Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1964 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Captain Tsubasa

La fin d'un premier amour
[Histoire En hiatus]
Auteur: AdamPark Vue: 2738
[Publiée le: 2007-01-02]    [Mise à Jour: 2011-03-19]
13+  Signaler Romance/Mystère/Suspense Commentaires : 5
Description:
Une grande dispute éclate entre Tsubasa et Sanae. Cette dernière décide, le cœur brisé, de rejoindre Genzô Wakabayashi en Allemagne…
Crédits:
Tout appartient à Yoichi et Sakura Kinomoto sans son caractère à Clamp. Les pensées des persos sont en italique. Les lettres sont entre « … ». Je tiens à vous préciser qu’il y aura une reprise COMPLETE des scènes et des dialogues de « Captain Tsubasa » (Yoichi) que je préciserai le moment voulu avant de lire le chapitre concerné tout en tenant compte de mon histoire initiale. A vous de découvrir ce que je veux dire… Donc PAS DE PLAGIAT ! Je vous aurai prévenue à l’avance ! Dans cette fic, les amis de Genzô Wakabayashi ne connaissent pas Sakura Kinomoto (Personnage de ma fic "Une vie nouvelle" qui est super et d'une autre fic qui viendra bientôt : "Désespoir et Espoir").
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Quand on parle du loup…

[1110 mots]
Publié le: 2007-07-31
Mis à Jour: 2008-11-06
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 2 : Quand on parle du loup…

 

         Depuis le passage de Tsubasa Ozhora, la mère de Sanae, Chiyako, avait un mauvais pressentiment car elle connaissait suffisamment sa fille qui avait un cœur fragile. Cameron, le père de Sanae, ne comprenait pas ce qui se passait entre les deux amoureux qui sortaient ensemble depuis deux ans mais il n’accepterait jamais de voir sa fille malheureuse. Les parents Nakazawa venaient de terminer leur repas du soir et prenaient un thé au salon en attendant le retour de Sanae.

 

         Un peu plus tard, la porte d’entrée se fit entendre et les Nakazawa surent que c’était leur fille qui rentrait. Cette dernière se dirigea dans la pièce où se trouvaient ses parents. Cameron s’affola dès qu’il vit les yeux rougis et bouffis de sa fille chérie tandis que Chiyako fronça les sourcils.

Chiyako, en japonais : Mon pressentiment ne s’est pas trompé… Sanae vient de connaître pour la première fois de sa vie sa plus grosse déception amoureuse. Et je n’ai aucun doute sur le responsable de l’état d’âme de ma fille… Maudit sois-tu Tsubasa Ohzora !

Cameron, en japonais : Sanae ! Qui est ce garçon qui t’a fait pleurer ? Est ce que c’est Tsubasa Ohzora ?

 

         Chiyako leva les yeux au ciel devant l’indélicatesse de son mari. Bien qu’elle ne connaisse pas tous les détails, elle savait déjà la réponse. Elle voyait cependant que sa fille ne voulait pas parler ce soir-là et elle dissuada son mari d’insister.

Chiyako, en japonais : Sanae, on parlera demain le temps que tu te remettes du choc que tu viens de subir.

 

         Sanae fut reconnaissante envers sa mère et acquiesça d’un signe de tête.

Cameron, en japonais : As-tu faim ?

Sanae, en japonais : Non papa.

 

         Chiyako emmena son mari dans leur chambre pour que Sanae puisse rester seule un moment avant de se coucher.

 

OoO

 

Cameron, en japonais : Mais enfin chérie…

Chiyako, en japonais : Tu n’es décidément pas très délicat. Tu n’as même pas remarqué que Sanae ne veuille pas parler ? Je sais reconnaître les signes car je l’ai été à son âge.

Cameron, buté, en japonais : Il faut que j’aie le cœur net…

Chiyako ironisa, en japonais : Il faut… Il faut… Décidément ! Tu es trop impatient ! Comme je te connais, tu vas réagir au quart tour et aller dès ce soir chez les Ohzora pour régler le compte à Tsubasa devant sa famille et tu créeras un esclandre !

Cameron, en japonais : Ah ! C’est bien Tsubasa qui l’a rendue malheureuse !

Chiyako, exaspérée, en japonais : Qui veux-tu ce soit d’autre ?

Cameron, en japonais : …

Chiyako, en japonais : Sanae n’a jamais été amoureuse avant l’arrivée de Tsubasa Ohzora. Ce dernier est donc son premier amour. La déduction est trop facile.

Cameron, en japonais : Ce qui me fait peur c’est de connaître la vraie raison de leur dispute.

Chiyako, en japonais : Parce que tu aimes ta fille. Tu sais, chéri. Il va falloir que tu t’attendes à tout. Les vérités font toujours peur et il faudra l’accepter. La seule personne qui a du mal à admettre cette vérité est Sanae et ce sera très dur pour elle de digérer la mauvaise nouvelle du jour au lendemain. Et même si tu n’es pas d’accord sur ce que Sanae te dira, tu dois penser à son bonheur et de ne pas te montrer égoïste.

Cameron, indécis, en japonais : Ce qu’elle me dira ?

Chiyako, mystérieuse, en japonais : Ce n’est pas à moi de t’éclaircir mais notre fille car c’est elle qui décidera de ce qu’elle voudra faire.

 

         Cameron savait que sa femme avait raison mais il refusait de voir la réalité en face que sa fille n’est plus une enfant.

 

OoO

 

         Sanae entra dans sa chambre alors qu’elle n’avait plus de larmes à verser. Elle avait maintenant un but bien précis à réaliser : Rejoindre Genzô Wakabayashi à Hambourg en Allemagne et d’y rester. Elle devait avertir ses parents de sa décision définitive. Elle savait qu’elle devait écrire à Genzô pour lui demander un service. Cependant elle ignorait que le Super Great Goal Keeper avait rencontré une jeune fille assez mystérieuse au début et qu’il en était vraiment amoureux.

 

OoO

 

         En Allemagne, à Hambourg, Genzô Wakabayashi sortait définitivement avec la jeune fille qui était pleine de mystères peu de temps après la découverte du lourd secret qu’elle refermait et après sa confrontation avec un garçon qui voulait l’inconnue par la force. La petite amie de Genzô était venue au Japon pour panser ses souffrances suite à la mort d’un être cher, tué par sa rivale Anna Mayuko qui voulait Genzô mais elle n’avait jamais rencontré tous les joueurs de la Nankatsu ou d’autres écoles car elle était seulement allée un temps chez les Wakabayashi qu’elle les avait affrontés avec bravache.

 

OoO

 

         Sanae avait appris dans les journaux qu’une jeune fille avait perdu un être cher sans plus car il n’y avait aucun détail sauf sur une autre jeune fille nommée Anna Mayuko, condamnée pour meurtre à vingt cinq ans de prison. D’après l’article que Sanae avait lu, Anna Mayuko était la rivale de cette inconnue sans nom qui avait gardé son anonymat. Anna était responsable de la mort de cet être cher de la victime. La criminelle, obnubilée par Genzô Wakabayashi et aveuglée par la jalousie, avait agi de la sorte pour se venger de l’humiliation qu’elle avait subie. Sanae était vraiment écœurée du mal qu’Anna avait fait à cette inconnue qui ne méritait pas de souffrir de la sorte.

 

         Et par le même biais, Sanae sut que la fille mystérieuse était devenue capitaine et libéro de l’équipe féminine de Hambourg grâce à Genzô Wakabayashi en quittant son poste de manager de l’équipe masculine du même club. Elle n’avait donc vu mentionné le nom de cette fille populaire nulle part.

 

OoO

 

         Assise à son bureau, Sanae sortit une feuille et se mit à réfléchir ce qu’elle allait écrire dans la lettre car elle ne savait pas par où commencer. N’arrivant pas à écrire, elle décida de la remettre au lendemain et elle alla se reposer car elle savait qu’elle passerait une mauvaise nuit avec le choc qu’elle venait de subir.

 

OoO

 

         Sanae raconta à ses parents ce qu’elle venait de vivre la veille sans rien omettre.

Chiyako, en japonais : Si les autres ne t’ont rien dit, c’est parce que ce n’est pas leur rôle de t’apporter la mauvaise nouvelle.

Sanae, butée, en japonais : Ils m’ont trahie !

 

         Inutile de raisonner leur fille quand elle était dans une colère noire, Chiyako et Cameron soupirèrent de désolation tout en espérant qu’un jour tout rentrerait dans l’ordre sans compter le vrai coupable qui avait semé la zizanie.

Sanae, en japonais : Et pour terminer, j’ai décidé de partir en Allemagne.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales