Jugement et condamnation

par nviek37

Chapitre 11: Jugement et condamnation.



Trois jours se sont écoulés depuis l'incident de la source chaude, et comme convenu le procès de Kendraff aurait lieu aujourd'hui. Celui-ci ne s'était pas défilé et se préparait donc à se rendre, au palais de l'Ouest où devait se dérouler l’audience. Il se senti rassuré par le fait que ses parents, ainsi que Kilvar et Eldah, l'accompagnent et soient présent pendant le jugement. Une fois tous prêt, ils partirent pour le palais, avec un peu d'avance sur l'horaire prévu. En chemin, Kendraff se perdit dans ses pensées: il cherchait ce qu'il dirait pour se défendre, et redouté la sanction qu'il risquai. Cependant, il était prêt à l'assumer et ne regrettait en aucun cas, ce qui s'était passé ces dernières années. Une fois arrivé devant le palais, Kendraff fut impressionné par la taille du bâtiment: c'était la première fois qu'il venait au palais.



Le bâtiment qu'il avait devant les yeux, se composait de six tours, et d'une grande résidence centrale. Il manqua tout de même de temps, pour en admirer les jardins car on le pressa d'entrer dans le palais. Une fois à l’intérieur, ils passèrent un grand couloir, puis montèrent un large escalier, qui conduisait à la salle de réception du palais. La salle en question avait été aménagée pour l'audience: en plus des trois fauteuils réservés au Seigneur et à la Dame de l'Ouest, ainsi qu'à Lirinah, une vingtaine d'autres fauteuils faisaient face à ces trois là, dont un plus avancé que les autres. Enfin, quatre autres grands fauteuils avaient été placés, sur le côté gauche de la salle, et Kendraff se demanda à qui ils étaient destinés. On lui ordonna de s’asseoir sur le fauteuils le plus avancé des vingt, puis Boldiv prit la parole, ouvrant ainsi le procès:



Une fois le silence revenu dans la salle, l'audience pu reprendre bien que Lirinah, Eldah et Kilvar aient du mal à retrouver leur calme. Même Arkar et Hannah avaient du mal à ne pas s'emporter, en voyant que la situation échappée à tout contrôle, devenant un règlement de compte à sens unique en faveur de Boldiv. Alors que la notion de justice était mise à mal, l'audience continua bien qu'Arkar donna l'impression d'attendre quelque chose, ou plutôt quelqu'un.

À ces mots, Boldiv et Dalna eurent le visage pâle. Quand l'assemblée se retourna, ce fut pour constater que la personne qui avait parlée, n'était autre que le Roi des vikings, accompagné de la Reine ainsi que du prince et son épouse. Dalna fût la première à reprendre la parole, brisant le silence gênant qui s'était installé:



En les voyant prendre place, Kendraff comprit à qui étaient destiné les quatre fauteuils supplémentaires. Cependant, il était surpris que le Roi se soit déplacé, à la faveur de son père. Il pensa qu'il ignorait encore beaucoup, sur les relations entres les grandes figures du royaume. Ce fut Roi qui poursuivit l'audience:



Un fauteuil libre fut installé à côté de celui de Kendraff, sur lequel Lirinah alla s'asseoir. Une fois prêt, Kendraff et Lirinah commencèrent leur récit, par leur rencontre sept ans plus tôt jusqu'à l'incident de la source chaude. Ils n'oublièrent aucun détails, mais ne dirent rien sur les éléments qu'ils considéraient comme gênants ou intimes, des détails que seuls eux connaissaient et qu'ils pouvaient garder secrets. Étrangement, même Boldiv et Dalna qui ne voulaient rien savoir, écoutèrent leur histoire avec beaucoup d'attention. Le Prince et son épouse souriaient chaleureusement en entendant leur récit, et la Reine parut même touchée par leur situation. Au bout d'une heure, Kendraff et Lirinah eurent finis de s'expliquer, finissant leur histoire par le début du procès, et les faits reprochés à Kendraff. Quand Lirinah reprit sa place à côté de ses parents, ce fut Boldiv qui prit la parole en premier:



En entendant Boldiv, Kendraff comprit que le Seigneur de l'Ouest, n'aurait aucune clémence dans cette affaire. Le reste de l'assemblée fut aussi sous le choc de cette annonce, mais Lirinah en fut la plus affectée: elle fondit en larme. Bien qu'elle voulue exprimer sa rage envers son père, elle resta sous le choc et ne trouva pas les mots, pour exprimer ce qu'elle ressentait. Le Roi fut le premier à répondre à cette proposition:



Kendraff n'en revenait pas, le Roi avait sauvé sa vie. S'il n'était pas venu à l'audience, le sort de Kendraff aurait été scellé. Personne ne protesta, mais Lirinah n'acceptait toujours pas que Kendraff soit condamné. Savoir qu'elle ne le reverrait plus lui était insupportable, mais elle dut garder son calme pour ne pas aggraver le cas de Kendraff, qui venait d'échapper au pire. Cependant, en quelque instant la solution lui apparue clairement: si Kendraff devait partir elle partirait aussi. Elle devait juste trouver son futur plan d'évasion. Lirinah eût à peine le temps de dire au revoir à Kendraff, qu'elle fut immédiatement reconduite à sa chambre sous bonne garde. De son côté, Kendraff rentra dans village pour y préparer ses affaires, puis le lendemain matin il fit ses adieux à sa famille:



Ils finirent leurs adieux, puis Kendraff prit la route vers le port le plus proche. De là, il embarqua sur un navire d'exploration en partance pour la Gaule. De son côté, Lirinah commençait à chercher un plan d'évasion, afin de quitter le palais et prendre la mer à son tour. Elle avait apprit le départ de Kendraff, et s'y était résolue: si elle n'avait pu partir avec lui, elle partirait à sa recherche, même si elle devait traverser le monde entier pour retrouver.