Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Insurrections
    ImaJn'ère
    Nb de signes : 22 500 - 27 500 sec
    Genre : policier - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/10/2019
  • Fantasy humoristique
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : humour - fantasy
    Délai de soumission : 20/12/2019
  • Livres Oubliés
    Aeternam AS Éditions
    Nb de signes : 200 000 - 800 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique
    Délai de soumission : 31/12/2019
  • Premier catalogue
    Edition Fictum
    Nb de signes :
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 09/09/2019
  • L'effondrement
    Réticule
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Nouvelles imaginaires
    L'Arlésienne
    Nb de signes : 6 000 - 45 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - horreur - policier - thriller - anticipation - humour - imaginaire - parodie
    Délai de soumission : 31/07/2019
  • Nouvelles ères
    Livr'S Éditions
    Nb de signes : 60 000 - 210 000 sec
    Genre : science-fiction - dystopie
    Délai de soumission : 01/12/2019
  • Entrez dans la cour de l'imaginaire
    Rroyzz Editions
    Nb de signes : 300 000 - 700 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction
    Délai de soumission : 28/02/2020
  • Un verre de Vin Jaune
    Editions Aréopage
    Nb de signes : 4 500 - 10 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2019
  • Banquet
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 1 000 - 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 18/09/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Dragon Ball (+ Z)


Défi : Gohan et Videl
Shakespeare in Hate Auteur: Hel Vue: 18991
[Publiée le: 2007-05-08]    [Mise à Jour: 2007-05-22]
13+  Signaler Romance Commentaires : 51
Description:
Réponse au défi de Armilia. J'ai situé l'histoire peu après l'arrivée de Gohan au lycée, Videl ne connaît bien sûr pas encore sa double identité.
Je vous supplie d'être indulgents, c'est ma première fic ici et mes connaissances en DBZ sont assez approximatives... N'hésitez pas à me donner des conseils... ou à me supplier d'arrêter ! ;-)
Crédits:
Non, l'univers et les personnages de DBZ ne sont pas à moi, je ne fais que jouer avec...
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 14

[1660 mots]
Publié le: 2007-05-20Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Merci à tous de vos commentaires ! J’ai corrigé « petit cœur », mais c’est bien pour vous faire plaisir, parce que j’ai toujours adoré qu’un type avec une tête pareille ait un tel nom ! ;-)

Bon, dans ce chapitre je développe une théorie sur laquelle je me plante sûrement, mais bon, j’ai pas mal cherché sur Internet et rien trouvé sur le sujet. Suis désolée si je me plante totalement, mais mon côté féministe s’est fait plaisir ;-)

 

 

 

 

 

Le Namek ne bougea pas, se contenant de regarder les deux jeunes gens écarlates ; Gohan demanda :

 

-         Euh… ça fait longtemps que tu es là ??

-         Aucune importance, répondit Piccolo placidement.

 

Gohan sourit et dit :

 

-         Je suis content que tu sois venu.

-         Je suis content de te voir moi aussi, Son Gohan. Tu sembles en forme.

-         Oui, enfin, je ne sais pas trop, je ne m’entraîne plus comme avant.

-         Je sais, c’est regrettable.

 

Videl suivait cet échange, les yeux écarquillés, fixant le… guerrier vert qui se tenait toujours debout devant eux, bras croisés, et qui répondait au nom de… Piccolo ?!

Le Namek posa les yeux sur elle et demanda à Gohan :

 

-         Tu ne nous présentes pas ?

-         Euh, si, pardon, bredouilla le jeune homme. Videl, voici Piccolo, mon maître en arts martiaux. Et voici Videl, ma…

 

Elle leva les yeux vers lui, attendant la suite. Rougissant, il acheva dans un souffle :

 

-         Ma petite amie.

 

La jeune fille sourit et salua :

 

-         Enchantée.

 

Piccolo inclina la tête en signe de salut. Puis, sans un mot, il ôta sa ample cape blanche et la tendit à Videl :

 

-         Prends ça. Tu auras moins froid pendant le vol.

-         Merci, bredouilla-t-elle.

 

Gohan regarda, sidéré, Videl se draper dans l’ample tissu épais et tenter désespérément de l’empêcher de traîner par terre. Piccolo attendit quelques instants, puis s’éleva le premier dans les airs.

 

-         Vous êtes prêts ?

 

Les deux jeunes gens acquiescèrent, et décollèrent à leur tour. Ils prirent la direction de Capsule Corp.

Profitant de ce que Piccolo volait quelques mètres devant eux, Videl murmura à Gohan :

 

-         Tu le connais depuis longtemps ?

-         Oui, depuis que j’ai quatre ans, c’est lui qui m’a appris presque tout ce que je sais en arts martiaux.

-         Ah… et à quatre ans il t’a accepté comme élève ??

 

Gohan grimaça :

 

-         Euh… en fait il n’avait pas le choix, mon père venait de mourir et il avait promis…

-         Mourir ?? Mais je croyais qu’il était mort il n’y a que sept ans ?

 

Gohan se gratta la tête :

 

-         Oui, enfin ça c’était sa première mort, et… Ohla !

 

Il rattrapa de la main Videl qui, sous l’étonnement, avait failli tomber. Elle le regardait, ahurie. Il sourit :

 

-         Ecoute, je te raconterai tout plus tard, c’est très très compliqué. C’est juste que, à ce moment là, Piccolo s’est occupé de moi pendant longtemps.

-         Il t’a recueilli chez lui quand tu avais quatre ans alors ?

-         Non, en fait il m’a abandonné six mois dans le désert, mais c’était pour m’endurcir…

 

Gohan serra plus fort la main de la jeune fille qui décidemment avait de plus en plus de mal à rester concentrée sur le vol. Elle bredouilla :

 

-         Donc, tu es ami avec un… une sorte de démon vert qui t’a abandonné quand tu avais quatre ans ?

-         Voilà ! dit Gohan en souriant. Ah, et il faut que je te dise, il a des sens surdéveloppés, il entend parfaitement notre conversation.

 

Videl rougit et s’abstint de tout nouveau commentaire…

 

Quelques secondes plus tard, ils atterrissaient devant Capsule Corp. Videl rendit sa cape à Piccolo, et ils pénétrèrent dans l’ample demeure.

 

-         Ah vous voilà !!! hurla Chichi.

 

Gohan jeta à Videl un regard blasé. Mais sa mère sembla soudain se clamer, et maugréa :

 

-         Bon, vous avez de la chance, on n’a pas encore dîné…

 

Son fils, étonné, regarda Krilin… qui lui fit un clin d’œil. A priori, ils avaient en effet réussi à calmer plus ou moins sa mère. Bulma s’avança en souriant :

 

-         Rebonjour Videl. Je suis Bulma Brief, et tu es ici chez moi. Sois la bienvenue.

-         Brief… Comme dans… ? balbutia la jeune fille.

-         Oui, c’est la patronne de Capsule Corp, acheva Gohan en souriant. Et voici Krilin, le meilleur ami de mon père, sa femme C18 et leur fille Maron

 

Krilin et Maron firent un grand sourire à Videl, C18 lui accorda à peine un regard.

 

-         Oolon, Yamsha, Tortue Géniale…

-         … qui a interdiction d’approcher Videl ! intervint Chichi en foudroyant du regard le vieillard lubrique.

Gohan continua :

 

-         Vegeta, le mari de Bulma

-         On n’est pas mariés ! corrigea sèchement l’intéressé, adossé à un mur de la salle.

-         … et leur fils Trunk, qui est le meilleur ami de Goten.

 

Videl, les yeux écarquillés, avait salué tout le monde au fur et à mesure. Elle gratifia Goten d’un grand sourire :

 

-         Salut toi !

-         Salut Videl ! T’es vachement plus jolie qu’avec ton truc blanc !

-         SON GOTEN ! Tu ne vas pas t’y mettre toi aussi !! hurla sa mère.

 

Le petit garçon grimaça, sous les rires de l’assemblée.

Une voix glaciale s’éleva :

 

-         Alors c’est à cause de « ça » que tu négliges ton entraînement ?

-         Végéta ! s’écria Bulma.

 

Gohan, blessé, jeta un regard noir vers le prince qui s’avançait lentement vers eux et se planta devant Videl. Il sourit méchamment :

 

-         Pathétique. Une gamine.

-         Eh ! s’écria Videl en fronçant les sourcils.

 

Mais Gohan posa une main sur son épaule et murmura :

 

-         Ne réponds pas.

-         Surtout que Végéta a totalement tort, annonça tranquillement Piccolo.

 

Tous se tournèrent vers le Namek, surpris. Le sourire de Végéta s’élargit :

 

-         Tiens, Gohan, ne t’inquiète pas, voilà ta nounou. Alors, tu te reconvertis dans le chaperonnage pour adolescents, Piccolo ?

-         Ton égocentrisme te rend souvent stupide, Végéta, répondit-il calmement.

-         PARDON ? s’écria le prince Sayian. Comment oses-tu ??

-         Végéta calme toi, murmura Bulma, inquiète que les choses dégénèrent dans son salon.

 

Piccolo sourit et croisa le regard de Végéta :

 

-         Laisse moi te poser une question : étais-tu aussi fort que Trunk au même âge ?

 

Le prince, surpris, tourna son regard vers son jeune fils. Celui-ci, à côté de Goten, observait la scène avec attention. Les traits de Végéta se durcirent, et il serra les poings. Piccolo continua :

 

-         C’est bien ce que je pensais. Trunk est bien plus fort que tu ne l’étais jadis. Comme Gohan était plus fort que son père quand il a vaincu Cell. Tu ne t’es jamais demandé pourquoi ?

 

Végéta ne répondit rien et le Namek enchaîna :

 

-         Connaissais-tu ta mère, Végéta ?

-         Bien sûr que non ! répondit le prince en haussant les épaules. Quelle question ridicule ! Les hommes de ma planète ne s’encombraient pas avec des femelles ! Ce n’était que des esclaves gardées au seul usage de la perpétuation de la race, notre race !

 

Gohan se retourna un instant quand il sentit qu’on lui tapait sur l’épaule et découvrit Videl, livide, qui murmura :

 

-         Euh… il a bien dit sa « planète »… ?

 

Le jeune homme resta un instant figé, et se gratta la nuque avec un rire nerveux :

 

-         Oui.. euh… Enfin… Ecoute, faut vraiment que je t’explique des trucs, mais pas maintenant, d’accord ?

 

Elle acquiesça machinalement, ne semblant plus en état de réagir autrement. Gohan grimaça en se demandant comment Videl réagirait en apprenant qu’elle sortait avec une moitié d’extra-terrestre… Il préféra chasser cette pensée et se reconcentra sur Piccolo :

 

-         C’est bien ça. Des femmes sans passé, sans avenir, qui ne servaient à rien qu’à engendrer des fils, dans le plus grand mépris.

-         Mais c’est affreux… murmura Bulma.

-         Mon pauvre Goku, qui n’a pas eu de mère, gémit Chichi.

-         Ton précieux sang de Sayian est bien plus en sécurité ici, Végéta, je te signale, railla Piccolo.

-         Quoi ? Mais… Mais que veux-tu dire ? balbutia l’intéressé.

-         Toi, Son Goku, et maintenant Gohan, vous êtes unis à des terriennes…

-         Ah non hein ! Pas du tout hein !!!!! interrompit Gohan paniqué par le regard noir que venait de lui lancer Chichi.

 

Videl, écarlate, acquiesça fébrilement. Le Namek enchaîna :

 

-         Bref, ces histoires me sont parfaitement étrangères. Mais tu avoueras, Végéta, que les trois femmes que vous avez trouvées ont un potentiel exceptionnel.

 

Videl, Chichi et Bulma ouvrirent des yeux comme des soucoupes.

Le Prince resta un instant stupéfait, puis passa son regard sur les trois femmes. Il murmura :

 

-         C’est vrai que leur ki est au-dessus de la moyenne… mais il reste tellement ridicule comparé au mien…

-         Mais pas comparé à celui des esclaves de la planète Végéta. Ce n’est pas un hasard, et en choisissant des épouses dignes de vous, vous avez au contraire développé votre potentiel génétique, au lieu de le rebaisser comme tu le prétends stupidement.

 

Un silence stupéfait s’installa. Bulma murmura :

 

-         Euh… Il vient de nous faire un compliment, non ?

-         Je crois, oui, répondit Chichi d’un air absent.

 

Piccolo enchaîna :

 

-         Gohan, Goten et trunk sont bien supérieurs à ce que vous étiez au même âge. et c’est manifestement du aux gênes de leurs mères, pas aux vôtres. Et à son tour Gohan a choisi une femme supérieure : son ki et sa puissance sont très au-dessus de la moyenne de sa planète, elle a manifestement le même potentiel que Krilin. Alors, Végéta, je ne crois pas que se préoccuper de cela soit inutile, bien au contraire. Le Sayian que tu es devrait un peu plus de respect à celles qui permettent de renforcer ce qui reste de votre race.

 

Un silence de mort accueillit la fin du discours. Végéta, bouche bée, semblait sous le choc. Ce fut Chichi qui réagit la première :

 

-         ET TOC !!! Bien envoyé !!! Ah ah ! Sans compter qu’on vous nourrit, et ce n’est pas une mince affaire !!!!

 

Videl cligna des yeux et les leva vers Gohan qui la regardait en souriant :

 

-         Euh… Gohan, tu peux… je…

-         Je savais bien que tu étais exceptionnelle ! dit-il avec fierté.

-         DANS MES BRAS MA FILLE !!!!!

 

Videl se trouva happée par la poigne de fer de Chichi, qui la serrait maintenant contre elle au risque de l’étouffer.

 

Un éclat de rire général accueillit la scène, et Bulma soupira :

 

- C’était bien la peine de s’énerver autant…

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales