Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • D'Eau et de Feu
    Les Amis du Livre
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 10/04/2020
  • Le fantastique et la mer
    IUT de Béziers
    Nb de signes : 6 750 - 11 250 sec
    Genre : fantastique
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les Arts
    Arkuiris
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 22/03/2020
  • Coups de vent en mer
    Marathon Editions
    Nb de signes : 18 000 - 22 000 sec
    Genre : imaginaire
    Délai de soumission : 20/01/2020
  • Permanent et athématique
    Club Présences d'Esprits
    Nb de signes : < 50 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - imaginaire
    Délai de soumission : 06/11/2020
  • Summer Party
    Éditions Plumes de Marmotte
    Nb de signes : 240 000 - 360 000 sec
    Genre : romance contemporaine
    Délai de soumission : 31/01/2020
  • Crappy Princesses
    Nutty Sheep
    Nb de signes : < 15 000 sec
    Genre : fantasy - fantastique - science-fiction - humour
    Délai de soumission : 01/02/2020
  • L’horizon perpétuel
    Flatland éditeur
    Nb de signes : 15 000 - 150 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Les créatures de l'espace
    L'Imagin'arium et Livresque
    Nb de signes : < 10 000 sec
    Genre : science-fiction
    Délai de soumission : 21/12/2019
  • La revue Ornata n°7
    Eurydema Ornata Éditions
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : libre
    Délai de soumission : 07/12/2019

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Black Butler

Regrets & Trahison : Le Début d'une Fin
[Histoire Terminée]
Auteur: Maggie31 Vue: 1915
[Publiée le: 2012-03-08]    [Mise à Jour: 2013-11-23]
G  Signaler Romance/Drame/Action-Aventure Commentaire : 1
Description:
Yumi était une sang pur respectée et admirée. Elle avait une famille adorable et compréhensive ainsi qu'un fiancé fou amoureux d'elle. Une longue vie tranquille (voire immortelle) débutait pour elle. Que rêver de mieux ?
Cependant le destin peut nous jouer des tours. En effet, une rencontre avec un homme lui causera bien des malheurs. Son doux rêve brisé, sa vie deviendra une véritable descente au enfer ... Parviendra-t-elle à s'en sortir ?

* Histoire qui s'inspire du monde de Vampire Knight et bien sûr de celui de Black Butler (avec ses personnages) *
Crédits:
Les personnages : Ciel Phantomhive, Sebastian Michaelis, Alois Trancy et Claude Faustus ne m'appartiennent pas. Cependant,Yumi, Akira et les autres vampires sortent tout droit de mon imagination.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Chapitre I : Le début d'une fin

[1699 mots]
Publié le: 2012-03-08
Mis à Jour: 2012-10-27
Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Bonjour/Bonsoir à toutes et à tous je vous présente ma première fanfiction.
Bonne lecture !

Chapitre 1 :

Le début d'une fin



Les rues étaient désertes et les boutiques fermées. Les enfants ne jouaient plus dans le parc. Plus personne ne se baladait. Plus personne... Plus aucun bruit ne parvenait de nulle part. La seule personne présente encore dans ce village se tenait devant l'hôtel de ville. En effet, elle observait nonchalamment un tableau d'affichage tapissé d'avis de recherche d'animaux domestiques ainsi que de demandes d'emploi. Derrière la vitre qui le protégeait, les feuilles jaunies par le temps étaient accompagnées par quelques photos et certaines d'entres elles étaient en noir et blanc. Quand enfin, elle détacha son regard, l'horloge de la tour de l'ancien bâtiment qui surplombait la ville, sonnait midi. Elle se retourna et marcha le long de la rue adjacente.

Elle fut surprise de voir que Maubourg avait très peu changé. Ce village... Son village natal. Elle se souvenait qu'un jour elle était allée se promener avec deux amies dans ces ruelles et qu'elle avait croisé son père alors qu'il lui avait formellement interdit de sortir. Par la suite, elle avait été sévèrement puni pour lui avoir désobéi. Elle se souvenait aussi de sa dernière dispute avec lui, c'était aussi la dernière fois qu'elle l'avait vu.

Lorsqu'elle s'arrêta enfin, elle se trouvait devant un grand manoir du XVIIIème siècle et qui s'imposait parmi les maisons voisines. Elle y entra malgré son hésitation, cassant une vitre pour passer et découvrit un immense salon, chargé de décoration du même style que la maison.

Soudain, elle fut envahit par un sentiment de familiarité et revit les moments passés ici. Sa mère, son père et son frère lui revinrent en mémoire heureux, un sourire illuminant leur visage. Cela changeait des dernières années passées avec eux, c'est-à-dire, avant de disparaître définitivement de leur vie.

Elle traversa la pièce puis passa par un corridor pour se retrouver face à un escalier qu'elle emprunta.

Au premier étage, des meubles étaient placés contre le mur du couloir et des photos de famille y avaient été déposées. Elle passa devant sans leur accorder un regard et entra dans une chambre aux murs rose défraîchis. Un lit et une armoire avait été poussés vers le centre de la pièce. Le matelas avait été retourné et les draps avaient disparu. Visiblement quelqu'un était venu ici avant elle.

En s'approchant du mobilier, elle découvrit un journal, le New Délit, jeté sous le lit. Elle le ramassa et lu la manchette « Une jeune fille recherchée pour le meurtre d'un membre de sa famille ». Une photo d'elle illustrait l'article. En l'observant, elle constata qu'elle avait beaucoup vieilli depuis car elle datait de vingt ans. Vingt ans déjà... Vingt ans qu'elle fuyait... Vingt ans de sa vie gâchées par cette histoire. Mais pourquoi au juste ? Accusée d'un meurtre qu'elle n'avait pas commis ? Oui, certes mais elle ne voulait pas dénoncer le véritable coupable ...

Soudain, elle entendit la porte d'entrée s'ouvrir avec fracas. Des pas se précipitèrent à l'intérieur et s'approchaient dangereusement. Des éclats de voix se firent entendre. Ils l'avaient retrouvée ! Prise de panique, elle jeta dans la foulée le journal et voulut sauter par la fenêtre mais elle était condamnée. Elle sortit alors de la pièce et courut pour aller dans la chambre d'en face.

Les pas montèrent les escaliers rapidement et les voix se rapprochèrent.

Elle ouvrit la fenêtre et s'en réfléchir, elle sauta. Des balles fusèrent mais n'atteignirent pas leur cible. Leurs propriétaires hurlèrent alors :

- Tu ne t'en sortiras pas comme ça ! Saleté de sangsue !

Après sa course folle, elle trouva refuge dans un pub, où elle passa inaperçu dans la foule de voyageurs et d'habitués du coin. Elle y resta jusqu'à la tombée de la nuit et elle fit le tour de la ville à la recherche d'un hébergement provisoire. Au bout d'une ruelle déserte et délabrée, une vieille auberge se tenait entre deux maisons tout aussi vétuste. On aurai dit qu'elles pouvaient s'effondrer à tout moment. Apparemment elle avait peu de clients au vu du nombre de fenêtres où filtraient de la lumière. L'auberge avait été reconstruite à plusieurs endroits au fil des années car certaines pierres des murs paraissaient moins anciennes que d'autres. Un panneau tordu indiquait : « L'auberge du Saule Pleureur ».

Elle entra et découvrit une large pièce au parquet décrépit. Il y avait un petit salon avec des canapés déchirés et poussiéreux, un guéridon et une longue table entourée de chaises servant de salle à manger. Puis enfin au fond de la salle, une sorte de comptoir et un tabouret faisait office de réception. Elle appuya sur une petite cloche et patienta. Au bout de quelques minutes, elle en eut assez d'attendre mais lorsqu'elle eut atteint la poignet de la porte, une voix l'arrêta :

- « Bienvenu au Saule Pleureur. Veuillez m'excusez pour l'attente. Que puis-je pour vous ? »

Elle se retourna et découvrit un vieil homme qui lui sourirait. Il était aussi haut que le tabouret qui se trouvait à côté de lui. Ses quelques cheveux blancs subsistant étaient collés contre son crâne avec une sorte de gel qui les faisaient briller. Ses yeux rieurs étaient cachés par de petites lunettes rondes. Il portait un costume noir qui paraissait neuf comparé à l'auberge miteuse.

- « Je voudrais passer une nuit ici, s'il-vous-plaît » répondit-elle.

Un cri de joie retenti dans toute l'auberge et une tornade bleue et blanche arriva à toute vitesse. Lorsqu'elle fut dans la pièce, elle sautillait autour de la nouvelle cliente toujours en criant.

- « Mizuki, calmez-vous, ce n'est pas un comportement à adopter devant nos clients tout de même, dit le petit bonhomme calmement en s'adressant à la jeune fille qui maintenant était debout sur une table la faisant grincer. Veuillez l'excuser. Par ce temps, les clients se font rares et nous nous ennuyons un peu » essaya-t-il d'expliquer en s'adressant à la cliente qui n'osait plus bouger.

La jeune fille descendit enfin de la table et s'inclina. Reprenant son sérieux, elle déclara :

- « Pardonnez mon comportement déplacé, dit-elle sans l'être pour autant, je me présente, je m'appelle Mizuki et je suis la femme de chambre de cette auberge. »

La cliente put enfin voir à quoi elle ressemblait. Mizuki avait de longs cheveux noirs tressés. Elle portait une robe bleue et par dessus un tablier blanc avec de petites chaussures noires. Le petit bonhomme n'avait pas bougé et ne prêtait déjà plus attention à la jeune femme qui d'ailleurs était repartis de la même manière qu'elle était entrée.

- «  Votre nom et votre prénom, je vous prie, demanda-t-il après s'être approché du comptoir.

- Je m'appelle Yumi Takashi » répondit-elle.

Il les nota sur le registre et se redressa lui souriant.

- « Oh ! J'ai oublié de me présenter, je suis Daiki Moshi, réceptionniste et directeur de cette auberge, dit-il en s'inclinant.

- Enchanté.

- Bien, maintenant veuillez me suivre, je vais vous conduire à votre chambre » continua-t-il en s'engageant dans un couloir où Yumi le suivit.

Les portes de chambre défilaient sous les yeux de Yumi. Ils montèrent un escalier et arrivèrent enfin devant l'une des deux portes que contenait cet étage. Il entra et présenta toutes les pièces de cette immense chambre,qui avait été aménagé en petit appartement. Elle avait été la seule pièce rénovée du Saule Pleureur car tout avait l'air d'être neuf. M. Moshi sortit en lui souriant une dernière fois et lui souhaita une bonne nuit tout en fermant la porte. Elle attendit que les pas dans l'escalier s'éloignent suffisamment pour enfin s'affaler dans un fauteuil rouge où elle s'endormit, épuisée.



« Yumi marchait tranquillement dans la forêt. Parfois le vent se levait et faisait craquer sinistrement les branches des arbres. Ses pas s'enfonçaient dans la boue laissant des empreintes sur son passage.

Soudain une odeur de sang envahit ses narines. Elle couru dans sa direction et découvrit son fiancé au dessus d'une masse noir. Elle pouvait voir du sang couler de sa bouche. Il se leva brusquement et fit un pas vers elle. Elle put enfin identifier un homme allongé parterre visiblement dans les vapes. Ses lèvres étaient retroussées laissant voir ses canines briller sous la lune. Une lueur féroce passa dans ses yeux rouges.

Elle voulu reculer mais il s'était déjà jeté sur elle la plaquant au sol près à s'abreuver de son essence vital. Ce fut très rapide. Elle l'empoigna par la gorge et le propulsa sur un arbre.

Il gisait maintenant au sol assommé.

Yumi se releva et s'approcha de la victime de son fiancé. L'homme s'était redressé et esquissa un mouvement de recul lorsqu'il la vit s'approcher. Elle soigna la blessure avec ses pouvoirs vampiriques et essuya le sang.

Grâce à cela, elle put voir un tatouage qu'il avait dans le cou. Il ressemblait à un symbole. Elle baissa légèrement le col de la chemise faisant frissonner son propriétaire et put alors apercevoir une rose entourée de flammes, le symbole des hunters.

Le vampire qu'elle avait assommé se releva difficilement. Il la regarda d'un air désolé puis s'enfuit.

C'était la quatrième fois du mois qu'il avait perdu le contrôle et qu'elle devait réparer ces erreurs. Elle en avait assez de tout cela.

Ainsi, elle effaça la mémoire à la victime et alla se cacher derrière un arbre. Elle se releva et s'en alla, comme si rien ne s'était passé, sans voir Yumi.

Pourquoi avait-il fallu que se soit un hunter ? Cette fois , il allait trop loin, il fallait qu'elle l'arrête. Elle devait lui parler, le raisonner mais cela n'allait pas être facile ... »



Commentaire de l'auteur Voilà c'est la fin du premier chapitre. Malgré le fait qu'il ne se passe pas grand chose, c'est le point de départ(arrivé) en quelque sorte de cette histoire.
Maintenant si vous avez des remarques à faire n'hésitez pas !
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2019 / Mentions légales