Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Divers


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Les éditions du RIEZ ferment...
 par   - 659 lectures  - Aucun commentaire

C'est fini pour les éditions du Riez. Après une année 2016 difficile, ce début 2017 marque la fin d'une aventure qui aura duré huit ans.

Une grande opération de promotion est organisée jusqu'au 31 mars 2017 pour écouler le stock.
Les derniers fonds récoltés serviront à payer tout le monde.

http://www.editionsduriez.fr/clap-de-fin/

Une cagnotte est également organisée via le site LEETCHI pour ceux qui veulent les aider finacièrement directement.

 

Nouveau défi fanfiction spéciale Saint-Valentin
 par   - 2440 lectures  - Aucun commentaire

Bonsoir,

Me revoilà avec une nouvelle annonce concernant un défi de fanfiction Mentalist spécial Saint-Valentin.

http://mentalistenmanque.forumactif.com/t56-nouveau-defi-fanfiction-speciale-saint-valentin#82

Si cela vous intéresse, merci de poster un commentaire ici. Je rappelle que vous devez vous inscrire.

Bonne soirée.{#[ :D ] Very Happy}


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Fics-Originales

 > 

Heroic Fantasy

Les aventuriers du Grand-Nord
[Histoire En réécriture]
Auteur: nviek37 Vue: 1451
[Publiée le: 2015-12-06]    [Mise à Jour: 2017-02-17]
G  Signaler Action-Aventure/Heroic Fantasy Commentaires : 41
Description:
Voila une histoire pas comme les autres. Pourquoi? Car bien qu'elle puisse ressembler à d'autres histoire, ou s'en inspirer, elle est le fruit d'une idée originale qui réveille dans la nuit. Une insomnie qui plonge loin dans l'imagination, et qui empêche de dormir. Une histoire qui se déroule dans les rêves la nuit, qui s'y construit. C'est cette histoire qui sera racontée ici. Cependant, bien que cette histoire se situe dans notre monde, et qu'elle utilise des faits et des éléments géographiques, et des peuples de ce monde, il s'agit là d'une fiction, d'une histoire inventée. Il est donc normal, qu'ici beaucoup de faits historiques, géographiques, mythologiques, culturels, et anthropologiques, soient donc modifiés et carrément même falsifiés, de même que le bestiaire qui n'est par forcément prit dans la mythologie de ce monde, car point de défi point d'aventure, tout comme point de héros et point d'aventure. Après ce résumé d'information, il est temps de commencer cette histoire, mais par où commencer ? Ha oui, cette introduction qui commence si bien les contes de fée: il était une fois.... . Il était une fois, un jeune garçon, et une jeune fille, loin dans le nord, dans les pays scandinave, dont la rencontre les aura conduit dans une aventure à travers le monde, une aventure qui commence dans le royaume des vikings.
Crédits:
Il s'agit là d'un essai d'écriture, d'une histoire d'Héroic-Fantasy se déroulant pourtant dans le monde réel. Si vous trouvez dans cette histoire une version de la géographie, et de l'histoire, complètement fausse et falsifiée, ne vous inquiétez pas: c'est tout à fait normal, c'est même ce qui à rendu amusant l'écriture de cette histoire. Je vous laisse donc lire cette histoire, et vous faire votre opinion personnelle sur ce que vous en aurez pensés. Il s'agit là d'une première ébauche, qui sera surement réécrite une fois le tout écrit en format informatique.

Amusez vous, et n'hésitez pas à donner votre avis.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Labyrinthe et minotaures

[2533 mots]
Publié le: 2016-01-21Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 18: Labyrinthe et minotaures.



Le voyage jusqu'à l'île leur pris quelques jours. Pour réduire un peu leurs frais de voyage, les trois aventuriers réussir à convaincre l'équipage d'accepter leur aide. Adarius eû même l'idée d'assister le capitaine, afin d'apprendre la navigation, et pourvoir permettre à l'équipe de naviguer par ses propres moyens. Ils finirent par débarquer sur l'île, en quête du plus légendaire des labyrinthe connu. Bien que l'île ne soit pas l'une des plus grandes qui existe dans cette mer, ils préférèrent tout de même demander leur chemib au capitaine:

  • Le labyrinthe? Vous n'avez qu'à suivre les panneaux!

  • Vous vous moquez de nous? S'indigna Adarius. Un labyrinthe mythique et légendaire indiqué sur des panneaux?

  • Pas du tout! Répliqua le capitaine. Quand les habitants de l'île ont remarqués la quantité d'aventuriers, venant à la recherche de ce labyrinthe, ils ont décider d'en indiquer l'emplacement. Il faut dire qu'il fait vivre toute l'île à lui seul. Adieu messieurs!



Tandis que le navire quittait le port, les trois aventuriers marchèrent pendant une dizaine de kilomètres, et arrivèrent devant un panneau d'indication, l'occasion pour eux de vérifier les propos du capitaine.

  • Adarius, qui dit ce panneau? Demanda Kendraff.

  • J'en sais rien moi, je ne comprend pas le grec, répondit Adarius.

  • Sauf qu'il semble y avoir une traduction en latin, indiqua Edris.

  • Dans ce cas vous n'avez pas besoin de moi! Répliqua Adarius.

  • Mais je sais juste parler le latin moi, expliqua Edris. Côté lecture, je ne lit que les hiéroglyphes.

  • Quant à moi, je ne connais le latin que depuis seulement quelques mois, rappela Kendraff.

  • Donc, personne ne peut lire le latin, résuma Adarius.

  • Comment ça? S'étonna Edris. Tu es bien romain Adarius, tu dois bien savoir lire le latin.

  • Pas du tout, j'en étais encore à apprendre quand j'ai quitté Rome, avoua Adarius. Je viens d'une famille de fermier, si on exclu mon grand-père le seul aventurier de la famille. Il m'a tout appris, sauf à lire je suis parti trop tôt de chez moi.

  • Monsieur attendez! S'écria Kendraff en se précipitant vers un vieux voyageur qui passait par là.

  • Que voulez vous? Demanda le vieille homme.

  • Pourriez vous nous aider, mes amis et moi, à nous rendre au labyrinthe de l'île? Lui demanda poliment Kendraff.

  • Vous n'avez qu'à lire les panneaux comme tout le monde! Répliqua le vieille homme en s'éloignant.

  • Je vais massacrer ce vieillard! S'énerva Kendraff.

  • Évite ça serait moche, suggera Edris qui le retenait.

  • Venez voir vous deux! Cria Adarius.

  • Qu'est ce qu'il y a? Demanda Kendraff.

  • Un dessin qui ressemble à un labyrinthe a été gravé au dos du panneau, répondit Adarius.

  • Tu vois Kendraff, pas de quoi s'énerver, ajouta Edris.



C'est en suivant cette indication, que les aventuriers reprirent leur chemin vers le labyrinthe. Tout les panneaux ayant tous la même gravure dans leur dos, ils arrivèrent rapidement à destination en fin de journée. Le labyrinthe était précédé d'une ville, où se trouvait de nombreuse auberges, forges et armuries. Comme l'avait dit le capitaine, le labyrinthe était devenu une importante source de commerce et d'économie pour l'île. La nuit n'allant pas tardée à tomber, ils choisirent de la passer dans une auberge, et de s'attaquer au labyrinthe le lendemain matin. Mais avant cela, Kendraff respecta sa promesse et restaura l'équipement de l'équipe, après avoir loué une forge et ses outils en face de l'auberge, où ils avaient dormis. Une fois prêt, ils se dirigèrent vers l'entrée du labyrinthe, qui était gardée par trois gardes ainsi qu'un prêtre assit à un bureau. Cette situation surprit grandement les trois aventuriers, qui trouvaient étrange soit installé à l'entrée du labyrinthe. Une fois devant les gardes, ils furent encore plus surpris de leur accueil:

  • Vous devez vous enregistrer au bureau avant de pouvoir entrer! Exigea l'un des gardes.

  • Et pourquoi ça? Demanda Adarius.

  • Parce que beaucoup trop d'aventuriers viennent ici, répondit le garde. Nous avons dut en réglementer l'entrée.

  • J'en reviens pas d'entendre ça! Répliqua Kendraff déconcerté.

  • C'est bon ne cherchons pas à insister, on va perdre notre temps, suggera Edris.



Ils se présentèrent au bureau, où ils donnèrent leurs noms au prêtre, mais là encore ils eurent une grosse surprise.

  • Très bien messieurs, il ne vous reste plus qu'à payer la taxe d'entrée, annonça le prêtre.

  • Une taxe d'entrée! Protesta Adarius. Mais c'est de pire en pire cette quête.

  • Laisse tombé, lui conseilla Edris. Je crois qu'ils ont vraiment décidés de profiter de ce labyrinthe, afin de s'enrichire le plus possible.

  • Cependant, il a raison! Répliqua Kendraff. C'est bien la première fois que j'entend parler d'une quête où il faut payer pour l'accomplir.

  • C'est pour éviter de laisser rentrer trop d'aventuriers, expliqua le prêtre. Il y avait trop d'aventuriers ici fut un temps, ce qui rendait les minotaures de plus en plus rares. C'est pour ça qu'on a mit toute ces formalités, on ne cherche pas à s'enrichire.

  • Cela m'a l'air cohérent si on y réfléchit, admis Edris. Allez on y va.



Les trois aventuriers franchirent l'entrée du labyrinthe, avec Adarius ouvrant la marche et Kendraff à l'arrière qui marquait chaque intersection, à l'aide d'une dague qu'il s'était forgé à Athènes pour cette occasion. Ce procédé ayant bien fonctionné dans le labyrinthe où il avait passé son épreuve, Kendraff avait décidé de le réutiliser, surtout que ce labyrinthe était bien cent fois plus grand que l'autre, et plus dangereux s'ils s'y perdaitent. Cependant, à leur grande surprise les premiers couloirs étaient déserts. C'est à la 6ème intersection, qu'ils furent attaqués par un groupe de minotaures. Bien que peu nombreux, les minotaures offrirent beaucoup de résistance aux trois aventuriers: ils étaient bien protégés, et lourdement armés.

  • C'est quand même autre chose que des goules, commenta Kendraff.

  • Effectivement, les goules étaient peut être nombreuses, mais facile à tuer, approuva Edris.

  • C'est pas sans raison que ce labyrinthe représente un gros défi pour les aventuriers, leur rappela Adarius. On va devoir avancer avec prudence.

  • Si on se base sur ce que tu nous as dit sur ce lieu, l'objectif est le centre du labyrinthe donc plus on en sera proche, plus on sera en dangé, annonça Edris.

  • Pour avoir déjà exploré un labyrinthe, je sais que le bon chemin est souvent le plus long, expliqua Kendraff. Donc même si on vise le centre, on va surement devoir le contourner pour l'atteindre.

  • Raison de plus pour avancer avec prudence, même si cela nous prend plus de temps, insista Adarius.



Ayant définis leur plan d'action, les trois avanturiers reprirent leur exploration du labyrinthe. Comme ils s'y attendaient, plus ils avançaient et plus les minotaures se faisaient nombreux. La nature forte et brutale des minotaures les forçaient, à se reposer après chaque combat. Les trois aventuriers étaient fortement ralentis par ces pauses, d'autant plus qu'elles se faisaient de plus en plus nombreuses, avec la difficulté des combats qui augmentait. Bien qu'ils continuaient leur progression, quelque chose commençait à vraiment inquiéter Adarius, à mesure qu'ils approchaient du centre du labyrinthe. C'est en arrivant au centre, après avoir marchés trois heures dans ce labyrinthe, qu'ils en atteignirent le centre, où se trouvait une immense porte les séparants de la pièce centrale. C'est une fois arrivés devant cette porte, qu'Adarius ne pu se retenir de partager ses doutes:

  • Il y a vraiment quelque chose qui ne va pas avec cet endroit!

  • Qu'est ce que tu veux dire? Demanda Kendraff.

  • D'après la légende, le héro grec ulysse à affronté le minotaure dans ce labyrinthe, expliqua Adarius. Hors la légende n'a jamais fait mention de plusieurs minotaures. Et même si ceux qu'on à croisé étaient petits comparé à celui de la légende, cela n'est pas normal pour autant.

  • Et alors? Tu as dit toi même que ce labyrinthe changé, selon la volonté des dieux! Répliqua Edris. Donc cela me paraît pas si étrange.

  • Justement, selon la volonté des dieux, et ils peuvent se montrer très capricieux, rappela Adarius. Cela veut dire que le plus dur reste à venir, car on a pas encore croisé le fameux minotaures décrit dans la légende, mais seulement des copies plus faible à mon avis.

  • On risque donc beaucoup en ouvrant cette porte? Demanda Kendraff. Mais c'est pour ça qu'on est venu après tout.

  • Je n'ai pas dit le contraire, mais il vaudrait mieux qu'on ai un très bon plan avant de rentrer dans cette salle, répondit Adarius.

  • Puisque ma hallebarde à la meilleur porté, et la plus grande résistance, je me charge de le retenir, proposa Edris.

  • Bon plan mais risqué, répliqua Kendraff. On sera deux à le contenir, je peut le faire moi aussi avec mes épées.

  • Une défense prudente, mais si je suis le seul à attaquer, ça va être un combat interminable, rappela Adarius.

  • Kendraff peut être polyvalent dans ce cas là, vous pourriez quand même deux en attaque, suggera Edris.

  • Dans ce cas là, c'est tout à fait jouable, on y va, répondit Adarius.



Ils ouvrirent la porte, mais ce qui se cachait derrière dépassait leurs craintes. Effectivement, les dieux étaient très joueurs, et ils leur avaient préparés une très mauvaise surprise. Ce n'était pas un, mais trois minotaures qui les attendaient derrière cette porte, lourdement armés, et dépassant les trois mètres. Les semblaient vraiment prendre du plaisir à jouer avec les aventuriers, et avaient prévus un duel par aventurier. De plus, cette mauvaise plaisantrie des dieux anéantissait complètement toute leur stratégie, car chacun devrait affronter seul son adversaire. Mais au moins, ils purent constater qu'en cas de victoire, chacun aurais sa propre récompense à la clé: chaque minotaure gardait un coffre derrière lui, signe que les dieux savaient tenter les aventuriers. C'est ainsi, que trois duels archarnèrent s'engagèrent face aux minotaures, malgrés la fatigue accumulée par les trois aventuriers tout au long de leurs combats dans le labyrinthe.

Adarius n'étant pas équipé pour retenir une telle masse de muscle au coprs à coprs, il choisi de tout miser sur sa vitesse et sa précision d'attaque dans son duel. Esquivant les attaques plutôt que d'essayer de les bloquer, Adarius se déplaçait avec souplesse autour du minotaure, le tailladant de tout les côtés sans lui laisser aucune minute de répit. Si cette méthode fut efficace et que le minotaure finit genoux à terre sous ses coups, Adarius en paya tout de même un prix fort car ses multiples attaques rapprochées, l'avaient exposées à des contres violant qu'il eut beaucoup de mal à esquiver d'aussi près. Blessé, Adarius passa en force pour mettre un terme au combat: il n'esquiva que partiellement la dernière attaque du minotaure, et trancha sa gorge d'un attaque de front. Adarius avait gagné son duel, mais tomba au sol blessé, la jambe gauche profondément entaillée.



De son côté, Kendraff eut du mal à trouver son équilibre entre attaque et défense. Il se retrouva plusieurs fois projeté au sol, par les contres et les attaques du minotaure, avant de trouver des ouvertures pour attaquer efficacement. Bien qu'imposant, le minotaure était loin d'être lent, ce qui obligeait Kendraff à encaisser certaine attaques, pour pouvoir porter les siennes au mieux. Sonné, blessé, et épuisé par le combat, il réussi enfin à prendre le dessus dans ce combat: lors d'une attaque verticale du minotaures, il esquiva le coup, et planta la lame de la hallebarde du minotaure dans le sol, en frappant le manche d'un puissant coup de pied. Le minotaure désarmé, Kendraff enchaina plusieurs attaques décisive, qui blessèrent le minotaure au point de l'épuiser et le laisser sans défense. Kendraff l'acheva ensuite en lui enfonçant une de ses épées à travers la tête.



Le duel entre Edris et son minotaure fut le plus brutal des trois, mais aussi le plus court. Si son équipement défensif était du même gabarie que celui de ses compagnons, sa hallebarde elle était une arme lourde et puissante, et d'un bien meilleur qualité que celles qu'utilisaient les minotaures du labyrinthe. Il engagea un duel de puissance avec le minotaure, dans lequel les deux adversaire se rendaient coup pour coup. Mais Edris étant plus rapide, il pris l'adversaire de vitesse et enchaina plus d'attaque que le minotaure. Malgrés les coupures qu'il a subit, Edris remporta finalement lui aussi son duel: le minotaure ayant perdu beaucoup trop de sang dans ce combat, il fini par tomber à terre à quatre pattes, puis fut décapité par Edris. Blessés et épuisés comme ils ne l'avaient jamais été, les trois aventuriers étaient fiers d'avoir réussi un tel défi. Adarius s'était bandé la jambe avec un morceau de sa tunique, et avait rejoint ses équipiers pour le féliciter:

  • Bravo, vous allez bien tout les deux?

  • Ça ira pour moi, mais je serais pas mécontent lorsque nous serons rentrés à l'auberge, annonça Kendraff.

  • Moi aussi, ajouta Edris. Et toi Adarius, ta jambe tiendra?

  • Elle mettra plusieurs jours à guerrir, mais je devrais pouvoir marcher jusqu'à l'auberge, répondit Adarius.

  • On récupère ce qu'il y a dans les coffres, et on rentre à l'auberge? Proposa Edris.

  • Oui, faisons vites, surtout que j'ai confié Kros au patron de l'auberge, leur rappela Kendraff. Il va finir par le prendre mal si on lui laisse un loup en garde trop longtemps.

Chacun des aventuriers ouvrit le coffre que gardait le minotaure qu'il avait vaincu. Kendraff trouva dans son coffre une cotte de maille en or, Adarius des jambières d'argents, et Edris une hallebarde d'or, dont l'extrémitée du manche opposée à la lame était équipée d'une minuscule petite lame dorée. Heureux de leur réussite, et de leurs nouvelles acquisitions, les trois aventuriers sortirent facilement du labyrinthe grâce au marquage de Kendraff. Le chemin du retour se fit calme, et sans combat pour le plus grand bonheur de l'équipe, qui fut soulagée en arrivant à l'auberge. Ils étaient bien trop épuisé et blessé pour fêter leur victoire ce soir là, mais ne se privèrent pas de le faire le soir suivant.

Ils passèrent les deux semaines suivantes à récupérer de leur blessures, et Kendraff fini même par se décider à raconter son passé à se deux camarades, qui furent surprit de connaître les raisons de son bannissement. Cependant, Kendraff évita de donner le moindre détail, et parvient même à ne pas dire un mot sur Lirinah bien que ce ne fut pas facile, puisqu'elle était la cause de son bannissement. Une fois rétablis, les trois aventuriers purent enfin prendre la mer, en direct de Rome et de leur destiné.



  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>

Éditions Sharon Kena


Publicité


Elenya éditions


Éditions Mnémos


Éditions l'Atalante




© Fanfic Fr 2003 - 2017 / Mentions légales