Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019
  • Pôle emploi
    Réticule
    Nb de signes : < 21 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 06/12/2019
  • Carnets de voyages
    l'Aquilon Editions
    Nb de signes : > 20 000 sec
    Genre : récit de vie - témoignage
    Délai de soumission : 15/11/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach

ichigo fukutaicho ou juste remplaçant de kaien? Auteur: amethyste Vue: 11992
[Publiée le: 2008-01-25]    [Mise à Jour: 2011-04-03]
G  Signaler Général/Humour Commentaires : 27
Description:
CO-ECRITE avc Kage Ookami51

Ichigo promu fukutaicho? qu'en pensent ses amis? et Rukia? Que mijote Aizen?

humour, souvenirs et romances ( enfin un peu!)
Crédits:
personne n'est à nous et encore heureux vu comment j'aime tuer ou autre Rangiku !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 10

[3183 mots]
Publié le: 2008-09-10Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Partir de ses quartiers avait été une affaire assez simple, Kiyone et Sentarô étant trop occupés à se disputer pour savoir qui le garderait le mieux qu’ils ne le gardaient, en définitive, pas du tout.

 

-« Ils changeront jamais ces deux là… »Soupira Kaien d’un ton las.

 

Mais parcourir tout le Seireitei en mode discret, cela se révéla plus dur, surtout avec deux zouaves qui vous discutent dans l’esprit.

 

Ichigo parvint enfin à la porte qui le mènerait vers le monde des humains et vers chez Urahara. Il savait que l’ouverture du Senkamon n’était pas chose aisée, mais Rukia ayant insisté pour qu’il prenne quelques cours de kidô, et grâce à l’aide de Kaien, il réussit à l’ouvrir suffisamment pour permettre son passage.

 

Il atterrit sur Terre, plus ou moins correctement et, alors qu’il se relevait pour épousseter un peu son uniforme, il entendit le claquement de sandales et une voix familière dire :

 

-« Tiens, j’ignorais qu’il pouvait pleuvoir des fraises, surtout à cette époque de l’année. »

 

Ichigo se retourna vers celui qui lui avait adressé la parole.

 

-« Justement, c’est vous que je cherchais… »

 

-« Toujours ravi qu’on recherche mon génie, Kurosaki kun. » Fit le marchand en faisant signe à Ichigo de le suivre pour rejoindre sa boutique.

 

-« Il avait la réputation d’être fantasque, mais on dirait que la vie ici l’a pas arrangé. » Nota Kaien, observant de l’esprit d’Ichigo.

 

-« Et encore, t’as pas tout vu, il est généralement bien pire… »

 

Arrivés à la boutique, le jeune shinigami et son hôte s’assirent et le rouquin raconta ce qui l’amenait.

 

-« Hum hum, je vois… »Dit l’ex taichô d’un air sérieux avant de lancer, avec un grand sourire et en agitant son éventail. « Bonjour Shiba fukutaichô ! »

 

Le soupir que poussa Ichigo, autant alimenté par l’attitude du marchand que par le rire de son hollow et les pouffements de rire de Kaien, eut pour effet de faire reprendre son sérieux au marchand.

 

-« En effet, la séparation de vos deux corps est possible, bien que je ne l’aie jamais réellement testé, le résultat risquant d’être assez problématique s’il s’agit d’un allié.  Suis-moi.»

 

Ichigo poussa un énième soupir en suivant l’ex taichô.

 

-« C’est dingue comme je suis rassuré, là. »

 

-« M’en fous ! J’veux sortir, j’veux sortir ! » Commença à lui marteler Ogihci, chez qui la patience ne serait pas une vertu, mais carrément un miracle.

 

-« Ouais, s’te plait. Il commence à être vraiment surexcité là… et tant qu’on n’a pas besoin de moi, j’aimerais bien me reposer tranquille… »Lança Kaien, tranquillement installé dans un coin.

 

Ichigo sentait une migraine arriver et, tellement occupé à l’empêcher de s’installer, il tomba dans le trou qui menait à la salle souterraine.

 

-« Ben alors, Kurosaki kun, je savais que tu étais impatient, mais à ce point là… »

 

Cette fois, c’était vraiment fichu la migraine était bien là et avait même dû inviter deux-trois potes à elle.

 

-« Je sens que je vais en tuer un ou deux. » Grogna Ichigo. « Et retuer le troisième , idole de Rukia ,et accessoirement mon prédécesseur, ou non ! »

 

----------

 

-« Bienvenue à Las Noches, Kuchiki Rukia. »

 

Rukia releva les yeux, et cracha d’un ton méprisant.

 

-« Aizen ! »

 

Elle tenta de se relever mais, encore affaiblie par son combat, elle retomba quasi aussitôt. Ses yeux se posèrent alors au passage sur Inoue, toujours inconsciente.

 

-« Que lui avez-vous fait ? »

 

-« Rien d’bien grave, Rukia chan. T’en fais pas. » Chantonna la voix d’Ichimaru, qui arriva derrière elle, comme si de rien n’était, son éternel sourire au visage.

 

-« Sôsuke, tu lui as pas fait d’mal au moins. »Continua-il avec un ton de fausse reproche.

 

-« Kaname, transporte notre invitée dans sa chambre. Gin, veille à ce que Rukia se prépare. »

 

Les deux shinigami s’exécutèrent, Tôsen emmenant Inoue, et Gin, Rukia.

 

La jeune femme fut conduite par le kitsune jusqu’à une grande salle, où l’attendaient des arrancars, mais apparemment pas en tant qu’adversaires.

 

-« Faut qu’tu t’prépares, Rukia chan. Si tu tardes trop, Sôsuke, y va être triste. Et ça s’rait dommage, non ? » Lui dit l’ex taichô, ponctuant la dernière phrase avec un sourire qui aurait pu paraître avenant, s’il n’avait pas en plus ouvert légèrement ses yeux, lui indiquant clairement qu’il ne valait mieux pas décevoir Aizen.

 

Il partit, en lançant son habituel « bye-bye! », et Rukia se retrouva seule, avec les arrancars se rapprochant d’elle, et sans son zanpakutô pour tenter de se défendre.

----------

 

La première phase de l’entraînement consistait pour Ichigo et son double monochrome à visualiser une sorte de sceau les reliant, et à concentrer toute leur énergie dessus.

 

Kaien tenta d’expliquer le truc en le comparant au kidô, mais Ichigo ne semblait pas vraiment convaincu qu’il réussisse du premier coup, sans se faire exploser. Cette nouvelle sembla ravir Hichigo, qui se prit une double taloche et partit bouder jusqu’à ce qu’on lui rappelle qu’il ne pourrait pas se défouler s’il ne sortait pas.

 

Se plongeant dans son monde intérieur, Ichigo se modélisa devant son hollow.

 

-«  Allons mon Roi, aie un peu confiance ! » ironisa monochrome.

 

Expirant fortement, le shinigami replaçant se plaça face à son hollow et ferma les yeux. Imitait dans la seconde qui suivit par son double.

 

Le néant. Le vide. Rien. Absolument rien. Ils devaient vider leurs esprits de toutes pensées, envies…pulsions.

 

Apres quelques débuts difficiles où le roux ne réussit à matérialiser qu’une partie du corps de son hollow, provoquant l’hilarité d’Urahara, celui-ci demanda à Ichigo de tendre sa main.

 

-« C’est quoi ce truc débile ? » Demanda le jeune fukutaichô, en découvrant un bracelet plein de babioles ridicules, style petites fleurs ou autres, et d’une couleur mi rose criard, mi vert pomme.

 

-« Bah, c’est juste pour permettre la défusion, enfin, plutôt la rendre plus facile. » Sourit Urahara, plus ou moins planqué derrière son éventail.

 

-« Et vous pouviez pas le dire avant ?! trois heures que j’essaie désespérément , et vous me filer ce truc, atrocement ridicule de surcroît, seulement maintenant ? Mais vous vous foutez de moi, enfin, nous ou quoi ?»

 

-« T’avais vraiment besoin de poser la question ? » Soupira Kaien, qui tentait, sans succès, de convaincre le type louche perché de contenir le hollow, qui lui était dans un état d’énervement extrême.

 

Le ricanement qui sortit de derrière l’éventail renseigna Ichigo autant que la phrase de Kaien, sur la réponse à sa question. Tentant de se retenir pour ne pas tuer, si possible le plus douloureusement possible, l’un des leurs seuls alliés, Ichigo choisit la méthode "serrement de poing et veine qui palpite", et refoula toute l’énergie qui émanait , afin de pulvériser le blondinet, de lui .

 

Et soudain, une forme blanche fit un vol plané jusqu’au sol. Ichigo, plus qu’étonné,  regarda son hollow se relever.

 

-« Ouais !! J’suis enfin sorti !! » Clama celui-ci, avant de se mettre à quasi danser sur place.

 

-« Eh ben, c’est pas gagné. » Pensèrent en même temps Kaien et Ichigo.

 

----------

 

Rukia, légèrement surprise, s’avançait, guidé par les arrancars de tout à l’heure, dans les couloirs de Las Noches, jusqu’à la salle où Aizen était censé l’attendre.

 

Les arrancars ne l’avaient pas attaquée, mais lui avaient fait revêtir une tenue neuve, une sorte de robe comme elle en portait dans le monde des humains, mais en plus chic.

 

Elle entra, et vit au centre de la pièce une sorte de grande table, avec à l’autre extrémité le maître du Hueco Mundo.

 

-« Rukia, je t’attendais. » Dit celui-ci, avec un air aimable et gentil, un peu comme celui qu’il arborait à la Soul Society. « Je t’en prie, prends place. »

 

Rukia s’assit, pas dupe pour deux sous face à cette gentillesse.

 

-« Encore un de tes ruses pour faire parler ta prisonnière ? » Lança-elle.

 

Un autre sourire, toujours aussi doux et faux, Rukia le savait, revint sur le visage de son ennemi.

 

-« Allons, c’est juste une petite partie de thé, rien de plus. »

 

Rukia se servit, un peu suspicieuse, mais sachant qu’elle devait rester en vie, au moins le temps d’extraire le reste de la puissance du Hôgyoku, elle but son thé sans être trop inquiète de son sort.

 

-« Tu as raison de ne pas trop t’en faire pour le moment. Un gâteau ? » Lui dit Aizen, en lui montrant un plat.

 

Rukia refusa, les yeux fixés sur son interlocuteur, cherchant ce qu’il pouvait préparer pour ne pas avoir cherché à lui extraire le reste du Hôgyoku, en profitant de sa faiblesse physique temporaire, et ce que devenait Inoue, qui n’était pas présente à leurs côtés.

 

-« Apres tout, notre pièce maîtresse n’est pas encore là. » Ajouta-il, faisant penser à Rukia qu’ils attendaient pour cela le réveil de son amie. « Il arrivera sans doute sous peu. Après tout, il a toujours tout fait pour te protéger, non ? »

 

Rukia écarquilla les yeux. Cette pièce maîtresse dont il parlait, c’était Ichigo, et cet idiot allait encore se jeter dans la gueule du loup pour elle.

----------

 

Il fallut bien 30 minutes à Ichigo pour réussir à empêcher son hollow d’essayer sa force sue le « sale type avec son chapeau ridicule ». Bon, d’accord, 10 minutes auraient suffit mais Ichigo ayant lui aussi des envies meurtrières sur la personne de Urahara, il lâcha un peu la bride de son hollow.

 

-« Bon, maintenant que je n’ai plus un hollow déchaîné qui me court après, on va pouvoir commencer. » Lança Urahara, avec un grand sourire qui démontrait bien que le dit-hollow lui avait juste fait faire son jogging matinal.

 

Hichigo regarde son roi.

 

-« En tout cas, t’as l’air vraiment bête avec tes fanfreluches au poignet. »

 

-« Hollow, tu as exactement les mêmes. » Lança Kaien, avant que Ichigo ne lance la même réplique mais en plus piquant et avec mauvaise humeur .

 

Le hollow sursauta comme s’il venait de recevoir une décharge électrique et se remit à courir partout.

 

-« J’entends une voix, j’entends une voix dans ma tête… »

 

-« Bienvenu au club. » Lança Ichigo avant de lâcher à Kaien sur un ton de reproche. « Bien joué ! »

 

-« C’est ceux qui ne font rien qui critiquent toujours ! » Répliqua Kaien, avant de mettre un coup de trident dans l’esprit de l’un pour le calmer, et de l’autre pour le faire taire (et un peu pour se venger du reproche).

 

Urahara considérant qu’être parvenu à séparer les corps suffisait pour le moment (et qu’il allait finir par s’étouffer à force de rire), Ichigo et son double sortirent de la boutique.

 

Ichigo avait été prévenu que suite à la défusion, son double verrait visible par tout le monde, mais voir la réaction des passants en voyant un type avec un teint plus que blanc, et un air de cinglé fraîchement échappé de l’asile, était une activité des plus amusantes.

 

Par contre, essayer de contenir le dit-type était une autre paire de manches, surtout que les premières fois, Kaien tenta de s’en mêler, ce qui provoqua le retour des « J’entends une voix dans ma tête » criés à tue tête en plein milieu de la rue. Et puis, allez expliquer à un hollow affamé que non, il ne pouvait pas choper quelqu’un et lui arracher bras ou jambe pour s’en faire un casse croûte.

 

Lui trouver des fringues-non pas qu’il soit sorti totalement nu, mais bon le hakama blanc avec le haut assorti, ça attire pas mal l’œil- avait aussi été une drôle d’affaire, Hichigo était tout bonnement incapable de voir les couleurs, ce qui avait permis à son roi de tester quelques assemblages de couleurs des plus… bizarres, commentés, dans la tête d’Ichigo pour éviter toute crise de hurlements, par un ex fukutaichô squatteur d’esprit.

 

Profitant des vacances de sa famille, Ichigo put ensuite emmener son double chez lui, sans avoir à supporter son père et ses… frasques.

 

Le lendemain, ils retournèrent voir Urahara qui leur annonça que leur départ était prévu au plus tôt possible tout en leur laissant le temps pour s’entraîner, c’est à dire deux jours plus tard. Conscients que ce temps demeurait extrêmement court pour être vraiment prêts, ils se mirent tout de suite au travail, espérant, à part peut être pour Hichigo, que Rukia se portait bien.

----------

 

La partie de thé finie, Rukia fut raccompagnée par Ichimaru et les serviteurs arrancars jusqu’à sa chambre quasiment vide, si on excluait un couchage et quelques petits objets.

 

Ses geôliers sortirent, mis à part Ichimaru qui resta quelques instants supplémentaires afin de lui parler.

 

-« Promis, Rukia chan, dès d‘main, on t’envoie quelqu’un pour s’occuper d’toi, histoire que tu t’nourrisse bien, ça s’rait dommage d’mourir de faim, non ? Tu vas voir, il va être ravi, on va en entendre parler longtemps d’ton gardiennage. J’l’entends d’ici. » Lui lança-il, avant de sortir à son tour.

 

Rukia, sachant par Aizen que sa chambre la priverait de tout kidô ou autre, n’eut d’autre choix que d’aller s’étendre sur le couchage, où le sommeil la saisit quelques instants plus tard.

 

Son réveil fut des plus énergiques, une voix qui hurlait dans les couloirs.

 

-« P’tain, mais j’suis pas une nourrice ! Pourquoi est c’que je dois surveiller une gamine ? Ulquiorra peut pas s’en charger ? »

 

-« Mais voyons, sexta espada san, Ulquiorra est d’ja occupé avec l’aut’e fille. Et pis, toi, tu pourras lui faire la conversation, alors que ton collègue… » Répondit, également du couloir, la voix ouvertement moqueuse d’Ichimaru. « Bon ben, bon courage.. »

 

Cette voix, ainsi que le titre, disait quelque chose à Rukia, mais celle-ci ne se souvenait plus vraiment de qui il s’agissait. Quelques secondes plus tard, la porte s’ouvrit avec fracas, laissant apparaître un arrancar à l’air plus que de mauvaise humeur, à la limite de déchiqueter avec les dents la première personne venue.

 

-« Toi ? » Crièrent-ils en même temps.

 

-« Mais, t’es la onna de Kurosaki … »

 

-« Et toi, l’espada contre qui il s’est battu et que Tôsen a rappelé à l’ordre… » Répondit Rukia, avant de continuer en rougissant légèrement. « Et puis, je ne suis pas la « onna » d’Ichigo ! »

 

-« Mouais, enfin bon, la p’tite peste qu’est toujours avec lui. D’ailleurs, chibi onna, Il va venir te chercher, non ? »

 

Grimmjow esquiva facilement le coup que voulut lui donner Rukia, piquée au vif par les termes « petite » et « chibi », avant de lui lancer un sourire moqueur.

 

-« Tu crois réellement ça, abruti d’arrancar ? » Répliqua Rukia, en faisant comme si ça lui importait peu.

 

-« Ouep que je l'crois. »Dit l’espada, déjà excité à la perspective d’un combat comme Ichigo.

 « - il viendra te chercher. »

«  Non » répondit-elle machinalement bien qu’elle sache déjà la réponse.

 

Se tournant vers elle, Grimmjow eut un sourire

 

«  N’essaie pas de te convaincre, il viendra. Et Là, je pourrait avoir enfin mon combat. Oh  et, à la rigueur, j’préfèrerais être un abruti d’arrancar qu’une gamine qui s’fait attraper facilement par les dits-abrutis. »

 »

 

 

 

 

 

Oui, elle le sentait, supporter la compagnie de cet espada allait être une sacrée épreuve pour ses nerfs…

----------

 

La nuit tombait sur Karakura et sur une journée complètement éreintante d’entraînement. Ils le savaient tous trois, le jour de leur départ approchait à grand pas et il leur faudrait alors lutter. Leurs esprits se tournèrent vers leur objectif, celui qui les faisait avancer.

 

-« Kuchiki, j’espère vraiment que tu vas bien… t’inquiète, on arrive ! »

 

-« Rukia, je te promets que je te sauverai ! Quoi qu’il m’en coûte… »

 

-« Tiens, j’ai un petit creux… faudrait p’t être que j’reprenne des forces… »

 

 

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

COMMENTAIRES DES PERSONNAGES

 

Rukia : Pourquoi une robe blanche ? ça se salit vachement vite. Pas tres futé le Aizen.

 

Aizen : De toutes façons, y a que du blanc à Las Noches !

 

Tôsen :…

 

Aizen : Mais , Kaname, tu vois bien que tu es un cas a part.

 

Ichimaru (mort de rire dans son coin) : Sôsuke, tu les cumules ^^

                           

 

-------

 

 

 

Rukia arrive là où elle doit prendre le thé.

 

Aizen(chante) :  Un joyeux non-anniversaire.. 

 

Ichimaru (chante également): A moi ?

 

Aizen : A vous !

 

Rukia : c’est quoi ces deux ahuris ?

 

Auteures (grosse goutte de sueur): Oups, on s’est trompé d’histoire…

 

Grimmjow : vous aussi vous les cumulez ><

 

                            ---------

 

Rukia (découvre sa chambre, ou il n’y a pas un seul Chappy)(air atterrée) : Oh mon dieu..

 

Aizen (arrive en shunpo): Oui ? Qui m’appelle ?

 

Gin (du fin fond de Las Noches) : Sôsuke, un peu d’humilité.

 

Auteures ( se tapent le front du plat de la main)

 

Aizen : Thé ? où ça du thé ?

 

Kage Ookami51 : myope, mais pas encore totalement sourd…

 

Amethsyte : disons que lui cumule presque ^^’

 

Grimmjow : Hey, y a pas marqué nounou ici ! Pourquoi c’est à moi de garder la onna ?

 

Auteures : Grimm, t’énerve pas et va jouer ailleurs avant qu’il arrive un truc déplaisant.

 

Ichimaru(voix chantante) : sexta espada saaaann (tend une souris en caoutchouc) Tiens, pour toi.

 

Grimmjow (air désespéré) : Mais pourquoi il est là celui-là ?

 

Kage Ookami51 : C’est peut être lui, le truc déplaisant.

 

Amethyste : moi j’aime bien quand gin chante.

 

Grimmjow : comme quoi on peut etre sourd, aveugle ….et folle !

 

Auteures ( révérence) merci !

 

                                     ----------

 

Ichigo : t’es prêt, hollow ? Urahara nous a dit que si on voulait refusionner, fallait faire comme ça .

 

Hichigo ( se met en place) : majesté, on a l’air ridicule.

 

Les deux font de drôles de pas, avant de se pencher l’un vers l’autre.

 

Ichigo et Hichigo : FUUU-SIIOONN

 

Urahara (mort de rire dans son coin) : ils l’ont fait ! Comme quoi, ça sert les mangas !

 

(explication des auteures : pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est un truc de dragon ball Z)

 

 

Hichigo (arrive en courant) : Mon roi, si j’ai un shinigami intérieur, alors j’suis comme un arrancar, non ? (réfléchit) Mais alors, t’es quoi, toi ?

 

Ichigo (air blasé) : sur le chemin de la dépression la plus profonde…

 

Hichigo (a pas écouté un traître mot de son roi) : Mais, mon shinigami intérieur, faudra qu’on partage Zangetsu avec lui ou pas ? parce que ça fait beaucoup trois personnes pour un sabre !

 

Ichigo : Kaien, s’il te plait…

 

Kaien (bouquine tranquillement dans un coin) : Occupé ! Et pis, c’est ton hollow, pas le mien .

 

Amethyste : moi aussi j’ai une question, comment Hichi fait pour se changer et se laver quand il est dans le monde intérieur de son Roi ?

 

 

                                     -------

 

Rukia (voit Grimmjow et Ichi/Hichi en mode refusionnés combattre pendant une pause sur le tournage) : oh ! C’est pas bientôt fini ? Vous êtes en train de démolir tous les décors et les figurants là !

 

Les combattants s’arrêtent et Hichigo sort du corps de son roi.

 

Ogihci : Onna, c’est pas d’ma faute ! J’suis blanc comme neige dans cette affaire !

 

Ichigo (soupir) : tu parles d’un jeu de mot…

 

Rukia : de la neige dis tu ? Ben moi je vais te donner de la glace !

 

Grimmjow ( évitant tant bien que mal les bloc de glace volant) c’est qu’elle a un tempérament de feu  la onna !

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales