Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1950 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach

Ryūbi to kōri
[Histoire Terminée]
Auteur: Ombe Vue: 21021
[Publiée le: 2013-05-27]    [Mise à Jour: 2014-03-09]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 48
Description:
Les années ont passé, et c'est maintenant au tour de Karin, 16 ans, de découvrir ses pouvoirs avec l'aide de son "meilleur ami".
Mais, les jours tranquilles vont être bouleversés par un événements... Quel est ce labyrinthe ? Où l'unique règle est de survivre...

//////////////////////////////////////////////////////

Chapitre : 17 / 17

Grande mise à jour avec corrections et modifications de certains chapitres !
Crédits:
Tous les persos et l'univers appartiennent à Tit Kubo, l'auteur de Bleach
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 16

[2936 mots]
Publié le: 2013-09-07Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Et voilà, (enfin) finit ! Bonne lecture.

Chapitre 16 : Sortie !


Karin se promenait dans le labyrinthe comme à son habitude, vérifiant à chaque tournant qu'il n'y avait pas de mauvaise surprise qui l'attendait, et bien lui en prit, car, en milieu d'après-midi, à un tournant, elle aperçut trois Onis. Dés qu'elle les vit, elle partit en courant dans l'autre sens et se cacha derrière un arbre. Elle fit descendre Aisudowãfu de son épaule et le posa à terre.


_ Ai, qu'est-ce qui prend le plus d'énergie, créer de la glace ou régénérer mes cellules ?

_ Vous ne comptes pas les affronter tous les trois en même temps ! Un seul c’est déjà assez compliqué...

_ On n'a pas le choix, il suffit que j'en tue un seul et c’est bon. Tous mes autres quotas sont remplis. Répond à ma question.

_ Créer de la glace... C'est ce qui prend le moins d'énergie.

_ Bien, voilà mes instructions... Si l’armure se brise, ne la répare pas, protège juste mes points vitaux, c’est le plus important. Si c’est une blessure légère, n'y touche pas, si je suis bien entaillée, gèle juste l'hémorragie et fait en sorte que mes bras et mes jambes restent opérationnels. C'est tout ce que tu as à faire. De toute façon, Inoue me soignera une fois rentrée. Tu as comprit ?

_ Oui Maîtresse... vous n'allez pas utiliser votre Bankai ?

_ Je ne sais pas... Je ne le maîtrise pas encore assez bien pour affronter plusieurs ennemis avec, je me débrouillerais mieux avec mon shikai.

_ Bien.


Karin poussa un soupir avant de se tourner vers Asa. Elle prit les trois têtes dans ses bras et dit :


_ Je suis désolée, Aoi, Shiro, Akaï... Je ne peux pas t'emmener lorsque je passerais. Nos chemins se séparent là.


Le chien poussa quelques gémissements en se blottissant contre elle.


<< Gagnez Maîtresse. >>


Elle se redressa d'un bon et le regarda, surprise.


<< Oui, je parle mentalement. C'est une faculté des chiens de l'enfer, mais on évite de le dire aux humains... Cependant, vous, vous nous avez recueilli alors qu'on allait mourir, vous nous avez nourrit, vous nous avez apprit pleins de chose et vous vous êtes bien occupée de nous. Nous vous en serons toujours reconnaissants. Gagnez Maîtresse et sortez vivante de ce Labyrinthe ! >>


Elle hocha la tête.


_ C'est promis Asa.


Elle lui caressa les tête avant de se redresser complètement et de mettre un bandage autour de son bras droit, puis, elle activa son armure. Elle dégaina Hinowa et passa en shikai avant de retourner là où étaient les Onis, ils attendaient. Celui de tête dit :


_ Vous avez finit de vous cachez, Kurosaki Karin.

_ Ouais. Je suppose que vous devez me tuer.

_ Cela n'a rien de personnel, ce sont juste les ordres.

_ Si vous le dites. Y a moyen de se faire des un contre un ? C'est un peu déloyale non, j'suis qu'une pauvre gamine contre trois mecs super forts.

_ Je suis désolé, mais, vu ce que vous avez fait à nos collègues, nous ne pouvons nous permettre d'être aussi gentils.

_ Je tient à signaler que je n'étais pas seule...

_ Oui, mais vous ne l'êtes pas là non plus.

_ Hein ?

_ Salut fillette ! J't'avais dit que tu ne pouvais pas gagner contre eux sans aide !

Elle se retourna d'un bon et vit Grimmjow. Il eut un sourire carnassier.


_ Grimmjow ! Qu'est-ce que tu fais là ?

_ Tu ne comptais tout de même pas t'amuser toute seule ?

_ Mais comment ?

_ J't'ai suivis... Tu te rappelle qu'on s’est rencontré hier. Mon instinct m'a dit que si j'te suivais, j'trouverais des Onis. J'en ai assez des proies trop faciles.

_ Je vois. Merci.

_ Ouais...


Elle se tourna de nouveau vers les Onis qui avaient dégainés.


_ J'te laisse les deux des côté, j'prends le chef.

_Ok.

_ Je vois que vous avez finit de discuter.


Karin hocha la tête avant de partir en shunpo vers sa proie et de le chopper pour l'emmener un peu à l'écart. Par chance, c'était un grand couloir d'une bonne centaine de mètre de longueur sur trois cent de large. L'Onis se laissa faire et ils se séparèrent pour se mettre en garde. Grimmjow quand à lui était en Resurrección et faisait face aux deux Onis avec un sourire digne de Kenpachi.


_ Vous avez laissé le plus facile à votre ami.

_ On ne peut pas vraiment dire que ce soit un ami... Mais pourquoi le plus facile ? Il en a deux, j'ai que vous.

_ Je suis aussi fort qu'eux deux réunis.


<< Et merde. Je vais morfler... >>


Elle se mit en garde et le combat commença. L'Onis essaya aussitôt de la tuer, visant ses points vitaux, mais elle se défendait plutôt bien et la glace d'Aisudowãfu la protégeait efficacement. Elle du cependant reconnaître qu'il était très fort. Les coups de L'Onis faisaient trembler son bras à chaque parade et elle avait du mal à ne pas reculer. Elle se décida finalement à attaquer, elle envoya son anneau derrière l'Onis et le fit revenir violemment tout en donnant un coup de pied dans le bas ventre de l'homme. Mais ce dernier esquiva les deux coups d'un shunpo. Elle serra les dent et attaqua de nouveau, utilisant ses flammes le plus possible ainsi que des attaques au corps à corps. Elle devait le vaincre, qu'importe les blessures, elle devait juste gagner. Sur cette pensée, elle abandonna totalement sa défense pour ne faire qu'attaquer, encore et encore.

L'Onis essayait de tuer la jeune fille, mais, à sa grande surprise, à chaque fois qu'il la blessait un tant soit peu, elle ne réagissait pas et sa blessure gelait sur place. Il ne comprenait pas, elle ne semblait pas ressentir la douleur et la flamme dans ses yeux était de pure détermination. Elle ne faisait qu'attaquer, toujours plus puissamment. Il commença lentement à paniquer, mais qui était cette fille ? Pourquoi ne se défendait-elle pas ? Elle laissait plein d'ouverture et avait plusieurs entailles un peu partout, mais elle n'y prêtait pas attention. L'Onis recula d'un pas et se rendit compte trop tard de son erreur, elle redoubla d'effort. Il essayait de la tuer, mais ses points vitaux étaient bien défendus et il ne pouvait la saigné à mort. Il était blessé à plusieurs endroits. Il avait mal et se fatiguait alors que la fille en face de lui était semblable à une bête sauvage.

Grimmjow galérait pas mal avec ses deux adversaires mais s'amusait comme un fou. Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eut d'adversaire de cette trempe. Il fonça sur l'un des deux, le plus faible et celui qui était le plus blesser et lui porta un coup de queue dans les jambes, le faisant tomber. Puis, il lui planta son couteau dans le cœur. Lorsque le message apparut, il appuya sur le masque avant de se retourner et d'esquiver une attaque du second Onis. Il lança à Karin :


_ Eh gamine ! J'ai déjà finit l'un de mes deux ! Grouille-toi si tu veux pas que je te laisse !


Elle ne répondit pas mais attaqua encore plus. L'Onis contre lequel elle se battait semblait vraiment effrayé et déconcerté par le comportement de la jeune fille. Il attaqua mais rien n'y faisait, la détermination de Karin était toujours aussi brûlante. Elle le frappa et, malgré la parade, lui entailla l'épaule. L'Onis recula en portant la main à sa blessure, elle était bien plus grave que les autres. Karin n'attendit pas et attaqua de nouveau, lui faisant une grande entaille partant de l'épaule déjà blessée et arrivant à la hanche opposée. L'Onis tomba à genou et Karin envoya un message à Aisudowãfu :


<< J'veux tester un truc, crée une boule de glace autour de Asa. Tu vas être transféré en même temps que moi alors peut-être que tout ce qui est entouré par ton pouvoir va l'être aussi... >>

<< Bien maîtresse. >>


Karin leva son sabre et acheva l'Onis. Elle appuya aussitôt sur la silhouette humaine.


_ Seireitei Toshiro.


Une lumière l'entoura et elle disparut. Grimmjow grogna et acheva son dernier adversaire, appuya sur le dernier symbole et dit :


_ Seireitei Nell.


Il disparut aussi.


Au Seireitei :


Une réunion des capitaines était en cours pour décider de ce qu'il convenait de faire d'Hinamori. Elle avait été mise aux arrêts un peu plus tôt mais refusait de parler. Ichigo était lui-même présent et tapait du pied. Rien n'avançait Toshiro aussi semblait commencer à perdre patience. Cependant, brusquement, une lumière apparut et Karin apparut, blessée assez gravement à plusieurs endroit, elle était à genoux et jeta un regard à Toshiro, sourit avant de s'effondrer, totalement épuisée. Avec elle était apparut un pantin de glace et un globe de glace. Ce dernier e brisa, laissant place à un chien à trois tête. Tout le monde était éberlué. Le commandant fut le premier à réagir.


_ Capitaine Unohana, Capitaine Hitsugaya, emmenez-la à la quatrième division. Kurosaki, allez chercher Inoue Orihime.

Ils s'exécutèrent aussitôt. Ichigo partit au plus vite, Toshiro souleva Karin et suivit Unohana, mais le chien leur emboîta le pas. Le pantin, qui était posé sur le ventre de Karin, dit alors :


_ Asa veut rester avec elle. Juste pour être sûr qu'elle aille bien.

_ Je vois, fit Unohana. Il peut venir, mais il n'a pas le droit d'entrer dans le bâtiment.


Le chien aboya joyeusement et ils partirent. Ils arrivèrent rapidement à la quatrième et le chien accepta à contre cœur de rester dehors alors que Toshiro suivait Unohana jusqu'en salle de soin intensif. Il l'allongea sur le lit que lui désignait la capitaine et ils lui retirèrent ses armes et tout ce qui n'était pas important. Toshiro du sortir pour qu'Unohana enfile un kimono blanc à Karin et regarde ses blessures. Aisudowãfu accompagna le jeune capitaine qui était très inquiet.


_ Ne vous inquiétez pas, aucun de ses points vitaux n’est touché. Elle a juste de nombreuses plaies, mais j'ai gelé les hémorragies. Elle va s'en tirer une fois qu’Orihime sera là.

_ Je l'espère. Tu es Aisudowãfu ?

_ Oui. Mais vous pouvez m'appeler Ai comme ma maîtresse.

_ Pourquoi tu l'appelle comme ça ?

_ Parce que je suis son zanpakutô et donc son serviteur. Elle m'a parlé de vous aussi.

_ Elle a dit quoi ?

_ Que si elle se battait pour sortir de ce labyrinthe, c'était dans le but de vous revoir.


Il eut un pâle sourire. Il resta silencieux un moment et Aisudowãfu respecta son souhait. Bientôt, Ichigo arriva avec Inoue et la jeune fille entra dans la salle de soin. Ichigo s'assit sur le banc à côté de Toshiro.


_ J’espère qu'elle va s'en sortir.

_ Elle va s'en sortir, répondit le pantin.

_ Bien sûr qu'elle s'en sortira, cette gamine est forte, fit une voix qui fit sursauter les deux hommes.


Ils tournèrent la tête et virent Grimmjow accompagné de Nell qui se dirigeait vers eux, il était aussi blessé. Ichigo se méfia aussitôt, mais l'Arrancar leva la main et ajouta :


_ Relaxe Ichigo, j'suis pas venu me bastonner, juste récupérer Nell. Et profiter du fait que ta copine soit là pour mes égratignures.

_ Mouais. Mais attend, t'es passé chez moi !

_ Ouaip. J'ai vu ta gosse, elle jouait avec Nell. Mais je lui ait rien fait, t'inquiète.


Il s’assit lui aussi sur le banc. Toshiro l'observait du coin de l’œil.


_ C’est vrai que tu as fait équipe avec Karin ?

_ Ouaip ! C'te gamine est un vrai boulet... Sérieux, qui aurait l'idée d'adopter un chien de l'enfer ?

_ Mais Asa est mignon, dit Nell.

_ Tss...


La porte de la salle s'ouvrit et Unohana fit signe à Ichigo et Toshiro de rentrer en jetant un regard méfiant à Grimmjow. Une fois à l'intérieur, ils virent Karin tranquillement allongée, totalement guérie et vêtue d'un kimono blanc. Unohana dit :


_ Maintenant, je vous laisse l'emmener dans sa chambre. Capitaine, vous savez c’est laquelle.

_ Oui.


Il souleva doucement Karin dans ses bras et l'emmena. Ichigo quant à lui prit ses sabres et ses affaires et suivit après avoir remercier Inoue. Cette dernière sortit et vit Grimmjow.


_ Cool, t'en a finit avec la gamine, maintenant c’est mon tour, grouille, j'veux retourner au Hueco Mundo moi !

_ Euh... D'accord...


Elle s’accroupit près de lui et le soigna.


Karin se réveilla quelques heures plus tard dans le lit. Elle ouvrit lentement les yeux et sentit une présence près d'elle, elle tourna la tête et vit des cheveux blanc à côté d'elle. Elle sourit, Toshiro avait du s'endormir à son chevet. Elle leva la main et la mit dans la tignasse blanche.


_ Debout Toshiro.


Le shinigami grogna et frotta inconsciemment sa tête sur la main pour qu'elle continue de le caresser. Il finit par se redresser en ouvrant les yeux et vit Karin qui le regardait d'un air amusé.


_ Karin... Karin !


Il la prit aussitôt dans ses bras avec un grand sourire, la serrant contre lui. Elle l'étreignit elle aussi en souriant.


_ Tu m'as tellement manqué, murmura-t-elle.

_ Toi aussi. Ne part plus jamais, reste toujours près de moi.

_ C'est promit.


Il s'écarta légèrement d'elle et ils s'embrassèrent. Ils restèrent ainsi jusqu'à manquer de souffle, mais recommencèrent juste après avoir prit une brève inspiration. c’est la-dessus que tomba Unohana qui venait vérifier que sa patiente allait bien. Ils se séparèrent légèrement en rougissant un peu, mais la capitaine eut un sourire :


_ Je vois que vous êtes réveillée et en pleine forme.

_ Euh... oui. Mais...


Un énorme grognement s'éleva de son ventre et elle plia ses mains dessus en grimaçant.


_ Je meurt de faim.

_ Pour ne pas changer, dit Toshiro.

_ Rho... ça va.


Unohana sourit avant de dire :


_ Votre frère a dit que dès votre réveille, si vous pouviez bouger, il préparerait de quoi vous restaurer chez lui.

_ Ouais !


Elle se redressa et voulut se lever mais sa tête se mit à tourner et elle manqua de retomber sur le lit.


_ Oula... Faut que je fasse gaffe.

_ Ne te lève pas si vite.

_ Ouais, c’est bon... J'ai faim moi.


Toshiro soupira mais eut un petit sourire, elle n'avait pas changé. Unohana donna un shihakusho à Karin et Toshiro sortit le temps qu'elle s'habille. Puis, ils se rendirent à la maison d'Ichigo et Rukia en shunpo. Lorsqu'ils arrivèrent, la nuit tombait. Toshiro frappa à la porte et ce fut Rukia qui ouvrit. Elle sourit à Karin et cette dernière se jeta dans ses bras :


_ Salut Rukia !

_ Karin. Tu nous a tous inquiété, tu sais ?

_ Désolée.

_ C’est pas toi qui doit être désolée, marmonna Toshiro.

_ Vous avez arrêté l'autre ?

_ Si tu parle de Getsumen non, c'était un coup monté. Mais je t'expliquerais plus tard, pour le moment, on va fêter ton retour, dit Toshiro.

_ Ouais ! Manger !


Son estomac approuva Karine et les deux autres rires. Rukia les fit entrer et ils arrivèrent dans une pièce plongée dans le noir. Soudain, la lumière s'alluma et tout le monde cria :


_ Surprise !! Bon retour parmi nous Karin !!


Elle n'en revenait pas. Il y avait Ichigo, Nell, Yuzu, Ishin, Matsumoto et tous les amis d'Ichigo. La pièce était munie d'une banderole qui souhaitait un bon retour à la jeune fille et il y avait beaucoup, mais beaucoup de nourriture. Karin du se retenir de baver en fixant tout ce qu'il y avait à manger.


_ Merci tout le monde.


Elle souriait, heureuse. Ils ne perdirent pas de temps et commencèrent le repas pour le plus grand bonheur de Karin. Une fois la fête terminée, elle sortit un peu prendre l'air sur le toit. Elle fut bientôt rejointe par Toshiro. Il s'assit près d'elle et elle posa sa tête sur son épaule.


_ Je suis contente d'être revenue. Et en plus, j'ai put garder Asa.

_ Il va être difficile à nourrir ton chien.

_ Ba, un peu de viande chaque jours, c’est tout ce qu'il lui faut.

Il hocha la tête et la serra un peu plus contre lui. Puis, soudainement, il se tourna de côté et sortit quelque chose de sa poche.


_ J'ai une question à te poser, depuis un moment déjà.

_ Laquelle ?


Elle devinait où il voulait en venir et souriait à cette idée. Il lui tendit l'écrin en l'ouvrant, découvrant une bague en argent ornée de diamants noirs.


_ Kurosaki Karin, veux-tu devenir ma femme ?

_ Évidemment que je veux !


Il sourit avant de lui passer la bague au doigt et de l'embrasser avec joie. Ils entendirent alors des applaudissement venant d'en bas. Ils tournèrent la tête et virent tous les autres qui regardait depuis le jardin. Karin rougie dans l'obscurité et Toshiro ne devait pas être mieux. Matsumoto siffla et lança :


_ Vous vous décidez enfin capitaine !

Il ne répondit pas. Karin lui prit la main et lança :


_ Un peu d’intimité, ça vous défriserait ?


Puis elle partit en shunpo en entraînant son fiancé. Ils partirent se coucher chez Toshiro. Même si Karin avait essayé de le faire céder le soir-même, mais il était tenace le bougre et refusait toujours de faire quoi que se soit avant mariage.



Commentaire de l'auteur Merci d'avoir lut, j'attend vos impressions avec impatience. J'étais pas trop chaude pour ce chapitre, mais bon...
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales