Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1484 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach

Tenshi no kudaketa hane Auteur: Angel9 Vue: 8599
[Publiée le: 2008-11-08]    [Mise à Jour: 2009-06-16]
13+  Signaler Romance/Humour/Action-Aventure Commentaires : 50
Description:
La base de mon ancienne fic l'ange aux ailes brisées, révisée par Kurosaki Rukia, moi-même et les précieux conseils de mama-chan !

Nouveau résumé (écrit avec l’aide d’o-nii-chan !):

Mourir pour mieux renaitre, c’est ce que pense Kuchiki Rukia, tomber pour mieux se relever, elle l’a vécu et n’en est pas sortie indemne…

Fuir était pour lui la meilleure solution, oublier, faire comme si de rien n'était, pour mieux la protéger, ou plutôt se protéger, cela ne ressemble guère à Kurosaki Ichigo, et pourtant…

Le ramener sur le chemin de la raison, déterrer son cœur et ranimer ses souvenirs, une tache bien compliquée que s’était juré d’accomplir Matsumoto Rangiku, le sauver pour mieux se retrouver…

Enterrer sa douleur, effacer ces souvenirs, ou du moins faire comme si "elle" n’avait jamais existé, Ashido pensait pouvoir survivre avec cette philosophie, son passé le rattrapera et lui fera comprendre son erreur.

Protéger l’ennemi est contre les règles du jeu, et cela même dans le camp adverse, l’appelle du pouvoir et de la vengeance envoutent, celui du cœur saura-t-il être plus fort… (Perso mystère !)

Fic sérieuse, des combats et des beaux mecs…

Des romances et…encore des beaux mecs !

Beaucoup d’humour et toujours autant de beaux mecs !

P.S. je n’oublie pas non plus mes lecteurs, Mais les lectrices ont la priorité (solidarité féminine oblige !!!)

CHAPITRE 7 INEDIT!!!! (pas d'inquiétude, je l'ai juste avencé, et cette fois, c'est fixe!)

SUITE DE L'ANGE AUX AILES BRISEES A PARTIR DU CHAPITRE 12!
Crédits:
Tout est a Kubo-sama, sauf mes perso bien sur!
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

chapitre 6

[2697 mots]
Publié le: 2008-11-08
Mis à Jour: 2009-04-10
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Sécher ses larmes pour redevenir soi-même …

 

Rukia avançait dans les couloirs de la division en écrasant littéralement le sol, elle fulminait à un tel point qu’on pouvait presque voir la vapeur lui sortir des oreilles. Tous ceux qu’elle rencontrait sur son passage se collaient aux murs pour éviter de s’attirer ses foudres, elle était tellement énervée qu’elle en parlait et criait à voix haute :

- Cet enfoiré d’Ichigo, il me le paiera ! Comme si j’avais besoin de ça, j’essaye de l’éviter au maximum et voilà qu’on me le refourgue comme garde du corps, je ne suis plus faible au point d’avoir besoin de surveillance, IL N’EN EST TOUT SIMPLEMENT PAS QUESTION ! Elle s’arrêta brusquement et donna un coup de poing dans le mur à sa droite, laissant entrevoir une veille bibliothèque d’archives poussiéreuses et plongée dans le noir.

-Mlle Kuchiki ! Appela un Shinigami en accourant vers elle.

-QUOI ENCORE ? Cria-t-elle alors qu’elle lui tournait le dos. La vue de la main de Rukia profondément enfoncée dans le mur, associée à la férocité de ses paroles donnèrent des sueurs froides au pauvre messager, figé sur place.

-Oh… hé bien… mais vous saignez ? S’écria-t-il en contemplant d’un air horrifié le bras de Rukia parcouru par le liquide écarlate.

-Ce n’est rien, dites-moi plutôt ce que vous voulez ! Elle ne le regardait toujours pas, occupée à éponger le sang avec un mouchoir.

-C'est-à-dire que… il y a deux jeunes filles au bureau d’enregistrement sans aucun papier d’identité, qui prétendent être des Shinigamis remplaçants, et qui disent vous connaître !

-Merde ! J’ai oublié les filles… merci ! Lui cria-t-elle en se ruant à toute vitesse vers la sortie.

 

**********

 

Du coté d’Ichigo

 

-Je vous assure que vous avez très mal fait votre choix, pourquoi spécialement moi ? Cria Ichigo, les séquelles de sa dispute avec Rukia toujours présentes.

-Pour de bonnes raisons, Kurosaki Ichigo ! La première et que tu possèdes réellement le potentiel pour devenir Taisho, ta couverture n’en sera que plus crédible ! Deuxièmement, tu es une personne totalement étrangère au Seireitei, et donc à ses affaires internes, de plus tu as un jour été Ryoka, personne ne te soupçonnera d’être impliqué dans une affaire aussi confidentielle, troisièmement, à ma connaissance, tu es la personne la plus proche de Kuchiki Rukia et qui puisse en même temps remplir les précédentes conditions.

-Pardonnez-moi Yamamoto Soutaisho, mais je suis obligé de vous contredire sur ce dernier point ! Mes relations avec Ru… avec Kuchiki-san se sont détériorées depuis le temps, je ne pense pas pouvoir correctement mener à bien ma mission dans ces conditions ! Il avait baissé le ton et ses cris de protestations avaient été remplacés par une voix triste et éteinte.

-Vous allez devoir faire avec, car comme je l’ai dit à Kuchiki, nous ne comptons pas prendre votre avis en considération, vous êtes officiellement le garde du corps de Kuchiki Rukia jusqu'à ce que l’on fasse toute la lumière sur cette affaire, et souvenez-vous, tout ce qui a été dit dans cette pièce devra y rester, je compte sur votre discrétion et votre coopération, ce sera tout messieurs !

-(Coopération, mon cul ouais ! Comme si ce vieux croûton m’avait laissé le choix !) Alors qu’il s’apprêtait à sortir de la pièce, Ichigo entendit des éclats de voix parvenir de la cour juste en dessous. Il vit par une des fenêtres de la pièce Karin et Tatsuki  en train de se battre avec une armoire à glace qui faisait le double de leur taille et très certainement de leur poids.

-Doushta, Ichigo-kun ?

-C’est ma sœur et mon amie ! Dit-il en fonçant vers la sortie.

-Genryuussei-sensei, êtes vous sûr d’avoir fait le bon choix, les relations entre Ichigo-kun et Kuchiki semblent vraiment tendues ? Demanda Ukitake en regardant vers la porte.

-Ne t’en fait pas Juushirou, ce n’est qu’une embrouille passagère, ils finiront bien par se réconcilier !

-Sensei, votre optimisme prouve bien que vous connaissez mal Ichigo-kun, et encore moins Kuchiki ! Se lamenta-t-il en mettant sa main sur son front.

-Va plutôt voir ce qui se passe dehors, dit-il en se tournant vers la fenêtre, quelque chose d’intéressant est sur le point de se passer!  

 

***********

Du coté de Rukia et Ichigo (pour que vous compreniez mieux, je commence la scène au moment où Rukia rejoint Karin et Tatsuki)

 

-Merde ! J’ai oublié les filles… merci ! Lui cria-t-elle en se ruant à toute vitesse vers la sortie.

Elle sortit du bâtiment, puis le contourna en prenant le chemin à sa gauche. Une queue de plus de deux cents  personnes la séparait d’une veille bâtisse dressée loin devant elle, c’était le bureau d’enregistrement.

-(Comment je vais réussir à passer moi ? Y’avais pas tant de monde quand je suis venue m’inscrire !)

-Puisque je vous dis qu’on est venues se faire répertorier, on est des Shinigamis remplaçants ! Cria une voix  un peu plus loin dans la file d’attente suivie de plusieurs éclats de rire.

-Laisse-nous passer, espèce d’énorme armoire à glace ! Cria une autre voix.

-(Ce sont les voix de Karin et Arisawa !)

-Espèce de sale gamine, on ne t’a jamais appris la politesse !

-(Elles ont des problèmes, faut que j’y aille !) Elle entreprit alors d’éloigner les gens devant elle à grands coups de coudes, ce qui provoqua un énorme chahut dans la file !

- Qu’est-ce qui ce passe ? Demanda Karin à Tatsuki.

- Je ne sais pas, allons voir !

- Oh là, une minute, où est-ce que vous croyez aller comme ça ? Dit "l’armoire à glace" en question en attrapant Karin par le bras.

-Lâche-là, Teme ! Tatsuki voulut lui donner un coup de pied au tibia mais il la balaya d’un simple revers de main. Comme il ne voulait toujours pas la lâcher, Karin se mit à le mordre à l’avant-bras.

-Haaaa, saleté, tu vas me lâcher oui ! Il s’apprêtait à lui donner un violent coup sur la tête quand il sentit quelque chose lui serrer le poignet.

- Lâche-là tout de suite ! Lui ordonna Rukia la main toujours sur son poignet.

-Pas avant qu’elle m’ait fait des excuses !

C’est à ce moment-là qu’Ichigo arriva sur les lieux. Comme la file s’était fendue, il put apercevoir au loin Tatsuki à terre, Karin toujours suspendue au bras du géant, et Rukia le tenant fermement pas la main.

-Karin ! Il voulut intervenir mais quelqu’un le retint par le bras.

-Inutile d’intervenir, Rukia a la situation en main !

-Ashido ! Non mais tu as vu la taille du gars, elle ne pourra jamais…

-Fait lui confiance, insista-t-il, et regarde plutôt. !

De l’autre côté, la situation n’avait pas changé.

-Je croyais t’avoir dit de la lâcher !

-Sinon quoi ? Dit l’énorme Shinigami en la dévisageant d’un air méprisant. Rukia fronça les sourcils et resserra sa prise, le Shinigami fit  la grimace sous le coup de la douleur, mais ne lâcha Karin que lorsque Rukia le serra au point de presque enfoncer ses ongles dans sa chaire, Karin atterrit sur les fesses mais elle était trop occupée à regarder Rukia, même chose pour Tatsuki qui ne s’était même pas relevée. Le géant massait son poignet, en lançant des regards meurtriers à Rukia.

-C’est toi qui te montres irrespectueux, tu crois que ton statut de noble te permet de marcher sur les pieds des autres ! Sa voix était calme et mesurée, mais sa froideur suffit à déstabiliser le géant qui fonça tout droit sur elle en proférant toutes sortes d’injures, la brune évite sa charge, attrapa le col de son Shikakusho et le fit passer par-dessus son épaule, le faisant lourdement tomber sur le dos.

- Tu te ventes d’un titre alors que la seule chose que tu aies faite pour l’obtenir c’est l’hériter, peut-être bien que ces filles sont des paysannes, mais elles ont travaillé dur pour être ici, c’est pour ça qu’elles possèdent beaucoup plus de noblesse que tu n’en auras jamais, maintenant excuse-toi !

-C’est pas grave… ça ira, Kuchiki-san ! Dit Tatsuki qui avait fini par se relever.

- KuKu… Kuchiki! Balbutia le géant.

Très vite, les autres l’imitèrent se murmurant de bouche à oreille la nouvelle.

-Toutes mes excuses, dit le géant en se prosternant littéralement devant elle.

-Karin, Tatsuki ! Appela Ichigo en courant vers elles.

-C’est pas trop tôt, où t’étais passé ? Lui demanda Tatsuki d’un air réprobateur.

-Rukia, ça va ? Demanda Ashido. Cette dernière fit un simple oui de la tête. Tu t’es blessée ? Dit-il en regardant sa main. Elle leva alors la main pour la voir à son tour.

-Oh ça, ce n’est pas gra  avant même qu’elle ait fini sa phrase, Ashido attrapa sa main et appliqua un Kidou de soin sur la plaie encore fraîche, Ichigo ne put s’empêcher de froncer les sourcils devant ce geste trop familier à son goût, il rencontra alors le regard de Rukia, mais il le détourna très vite et elle en fit de même.

-Karin, Tatsuki, on se casse, je ne supporte pas la foule !

-Mais on ne s’est pas encore inscrites ! Répliqua Tatsuki.

-Je m’en chargerai Ichigo-kun, alors ces personnes sont ta sœur et ton amie, dit Ukitake qui venait juste de rejoindre le petit groupe.

-Orewa* Arisawa Tatsuki! Dit-elle s’inclinant devant Ukitake

-Kurosaki Karin, Yorochiku* ! Elle aussi s’inclina.

-Due san-ban-tai Taisho*, Ukitake Juushirou! Il leur rendit leur marque de respect à chacune.

-Votre prénom et vos cheveux blancs me font penser à Toushirou, vous lui ressemblez beaucoup ! Dit-elle en souriant.

-Pour la dernière fois, c’est Hitsugaya Tai…, Masaka* !

Hitsugaya accompagné par Matsumoto ainsi que Hinamori venaient juste d’arriver.

-Kurosaki… Karin ! Balbutia Hitsugaya en regardant Karin, cette dernière aussi était stupéfaite au point de ne pas avoir pu sortir un son.

-Je vous l’ai pas dis Taisho, hein ? Je vous l’ai dis que Karin-chan était ici !

- Toushirou, ça faisait longtemps, dit-elle en rougissant légèrement, Rukia et Ichigo furent les seuls à l’avoir remarqué, depuis le match de foot !

-Vous vous connaissez ? Demanda Hinamori.

-Euh… oui, elle avait besoin d’un coup de main pour son match de foot alors… dit-il en se passant la main dans les cheveux, Ichigo trouva ce geste douteux, pourquoi était-il aussi gêné, Matsumoto crut entrevoir une opportunité de donner un petit coup de pouce à la vie sentimentale  quasi inexistante de son capitaine.

-Le Taisho est venu à sa rescousse et ce fut le coup de foudre ! Acheva Matsumoto.

-QUOI ? S’indigna Ichigo.

-Shirou-chan, c’est vrai ?

-MATSUMOTO ! Arrête de dire des bêtises, et retourne travailler ! Lui ordonna Hitsugaya.

-Avant ça, j’aimerai m’entretenir en privé avec Rukia, si vous voulez bien nous excuser, dit-elle en traînant littéralement Rukia par le bras.

-Rangiku, il faut que j’aille travailler, j’ai tous les rapports de la sixième division à traiter avec Nii-sama !

-(Alors c’est ça, Rukia travaille maintenant avec son frère !) Pensa Ichigo.

Comme tout le monde semblait occupé, Tatsuki décida d’aller faire un petit tour pour découvrir le Seireitei.

-Tu es sûre que ça va aller, ce n’est pas facile de retrouver son chemin ici ! Lui dit Ichigo.

-C’est n’est pas parce que t’as aucun sens de l’orientation, que c’est forcément la même chose pour tout le monde !

-Teme !

-En plus si ça dégénère, je l’ai, lui ! Sourit Tatsuki en montrant son Zanpakuto du pouce. On se retrouve devant le portail dans 3h, à plus !

-Ichigo, vient avec nous, le capitaine Ukitake et moi-même avons à te parler ! Ichigo s’apprêtait à refuser, ne voulant pas que Karin se retrouve seule avec le "gamin aux tifs javellisés", mais lorsqu’il vit que Hinamori était toujours là, l’air de mauvaise humeur, et avec la ferme intention d’y rester, il suivit  alors Ukitake et Ashido, la conscience tranquille.

 

********

Au même moment, bureau du capitaine de la dixième division :

 

-Alors, de quoi voulais-tu me parler ? Dit Rukia en tirant le rideau de la fenêtre.

- Je vais aller droit au but, je compte aller chez Orihime demain, tu m’y accompagneras et tu t’excuseras pour ton comportement de ce matin ! Rukia se rembrunit, elle se tourna alors vers Matsumoto qui avait l’air très sérieuse, mais le brune ne voulant même pas entamer la conversation, se dirigea vers la porte de sortie, Matsumoto mit la main sur la poignée pour l’empêcher de passer.

- Où est-ce que tu vas ?

-Je n’ai rien à te dire, ce ne sont pas tes oignons !

-Si justement, cette fille est mon amie, et aux dernières nouvelles, c’était aussi la tienne !

- Mon amie ? Désolée mais tu te goures, je n’ai pas d’amis parmi les gueux ! Cette remarque lui valut une bonne gifle de la part de Matsumoto, la claque était forte au point de l’avoir fait tomber.

- Ta stupide comédie a assez durée, ton petit jeu pourrait marcher avec Ichigo et les autres, mais ça ne prend pas avec moi ! Dit-elle en regardant Rukia toujours à terre. Tu défends le pauvre et après tu joues aux sales riches, ça devient ridicule à la longue, tu ne peux pas lutter contre ta vraie nature, et ce n’est pas parce que t’as des problèmes avec Ichigo que tu dois te venger sur les autres…

-ET QU’EST-CE QUE TU EN SAIS, TOI ? TU NE SAIS PAS CE QUE CA FAIT D’ETRE TRAHI PAR CEUX EN QUI TU AVAIS CONFIANCE, PAR CEUX QUE TU CROYAIS ETRE TES AMIS… La voix si dure et froide de Rukia avait fini par se briser, laissant place à des sanglots incontrôlés, et à des cris perçant, reflet de la douleur encrée dans son cœur depuis si longtemps. Matsumoto avait réussi à faire resurgir l’ancienne Rukia, mais ce qu’elle n’avoua pas c’est que c’était en partit le but de leur discussion. Elle s’agenouilla alors à côté d’elle et posa la main sur son épaule, alors que Rukia avait la tête baissée et que ses larmes coulaient à flots sur le plancher.

-Je sais que ça ne se dit pas, mais te voir pleurer me rassure, la brune leva la tête vers elle. Oui, car ça prouve que ton cœur est toujours là, dit-elle en pointant le doigt vers sa poitrine, ça fait combien de temps que je ne t’ai pas vu verser une seule larme, bien que je préfère te voir sourire, elle lui essuya ses larmes du bout du pouce avec un sourire.

-Je sais ce que c’est que d’être trahi par quelqu’un d’important et en qui on avait confiance, et je sais aussi que se replier sur soi-même n’est pas la meilleure solution, ton cœur t’a peut-être fait défaut, mais ce n’est pas une raison pour ne plus l’écouter !

-Si je fais ça, c’est que je ne sais plus distinguer le vrai du faux ! Dit enfin Rukia.

- Je ne sais pas ce qu’a fait Ichigo, et je ne sais pas non plus s’il a eu raison de le faire, mais une chose est sûre, Orihime ne t’aurait jamais trahie ! Rukia resta silencieuse. Ni elle, ni Ishida, ni même Chad, toi qui les connaissais bien avant moi, Matsumoto attrapa la main de Rukia et la posa sur son cœur, que te dit ton cœur, penses-tu qu’ils auraient vraiment pu te trahir ? Rukia ne dit rien, se contentant d’observer sa main poser sur son propre cœur. La rousse estima à ce moment-là que le message était passé...

-Allez, lève-toi dit-elle en lui tendant la main, désolée pour la gifle, c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour te faire réagir ! Rukia sourit, et le lieutenant fut ravi de constater qu’il était sincère. Quelque chose lui disait que le courant qui constituait les émotions de la jeune fille venait en quelque sorte, de retrouver un semblant de sens, même si le parfait équilibre était encore loin, il fallait bien commencer quelque part, et ce sourire radieux était sa ligne de départ.

Après qu’Ichigo, Tatsuki et Karin aient dit au revoir aux autres en attendant le jour de la cérémonie, ils se dirigèrent vers le monde réel, surpris et pressés de revenir pour certains, anxieux, troublés et angoissés pour d’autres.

 

 

 

Orewa : je suis

Due-san-ban-tai Taisho: capitaine de la 13ème division

Massaka : impossible !

Yorochiku : enchanté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales