Evasion et début d'aventure pour Lirinah

par nviek37

Chapitre 12: Évasion et début d'aventure pour Lirinah.



Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis le départ de Kendraff, et Lirinah était toujours décidée à le rejoindre, bien qu'elle ignorait où il se trouvait actuellement. Elle avait finie ses préparatif de départ, et mit au point son plan d'évasion. Lirinah commença par forcer la serrure de sa chambre, avec sa dague qu'elle cachait constamment sur elle: la seule chose que ses parents avaient oublié de lui confisquer. Cependant, le bruit de la serrure fut entendu par les gardes devant sa porte, mais Lirinah les assomma avant qu'ils ne puissent donner l'alerte.



Elle se déplaça discrètement dans les couloirs du palais, à la recherche de la pièce où étaient entreposées ses effets personnels. L’entraînement lui était très utile dans son évasion, qu'elle considérait comme une épreuve à passer pour tester ses capacités.



À force de persévérer, Lirinah fini par trouver le local où se trouvait son équipement. Elle força discrètement la porte, puis y récupéra ses affaires. Elle se changea directement sur place, puis une fois équipé, elle rangea sa robe dans son sac et se faufila silencieusement vers le rez-de-chaussé du palais, en direction de la porte de service. Bien qu'elle fut la sortie la plus difficile à atteindre, elle était aussi la moins gardé comparée à la porte principale. Elle évita les gardes du rez-de-chaussé, mais elle fut obligée d'affronter ceux qui gardaient la porte de service. Elle mit les gardes hors-combats, mais le bruit provoqué par l'affrontement la fit repéré.



Lirinah mit une cape de voyage noir, que lui avait offert Eldah il y a plusieurs mois, et sortie rapidement du palais avant l'arrivé du reste de la garde. Lirinah avait prit soin de dérober des provisions, et de l'argent avant de quitter le palais. Son visage caché par la capuche de sa cape, elle prit la route vers la côte Ouest sans être reconnue, vers le port le plus proche où elle embarqua sur un navire marchant, qui se rendait en Bretagne. Après une semaine de voyage sans le moindre problème, le navire accosta dans un port au Nord de l'île de Bretagne. Une fois l'ancre jetée et la passerelle abaissée, Lirinah aida au déchargement des marchandises, conditions négociée avec le capitaine pour réduire le coût du voyage. C'était une cargaison d'hydromel qui était vendue dans toute la région, autour du port et bien que n'ayant jamais travaillé puisqu'elle venait d'une noble famille, Lirinah s'en sortie très bien grâce à la force acquise par son entraînement.



Lirinah se retourna et aperçut une jeune fille de son âge, aux cheveux roux et aux yeux verts. Elle était vêtue d'une modeste robe noire et blanche, mais ce qui surprit Lirinah fut d'entendre la jeune fille s'exprimer en Latin. Chez elle, seuls les garçons et les filles d'aristocrates, ainsi que les marchants, connaissaient et utilisaient cette langue. Lirinah pensa en voyant ses habits, qu'elle devait être une fille de marchant. Constatant que Lirinah était perdue dans ses pensées, la jeune fille l'interpella:



Lirinah s'était présentée sous un diminutif car s’étant enfuie de chez elle, elle devait par prudence éviter de donner son véritable nom. Cependant, elle était ravie d'avoir rencontrée quelqu'un de son âge, et de pouvoir discuter librement avec elle, sans être sous la surveillance de ses parents.



Les deux jeunes filles marchèrent en direction de l'auberge, où vivait et travaillait Télia. Une fois arrivée, Lirinah pu admirer un bâtiment plutôt rustique, composé de bois pour le toit et les volets, ainsi que des pierres grossièrement taillées pour les murs, mais elle trouva beaucoup de charme à la bâtisse. Télia entra la première pour expliquer la situation à ses parents, puis revenue quelques minutes plus tard pour faire visiter les lieux à Lirinah. Télia la conduisit ensuite à l'étage dans sa chambre, et lui donna une robe identique à la sienne, ce qui gênait un peu Lirinah qui le lui fit remarquer:



Lirinah n'insista pas et se changea à la demande de Télia, mais elle en était mal à l'aise car elle n'avait jamais aimée porter des robes, encore moins celles avec des décolletés. Cependant, n'ayant pas le choix elle fit un effort, et vue Télia lui lancer un grand sourire en voyant le résulta.

Ce soir là, Lirinah passa des heures mouvementées. L'auberge était bondé de voyageur de passage en ville, et d'équipages de marins venus faire escale au port. Lirinah en perdait même la notion du temps, puisqu'elle le passait entre les différentes de l'auberge, à servir alcool et nourriture. Si par chance pour elle, certains clients parlaient le latin, d'autres ne parlaient que le celte. De plus, leurs fortes consommations d'alcools les rendaient encore moins facile à comprendre, et ce fut Télia qui se chargea principalement des commandes, ainsi que de l'encaissement.



Lirinah s'était rendu compte ce soir là, qu'il n'était pas si facile de changer de place: quand elle vivait au palais de l'Ouest, c'était elle qu'on servait. Après quatre heures de services, et deux coup de poing envoyés par Lirinah à deux clients ivres, qui eurent la mauvaise idée d'essayer d'avoir les mains baladeuses, l'auberge commença lentement à se vider. Certains avaient loués une chambres à l'auberge, mais les autres repartirent en ville. Complètement épuisé, Lirinah s’assit à une table et fut rejointe par Télia, qui apportait boisson et nourriture pour toute les deux. Tout en profitant de ce moment de détente, les deux jeunes filles reprirent leur discussion de l'après midi.



Afin de ne pas révéler son identité et ses origines sociales, Lirinah donna une version trafiqué de son histoire. Mais elle fit aussi cela pour éviter d'avoir à avouer certains passages intimes et gênant pour elle. Télia eu un large sourire en écoutant Lirinah, et lui répondit avec un air amusé:



Cependant, une fois à l'étage dans la chambre de Télia, la discussion fut de courte durée car toute les deux, épuisées, sombrèrent dans un profond sommeil. Lirinah fut la dernière des deux à s'endormir, mais avant cela elle fit le bilan de sa journée et en était très satisfaite: elle était arrivée dans un pays qu'elle ne connaissait pas, et s'y était fait une nouvelle amie. Tandis qu'elle s’endormit, elle rêva de Kendraff se demandait où il était, et ce qu'il pouvait bien faire.