Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes

Consulter tous les AT
  • Pierres d'Encre 10
    Association Le Temps des Rêves
    Nb de signes : < 3 000 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 17/04/2020
  • Sorcières
    [erminbooks]
    Nb de signes : 40 000 - 90 000 sec
    Genre : contemporain - romance - fantastique
    Délai de soumission : 30/06/2020
  • Maisons hantées
    Editions des Tourments
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : space opera - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • Exsangue
    Editions des Tourments
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : space opera - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • Métamorphose
    Editions des Tourments
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : space opera - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • Roméo et Juliette modernes
    Coeur de plumes
    Nb de signes : 2 500 - 8 000 sec
    Genre : romance contemporaine - fiction - poésie
    Délai de soumission : 31/03/2020
  • Apocalypse
    Editions des Tourments
    Nb de signes : < 20 000 sec
    Genre : space opera - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 30/04/2020
  • Le courage d’aimer autrement
    Revue La Culotte
    Nb de signes : < 1 800 sec
    Genre : poésie
    Délai de soumission : 13/03/2020
  • Abysses
    Éditions GandahaR
    Nb de signes : 5 000 - 40 000 sec
    Genre : science-fiction - fantastique - fantasy
    Délai de soumission : 15/05/2020
  • L'air
    Poétisthme
    Nb de signes : < 6 000 sec
    Genre : avant-garde - art visuel - poésie
    Délai de soumission : 13/03/2020

Studio Infinite


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Découvrez le manga indépendant francophone !
 par   - 874 lectures  - Aucun commentaire

Entrez dans un tout nouveau monde, celui des auteurs de BDs et de mangas indépendants sur internet !


Lire la suite...

Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Animes-Mangas

 > 

Black Butler

Deux folles aux pays de Black Butler Auteur: Alice Kamio Vue: 2899
[Publiée le: 2012-10-31]    [Mise à Jour: 2012-11-10]
13+  Signaler Romance/Humour/Action-Aventure/Mystère/Amitié Commentaires : 6
Description:
La vie d'Alice est tout à fait banale. Elle lit des manga, dessine et écrit des fanfictions avec son amie Miu. Tout était parfaitement normal, jusqu'au jour où elles se retrouvent "téléportées" dans l'univers du manga, pour le plus grand bonheur -ou malheur, ça dépend- du Comte Phantomhive et de son diable de majordome.

J'écris cette fanfiction pour moi, pour Miu et pour vous.
N'hésiter pas à commenter, et...
Bonne lecture !
Crédits:
Seul Alice m'appartient. Miu est à Miu et tous les autres personnages sont à Yana Toboso.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Alice, ou l'art de s'attirer des emmerdes.

[1021 mots]
Publié le: 2012-11-08Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)
Commentaire de l'auteur Et voilà un autre chapitre.

4. Alice, ou l’art de s’attirer des emmerdes.

 

 

Nous étions, Miu, Ciel, Sébastian et moi, assis dans la voiture qui nous emmenait à Londres. Personne ne parlait. Je ne pensais à rien. La tête appuyée contre la vitre, j’observais le paysage. Des arbres, puis des champs. Encore des arbres, puis encore des champs. Enfin, après ce qui me semblait être une éternité, nous arrivâmes à Londres.

Je n’étais jamais allé dans cette ville mais j’étais quasiment sûre qu’elle ne ressemblait plus à ça aujourd’hui. Les rues pavées, les mûrs de briques, les hommes en costume, les femmes en robe… On se croirait en pleine époque Victorienne ! Ah mais oui… C’est vrai… Je suis en pleine époque Victorienne…

Ciel et Sébastian nous guidaient à travers les rues bondées de Londres ; je les suivais, perdue dans mes pensées. Miu, qui marchait devant moi, regardait autour d’elle avec curiosité. Je tâchai encore une fois de mettre les choses au clair.

On avait atterris dans le monde de Black Butler, rencontré Ciel Phantomhive et son diable de majordome, leur avait menti, puis avoué la vérité. Ils nous croyaient et apparemment, ils connaissaient le responsable de notre drôle de mésaventure. Peut-être que celui pourrait nous renvoyer à notre époque ? Mais j’avoue que j’étais un peu déçue ; ce genre de choses n’arrivait pas tous les jours ! J’aurais bien aimé connaître un peu mieux Ciel, explorer le manoir, essayer de draguer Sébastian… Bah quoi ? Nan mais c’est vrai, les beaux gosses se font rares de nos jours ! Et Sébastian est carrément canon ! Je ne pus réprimer un sourire. Je levai la tête, plus rouge qu’une écrevisse, et constatai que j’étais seule, dans une ruelle sombre et étroite. Paumée… Mais c’est pas vrai ! Mais comment j’ai fait mon coup, moi ? Je décidai de revenir sur mes pas, je n’avais pas pu m’égarer bien loin. Quoique… Me connaissant… Bref. J’arrivai dans une impasse. Je jurai.

 

- Putain ! C’est pas possible ! Je suis où ?

 

- Je trouve ton langage bien vulgaire pour une aussi jolie fille.

 

Je me retournai vivement. Deux garçons, un blond et un brun, du genre craignos, m’observaient, un sourire moqueur sur leurs visages. Ils me regardaient comme si j’étais de la bouffe, ça faisait flipper. Ils se rapprochaient de plus en plus. Oh non… Tout, mais pas ça ! Je reculai contre le mur, totalement paniquée.

 

- Ne… N’approchez pas ! réussi-je à articuler.

 

- Du calme, voyons, on veut juste s’amuser un peu. Avec ton corps. Après, c’est promis, on te laisse partir.

 

Je déglutis, me préparant au combat. Je n’allais pas les laisser faire sans me défendre, même si mes chances de survie étaient ridicules, il faut l’avouer. Je n’avais aucun endroit où me réfugier et maladroite comme j’étais, je n’arriverais jamais à tenir très longtemps. Le brun voulut me toucher, je l’esquivais et, avec toute la force dont j’étais capable, tentai de lui asséner un coup de poing. Il m’attrapa le poignet et me plaqua contre le mur. Je ne pouvais plus bouger, j’avais le souffle coupé, je n’arrivais plus à penser.

 

- Vas-y, c’est bon, je la tiens.

 

Non ! Hors de question ! Je hurlai, me débattait. Mais ils étaient trop forts. Celui que j’avais essayé de frapper me colla un revolver sur la tempe.

 

- Encore un bruit, et je tire !

 

Je me tus. C’est fou ce qu’il pouvait être convaincant ! L’autre s’approcha, sortir un couteau et commença à déchirer le haut de ma robe. Je tremblais, des larmes roulaient sur mes joues.

 

- Lâchez-la ! Tout de suite !

 

- Sébastian !

 

Si ça n’avait pas été déjà le cas, je me serais mise à pleurer. Le blond s’esclaffa.

 

- Tu crois que tu nous fais peur ?

 

- Je  n’ai rien de personnel contre vous, mais si vous ne la lâchez pas rapidement, je me verrais dans l’obligation de vous tuer, renchéris le démon.

 

Sébastian avança.

 

- Tu fais un pas de plus et je la tue ! menaça le brun.

 

Sébastian soupira.

 

- Vous ne me facilitez pas la tâche…

 

Le blond me saisit violemment par les bras et me plaça devant lui comme bouclier. Je tentai de me dégager, en vain. Le brun pointa son arme sur Sébastian. Il tira. Rien ne se passa.

 

- Mais qu’est-ce que tu fous ?! hurla le blond.

 

- J’en sais rien ! J’ai tiré pourtant !

 

Le démon, tout sourire, nous montra la balle qu’il tenait dans sa main.

 

- C’est ça que vous chercher ?

 

Il s’approcha du brun et l’envoya valdinguer contre le mur. Un horrible craquement d’os brisés se fit entendre. Il se tourna ensuite vers le blond, qui me lâcha aussitôt et prit la fuite, abandonnant son pote à l’agonie. Le démon lui renvoya alors la balle du revolver dans le dos et le fuyard s’effondra dans une marre de sang. Je tombai à terre, sous le choc. Regarder Sébastian massacrer des gens à la télé était très différent de le voir en direct live.

 

- Tout va bien, Mademoiselle ?

 

- Je… Oui. Je crois…

 

Je me rendis alors que compte que le haut de ma robe était complètement déchirée et que l’on voyait mon corset. Oh la honte ! Je rougis et risquai un regard vers Sébastian.

 

- Eh bien, eh bien ! Ils ne vous ont pas loupée.

 

Je rougis de plus belle. Mode écrevisse enclenchée. Sébastian s’agenouilla près de moi, retira sa veste et me la passa sur les épaules.

 

- Je suis vraiment désolé, je n’ai que ça à vous proposer pour l’instant.

 

- C’est… C’est bon… Merci.

 

Il m’aida à me relever et me gratifia d’un sourire qui semblait assez sincère. On commençait à marcher dans les rues pour rejoindre Miu et Ciel quand une question me vint à l’esprit.

 

- Dis, Sébastian. Pourquoi tu m’as sauvé ? Que je meure ou pas, ça t’est bien égal.

 

- Détrompez-vous, Mademoiselle. Que serait le majordome des Phantomhive si je n’étais même pas capable de sauver une jeune demoiselle en détresse ? Et puis, mon maître est en partie responsable de ce qui vous est arrivé.

 

- Ce n’est pas de sa faute si je me suis perdue ! protestai-je.

 

- Non, vous m’avez mal compris. Je voulais dire que c’était de la faute de mon maître si votre amie et vous avez été envoyé à notre époque.

 

 

 

Commentaire de l'auteur Alors, alors ? Qu'est ce que vous en pensez ? ^^
  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>



© Fanfic Fr 2003 - 2020 / Mentions légales