Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Divers


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Les éditions du RIEZ ferment...
 par   - 659 lectures  - Aucun commentaire

C'est fini pour les éditions du Riez. Après une année 2016 difficile, ce début 2017 marque la fin d'une aventure qui aura duré huit ans.

Une grande opération de promotion est organisée jusqu'au 31 mars 2017 pour écouler le stock.
Les derniers fonds récoltés serviront à payer tout le monde.

http://www.editionsduriez.fr/clap-de-fin/

Une cagnotte est également organisée via le site LEETCHI pour ceux qui veulent les aider finacièrement directement.

 

Nouveau défi fanfiction spéciale Saint-Valentin
 par   - 2440 lectures  - Aucun commentaire

Bonsoir,

Me revoilà avec une nouvelle annonce concernant un défi de fanfiction Mentalist spécial Saint-Valentin.

http://mentalistenmanque.forumactif.com/t56-nouveau-defi-fanfiction-speciale-saint-valentin#82

Si cela vous intéresse, merci de poster un commentaire ici. Je rappelle que vous devez vous inscrire.

Bonne soirée.{#[ :D ] Very Happy}


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Fics-Originales

 > 

Heroic Fantasy

Les aventuriers du Grand-Nord
[Histoire En réécriture]
Auteur: nviek37 Vue: 1461
[Publiée le: 2015-12-06]    [Mise à Jour: 2017-02-17]
G  Signaler Action-Aventure/Heroic Fantasy Commentaires : 41
Description:
Voila une histoire pas comme les autres. Pourquoi? Car bien qu'elle puisse ressembler à d'autres histoire, ou s'en inspirer, elle est le fruit d'une idée originale qui réveille dans la nuit. Une insomnie qui plonge loin dans l'imagination, et qui empêche de dormir. Une histoire qui se déroule dans les rêves la nuit, qui s'y construit. C'est cette histoire qui sera racontée ici. Cependant, bien que cette histoire se situe dans notre monde, et qu'elle utilise des faits et des éléments géographiques, et des peuples de ce monde, il s'agit là d'une fiction, d'une histoire inventée. Il est donc normal, qu'ici beaucoup de faits historiques, géographiques, mythologiques, culturels, et anthropologiques, soient donc modifiés et carrément même falsifiés, de même que le bestiaire qui n'est par forcément prit dans la mythologie de ce monde, car point de défi point d'aventure, tout comme point de héros et point d'aventure. Après ce résumé d'information, il est temps de commencer cette histoire, mais par où commencer ? Ha oui, cette introduction qui commence si bien les contes de fée: il était une fois.... . Il était une fois, un jeune garçon, et une jeune fille, loin dans le nord, dans les pays scandinave, dont la rencontre les aura conduit dans une aventure à travers le monde, une aventure qui commence dans le royaume des vikings.
Crédits:
Il s'agit là d'un essai d'écriture, d'une histoire d'Héroic-Fantasy se déroulant pourtant dans le monde réel. Si vous trouvez dans cette histoire une version de la géographie, et de l'histoire, complètement fausse et falsifiée, ne vous inquiétez pas: c'est tout à fait normal, c'est même ce qui à rendu amusant l'écriture de cette histoire. Je vous laisse donc lire cette histoire, et vous faire votre opinion personnelle sur ce que vous en aurez pensés. Il s'agit là d'une première ébauche, qui sera surement réécrite une fois le tout écrit en format informatique.

Amusez vous, et n'hésitez pas à donner votre avis.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Canyon et combats féroces

[1997 mots]
Publié le: 2016-01-01Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 14: Canyon et combats féroces.



Les trois aventuriers arrivèrent à un village au pied des montagnes, le dernier avant le sentier. Bien qu'en début d'après midi, ils préférèrent séjourner dans l'auberge du village jusqu'au lendemain. Ils avaient besoin avant tout de se renseigner sur le chemin, qu'ils souhaitaient emprunter et l'auberge était le meilleur endroit pour ça. Ils firent le tour des tables de l'auberge, mais personne ne pu leur donner la moindre information, car l'auberge était pleine de voyageur qui ne connaissaient pas les environs. Quand ils louèrent des chambres au patron de l'auberge, celui ci ayant comprit ce que cherchaient les aventuriers, commença à leur parler du sentier qui traversait les montagnes:

  • A votre place, j'éviterai ce sentier.

  • Pourquoi ça, qu'a t-il donc de si spécial? Demanda Edris.

  • Ce chemin passe par un canyon très dangereux, répondit le patron.

  • Il a quoi de si dangereux? Insista Kendraff.

  • Des pillard, des voleurs et des assassins en grand nombre, expliqua le patron. Avant ce sentier était une route commerciale très utilisée, mais depuis quelques mois ces criminels l'on rendu impraticable part leur présence.

  • On peut toujours essayer ce chemin, rien ne garanti qu'ils soient toujours dans ce canyon, répliqua Adarius.

  • Si j’étais vous, je descendrait Sud jusqu'au port de Massilia, leur conseilla le patron. Un voyage part la mer serait plus long, mais aussi plus sûr.

  • On va y réfléchir, répondit Kendraff. Pour l'instant, on prendra juste trois chambres, ainsi que des repas pour ce soir et demain matin.

  • Comme vous le voudrez messieurs, dit le patron.



Les trois guerriers s'assirent à une table, pour discuter de ce qu'ils venaient d'entendre. Cependant, le danger ne semblait pas au cœur de leur préoccupation, tant chacun d'eux y était habitué.

  • Finalement, on prend quand même ce sentier? Demanda Edris.

  • Évidemment, on va pas se laissé impressionner par quelques brigands, répondit Adarius.

  • Moi aussi je suis d'accord pour prendre ce sentier, ajouta Kendraff. Et tant mieux si l'on croise ces brigands, je ne serait pas contre un peu d'exercice.

  • C'est tout de même se compliquer la vie, répliqua Edris. On peut toujours rattraper le temps perdu, en passant par la mer.

  • À condition de trouver un navire qui parte sans détour pour la Grèce, lui rappela Kendraff.

  • Et puis moi je m'ennuie, insista Adarius. On a rien fait d'intéressant depuis qu'on a prit la direction des montagnes.

  • Tu oublis le concours de chasse, ironisa Kendraff.

  • Tu parle, moi je veux de vrais adversaires, répliqua Adarius.

  • Si c'est ce que tu veux, viens dehors et bat toi contre moi, lança Kendraff en dégainant une de ses épées.

  • Ça tombe bien, j'avais envie de voir ce que tu vaut au combat, répondit Adarius en dégainant à son tour l'un de ses glaives.

  • Ça suffit vous deux! Intervint Edris. Vous n'allez pas vous battre entre équipier. On va le prendre ce sentier, en espérant que les brigands y soient toujours. Ça devrait suffire à vous calmer.

  • Très bien, dans ce cas rendez-vous ici demain, proposa Kendraff en quittant la table.

  • Ça me convient aussi, ajouta Adarius en partant à son tour dans sa chambre.



Le lendemain après midi, ils prirent enfin la route pour le sentier, malgré les protestations du patron de l'auberge, qui insistait pour qu'ils renoncent à cette idée. Après une dizaine de Kilomètres, ils arrivèrent à l'entrée du canyon dont ils avaient entendus parler. Il régnait en ces lieux un silence de mort, et les aventuriers ne trouvèrent pas le moindre signe de vie, sur les vingt premiers Kilomètres parcourus dans le canyon. Le chemin était d'une largeur irrégulière, pouvant passé de dix à vingt mètres d'une zone à une autre. Cependant, les trois aventuriers ne trouvèrent pas la moindre trace récente de d'activité, ou de passage, prouvant la présence d'une bande organisée, ce qui leur fit penser que les rumeurs étaient faussent. Pourtant, à mesure qu'ils progressaient dans le canyon, des sons étranges commencèrent à se faire entendre. Il s'agissait de grognement qui se rapprochaient de plus en plus, malgré le fait que les trois aventuriers se soient arrêtés. Les mêmes grognements se firent entendre derrière eux, ce qui était problématique car cela signifiait, qu'en cas de danger ils ne pouvaient pas se replier.

  • Je ne sait pas ce que sont ces grognements, mais ça ne m'a pas l'air lié à une présence humaine, annonça Edris

  • Sauf si les brigands ont des chiens avec eux, répondit Adarius

  • Impossible, on a pas trouvé la moindre trace de vie humaine ici, lui rappela Edris.

  • Leur camp est peut être plus loin, ou caché dans les environs, insista Adarius.

  • Si c'était des chiens, Kros les aurait repéré, expliqua Kendraff. Vu sa peur, c'est une odeur qu'il ne connaît pas et qui l'inquiète.

  • Puisqu'on ne peut par reculer, on à plus qu'à essayé de savoir à quoi nous avons à faire, ajouta Edris. Surtout que si des brigands occupaient les lieux, ces créatures pourraient expliquer leur disparition.

  • Les grognements se rapprochent, on va le savoir très vite, répondit Adarius.



De nombreuses formes commençaient à être visibles, mais étant parti tard de l'auberge, et le temps commençait à jouer en leur défaveur, ce qui rendait la situation encore plus dangereuse. Le soleil commençait à se coucher, faisant ressortir une multitudes d'yeux rouge sang et brillant, qui bloquaient les aventuriers des deux côtés. Quand les créatures furent suffisamment proches, tout les trois furent surpris de voir ce qui les attendait: des goules, en grand nombres. Elles étaient plus d'une centaines, et prêtes à les attaquer.

  • Kendraff et Adarius, vous qui vouliez de l'action vous allez être servis, annonça Edris.

  • C'est quand même autres choses qu'une bande de voleurs, répliqua Kendraff.

  • Je crois qu'ils seront de la partie, répondit Adarius.

  • Qu'est ce qui te fait dire ça? Demanda Edris.

  • Certain ennemies sont mieux armés et mieux équipés, expliqua Adarius. C'est sûrement les brigands changés en goules.

  • En tout cas, on ne va pas avoir les choix, on va devoir se battre, déclara Kendraff.

  • On reste tous dos à dos, proposa Edris. Chacun couvre les arrières des deux autres.



Les trois guerriers dégainèrent leurs armes, et une féroce bataille s'engagea face aux goules. Cependant, si le plan d'Edris était le meilleur choix en cas d'encerclement, il ne fut jamais appliqué car le combat fut une véritable mêlée. Au final, cette situation les arrangeait très bien tout les trois: chacun pu se battre avec son propre style de combat. Pourtant, le temps jouait contre eux car avec l'arrivée de la nuit, la visibilité commençait à ses réduire. Heureusement pour eux, la bataille était presque finie, avec seulement une dizaine de goules à massacrer. Ce fut rapidement fait, permettant aux aventuriers de pouvoir se reposer et faire le point sur la situation.

  • Tout le monde va bien? Demanda Adarius.

  • Quelques coupures dut à des coups de griffes, répondit Kendraff.

  • Pareil pour moi, ajouta Edris. Il faut dire que ça change des momies qui traînent par chez moi, ces goules sont plus rapides.

  • Heureusement, personne n'a été mordu c'est une bonne nouvelle, annonça Adarius.

  • En quoi ça change des coups de griffes? Demanda Edris.

  • Mon grand père, m'a parlé de ces créatures, les goules sont très dangereuse, répondit Adarius.

  • Ça on avait compris, que les goules n'étaient pas très amicales! Répliqua Kendraff.

  • Je crois que tu ne comprends pas le danger! Les goules, selon leurs faims peuvent dévorer leurs victimes, ou juste les changer en goules en buvant leurs sangs, expliqua Adarius.

  • On a donc intérêt à rester prudent, résuma Edris. Surtout que j'ai l'impression, qu'on va en croiser encore beaucoup d'autres sur le chemin.

  • Et puis le soleil à presque disparut, ça va être dangereux de poursuivre de nuit, ajouta Kendraff.

  • On va camper pour la nuit, ça nous permettra aussi de reprendre des force, proposa Edris.

  • Sauf que ça va être risqué, on ne sait pas quand les goules peuvent attaquer, répondit Kendraff.

  • Ça ne sera pas un problème, il suffit de faire des tour de garde, expliqua Adarius. Comme ça, il y aura toujours un de nous pour surveiller le campement.

  • Bonne idée, on voit que vous avez l'habitude de faire équipe tout les deux, plaisanta Kendraff.

  • Pas vraiment, j'ai rencontré Edris juste quelques heures avant toi, lui avoua Adarius.

  • On en discutera plus tard si vous le voulez bien, proposa Edris. Pour l'instant on ferait mieux de trouver une zone abritée pour installer le camp.



Un fois trouvé le meilleur emplacement qu'ils pouvaient trouver, les trois aventuriers allumèrent un feu, et montèrent leur campement. Ce fut Adarius qui eu la charge du premier tour de garde, qui se déroula sans le moindre problème. Ce fut ensuite le tour de Kendraff, aider de Kros, qui passa lui aussi son tour de garde sans incident. Ce ne fut qu'à la fin du tour de garde d'Edris, qu'une vingtaine de goules approcha. Edris réveilla ses équipiers, et tout les trois écrasèrent rapidement le groupe de goules. L'aube approchant, ils renoncèrent à se rendormir et reprirent leur route, afin d'essayer de sortir au plus vite du canyon. Mais à peine avaient ils parcourus une dizaine de Kilomètre, qu'un nouveau groupe de goules les attaqua.



Ce scénario se répéta toute la journée, jusqu'à ce qu'ils soient enfin sortis du canyon. De là où ils étaient, il ne leur restait que quelques Kilomètres à parcourir, pour atteindre le village le plus proche. Quand les trois guerriers entrèrent dans les villages, ils s'aperçurent que les habitants se retournaient sur leur passages, et discutaient à voix basse en les observant. Puis, un vieil homme accompagner par deux gardes s'avança vers eux, avec une une bourse à la main. Cet homme qui semblait être le chef du village commença à les interroger:

  • Dîtes moi jeunes gens, c'est bien vous qui venez de sortir du canyon, non?

  • En effet, mais en quoi cela vous intéresse? Demanda Adarius.

  • Parce que vous avez dut éliminer les goules pour traverser ce canyon, répondit le chef.

  • Comment savez vous pour les goules? S'étonna Kendraff. Personne ne nous avait prévenu, on nous avait juste parlé d'une bande de criminel qui occupait la zone.

  • C'est parce qu'il y a quelques semaines, nous avons fait envoyer une troupe dans le canyon, pour régler le cas de cette bande, expliqua le chef. Malheureusement, la troupe a rencontrée ces goules à la place, et nous avons appris leur existence grâce aux survivants.

  • Ça peut se comprendre que la troupe ai échouée, on en a rencontré plusieurs centaines de ces goules, l'informa Edris.

  • En tout cas, j'aimerais que vous acceptiez cet argent, proposa le chef en leur tendant la bourse qu'il avait à la main.

  • Pourquoi nous offrir cette bourse? Demanda Kendraff

  • Vous nous avez rendu un grand service en éliminant ces goules, répondit le chef. Une nouvelle troupe devrait bientôt arriver, elle se chargera des goules survivantes.

  • C'est très aimable de votre part, le remercia Adarius. Nous allons rester ici pour la nuit au cas où des goules roderaient encore dans les environs.

  • Merci jeunes gens, nous vous offrirons ce dont vous avez besoin avec plaisir, alors n'hésitez pas à nous faire part de vos demandes, proposa le chef.



Les trois aventuriers restèrent finalement quelques jours au village,puis repartirent vers le Sud vers le port le plus proche, quand la nouvelle troupe arriva. Du port, ils purent poursuivre leur voyage, en prenant un navire qui partait pour la cité d'Athènes: leur objectif n'était plus très loin.

  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>

Éditions Sharon Kena


Publicité


Elenya éditions


Éditions Mnémos


Éditions l'Atalante




© Fanfic Fr 2003 - 2017 / Mentions légales