Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1433 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach

Le destin n'existe pas
[Histoire Terminée]
Auteur: memorex Vue: 9863
[Publiée le: 2008-11-25]    [Mise à Jour: 2009-02-12]
G  Signaler Romance/Humour/Action-Aventure Commentaires : 15
Description:
j'ai essayé d'introduire dans le monde de bleach essentiellement constitué de "héro" un personnage un peu plus "humain" qui va chamboulé la vie de certain, de maniere differente, ça promet d'etre marrant selon les persos!
j'espere que tout le monde puisse y trouver son bonheur
premiere fic
au amateur de fanfics [:)]: s'il vous plait laissez moi des commentaires pour me dire ce que vous pensez, afin que j'evolue dans mon ecriture! (donc les critiques sont les bien venue^^)
Crédits:
tout est a tite kubo sauf marlene ( vous pensiez que tout été a moi?? waaa je suis flattée!!)
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

En faite, non.

[1048 mots]
Publié le: 2008-11-26Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Elle tremblait de tout son corps. Elle voulait savoir. «  je l’ai explosé hier, je l’ai explosé hier, je l’ai explosé hier. JE L’AI EXPLOSE HIER ! Qu’es-ce qu’il fait la ? »
Un nouveau hurlement retenti. Elle hurla a son tour.
-Maroni-san ? Vous ne vous sentez pas bien ? Je veux bien que le cours ne vous intéresse pas mais de la a vous endormir, vous pourriez vous réveiller calmement !, réprimanda la prof
-M’dame ? je me sens vraiment pas bien. Je peux sortir ?
-Vous etes pâle, oui, Mais non. Quand on peut faire la fete, on peux travailler. La prochaine fois, attendez le week end pour vous enivrer !
Le hollow s’approchait, Marlène le sentait. Elle avait peur. Mais au fond d’elle, elle mourrait d’envie de se ruer dessus, pour oublier a nouveau toute angoisse, libérer ses peurs dans ses coups de sabre, échanger la douleur psychologique contre la douleur physique lui semblait être la seule solution.
-M’dame, s’il vous plait. Ca va vraiment pas. J’vais tourner de l’œil. Ca serait pas cool que ça se passe en classe.
-Soit, sortez. Inoue Orihime, accompagnez la.

Arrivées dans le couloir, Marlène bouscula Orihime qui la tenait par le bras, et partie en courant. Son corps humain s’écrasa sur le sol quelque mètre plus loin. Orihime laissa échapper un cri, avant de voir Marlene partir en courant, vêtue d’un kimono noir.

Le hollow était dans la cour du lycée. Il devait avoir la taille de deux hommes. Ce n’était pas du tout le même. Marlène l’ignorait, il y en avait plein, des hollow. Elle senti son corps trembler. Elle ne savait si c’était de peur ou d’excitation. De peur sans doute, car elle recula. Quand le hollow se tourna vers elle, elle recula, trébucha et s’étala sur le sol.
Le hollow tendit sa main vers elle, puis se décida, d’un coup, de l’écrasé au sol. Il appuya sur sa tête, colée sur le macadam, ça la brûlait, elle commencé a saigner.
Le hollow la souleva par la tête, ce qui lui permit de dégainer son sabre, elle hurla et lui trancha le bras. Elle tomba au sol, se releva et partie en courant droit sur le hollow, tranchant tout ce que son sabre touchait, jusqu’a ce que le hollow disparaisse.
Elle se laissa tomber sur le sol, s’allongea et regarda son bras, dégoulinant de sang, son sabre au poing. «  ça ne va pas. Y’a un truc qui cloche. Faut que je retourne en classe. Faut que j’aille voir l’autre fou, qu’il me dise comment arreter ça. »

Quand elle retourna en classe, elle se rendit compte de son erreur : dans sa précipitation, elle avait oublié son corps. La prof était agenouiller à coté de son corps et lui coller des baffes en criant, la moitier de la classe été autour d’elle, une ambulance arrivait et l’infirmiere courait dans les couloir. Elle s’aprocha de son corps, entendu Rukia lui chuchoter un «  bien joué » et le reintegra
-Aïeuh ! M’dame, arrêtez, vous allez me peter tout mes dents !
-Marlène ! tu m’as fait peur ! ouf, tu es revenue a toi !
-J’vous l’avez dit m’dame. Maintenant, lachez moi, vous m’étouffez.
-Bon, on retourne en classe, allez !

Le cours reprit. Toujours aussi inintéressant du point de vu de Marlène, mais le temps semblait passer plus vite.

LE cours suivant arriva, comme prévu la disserte de philo lui valu un 6. Elle ne l’ouvrit même pas, ne cherchant pas a savoir pourquoi, s’endormit et ne se réveilla que pour le repas de midi.
-Marlène, viens par là. Tu manges avec moi a midi, faut que je te parle un peu, anonça Rukia.
La rousse avait pour habitude de manger avec les jumeaux et les garçon de la TS2, bruyant, grande gueule mais si marrants !
-Euh… bah, c’est que j’mange avec... Enfin c’est prévu que je mange avec mes potes, donc.
-Donc ?
-Donc non. Allez, on parle ce soir si tu veux
Marlène tourna les talons et rejoignit les jumeaux. Cependant, une main l’attrapa par le col, la tira avec elle, la propriétaire de la main s’excusa auprès de Ren et Zack et Marlène se senti voler.
Arriver sur le toi du bâtiment, Rukia la regarda dans les yeux et lui dit :
- Mange. J’t’explique apres
-Nan, tu m’as coupé l’appétit avec tes conneries. Maintenant j’ai pas faim.
Une main vint se coller a l’arrière de sa tête, violement.
-Mange qu’elle te dit !, menaça Ichigo.
-j’ai encore moins envie d’manger maintenant. Toi là, tu me saoul.
-Ichigo, degage, part, loin, que je ne te vois plus, ordonna Rukia.
-Tu me donnes des ordres toi maintenant ? Je reste, par ce que cette tete de mulle va t’en faire voir de toutes les couleurs !
-Je suis tres bien capable de me faire entendre, maintenant tu pars !
-Nan
-Si !
Marlène se leva et entama de partir quand deux main l’attrapèrent t la colèrent au sol
- Toi, tu ne bouges pas ! Crièrent-ils a l’unissons
- Enfin, vous etes d’accord tout les deux. On dirait vraiment un couple de vieux.
Ichigo grommela, se leva et partit en trainant des pieds.
- Je crois que je te dois des excuses, et que je dois t’expliquer réellement ce que sont les shinigamis. Hier, sous l’effet de la surprise, nous n’avons pas étaient tres intelligent.

Suite a deux heures de discussion, les cours avaient déjà reppris, Rukia et Marlène étaient toujours sur le toit.
- Bon, emmène moi voir le fou là, Kisuke. J’aimerais… qu’il me donne un mode soul. Je ne veux plus retourner dans mon corps meurtri par les baffe de je ne sais quelle folle.
- Tu n’aime vraiment pas l’ecole. Pourtant, c’est un lieu amusant.
- Certes. Mais je n’aime vraiment pas ça.

Les deux fille arrivèrent devant une boutique à la drole d’allure
« Urahara shop »
Rukia entra, Marlène suivit
- Urahara, crevard, ou es-tu ?
-Rukia-saaaan, quel plaisir de vous recevoir dans ma boutique! Oh ! mais si ce n’est Marlène –chan, quelle agréable surprise, me voila bien entourer, quel plaisir, que de belle fille dans mon magasin ! Si j’avais su que cela m’arriverait !
-Arrête ton baratin, Kisuke. C’est elle dont tu m’as parlé ?
Une tres belle femme, à la peau ambré et au long cheveux violet venait de faire son apparition.
-Merde… encore une tarée on dirait…, marmonna la rouquine entre ses dents.
-Ouiii Yoruichi ! <3 La jolie rousse, juste la.
Un sourir carnassier apparu sur le visage de Yoruichi qui se planta face a Marlene, lui passa le bras autour de l’épaule et la colla contre elle.
- On va s’occuper pendant qu’il discute tout les deux… Le jeux est simple, si je t’attrape, tu m’embrasse.
« Eeeet merde, je le savais, une tarée de plus »




  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales