Mauvaise surprise et chance

par nviek37

Chapitre 31: Mauvaise surprise et chance.



Après avoir parcouru l'ensemble de la galerie, et fait face à une nouvelle vague d'ennemis, les six aventuriers descendirent un escalier les conduisant dans une immense caverne, encore plus en profondeur sous le désert. Une fois en bas de l'escalier, ils purent enfin voir la porte qu'ils cherchaient, ne pouvant pas la rater avec ses sept mètres de haut pour quatre mètres de large. Celle ci n'était gardée que par un adversaire, mais un adversaire qui n'aurait pas dû être là: une liche sur un scorpion géant ! Sauf qu'un problème se posait aux aventuriers, car c'était exactement la même liche, et le même scorpion qu'avaient affrontées les trois aventurières quelques mois plus tôt. Hors la liche et le scorpion aurait dû être mort, ce qui inquiéta les aventuriers: quelle force à l’œuvre aurait bien pu faire revivre cet ancien ennemie? Par chance pour eux, au moins ils n'auraient pas d'autres adversaires à combattre, mais un tel adversaire leur demandait tout de même de mettre au point une stratégie:



N'ayant plus le temps pour chercher un meilleur plan, que celui improvisé par Kendraff, le groupe d'aventurier se lança dans la bataille d'une façon complètement désordonnée. Kendraff, et Edris attaquèrent de front, afin d’occuper le scorpion tandis que Lirinah, Adarius et Azéris visaient les pattes du scorpion. Puis Télia tira des flèches en direction de la liche, mais le scorpion était tellement désorienté par les attaques non coordonnées des aventuriers, qu'il bougeait de façon irrégulière que les tire de Télia passaient tous à coté de leur cible, malgré leur précision. Cependant, la liche n'étant pas inquiétée par les tires de Télia eu alors le temps d'invoquer des squelettes, comme le redoutaient les aventuriers. Les squelettes visaient principalement Télia, afin de l'empêcher de tirer sur liche, ce qui obligea Azéris et Lirinah à se replier pour la protéger, comme l'avait suggéré Kendraff.



Mais la présence des squelettes en plus ne fit pas tourner l’issue du combat. Tandis que Kendraff et Edris retenaient les attaques du scorpion, Edris bloquant les assauts des pinces du scorpion, et Kendraff s'attaquant au dard du scorpion, Adarius protégé par ses deux équipiers pu alors se faufiler sous le scorpion, afin de sectionner ses pattes les une après les autres, faisant s'écrouler le scorpion au sol tout en rejoignant Kendraff pour ne pas se faire écraser sous la bête. Edris rejoignit alors Azéris et Lirinah face aux squelettes, tandis que Kendraff tranchait la queue du scorpion pour en neutraliser le dard. Puis, le scorpion immobilisé au sol et incapable de bouger, Télia décocha plusieurs flèches en direction de la liche, dont trois touchèrent leur cible: une alla se loger dans le cou, et les deux autres dans la poitrine de la liche. Pour finir, ce fut Adarius et Kendraff qui achevèrent le scorpion, en brisant sa carapaces à coup d'épée et de glaives, et un coup d'épée finale de Kendraff dans la tête du scorpion. Le combat prit alors fin, tandis que Lirinah et Azéris, aidées par Télia qui avait dégainée son épée, finissaient de démolir les squelettes restants.



Le dernier obstacle vaincu, il ne restait donc aux aventuriers qu'une dernière étape pour finir avec leur mission en Égypte: détruire, ou condamner la porte. La porte immense était couverte de motif gravé, représentant de nombreuses créatures étranges, avec des ailes semblables à celles des chauve-souris, mais en beaucoup plus grandes, un détail que les aventuriers ne relevèrent pas du tout. Cependant, quand les six aventuriers arrivèrent devant la porte, un nouveau problème se présenta à eux. En effet, ils n'avaient pas anticipés cette dernière partie de la mission, et n'y avaient même pas réfléchie avant de s'engager dans la vallée: comment condamner une porte de cette taille? Ce fut donc une nouvelle difficulté à la quelle ils leurs fallait trouver une solution :

Edris se jeta alors sur la porte, et lui porta un coup vertical de toute ses forces, mais la lame de sa hallebarde se contenta de faire raisonner la porte sous la force de l'impact, et ne lui avait infligée aucun dégât.



Pourtant, l'idée d'un mécanisme d'ouverture qu'avait suggéré Adarius semblait être la meilleur piste qu'ils avaient, et la seule à ce moment là. Ils se séparèrent donc à la recherche d'un mécanisme potentiellement caché dans la caverne. Malheureusement, après plusieurs heures de recherche sans succès, ils se retrouvèrent à nouveau devant la porte et toujours sans la moindre solution pour la condamner. Cependant, un détail attira fortement la curiosité de Kendraff: un tas de sable, petit et isolé qui se trouvait devant la porte. Ce qui troublait le plus Kendraff, c'était que ce tas de sable était la seule présence de sable dans la caverne, car tout le reste n'était que roche à l'exception de la porte. Kendraff examina alors le plafond de la caverne, il s’aperçut d'une faille dans la roche, juste au dessus du tas de sable et à côté d'un pilier de roche. C'est alors que Kendraff, en voyant des grains de sable tomber de la faille, comprit où ils étaient situés: la caverne se trouvait sous une vaste étendu de sable. De plus, grâce à cela il avait peut être trouvé un moyen de condamner la porte.

Kendraff indiqua le sable, puis la faille qui se trouvait au dessus, ainsi que l'écoulement de grains de sable à peine visible, sauf en s'approchant du pilier de roche.



Suite à sa réponse, Edris bondit droit sur le pilier et le frappa d'un puissant coup de hallebarde en diagonale. Contrairement à la porte restée indemne malgré la puissance de frappe d'Edris, le pilier lui fut pulvérisé par la force de l'impact à la grande surprise du reste du groupe. Comme l'avaient soupçonnés Kendraff et Edris, ce pilier était bien la seule chose qui retenait le plafond, au niveau de la faille, car le plafond commença à s'effondrer à cet endroit sous le poids de sa propre masse, et le poids de la masse de sable qu'il retenait. Cependant, le reste du plafond se fissura et commença à tomber plus vite que prévu, déversant alors un torrent de sable et de roche sur les aventuriers qui furent forcés de prendre la fuite le plus vite possible.



Une course s'engagea alors entre le sable qui se déversait dans la caverne, et les aventuriers qui le fuyaient tout en courant vers la sortie. Par chance, ils avaient vidé les lieux, et aucun ennemie n'était présent pour les ralentir. Ils remontèrent ainsi l'escalier permettant de sortir de la caverne, à une vitesse suffisante, mais la coulée de sable les suivait de près. Ils eurent leur premier moment de répit, lorsqu'ils purent avoir un peu d'avance sur la coulée de sable à l'intersection entre les différentes galeries, car la coulée se dispersa dans les différentes galeries pour les remplir de sable. Cependant, leur répit fût de courte durée car le sable coulé avec un tel débit, que les galeries furent vite bouchées à l'exception de celle face à eux, dont celle menant à la sortie. Le temps commençait de nouveau à leur manquer, tandis que le sable était presque remonté à leur niveau.



Ils empruntèrent la galerie menant à l'escalier permettant de remonter à la grotte qui débouchait sur la sortie, cependant un des squelettes remuant encore entailla le genoux de Lirinah, avant d'avoir le crâne écrasé par Kendraff. La blessure de Lirinah l'empêchait de courir aussi vite que les autres, mais Kendraff l’attrapa afin de la porter, malgré que celle ci refuse et sente gênée. Pourtant, avec la menace du sable qui risquait de les ensevelir avec les lieux, Kendraff préféra ignorer les protestations de Lirinah, afin que le groupe ne soit pas ralenti par sa blessure. Après avoir remonté l'escalier, ils traversèrent la grotte et sortir à temps avant de voir la coulée de sable finir son chemin dans celui qui s'étendait sur toute la vallée. C'est ainsi que leur mission en Égypte prit fin, avec la première des trois portes condamnée.



Après avoir passé une bonne nuit de repos à l'auberge la plus proche, ils repartir pour un long voyage de plusieurs semaines en direction d'une auberge en Gaule, celle ci même où s'étaient rencontrés Edris, Kendraff, et Adarius. C'était dans cette auberge que s'étaient données rendez vous les deux équipes. Une fois qu'ils seraient là bas, ils leur resteraient plus qu'à attendre l'autre équipe avant de se lancer à la recherche de la troisième porte. Cependant, il y avait aussi le risque possible, que l'autre équipe en vienne à échouer en Bretagne.