant fuir tout le monde et Mamori était toujours cet ange qui était appréciée de la majorité des élèves, en particulier de ceux de sexe masculin . Cependant Hiruma avait tout de même des fans, mais seulement pour ses qualités de joueur de football américain. Il avait même un fan club de groupies, qui cependant n'étaient pas assez folles pour l'approcher de trop près. La pause midi arriva, Hiruma et Mamori se dirigèrent vers la cafétéria, et après avoir payés leur repas ils s'installèrent sur une petite table qui ne pouvait accueillir que deux personnes. Voyant que son camarade ne comptait pas le faire, elle décida d’entamer la conversation :

  • Alors, comment sa se passe avec l'équipe, vous vous débrouillez bien ? C'est quand votre premier match ?

  • Kékékéké tu poses trop de fuckin'questions. Je vois que tu est toujours intéressée par ce fukin'sport, Je vais être direct fuckin'manager, je veux t'engager en tant que funckin'manager de l'équipe, tu faisais du bon boulot, au lycée.

    Il la regardait dans les yeux, de son regard perçant dont lui seul avait le secret. Mamori soupira et regarda à son tour son ex capitaine dans les yeux :

  • Tu sais, au début j'avais accepté ce poste de manager pour pouvoir protéger Sena. Mais au fur et à mesure du temps, j'ai commencé à apprécier ma place au sein de l'équipe. Si je serais restée seulement pour Sena, j'aurai quitté l'équipe quand j'ai découvert son identité car il savait se débrouiller seul à partir de ce moment. Mais j'ai réaliser que j'aimais toute l'équipe, et que je voulais vous aider à atteindre votre rêve. Puis, tu m'as aussi fait découvrir que le foot U.S n'était pas qu'un sport physique, que c'était aussi très intellectuel. Bref, tout sa pour dire que j'aime ce boulot de manager. Mais il y a deux raisons toutes simple qui me poussent à refuser.

    Le démon tiqua à cette dernière phrase.

  • Et je peux savoir quelles sont ces fuckin'raisons ?

  • J'apprécie le fait que tu m'aies demandé à moi, mais je ne crois pas être assez compétente pour gérer une équipe universitaire, sa demande trop de travail, car ce n'est pas la même ampleur qu'au lycée, même si ça serait un magnifique challenge à relever. Puis je ne peux pas occuper cette position tout simplement parce qu'elle est déjà prise, j'ai vérifiée au début de l'année.

  • Tsssssss, tu n'est vraiment qu'une fuckin'manager ! Et bah moi j'vais te dire que j'ai réponse à tes deux fuckin'raisons !

    Mamori le regarda étonnée, et ne pipa mot. Il continua sur sa lancée, un peu énervé selon l'ex manager des Devil Bat :

  • Déjà, le fuckin'trou du c** qui nous sert de manager finira dans un mois sa fuckin'formation dans cette fuckin'université, et lui même qui fais ce job depuis 3 ans avait besoin d'une assistante, mais cette fuckin'assistante a fini ses études l'année dernière, et c'est pour ça qu'il va diffuser à partir de demain une fukin'annonce pour en trouver une ! Alors si maintenant tu veux toujours jouer la tête dur qui ne reconnaît pas ses fuckin'compétences, tu peux participer à ce fuckin'test de sélection que tu remportera les yeux fermés si sa t'amuse, alors que j'aurai pu directement te sélectionner !

« waw », c'était en un mot ce que ressentait Anezaki Mamori en ce moment. Après avoir assimiler ce que venait de lui dire Hiruma, elle se mit à sourire.

  • Pourquoi tu souris bêtement comme ça, fuckin'manager ?

  • En faite, continua-elle toujours son sourire et un regard malicieux, derrière ces insultes, tu m'as complimenté. Je crois que c'est la première fois.

    Il eu pendant une milliseconde un regard étonné pratiquement imperceptible, mais pas pour Mamori. Il se leva, après avoir lâché son fameux « tch » dédaigneux, puis commença à avancer vers la sortie, quand Mamori l'interpella. Il se retourna, puis elle lui annonça, avec un sourire radieux :

  • Merci, Hiruma, je vais tenter ce test, on verra bien les resultat.

    Il sourit à son tour puis s'en alla, espérant que personne n'aie vue ce dernier échange, qui pourrait nuire à sa réputation de démon.


Quand il fut éloigné la jeune fille se leva à son tour, « Finalement, cette année ne sera pas aussi calme que prévu », pensa-t-elle, encore le sourire aux lèvres.

Commentaire de l'auteur Voilà, j'attend vos impressions et commentaires avec impatience ! Merci encore de m'avoir lu!
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales