Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Nutty Kyds : Oups
    Nutty Sheep
    Nb de signes : 5 000 - 15 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 25/05/2021
  • Océans merveilleux
    Fantasy Art and Studies
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : fantasy
    Délai de soumission : 25/06/2021
  • Nocturnes
    Revue Ecriture de soi-R
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 15/03/2021
  • Basse-cour
    LE SOC
    Nb de signes : < 5 000 sec
    Genre : art visuel - poésie
    Délai de soumission : 22/03/2021
  • Surréalisme
    Encres
    Nb de signes : < 12 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • Road trip
    Revue de La Grenouille à Grande Bouche
    Nb de signes : 4 000 - 8 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 16/02/2021
  • Ode à l'indépendance
    L'Indé Panda
    Nb de signes : 3 500 - 35 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 28/02/2021
  • PEG Prix d'Ecriture descerné à Gruyère
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 30/06/2021
  • PIJA Prix International Jeunes Auteurs
    Editions de l'Hèbe
    Nb de signes : < 30 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2021
  • Problème
    Editions du Sagittaire
    Nb de signes : 25 000 - 75 000 sec
    Genre : théâtre
    Délai de soumission : 30/06/2021

Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Concours Fan-Fiction Univers J.R.R. Tolkien
 par   - 1416 lectures  - Aucun commentaire

Cet automne le service Médiathèques et Bibliothèque de Grasse organise un concours de fan-fiction sur le thème de l’univers de Tolkien.
Si vous souhaitez participer sachez que votre production ainsi que votre fiche d’inscription sont à remettre par voie postale ou électronique (communication.bibliotheque@ville-grasse.fr) à la médiathèque de Grasse avant le 31 décembre et qu’il faudra vous limiter à 8000 mots maximum. Vous retrouverez toutes les informations dont vous aurez besoin dans le règlement du concours disponible sur le site de la médiathèque https://www.mediatheques.grasse.fr


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Bleach

La malédiction des Gémeaux Auteur: Kiwi-Lollypop Vue: 679
[Publiée le: 2014-09-02]    [Mise à Jour: 2015-01-15]
13+  Signaler Romance/Drame/Mystère/Suspense/Erotique/Amitié/HétéroPas de commentaire
Description:
Une malédiction, deux filles, un garçon, un choix déchirant à faire. Parce que la vie des deux damnées sont en jeu, sur la roulette de la vie. Comment faire pour choisir?

Couple(s);
Yuzu Kurosaki/Toshiro Hitsugaya/Karin Kurosaki

-----

Le rating risque de changer au cours de la fanfic.
Crédits:
Tous les personnages de cette fanfic sont la création de Tite Kubo.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Karin Kurosaki; Chapitre Un.

[1457 mots]
Publié le: 2014-09-28Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour, bonjour!
Je vous retrouves pour le premier chapitre de cette fanfic! Bonne lecture!!!

La Malédiction des Gémaux.

Chapitre Un.

Karin Kurosaki.



Karin arpentait d’un pas lent les rues de la ville de Karakura, sous un ciel crépusculaire. Son ballon emballé dans un filet qui pendait dans son dos, elle revenait d’un de ses nombreux entraînements de soccer, en prévision pour un futur match contre une autre équipe. Elle ne savait pas vraiment, mais depuis un certain temps, ses coéquipiers donnaient tout dans leurs entraînements. Bon, d’accord, elle n’allait vraiment s’en plaindre, mais l’équipe adverse qui voulait les affronter n’était que des jeunes qui se vantaient d’être des génies et les meilleurs. Et, comme d’habitude, Karin s’était brusquement enflammée en les provoquant en duel.

En songeant au capitaine de l’autre équipe, la brune eu un sourire nostalgique. Ce gamin lui faisait tellement penser à elle, quand elle était plus jeune. Alors qu’ils s’entraînaient, le jeune homme s’était bravement avancé, ses amis derrière lui, avançant vers le terrain d’un pas hésitant et timide. Il s’était arrêter devant Heita et Ryohei et leur avait carrément ordonné de dégager du terrain. En s’approchant, Karin avait noté que les joueurs ne devaient pas avoir plus de onze ans. Alors que le capitaine s’engueulait avec Heita, Karin s’approcha derrière celui-ci, voulant en savoir un peu plus. Mais dès que le jeune capitaine l’avait remarqué, il avait poussé un grognement dédaigneux.

On peu dire que c’était à ce moment que les nerfs de Karin avait lâché. En plus de venir les interrompre dans leur entraînement, il se permettait de critiquer ses joueurs. En poussant brusquement Heita, elle avait commencé à s’engueuler avec ce foutu gamin, et voilà… Elle et ses joueurs se retrouvait avec un match demain contre des gamins.

En même temps, l’attitude hargneuse du capitaine lui faisait tellement penser à elle lorsqu’elle avait défié des lycéens pour avoir le terrain… Et c’était aussi ce jour-là qu’elle avait rencontré Toshiro, le jeune capitaine Shinigami mystérieux qui l’avait aidé à gagner… Sans lui… Elle, Heita, Kazuya, Ryohei et Kei auraient dû manger des spaghettis par le nez…

Peut-être…

Peut-être que ce jeune garçon pourrait rencontrer une jeune fille qui l’aiderait à tous les battre, son équipe et elle…

Karin soupira en secouant la tête avec un sourire léger collé aux lèvres en songeant à son ami aux cheveux blancs.

C’était impossible que ce jeune garçon puisse trouver une personne aussi incroyable que son Toshiro. Bien évidemment, il ne lui appartenait pas, mais elle savait que le jeune shinigami n’irait pas courir après d’autres joueurs pour jouer avec eux.

Non. Elle savait qu’il n’aiderait qu’elle et ses amis.

Elle avançant d’une démarche plus allègre, elle cessa des penser à son match de demain et au capitaine de la dixième division pour plutôt penser à ce qu’avait bien pu préparer sa sœur jumelle pour souper. Rien en songeant à remplir son estomac qui criait famine à grand cri, elle en avait l’eau à la bouche. Car, pour être sincère, elle n’avait pas mangé et bu une seule chose depuis que midi avait sonné, et il devait être plus de six heures du soir. Si on ajoutait cela au fait qu’elle avait fait des allées et des retours sur le terrain de soccer pendant au moins six heures, elle savait qu’elle engloutirait son souper en moins d’une bouchée.

Et qu’elle en redemanderait sûrement deux autres grosses portions.

La sœur du délinquant aux cheveux de la couleur du feu pressa une nouvelle fois, le pas, heureuse de savoir qu’elle serait repue dans quelques minutes de marche rapide.

Karin tourna un coin d’une rue déserte, passa près d’un lampadaire, traversa une rue au pas de course et sauta par-dessus une flaque d’eau que faisait un arrosoir qui nourrissait de l’herbe déjà bien trop verte au goût de la jeune fille.

  • Kurosaki?

Elle s’arrêta de marcher, se retenant d’émettre le moindre souffle, de peur d’avoir rêvé de sa voix envoutante.

Suave.

D’un mouvement de hanche incroyablement lent pour elle, elle pivota son corps pour apercevoir un jeune adolescent, les mains dans les poches, l’air indifférent au reste du monde.

Ses prunelles d’azur s’étaient accrochées à celles de la jeune fille. Fidèle à eux, ses cheveux décolorés étaient en bataille sur sa tête, ce qui lui donnait encore plus l’air d’être un délinquant qui erraient dans les rues de Karakura. Son apparence semblait négligée, lui donnant un style décontracté et calme. Sa chemise, fripée et sortie des ses pantalons d’une couleur neutre, sa cravate noire, desserrée au niveau de son cou.

En le voyant, à moins de dix pas d’elle, Karin sourit lentement.

Fidèle à son habitude, ce jeune garçon était toujours là au bon moment.

À son tour, le garçon laissa frémir un sourire doux au coin de ses lèvres.

  • Salut Toshiro. Lui répondit Karin en se rapprochant de lui pour être à sa hauteur. Ça faisait un moment.

Le jeune homme approuva d’un grognement.

Comme si s’était prévu qu’ils se retrouvent, ils se mirent à marcher d’un pas lent en direction de la clinique des Kurosaki.

  • Tu restes un moment? Le questionna Karin, brisant le silence qui s’était installé.

Il grogna encore d’affirmation.

  • Ouais. Souffla-t-il après.

  • T’as un endroit où dormir?

  • Ouais… Chez Inoue, avec Matsumoto.

Karin hocha lentement de la tête, réajustant son ballon.

Depuis qu’il l’avait emmené chez Haru, sa « grand-mère » du monde des Humains, Karin trouvait qu’il s’était radoucit avec elle. Avant, il ne lui aurait probablement pas parlé, il l’aurait simplement regardé passer, sachant qu’elle était la sœur du sauveur d’où il venait. Maintenant, il ne grommelait pas lorsqu’elle lui emboitait le pas, ce qui était, en soi, une amélioration phénoménale. Bien sûr, il ne lui soufflait même pas un mot au sujet de ce qu’il faisait, mais lorsqu’elle en abordait, il la jaugeait longuement de son regard de glace, avant de changer de sujet.

Ensembles, ils marchèrent à côté l’un de l’autre, dans un silence profond. Contrairement à ces silences gênants, celui-ci était plutôt calme, reposant, malgré le fait qu’il y ait une certaine électricité dans l’air ambiant. Contrairement aux autres personnes, qui éprouvaient le pressant besoin de meubler la conversation de toutes sortes de sujet divers et variés, Karin et Toshiro se ressemblait au point qu’ils n’aimaient pas la causette d’un amour brûlant et passionné. Ils se contentaient d’être ensembles, n’abordant qu’un sujet si l’importance y était. Comme par exemple, ils n’allaient pas parler du temps qui faisait aujourd’hui, ou comment leur journée d’école s’était passée. D’un sens, ils ne pouvaient vraiment pas aborder le dernier sujet, puisque comme l’adolescent adorait le préciser, il n’allait pas à l’école.

Finalement, il arrivèrent enfin devant la clinique familiale, la lumière brillant à l’intérieur et une douce odeur – qui, au passage, ravivât l’envie pressante de Karin de remplir son estomac de plein de bonnes choses - qui leur chatouillait malicieusement leurs narines. Toshiro s’arrêta alors devant le chemin fait de béton, menant jusqu’à la porte d’entrée de la clinique. La brune, elle, continua et monta les quelques marches, avant de s’arrêter à son tour. Lentement, elle se retourna vers son ami.

  • Combien de temps? Demanda-t-elle.

Le shinigami fronça ses sourcils.

  • Quoi?

  • Tu restes combien de temps ici?

Il la toisa de son regard d’azur.

  • Qui sait.

Karin soupira de frustration.

Elle se retourna une nouvelle fois, mais au moment où elle tourna la poignée de porte pour rentrer dans la chaleur de son chez-elle, la voix de Toshiro s’éleva dans la nuit – qui s’était entre temps glissée dans le ciel -.

  • Aussi longtemps que ma mission ne sera pas accomplie. Précisa-t-il.

Elle sourit. Mais au lieu de rentrer chez elle sans demander son reste, elle resta clouée sur place.

  • J’ai un match demain, tu sais, contre des jeunes.

Elle attendit sa réponse, mais en vain, se fut l’air qui lui siffla dans les oreilles, mais pas la réponse de son ami.

  • Pourrais-tu venir? Lui demanda-t-elle.

Encore une fois, sa réponse se fit attendre.

Elle fut un peu trop longue, et Karin comprit qu’elle serait négative.

Pourtant, elle se jura, que, si elle avait été retournée, elle aurait pu voir son expression hésitante déformer ses traits de jeune garçon.

  • Je ne peux pas… Hésita-il. J’ai des trucs à faire.

  • … Je comprends. À la prochaine, Toshiro.

Sans attendre sa réponse, elle poussa la porte de sa maison et la referma aussitôt.

  • Je suis rentrée! S’annonça-t-elle en criant pour que toute la maisonnée soit au courant.

Elle lança son filet contenant son ballon de soccer, puis elle s’appuya contre la porte pour enlever ses souliers de sport.

Se laissant glisser sur le sol pour soulager ses pieds endolori de son poids, elle entendit enfin sa réponse.

  • À la prochaine…



Commentaire de l'auteur Voilà, voilà!
J'espère que vous avez appréciez!
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2021 / Mentions légales