Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 318 lectures  - 3 commentaires [05 décembre 2021 à 21:22:58]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

D. Gray-Man

Avec mon Innocence.
[Histoire Abandonnée]
Auteur: chibi_chan Vue: 1994
[Publiée le: 2009-04-18]    [Mise à Jour: 2010-05-22]
13+  Signaler Humour/Action-Aventure/Horreur Commentaires : 16
Description:
Shazoa et Yumi l'Innocence loup, se retrouvent inpliqués dans la lutte entre la Congrégation de l'Ombre et le Comte Millénaire. Les deux partenaires se retrouvent exposés au grand jour alors que Shazoa faisait tout pour éviter d'attirer l'attention du Faiseur.


Mais quelle est donc la significaion des signes étranges sur le bras droit de Shazoa ? Et pourquoi Yumi semble être une Innocence aussi spéciale ?
Crédits:
Tous les perso de D.gray-man sont à Hoshino Katsura sauf Shazoa et Yumi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Sur les routes et par les chemins...

[2334 mots]
Publié le: 2009-05-22Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

 

Ouille ! J’avais oublié de le poster ^^‘‘, il est prêt depuis plus d’une semaine !! Désolée ! J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop...

...

Et bonne lecture !

 

 

 

 

Chapitre 4 : Sur les routes et part les chemins.

 

 

 

 

 

 

 

Le soleil, brillant disque rouge, faisait son apparition illuminant les champs couvert de rosée et chassant l’obscurité de la nuit en même temps que les étoiles. La douce lumière matinale filtrait à travers le feuillage et tachant le sol de petites flaques d’or entre les ombres. Sur la branche d’un arbre, un oiseau matinal lança son premier et mélodieux chant de la journée, saluant la renaissance du soleil avec entrain. Assit dans la clairière un grand loup blanc fermait les yeux en savourant la chaude caresse des premiers rayons de l’astre du jour sur sa fourrure rendue légèrement humide par la nuit. Il avait envie de chanter avec l’oiseau, de saluer à son tour l’immense boule de feu mais il craignait de réveiller sa sœur d’âme.

Le grand loup blanc se pencha et frotta doucement sa majestueuse tête contre celle de l’humaine aux cheveux de feu. Celle-ci gémit mais ouvrit néanmoins les yeux. Elle plissa les yeux pour s’habituer à la luminosité et bondit sur le loup avec un sourire malicieux. Surprit celui-ci se retrouva coincé les quatre pattes en l’air, plus vulnérable qu’un chiot. Mais Shazoa n’était pas comme les autres, elle ne l’avait jamais blessée, aussi il lui lécha le visage en représailles et elle battit en retraite en riant. Il aimait l’entendre rire, il lui semblait qu’elle retrouvait un peu de son enfance qu’on lui avait volée.

Joueur, il bondit sur elle a son tour mais préparée elle anticipa et esquiva son « attaque » et le pris gentiment de revers et s’allongea contre son flanc. Il resta immobile, profitant de ses instants de calme et de jeu aux côtés de sa sœur de cœur. Puis voyant que Shazoa ne voulait pas rompre ce moment agréable il se releva doucement.

 

« Je crois que nous ferions bien d’y aller nous ne devons pas nous attarder davantage... dit-il.

-         Oui tu as raison Yumi. Allons-y ! répondit Shazoa en se levant à son tour. »

 

Elle rassemble le peu d’affaires qu’elle avait rapidement et ils reprirent la route de la veille en sens inverse avant d’emprunter des petits chemins de terres entre les champs pour plus de discrétion et surtout pour éviter de recroiser par hasard des exorcistes.

 

 

Sur la route principale, il arrivait souvent qu’un voyageur entrevoit une tâche rouge entre les hautes herbes et les épis de blé, sur le coup il s’arrêtait souvent, croyant qu’il avait rêvé avant de continuer sa route en secouant la tête.

Mais il n’y avait pas que des voyageurs ordinaires sur cette route et il n’était pas tous du même bord. L’un d’eux reconnut brièvement la tignasse de feu, sans réfléchir il courut à sa suite sans prévenir ses compagnons. Quelques mètres plus loin dans un champ une autre silhouette fit de même dans l’ombre des grandes herbes.

Le premier à s’être élancer fut rattrapé bien vite par ses trois compagnons. Mais sans prêter attention à leur questions il continua sa course, si ce qu’il avait senti était bien ce qu’il pensait elle était en danger, en très grave danger ! Sa capuche glissa, et il écarta ses mèches blanches de devant son œil gauche, œil, qui comme aspiré, était brusquement devenu totalement noir.

 

 

La silhouette courait, volant presque à travers le champ, un sourire carnassier aux lèvres et les yeux agrandis par la soif du sang. Ils l’avaient enfin retrouvée ! Le maître serait content s’ils la lui ramenaient, peut-être les laisserait-il même jouer avec l’Innocence ! Sur ces pensées il eut un petit rire hystérique. Quel plaisir ce serait de voir le cristal tant détesté s’effriter entre ses mains puis tomber en poussière et de lire le désespoir dans les yeux de la compatible ! Le pentacle renversé sur son front témoigné de son statut d’Akuma. Il ne résisterait plus longtemps avant de rependre sa « vrai » forme. Il sentit un de ses semblables s’approcher sur sa droite. Ha ! Ces maudits exorcistes les avaient donc repérés ?! La lutte n’en serait donc que plus amusante ! Il passa sa langue sur ses lèvres avide de sang, et avertit son maître de sa découverte par la pensé : « Nous l’avons trouvée elle est ici !! »

 

 

Yumi s’arrêta brusquement, le poil hérisser, il avait sentit la matière noire, proche, toute proche et elle venait vers eux... Shazoa se retourna vers le grand loup, de l’inquiétude se lisait dans ses yeux quand elle dit :

 

« Qu’as-tu senti Yumi ? Des exorcistes ou des Akuma ?

-         Les deux... Mais les Akuma sont plus proches et ils nous ont visiblement pris en chasse ! Grogna le loup furieux. Et les exorcistes ne sont pas loin derrière !

-         Comment on va s’en tirer cette fois... Les Akuma ne représente pas un danger majeur mais si les exorcistes te vois combattre avec moi il nous trainerons jusqu’à leur Congrégation et je n’y tiens absolument pas ! réfléchit Shazoa les sourcils fronçaient, un petit schéma se formait lentement dans sa tête. »

 

La jeune femme réfléchit encore un instant puis après avoir expliqué son idée à l’Innocence en quelques mots elle fit volte face et partit en courant au beau milieu d’un champ alors que Yumi continuait sa route tranquillement, les oreilles baissé par le mécontentement. Pourquoi fallait-il toujours qu’ils se séparent ?

 

 

Les deux Akuma approchaient du but ils avaient enfin rattrapé la fille et son Innocence, la présence de celle-ci brillait plus qu’un phare au-dessus des flots par une nuit sans Lune. Après une dernière accélération ils surgirent hors du champ, se retransformant par la même occasion. Le premier avait l’apparence d’une horrible poupée mécanique alors que le second, encore au premier stade, était toujours un de ces ballons grotesques hérissé de canons.

Des yeux ils cherchèrent la fille des yeux mais elle n’était nulle part, devant eux se tenait un grand loup blanc, griffe et crocs dehors, qui grondait avec fureur. Il baignait dans une douce lueur verte et pure. Ils s’étaient fait avoir, la fille leur avait échappé !

« Où est la fille Innocence ? Cria l’Akuma de niveau deux.

-         Là où tu ne pourras pas l’atteindre. Répliqua l’Innocence. »

Le niveau un tira et tout devient flou, le loup/Innocence esquiva, le trancha rapidement en deux et se tourna vers l’autre droit et fier, son regard doré s’emplit de pitié, une pitié profonde face à un être maudit à jamais dans ce corps de métal. Il bondit et tout devient noir.

« Adieu Akuma. Dit-il tristement. »

Ce fut les dernières paroles que l’Akuma de niveau deux entendit, il sentit alors un courant d’air frais dans ton son être ses chaînes se brisèrent, il était libre, libre ! L’Innocence avait enfin libéré son âme, il aurait voulut le remercier mais il ne pu rien faire, il se sentit partir vers un monde plus doux, plus calme, parfait. Il en pleurait de joie.

L’Innocence vit les larmes, ces petites perles de diamant ruisseler sur les joues de l’âme délivrée de ses entraves et il ferma les yeux, un de plus était sauvé... mais eux qui les sauverait ?

 

 

De son côté Shazoa courrait droit devant elle dans les champs, Yumi aurait vite fait de la rattraper, elle savait qu’il avait déjà tué les Akuma, il ne restait plus qu’à éviter les exorcistes et le tour était joué. Elle sourit intérieurement, finalement ils n’arriveraient pas à l’attraper. Elle s’arrêta un peu pour attendre Yumi quand elle attendit des voix non loin de là où elle s’était assise.

« Je ne sens plus les âmes des Akuma ! Criait l’une d’elle que la jeune femme reconnue aussitôt comme celle d’Allen Walker.

-         Comment ça tu ne les sens plus ? gronda une autre voix reconnaissable elle aussi comme étant celle de l’exorciste râleur, Kanda.

-         Je ne les sens plus du tout, général Tiedoll vous pensez que ce serait une Innocence ? Que la fille d’hier serait une compatible ? demanda Allen que Shazoa apercevait maintenant entre deux brins de blé.

-         Je ne suis sur de rien mais il me semble, qu’il y a quelques années déjà, que les généraux avaient étaient envoyés à la recherche d’une enfant qui ressemblait beaucoup à la jeune femme d’hier. Expliqua Tiedoll.

-         Et vous ne l’avez jamais trouvé c’est ça ? Compléta Lavi.

-         ... Si nous avions retrouvé sa trace quelque part en Grèce. Mais l’exorciste envoyé là-bas à été retrouver mort quelques jours plus tard. Un Traqueur présent sur les lieux à vue une petite fille courir comme si sa vie en dépendait et quand il a tenté de la stopper elle l’a mordu et c’est enfuie. Termina le Maréchal en se grattant tristement la tête. C’est tout ce que nous avons sur elle et nous avions alors conclu que notre ennemi Millénaire l’avez trouvé avant nous... »

Shazoa n’en revenait pas, tant de questions se bousculaient dans sa tête, pourquoi, eux les exorcistes, la cherchaient-ils ? Comment l’avaient-ils trouvée ? Que feraient-ils de Yumi si jamais ils la rattrapaient ? Elle attendit, espérant que le général continu son récit mais il n’en fit rien. Ce fut Kanda qui brisa le silence :

« Si le QG la veut ne devrions nous pas la rattraper au lieu de parler inutilement au milieu d’un champ ?

-         Je pense que nous n’aurons pas à aller bien loin... n’es-ce pas mademoiselle ? Lança le Maréchal en regardant dans le champ. »

Shazoa sentit son sang se glacer, comment... Il ne pouvait pas la voir pourtant ! Elle chercha la conscience de Yumi et le sentit proche, il était presque arrivé.

« Je n’ai pas envi de venir vous chercher dans ce champ ni de vous courir après ! Continua le Maréchal. Même si je suis sur que ton maître Allen l’aurait fait sans y penser. »

Shazoa crut voir Allen rougir de honte, puis elle se leva, face au groupe d’exorciste. Au même instant le grand loup blanc s’interposa entre elle et les exorcistes.

« Je suppose que c’est ton Innocence... Elle ressemble un peu à celle de Cloud...

-         Faites un pas de plus vers Shazoa et je vous tue ! Gronda doucement Yumi.

-         ... Ou pas ! constata le Maréchal en riant, nullement surprit sous les regards ahuris des autre exorcistes. Nous ne voulons pas vous faire de mal à tout  les deux, juste vous emmener vers notre Quartier Général ! En tant qu’Innocence et que Compatible vous devez nous aider.

-         Nous ne voulons pas. Répondirent catégoriquement les deux compagnons d’une même voix.

-         Pourquoi ? demanda Allen, surprit par un refus aussi direct, lui-même avait voulut rejoindre les exorcistes avant qu’ils ne soient au courant de son existence*.

-         Nous... Nous préférons rester dans l’ombre pour aider la Congrégation. Expliqua Shazoa. Les raisons de se choix ne regardent que nous !

-         Tu sembles bien renseignée sur nous ! Interrompit Kanda en portant la main sur son sabre d’un air menaçant. Qui nous dit que tu es vraiment de notre côté ? Tu as beau avoir une Innocence, certains exorcistes sont des traîtres ! »

A ces mots les exorcistes présents se raidirent. Récemment leur Quartier Général n’était plus aussi sûr qu’ils ne le croyaient, un grand nombre des dernières missions étaient en réalité des guets-apens dans lesquels quatre exorcistes avaient perdus la vie.

« Comment oses-tu dire ça alors que nous vous avons envoyé une dizaines d’Innocence depuis dix ans ? Murmura Yumi les oreilles baissées d’indignation.

-         Nous sommes bien plus efficaces en restant discrets dans votre intérêt ! Continua Shazoa. Laissez nous suivre notre propre chemin et ne vous y mêlez pas. Nous vous aiderons à notre manière et c’est suffisant !

-         Alors tu préfères te cacher pour sauver ta propre vie au lieu de nous aider à en sauver sur le terrain ?! rugit Kanda furieux. Ne penses-tu donc qu’à toi ? »

Shazoa détourna les yeux, elle avait déjà pensé qu’ils réagiraient comme ça... Mais au fond ce n’était pas ce qu’elle faisait vraiment ? Se cacher pour que le Comte ne la trouve pas, pour qu’il ne puisse jamais faire de mal à Yumi car elle le savait, elle avait bien compris qu’elle ne pourrait pas gagner contre lui... 

Yumi émit un grondement sourd, il allait bondir sur ce satané exorciste ! Il allait lui faire comprendre par la force ce que Shazoa ressentait !

Mais Shazoa l’interrompit d’un geste, elle releva les yeux et ancra son regard de glace dans celui du samurai.

« Peut-être que je suis lâche et que je me cache mais je ne tiens pas a ce que le fameux Cœur Précieux que vous cherchez soit entre les mains des Akuma !

-         Tss... Et tu crois que...

-         Ça suffit Kanda. Dit le Maréchal frisé d’une voix ferme avant de se tourner à nouveau vers Shazoa. Tu semble savoir beaucoup de choses que tu devrais ignorer ! Nous devons t’amener à la Congrégation avec nous ! Si tu refuses nos supérieurs nous ordonnerons de te prendre en chasse et quoi que tu veuilles cacher tu ne pourras pas leurs résister longtemps !

-         Dans ce cas vous allez devoir courir très vite Maréchal car je n’abandonnerais pas ma liberté si facilement ! annonça-t-elle d’une voix claire et déterminée. »

Avant que les hommes en noirs aient pu faire le moindre geste elle partit en courant, Yumi à ses côtés. Elle avait bien grandit depuis la dernière fois où elle s’était échappée de l’orphelinat et elle courait maintenant aussi vite qu’un loup. Il fallait dire que Yumi était un excellent professeur, mais il lui avait fallut du temps avant d’acquérir cette vitesse inhumaine.

Bondissant entre les plantations à une vitesse folle, les deux compagnons s’enfuyaient loin des exorcistes qui malgré tout leurs efforts ne pouvaient déjà plus les rattraper. 

Le Maréchal Tiedoll, lui était resté en arrière. Il réfléchissait sur ce qu’il savait de la gamine :

« Avait-elle déjà croisé le chemin du Comte ? C’était très probable mais pourquoi deux camps opposés voulaient-ils l’avoir à tout pris de leur côté ? »

 

 

 

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales