Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Imaginaire
    Seven Edition
    Nb de signes : 80 000 - 500 000 sec
    Genre : horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/12/2020
  • Confinement
    Réticule
    Nb de signes : 3 000 - 30 000 sec
    Genre : fiction réaliste - témoignage - contemporain - récit de vie - réaliste - humour
    Délai de soumission : 08/05/2020
  • L'Indé Panda 9
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 500 - 6 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • L'Ampoule n°7
    Éditions de l’Abat-Jour
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : atypique - étrange - noir
    Délai de soumission : 10/05/2020
  • Mauvais goût
    Bigornette
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/08/2020
  • Prix Zadig de la Nouvelle policière
    Éditions Exæquo
    Nb de signes : 65 000 - 130 000 sec
    Genre : policier
    Délai de soumission : 12/07/2020
  • Littératures de l'imaginaire
    Tirage de têtes
    Nb de signes : 2 000 - 20 000 sec
    Genre : imaginaire - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 31/05/2020
  • La sauvegarde des orang-outans
    L'ivre d'histoires
    Nb de signes : 15 000 - 45 000 sec
    Genre : steampunk - science-fiction - fantasy
    Délai de soumission : 01/06/2020
  • Dimension "Marmite et microonde"
    Rivière blanche
    Nb de signes : 1 000 - 50 000 sec
    Genre : steampunk - horreur - science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/09/2020
  • Depuis plusieurs jours, la plage était déserte.
    Journal Quinzaines
    Nb de signes : < 4 500 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/03/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 1395 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach

Love society
[Histoire Terminée]
Auteur: Stelina Vue: 7886
[Publiée le: 2010-03-11]    [Mise à Jour: 2013-04-06]
G  Signaler Général Commentaires : 25
Description:
Les petits couples de la soul society s'expriment après le combat contre Aizen
- chapitre 1 Kyoraku X Ise: en ligne
- chapitre 2 Rangiku x Gin x Shuhei: en ligne
- chapitre 3 (modification) Unohana x Isshin : en ligne
- chapitre 4: Hitsugaya x ?
- chapitre 5: Ukitake x Byakuya (YAOI): en ligne
- chapitre 6: Shinji x Orihime: en ligne
- chapitre 7: hinamori x Aizen: en ligne
- chapitre 8: Urahara x Yoruichi: en ligne
- chapitre 9: Ichigo x Rukia : en ligne
Crédits:
Les personnages de Bleach appartiennent au génialissime Tite Kubo
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

ma raison de vivre

[1160 mots]
Publié le: 2010-08-30Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Terminées les vacances au boulot ^^

Si quelqu’un m’avait dit un jour que ça arriverait, que ça m’arriverais un jour. Je n’ai jamais eu aucune raison de vivre, je n’avais qu’une raison de survivre, cette raison: Aizen. Il m’a volé ma vie, et celles de mes amis.

Je ne respirais que pour ça me venger, lui faire payer de la manière la plus cruelle qu’il soit même si pour ça je devais lui ressembler voire même le surpasser dans la monstruosité.

Aizen tu m’as tout pris et en même temps tu m’as tout donné, j’ai une vraie famille qui me protège et que je protège, j’ai rencontré Ichigo et ma raison de vivre: Orihime, sans cette ordure je ne l’aurais jamais rencontré.

Aujourd’hui, elle est là ,nue ,allongée dans mes draps, dormant paisiblement le sourire aux lèvres. Mais je dois avouer que ça n’a pas été simple, elle était carrément accros aux rouquins et quand j’y repense j’ai eu pas mal de chance.

Ce soir là, il pleuvait dehors, j’aime bien la pluie, je la trouve agréable, j’adore me promener quand il pleut et cette nuit là, elle était là assiste à sa fenêtre, elle regardait tristement devant elle, les yeux dans le vague. Je saute sur son toit et descends discrètement, je fis apparaître mon visage devant elle, elle eut un reflexe inattendu, elle m’envoya son poing dans la figure. Elle se confondis en excuse en me reconnaissant

- je suis sincèrement désolée, tu m’as fait peur et…

- pourquoi es-tu si triste? Éludais-je

- je ne suis pas triste voyons me sourit-elle peu convaincante

- tu n’as pas de devoirs à faire? Demandais je histoire de noyer le poisson

- ils sont faits, je voulais profiter du week-end

Ah oui, j’oubliais ce détails, les élèves ne vont pas à l’école le week end chez les humains et quand j’y pense je pense que le vieux Yama-jii devrait en prendre de la graine.

- pourquoi restes-tu seule ce soir?

- j’ai avoué mes sentiments à quelqu’un sachant pertinemment qu’ils n’étaient pas réciproques avoua-t-elle de but en blanc.

- ça ne doit pas être facile, mais tu as toute une vie pour trouver la personne qu’il te faut et puis je sais pas ce que tu lui trouve à Ichigo

- mais comment tu le?

Je le souris pour éviter d’avoir à lui répondre « faut être un crétin fini pour ne pas le voir » et je me souvins qu’Ichigo était le seul à ne pas le voir, ce qui confirme le fait qu’il soit un crétin. Bref, je reporte mon attention sur elle, elle semblait inquiète

- tu vas bien?me demande t’elle

Je rêve, c’est elle qui a le cœur brisé et c’est pour moi qu’elle s’inquiète, elle est bizarre. Mais je me sens bien avec elle. Je lui tend la main, son regard est remplit d’interrogation, je lui répond par un sourire histoire de la rassurer. Elle saisit ma main, je la tire vers moi, l’attrape par la hanche et saute de toit en toit sous la pluie pour arriver chez moi, du moins chez nous.

- pourquoi m’as-tu amenée ici?

- passe un petit moment avec nous et je te jure que ta nostalgie va disparaitre

Et effectivement, je l’ai observé et elle a bien rit, bon je l’avoue, je ne l’ai pas lâché du regard et Kensei ne s’est pas gêné pour le faire remarquer haut et fort. La soirée terminée, sa bonne humeur revenue, je la ramène chez elle.

- merci pour cette soirée me dit elle

Mon cœur s’emballe, qu’Est-ce qui m’arrive?

- euh…de rien

Je rentrais troublé et je revenais la voir tous les soirs, jusqu’à me rendre compte que je ne pouvais plus me passer d’elle, quelle tuile! J’ai donc décidé de ne plus aller la voir, bien entendu mon humeur n’était pas joyeuse.

- elle te manque hein Shinji? Entendis-je dans mon dos

Je ne répondis pas, je n’avais pas envie de parler et encore moins à cette peste d’Hiyori

- tu sais, j’en ai parlé aux autres…

Nan mais je rêve quelle peste!

-… et ils sont d’accords pour qu’elle fasse partie de la famille

- et si elle ne veut pas m’entendis-je répondre

- et si elle veut! Baka! Me réplique t’elle

Je ne répond pas, je n’aime pas les faux espoirs mais j’aime encore moins ne pas être fixé, je me lève et me rend chez elle, je regarde par la fenêtre, surement un truc infecte, mais elle est tellement jolie, ses yeux marrons concentrés sur la concoction, elle remis une mèche en place derrière son oreille. Je cogne à la vitre. Elle se retourne, me regarde et sourit à pleine dent, elle semble heureuse de me revoir, ce qui m’ébranle beaucoup. Elle ouvre la fenêtre

- je pensais que tu avais des choses à régler et après je me suis dit que tu m’en voulais et puis je me suis demandé pourquoi et…

Je la fis taire en posant les lèvres sur les siennes, ce n’était pas du tout ce que j’avais prévu et la panique me gagna rapidement mais je la sentis se détendre et poser ses mains sur mon visage. Je réduis la distance entre nos corps et pose mes mains sur ses hanches. Elle entrouvrit légèrement les lèvres pour que j’approfondisse le baiser et je ne me fis pas prier.

Ce fut notre premier baiser, il y a de cela trois ans

Oh, elle est réveillée, elle me sourit, elle se redresse pour m’embrasser

- bonjour!

- bien dormi? l’interrogeais-je connaissant la réponse

- très peu, mais très bien me dit elle en posant sa tête sur mon torse.

- A quoi tu pensais, quand tu croyais que je dormais? Poursuivit-elle

- A la raison pour laquelle je suis en vie

- et c’est quoi cette raison?

- tous les moments passés avec toi, ma raison de vivre Mme Hirako

Je l’embrasse et elle me tire vers elle, je crois qu’on est pas prêts de se lever et ce qui est normal pour des jeunes mariés en lune de miel.

 

 

 

 

 

 

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales