II. Capitale de la douleur.

par MinYeona

Deux ans. Cela faisait déjà deux ans que Jungkook était parti, qu'il l'avait laissé seul. Complètement seul. Avec ce trou béant dans la poitrine.


Au début, Jimin avait essayé de s'en remettre. Il avait essayé de faire comme si cette histoire, comme si Jungkook, n'avait laissé aucune trace en lui. Qu'il était naïf.


Quelques mois après que son ancien petit-ami l'ait quitté, il avait commencé à sortir dans l'espoir de rencontrer quelqu'un. Il avait terriblement besoin d'une chaleur humaine auprès de lui à ce moment-là.


C'est ainsi qu'il avait rencontré Taehyung. Un jeune homme adorable, respirant la joie de vivre, souriant, compréhensif. Avec lui il avait eu l'illusion qu'il pourrait aller bien. Mais cela c'était avéré être un échec. Quoi qu'il fasse, quoi qu'il dise, Jungkook revenait constamment hanter ses pensées ne lui laissant jamais une once de répit. Il devait se rendre à l'évidence, son cadet n'avait pas été n'importe qui et se remettre de leur rupture n'était pas facile.


Jimin était devenu défaillant, s'enfonçant dans un monde de débauches pour couvrir sa haine, sa peine. Pour couvrir les cris de ses souvenirs, pour couvrir ses émotions qui lui martelaient le cœur. Jungkook l'avait anéanti. Son amour pour le plus jeune l'avait foutu en l'air et tout ce qu'il montrait à l'extérieur n'était plus qu'une façade qui peinait à tenir debout.


Il avait aimé Jungkook à s'en détruire, avec une passion sans limites. Leur relation avait été presque malsaine tant ils avaient dépendu l'un de l'autre. Alors pourquoi tout s'était fini aussi vite  ? Aussi brutalement  ?


***



Allongé sur un matelas miteux, Taehyung sur son bassin, l'étudiant en médecine ferme les yeux, profitant de la fumée toxique qui commence à s'infiltrer dans son organisme et à étourdir son cerveau. Il se sent détendu, apaisé. Son petit-ami s'amuse à dessiner de la pulpe de ses doigts des cercles sur sa peau pendant qu'il profite du joint coincé dans sa bouche.


Taehyung a l'impression d'être au paradis. Mais dans un quartier violent, dans un appartement délabré avec un corps et un cœur bousillé et deux hommes défoncés.


Quel paradis bien sombre qui s'offre à eux.


Délicatement, le blond vient se coller encore plus au rouquin, frôlant sa pomme d'Adam de ses lèvres et remontant son visage pour croiser deux univers dans les yeux fascinants de son homologue. Il semble si loin alors qu'il est pourtant si près.


«  Ouvre la bouche.  » Chuchote Taehyung comme pour ne pas créer encore plus de bruits dans la tête du rouquin.


Ce dernier s'exécute sans vraiment s'en rendre compte, pas réellement conscient.


Quand il voit le brun coincé la partie brûlante du joint entre ses deux lippes et ses mains encercler sa bouche, Jimin comprend très vite la manœuvre et vient donc aspirer le plus possible de fumée, gonflant au maximum ses poumons. Cette technique a toujours eu le don d'écraser son esprit, de l'envoyer à des années lumière de la terre, de faire taire le bouquin infernal de son crâne, de faire taire Jungkook et son souvenir.


Il ne tousse même pas une fois la soufflette terminée, habitué.


Et d'un sourire étrange il dit à son petit-ami d'une voix craqué  :


«  T'es vraiment le meilleur bébé.  »


Taehyung sourit, heureux d'avoir pu apaiser son rouquin.


Il vient alors capturer ses lèvres pendant que ses mains se posent dans la chevelure feu de l'autre.


Jimin répond au baiser passant ses mains de pars et d'autres de la nuque du plus jeune.


Taehyung commence à mouvoir son bassin sur celui de son aîné qui laisse échapper un gémissement.


Mais soudain quelque chose le stop.


Un mot, un nom, murmuré par l'étudiant.


«  Jungkook...  »


Le cœur de Taehyung se serre. Jimin, drogué, le confond avec son ex.

Il devrait lui en vouloir mais il n'y arrive pas. Il sait que Jimin n'a jamais pu oublier l'autre. Quand ils se sont rencontrés, il était déjà au plus bas et quand ils ont commencé à sortir ensemble le rouquin ne lui a jamais fait de promesses. Il a toujours été franc avec le blond, lui expliquant qu'il voulait que Taehyung l'aide à oublier mais qu'il n'était pas sûr de pouvoir un jour tomber amoureux de lui parce que Jungkook gardait toujours, contre sa volonté, une place beaucoup trop importante dans sa vie.


Et Taehyung, déjà subjugué par Jimin, déjà sous l'emprise de ce garçon mystérieux, avait accepté.


Parce que le rouquin savait plaire, il savait jouer de ses charmes. C'était un de ses avantages, capturer l'attention des autres. Capturer leur envie. Jimin savait comment attirer, comment faire craquer.


Le blond n'avait pas échappé à la règle. Dès que son regard avait croisé celui, pourtant démoli, de l'étudiant, il avait eu envie de rester auprès de lui.


Donc peu importe ce que Jimin lui tendait, il prenait. Même s'il perdait aux changes, même si ce n'était rien, pour lui c'était suffisant.


Alors que Jimin prononce le nom du brun ne l'étonnait pas vraiment. Cela lui faisait légèrement mal parce que tous ses efforts pour conquérir l'autre ne semblaient pas marcher et parce qu'il commençait sérieusement à douter de s'ils marcheraient un jour.


Jungkook était inscrit en Jimin, gravé dans sa peau.


«  Pourquoi t'es parti enfoiré ? Pourquoi tu m'as laissé...  »


Taehyung se lève pour venir se placer derrière Jimin, calant le dos de ce dernier contre son torse et l'encerclant dans ses bras.


«  Tout ira bien Jimin, je suis là...  »


Et comme si Jimin reprenait conscience des choses il se met à serrer fort les mains de Taehyung dans les siennes, se collant encore plus à lui.


«  Tae...  »


Les larmes commencent à dévaler ses joues. Il est fatigué de ce cauchemar.


«  Ne m'abandonnes pas...

- Non Jimin, jamais. T'es pas seul, j'vais rester là, je te le promets...  »


Chuchote le blond en venant déposer un baiser sur l'épaule dénudée de Jimin.


Peu importe le temps que cela prendra, il sortira Jimin de l'enfer dans lequel il s'est enlisé.



***


Quand Jimin ouvre les yeux, le soleil lui brûle les rétines. Hier ils ont oublié de mettre le rideau et l'agression qu'il subit lui fait regretter. Il tourne la tête pour apercevoir un corps chaud collé au sien, la tête du blond contre son dos et une de ses mains sur sa taille.


Jimin sourit. Taehyung est mignon.


Il essaie de se lever en faisant le moins de bruits possible pour ne pas perturber le sommeil réparateur de son amant. Aujourd'hui il a envie de le remercier pour ce qu'il fait pour lui, de lui faire plaisir.


Il s'habille donc en vitesse, prend des billets qui traînent sur la table et pars à pied au centre-ville. Il veut trouver un cadeau pour le blond même s'il a peu de moyens. Il entre donc dans une grande surface dans l'espoir d'y trouver quelque chose de convenable.


Il s'arrête d'abord près des livres, il sait que le blond adore les thrillers. Il regarde longuement les ouvrages, les résumés, et une fois qu'il en a trouvé un qui semble intéressant, il continue sa recherche. Le livre n'est pas cher, il peut encore lui offrir quelque chose d'autre.


En naviguant entre les rayons il passe par celui des jouets pour enfants et une petite fille vient heurter sa jambe. Il baisse la tête et lui adresse un sourire.


«  Hé petite fait attention où tu mets les pieds, tu aurais pu te faire mal.  »


La gamine adresse un regard curieux au rouquin, déposant deux grands yeux noirs sur lui.


«  Sohyung enfin te voilà  ! Je t'ai déjà dit de ne pas partir sans nous  !  »


Gronde une voix masculine.


Et au son de cette voix, Jimin se fige.


Ce timbre si profond, cette voix envoûtante, ce n'est pas possible.


Paralysé, le rouquin n'ose pas bouger de peur que tout cela ne soit qu'un rêve.


«  Vous avez fait tomber votre livre.  »


Le temps que Jimin ose de nouveau lever la tête, c'est comme si le monde tourné au ralenti.


Et une fois qu'il croise deux grands océans noir, identiques à ceux de la petite fille, tout s'arrête. Les gens autour d'eux, le bruit, son crâne.


Sa respiration se coupe un instant et ses battements de cœur s'accélèrent.


Il n'arrive pas à croire que Jungkook se trouve devant lui.


Le plus jeune feinte l'indifférence, se comportant avec son ancien amant comme il se comporterait avec un inconnu.


«  Chéri tu as retrouvé la petite  ?  »


Chéri  ? Petite  ?


C'est seulement en voyant cette grande blonde arrivait près de Jungkook pour passer sa main autour de sa taille que Jimin comprend, où plutôt réalise, que si Jungkook l'a quitté il y a deux ans c'était pour refaire sa vie avec une femme et pour avoir un enfant.


Ce n'est pas possible.


Jungkook s'approche de lui pour lui tendre le livre qui s'était échoué au sol.


«  Bonne journée monsieur et désolé pour Sohyung.  » Dit le brun sans une once d'émotion dans la voix avant de partir. Sa femme scotchée à un de ses bras et la petite à l'autre.



Par pitié si c'est un cauchemar, qu'il se réveille.









«  Les blessures les plus profondes ont toujours eu trait à des trahisons. C'est ce que je redoute le plus, la trahison d'amis ou de proches.  »


Brigitte Bardot.