Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019
  • Les meutes
    animal DEBOUT
    Nb de signes : 6 000 - 25 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Demain
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 500 - 7 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 14/10/2019

Studio Infinite

  • ATELIER D’ÉCRITURE : écrire le côté obscur au Comics Corner (10 PLACES) [ Le 01/12/2019]
    Participez à un atelier d'écriture créative au Comics Corner dimanche 1er décembre 2019 pour créer votre personnage avec notre studio infinite !
  •  [ Le Atelier d’écriture : écrire de l’imaginaire à la librairie Le Nuage Vert (COMPLET)]
    Venez écrire sur l'univers de votre roman et échangez avec d'autres auteurs de littératures de l'imaginaire mardi 15 octobre à la librairie Le Nuage Vert avec Caroline Viphakone-Lamache du studio infinite !

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Detective Conan

Ai VS Ayumi la guerre du coeur Auteur: naruXsaku200 Vue: 10733
[Publiée le: 2013-08-20]    [Mise à Jour: 2017-02-05]
13+  Signaler Romance/Drame/Mystère/Suspense/School-Fic/Policier/Amitié Commentaires : 112
Description:
Résumé : supposons que l’histoire se déroule plusieurs années après l’histoire originale. L’organisation a été dissoute et les criminels arrêtés et enfermés à vie. Seul un problème subsiste pour Conan et Ai : l’antidote de l’APTX. En effet ils n’ont pas pu récupérer le poison car la planque de l’organisation a été détruite avant qu’ils ne soient arrêtés. Ils ont maintenant 14 ans (du moins dans leurs corps d’enfant) et sont au collège. Mais en parallèle à ce problème d’antidote, une guerre va se déclencher entre Ayumi qui, amoureuse de Conan va tout faire pour sortir avec lui et Ai qui va essayer d’aider Conan à se débarrasser d’Ayumi. Mais au final qui gagnera cette guerre ? Laquelle sortira vainqueur ? Quels seront les couples finaux ?
Chapitre 19 posté

Je vous remercies tous et toutes pour ces nombreuses vues (plus de 7000) et du nombre de commentaires (85 commentaires) je ne pensais pas atteindre un tel succès avec cet fiction.
Je n'abandonnerai jamais cette fiction et d'ailleurs je reprends officiellement l'écriture de celle-ci.
Et maintenant j'ai un nouvel objectif, celui d'atteindre les 10000 vue et les 100 commentaires.

Arc 1 : la guerre commence : Ayumi VS Ai (chap 1 à 15)
Arc 2 : Blizzard : la nouvelle organisation (chap 16 à ?)

Crédits:
l'univers et les personnages appartiennent à Gosho Aoyama, l'intrigue en revanche vient de mon imagination.
Le début vient de la trame inventé par l'anglais Jack Adams dans la fic intitulée "Ai Edogawa" et traduite par la team Kudo, sur le blog Kudo Project.
Je me suis inspirée du début de cette fic que je recommande pour les amateurs de CoXAi.
Je voudrais remercier tout les auteurs qui me donnent de l'ispiration ainsi que toutes les personnes qui lisent, commentent et suivent cette histoire.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Conan en mauvaise posture

[2444 mots]
Publié le: 2014-08-16Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Salut à tous voilà le chapitre 10, j'espères qu'il vous plaira et on se retrouve en bas
Honne lecture

Chapitre 10 : Conan en mauvaise posture.

Cela faisait maintenant une demi-journée que Conan est partit de la maison du professeur Agasa, dès son départ il s’était rendu dans le lieu où avait eu lieu le deuxième crime. Il avait tout fouillé mais aucun indice ne subsistait plus il y pensait et plus il croit Gin au sujet de cette nouvelle organisation. Après avoir visité la troisième scène de crime il comptait retourner voir Gin pour lui faire part de son avancée mais sur le chemin qui devait le mener à son ancienne demeure il se passa un évènement qu’il n’avait absolument pas prévu. En effet, il était passé devant une ruelle et à peine l’eut-il dépassé qu’un homme surgit derrière lui et l’attrapa avant de lui mettre sous le nez un mouchoir inbibé de Chloroforme, l’effet fut rapide et il ne put rien faire.

Il se réveille, il est allongé par terre, le sol est froid et l’air est humide, il tente d’ouvrir les yeux mais la lumière l’aveugle, il ferma donc instinctivement les yeux puis il essaie de nouveau de les ouvrir après une demi-dizaine de tentatives il put ouvrir les yeux en grand, il remarque alors qu’il est dans une pièce assez petite et dont le moblier n’est qu’un simple lit. Il tente de se lever et cela fait il tente de se rappeler ce qui s’était passé. Il se souvient que quelqu‘un l’a endormi à l’aide de chloroforme mais c’est tout. Il réfléchit alors au moyen de sortir de cette endroit mais la porte s’ouvrit alors sur un homme, il doit avoir la quarantaine, l’homme parle :

- Alors, mon garçon, tu sais que ce n’est pas bien de jouer les détectives sur une vrai scène de crime surtout quand la police n’est plus là pour te protéger.

- Qu… Qui êtes vous ?

- On m’appelle Sui et je suis membre d’un groupe qui est impliqué dans l’affaire des trois homicides suivi des incendies.

- Quel groupe, c’est quoi cette histoire, tente-t-il.

- Ne joue pas à ça avec moi je sais qui tu es, tu vis chez le célèbre détective Kogoro Mouri et c’est pour ça que je t’ai capturé vois-tu je suis chargé de surveiller les trois lieux des crimes afin que rien ne nous échappe et je t’ai vu hier sur le premier lieu, j’ai cru que tu n’étais qu’un gamin et je n’ai donc rien fait mais en te renvoyat ce matin sur les deuxième et troisième lieux, je me suis renseigné et j’ai vu qui tu es et je vais être obligé de te tuer.

- Vous n’êtes qu’un monstre mais malheureusement pour vous j’ai déménagé.

- Tiens, c’est intéressant et où habites-tu maintenant.

- Croyez-vous vraiment que je vais vous le dire, rugit-il.

Ce n’est pas grave de toutes façons avant de t’envoyer au pays des morts, je vais te retirer quelques petits renseignement. C’est alors que l’homme attrapa Conan par le poignet et l’entraina dans le couloir fait de bois verni, il le mena dans un dédale avant d’arrivé devant une pièce, l’homme l’ouvrit et attache le jeune homme sur une table avec des sangles prévues à cette effet. Puis il sort un pistolet et parle :

- Bon, voilà le deal, soit tu réponds à mes questions et tu ne souffriras pas soit je te torture je te retires ces informations et je te tue qu’en dis-tu ?

- Et qu’est que vous voulez savoir ?

- Pourquoi était-tu sur les lieux de ces trois crimes surtout que tu n’es qu’un gamin.

- En fait, bien que je sois un collégien je suis un très bon détective et j’aide un peu Mouri-san dans ses enquêtes.

- Je vois et tu essayais de trouver des indices sur les lieux alors que la police était déjà passé.

- En effet, je pensais que peut-être ils auraient oublié des détails mais je n’ai rien trouvé.

- Eh bien tant mieux parce que la police n’a rien trouvé non plus apparemment donc c’est parfait cependant vu que tu es maintenant au courant de beaucoup de choses je vais devoir te tuer petit détective.

- Même si vous me tuer maintenant je connais quelque‘un qui connaît déjà l’existence de cette organisation et qui n’hésitera pas à vous faire tomber.

- Dans ce cas dis-moi où il est et comment s’appelle-t-il, demanda l’homme content mais naïf.

- J’ai beau ne pas aimé cette homme je ne le trahirai pas, répondit le collégien, « si je lui donne comme ça, ce sera trop suspect tant pis si il doit me torturer un peu, mais j’ai un plan ».

- Très bien comme tu voudras, tu vas souffrir.

Et sans prévenir, l’homme tira une balle dans l’épaule du jeune garçon qui cria de douleur puis trois balles suivirent, une dans l’autre épaule et deux entre deux côtés mais qui ne touchent pas un organe vitale.

- Tu n’es toujours pas disposé à parler gamin, fit l’homme narquois.

- Jamais, tu m’entends jamais.

- Très bien, comme tu voudras.

Et cette fois-ci l’homme pris un couteau ou plus précisément un canif et commença à faire des entailles sur tout le corps du jeune garçon qui n’arrête pas de crier tellement la douleur est énorme. Après une vingtaine de minutes à être torturé l’homme ramène Conan dans sa chambre et ferme la porte, il lui avait dit :

- Je reviens dans une heure, j’espère que tu auras récupérer parce que ça risque de continuer longtemps si tu ne parle pas.

- Autant me tuer tout de suite alors.

- Non, j’ai besoin de ces informations et tu vas me les donner fais-moi confiance.

- Même pas en rêve.

Puis l’homme avait fermé la porte.

Conan s’était rapidement évanoui après ça mais pendant son inconscience son cerveau fonctionne à plein régime.

- « Bon sang, qu’Est-ce que ça fait mal, cet enfoiré m’a bien amoché mais le plan est infaillible maintenant tout ce que j’ai à faire c’est de jouer la comédie encore un peu puis je lui dirais où est Gin ensuite il ira là-bas pour les éliminer mais il ne s’attendra pas à ce qu’il soit deux et armé, le seul soucis c’est de prévenir Gin. Ah mais j’y pense j’ai toujours le téléphone boucle d’oreille et ma montre. Si j’ai bien calculé il faut à tout prix que je lui dise ce qu’il veut sous la torture afin qu’il ne se doute de rien ensuite une fois qu’il aura ce qu’il veut savoir il va baisser sa garde c’est à ce moment que j’utiliserai la montre pour l’endormir ensuite quand il se réveillera et il ira automatiquement à l’adresse que je lui ai donné et lù Gin s’occupera de lui. »

Conan prend alors son téléphone et compose le numéro de chez lui, il attends puis quelqu‘un décroche mais ne parle pas il prend alors la parole :

- Gin, c’est toi.

- Kudo Shinichi ?

- Oui c’est moi écoutes j’ai quelques soucis, j’ai enquêté sur cette organisation et j’ai pu confirmé tes dires seulement je me suis fait attrapé par un de leurs membres et il m’a torturé pour que je lui dise ce que je savais j’ai donc élaboré un plan et j’ai besoin de ton aide pour le capturer.

- Tu n’as qu’à l’endormir et appeler la police.

- Impossible, ils croient que c’est Shinichi qui enquête là-dessus et je ne peux pas me montrer comme ça, voilà ce que je te propose de faire, il explique alors son raisonnement.

- Bon très bien, Kudo Shinichi je vais te renre ce service mais c’est parce que tu m’aides et que je vais pouvoir m’amuser à torturer ce type pour qu’il me donne ses informations.

- Pour une fois ton acte ne me fera rien du tout ce type est un psychopathe.

- Eh bien on verra lequel de nous deux est le plus sadique.

- Bon c’est bon arrête t’en fais trop Gin.

- Très bien j’attends patiemment sa venue.

- Au revoir Gin.

Il raccroche alors et entend des pas, il cache donc vite son téléphone dans sa fausse semelle de la chaussure gauche et fit semblant d’être à moitié évanoui. La porte s’ouvre et Conan voit son bourreau rentrer et l’attraper il l’emmène une nouvelle fois dans la salle et commence directement à le couper de partout avant que Conan ne s’écrie :

- C’est bon, je vais vous le dire mais pitié arrêtez de me faire ça.

- Tu es devenu raisonnable, je t’écoutes.

- L’homme dont je parlais habite au 20 rue Beika, il se cache là-bas.

- Eh bien tu vois, ce n’était pas très dur maintenant tu vas pouvoir mourir, as-tu une dernière prières.

- Je voudrais juste un verre d’eau avant.

- Pourquoi tu vas mourir ça ne change rien.

- Eh bien j’aurais voulu un soda mais comme vous n’allez pas m’en donner je demande de l’eau, s’il vous plait.

- Pff, si tu y tiens vraiment, je reviens.

Dès que l’homme fut sorti, Conan fit glisser ses mains en dehors des lanières de cuir qui était faites pour des adultes mais l’homme avait cru le contraire en ne voyant pas Conan sortir. Il se défit de ses liens et attendit que l’homme revienne après cinq minutes la porte s’ouvrit et l’homme rentre dans la pièce et cria en ne voyant plus le gamin il entra et observa la pièce et vit la bouche d’aération ouverte il ressortit alors aussitôt de la pièce et courut dans une direction.

- « Plus idiot tu meurs, je n’aurais même pas besoin d’utiliser la montre ce qui aura pour effet qu’il ne soupçonnera encore moins mon plan ».

Conan ne perdit pas de temps et sort de la pièce puis il tente de trouver la sortit ce qui en soi ne fut pas dur mais les gardes furent plus durs à passer mais il y parvint quand même. Une fois sortit, il reconnut l’endroit et prit le bus puis le métro jusqu’à Beika et il se dirige vers le 20 rue Beika et il entre il entendit alors des voix et reconnut celle de l’homme qui l’a torturé il s’approcha discrètement et il vit Gin et l’homme se fixant arme à la main, il eut alors une idée.

- Tiens, tiens mais c’est lui cette enfoiré qui m’a torturé, fumier va.

- Gamin, fit l’home en se retournant ce qui permit à Gin de lui tirer une balle dans la main ce qui eut pour effet que l’homme lâcha son arme que Conan s’enpressa de récupérer pour la donner à Vodka qui était toujours assis.

- Sale, gamin tu m’as tendu un piège et tu t’es laissé torturé pour ne pas que je te soupçonne.

- Tu es perspicace Sui mais maintenant je pense que Gin va bien s’occuper de toi.

- Pardon, s’écria-t-il, tu as dit Gin, il regarde alors Gin, oui c’est toi, tu es l’un des chefs de cette ancienne organisation dont notre chef veut reprendre le mode opératoire.

- Oh alors comme ça ton chef s’intéresse à nos activités passés.

- Oui mais tu ne devrais pas être en prison toi.

- Je me suis échappé et sais-tu pourquoi Sui, continue Gin un sourire sadique au lèvres.

- Non pitié ne me fais rien.

- Tu as peur, je peux le voir mais je t’ai posé une question.

- Non je ne sais pas pourquoi ?

- A cause de ton organisation parce que l’un de vous a décidé de capturer mes deux sœurs pour que je parle de mon organisation à vos collèges en prison et donc je me suis échappé pour vous faire souffrir de vous être attaqué à elles.

- Je n’étais pas au courant je le jure.

- Crois-tu qu’il est bon de me mentir, Kudo Shinichi tu peux partir je vais m’occuper de lui bien comme il faut et une fois les informations en poche tu pourras le livrer aux flics ou le tuer.

- Très bien Gin merci de ton aide.

- Ah au fait, quels genre de tortures t’as-t-il fait enduré.

- Pourquoi me demandes-tu ça ?

- parce que je vais te venger, fit l’ancien homme en noir.

- Si tu le dis, eh bien il m’a tiré dessus avec son flingue et il m’a coupé de partout avec son canifs maintenant pour ne pas être soupçonné par Shiho je vais devoir me couvrir qu’avec des manches longues et en plus je ne peux pas aller à l’hôpital sinon il se poseront trop de questions.

- Je suis désolé que tu es dù enduré tout ça pour m’aider.

- Je ne le fais pas que pour toi, je le fais aussi pour pouvoir retrouver le médoc.

- Je sais va maintenant.

Conan sort de la pièce et à peine cela fait il entendit des cris venir de la cave.

- Heureusement que la maison est très bien isolée.

Il part ensuite vers sa chambre et y prend des habits avec des longues manches pour couvrir toutes les cicatrices qu’il a sur le corps en effet il a eu le temps de se désinfecter car dans la cave se trouve une petite pharmacie, c’est durant le moment où il parlait qu’il s’était désinfecté et comme les blessures n’était pas profondes pour la plupart, elles avait déjà commencer à cicatriser.

Il part ensuite de la maison et se dirige vers un café où il prit une boisson avant de rentrer chez le professeur Agasa. En rentrant il vit que toute la bande était là. En face de celle-ci se trouve Ai et le professeur Agasa. Quand celui-ci approcha ils se retournent tous et le professeur s’exclame :

- Ah Conan, dis-moi nous sommes justement en train de parler de notre prochain week-end ensemble, bien que je sache que vous avez en ce moment de petit conflit je me suis dit que c’est le moyen de vous réconcilier.

- Ca m’étonnerait, dirent Ayumi et Ai en même temps avant de se lancer des regard meurtrier.

- Vous irez sans moi, je n’ai pas envie d’y aller.

- Qu’Est-ce qui t’arrive Conan-Kun, fit Ai pour jouer le jeu et en même temps réellement inquiètes.

- Je ne suis pas en forme pour aller quelque part sortit celui-ci.

- Ca tombe bien alors parce que c’est le week-end prochain notre sortie, lança le professeur.

- Ah, si vous le dîtes, en tout cas moi je suis fatigué donc je vais me coucher vous n’avez qu’à en parler tous ensemble.

Conan part alors vers sa chambre et s’y enferme à double tour avant de se mettre dans son lit ce qui lui donne de vives douleurs puis il se mit à sangloter pas bruyamment pour que les autres n’entende pas mais à sangloter tout de même. Il est triste car il ne peut rien dire à Ai ou au professeur sans les mettre en danger.

Commentaire de l'auteur Et voilà c'est déjà fini mais je reviens bientôt avec le onzième chapitre, j'espères que le chapitre dix vous a plus et n'hésitez surtout pas à commenter
A plus
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales