Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1423 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach

Tromperies Auteur: Kiwi-Lollypop Vue: 3258
[Publiée le: 2015-01-19]    [Mise à Jour: 2015-06-10]
G  Signaler Général/Romance/Drame/Mystère/Amitié/Hétéro/Univers alternatif Commentaires : 4
Description:
Couple(s) principal(aux):
¤ Momo Hinamori x Toshiro Hitsugaya x Karin Kurosaki
¤ Rukia Kuchiki x Ichigo Kurosaki x Orihime Inoue
¤ Ishida Uryu x Orihime Inoue
¤ Byakuya Kuchiki x Yuzu Kurosaki

Karin ne voulait rien savoir de ce foutu mariage arrangé, organisé par le gouvernement. Bien que son père se soit battu jusqu'à la fin(Elle savait qu'il avait tout tenté pour qu'il puisse rester avec ses deux fifilles à lui) contre cette odieuse cause, rien n'y fit. Le gouvernement avait tout simplement continué de secouer négativement de la tête avec véhémence. Et maintenant, elle se retrouvait prise avec un promis qu'elle ne connaissait même pas(Pas même sa couleur de cheveux de de ses yeux!) et qu'elle allait devoir ouvrir docilement - C'est ce que le gouvernement attendait de son couple - les jambes pour qu'ils offrent des enfants au gouvernement. Enfants, qui, probablement, devraient eux aussi devoir subir un mariage arrangé. Maintenant, elle allait devoir se traîner un mari, bien qu'elle préférée finir avec son précieux ballon de soccer... Et pour couronner le tout d'une cerise bien rouge, elle allait devoir partager un terrible secret avec son promis, pour tenter de sauver la peau des fesses de l'imbécile qui lui servait de frère!

Chapitres parus:
¤ Prologue: Le promis.
- Chapitre Un: La promise.
¤ Chapitre Deux: Mariage arrangé.
- Chapitre Trois: Indifférence.
¤ Chapitre Quatre: Invitation.
- Chapitre Cinq: Bal.
¤ Chapitre Six: Plan.
- Chapitre Sept: Faster.
¤ Chapitre Huit: Bibliothèque.
- Chapitre Neuf: Recherches.
¤ Chapitre Dix: Premier baiser.

- Chapitre Onze: Entraînement.
¤ Chapitre Douze: Promenade.
- Chapitre Treize: Rendez-vous au clair de lune.
Crédits:
L'histoire est sortit de mon esprit je ne sait plus trop comment... Mais tous les personnages sont à Tite Kubo.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Mariage arrangé; Chapitre Deux.

[1414 mots]
Publié le: 2015-01-19Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Mariage arrangé; Chapitre Deux.

La porte du bureau se referma en un autre grincement, puis un silence de mort s'abattit dans la pièce. Chacun savait pour quelles raisons il se retrouvait coincé dans cette pièce, malgré qu'il ait voulu se retrouver à des kilomètres de là, galopant sur un cheval, les cheveux dans le vent.

Isshin Kurosaki ouvrit lentement la bouche, puis prit une grande inspiration pour se donner du courage.

- Je pense que tu sais pourquoi nous sommes tous ici.

Karin ne prit même pas la peine d'hocher la tête, son regard s'assombrit à l'entente de ces mots, prouvant qu'elle savait parfaitement pourquoi elle se retrouvait dans cette pièce qui semblait devenir de plus en plus étouffante.

- Parfait. Déclara-t-il en posant sa plume dans le pot d'encre au coin de son bureau. Alors je tenterais d'être le plus bref possible.

Ignorant les deux autres hommes dans la pièce, Karin s'avança de quelques pas.

- ... Je sais que tu as toujours détesté avoir le sentiment d'être contrôlé, j'ai donc envoyé une lettre au duc Yamamoto pour éviter ton mariage.

Karin hocha sobrement de la tête.

- N'ayant pas répondu à les précédentes lettres, j'ai renouvelé à maintes reprises l'expérience, sans résultats plus concluants. Puis, un jour — il y a quelques semaines —, Yamamoto à enfin daigné m'envoyé une réponse... Mais je crains que tu ne saches déjà la réponse du duc, car sinon je n'aurais pas pris le temps de te faire chercher par ta sœur.

Isshin se passa une main dans ses cheveux graisseux et en bataille, avant de la passer dans une barbe naissante au bout de son menton pointu. Des cernes ornaient son visages, et on devinait aisément qu'il n'avait pas dormit depuis plusieurs jours. Karin songea aussi à regret qu'il n'avait pas dû quitter sa chaise si se n'était que pour aller chercher un livre dans la petite bibliothèque derrière lui. Puis il reprit d'une voix légèrement traînante.

- Dans sa lettre, il me stipulait qu'une loi était faite pour que nous la respections, et pas pour que nous nous permettions de la contourner au moindre caprice émis par un habitant — Du moins, je résume ce qu'il m'a écrit —. Ensuite, il m'a également envoyé ton contrat de mariage avec le fils du compte Hitsugaya, mais aussi celui de ta sœur Yuzu et celui du comte Kuchiki.

À l'entente des prénoms des deux nobles, Karin comprit enfin la raison de la présence des deux hommes dans le bureau. Elle tourna brièvement son regard avec l'homme qui se tenait derrière le bureau, mais étuva proprement de se retourner pour croiser le regard du jeune homme.

- Il m'a expliqué qu'il était plus qu'important que le peuple augmente dans sa population avec des mariages arrangés, plutôt que de batifoler à droite et à gauche dans jamais trouver la personne parfaite à nos yeux...

Karin soupira. Ce vieux duc prenait toujours un malin plaisir à réexpliquer à qui s'opposait à la loi qu'il avait imposé dans tous le pays (faute d'un roi pour tout diriger).

- Je suis par contre heureux qu'il ait eu un peu de bon sens dans ses choix de promis. Continua son père, un faible sourire éclairant une fraction de seconde son visage fatigué. Le duc t'a choisi un bon jeune homme (son père adressa un sourire franc par dessus l'épaule de sa fille). Toshiro est vraiment un bon petit gars, je crois que vous entendrez bien tous les deux.

- Et Yuzu? Demanda Karin, d'une voix plus autoritaire et sèche qu'elle ne l'aurait voulu.

Sa question s'était échappée de ses lèvres, elle n'avait pas pu s'en empêcher.

- Le comte Kuchiki, quant à lui, pose un petit problème. Il est beaucoup plus vieux que ton promis et Yuzu, et c'est déjà marié. Mais malheureusement, sa femme Hisana est décédée.

L'homme à la chevelure d'un noir d'encre n'esquissa aucun geste. Son visage resta complètement impassible.

- Comme aucuns enfants ne sont né du temps de l'union du comte Kuchiki et feu sa femme Hisana, le duc à jugé bon de le remettre dans la liste de futurs promis.

La jeune fille sentit une peur se nouer au fond de son ventre. Elle, elle avait eu la chance de tomber sur un garçon de son âge, mais Yuzu? Elle se retrouvait avec un homme aussi froid qu'un glaçon, qui devait avoir une différence d'âge de dix ans entre celle de sa sœur.

Son père dû s'apercevoir de sa crainte (il la connaissait bien trop), mais il ne souffla aucun mot de réconfort pour rassurer sa plus jeune enfant.

- Vous pouvez disposer, je souhaiterais m'entre le seul à seul un instant avec le comte Kuchiki.

Immédiatement, Karin tourna les talons et se dirigea vers la porte, qu'elle tourna bien vite la poignée, pour sortir de ce bureau, sachant parfaitement que son promis devait en à août fait de même. Mais dès qu'elle eu traversé le cadre de porte, elle aperçue une jeune fille, assise sur une chaise, parée d'une merveilleuse robe. Se mordant et se pinçant les lèvres, elle jouait nerveusement avec un pan de sa merveilleuse robe. À l'entente du claquement de porte, ces yeux gonflés et rouge se relevèrent un peu. Lorsqu'elle vit sa sœur, son visage sembla s'éclairer, avant de s'assombrir aussitôt à la vue du jeune homme qui se tenait à quelques pas derrière sa jumelle. Yuzu se leva, les jambes tremblotantes et flageolantes, supportant le poids de son corps de jeune fille.

À la vue de sa sœur, inquiète, Karin eu l'envie de l'enlacer de lui susurrer des mots réconfortants à l'oreille, pendant que sa sœur lui faisait part de ses inquiétudes, comme lorsqu'elles étaient enfants. Yuzu venait régulièrement lui rendre visite, après la mort de leur mère. Karin la prenait alors dans ses bras, où elle lui promettait que tout allait bien se passer, et ce, jusqu'à ce que sa jumelle ne sombre dans les bras de Morphée. Malheureusement, Karin se retint avec violence pour ne pas le faire, puisque que son promis se retrouvait juste derrière elle, et qu'elle ne voulait en aucun cas lui montrer un état de faiblesse. Alors elle se contenta de sourire faiblement, souhaitant que ce simple esquisse ment de sourire puisse lui redonner un peu de courage.

- Bonne chance... Lui chuchota-t-elle alors que Yuzu passait tout près d'elle, son odeur de fleur se marquant dans l'air environnant. Karin lui serra la main en se voulant être réconfortante le plus possible.

Puis elle repartit dans le couloir à pas pressés, alors qu'elle entendait la porte du bureau de son père se refermer.

Elle se dirigea ensuite vers ses appartements, pour prendre enfin la douche qui lui revenait de droit. Mais, au bout d'un moment, elle s'arrêta en plein milieu d'un couloir.

- Tu comptes me suivre encore longtemps?

Karin se retourna pour faire face à son promis. Il devait être à deux mètres d'elle, et la fixait de son regard d'azur.

- Je suis désolé. Je croyais que...

Ses mots se perdirent dans sa gorge.

- Pour être franc, je ne sais pas. Avoua-t-il. Je pensais que tu pourrais m'aider.

Il se rapprocha d'elle de plusieurs pas, réduisant la distance qui les séparaient. C'était fou à quel point lorsque l'on se retrouve avec une personne que l'on sait que l'on devrait probablement dormir et vivre avec elle pouvait sembler faire raccourcir les distances... Il n'était pourtant qu'à un mètre d'elle...

- Si tu veux avoir des informations, je pense que tu aurais dû rester au bureau de mon père, il en sait beaucoup plus que moi sur ces lois stupides.

Toshiro sembla hésiter, comme s'il hésitait à faire un geste qui la rendrait en colère ou mal à l'aise, mais sembla se raviser aussitôt. Le jeune homme tourna les talons et repartit en direction du bureau du comte, laissant la jeune fille seule dans le couloir qui menait à ses appartements.

Karin se retourna, et repris sa route vers sa chambre.

Une bonne douche chaude l'attendait là-bas.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales