Hasard ou destinée ?

par nviek37

Chapitre 1: Hasard ou destiné?



Tout commence en l'hiver de l'an 26. Par un froide matinée, une petite fille d'une dizaine d'année était en déplacement avec ses parents. Ils se rendaient dans un village entouré de colline, lui offrant une protection naturelle. Ses habitants étaient les meilleurs guerriers du Nord. Mais ils étaient aussi des forgerons presque inégalés, capables de forger les métaux les plus précieux, tel que l'or et l'argent, et même de les combiner. Leurs talents pour la forge en faisaient des personnes aisées, et leurs talents de guerrier leur donna la fonction de police du royaume. On donna à leur clan le nom de « crocs de la Lune » car dans la nuit, leurs habits noirs les rendait peu visible à l'exception de leurs lames d'argents, donnant l'impression dans l'obscurité de voir des crocs pourfendre leurs cibles, sous l'éclat du clair de Lune.



Mais les parents de la jeune fille étaient bien au-dessus de tout les clans du royaume, même des clans les plus puissant car ils étaient les seigneurs du domaine de l'Ouest, l'un des 4 domaines qui composaient le royaume. Ils se rendaient dans ce village, pour avoir un entretien avec Arkar, le chef du clan. La jeune fille, bien qu'étant une princesse, avait un caractère sauvage et aventurier. Elle n'avait jamais supportée de rester à ne rien faire, et détestait tout ce qui était lié au obligation de son rang de princesse . Ainsi, dès que l'occasion se présenta, celle-ci ne mit pas longtemps à échapper à la vigilance de ses parents: elle s'éclipsa à l'instant même, où ses parents franchirent la porte d'entrée de la demeure d'Arkar. Elle commença par explorer ce village, dont elle avait si souvent entendue parler, mais qu'elle n'avait encore jamais vue. Après avoir longuement marché dans ce village, elle arriva devant un bois, qui bordait l'entrée Nord du village. Elle s'était déjà beaucoup éloignée de ses parents, mais sa soif d'aventure n'étant aucunement satisfaite, afin d'en profiter encore plus elle décida d'explorer le bois. De plus, étrangement ce bois semblait l'appeler comme si une force inconnue, et indescriptible voulait pousser la jeune fille à parcourir l'étendu de verdure qu'était cette marée d'arbres.



Depuis combien de temps elle parcourrait les lieux? Elle n'en avait aucune idée, elle ne savait même pas depuis combien de temps elle avait quitté ses parents, mais elle s'enfonçait de plus en plus dans le bois. D’ailleurs, ses parents pensa t-elle, ils devaient avoir remarqués sa disparition: ils devaient être inquiets et la chercher dans tout le village. Cependant, ne rêvant à nouveau que de vivre une grande aventure, elle continua alors droit devant elle et oublia vite cette idée lorsqu'elle arriva devant un bosquet. Bien que la lumière du soleil fasse ressortir toute la beauté du bosquet, ce n'est pas ce détail qui l'avait détourné de ses pensées. C'est ce qu'elle vue dans le bosquet qui attira son attention: un jeune garçon aux cheveux rouge, ayant le même âge qu'elle. Il était vêtu d'une tunique noire et d'un pantalon noir, ainsi que deux dagues aux lames d'argents qui passeraient pour des épées pour un garçon d'une dizaines d'années, et avec lesquelles il était entrain de s'exercer.



Le jeune garçon stoppa alors son entraînement: il avait remarqué sa présence. Il fut très surprit de voir cette jeune fille, qu'il n'avait jamais vu dans son village, se promener seule dans ces bois. Lorsqu'il posa les yeux sur elle, il vu une jeune fille blonde, aux yeux turquoise, portant une robe bleue et blanche qui indiqua tout de suite au jeune garçon que la jeune fille venait d'une famille riche, mais peu importait pour lui ce genre de détail car n'étant pas du village, la jeune fille selon lui n'avait rien à faire en ces lieux. Elle avait le pas discret, et le jeune garçon ne l'avait pas entendu approcher. Quand ils se retrouvèrent face à face, la jeune fille remarqua un détail qui la surprit: les yeux du jeune garçon étaient aussi rouge que ces cheveux. Ils restèrent un long moment à s'observer, sans savoir quoi faire de cette situation. Ne sachant que faire, le jeune garçon commença par rengainer ses deux épées, mais ce fut la jeune fille qui prit alors les devants, et qui brisa le silence entre eux :

Kendraff resta stupéfait de cette explication. Lirinah n'avait pas froid aux yeux, pensa t-il, mais elle était plutôt sotte d'être aussi insouciante car elle aurais aussi pu se retrouver dans une forêt dangereuse, pleine de créatures sauvages et agressives. Mais dans un sens, elle lui ressemblait beaucoup sur ce point car lui aussi, il ne ratait jamais une occasion de partir à l’aventure. Cependant, il la trouva imprudente: il savait très bien se défendre, mais elle?

Lirinah eût alors un regard et un sourire malicieux, au moment de lui répondre:

Il avait réussi son coup, car Lirinah changea rapidement d'attitude, et se vexa immédiatement:



La discussion avait tournée en dispute, mais elle fut interrompue par des cris qui traversèrent les bois. La disparition de Lirinah n'étant pas passée inaperçue, ses parents étaient partis à sa recherche, mais pas seul: Arkar son père, ainsi que Kilvar, le grand frère de kendraff, s'étaient joint aux recherche. Arkar était un homme grand, avec un visage sévère, et de long cheveux gris ainsi qu'une légère barbe. Kilvar ressemblait beaucoup à son père, mais avec des cheveux blond, et sans barbe: celui-ci n'avait que 3 ans de plus que Kendraff. Les parents de Lirinah, quant à eux, ressemblaient à leur fille, mais en beaucoup plus âgés. Quand ils arrivèrent auprès de Kendraff et Lirinah, le père de celle-ci laissa exploser sa colère:

Arkar, bien que sous l'autorité de Boldiv, n'avait guère apprécié que l'on manque de respect à son fils, et de plus, sans aucune raison.

Lirinah et ses parents s'éloignèrent, et quand ils furent hors de vue, Arkar s'adressa à son fils:

Kendraff rentra à son village avec son père et son frère. Quant à Lirinah, une fois passé le sermon de ses parents sur le trajet du retour, elle arriva chez elle au palais de l'Ouest. Après un dîner qui lui parut interminable, où elle reçue de nouveau les reproches de ses parents, elle partie dans sa chambre pour dormir. Cependant, elle n'arrivait pas à trouver le sommeil cette nuit là: elle n'arrêtait pas de repenser au garçon qu'elle avait rencontrée. Elle repensait à ses cheveux rouges et ses deux dagues dont les lames d'argents l'avaient fascinée. Même si elle repensait aussi à la situation embarrassante, dans laquelle elle l'avait placée, elle pensait à la façon dont il avait magné ses dagues. Elle qui avait toujours voulue apprendre à se battre, elle en devenait jalouse. Certes le garçon n'était pas aimable vis à vis d'elle, et il l'avait prit de haut sans la moindre hésitation, mais au moins il savait se battre, peut être aurait il pu lui apprendre quelques mouvements, sans que personne n'en sache rien. Mais surtout, il y avait un détail qu'elle n'arrivait pas à oublier: ses pupilles rouge, qui lui donnaient un regard flamboyant.

Plus son esprit se focalisait sur cette journée, plus elle se posait certaines questions. Pourquoi n'avait elle rencontrée que lui ce jour là? Après tout elle aurait pu croiser de nombreuse créatures, dangereuse ou non, ou encore diverse autre personne, voir tomber sur une forêt déserte de tout individu, alors pourquoi était elle tombée sur lui dans ce bosquet? Pourquoi elle avait choisie d'explorer ces bois, alors qu'elle aurait pu visiter bien d'autres zones autour du village? Toute ces questions, étaient liées à la principale question que Lirinah se posait réellement: leur rencontre était elle le fruit du hasard, ou celui du destin? Cette question lui occupa l'esprit une bonne partie de la nuit, jusqu'à ce qu'elle finissent pas s'endormir, fatiguée de cette journée mouvementée et pleine de surprise.