Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1964 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach


Défi : ["Le gardien céleste protège vaillament" (poème shinigami (inventé par moi) faisant référence au gardien céleste)]
Le gardien de mon coeur Auteur: cornila-san Vue: 17712
[Publiée le: 2011-06-09]    [Mise à Jour: 2012-10-19]
G  Signaler Romance/Action-Aventure/Amitié Commentaires : 124
Description:
Aprés la bataille contre Aizen, la Soul Society est de nouveau calme, et nos shinigamis préférés sont replongés dans leur train-train quotidien ( vaincre des hollows, remplir la paperasse, retrouver la vice-capitaine qui s'est fait la malle avec la bouteille de saké... ). Mais dans l'ombre, un nouvel ennemi se prépare. Il recherche un pouvoir se trouvant sur Terre, et n'hésite pas à employer tous les moyens pour avoir ce qu'il veut. Et quand, dans un même temps, Toshiro se découvre un côté doux qu'il ignorait losqu'il est avec Karin... Rien ne va plus !
Crédits:
Bleach, son univers et ses personnages sont à Tite Kubo, même si j'aimerais bien acheter Gin, et les personnages OC ( Amu, Kahei, les Fuerzas, etc... ) sont à moi.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Trop de hollows ? Mais que se passe-t-il ?

[4842 mots]
Publié le: 2011-06-27
Mis à Jour: 2012-02-08
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Voilà le premier chapitre ! Il est plus long que le prologue, et j'espère qu'il vous plaira ! Désolée à l'avance pour les fautes d'orthographes et autres.

CHAPITRE 1: Trop de hollows ? Mais que se passe-t-il ?

Ichigo soupira en exécutant le konso. Il savait bien qu’en tant que shinigami remplaçant, il aurait beaucoup de responsabilités, mais bon, les hollows pouvaient bien faire un effort, non ? Parce que décider d’attaquer une âme errante à trois heures du matin, ce n’était franchement pas sympa pour son quota de sommeil !

Une fois l’âme, une gothique qui avait trouvé cool de se faire attaquer, envoyée à la Soul Society, le roux se tourna vers Rukia. Celle-ci, les sourcils froncés et le visage concentré, observait son portable. Elle finit par donner un coup dessus.

-Ce n’est pas normal ! brailla-t-elle, Pourquoi autant de hollows apparaissent ces derniers temps ? On en a droit à deux par jour ! A tous les coups, Urahara est derrière tout ça ! Qu’est-ce que ce marchand de malheur a encore fabriqué ?

-Tu sais, commença Ichigo d’une voix fatiguée, Ce n’est pas en frappant ton téléphone et en beuglant que les hollows décideront de rester au Hueco Mundo et de nous laisser tranquilles !

-Je suis au courant, merci ! lui hurla-t-elle, Mais j’ai le droit de crier si je suis énervée, il me semble !

-Ca va, calme-toi !

Il préféra battre en retraite pour cette fois, la shinigami semblait vraiment énervée, et il était vraiment trop fatigué pour commencer une dispute maintenant. Las, il posa une main sur son visage, en attendant que son amie finisse de s’irriter toute seule. Il tenta quand même une approche:

-On pourrait rentrer ? Comme ça, tu pourras contacter Urahara-san. En plus, le jour commence à se lever.

« Et je pourrais dormir un peu » songea-t-il. La brune avait tourné son regard vers lui et le dévisageait. Elle remit son cellulaire dans sa poche et commença à marcher.

-Tu as raison, lança-t-elle, En plus, je pense que Chappy et Kon ont fait des leurs pendant notre absence, pour changer.

Ichigo se stoppa net. Il avait oublié les deux âmes artificielles, et craignait un peu ce qu’elles étaient capables de faire depuis la fois où, pendant qu’Ichigo et Rukia étaient partis à la chasse aux hollows, elles avaient commencées à se battre pour finir dans une position assez…hem…embarrassante sur le lit du rouquin, et Yuzu avait eu la bonne idée d’ouvrir la porte à ce moment-là. Depuis, Isshin et Yuzu croyaient dur comme fer qu’ils étaient ensemble, au grand désespoir du shinigami remplaçant. Il redoutait donc un peu ce qu’il pouvait se passer durant leur absence.

Grâce au shunpo, ils arrivèrent à la clinique en moins de cinq minutes. Après être entrés dans leur chambre (Rukia dormant toujours dans le placard d’Ichigo), ils retrouvèrent Kon allongé sur le ventre par terre, et Chappy lui faisant une clé de bras.

-Dites, ça vous arrive de rester tranquilles cinq minutes, vous deux ? demanda le roux aux deux corps.

-Vous n’aviez qu’à pas prendre autant de temps juste pour vous occuper d’un malheureux hollow, etAAIIIIIIEEEEEE! Mais tu vas lâcher mon bras, oui ? Nee-san, dis à cette furie qu’elle me fait mal!

-Chappy…Continue.

Une goutte coula derrière la tête d’Ichigo quand il vit Kon se tordre de douleur sous les attaques de Chappy, tandis que Rukia, totalement désintéressée de la situation, tapait sur son portable, comme si de rien n’était. Il soupira, en se disant qu’il valait mieux les arrêter. Il retira la petite bille verte de son corps et le réintégra, avant de replacer Kon dans le lion en peluche. En le voyant faire, Rukia revint également dans son corps. Une fois que ce fut fait, Ichigo jeta un coup d‘œil au réveil: 6H30. Ce n’était pas étonnant; le hollow avait la particularité de se fondre dans le décor, comme un caméléon, alors ils avaient mis du temps pour le trouver et le vaincre. Dire qu’il commençait les cours à huit heures, et qu’il aurait pu profiter d’une demi-heure de sommeil en plus, s’ils n’avaient pas été dérangés. Mais il savait qu’il ne parviendrait pas à se rendormir. C’était apparemment aussi l’avis de Rukia, puisqu’elle s’était enfermée dans la salle de bain pour s‘habiller.

En baillant, il descendit les escaliers et pénétra dans la cuisine. A aucun moment il ne s’était douté que celle-ci était déjà occupée, c’est donc avec surprise qu’il reconnut sa jeune sœur assise à table, une tasse de café posée devant elle.

-Karin ? Demanda-t-il, étonné, Mais pourquoi es-tu déjà debout ?

-Je me suis réveillée tôt, et je pourrais te poser la question également !

-Bah…Je me suis réveillé tôt aussi, alors…Pourquoi tu souris ?

-Oh, mais pour rien ! Tu sais, tu n’as pas besoin de te justifier, Ichi-nii ! Je comprends parfaitement qu’à ton âge, tu aies ce genre d’envies…

Ichigo fut déconcerté. Il n’était pas certain de ce qu’elle sous-entendait.

-Qu’est-ce que tu veux dire, exactement ?

Karin sourit de plus belle, et posa son visage dans sa paume.

-Et bien, il s’avère que cette nuit, vers trois heures du matin, j’ai entendu de drôles de bruits provenant de ta chambre, et que Rukia n’était pas dans la sienne…

-DE QUOI ? Tu ne vas pas t’y mettre toi non plus ! J’en ai déjà assez avec papa et Yuzu !

-Allons, Ichi-nii, il n’y a aucune honte à ça, et d’ailleurs, je pense que…

-Stop ! Si tu as entendu des bruits cette nuit, c’est parce que Keigo m’a téléphoné pour me parler de plusieurs choses totalement stupides, et ça a pris des heures !

-Et Rukia ?

Ichigo maudit le destin de lui avoir donné une sœur qui ne laissait échapper aucun détail.

-Et bien, en fait,…Rukia a…

-J’ai eu une envie de prendre l’air, je suis donc sortie ! Répondit la concernée en descendant les escaliers. Je te rassure, je n’ai aucune relation avec cet abruti !

-Abruti ?

-Je vois…Je me disais aussi, ce serait plutôt bizarre qu’Ichi-nii parvienne à séduire une aussi jolie fille que toi !

-Merci de faire comme si j’étais là !

-Mais il n’y a pas de quoi ! Répondirent les deux jeunes filles en chœur.

Ichigo grommela dans sa barbe tout en se servant une tasse de café. Rukia et Karin s’entendaient à merveille, et n’hésitaient pas à le taquiner à la première occasion, malheureusement pour lui !

-Bon, alors, Karin…commença Rukia, Pourquoi es-tu debout à cette heure ?

-Je l’ai déjà dit à Ichi-nii, je me suis réveillée tôt ! Il n’y a pas de quoi en faire un drame, si ?

-Non, c’est juste que je trouvais ça curieux…Bon, on y va, Ichigo ?

-Hein ? On va où ? Demanda le concerné.

-Dis-moi, tu le fais exprès d’être stupide ? On va chez cet abruti de marchand !

-Ah oui ! Se souvint Ichigo. Attends…J’y vais aussi ?

-Ben, bien sûr que oui ! Répondit Rukia comme si c’était une évidence.

-« Cet abruti de marchand » ? Vous voulez parler d’Urahara ? Questionna Karin.

Après la bataille contre Aizen, Ichigo lui avait tout expliqué au sujet de la Soul Society, des hollows, et tout ce qui allait avec. Elle connaissait donc l’ancien capitaine qu’elle avait même rencontré à quelques reprises.

-Effectivement, il y a un problème de hollows, et je suis sûre qu’il est derrière tout ça ! expliqua Rukia.

-Ah oui ? Je me disais aussi que je les trouvais nombreux depuis quelques temps !

-Hein ? Fit très intelligemment Ichigo. Il y en a qui t’attaquent ? Karin, répond-moi !

-Tu sais, Ichi-nii, les hollows m’attaquent depuis que tu es devenu shinigami remplaçant, alors bon…

-Fais quand même attention. La prévint Rukia. Bon, tu te dépêches Ichigo ?

-Quoi ? Mais j’ai même pas fini mon café ! Et puis, je te rappelle qu’on a cours dans…

« Bam ! » Sans s’étonner de la scène devenue habituelle pour elle, Karin avait vu Rukia assommer son frère et le traîner en direction du magasin. Quand le bruit d’une porte qui se ferme eut retenti, la jeune fille s’autorisa à bailler. Elle n’avait pas tout à fait dit la vérité. Plus exactement, elle avait menti par omission. Elle s’était bien réveillée tôt, mais c’était à cause d’un cauchemar. Pas les habituels qu’elle faisait de temps en temps, où elle revoyait sa mère, mais un plus étrange, où des silhouettes la torturaient, la battaient, puis elle affrontait un jeune homme un peu plus grand qu’elle, mais dont elle n’avait pas discerner le visage. Vraiment bizarre. Mais bon, la Kurosaki n’y attachait pas une grande importance, après tout, ce n’était qu’un rêve parmi tant d’autres.

En jetant un coup d’œil à la pendule, elle apprit qu’il était 7h. Bien que ce soit beaucoup trop tôt, elle saisit son sac et partit en direction du lycée. Elle avait envie de marcher un peu, et puis, elle aimait prendre son temps. Son passage de l’enfance à l’adolescence l’avait rendue plus calme, plus détendue. Enfin, elle ne se faisait pas d’illusions, elle savait bien que c’était aussi grâce à lui. Toshiro. Son ami shinigami, qu’elle avait rencontré il y avait un peu plus de trois ans, lors de cette fameuse partie de football. Depuis, ils s’étaient revus régulièrement, que ce soit pour pratiquer leur sport préféré, abattre des hollows ou même tout simplement discuter. En sa présence, Karin se sentait plus sereine, elle s’autorisait à se détendre, ce qu’elle n’arrivait pas à faire d’habitude. Bien évidemment, Ichigo n’était pas au courant qu’ils se voyaient, la brune connaissait assez son frère pour savoir qu’il s’imaginerait n’importe quoi et irait jusqu’à les empêcher de se revoir.

Elle soupira. Elle adorait Ichigo, mais des fois, il était un tantinet trop protecteur. Le changement physique de Karin l’avait rendu un peu trop agressif avec les garçons qui s’approchaient d’elle. Elle avait grandi ; ses cheveux avaient poussés, et ils étaient généralement attachés en queue de cheval ; son visage s’était affiné, mettant en valeur ses yeux bleus-noirs, et surtout, bien qu’elle ne batte pas celle d’Orihime, sa poitrine s’était suffisamment développée pour attirer les regards. Et malgré le fait qu’elle le lui ait répété des dizaines de fois, Ichigo n’avait toujours pas compris que sa sœur était tout à fait capable de s’occuper elle-même des quelques prétendants qui osaient venir se déclarer.

Tranquillement, elle longea le fleuve. Ce fleuve. Celui où sa mère était morte il y avait neuf ans. Son regard s’égara sur la berge pour s’arrêter sur une jeune fille qui…la regardait? La brune s’arrêta de surprise. Au bord du fleuve se tenait une adolescente mince et assez petite. De longs cheveux blonds cascadaient dans son dos tandis que ses yeux bleus océans la scrutaient comme si elle était un animal de foire.

Sans s’en rendre compte, Karin se perdit dans son regard, dans ses orbes bleu turquoises, comme celles de Toshiro. C’était ce à quoi elle songeait avant de se mettre une claque mentale. Ce n’était pas le moment de penser à lui ! Le temps de reprendre ses esprits, et elle reporta son attention sur la berge où la jeune fille avait disparu….Hein ? Karin observa les alentours, mais pas de traces de la blonde. Comme d‘habitude. Ce n’était pas sa première rencontre avec cette étrange personne. Elle l’avait déjà croisée à quelques reprises, et à chaque fois, elle disparaissait de cette manière, c’était à se demander s’il ne s’agissait pas d’un fantôme. Sans vraiment qu’elle ne comprenne pourquoi, elle était intriguée par cette personne. Faisant fi de ses pensées, elle continua son chemin tranquillement vers le lycée, et verrouilla au fond de son esprit ce drôle de pressentiment qui la tenaillait.

***********************

-Comment ça, vous ne savez rien ? D’habitude, ce n’est pas vous qui êtes au courant des moindres petits détails de se qui se passe, jusqu’à ce qu’on a mangé à midi ?

-Mademoiselle Kuchiki, je suis moi aussi très intrigué par tous ces hollows, et je suis en train de me renseigner D’ailleurs, Yoruichi-san est allée vérifier quelques détails, mais pour l’instant, je ne dispose d’aucune information !

-Vous mentez ! Vous savez, et vous ne voulez rien nous dire !

Résigné à attendre, Ichigo observait Rukia s’énerver contre Urahara depuis une bonne dizaine de minutes. Malgré les dires du marchand, la brune refusait de croire qu’il ne savait rien. Et cela durait. Vraiment, Ichigo aurait donné n’importe quoi pour pouvoir se reposer un peu, mais ça lui semblait être un rêve inaccessible.

-La seule chose que je peux vous dire, c’est que parfois, les hollows disparaissent d’un coup, sans que ni vous, ni M. Afro, ni nous, ni qui que ce soit de connu n’intervienne, mais nous ne savons pas comment !

-Et vous voulez que j’avale ça ? Urahara, vous savez toujours tout, alors pourquoi cela serait différent cette fois, hein ?

-Justement, ça m’inquiète d’autant plus parce que…

Rukia et Ichigo levèrent la tête. Kisuke se résignait enfin à leur dire ce qu’ils voulaient savoir ?

-…C’est indigne de ma réputation de ne pas être au courant ! Dit-il en se cachant derrière son éventail.

Ou pas. Visiblement, Rukia était sur le point d’exploser. Ichigo se demanda vaguement si l’ancien capitaine avait déjà vu la brune en colère pour de bon. La réponse devait être négative ou il n’essaierait certainement pas de la provoquer.

-Arrêtez de vous moquer de nous ! Hurla-t-elle. Parce que vous, ça vous amuse peut-être, mais c’est nous qui nous occupons de les purifier ! Et ce n’est pas vous qui avez une famille à protéger !

-Tiens, j’ignorais que votre famille se trouvait dans le monde réel, mademoiselle Kuchiki!

Immédiatement, Rukia se tut. Elle avait parlé sans réfléchir. Pourtant, c’était réellement ce qu’elle ressentait. Depuis qu’elle avait commencé à vivre chez Ichigo, elle en était venue à les considérer comme sa propre famille. Isshin était le père loufoque qu’elle n’avait pas eu, Yuzu la petite sœur qu’elle aurait voulu avoir, Karin la sœur mature qui lui manquait, et Ichigo…qu’est-ce qu’était Ichigo pour elle ? Son grand frère ? Non. Elle considérait Byakuya comme son grand frère, mais pas Ichigo. Son père ? Certainement pas. Son ami ? Oui…sûrement. Elle eut un doute. Ichigo était plus que son ami, mais elle ne parvenait pas à définir exactement quoi. Agacée, elle secoua la tête et fixa Urahara dans les yeux. Elle songerait à tout ça plus tard.

-Ce n’est pas la question, Urahara ! Pourquoi refusez-vous obstinément de nous nous donner les renseignements que nous sommes venus chercher ?

-Peut-être parce que je ne les ai pas en ma possession. Si j’avais une information, ne serait-ce qu’une théorie, je vous la donnerais, vous me connaissez, enfin !

-Justement ! C’est parce que je vous connais que je sais que vous mentez ! Qui sait si ce n’est pas à cause de vous et de l’une de vos expériences douteuses que les hollows se précipitent ici ?

-Je vous rassure, je n’ai aucune expérience douteuse sur le feu, du moins, aucune qui serait susceptible de provoquer cet effet-là.

-Je ne vous crois pas ! Et vous allez…

Une sonnerie les coupa à ce moment-là. Les regards des trois personnes présentes se dirigèrent dans un même mouvement vers le badge de shinigami remplaçant qu’Ichigo portait à sa ceinture.

-Merde, encore ? pesta le rouquin.

-On se reverra, Urahara ! Et je peux vous garantir que je ne lâcherai pas l’affaire tant que vous ne m’aurez pas tout dit !

Les deux shinigami partirent en courant, laissant Kisuke songeur.

-Que se passe-t-il, patron ? demanda Tessai qui passait, un carton sous le bras.

-Rien, c’est juste que je trouve que mademoiselle Kuchiki est de mauvaise humeur ces derniers temps.

-Et alors ?

-Il y a deux explications possibles : soit elle a ses règles, soit elle est amoureuse !

-Ca y est, le patron repart dans ses délires ! Fit Jinta à Ururu en levant les yeux au ciel, les deux ayant écouté la conversation depuis le début.

******************

-Kurosaki ! Tu écoutes ?

-Pardon, madame ! s’excusa Karin, un peu honteuse.

Elle avait quelques difficultés à se concentrer sur les cours, cette sensation étant de retour.

« Un hollow ! ». Songea-t-elle. Mais que faisait Ichigo ? Pourquoi tous ces hollows apparaissaient ? Y’avait-il un rapport avec la Soul Society ?

Toutes ces questions, Karin se les posait continuellement. Après leur discussion, Ichigo avait refusé de donner d’autres nouvelles à ses sœurs. De temps en temps, il arrivait que Toshiro lui dise quelques petites choses, mais en général, leurs conversations portaient sur les officiers du Gotei. Il lui avait décrit tous les capitaines, les vices-capitaines, les fonctions de chacun, à tel point que Karin était persuadée qu’elle serait capable de tous les reconnaître. Mais à part ça…

Elle soupira. Elle aimerait servir à quelque chose. Après tout, elle aussi avait de l’énergie spirituelle, et d’après ce qu’elle avait entendu, une bonne quantité, et un bon potentiel, alors pourquoi ? Pourquoi la mettait-on à l’écart ? Elle comprenait pour Yuzu, celle-ci ayant beaucoup moins de force spirituelle que sa sœur, et elle était de toute façon trop gentille pour faire du mal à qui que ce soit. Mais Karin, elle, était apte à se battre. Après tout, elle avait déjà vaincu des hollows, notamment ces dernières années, alors pourquoi ? Certes, Ichigo était protecteur, mais lui-même ne cessait de risquer sa vie pour protéger celle des autres, alors il pouvait bien comprendre le désir de Karin. Elle voulait que cela change, elle voulait être capable de protéger ceux qui lui étaient chers, alors pourquoi lui refusait-on cette faveur ? Parce qu’elle était une fille ? Non, ce n’était pas ça. Alors, pourquoi ?

******************

Elle marchait. Rapidement, elle marchait. Chacun de ses pas précipités crissaient sur le béton. Elle n’avait pas de temps à perdre, chaque seconde comptait. Elle devait trouver la fille et lui expliquer. Il le fallait. Elle n’osait imaginer les conséquences si elle n’y parvenait pas. Jusqu’à présent, elle l’avait observée, la croisant au détour d’une rue, dans un magasin, ou dans un bus, elle avait observé ses réactions, évalué son potentiel, décortiqué ses habitudes. La fille était souvent toute seule, à part quand elle était avec sa famille et cette fille brune, Kuchiki Rukia, une shinigami.

Le fait que la fille fréquente des shinigamis était à la fois un avantage et un inconvénient. Un avantage, parce qu’au moins, elle était bien entourée ; un inconvénient, parce qu’il devenait plus difficile de l’approcher. Et il y avait aussi ce garçon, Hitsugaya Toshiro. Lui aussi l’intriguait. Cela faisait à présent trois mois qu’elle observait la fille, et il était déjà venu lui rendre visite deux fois, ce qui était étrange pour un capitaine de la cour.

Mais mis à part eux, elle restait tout le temps toute seule, même au lycée, où elle avait tout de même quelques admirateurs, et des filles qui venaient lui adresser la parole. Chaque fois, elle les envoyait balader. Cette attitude l’avait déconcertée, les humains n’étaient-ils pas censés rechercher la compagnie ? Elle avait bien remarqué que la plupart d’entre eux tremblait à l’idée d’être seuls, mais pas cette fille. Avait-elle toujours été comme ça ? En tout cas, ça ne changeait rien. Il fallait qu’elle la trouve, qu’elle lui dise, afin que tout rentre dans l’ordre. Si c’était nécessaire, elle l’enlèverait en plein cours, mais maintenant, elle n’avait plus le choix, si elle hésitait…

Une pression spirituelle la fit s’arrêter. Elle tourna violemment la tête, faisant virevolter ses longs cheveux blonds. Un hollow était apparu, comme si c’était le moment. Elle lâcha un « Merde ! », agacée. Elle devait aller voir la fille, c’était urgent, mais d’un autre côté…Elle pourrait laisser les shinigamis en charge de cette ville s’en occuper, mais il était sûrement ici pour enlever la fille, et s’il y parvenait…

Elle savait que la fille avait des pouvoirs, elle l’avait déjà vu vaincre des hollows assez puissants, mais elle se méfiait. Il était capable de tout. Peut-être avait-il envoyé un hollow aux pouvoirs spéciaux, contre lequel elle ne pourrait rien. Il était vrai qu’elle devait l’informer , mais aussi la protéger. En réprimant un juron, elle se retourna et partit en shunpo. Elle était la plus proche, elle le savait grâce aux énergies spirituelles des personnes qui étaient censées être en charge de Karakura. Rapidement, elle fut face au monstre. En forme de chenille géante, il s’amusait à torturer l’âme d’un jeune enfant terrorisé. Dès l’instant où il sentit sa présence, il se tourna vers elle et se lécha les babines.

-Tu as l’air très appétissante, dis-moi. fit le hollow d’une voix où ressortait la folie.

-Navrée pour toi, vraiment, répondit-elle, Mais je n’ai aucune intention de me laisser manger !

-C’est-ce qu’on va voir ! hurla la bête en se jetant sur elle.

D’un saut souple, elle esquiva l’attaque, et en profita pour lui mettre un coup de pied dans le ventre. Sous la force insoupçonnée de la blonde, il recula en geignant. Immédiatement, elle saisit sa chance et commença à psalmodier:

- « Maître et seigneur ! Ô masque de chair et de sang…Ô univers entier…Ô battement d’ailes…Ô celui qui porte le nom d’humain ! Vérité et tempérance…A partir des murs construits de rêves purs et sans péchés, n’élevez point vos griffes davantage que le strict nécessaire ! » ! Hado no sanju san ! Sôkatsui !

Les flammes bleues partirent à toute vitesse vers le hollow, l’anéantissant. En attendant que la fumée se dissipe, elle resta sur ses gardes, au cas où. Mais elle fut vite rassurée en le voyant disparaître en de fines particules spirituelles.

Cependant, quelque chose n’allait pas. C’était facile, beaucoup trop facile. S’il désirait réellement s’emparer de la fille, il devait savoir qu’un hollow de ce niveau ne suffirait pas ! Son regard tomba sur l’âme qui l’observait avec crainte, et elle comprit.

Il l’avait fait exprès ! Il désirait savoir si elle était à Karakura, il savait qu’elle voulait entrer en contact avec la fille. Alors, il avait envoyé ce hollow pour savoir où elle en était. Elle se mordit la lèvre, et une goutte de sang perla. Il l’avait eu. Comme une idiote, elle était tombée dans le panneau ! A présent, il savait qu’elle était là, et il allait certainement envoyer des soldats pour lui régler son compte. Sans se préoccuper du petit garçon, elle tourna les talons et se mit à courir à toute allure. Maintenant, elle devait impérativement parler à la fille dans les plus brefs délais. Tout en courant, elle murmura:

-Pourquoi ? Que gagnes-tu à faire ça ? Kahei…

*******************

-Attends !

Ichigo s’arrêta immédiatement et lança un regard rempli d’incompréhension à Rukia. Un hollow était apparu, et elle lui demandait d’attendre ? Mais qu’est-ce qui n’allait pas chez la brune en ce moment ?

-Tu te moques de moi, Rukia ? Il faut qu’on se dépêche, un hollow est là !

-Justement, plus maintenant ! Mais bon, c’est vrai que tu n’es pas doué pour ressentir les énergies spirituelles. Il a disparu à l’instant !

-Quoi ? Mais comment ça se fait ?

-Mais qu’est-ce que j’en sais, moi ? s’énerva-t-elle en pianotant son portable.

-Ca va, calmes-toi !

Mais Rukia ne l’écoutait déjà plus, trop occupée à joindre Urahara qui ne répondait pas.

-J’en ai marre ! hurla-t-elle. Ichigo ! On retourne voir Urahara !

-Quoi ? Mais on vient juste de partir !

-Je m’en moque, on y va !

Le rouquin commençait sérieusement à se demander si oui ou non, il aurait la chance de dormir un peu aujourd’hui. Il était de toute façon trop tard pour aller en cours, ses professeurs de faculté ne l’accepteraient sans doute pas, il avait donc nourri l’espoir de pouvoir goûter à la joie du repos, mais il semblerait que ce n’était pas au programme. En soupirant, il suivit Rukia qui avançait déjà en planifiant toutes sortes de moyens pour tirer les vers du nez du marchand.

Il redressa soudain la tête. Une jeune fille arrivait en sens inverse au pas de course. Ses longs cheveux blonds voletaient derrière elle, son visage exprimait l’empressement qu’elle ressentait.

« C’est marrant, ses yeux sont presque de la même couleur que ceux de Toshiro »remarqua-t-il.

Quand elle passa près de lui, une drôle de sensation l’envahit, et dans un même mouvement, ils se lancèrent un regard. Elle continua son chemin sans s’arrêter. Il se stoppa et l’observa.

-Ichigo ? Quelque chose ne va pas ? lança Rukia.

Il mit quelques instants avant de répondre.

-…Non, tout va bien.

Et il repartit. Il ne savait pas exactement pourquoi, mais il sentait que cette fille était importante, très importante. Il sentait aussi que quelque chose se préparait.

Et il ne savait pas à quel point il avait raison.

Fin.

Commentaire de l'auteur Voilà, on rentre directement dans le vif du sujet ! Je précise que cette histoire ne prend pas en compte l'arc actuel du manga, après les deux ans, et qu'elle se déroule environ trois ans après.
Par contre, le prochain chapitre se fera surement attendre, car je vais bientôt partir en vacances, donc sauf si j'arrive à le finir d'ici-là, il n'arrivera pas avant mon retour, désolée!
J'espère que ça vous a plu !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales