Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1965 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach

Manipulation Oubliée
[Histoire En réécriture]
Auteur: manga93 Vue: 10858
[Publiée le: 2012-09-19]    [Mise à Jour: 2013-09-15]
13+  Signaler Romance/Action-Aventure/Mystère/Suspense Commentaires : 27
Description:
Une disparition pendant 3 ans, un individu inconnu, un frère un peu trop protecteur et la voilà à la Soul Society. Alors qu'elle ne pense qu'à retourner chez elle, elle sent que ce monde ne lui est pas totalement inconnu, que le capitaine-commandent n'est pas aussi parfait qu'il veut le faire croire et que le capitaine de la dixième division ne profite pas assez de la vie. Ajouter à cela quelque rêves qui n'en sont surement pas. Une chose est sûre, le passage de Karin à la Soul Society ne sera pas sans conséquence.

Toshiro/Karin


Note : Chapitre réécris jusqu'au 6 inclus.
Crédits:
Les personnages appartiennent à Tite Kubo.
Exception faite à quelques personnages
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre 10 : Explosion de sentiment

[2057 mots]
Publié le: 2013-04-27Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Agréablement surprise de voir autant de vue en si peu de temps, merci à tous ( j'attends toujours au moins les 100 vues avants de poster la suite ). C'est pourquoi je me suis dépêcher de finir ce chapitre ( que j'ai eus bien du mal à terminer ) pour vous remercier.
Bonne lecture
Elle fonçait sur le capitaine-commandant et alors qu'elle tentait une attaque, elle fut bloqué. Le zanpakuto qui bloquait son arme, elle le connaissait. Et son propriétaire encore plus. Elle assénait une pression sur son arme, pour forcer son possesseur à lâcher prise, mais rien n'y faisait. Il était couvert de sang et peinait à lui résister. Bien que son sang commençait à couler le long de ses plaits, il n'en laissait rien paraître. Il l'a fixait de ses yeux comme il le faisait si souvent. Elle finit par reculer, quittant son regard, le laissant récupérer.


- A quoi tu joues ? Cria Karin.

- C'est plutôt à moi de dire ça. Répondit-il.

- Ne te mêle pas de ça !

- C'est mon devoir.

- Ton devoir ! Tu n'as que ce mot là à la bouche Toshiro ! S'énerva t-elle.

- Que veux tu ?

- La justice tout simplement. Tu devrais être de mon côté alors Toshiro. Sourit-elle.

- La justice ? Répéta t-il confus.


Il n'eut pas le temps de réfléchir au sens de ses paroles que déjà Hiro relançait leur combat interrompu, le contraignant à reculer malgré lui. Quelques secondes plus tard, une forte attaque d'Hiro projeta le capitaine de la dixième divisions sur le sol, l'éloignant de Karin. Celle-ci après un rapide coup d'œil vers Toshiro, s'élança une nouvelle fois sur le capitaine-commandant, mais fût une nouvelle fois interrompu. Cette fois ci, c'était la vielle femme Sachiko qui s'était interposé. Elle repoussa d'un geste de la main Karin qui vola et tomba sur le sol de la cour, puis elle commença le combat contre son adversaire, Genrysai. Karin se releva et tenta une attaque sur la vielle femme, qui fût de nouveau paré. La jeune femme commençait à sérieusement en avoir assez d'être sans arrêt interrompu. Elle lança un bref regard à son nouvel adversaire. Lorsqu'elle croisa ses yeux brun, elle resta de marbre, insensible. Il la fixait, attendant des explications, elle le savait.


- Je ne me battrais pas contre toi Ichigo. Dit Karin à son frère.

- Moi non plus, alors explique moi Karin.

- Tu te souviens quand maman est morte ? Tu t'es tellement sentit coupable et moi je ne comprenais pas, je pensais que maman reviendrais, je pleurais parce que tu pleurais Ichigo, mais je ne comprenais pas. Comment aurais-je pu comprendre ? …

- Je n'es pas oublié …

- Ce n'était pas de ta faute, Ichigo … C'était la leur … de la sienne.


Son regard c'était durcit, c'est yeux noir était froid et tranchant. Ichigo, lui, restait dans l'incompréhension et ne le cachait pas, si bien que Karin se sentit obliger de continuer.


- Au capitaine-commandant comme on l'appel. Ajouta t-elle.

- Comment peux tu dire un truc pareil, Karin !

- Tu ne me crois pas, alors demande le lui ! Lança t-elle.


Le rouquin se retourna vers celui qui semblait-être l'assassin de sa mère, il était en plein combat contre cette femme qu'il semblait parfaitement connaître. Leurs combat était violent, intense et chaud. Tout comme le capitaine-commandant, Sachiko contrôlait elle aussi les flammes, si bien que l'eau qui avait recouvert la court s'était désormais évaporé, laissant la vapeur s'élever vers le ciel, brouillant leurs vision.
Qui devait-il croire ? Depuis toute ces années, avait-il aidé le mauvais camp ? Il avait sauvé les shinigamis à tellement de reprise, jamais il n'avait ressentit que le capitaine-commandant aurait été capable d'une tel chose. Il se tourna de nouveau vers sa sœur, elle fixait l'ancien comme si elle voulait le tuer du regard, puis ses yeux se posèrent de nouveaux vers le roux.


- Alors Ichigo ? Demanda t-elle.

- Comment ? Comment l'a t-il tué ? Qu'a t-il fais ?

- Rien. Se contenta t-elle de répondre.

- Rien ?

- Exactement, il n'a rien fait ! Il l'a laisser mourir sous ses yeux, pour une histoire sans importance ! Dit-elle laissant la colère l'envahir.


A peine eu t-elle finit sa phrase, qu'une puissante énergie spirituelle jaillit, forçant toute les personnes présente a s'abattre sur le sol. Étendu sur le sol dur, Karin pouvait apercevoir deux êtres encore debout malgré la puissance du reiatsu, le propriétaire de celui-ci et Sachiko. Le capitaine-commandant avait beau augmenter son énorme puissance, son adversaire restait de marbre, froide, le traversant du regard. La jeune femme parcourra des yeux les alentour, tous était rivé au sol même Hiro, qu'elle avait vu si fort, infranchissable comme un bloc de roc. Son regard se porta alors sur un corps non loin de celui d'Hiro. Il était étendu sur le sol et n'esquissait aucun mouvements. Bien malgré elle, Karin s'inquiétait. Il en avait vu de toute les couleurs, elle lui en avait fait voir de toute les couleurs. Elle sourit à cette pensé, il avait beau la disputer comme une enfant, elle savait qu'il l'aimait bien et que tous ça n'était qu'un jeu entre eux. Elle aimait quand il posait ses yeux sur elle et elle devait avouer qu'il lui était arriver de faire exprès de l'embêter, juste pour pouvoir contempler ses beaux yeux de glace.
Elle puisa dans ses forces pour pouvoir se déplacer malgré le reiatsu qui la maintenait à terre. Elle rampa jusqu'à Toshiro, croisant au passage les yeux remplit d'incompréhension d'Hiro. Elle planta ses yeux dans ceux fermé de Toshiro, luttant pour s'élever quelque peu du sol, de sorte à être face à lui. Il ne bougeait pas, son corps était couvert de sang, ses cheveux de neige étaient tachés de rouge à quelques endroits. Elle eu un pincement au cœur. ça lui faisait mal de le voir dans cet état, tellement mal. Elle le fixa un long moment, se perdant dans sa mémoire, repassant les moments qu'elle avait passée avec lui et qu'elle avait tant aimés.


- Tu comptes me regarder encore longtemps ? Demanda Toshiro.

- T'es réveillés ? Demanda t-elle après un sursaut.

- Je ne suis pas aussi mal en point que tu ne le pense. Dit-il en ouvrant les yeux.


Elle avait tant voulut qu'il les ouvre, ses beaux yeux turquoises. Ils lui avaient tellement manqué. Elle le contempla un moment, puis sourit. Elle avait été bête de s'inquiéter pour lui, mais elle n'avait pût s'en empêcher.


- Qu'est ce qui t'arrive Karin ?


Sa voix avait été douce, elle aurait même put y déceler de la tristesse. Qu'allait-elle lui répondre ? Comment aurait-elle put lui dire qu'à ce moment précis elle détestait les shinigamis ? Devrait-elle lui mentir ? C'était inutile et elle le savait, il aurait très vite fait de découvrir son mensonge. Elle se mordit la lèvre. Il arqua un sourcil.


- C'est … compliqué, Toshiro. Se contenta t-elle de répondre.

- Compliqué ? C'est tout ce que tu as à me dire après avoir essayé de tuer le capitaine-commandant ?

- Je ne l'es pas fait, c'est le principal.

- Parce que je t'en es empêché. Souligna t-il.

- …

- ça fait longtemps qu'ils se battent ? Demanda t-il après un moment de silence.

- Ils ne se battent pas, ils se provoquent.


Elle fixait leur combat. Karin n'avait jamais vu Sachiko aussi concentré, elle voulait gagner et rien n'aurait pu l'en empêcher. Mais c'était son combat, et elle ne laisserais personne le lui volé pas même elle. Elle aimait cette vielle femme, elle avait appris à l'aimer. Elle avait beau passer son temps à lui crier dessus, elle n'était pas méchante, mais il fallait bien l'avouer, Karin faisait tout pour rendre les gens autour d'elle complètement fou. Elle lui devait tant, mais c'était la jeune femme qui avait le contrôle, possédant un avantage certain, la confiance de ses camarades. Un regard vers Hiro et ce fut comme s'ils entamaient une véritable conversation. Ils n'avaient pas besoin de plus pour ce comprendre, ils s'étaient toujours compris et il tenait une grande place dans le cœur de la brune, une trop grande place.


- Karin !? Appela Toshiro.


Elle ne répondit pas. A quoi bon ? Il ne serait pas d'accord avec elle et ferait tout pour l'en empêcher, elle le savait. La pression spirituelle du capitaine-commandant commençait à baisser doucement. Un regard vers ses autres compagnons, ils s'étaient tous mis d'accord.


- Karin ! Continua Toshiro se faisant plus insistant.


Elle reposa les yeux sur le jeune capitaine. Il allait lui en vouloir, peut-être était-ce mieux ainsi. Ils ne pouvaient plus continuer comme ça, ils ne devaient pas, ils ne voulaient pas.


- Toshiro … Je suis désolé. Se contenta de répondre Karin.


La pression spirituelle du capitaine-commandant chuta et les ennemis des shinigamis se relevèrent tous d'un coup. Karin fonça sur le capitaine-commandant faisant apparaître son arme à l'image du meurtrier de sa mère. Sachiko lui faisant fasse fût rapidement repousser par Ilys, la petite fille joyeuse aux longs cheveux rose. Après avoir forcé la vielle femme à reculer, Kokoro l'emprisonna dans une cage de métal dur et froid. Karin qui continuait de s'élancer vers Genryusai lança un sourire au deux jeunes femmes avant de croiser le fer avec son ennemi.
Sachiko ne mit pas longtemps avant de pouvoir s'échapper de cette cage de fer et repoussa avec une faciliter déconcertante les deux jeunes femmes qui l'avait trahit quelque minute plus tôt. Elle ne leur adressa aucun regard alors qu'elle s'avança lentement vers l'auteur de cette trahison.
Karin avait commencé son combat qu'elle avait attendu depuis trois longues années et contrairement à toute attente, elle n'était pas aussi désavantagée qu'on aurait pût le croire. Pour une raison ou une autre, les coups qu'assénait Karin n'était pas aussi inefficace que chacun l'aurais pensés. Était-ce le capitaine-commandant qui n'était pas aux meilleurs de sa forme ? Ou Karin qui était réellement plus puissante qu'il ne l'avait prévu ?
Ichigo observait le combat de sa sœur, il ne l'avait jamais vu aussi concentrée et aussi sûre d'elle. Que savait-elle qu'il ignorait ? Qu'elle rapport avec sa défunte mère ? Dans sa tête les questions se bousculaient mais aucune réponse n'apparaissait. Devait-il intervenir ? Arrêter ce combat ?
C'est alors qu'il aperçut cette vielle femme que Karin connaissait sans qu'il ne sache comment, elle avançait doucement en direction de leur combat. Ses yeux étaient dure, froid, puis elle se mit à courir et propulsa Karin qui traversa la cour dans un violent coup. Ichigo émit un sursaut de surprise, sans pour autant réagir.


- Petite sotte, ça t'apprendra à me trahir ! Lança la vielle.

- Je ne vous est pas trahit, je n'es fait que faire ce que j'aurais dû faire depuis longtemps.


Karin avait lancée cette phrase froidement, traversant de ses yeux noirs le regard de la femme à qui elle devait tant. Elle se releva péniblement, cette femme n'y était pas allée de main morte. La brune était couverte de blessure légère, ses cheveux volants autour d'elle et retombant en cascade dans son dos.


- Après tout ce que j'ai fait pour toi, comment as tu oser ! Continua Sachiko.

- Occupez vous de vos affaires.

- Petite insolente !


Elle accompagna son insulte par une violent attaque de flamme diriger sur la brune. Alors que Karin se préparait à la contrer, elle n'arriva pas. Devant elle, celui qui avait toujours été là pour elle, qui le sera toujours, qu'elle aimait tant, qui l'avait toujours soutenu, qui continuerais de la soutenir, une personne à qui elle aurait confier sa vie.


- Tu n'es pas obligé de me sauver, j'aurais put me débrouiller par moi même. Fit-elle remarquer à son sauveur un sourire sur les lèvres.

- Je sais, mais je déteste te voir en si mauvaise posture.

- Arrête de t'inquiéter pour moi et occupe toi plus de toi, tu n'es pas invincible.

- Je sais, mais je ne peu pas m'en empêcher, parce que … je t'aime Karin.
Commentaire de l'auteur Et voila, je suis très contente de ma fin, je dois dire ! Je suis en vacance alors j'essayerais de poster un autre chapitre très rapidement, alors j'attends de passer la barre des 100 visites !
A très bientôt pour la suite
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales