Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Detective Conan

Ai VS Ayumi la guerre du coeur Auteur: naruXsaku200 Vue: 10737
[Publiée le: 2013-08-20]    [Mise à Jour: 2017-02-05]
13+  Signaler Romance/Drame/Mystère/Suspense/School-Fic/Policier/Amitié Commentaires : 112
Description:
Résumé : supposons que l’histoire se déroule plusieurs années après l’histoire originale. L’organisation a été dissoute et les criminels arrêtés et enfermés à vie. Seul un problème subsiste pour Conan et Ai : l’antidote de l’APTX. En effet ils n’ont pas pu récupérer le poison car la planque de l’organisation a été détruite avant qu’ils ne soient arrêtés. Ils ont maintenant 14 ans (du moins dans leurs corps d’enfant) et sont au collège. Mais en parallèle à ce problème d’antidote, une guerre va se déclencher entre Ayumi qui, amoureuse de Conan va tout faire pour sortir avec lui et Ai qui va essayer d’aider Conan à se débarrasser d’Ayumi. Mais au final qui gagnera cette guerre ? Laquelle sortira vainqueur ? Quels seront les couples finaux ?
Chapitre 19 posté

Je vous remercies tous et toutes pour ces nombreuses vues (plus de 7000) et du nombre de commentaires (85 commentaires) je ne pensais pas atteindre un tel succès avec cet fiction.
Je n'abandonnerai jamais cette fiction et d'ailleurs je reprends officiellement l'écriture de celle-ci.
Et maintenant j'ai un nouvel objectif, celui d'atteindre les 10000 vue et les 100 commentaires.

Arc 1 : la guerre commence : Ayumi VS Ai (chap 1 à 15)
Arc 2 : Blizzard : la nouvelle organisation (chap 16 à ?)

Crédits:
l'univers et les personnages appartiennent à Gosho Aoyama, l'intrigue en revanche vient de mon imagination.
Le début vient de la trame inventé par l'anglais Jack Adams dans la fic intitulée "Ai Edogawa" et traduite par la team Kudo, sur le blog Kudo Project.
Je me suis inspirée du début de cette fic que je recommande pour les amateurs de CoXAi.
Je voudrais remercier tout les auteurs qui me donnent de l'ispiration ainsi que toutes les personnes qui lisent, commentent et suivent cette histoire.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Une fin de journée mouvementée : un mort à l'auberge

[4250 mots]
Publié le: 2015-01-16Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour à tous, me revoilà plus tôt que d'habitudes avec un nouveau chapitre, le 15ème tant attendu. Pourquoi ? Eh bien vous le verrez ce chapitre marque un tournant dans l'histoire.
Avant de vous laissez lire je dois tout d'abord vous dire qu'il y a plusieurs inspirations venant de fics que vous avez sûrement déjà lues.
Ensuite je voudrais également vous remercier à tous pour votre lectures de ma fic et remercier les 8 personnes qui me suivent ainsi que les 4 personnes qui ont mis mon histoire ne favorites. A vrai dire je pensais pas atteindre autant de vues (plus de 3400 et 51 commentaires). Je voudrais particulièrement remercier Ai-San et Sylkabe qui sont source d'inspiration pour la suite de cette histoire. En effet, sans vous spoilez je dirais que cette histoire va prendre un sens différent de celui du début (oui vous avez saisi le drame arrive bientôt).
Allez je vais vous laissez lire on se retrouve plus bas.

Chapitre 15 : le week-end tourne au cauchemar : l’enquête sur l’homme en noir.

Huit personnes sont assises autour d’une table, cinq d’entre elles discutent tranquillement cependant les trois autres personne, deux collégiens et un adulte sont à l’affût. L’adulte observe un homme tout vêtu de noir et portant un chapeau de la même couleur.  Cet homme, les trois personnes le connaissent bien, il s’agit de l’un des membres de l’organisation des MIB qui n’a pas été arrêté quelques années plutôt. Tous pensaient que les criminels ainsi recherchés n’oserait se montrer comme ça en public mais visiblement cet homme s’en fiche royalement. Ai Haibara, collaboratrice forcée et victime de l’organisation est en train de sangloter doucement dans les bras du détective rajeuni qui la réconforte du mieux qu’il le peut. En la voyant aussi émotive, le collégien se demande comment une fille comme elle avait pu faire un poison aussi efficace et meurtrier. Au bout d’une dizaine de minutes de surveillance le jeune détective Heiji Hattori de la ville d’Osaka stoppe celle-ci en voyant l’homme en noir se lever pour partir du restaurant et se diriger vers les étages où se trouvent les chambres. L’homme connaissant les visages de Conan et Ai, Heiji prétexte un aller-retour jusqu’à sa chambre pour pouvoir suivre l’homme afin de savoir qu’elle chambre il occupe et pour vérifier qu’il ne va pas vers les chambres des deux jeunes rapetissés dont l’homme aurait pu reconnaître l’identité. Heiji partit donc à la poursuite de l’homme sans se faire remarquer et il suivit l’homme jusqu’à une chambre où celui-ci entre avec la carte magnétique. L’Hattori ayant vérifié ce qu’il voulait s’en retourne à la table où les plats ont été servis. Ai s’était calmée et discute tranquillement avec Conan. Le reste du repas se passe calmement et sans autre évènement particulier hormis une nouvelle guerre du regard entre les deux collégiennes. En voyant cette guerre l’Hattori se penche vers son ami détective et lui demande tout bas pour que seul lui n’entende :

-          À quoi elles jouent ?

-          C’est une longue histoire Heiji.

-          Eh bien, raconte-moi j’ai tout mon temps.

-          D’accord, alors voilà il y a deux semaines, j’ai pété un câble parce que j’en avais marre qu’Ayumi me colle et me prenne pour son copain alors que ce n’était pas le cas et puis j’ai eu une idée pour me débarrasser d’elle, j’ai donc demandé à AI de faire semblant d’être ma petite-amie pour faire lâcher prise à Ayumi mais ça n’a pas marché et depuis une guerre s’est lancée au collège, avoue le détective rajeuni, et depuis on doit faire semblant de sortir ensemble voilà tu sais tout, dit-il à l’Hattori.

-          Non c’est vrai, dit-il avant de rire à plein poumons, eh bien Edogawa c’était génial comme idée.

-          Merci Hattori, réplique le petit détective.

La fin du repas arriva assez vite et tous finirent de manger avant qu’Heiji ne dise :

-          Bien, cette après-midi je vous laisse quartier libre pour que vous puissiez faire ce que vous voulez, si vous voulez je peux vous donner des lieux à visiter.

-          D’accord Heiji, fit Conan en se levant, je retourne à la chambre moi.

-          Heiji-san, tu peux nous montrer d’autres endroits de cette ville, crient les trois collégiens.

-          Oui si vous voulez, tu nous accompagne Kazu-Chan ? demande Heiji à sa fiancée.

-          Oui je vous accompagne Heiji-Kun, répond-elle prenant le bras de son copain.

-          Je viens aussi, ajoute le professeur dont le regard se porte ensuite vers Ai.

-          NON, je ne viens pas, je vais avancer mes devoirs.

-          D’accord Ai-Kun, accepte le prof en partant avec les autres.

La chimiste se dirige donc vers les chambres, elle monte deux étages et va au bout du couloir pour enfin rentrer dans une chambre avec la carte magnétique appropriée. La chimiste avance dans la chambre mais n’y trouve pas le jeune garçon qui était censé s’y trouver. Elle réfléchit quelques secondes et comprit alors que ce n’était qu’un mensonge pour pouvoir suivre les actions de Whisky. Elle referme donc la porte et s’allonge sur le lit à deux places se trouvant au milieu de la pièce. La chambre de l’auberge est simple et peu décorée mais on y ressent une sensation de bien-être. La jeune femme repense à ce qu’elle avait en tête en venant dans la chambre. En effet, Ai n’avait aucunement l’intention d’avancée sur les devoirs du collège, ni même sur la formule de l’APTX, en venant dans la chambre, elle voulait surtout parler sérieusement avec Conan. De quoi ? bien évidemment de ses sentiments pour lui, elle n’arrive plus à tenir sans lui avouer et comptait profiter de l’absence de tout le reste de la troupe pour lui dire mais le fait qu’il soit parti pour suivre l’homme en noir l’inquiète au plus haut point. Elle ferme alors les yeux et repense à tous les bons moments qu’ils avaient passés ensemble et se dit que jamais elle ne se serait doutée qu’elle tomberait amoureuse du détective mais elle devait se rendre à l’évidence, son cœur avait choisi le détective de l’Est et d’après ce qu’elle sait Ran n’est plus un problème donc elle avait le champ libre pour tenter sa chance. Elle s’endormit sur cette pensée. Plus tard dans l’après-midi, environ une heure et demie plus tard, Conan rentre dans la chambre. Ne sachant pas qu’il n’est pas seul il ne fait pas attention et pousse un cri de surprise en voyant Ai étendue sur le lit. Cependant son cri ne fut pas assez pour réveiller la scientifique. Le jeune détective s’approche donc du lit doucement et comme le matin-même, il s’y assit juste à côté du corps allongé de la jeune scientifique paisiblement endormie. Il la contemple pendant un long moment avant que sa main se glisse comme le matin dans les cheveux soyeux de la jeune femme. Il caresse ses cheveux qu’il trouve si beaux. Il fixe le visage de la collégienne, un visage aux traits fins et au sourire angélique. Puis la main du détective se pose soudainement sur celle de la chimiste et la serre doucement. La réaction instinctive de la fille qui prend toutes ses pensées le surpris, celle-ci avait posé sa deuxième main sur celle du détective et avait placé sa tête sur leurs mains. Sa tête se colla alors à la cuisse du jeune homme qui n’osa plus bouger de peur de réveiller Ai. Il en était sûr et il voulait lui dire, lui dire tout ce qu’il ressent pour elle. Il pense alors à une façon de lui parler. Il pense alors à une idée qui pourrait lui permettre d’être seul avec elle le soir-même. Quand, dans sa tête, une solution s’impose toute seule à son esprit. C’est après ces pensées qu’il se met à secouer doucement son amie pour la réveiller. Celle-ci émerge alors de son sommeil pour se retrouver une fois de plus nez à nez avec Conan, Le jeune homme s’était penché pour la secouer et c’est ainsi qu’en tournant sa tête, le visage de la chimiste se retrouve seulement qu’à quelques centimètre de celui de Conan. Tous deux rougirent mais ne dirent mot et Conan se redresse au bout de quelques seconde trouvant la situation gênante. Une fois leurs visages à bonne distance l’un de l’autre, Ai tente de se relever cependant ses mains ne bougent pas elle tourne sa tête vers ses deux mains encore dans la position dans laquelle elles étaient quand leur propriétaire dormait. Elle vit l’une de ses mains posée sur la main de Conan qui est elle-même posée sur sa deuxième main. Une fois de plus, nos deux héros rougirent et la collégienne détourna le regard ce qui fit sourire son ami. Aucun des deux ne fit remarquer ce qui venait de se passer et d’ailleurs bien que la scientifique ait vu la situation, elle n’a toujours pas retirée sa main. Aucune parole ne fut échangée cependant les pensées de nos deux adultes rapetissés vont dans le même sens. Chacun commençait à se demander si leurs sentiments l’un envers l’autre sont réciproques. Leurs yeux, leurs visages se trouvent maintenant face à face. Leurs regards se croisent puis se perdent dans les yeux de l’autre. Conan devint rouge tomate tandis qu’Ai était déjà pivoine. Sans s’en rendre compte la chimiste prit la main de Conan qui était sous la sienne et la serre. Elle tente ensuite de parler :

-          Conan, je… je… c’est que… euh, elle se mordit la lèvre inférieure, enfin tu vois…

-          Ai, commence Conan en prenant une bonne inspiration, il faut que je te dise quelque chose.

-          Je sais ce que tu vas me dire.

-          Vraiment ? demande le détective plus que surpris, « comment peut-elle savoir ce que je ressens pour elle, ressentirait-elle la même chose ? ».

-          Oui, tu veux me parler de l’antidote de l’APTX pour revoir Ran avant qu’elle ne se mette avec quelqu’un d’autre, dit calmement la chimiste un air triste dans le regard, « je suis sûr que c’est ce que tu voulais me dire Conan-Kun et tu ne l’as pas dit parce que tu ne veux pas que je travaille trop mais pour toi je le ferais ».

-          Non Ai écoutes-moi, ce n’est pas de ça que je veux te parler, s’exclame Conan.

-          Et de quoi d’autre tu voudrais me parler.

Le jeune détective se mit en face d’Ai et plonge ses yeux bleus dans ceux d’Ai, il prend ses deux mains dans les siennes et prend une grande inspiration. Il allait enfin lui dire, il ne sait pas quelle sera sa réaction mais il fallait qu’il lui dise et puis pour le moment elle n’avait pas l’air de vouloir se dégager de lui alors il allait se lancer, lui dire enfin ce qu’il ressent, parce qu’il avait réalisé que depuis que Ai était entrée dans sa vie, c’était elle la personne la plus chère à son cœur et non Ran. Il commence sa phrase par : « Ai, depuis qu’on se connait on a toujours été proches et je pensais que c’était à cause du fait qu’on poursuivait la même organisation mais même après la destruction de celle-ci notre amitié a perpétué mais récemment je me suis rendu compte que je ne veux plus de l’antidote, je ne veux plus non plus que tu t’acharnes à trouver cette formule, je veux qu’on puisse oublier nos anciennes vies et recommencer tout à zéro et ce nouveau départ je… ». Il ne put finir sa phrase car on tape alors à leur porte avant que celle-ci ne s’ouvre sur le professeur Agasa et les trois enfants. Les deux adultes eurent à peine le temps de se séparer que les quatre arrivants entrèrent dans la pièce. Le professeur leur dit d’un air grave :

-          On a un gros problème.

-          Que se passe-t-il, crie soudain le détective, « Whisky nous aurait-il repéré ».

-          Il y a eu un meurtre dans l’auberge, explique Mitsuhiko.

-          Quoi, crient cette fois les deux adultes rapetissés, ils pensent en même temps, « Whisky aurait-il pris le risque de tuer quelqu’un d’autre ».

-          Venez, il faut qu’on se rende sur la scène de crime, Heiji y est déjà, demande le professeur.

-          On arrive tout de suite.

Ils sortirent donc tous de la chambre et se dirigèrent vers une autre des chambres. Les trois enfants coururent dans le couloir pour arriver rapidement, les trois adultes quant à eux marchent lentement, ne se pressant pas puisque la victime était déjà morte. Le professeur marche devant tandis que les deux rapetissés marchent quelques mètres derrière. Tous deux discutent en chemin :

-          De quoi voulais-tu me parler Conan-Kun, demande Ai sans faire attention au suffixe.

-          Je... je te le dirais tout à l’heure, d’abord il faut qu’on s’occupe du meurtrier.

-          Tu as raison, tu penses que c’est lui, demande Ai avec une certaine peur dans les yeux apaisée tout de même par la présence de Conan.

-          Un tueur reste un tueur, ça m’étonnerait que ça ne soit pas lui.

-          J’ai peur qu’il m’ait vu, continue la Chmiste.

-          S’il t’avait vraiment reconnu, c’est toi qu’il aurait visé.

-          Tu as sûrement raison, acquiesce la scientifique rajeunie.

Ils arrivent alors sur la scène de crime et là ce qu’ils voient les fait sursauter de surprise. Ils ne peuvent en croire leurs yeux. Le corps allongé par terre est à moitié décomposé. Les trois enfants qui ont également vu la scène sont encore choqués et se trouvent avec un agent de police qui les réconforte tout en leur expliquant qu’il ne faut pas aller sur les scènes de crime. Conan et Ai, arrivent à reprendre contenance. Quand ils s’approchent plus près pour examiner la scène, ils reconnaissent alors le visage de la victime et là c’est le choc total. Jamais ils n’auraient pu penser que cet homme se ferait tuer, c’était impensable, incroyable qu’un homme tel que lui se fasse avoir de la sorte. L’homme mort autrefois surnommé Whisky par les hommes de son organisation dans laquelle il était assez haut placé était mort et son corps était déjà en décomposition. La police semble perdu sur cette affaire et Conan n’en mène pas large non plus, à dire vrai il n’y comprend rien non plus. Il inspecte alors les vêtements de la victime mais n’y trouve rien qui pourrait indiquer une quelconque autre personne. La police tout comme l’héritier de Sherlock Holmes pensa alors à un suicide et un prélèvement fut donc fait pour tenter de savoir quel poison l’homme aurait pu avaler. Conan réfléchit, son cerveau tourne à plein régime mais rien à faire, il ne trouve aucune explication cohérente sur la décomposition aussi rapide du corps. Ai elle avait un sourire joyeux, elle ne pense pas du tout à la thèse du suicide mais en fait elle s’en fiche tout ce qui l’importe c’est de savoir que cet homme est mort. Après quelques minutes, tous sortirent de la pièce. Les policiers retournèrent au commissariat pour avoir les résultats des analyses alors qu’Heiji et Conan se mirent dans un endroit à part et discutèrent du peu d’indice qu’ils avaient pu récolter mais rien n’explique la décomposition du corps. De plus aucune empreinte n’avait été retrouvée et d’après la police aucun indice ne permet de penser à une autre personne présente au moment du crime. Il est maintenant 18h50 quand les détectives reviennent vers les autres membres de leur groupe, tous se dirigent vers le restaurant de l’auberge pour se changer les idées. Les enfants bien que calmés sont encore sous le choc d’une telle scène et se demandent pourquoi Conan et Ai ne semblent pas choqués de la scène. Ayumi se reprit après quelques minutes passées à table et repense alors à son plan diabolique pour éliminer définitivement AI de son chemin vers son Conan. Dans sa tête les idées fusent à toute vitesse mais son plan lui reste fixe et pendant qu’elle mange le copieux repas offert par Heiji, elle peaufine les derniers détails de son plan. Bientôt, Ai ne serait plus un problème et Kita suivrait alors et elle pourrait alors enfin récupérer l’amour de sa vie. Elle se disait qu’après tout, tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins. Après le repas qui dure bien deux heures, donc aux environs de 21H, tous sortent donc de table et Heiji et Kazuha partent faire une balade sur le bord de mer. Pendant ce temps les trois enfants disent qu’ils vont à la salle d’arcade. Le professeur et les deux adultes rapetissés restèrent donc à discuter des récents évènements avant que le professeur prétexte devoir se rendre dans sa chambre pour terminer un discours pour exposer sa nouvelle invention. Les deux victimes de l’APTX se retrouvant tous les deux et ne sachant pas trop comment aborder la question qui perturbe leurs esprits depuis un long moment déjà, ce fut Ai qui lance la conversation :

-          Je suis contente qu’il soit mort quand même cet enfoiré, elle dit cela avec un regard impassible.

-          Ça fait un problème en moins, expose Conan.

-          C’est vrai qu’on dormira plus tranquille ce soir en le sachant mort.

-          Je pense que je n’en aurais pas dormi du tout, sourit Conan.

-          On aurait été deux alors, réplique AI avec un petit sourire.

-          Dis-moi, tu saurais expliquer la décomposition du corps toi ?

-          J’avoue avoir pensé à une idée mais elle est improbable vu que je n’ai pas remarqué d’autres hommes en noirs ici.

-          Que veux-tu dire ? demande Conan intrigué.

-          Les effets sont ceux que sont censés provoquer, si le processus se réalise correctement, l’APTX 4869, énonce AI tristement.

-          Quoi, ce n’est pas possible, le nombre d’hommes en noir est trop peu élevé pour que deux d’entre eux se soient retrouvés au même endroit et puis pourquoi se serait-il battus, à moins que…

-          Je ne sais pas pourquoi il se serait battus mais le fait est que je suis sûre qu’il s’agit de l’APTX, il a exactement les mêmes effets que j’avais autrefois testé sur les souris du laboratoire, répond Ai plus sombrement.

-          Que va-t-il se passer alors, questionne le détective.

-          Si tout se passe normalement le corps devrait se décomposer entièrement sans laisser la moindre trace et tu ne pourras rien faire pour l’en empêcher, le processus est trop avancé, en plus la température du corps va augmenter considérablement.

-          C’est donc ça les vrais effets du poison le plus puissant jamais créé ?

-          Bien que ce poison ne devait même pas en être un au départ.

-          Je me doute que tu ne voulais pas créer un poison, tout ça est la faute de l’organisation.

-          L’organisation a sa part de responsabilité et j’ai la mienne, si au lieu de faire ce qu’il me disait je serais morte, jamais il n’aurait eu ce médicament.

-          Ce qui est fait est fait Ai, maintenant on ne peut plus rien réparer.

-          Tu as raison, tu vas me dire maintenant de quoi tu voulais me parler tout à l’heure, demande Ai, si c’est pour l’antidote, j’ai vérifié sur le corps il n’avait pas le poison sur lui, je ne peux donc pas faire mieux que ce que je fais en ce moment.

-          Bon sang Ai, je te l’ai dit tout à l’heure, je me fous de l’antidote et de redevenir Shinichi, de toute façon Shinichi est mort il y a des années tout ce qui restait de lui en moi c’était ses souvenirs et son amour pour Ran, mais il y a peu Shinichi a complètement disparu tout comme tu as tué Sherry il y a quelques temps, j’ai tué Shinichi parce qu’il ne servait à rien qu’il continue à vivre.

-          Mais pourquoi, pourquoi ne veut-tu pas redevenir celui que tu été, pourquoi ne veut-tu pas revoir Ran qui t’attend depuis si longtemps, demande difficilement la chimiste.

-          Pourquoi ? Mais parce que je n’aime plus Ran, parce que Ran ne compte plus autant pour moi et que Shinichi n’a plus de raison d’être, je préfère rester un enfant et avoir une autre vie, c’est comme une nouvelle chance pour moi, je peux tout recommencer à zéro.

-          Tu n’aimes plus Ran mais qu’est-ce que tu racontes, demande Ai plutôt surprise mais d’un autre côté heureuse de le savoir.

-          Non, je n’aime plus Ran parce que mon cœur a choisi une autre personne, c’est ce que j’ai voulu te dire tout à l’heure Ai.

-          Comment ça, tu aurais choisi une autre personne que Ran, tu me fais marcher, ce n’est pas possible.

-          Si c’est possible AI parce que ce n’est pas Ran, ce n’est personne autre que… que toi Ai.

-          Qu… Qu… Quoi, bégaye l’adulte rapetissée, mo… mo… moi.

-          Oui, c’est toi Ai, c’est toi que j’aime, je ne savais pas comment te le dire avant ce soir.

-          Conan, je… je…, dire que la scientifique était surprise serait un euphémisme, elle prit alors sans y faire attention les mains de Conan et dit, la vérité c’est que je… je t’aime aussi et ce depuis un moment.

-          C’est… C’est vrai, cette fois ce fut le détective qui fut surpris et qui se mit à bégayer, tu… tu m’ai… m’aime ?

-          Oui Conan-Kun, répondit doucement Ai avant de se jeter dans les bras du détective avec un grand sourire aux lèvres, je t’aime Conan-Kun.

-          Moi aussi AI-Chan, répondit celui-ci en la serrant contre lui.

Heiji et Kazuha qui passait par là pour rentrer de leur balade virent alors la scène entre les deux et Heiji fit un grand sourire et était sur le point d’aller taquiner son rival mais il fut retenu par Kazuha qui le tira vers l’auberge où elle l’embrassa avant qu’ils ne disparaissent tous deux à l’intérieur. Les deux collégiens rajeunis eux était toujours, l’un contre l’autre à se serrer dans les bras l’un de l’autre. Ils se détachèrent et Ai prit la main du détective et ils partirent tous deux vers le bord de mer où ils s’assirent sur le sable. Le ciel dégagé leur permit d’observer les quelques étoiles présentes en ce mois de décembre. Le nouveau couple ainsi formé resta comme ça pendant un long moment avant de rentrer pour aller se coucher. Cependant en passant devant la chambre où avait eu lieu le meurtre, ils virent la porte entrouverte ce qui étonne le détective qui était sûr de l’avoir fermé quand la police était partie. Il se précipite en demandant à Ai de retourner à leur chambre. Elle s’y rendit pendant que le détective rentre dans la pièce sombre, il active donc sa montre bracelet pour que celle-ci émette une lumière. La pièce ainsi éclairée laisse voir l’endroit où avait été laissé le corps à la différence que le corps n’y était plus ou du moins presque plus. En effet, ici et là restent des bout de tissus ou de chair fumant et se désagrégeant à vue d’œil. La vision bien qu’horrible ne fit pas reculer le détective qui avance avec prudence, néanmoins il fouille la salle sans y trouver une quelconque personne. Il observe ensuite les cendres éparpillés au centre de la pièce là où avant se trouvait le corps de Whisky. Les vêtements noirs de l’ancien membre de MIB se trouvent sur un sofa, il s’approche et examine les vêtements, il y remarque alors de courts cheveux auburn. Il s’étonna de trouver des cheveux alors que la police avait bien précisé ne rien avoir trouvé sur la victime ou ses affaires. Puis il pense alors qu’elle était venue après la police pour confirmer l’hypothèse de l’APTX qui s’était bien avéré exact. Il se rappela que la scientifique avait dit qu’elle avait fouillé les poches de l’ex-membre de l’organisation pour y trouer l’APTX mais elle n’avait rien trouvé. Par conséquent il pense que la chimiste avait pu laisser des cheveux mais pas autant c’était étrange, seule une bagarre avait pu être la cause d’un tel dépôt de cheveux mais dans ce cas pourquoi les policiers n’auraient rien trouvé sur les vêtements et pourquoi elle ne lui en aurait pas parlé. Il réfléchit à une réponse plausible tout en nettoyant la preuve pouvant relier Ai au meurtre. Il ne laissa aucune trace et s’en alla vers sa chambre où la chimiste l’attendait. Elle lui demande :

-          Alors, qu’as-tu trouvé d’intéressant ?

-          Ai, il faut que je sache, as-tu tué Whisky.

-          Pourquoi cette question, tu sais très bien que je dormais dans la chambre cette après-midi et en plus après tu es venu et on ne s’est pas quitté.

-          Je sais bien mais, j’ai trouvé une grosse quantité de tes cheveux sur les vêtements de la victime, un nombre suffisant pour dire que ce n’était pas pendant que tu cherchais l’APTX.

-          Je vois, répondit Ai pensive, Conan-Kun je te jure que je n’y suis pour rien.

-          Je le pense aussi Ai-Chan mais alors comment ces cheveux sont arrivés là, se demande Conan.

-          J’ai peut-être une réponse mais si j’ai raison c’est que la situation change complètement.

-          Tu penses à quoi, questionne le détective ne sachant pas de quoi parle la scientifique.

-          Ayumi, prononce Ai en articulant le nom de leur ennemie.

-          Tu penses vraiment qu’elle irait jusqu’à te faire porter le chapeau pour un meurtre.

-          Tu vois une autre explication peut-être, rit la jeune femme sarcastiquement.

-          Non tu as sûrement raison, il n’y a qu’Ayumi pour faire ça en faisant autant d’erreur.

-          Oui c’est vrai que la porte entrouverte était une grosse erreur, confirme Ai, je suis sûr qu’elle pensait que les policiers reviendrait demain et qu’ils trouveraient les cheveux qui m’accuserait ou du moins me relierait à l’affaire, ce qui inexorablement m’aurait éloigné de toi.

-          C’était un plan vraiment hautain quand même, s’insurge Conan, en tout cas pour cette histoire est close et puis maintenant que l’on est vraiment ensemble, elle comprendra peut-être mieux.

-          Je l’espère Conan-Kun, je l’espère.

-          « il faut que je close cette affaire car l’utilisation de l’APTX prouve la présence d’un membre de Blizzard ici et si ils ont volé les documents de l’organisation alors ils savent que l’on peut leur poser problème et qui est Ai », pense le détective, on verra bien Ai-Chan, finit-il par dire.

Ils se mirent en pyjama puis se couchèrent dans leur lit. Ils s’endormirent bien vite. La collégienne posa sa tête sur le torse de son petit-ami et celui-ci l’enlaça avant qu’ils ne s’endorment tous les deux dans les bras l’un de l’autre.

 

Commentaire de l'auteur Voili voilou, c'était le chapitre quinze que j'ai fini ce matin en cours (oh le cancre lol). Bref dîtes ce que vous en pensez dans les commentaires, je me ferais un plaisir de répondre.
A plus
CoXAi
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales