Une épreuve difficile et une récompense bien méritée

par nviek37

Chapitre 7: Une épreuve difficile et une récompense bien méritée.



Quelques jours après son dernier entraînement avec Lirinah, Kendraff se préparait à passer son épreuve. Il s'était entraîné durement depuis son enfance, et avait hâte d'aller à la rencontre d'un défi passionnant. Cependant, ce jour là, il avait du mal à ce concentrer sur son entraînement. En effet, il n'avait pas réussi à oublier le baisé, que Lirinah lui avait donné sur la joue. Quand il voulu demander conseil à son frère, Kilvar éclata de rire:



En effet, les deux frères étaient plein combat d'entraînement. La moindre erreur pouvait être dangereuse, surtout pour Kendraff car Kilvar était un redoutable manieur de lance. Ils attendirent d'avoir fini leur combat, avant de reprendre leur discussion.



Il était indispensable des consulter les oracles, afin de connaître les quêtes qu'il était possible d'entreprendre. Selon les légendes, depuis la nuit des temps les dieux jouaient avec les humains. Ils avaient créés de nombreux lieux, dans lesquels ils créaient et recréaient monstres et pièges, afin de mettre au défi les humains les plus forts, et les plus courageux à travers le monde. C'était les oracles, qui servaient de lien entre les dieux, et les aventuriers en quête de gloire, et les informaient sur les défis que proposaient les dieux. Le clan de Kendraff, s'était spécialisé dans l'accomplissement de ces quêtes, et l'épreuve de Kendraff en faisait partie.



Le lendemain, Kendraff parti consulter l'oracle le plus proche de son village. Ce jours là, ils étaient sept à passer leur épreuve. L'oracle leur donna à chacun une destination, et un objectif différent. Kendraff fut envoyé au Nord, dans une montagne où devait se trouver un labyrinthe souterrain. L'oracle lui avait donné pour objectif d'explorer les lieux, et d'y trouver une plaque en or qui aurait été bénie par les dieux. Kendraff arriva près de ce qui ressemblait à l'entrée d'une caverne. En observant la caverne, il remarqua un escalier à ses pieds qui descendait dans la montagne, ce qui lui indiqua qu'il avait bien trouvé l'entrée du labyrinthe.



Quand il franchi l'entrée de la caverne, il fut surprit de voir les lieux s'éclairer d'eux même, comme s'il était attendu. Tout en restant sur ses gardes, Kendraff descendit les escaliers pour arriver dans un large couloir. Ce qu'il vu dans ce couloir, lui fit comprendre que les lieux étaient dangereux. Plusieurs squelettes jonchés le sol, avec leurs armes et leurs armures encore sur eux. Il avança avec prudence mais quand il arriva au bout du couloir, il eût l'impression d'être suivit. Il se retourna et s’aperçut qu'il était suivit par des squelettes réanimés, les même qu'il avait vu sur le sol. Kendraff les mit en pièce, avant qu'ils n'aient eût le temps d'attaquer. Les dieux avaient une drôle de façon de s'amuser, pensa Kendraff. Il poursuivit son chemin, tout en écrasant les squelettes qui lui barraient le chemin, et prenait soin de marquer chaque intersection, d'une entaille avec son épée pour pas se perdre.



Il s'en sortait plutôt bien pour l'instant se disait il: une bonne avance, et seulement quelques coupures très légères. Il soupçonna un piège quand il traversa un couloir, vide et sans ennemie, et avança doucement en observant tout les détails du couloir. Cependant, il arriva à la fin du couloir, sans avoir rencontré le moindre piège: si le couloir avait été piégé, Kendraff les avait sans doute évité. Le couloir donnait sur une grande porte de trois mètres de haut, ce qui ne présageait rien de bon pour Kendraff, qui se préparait à affronter ce qui se trouvait derrière cette porte. Il prit un moment pour se reposait, tout en se demandant ce que pouvait bien faire Lirinah pendant ce temps. Or, il ignorait que celle ci, inquiète pour lui, l'attendait dans son village. Il n'eût pas le temps d'y penser plus longtemps car d'autres squelettes l'avait suivis, et il dut se battre à nouveau.





Il avait dit cela au hasard, mais il n'était pas tombé loin de la vérité. Effectivement, les squelettes se relevaient à chaque fois, si bien que Kendraff ne pouvait pas les éliminer définitivement: s'il insistait à combattre les squelettes, il s'épuiserait inutilement. Kendraff prit donc la décision d'entrer dans la pièce, et de refermer la porte derrière lui pour semer les squelettes. Peut importe ce que contenait cette pièce, ce serait toujours mieux que les squelettes, pensa Kendraff. Cependant, une fois entré dans la pièce, il commença à regretter son choix quand il vu ce qu'elle contenait.



Grâce à l'éclairage de la pièce, il pu y voir un loup qui n'avait rien de naturel. Celui ci se tenait sur deux pattes, mesurant plus de deux mètre de haut, et portait une grande hallebarde. Kendraff pensa d'abord, qu'il était plus prudent de faire marche arrière pour chercher ce qu'il devait trouver, avant de comprendre qu'il ne pourrait pas échapper à la confrontation. En effet, la plaque qu'il cherchait servait d'armure au monstre: elle avait une forme hexagonale, et protégeait le cœur du loup.



Le loup répondit par un hurlement, comme s'il avait comprit les paroles de Kendraff, et se prépara à charger. Kendraff ne lui en laissa pas le temps, et attaqua le premier. Il bondit et frappa de front la créature, mais le loup contra son attaque et le projeta au sol. Kendraff se releva et se préparait à attaquer de nouveau: il avait très envie de récupérer la plaque du monstre, afin de la modifier pour l'adapter à sa taille. Cependant, la bête le prit de vitesse et attaqua le premier, d'une frappe verticale, mais Kendraff l'esquiva d'un bond de côté. Le loup attaqua de nouveau d'une puissante frappe horizontale mais ce coup ci, Kendraff n'eût pas temps d'esquiver. Il para l'attaque mais à cause la puissance du choc, il fut projeté contre le mur. Son arcade droite rencontra le mur en première, s'ouvrant pour laisser un filet de sang sur son visage.



Kendraff fit le point sur sa situation: son adversaire était fort et rapide, de plus, sa hallebarde lui donnait une porté d'attaque plus grande que celle de Kendraff. Il tenta plusieurs attaques successives sans réussite, mais il avait obtenu ce qu'il voulait. Kendraff avait repéré plusieurs failles dans la défense du monstre, principalement à l'arrière des genoux et au niveau du cou. Il attaqua de nouveau et fut une fois de plus mit au sol. C'était l'occasion parfaite qu'il attendait: voyant Kendraff rester au sol, le monstre baissa sa garde. Kendraff en profita pour lancer, une de ses épées, en direction du monstre qui la reçue à travers la gorge et s'effondra au sol.



Blessé, épuisé, et encore étourdit par son combat, Kendraff récupéra son épée dans la gorge du monstre, ainsi que la plaque en or qu'il convoitait. Il sorti de la pièce et passa en force à travers les squelettes, qui l'attendaient de l'autre côté de la porte. Il ne perdit pas son temps avec eux, et reprit le chemin qu'il avait emprunté en sens inverse. Fatigué après avoir semé les squelettes, il est remonta l'escalier qui le mena à la sortie. Une fois dehors, il se laissa tomber en arrière, fier de lui, pour se reposer un instant: il avait réussi sa quête. Ne sachant s'il devait rapporter la plaque à l'oracle ou non, il passa tout de même le voir. L'oracle lui confirma que cet objet était bien le bon, et lui annonça qu'il pouvait garder la plaque pour en faire ce qu'il voulait.



Il rentra dans son village où il était attendu, et s'aperçut qu'il n'était le premier, à être revenu mais le deuxième: le premier était tombé par chance sur un lieu presque vide. Quand les 5 autres guerrière arrivèrent, que certain avaient eût moins de chance, et ils étaient rentré avec de sévères blessures. Ils furent rejoint par Arkar, qui les félicita et leur remit le manteau du clan: il symbolisait le passage à l'âge adulte, pour les jeunes guerrier du clan, mais aussi qu'ils étaient devenue des guerriers accomplis, et des membres à part entière du clan. Quand les 6 autres guerriers repartirent chez eux, Kendraff vu Lirinah arriver avec ses parents, ainsi que Kilvar et Eldah et Hannah. Ils s'approchèrent pour le féliciter, et Kendraff remarqua que Lirinah était devenue pâle, en voyant ses blessures.



Kendraff fut surpris d'entendre ces mots. C'était la première fois, que le seigneur de l'Ouest lui disait des paroles positives.



En voyant l'inquiétude de Lirinah, Kendraff chercha à faire preuve d'assurance, afin de la rassurer.



Lirinah devint encore plus pâle en entendant cela, mais esseya de cacher son inquiétude. Elle félicita Kendraff à son tour, qui en fut touché: il avait toujours le baisé de Lirinah en tête, et ne su pas quoi lui répondre. Kilvar s'en aperçut et tira son petit frère de cette situation:



Kendraff entra chez lui, avec sa famille, pour faire soigner ses blessures. Quant à Lirinah, elle dut renter chez elle avec ses parents, bien qu'elle aurait voulue rester plus longtemps avec Kendraff. Elle devait encore attendre quelque temps, pour reprendre son entraînement avec Kendraff. Mais elle était plus préoccupé par les blessures de celui-ci: ça façon de le voir semblait changer.