Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Divers


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Derniers liens


Appels à Textes


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Les éditions du RIEZ ferment...
 par   - 659 lectures  - Aucun commentaire

C'est fini pour les éditions du Riez. Après une année 2016 difficile, ce début 2017 marque la fin d'une aventure qui aura duré huit ans.

Une grande opération de promotion est organisée jusqu'au 31 mars 2017 pour écouler le stock.
Les derniers fonds récoltés serviront à payer tout le monde.

http://www.editionsduriez.fr/clap-de-fin/

Une cagnotte est également organisée via le site LEETCHI pour ceux qui veulent les aider finacièrement directement.

 

Nouveau défi fanfiction spéciale Saint-Valentin
 par   - 2440 lectures  - Aucun commentaire

Bonsoir,

Me revoilà avec une nouvelle annonce concernant un défi de fanfiction Mentalist spécial Saint-Valentin.

http://mentalistenmanque.forumactif.com/t56-nouveau-defi-fanfiction-speciale-saint-valentin#82

Si cela vous intéresse, merci de poster un commentaire ici. Je rappelle que vous devez vous inscrire.

Bonne soirée.{#[ :D ] Very Happy}


Accueil des Fanfics Liste par Auteurs/Date Recherche Coup de cœur Hasard...

Fics-Originales

 > 

Heroic Fantasy

Les aventuriers du Grand-Nord
[Histoire En réécriture]
Auteur: nviek37 Vue: 1456
[Publiée le: 2015-12-06]    [Mise à Jour: 2017-02-17]
G  Signaler Action-Aventure/Heroic Fantasy Commentaires : 41
Description:
Voila une histoire pas comme les autres. Pourquoi? Car bien qu'elle puisse ressembler à d'autres histoire, ou s'en inspirer, elle est le fruit d'une idée originale qui réveille dans la nuit. Une insomnie qui plonge loin dans l'imagination, et qui empêche de dormir. Une histoire qui se déroule dans les rêves la nuit, qui s'y construit. C'est cette histoire qui sera racontée ici. Cependant, bien que cette histoire se situe dans notre monde, et qu'elle utilise des faits et des éléments géographiques, et des peuples de ce monde, il s'agit là d'une fiction, d'une histoire inventée. Il est donc normal, qu'ici beaucoup de faits historiques, géographiques, mythologiques, culturels, et anthropologiques, soient donc modifiés et carrément même falsifiés, de même que le bestiaire qui n'est par forcément prit dans la mythologie de ce monde, car point de défi point d'aventure, tout comme point de héros et point d'aventure. Après ce résumé d'information, il est temps de commencer cette histoire, mais par où commencer ? Ha oui, cette introduction qui commence si bien les contes de fée: il était une fois.... . Il était une fois, un jeune garçon, et une jeune fille, loin dans le nord, dans les pays scandinave, dont la rencontre les aura conduit dans une aventure à travers le monde, une aventure qui commence dans le royaume des vikings.
Crédits:
Il s'agit là d'un essai d'écriture, d'une histoire d'Héroic-Fantasy se déroulant pourtant dans le monde réel. Si vous trouvez dans cette histoire une version de la géographie, et de l'histoire, complètement fausse et falsifiée, ne vous inquiétez pas: c'est tout à fait normal, c'est même ce qui à rendu amusant l'écriture de cette histoire. Je vous laisse donc lire cette histoire, et vous faire votre opinion personnelle sur ce que vous en aurez pensés. Il s'agit là d'une première ébauche, qui sera surement réécrite une fois le tout écrit en format informatique.

Amusez vous, et n'hésitez pas à donner votre avis.
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>
  Commenter ce chapitre 

Demande et bataille de volonté.

[2064 mots]
Publié le: 2015-12-07Format imprimable  
Taille du Texte: (+) : (-)

Chapitre 3: Demande et bataille de volonté.



Arrivé devant la maison d'Arkar, tout le groupe entra à l’intérieur, mais quand Kendraff voulu passer l'entrée, il senti quelque chose le retenait: Lirinah l'avait attrapée par le bras, et l'empêchait d'avancer. Kendraff se demandait ce qu'elle pouvait bien lui vouloir, alors qu'elle ne lui avait apportée que des problèmes les deux seules fois où il avait croisé sa route, tandis que celle-ci le tirait un peu à l'écart de la maison. Ils restèrent un moment seuls devant la maison, sans se dire un mot, jusqu'à ce que Lirinah prit la parole:

  • Excuse moi, je suis désolé, lui dit elle d'un air embarrassé. Cela fait deux fois que je te met dans une situation difficile.

  • En effet, et pourtant je t'avais prévenu: tu prend des risques inutilement, lui rappela Kendraff.

  • Je sais, je m'en souvient, répondit Lirinah, amusée qu'il se souvienne de leur première rencontre lui aussi.

  • Pourquoi avoir refait la même erreur dans ce cas là? Lui demanda Kendraff, d'un ton rancunier. Surtout qu'à cause de toi, cela fait deux fois que je me retrouve à subir les reproches de mon père, alors que cela n'était jamais arrivé avant

  • Je voulais juste m'excuser auprès de toi, pour la dernière fois, expliqua Lirinah qui n'appréciait pas qu'un geste partant d'une bonne volonté soit aussi froidement accueillit. Mais tu n'étais pas avec les autres, alors je t'ai cherché chez toi et dans le village sans te trouver, alors j'ai pensé te trouver dans le bosquet.

  • Tu t'es permise de fouiller ma maison? S'indigna kendraff dont la voix avait doublée de volume. Être une princesse ne te donne pas tout les droits !

  • Je ne fouillai pas, je te cherchai! Répliqua Lirinah.

  • Ça en reviens au même! insista Kendraff qui sans le faire exprès, en oubliait de surveiller son comportement vis à vis de la jeune princesse en élevant encore plus la voix contre elle, malgré le récent avertissement de son père.

Pour une raison qu'il avait du mal à saisir, Kendraff s'énervait facilement vis à vis de Lirinah, comme si celle-ci faisait tout pour le provoquer. De plus, le statu de princesse de la jeune fille l'empêchait de lui répondre, comme il aurait voulu le faire et commença à se demander si elle ne profitait pas de son statu, justement pour le provoquer en sachant qu'elle aurait à chaque fois le dernier mot. Cependant, Kendraff se retrouva alors surprit et pris au dépourvu, lorsque la jeune fille changea complètement de sujet, lui tenant des propos bien loin de ce qui aurait pensé sortir de la bouche d'une princesse.

  • Tes dagues sont plutôt belles, reprit Lirinah.

  • Pourquoi tu me dit ça d'un seul coup? Demanda Kendraff surprit.

  • Pour rien, je me disais juste que j'aimerais bien en avoir une comme celles-ci, répondit Lirinah.

  • A quoi cela pourrait il bien te servir? L’interrogea Kendraff.

  • Tu m'as bien dit qu'il était dangereux de se déplacer seul, et sans arme, lui rappela Lirinah. Avec une arme je pourrai mieux me défendre.

  • Une arme ne sert à rien, si on ne sait pas s'en servir, répliqua Kendraff.

  • Dans ce cas là, apprend moi, suggéra Lirinah.

  • Quoi? S’étonna Kendraff.



Cette fois, il était complètement stupéfait par ce qu'il venait d'entendre. Une princesse qui demandait apprendre à manier les armes? Cela était tout sauf une chose habituelle. Et puis, pourquoi elle lui demandait ça à lui? Elle lui causait suffisamment de problème comme ça, pas besoin de lui en attirer d'autres avec une demande aussi soudaine et irréaliste. Pourtant, quand il regarda l'expression de son visage, il remarqua alors que la jeune fille parlait sérieusement, elle reprit la discussion comme si de rien n'était, insistant sur ce sujet en particulier, comme ci cela était tout à fait normal comme discussion.



  • J'y ai songé après notre première encontre quand je t'ai vu t'entraîner dans les bois, tu semblais très fort et très rapide, tu est donc bien placé pour m'apprendre, expliqua Lirinah. Et puis, tu est surtout le seul à qui je puisse demander ça, sans que personne n'en sache rien.

  • Mais enfin c'est impossible, je ne peut pas même si tu songeais à m'en donner l'ordre, l'ordre d'une princesse ne saurais changer la situation, répondit Kendraff.

  • Ce n'est pas un ordre, mais une faveur que je te demande, insista Lirinah.

  • Même dans ce cas, je ne peut encore moins, et cela m'incite encore moins à réfléchir à ta demande. Il nous interdit d'entraîner une personne étrangère au clan, lui révéla Kendraff. On ne peut que dans de rare cas exceptionnels, et tu n'en fais pas parti même en tant que princesse du Domaine de l'Ouest. De plus il faut l'autorisation du chef en place, et je ne l'aurai jamais.

  • Mais si on est discret, personne ne le saura jamais, persista Lirinah. Et puis tu as parlé d'exception, si tu me disait lesquelles on pourrais peut être trouver une solution.

  • Je te l'ai dit, c'est impossible. On ne peut pas briser les règles du clan aussi facilement, répliqua Kendraff. Et puis, même si je sais qu'il y a des exceptions et que cela ne te concerne pas, je ne les connais pas moi même car mon père ne m'en a jamais parlé.

  • Je te pensait plus courageux, et plus téméraire que ça, dit Lirinah avec provocation. Mais il semblerait que tu file doux face à ces règles, alors que je suis sûre que tu n'en connais qu'une partie.

  • Ce n'est pas une question de courage! Répondit Kendraff qui refusait de céder. C'est une question de bon sens, si jamais je cédait à ta demande et qu'on était découvert, sachant ton rang ce serait une catastrophe pour moi, mais aussi pour ma famille et le clan. De plus, je sais au moins pourquoi il est interdit d'entraîner quelqu'un en dehors du clan.

  • Et pourquoi donc? S'étonna Lirinah.

  • Car ce qui fait la réputation de notre clan ce sont nos capacités exceptionnelles pour le combat et la forge, lui rappela Kendraff. C'est pour ça qu'on entraîne personne en dehors du clan, car notre méthode doit rester un secret.

  • Je comprend, mais même si je te promet de ne rien dire, j'imagine que tu ne céderas pas si facilement mais de toute façon, je continuerai d'insister autant qu'il le faudra, même si cela doit me prendre des années! L'averti Lirinah. Tu ferais mieux de dire oui tout de suite, ça te facilitera les choses.



Kendraff n'eût pas le temps de répondre, car la porte de la maison s'ouvrit, pour laisser sortir les invités d'Arkar. Ils se dirent tous au revoir, avec un calme qui témoignait de la fin du conflit qui régnait entre eux, bien les parents de Lirinah affichaient de même un visage révélant ainsi que même s'ils la toléraient, ils étaient toujours mécontent de la situation. N'ayant jamais eu l'occasion de se lier d'amitié avec des filles de son âge, Eldah promit à Lirinah de lui offrir un corbeau messager qu'elle avait elle même dressée afin que Lirinah puisse communiquer avec elle, ou toute autre personne de son choix. Elle avait rapidement devinée que la jeune princesse était dans le même cas qu'elle, et elle avait très envie d'apprendre à la connaître mieux puis de s'en faire une amie. Quand Lirinah dit au revoir à Kendraff, elle lui adressa un clin d’œil discret, signe qu'elle n’oublierait pas sa demande, et qu'elle ne renoncerait pas à le faire céder.



L'été de l'an 26 passa très rapidement, et Lirinah tenue sa promesse d'écrire à Eldah. Les deux jeunes filles s'échangèrent beaucoup de lettres, apprirent à se connaître, et s'échangèrent même quelques secrets. Elles étaient devenues de très bonnes amies, et Lirinah demandait souvent conseil à Eldah qui avait trois ans de plus qu'elle. Mais sans surprise pour elle même, la personne à qui Lirinah envoyait le plus de message n'était autre que Kendraff. Bien qu'elle continua d'insister sur la demande qu'elle lui avait faite, elle lui écrivait aussi bien plus souvent pour prendre de ses nouvelles, même si c'était souvent avec l'arrière pensée de lui réclamer un entraînement et rien de plus. Kendraff faisait tout de même preuve de politesse envers elle en répondant à ses messages, même s'il ne comprenait pas pourquoi elle voulait tant apprendre à se battre, car pas un seul de ses messages ne l'avait expliqués. Cependant, ses réponses ne mentionnaient jamais rien sur la faveur qu'elle lui avait demandée: il se contentait de l'ignorer en faisant tout simplement comme si elle n'écrivait jamais rien à ce sujet.



Lirinah ne renonçait pas pour autant. Ses parents se rendaient souvent dans le village de Kendraff, puisque sont clan avait la charge de police du royaume: il était donc normal, que le seigneur de l'Ouest ai souvent des affaires à régler avec eux. Lirinah faisait semblant de se monter plus calme, et plus sage devant ses parents car ainsi, elle pouvait alors les accompagner à chacun de leurs déplacements chez Kendraff. Elle était persuadée que Kendraff ne pourrait pas esquivé le sujet, s'il se retrouvait face à elle. Les premières fois, Kendraff ne pu éviter les visites de Lirinah mais au bout de quelque mois, il avait enfin trouvé la solution à ces visites imprévisibles qui avaient le don de l'énerver. Il savait que quand Lirinah n'écrivait rien pendant plus d'une semaine, cela voulait dire qu'une visite était prévue. Il trouvait toujours un bon prétexte pour s'absenter, à chacune de ses visites, si bien que Lirinah finie par deviner sa façon de procéder. Afin que Kendraff ne puisse anticiper ses visites, elle se mit à lui écrire avec des intervalles de temps irréguliers.



Pourtant, une situation que Lirinah n'avait pas prévue, joua en faveur de Kendraff. Lui, tout comme Lirinah les fêterait bientôt, venait d'avoir treize ans et suite à cela, son père commença alors à renforcer ses entraînements de façon plus fréquentes et bien plus dures, ce qui faisait que Kendraff était souvent fatigué et répondait moins souvent à la jeune princesse. Quand Lirinah venait au village avec ses parents, Arkar confiait à chaque fois Kendraff à Kilvar, son fils aîné, ou à un de ses hommes de confiances: il était donc toujours absent quand Lirinah était au village. Cependant, bien que ce soit moins régulier, ils continuèrent tout de même à s'envoyer des messages par corbeau mais comme à leur habitude, aucun des deux ne renonçait. Le temps continua ainsi de s'écouler avec un bras de fer mental entre les deux adolescents qui n'évoluait pas du tout, et Lirinah venait tout récemment de fêter son quatorzième anniversaire, quand elle reçue une lettre d'Eldah qui lui fit plaisir, et qu'elle trouva touchante. Son mariage avec Kilvar aurait lieu dans un mois, et elle avait choisie Lirinah pour être à ses côtés durant la cérémonie.



Plus que tout, cette nouvelle arrangeait très bien Lirinah car c'est Kendraff qui serait le témoin de Kilvar. Lirinah avait enfin sa chance, car il ne pourrait éviter la cérémonie, et serait cette fois-ci obligé de lui faire face. C'était donc décidé dans son esprit: elle ferait céder Kendraff le jour du mariage, et il lui apprendrait enfin à combattre comme il savait si bien le faire. Cependant, elle avait besoin d'un bon plan pour arriver à ses fins. Elle ne prenait même plus la peine d'envoyer de message à Kendraff, puisqu'elle savait qu'elle le reverrait dans un mois. Elle préférait bien plus profiter du mois qu'elle avait devant elle, afin de chercher la meilleur stratégie possible pour son projet. Puis, le grand jour arriva enfin. Elle se prépara pour la cérémonie, puis rejoignit ses parents pour se rendre à la cérémonie.



  Commenter ce chapitre 
<< ( Préc ) ( Suiv ) >>

Éditions Sharon Kena


Publicité


Elenya éditions


Éditions Mnémos


Éditions l'Atalante




© Fanfic Fr 2003 - 2017 / Mentions légales