Premier tournoi et rivalités.

par nviek37

Chapitre 23: Premier tournoi et rivalité.



Ce fut soixante quatre combattants, qui furent finalement enregistrés pour ce premier tournoi. Les trois aventuriers purent constater, que certain des participants sortaient tout de même du lot, dont un particulièrement qui semblais venir des contrées de l'Est de l'Europe: un colosse dépassant les deux mètres, avec des cheveux châtains clairs et une courte barbe, portant une hache immense faite entièrement d'acier. Cependant, sa grande taille n'impressionna en rien les trois aventuriers, surtout après avoir affrontés trois puissants minotaures, bien plus grands et plus musclés. Ils remarquèrent aussi un lancier breton, aux cheveux blonds, longs et attachés en arrière, qui dégageait une forte présence parmis la foule d'aventuriers présent sur place. C'est donc avec la plus grande confiance, qu'ils allèrent chacun leur tour tirer un numéro, afin de connaître leurs adversaires respectifs du premier tour, et leur ordre de passage dans le tournoi.



Kendraff serait donc le premier des trois à combattre, dans la première moitié du tableau, pour le quatrième combat, ce qui l'assurait de ne rencontrer Edris ou Adarius qu'en finale. Son premier adversair était un guerrier perse, ayant plus l'allure et l'équipement d'un soldat que d'un aventurier. Adarius quant à lui se positionnait pour le dix-huitième combat, face à un guerrier gaulois, et Edris pour le vingt-sixième combat face à un guerrier gaulois, armé d'une épée longue et d'un bouclier de bois. Ils purent profiter tranquilement des trois premiers combats, afin d'observer le niveau du tournoi. Même si les concurrants n'étaient pas mauvais, les trois aventuriers furent quand même un peu déçut, car ils s'attendaient tout de même à mieux de la part des autres concurrants.



Kendraff eurent même un avis commun sur un point: c'est que Lirinah, Télia, et Azéris auraient parfaitement eût leurs places dans ce tounoi, car elles auraient facilement pu en faire autant et même mieux. Mais ils ils n'eurent pas le temps d'en discuter plus longtemps, car le troisième combat venait de se terminer, et ce fut le tour de Kendraff de se présenter dans l'arène, face au guerrier perse qui semblait prendre le jeune guerrier viking de haut. Mais Kendraff continua d'afficher un air sûr et déterminé, montrant ainsi à son adversaire qu'il n'était nullement impressionné par lui. Les deux adversaires en position dans l'arêne, qui annonçait le début des combats, leur donna le signal du départ. Mais le combat fut de courte durée: Kendraff frappa son adversaire d'un violant coup de genoux dans l'estomac, puis pendant que celui-ci était plié en deux le souffle coupé, Kendraff l'assoma et le mit à terre d'un coup de pied dans la nuque.



Comme les trois aventuriers l'avaient anticipés en observant les premiers combats, ils auraient peu d'adversaires qui, tout comme eux, se démarquaient du lot. Ce fut ensuite le tour d'Adarius pour le dix-huitième combat, qui écrasa le guerrier gaulois sans lui laisser la moindre chance. Contrairement à ses deux équipiers, Adarius ne combattait que rarement de front, il utilisait principalement des attaques fluides et rapides, qui étaient plus celles d'un assassin que d'un guerrier. Adarius passa sur le flan droit de son adversaire et lui entailla l'épaule, puis à peine le guerrier gaulois s'était tourné vers lui, qu'Adarius passa dans son dos et lui porta trois coup de glaive dans le bas du dos. Le guerrier gaulois se retourna à nouveau pour essayer de se trouver face à Adarius, mais celui ci passa sur sa gauche et faucha les jambes de son adversaire d'un coup de pied rapide et puissant, mettant ainsi le guerrier gaulois au sol. Avant même qu'il n'ai le temps de se relever, Adarius place la pointe d'un de ses glaive sous la gorge du guerrier gaulois, le forçant à se rendre.



Lorsqu'Edris entra dans l'arêne face au lancier grec, pour le vingt-sixième combat, cet affrontement dura à peine plus longtemps que celui de Kendraff. Edris attaqua de front d'une première attaque verticale que le lancier grec bloqua, mais celui ci fut secoué par la force de frappe d'Edris. Il dévia ensuite la lance de son adversaire d'une puissante attaque horizontale, puis frappa immédiatement le lancier grec avec le manche de sa hallebarde, d'un coup violent dans le visage qui lui écrasa le nez et l'assoma sur le coup. Kendraff, et Adarius passèrent facilement le tour suivant, pour atteindre les demi-finales. Quant à Edris, pour le dernier combat des quarts de finale, il devait affronter le colosse à la hache d'acier.



Edris se dirigea dans l'arène pour y défier un adversaire, qui s'était finalement révélé plus dangereux que prévu. Edris et le colosse étaient face à face, prêts à en découdre, puis le signal du départ fût donné. Edris chargea de front dès le début du combat, espérant prend son adversaire de vitesse afin de pouvoir porter le premier coup, afin d'éviter d'avoir à subir les attaques du colosse. Edris bondit sur le colosse et porta un puissant coup verticale, mais son adveraire, tout en bloquant l'attaque, repoussa Edris qui se retrouva projetté plusieurs mètres en arrière, mais réussi tout de même à retomber sur ses pieds. Cependant, le choc du contre fut si brutal qu'Edris en fut secoué pendant quelques instants, ce qui donna l'occasion au colosse de contre-attaquer. Le colosse frappa Edris d'un attaque verticale rapide et brutale, qu'Edris eu tout juste le temps de bloquer. Mais il se retrouva ecrasé par la force de frappe de son adversaire, et bien qu'il réussi à contenir le coup il se retrouva avec les muscles engourdit par le choc.



Le colosse frappa de nouveau avec une attaque verticale, mais cette fois ci, Edris eu le temps d'esquiver le coup et contre-attaqua en deux coups: d'un premier avec la lame de sa hallebarde, il poussa la hache du colosse, pour ensuite planté la pointe à l'extrémité du manche de la hallebarde dans l'épaule gauche du colosse. Malheureusement pour Edris, la pointe était fine et courte ce qui ne blessa que peu le colosse. De plus, celui-ci sembla n'avoir ressenti aucune douleur, et frappa Edris d'un violent coup de hache. Edris bloqua le coup à temps, mais fut éjecté au sol par le coup, se retrouvant allongé au sol proche du mur d'enceinte de l'arène, sur le coté gauche après avoir dérapé sur le sol. Il se releva couvert d'écorchures saignantes, le corp endoloris, quand le colosse chargea et frappa à nouveau d'un puissant coup horizontale, qu'Edris réussi à parer malgrès la douleur mais fut de nouveau projetté, mais ce coup ci il se retrouva écrasé contre le mur, le visage en premier, et tomba inconcient sur le sol. Pour Edris, le tournoi était terminé, tandis qu'il était évacué vers une infirmerie sous le regard médusé de ses amis.



Kendraff prit place dans l'arène face au lancier breton, qui s'était révélé être un excellent manieur de lance. Cependant, Kendraff n'en fût pas inquiet car il s'était souvent entraîné avec son frère Kilvar, par le passé, qui était lui aussi un excellent lancier et avait apprit à Kendraff à combattre une lance. Quand le combat débuta, Kendraff laissa le guerrier breton frapper le premier, pour tenter d'obtenir une ouverture décisive dès le début du combat: celui-ci attaqua par une attaque perçante de face, que Kendraff esquiva pour frapper son adversaire de ses deux épée au niveau du torse. Le lancier breton équiva facilement et habilement l'attaqua en pivotant sur sa jambe droite, et contre-attaqua rapidement d'une frappe verticale. Kendraff ne réussi qu'à esquivé l'attaque du lancier que partiellement: au lieu de recevoir le coup en pleine tête, la lame de la lance s'abattie sur l'épaule gauche de Kendraff, mais ne n'effonça que de quelques milimètre grace à sa cotte de maille lui laissant tout de même une profonde entaille.



Si Kendraff s'était souvent entraîné face à Kilvar, il en avait oublier que les deux frère n'avaient jamais combattus sérieusement face à face, ce qui avait conduit Kendraff à manquer de prudence face au lancier breton. Kendraff se recula pour mieux évaluer la situation, et trouva une faille évidente cher son adversaire, mais qu'il aurait préférer ne pas avoir à exploiter: la lance de son adversaire avait un manche en bois, se qui la rendait fragile et facile à briser. Cependant, son adversaire était rapide et disposait d'une meilleur allonge avec sa lance, ce qui empéchait Kendraff d'attaquer comme il l'aurait voulu, et Kendraff était concient que c'était son seul moyen de mettre fin au combat à son avantage sans se mettre en dangé. Lorsque le lancier breton attaqua de nouveau, Kendraff laissa une ouverture pour inciter son adversaire à lui porter un coup à la veticale. C'est ce qui fit le guerrier breton, et Kendraff croisa ses épées au dessus de sa tête pour bloquer le coup, et avant que le guerrier breton n'eut le temps de retirer sa lance, Kendraff la brisa en décroisant ses épées, forçant ainsi son adversaire à présent désarmé à abandonner le combat.



Kendraff serra la main que lui tendit le guerrier breton, avant de quitter l'arêne pour rejoindre Adarius, qui allait prendre sa place pour la seconde demi-finale. Il jette rapidement un regard en direction de la tribune officielle, et constata que les seigneurs vikings étaient arrivés. Les vieux roi et son épouse étaient absent, et s'étaient fait remplacer par le prince et sa femme. À leur côté se trouvait le seigneur et la dame du Sud, qui étaient les parent de l'épouse du prince, ainsi que le seigneur et la dame de l'Ouest, qui fusillaient Kendraff d'un regard noir. C'était les membres du clan de Kendraff qui leur servaient d'escorte, et Kendraff pu apercevoir son père et son frère dans la tribune, ainsi que deux autres guerriers. Il fut d'ailleurs très surprit que Kilvar n'ai pas participé au tournoi, mais se doutait que c'était en raison de sa mission d'escorte. Le comportement de Kendraff avait surprit Adarius, qui s'empressa de lui en demander la raison:



C'est ainsi qu'Adarius se rendit dans l'arène, afin de faire face au colosse à son tour, pour la seconde demi-finale.