Labyrinthe et minotaures

par nviek37

Chapitre 18: Labyrinthe et minotaures.



Le voyage jusqu'à l'île leur pris quelques jours. Pour réduire un peu leurs frais de voyage, les trois aventuriers réussir à convaincre l'équipage d'accepter leur aide. Adarius eû même l'idée d'assister le capitaine, afin d'apprendre la navigation, et pourvoir permettre à l'équipe de naviguer par ses propres moyens. Ils finirent par débarquer sur l'île, en quête du plus légendaire des labyrinthe connu. Bien que l'île ne soit pas l'une des plus grandes qui existe dans cette mer, ils préférèrent tout de même demander leur chemib au capitaine:



Tandis que le navire quittait le port, les trois aventuriers marchèrent pendant une dizaine de kilomètres, et arrivèrent devant un panneau d'indication, l'occasion pour eux de vérifier les propos du capitaine.



C'est en suivant cette indication, que les aventuriers reprirent leur chemin vers le labyrinthe. Tout les panneaux ayant tous la même gravure dans leur dos, ils arrivèrent rapidement à destination en fin de journée. Le labyrinthe était précédé d'une ville, où se trouvait de nombreuse auberges, forges et armuries. Comme l'avait dit le capitaine, le labyrinthe était devenu une importante source de commerce et d'économie pour l'île. La nuit n'allant pas tardée à tomber, ils choisirent de la passer dans une auberge, et de s'attaquer au labyrinthe le lendemain matin. Mais avant cela, Kendraff respecta sa promesse et restaura l'équipement de l'équipe, après avoir loué une forge et ses outils en face de l'auberge, où ils avaient dormis. Une fois prêt, ils se dirigèrent vers l'entrée du labyrinthe, qui était gardée par trois gardes ainsi qu'un prêtre assit à un bureau. Cette situation surprit grandement les trois aventuriers, qui trouvaient étrange soit installé à l'entrée du labyrinthe. Une fois devant les gardes, ils furent encore plus surpris de leur accueil:



Ils se présentèrent au bureau, où ils donnèrent leurs noms au prêtre, mais là encore ils eurent une grosse surprise.



Les trois aventuriers franchirent l'entrée du labyrinthe, avec Adarius ouvrant la marche et Kendraff à l'arrière qui marquait chaque intersection, à l'aide d'une dague qu'il s'était forgé à Athènes pour cette occasion. Ce procédé ayant bien fonctionné dans le labyrinthe où il avait passé son épreuve, Kendraff avait décidé de le réutiliser, surtout que ce labyrinthe était bien cent fois plus grand que l'autre, et plus dangereux s'ils s'y perdaitent. Cependant, à leur grande surprise les premiers couloirs étaient déserts. C'est à la 6ème intersection, qu'ils furent attaqués par un groupe de minotaures. Bien que peu nombreux, les minotaures offrirent beaucoup de résistance aux trois aventuriers: ils étaient bien protégés, et lourdement armés.



Ayant définis leur plan d'action, les trois avanturiers reprirent leur exploration du labyrinthe. Comme ils s'y attendaient, plus ils avançaient et plus les minotaures se faisaient nombreux. La nature forte et brutale des minotaures les forçaient, à se reposer après chaque combat. Les trois aventuriers étaient fortement ralentis par ces pauses, d'autant plus qu'elles se faisaient de plus en plus nombreuses, avec la difficulté des combats qui augmentait. Bien qu'ils continuaient leur progression, quelque chose commençait à vraiment inquiéter Adarius, à mesure qu'ils approchaient du centre du labyrinthe. C'est en arrivant au centre, après avoir marchés trois heures dans ce labyrinthe, qu'ils en atteignirent le centre, où se trouvait une immense porte les séparants de la pièce centrale. C'est une fois arrivés devant cette porte, qu'Adarius ne pu se retenir de partager ses doutes:



Ils ouvrirent la porte, mais ce qui se cachait derrière dépassait leurs craintes. Effectivement, les dieux étaient très joueurs, et ils leur avaient préparés une très mauvaise surprise. Ce n'était pas un, mais trois minotaures qui les attendaient derrière cette porte, lourdement armés, et dépassant les trois mètres. Les semblaient vraiment prendre du plaisir à jouer avec les aventuriers, et avaient prévus un duel par aventurier. De plus, cette mauvaise plaisantrie des dieux anéantissait complètement toute leur stratégie, car chacun devrait affronter seul son adversaire. Mais au moins, ils purent constater qu'en cas de victoire, chacun aurais sa propre récompense à la clé: chaque minotaure gardait un coffre derrière lui, signe que les dieux savaient tenter les aventuriers. C'est ainsi, que trois duels archarnèrent s'engagèrent face aux minotaures, malgrés la fatigue accumulée par les trois aventuriers tout au long de leurs combats dans le labyrinthe.

Adarius n'étant pas équipé pour retenir une telle masse de muscle au coprs à coprs, il choisi de tout miser sur sa vitesse et sa précision d'attaque dans son duel. Esquivant les attaques plutôt que d'essayer de les bloquer, Adarius se déplaçait avec souplesse autour du minotaure, le tailladant de tout les côtés sans lui laisser aucune minute de répit. Si cette méthode fut efficace et que le minotaure finit genoux à terre sous ses coups, Adarius en paya tout de même un prix fort car ses multiples attaques rapprochées, l'avaient exposées à des contres violant qu'il eut beaucoup de mal à esquiver d'aussi près. Blessé, Adarius passa en force pour mettre un terme au combat: il n'esquiva que partiellement la dernière attaque du minotaure, et trancha sa gorge d'un attaque de front. Adarius avait gagné son duel, mais tomba au sol blessé, la jambe gauche profondément entaillée.



De son côté, Kendraff eut du mal à trouver son équilibre entre attaque et défense. Il se retrouva plusieurs fois projeté au sol, par les contres et les attaques du minotaure, avant de trouver des ouvertures pour attaquer efficacement. Bien qu'imposant, le minotaure était loin d'être lent, ce qui obligeait Kendraff à encaisser certaine attaques, pour pouvoir porter les siennes au mieux. Sonné, blessé, et épuisé par le combat, il réussi enfin à prendre le dessus dans ce combat: lors d'une attaque verticale du minotaures, il esquiva le coup, et planta la lame de la hallebarde du minotaure dans le sol, en frappant le manche d'un puissant coup de pied. Le minotaure désarmé, Kendraff enchaina plusieurs attaques décisive, qui blessèrent le minotaure au point de l'épuiser et le laisser sans défense. Kendraff l'acheva ensuite en lui enfonçant une de ses épées à travers la tête.



Le duel entre Edris et son minotaure fut le plus brutal des trois, mais aussi le plus court. Si son équipement défensif était du même gabarie que celui de ses compagnons, sa hallebarde elle était une arme lourde et puissante, et d'un bien meilleur qualité que celles qu'utilisaient les minotaures du labyrinthe. Il engagea un duel de puissance avec le minotaure, dans lequel les deux adversaire se rendaient coup pour coup. Mais Edris étant plus rapide, il pris l'adversaire de vitesse et enchaina plus d'attaque que le minotaure. Malgrés les coupures qu'il a subit, Edris remporta finalement lui aussi son duel: le minotaure ayant perdu beaucoup trop de sang dans ce combat, il fini par tomber à terre à quatre pattes, puis fut décapité par Edris. Blessés et épuisés comme ils ne l'avaient jamais été, les trois aventuriers étaient fiers d'avoir réussi un tel défi. Adarius s'était bandé la jambe avec un morceau de sa tunique, et avait rejoint ses équipiers pour le féliciter:

Chacun des aventuriers ouvrit le coffre que gardait le minotaure qu'il avait vaincu. Kendraff trouva dans son coffre une cotte de maille en or, Adarius des jambières d'argents, et Edris une hallebarde d'or, dont l'extrémitée du manche opposée à la lame était équipée d'une minuscule petite lame dorée. Heureux de leur réussite, et de leurs nouvelles acquisitions, les trois aventuriers sortirent facilement du labyrinthe grâce au marquage de Kendraff. Le chemin du retour se fit calme, et sans combat pour le plus grand bonheur de l'équipe, qui fut soulagée en arrivant à l'auberge. Ils étaient bien trop épuisé et blessé pour fêter leur victoire ce soir là, mais ne se privèrent pas de le faire le soir suivant.

Ils passèrent les deux semaines suivantes à récupérer de leur blessures, et Kendraff fini même par se décider à raconter son passé à se deux camarades, qui furent surprit de connaître les raisons de son bannissement. Cependant, Kendraff évita de donner le moindre détail, et parvient même à ne pas dire un mot sur Lirinah bien que ce ne fut pas facile, puisqu'elle était la cause de son bannissement. Une fois rétablis, les trois aventuriers purent enfin prendre la mer, en direct de Rome et de leur destiné.