Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1966 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach

Starlight Tears
[Histoire Terminée]
Auteur: hitsukarin Vue: 12804
[Publiée le: 2013-03-03]    [Mise à Jour: 2013-03-03]
13+  Signaler Romance/Drame/Surnaturel/Song-Fic Commentaires : 7
Description:
Dévasté par le départ inattendu de son frère, Karin va se mettre en colère, aussitôt suivit d'une tristesse dévastatrice. Un an plus tard, sa vie, changé du tout au tout, Karin mène sa vie comme une automate, entre Hollow, âmes, lycée et famille. Souffrant en silence, elle s'est renfermé sur elle-même, au grand désespoir de sa famille, inquiète. Toshiro, de voyage sur Terre va peu à peu la remettre sur pied. Mais une question persiste entre eux ; Auraient t-ils confondu leur amitié profonde à l'amour ?

Song-fic basée sur la chanson "Wind" de Akeboshi.
Fic un peu triste car je me me suis intéressé de près au thème de la dépression. Dernier chapitre bien plus joyeux...
Crédits:
Tout les personnages appartienne au magnifique Tite Kubo !
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 5 ~

[1533 mots]
Publié le: 2013-03-03Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

« Take your time, baby, your blood needs slowing down.

Breach your soul to reach yourself before you gloom.

Reflection of fear makes shadows of nothing, shadows of nothing. »



« Prends ton temps, bébé, ton sang a besoin de ralentir.

Brise ton âme pour te retrouver avant que tu ne t'assombrisses.

La peur qui réfléchit crée des ombres de rien, des ombres de rien... »



Il était partit. Elle ne savait pas quand il allait revenir, elle n'avait pas osé lui demander. Son anniversaire se passa joyeusement. Elle avait soufflé les bougies, rit avec sa sœur, fait comme si elle était heureuse, mais une part d'elle même restait triste. Elle ne savait pas si elle supporterait qu'il l'abandonne comme l'a fait son frère.

Elle allait en cours et repris contact avec ses amis. Pour se changer les idées, elle avait même reprit le foot. Elle ne voulait ressentir encore une fois la douleur qui la vrillait avant qu'il n'arrive. Ses amis surpris par son changement d'humeur soudain l'avait ré-accepter dans l'équipe avec joie. Elle retrouva rapidement leur complicité d'antan.

Deux semaines après son départ, Karin, sur le terrain de foot, donnait tout ce qu'elle avait. Elle passa la balle Kei, qui la la passa à Kyohei qui évita de justesse un joueur de l'équipe adverse.

  • Vas- y ! lui cria t-elle alors qu'il approchait du but.

Quelques seconde plus tard, il marqua le but qui signifiait la victoire de leur équipe. De bonne humeur, elle les suivit dans un bar, pas loin du stade. Elle passa une soirée calme, joyeuse. Toute les personnes de son équipes avait pris soin de ne pas lui poser de question sur sa disparition soudaine dans l'équipe et elle se sentit comme si elle ne les avait jamais quitté.

Pourtant, plus tard, malgré la bonne soirée qu'elle venait de passer et une fois seule, elle se sentit mal. De ce sentiment si familier de claustrophobie qui la hantait. Toshiro lui manquait. Elle se mit en boule dans son lit et serra son ventre de ses deux mains. Elle avait un peu de mal à respirer. Cela faisait d'autant plus mal parce que cela faisait longtemps maintenant que ça ne lui était pas arrivé. Elle ne voulait pas recommencer à être si seule, maintenant qu'elle était de nouveau entouré, elle ne voulait pas retomber dans les méandres de la dépression.

Quand sa psychologue lui avait dit qu'elle faisait une dépression, elle n'avait pas voulu y croire... Les temps avait changé. Elle regrettait tellement l'époque de ses douze ans, si insouciante.

Elle se leva de son lit, il était encore tôt, presque vingt heure. Et pour une fois, elle n'était pas assez fatigué pour s'endormir à l'heure des poules. Elle alla au rez de chaussée et son cœur fit un raté quand elle vu Toshiro, sur le pas de la porte, discutant avec son père. Elle dévala les dernières marches restante de l'escalier et se précipita vers son ami.

  • S'lut ! Fit t-elle, joyeuse.

  • Ah ! Karin ! Justement, je parlais avec Hitsugaya-san de mon voyage à moi et Yuzu.

  • Un voyage ?

  • Oui, nous allons chez ta grand-mère.

Karin grimaça, elle détestait cet vieille femme.

  • Vue que je sais que tu ne l'apprécie pas, j'ai demandé à Toshiro de prendre soin de toi pour le restant de la semaine... Il faut que vous partiez maintenant, moi et Yuzu partons tôt demain matin...

Karin, sourit de toute ses dents.

  • Cool, je vais préparer mes affaires !

Plus tard Ishiin regardait sa fille s'éloigner dans la rue avec Toshiro. Il sourit. Son autre fille, Yuzu, apparu sur le pas de la porte et qui regardait son père avec étonnement.

  • Mais papa... Tu ne m'avais pas parlé de ce voyage !

  • Je sais, c'est parce qu'il y en a pas...

Un sourire satisfait aux lèvres, il referma la porte d'entrée et se tourna vers sa fille.

  • Tu ne trouve pas qu'il font un beau couple ? Ria t-il comme un enfant. Papa est tellement fière !

En levant les yeux aux ciel, Yuzu broncha.

  • Tu est incorrigible... Marmonna t-elle, bien que troublé parce qu'elle trouvait aussi que Hitsugaya-kun et Karin faisait un joli couple.

  • Maintenant je vais m'occuper de toi ! Parle moi de Jinta !

Rouge comme une tomate, elle n'articula pas un mot. Comment son père avait t-il pu savoir qu'elle sortait avec Jinta ?

Décidément...


**


Une fois dans l'appartement de Toshiro, Karin fut saisi par la beauté et l'espace de l'endroit, sobre mais accueillant, il plût tout de suite à la jeune fille.

  • Dis, Toshiro, tu ne m'avais pas parlé de cette endroit...

  • C'est une location faite par la Soul Society. Les Capitaine et vice-Capitaine ont demandé à avoir un endroit où loger quand il était en mission, il en avait marre de squatter chez leur amis, qui avait tous une façon bizarre de les accueillir.

Il repensa un moment à la cuisine de Orihime Inoue en frissonnant.

  • Tu as mit du temps à revenir... Commenta t-elle.

  • J'avais du travail...

  • Que dirais tu de regarder un film ? Demanda soudainement la Kurosaki.

D'après ce qu'il avait entendu dire, elle ne regardait même plus la télé, alors...

  • Pourquoi pas ?

Elle se dirigea vers la télé et l'alluma, avant de se pencher pour trouver un film intéressant parmi la montagne de DVD.

Toshiro regardait Karin du coin de l'œil. Elle avait meilleur forme, et semblait aller beaucoup plus mieux que quand il l'avait retrouvé, un mois plus tôt. Maintenant, elle était également plus jolie. Elle n'était plus aussi pâle, son visage avait repris des couleurs. Et ses yeux reprenait peu à peu une lueur normal. Elle était redevenue elle même, cynique et téméraire, même si ce n'était pas encore totalement.

Le Capitaine de Glace se demandait encore pourquoi son père avait tant insisté pour qu'il s'occupe de sa fille, et pourquoi il avait accepté... Après tout, n'était t-il pas venue sur Terre pour chasser les Hollow qui affluait sur la ville de Karakura ? En soupirant, il se dit que si il avait accepté cette mission, c'était pour la revoir. Elle, sa fraicheur de vivre, son enthousiasme et sa vitalité. Elle avait changé, blessé par la vie, mais il était tout aussi heureux de la voir près d'elle peu importe dans quel état d'esprit elle se trouvait. Sans qu'il ne se l'avoue à lui même, la jeune fille avait un eplace importante dans sa vie.

Les long cheveux d'ébène de la jeune fille tomba sur son visage et les repoussant d'une main, Karin trouva enfin un film intéressant. Elle se tourna, un sourire au lèvre, fière de sa trouvaille vers Toshiro qui la regardait en silence. Il s'approcha doucement d'elle et prit une mèche de ses cheveux dans ses mains et lui demanda :

  • Pourquoi tu les a laissé pousser ? Tu ne m'avait pas dit que tu préférait les cheveux court, il y quelques années ?

Gênée de la soudaine proximité de son amie et les joue rougissante, elle se maudit de mettre plus de temps qu'il n'en faudrait pour trouver une réponse correct.

  • Mouais. Mais c'est pas si mal, comme ça, finalement... Dit t-elle avec une indifférence feinte.

Elle s'approcha de lui pour prendre la télécommande et il pu sentir la fraicheur boisé et épicé de son parfum, la chaleur de son corps, la douceur de ses cheveux...

Karin ne réalisa pas vraiment ce qu'il se passa ensuite. Elle sentait le doux contact des lèvres de Toshiro contre ses lèvres, et instinctivement, elle lui rendit son baisé. Elle se sentait si bien... Elle pressa son corps contre le sien, passa une main dans ses cheveux soyeux. Elle pouvait sentir le torse musclé de son ami contre sa poitrine, son souffle froid contre son cou. Avec un frisson de plaisir, elle lâcha le DVD.

Puis se fut comme si les choses se passait au ralentit. Leur baisé s'intensifia, leur souffle devinrent plus court, leur cœur battirent plus fort. Et Karin su. Enfin.

Ce sentiment de manque qu'elle avait cruellement ressentit durant son absence lui avait comprendre une chose. Elle s'était attaché plus que de raison au capitaine. Leur amitié profonde n'avait été qu'une façade. Elle avait toujours été attiré par lui, lui qui dégager autant de froideur que de douceur, lui qui pouvait la réconforter par sa simple présence. Il comblait toute ses failles, ses manques, son creux immense au cœur. Il comblait son manque de joie de vivre, faisait disparaître sa tristesse.

Le contact de ses lèvres caressant les siennes lui avait tout dit, il n'avait plus besoin de mots. Chacun savait. Savait qu'il n'avait jamais été question d'amitié entre eux.

Puis les choses devinrent plus sérieuse, plus pressante. Ils avaient besoins de se ressentir, l'un contre l'autre.

De s'aimer.





  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales