Rassemblement et annonce surprenante.

par nviek37

Chapitre 21: Rassemblement et annonce surprennante



Les deux groupes d'aventurier faisant route vers Rome, ce fut celui de Kendraff, d'Edris, et d'Adarius qui arriva le premier. Adarius de retour dans une cité qu'il connaissait très bien, c'est à lui que revenue la charge de guider ses deux équipiers. Afin qu'ils puissent temporairement séjourner à Rome, Adarius conduisit ses deux amis dans une auberge, qu'il avait souvent fréquenté par le passé. Bien qu'ils furent guidés vers Rome, les trois aventuriers n'avaient aucune idée de ce qu'ils auraient à y faire, ni pour combien de temps ils en auraient. C'est ainsi que lors de leur première soirée à Rome, ils discutèrent de ce qu'ils allaient faire, car ils avaient bien un mois d'avance sur le delais qui leur avait été fixé.



Les jours suivant, ils alternèrent les combats au Colisée, et la recherche d'indice pendant leur temps libre. Cependant, tout comme les autres aventuriers présent à Rome, les citoyens de la cité eux non plus ne savaient rien de la présence d'autant d'aventuriers en ville. Mais ils eurent confirmation que quelques chose allait se passer à Rome, car plus les jours passaient et plus le nombre d'aventurier présent augmentait. Mais au bout d'une semaine à Rome, Edris, Kendraff et Adarius remarquèrent que le fait qu'autant d'aventuriers se rassemblent, commençait à poser de serieux problèmes dans la cité. Si une partie des aventuriers commes Edris, Adarius, et Kendraff se tenaient tranquils, ce n'était pas le cas de tous, et les accrochages entre aventuriers se faisaient de plus en plus fréquent, si bien qu'il ne passait plus un jours sans qu'un différent ne tourne au duel.



Deux semaines après l'arrivée du premier des deux trio, ce fut le tour de Télia, Azéris, et Lirinah de faire leur entrée dans la cité de Rome. Elles aussi devant séjourner un certain temps à Rome, elles partirent à la recherche d'une auberge, et en trouvèrent une dans un quartier voisin de celui où se trouvait l'auberge des trois guerriers. Pourtant, ironiquement les deux groupes ne s'étaient encore jamais croisés, alors que Lirinah cherchait tant à revoir Kendraff. À plusieurs reprises, Lirinah cru apercevoir Kendraff mais ne pu jamais confirmer ses soupçons, et doutait même puisse que elle ne l'avait toujours vue que de dos, et le guerrier en question qu'elle avait apperçue avait les cheveux cours: elle ignorait que celui ci avait coupé ses cheveux, et cherchait donc toujours un hommes aux cheveux rouges certe, mais longs.



De son côté, Lirinah cachait en permanence son visage sous la capuche de sa cape, une mesure de prudence qu'elle s'imposait de peur de rencontrer un autre viking autre que Kendraff, qui aurait pu la reconnaître. Sauf qu'à cause de cette prudence, Kendraff ignorait totalement la présence de Lirinah sur place, puisqu'il ignorait qu'elle avait quittée le royaume viking. Mais celle qui interpella le plus la curiosité de ses équipières, ce fut Azéris qui semblait elle aussi chercher quelqu'un, s'éloignant sans cesse du groupe sans prévenir, ce qui fini énerver Télia qui le lui repprocha une fois rentrée à l'auberge:



Azéris ne dit rien, se contentant de rougir pour toute réponse, ce qui donna un indice précit à ses deux équipères. Voyant qu'aucune de ses deux amies n'avaient envies de poursuivre cette discution, Télia partie se coucher la première, suivit un peu plus tard par les deux autres aventurières. Le lendemain, les trois aventurières ayant à nouveau passés une journée, sans trouver un indice sur leurs différentes recherches, elles se décidèrent à visiter les célèbre thermes de Rome. Alors que les trois aventurières passèrent le reste de leur journée aux thermes, les trois guerriers avaient passés toute la leur au Colisée, ce qui fit que les deux groupes s'évitèrent une fois de plus. Cependant, à force de combattre au Colisée, Kendraff, Adarius, et Edris commençaient se faire une réputation, et beaucoup de spectateurs commençaient à parler d'eux. Ce qui fut le cas de deux clientes de l'auberge, où séjournaient les trois aventurières, et Lirinah qui s'était levée plus tôt que ses deux amies ce matin là, surprit une discussion qui l'intéressa fortement:



Cette fois, même si les cheveux du guerrier était court, elle n'avait plus aucun doute: c'était bien Kendraff, et elle savait à présent où elle pouvait le trouver. Dès qu'elle fut rejointe par ses équipières, elle voulue leur parler de ce qu'elle venait d'apprendre, mais avant qu'elle ne pu dire un mot, Azéris fit remarquer à ses amies une affiche sur un panneau d'annonce, à côté de la porte de l'auberge. L'affiche en question mentionnait que tout aventurier, et aventurière, présent à Rome devait justement se rendre ce jours même au Colisée, et cela avant midi. Selon la patronne de l'auberge, ceux qui avaient affichés cette annonce l'avaient fait dans toute les auberges, et autres lieux publics de la cité. Cette annonce tombait à pic pour Lirinah, qui raconta tout de même à ses amies qu'elle avait trouvée la piste de Kendraff.



Lorsqu'elles furent devant l'entrée du Colisée, elles se présentèrent devant les gardes, puis furent guidée dans l'arêne où était déjà massé une grande foule d'aventurier. Lirinah commença à chercher Kendraff du regard, mais elle n'y arrivait pas à travers une telle foule qui rassemblait plus d'une centaine d'aventuriers. Bien qu'elle voulue parcourir la foule sa recherche, Lirinah fut stopée par Télia qui l'avait attrapée par le poignet, et qui lui conseilla de regarder vers la tribune officielle de l'arêne, où un sénateur romain commença à prononcer un discour:



Cette annoce eu l'effet d'un coup de massue pour Lirinah qui redoutait désomais la présence de ses parents à Rome, même si cette réunion concernait principalement la famille royale. Mais le sénateur n'avait pas encore fini son discour, et reprit après avoir fait une légère pause:



Cette fois ci, ce fut toute la foule qui accueillie cette seconde annonce par de vives acclamations, bien que parmis les aventurières, une pointe d'indignation se fit clairement ressentire: la plupart des aventurières présentes semblaient s'offenser de combattre séparément de leurs homologues masculins. En tout cas, désormais aventuriers et aventurières eûrent la réponse à leur présence à Rome.